Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Apportons de l’eau à nos moulins

Apportons de l’eau à nos moulins

"Jusqu'à ce que la douleur le lui enseigne, l'homme ne sait pas quel trésor est l'eau."

Lord Byron

Aveuglés par les préceptes parfois barbares de notre système de "gestion de la maladie", les instances médicales ont perdu de vue le rôle primordiale de l'eau pour prévenir et soigner les maladies.

Accablés par la déshydratation, nos corps deviennent si fragiles qu'ils sont alors enclins à se noyer dans un verre d'eau. C'est en tout cas la thèse soutenue par le Dr. Batmanghelidj. Cet iranien est arrivé à cette conclusion suite à un séjour prolongé dans une prison surpeuplée de son pays d'origine. Etant seul médecin dans cet endroit de misère, il a vu nombre de ces compatriotes souffrir et guérir de maladies diverses. Unique élément en cause dans ces souffrances : l'eau. Selon les recherches postérieures de cet aquaphile, il faudrait re-classer bon nombre de maladies dégénératives au statut de symptomes d'un trouble latent qu'il qualifie de Déshydratation Chronique Involontaire (DCI).

En effet, force est de constater que l'eau est absolument essentielle à la quasi-totalité de nos fonctions biologiques. Elle compose 75% des muscles, 82% du sang et même jusqu'à 25% des os. Bien sûr, de nos jours, cette information est tellement omniprésente qu'on ne pense même pas qu'un trouble de santé puisse venir de cette cause. Eh bien, ce qu'affirme le Dr Batmanghelidj, c'est la grande majorité des affections de santé sont en réalité causées par de la DCI.

Les recherches menées par le Dr Batmanghelidj lui ont dévoilé le rôle prépondérant des neurotransmetteurs appelés Histamines dans la gestion de la déshydratation par le corps.
 Celle-ci se fait en redistribuant l'eau aux organes essentiels (par ordre de priorité - le cerveau, les poumons, le foie, les reins, les glandes endocrines, puis enfin, les muscles, les os et la peau). Ainsi, un état de déshydratation chronique peut entrainer un manque d'eau dans une partie du corps entravant le fonctionnement normal de certains organes.

La grande majorité de l'eau qui se trouve dans notre corps est présente dans nos cellules ou dans le liquide intersticiel. Dans la cellule, le manque d'eau se traduit par un assèchement de la membrane et une difficulté à conserver l'intégrité structurelle (un peu comme la différence qu'on observe entre un raisin frais et un raisin sec). L'apport d'eau dans le liquide intersticiel, quant à lui, sert à favoriser une grande concentration de nutriments et à évacuer les déchets cellulaires afin que les cellules se trouvent dans un environnement propice à leur développement.

Selon le Dr Batmanghelidj, le manque d'eau dans une partie de notre corps ne se résoud pas en buvant un simple verre d'eau. La déshydratation aura mis un certain temps (relativement court) à s'installer et nécéssite un effort d'hydratation soutenu dans le temps afin d'être résolu. On comprend bien que le corps garde des besoins élevés et constants en eau. Ainsi, si telle ou telle partie du corps a souffert de déshydratation, il faut "noyer" cette partie du corps dans l'eau pendant une certaine période afin qu'elle rétablisse une hydratation optimale (un peu comme quand on traite une plante déshydratée en plongeant ses racines dans l'eau pendant une nuit entière).

Les recommendations du Dr Batmanghelidj sont simples : 8 à 12 verres d'eau par jour, entre les repas. Première chose à faire le matin en se réveillant : boire un grand verre d'eau. 30 minutes avant et 2h30 après chaque repas, 1 ou 2 verres d'eau. Le soir, avant de se coucher, un grand verre d'eau. Bref, vous l'avez compris, ne pas hésiter à boire, même si la soif ne se fait pas sentir. En effet, la sensation de sécheresse buccale annonciatrice de soif indique un état de déshydratation déjà bien avancé. Lorsqu'on boit après un effort, on dit qu'on se "dé-s-altère". Autrement dit, en buvant, on arrête de s'altérer. Bien sûr, notre médecin iranien donne également des recommendations en ce qui concerne l'apport en sel. Il met en garde contre une consommation trop élevée ou trop faible en sel (car cela a un effet sur la rétention, ou non, d'eau). Il préconise une demi cuillère à café de sel par jour.

Pour plus d'informations, je vous invite à consulter l'ouvrage du Dr Batmanghelidj : "Votre corps réclame de l'eau".

"Il y a davantage de perfection dans une simple goutte d'eau que dans toutes les machines inventées par l'homme."

Albert Einstein


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • calimero 20 septembre 2012 10:43

    Méfiez vous de ce médecin : il est iranien. Par conséquent c’est nécessairement un dangereux extrémiste ourdissant de sombres machinations contre le monde libre.


    • Julien Coblence Julien Coblence 21 septembre 2012 15:16

      Exact, les adeptes de la pensée unique doivent se dire qu’il serait peut-être en train d’essayer de les empoisonner avec sa thérapie par l’eau... smiley

      Merci pour votre réaction ! C’est l’humour qui fera triompher la vérité... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès