Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Antennes relais, l’inquiétude sur les ondes se propage (...)

Antennes relais, l’inquiétude sur les ondes se propage !

Suite à un rapport du consortium scientifique BioInitiative, une série de recommandations ont été faites par des organisations indépendantes pour "une politique de santé publique responsable pour les enfants, les travailleurs et le grand public, tant sur leur lieu de travail que sur le lieu de résidence".


Les organisateurs de la soirée sur les risques des rayonnements électromagnétiques (REM) sont particulièrement satisfaits. 
Le comité d’intérêt local de la plaine-Chantegrillet a fait salle comble à Francheville pour cette réunion qui avait pour thème "concilier progrès et santé".

Les organisations cherchent également l’approbation de particuliers pour exiger une politique globale de sécurité plus sévère vis à vis de ces rayonnements électro-magnétiques. En support à cette pétition, la déclaration de soutien au rapport BioInitiative publié le 17 septembre 2007 par l’Agence Environnementale Européenne(AEE) récapitule l’importance des actions de sécurité vis à vis des seuils de REM recommandés.

Le WIFI, les antennes radar ou de téléphones mobiles...
Elles estiment entre autre que les limites gouvernementales actuelles ne protègent pas le public des effets défavorables sur la santé des rayonnements électromagnétiques (EMR) émanant de dispositifs tels que lignes électriques, téléphones mobiles, dispositifs Internet sans fil et leurs antennes relais associées, les antennes de diffusion de TV et FM et les antennes radars.
 
"La plupart des limites existantes sur cette forme de rayonnement sont 1 à 4 mille fois trop clémentes pour protéger prudemment les personnes contre des effets défavorables sur la santé telles que : maladie d’Alzheimer et autres maladies neurodégénératives, problèmes de reproduction, troubles du sommeil, de l’apprentissage et de la mémoire, capacités de réparation cellulaire diminuées, interférences avec le système immunitaire, cancers et électro-hypersensibilité", écrivent t-elles.
 
"Leçons tardives de détections précoces : le principe de précaution 1896-2000". Une étude de l’AEE (Agence Européenne de l’Environnement) passe en revue l’historique d’une sélection de risques publics et environnementaux, tels que ceux de l’amiante, du benzène et des PCB, depuis les premières détections précoces basées sur la science au sujet de nuisances potentielles, jusqu’aux mesures de précaution et de prévention qui ont été prises. Les études de cas sur le tabagisme et le plomb dans l’essence sont en préparation.
 
Bien que l’AEE n’ait pas d’expertise spécifique sur les CEM, les études de cas de risques publics analysés dans cette publication montrent que les expositions nocives peuvent être répandues avant que n’existent les évidences de nuisances d’expositions à long terme, ainsi qu’une compréhension biologique de la façon dont ce mal est causé. "Il existe de nombreux exemples de défaut d’utilisation du principe de précaution dans le passé, qui ont mené à des préjudices sérieux et souvent irréversibles sur la santé et sur l’environnement... Nous devons nous rappeler que la précaution est l’un des principes de la politique environnementale de l’Union Européenne," indique le professeur Jacqueline McGlade, directeur exécutif de l’AEE. Selon le groupe de travail scientifique BioInitiative, les preuves actuelles, bien que limitées, sont suffisamment solides pour remettre en cause la base scientifique des limites actuelles d’exposition aux REM.
Article publié par LYonenFrance.com
 
sur ce sujet des antennes relais
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • finael finael 9 avril 2009 00:09

    Avant de jeter le discrédit sur les antennes-relais - dont vous ne pourriez pas vous passer - question de mode sans doute, vous devriez vous poser la question de l’influence des mêmes ondes électromagnétiques à quelques millimètres de votre oreille quand vous utilisez un téléphone portable.

    Sachez que le champ électromagnétique varie en fonction de son intensité bien sûr, mais surtout du carré de la distance, en mètres, et que celles que vous recevez en lisant ce commentaire, à quelques dizaines de centimètres de votre écran, ont certainement plus d’influence que celles d’antennes relais situées à des centaines de mètres, voire des kilomètres de vous.

    Je ne sais pas ce que vous penseriez d’un monde sans radio, sans télévision, sans téléphone portable, sans radars pour les aéroports ... et sans électricité car votre maison est parcourue de fils qui émettent ces mêmes ondes.

    J’avoue en avoir assez des « repreneurs de thèmes à la mode » qui ignorent de quoi ils parlent et nous inondent de soi-disant informations qui cachent que la plupart des gens meurent de maladies infectieuses, d’accidents cardio-vasculaires,etc ...


    • krolik krolik 9 avril 2009 01:54

      Tout à fait d’accord avec Finael, ces articles qui ressassent la « pensée unique » du jour sans rien apporter. Vendre sa dose de peur quotidienne..
      Des organisations « indépendantes » c’est à dire complètement « opposées » par principe viscérale...Qu’en penser ?
      Des antennes relais qui créent des problèmes à des personnes alors que les dîtes antennes ne sont même pas alimentées électriquement..
      D’autant que que les mêmes antennes un fois planquées derrière des coffrages de cheminées factices ne créent plus aucune gêne à personne..

      Sur la Tour Eiffel il y a la bagatelle de 110 antennes différentes dans toutes les gammes de fréquences possibles. Tous les habitants du coin devraient être passé à Alzheimer depuis longtemps.
      @+


      • San Kukai San Kukai 9 avril 2009 06:48

        Pendant la crise, le buzz continue


        Le rapport Bioinitiative émane de quelques ingénieurs de la société Bioelectromagnetics Society. Or, cette dernière invalide cette analyse. Pour elle, les bases de données ne contiennent aucune démonstration scientifiquement reproductible d’un effet néfaste sur la santé.

        Il s’agit encore d’un moyen de vendre des études à des collectivités locales et à des particuliers, puis des voilages anti-ondes, des peintures protectrices, des casquettes blindées, etc. On n’arrête pas le progrès.

        • JFC JFC 12 avril 2009 01:59

          ...et les associations anti-ondes ne jurent que par le rapport BioInitiative. Qualifié de « preuve définitive » (sic) par Robin des toits sur leur portail en gros caractères. Ce rapport risque de leur revenir comme un boomerang ! 
          http://www.robindestoits.org/

          Le N° 285 de la revue « Science et Pseudo-Sciences » Avril/Juin 2009 vient de paraitre, Dossier « Ondes électromagnétiques : mythes, peurs et réalités » 
          http://www.pseudo-sciences.org/
          Il contient entre autre une analyse critique du rapport Bioinitiative de 4 pages .
          par JP Krivine : « Le Rapport BioInitiative ou l’apparence du sérieux scientifique »

          -Ondes et champs électromagnétiques 
          -Faut-il avoir peur des champs magnétiques liés à l’électricité ?
          -Les leucémies de l’enfant et les champs basse-fréquences« 
          -Les animaux de ferme sont-ils le révélateur d’un danger pour l’homme ? »
          -Expertise Scientifique et concertation pour les élevages agricoles
          -Les effets sanitaires éventuels des téléphones mobiles 
          -Les lampes basse consommation
          -Après les jugements des tribunaux de Carpentras et de Tassin-la-demi-Lune 
          -L’étude Interphone
          -L’étude BIOINITIATIVE ou l’apparence du sérieux scientifique
          -Les étiquettes intelligentes à radiofréquences (RFID) 
          -Les feux de Moirans-en-montagne, ou l’expertise en situation de crise
          -Ondes et croyances paranormales
          -Sornettes sur internet : les « Dispositifs protecteurs »
          -Débat : les Antennes relais rendent schizophrène, c’est prouvé !
           
          Le Health Council des pays bas a conclu que « le rapport BioInitiative n’est pas un reflet objectif et équilibré des connaissances scientifiques disponibles, en conséquence il n’apporte aucune base pour réviser les points de vue actuels sur les risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques »
          http://www.gr.nl/pdf.php?ID=1748&p=1

          selon le réseau EMF-Net, programme Européen de recherche, 
          (...) après avoir relevé les termes alarmistes et émotionnels du rapport, « sans base scientifique provenant d’une recherche bien conduite » souligne qu’« aucune mention n’est faite des rapports qui ne concordent pas avec les déclarations et les conclusions des auteurs » et que « les résultats et les conclusions sont très différents de ceux de revues nationales et internationales de ce sujet »
          www.izmf.de/download/archiv/EMF-Net-Bioinitiative-608.pdf.
           Ces liens sont cités dans la revue SPS.

          A part ca j’ai effectué une recherche il y’a quelque temps pour tenter de connaitre l’origine de la valeur de 0,6V/m exigée par les associations. Elles se réfèrent au rapport BioInitiative. Ce rapport se réfère lui même à la valeur de précaution proposée lors de la conférence Internationale de SALZBOURG les 7-8 juin 2000. Une conférence ayant réuni des responsables de santé et des « scientifiques indépendants »
          http://www.salzburg.gv.at/salzburg_resolution_e.htm
          The resolution represents the personal opinion of the undersigning scientist and public health specialist and not the organization they are affiliated to.

          C’est de cette conférence qu’est sortie l’idée souvent reprise par les associations (et très discutable) que : « peu importe le niveau » et que : « même le rayonnement le plus faible peut avoir des effets nocifs et »qu’il n’y a pas de seuil en dessous duquel il n’induit aucun effet" En conséquence, la résolution de Salzbourg relative à la téléphonie mobile recommande une limite préventive 100 fois plus restrictive que la limite de précaution de l’ICNIRP, soit 0,61V/m, 0,1µW/cm2 

          Et devinez quoi ? : 
          on retrouve dans cette conférence une bonne partie des auteurs du rapport Bioinitiative tels que Madame Cindy Sage, Carl Blackman, Michael Kundi, Louis Slesin etc. 
           

          JFC


           


        • Polemikvictor Polemikvictor 9 avril 2009 11:40

          Toujours la meme soupe !!
          La devise de ces gens : La verité est un mensonge répété mille fois.


          • Odal GOLD Odal GOLD 10 avril 2009 00:21

            Je suis étonné des commentaires précédents. Je pense au contraire qu’il y a peu de problèmes aussi fondamentaux pour nous que la pollution. Pollution chimique. Pollution de l’ozone. Pollution électromagnétique.

             

            Dans le film de ARTE « Mâles » en péril », on peut constater qu’en 50 ans les hommes ont perdus la moitié de leurs spermatozoïdes. Les poissons se féminisent, les grenouilles sont atrophiées, etc., etc.

             

            Le film « Alerte à Babylone » parle de toutes ces pollutions (de l’industrie pétro chimique, de l’industrie pharmaceutique et de l’industrie des communications) qui déglinguent tout ce qui vit, ce que nous mangeons et nous-même.

             

            Le film « Un avenir sans soleil » nous parle de l’obscurcissement du ciel par la seule pollution, et le thème est impressionnant, même si l’on en parle peu.

             

            Je pense que pour une fois le « politiquement correct » a parfaitement raison en ce qui concerne la peur de la pollution. Pollution généralisée que nous infligeons à notre planète et à nous-même.

             

            Il est possible qu’un astéroïde ou qu’un super volcan nous détruise. Il est malheureusement encore plus probable que nous détruisions nous-même par un mode de vie où la pollution (la pollution électromagnétique aussi) emporte tout.

             

            La rage d’amasser de quelques-uns et le matérialisme de presque tous pourrait bien nous emporter, nous la vie sur terre. La pollution extrême qui nous recouvre progressivement (avec ses cancers, ses allergies, ses mutations génétiques et sexuelles, etc., etc.) n’a rien d’une plaisanterie.

              Finael a écrit : « Je ne sais pas ce que vous penseriez d’un monde sans radio, sans télévision, sans téléphone portable, sans radars pour les aéroports ... et sans électricité car votre maison est parcourue de fils qui émettent ces mêmes ondes. J’avoue en avoir assez des repreneurs de thèmes à la mode qui ignorent de quoi ils parlent… »

             

            E t’est bien notre mode vie et nous même, qu’il nous faudrait radicalement repenser et changer.

             

            (Même si je pense que cela ne se fera pas)



             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès