Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Autopsie d’une mort annoncée

Autopsie d’une mort annoncée

Les causes de mortalité en France sont connues, recensées, diffusées, mais pas forcément combattues de la même façon. Petit zoom sur ce qui nous attend. Grosso modo nous avons 6 chances sur 10 de mourir d’un cancer ou d’une maladie cardiovasculaire pour 1 chance sur 20 de mourir d’un accident.

Dit comme cela, ce n’est guère encourageant, je sais, et somme toute troublant, si l’on veut bien considérer que les pouvoirs publics et la société avec se focalisent beaucoup sur le plus petit risque, l’accident. Généraliser ne suffit cependant pas. C’est vrai que si l’on prend la catégorie des 18-25 ans par exemple, l’accident de la route domine le suicide. C’est vrai également que comme on vit de plus en plus vieux en Occident certaines causes de mortalité comme les problèmes respiratoires deviennent dominants. Enfin, certains facteurs liés à notre mode de vie comme l’obésité agravent les tendances. Il n’empêche que je ressens un trouble certain à la lecture de ces chiffres et le sentiment d’une surévaluation de certains problèmes au détriment d’autres.

Les notions de risque zéro, de prévention, de principe de précaution hantent pourtant nos textes legislatifs jusqu’à modifier nos comportements. Mais pendant ce même temps, les maladies fauchent à tour de bras car, même si certaines disparaissent, d’autres apparaissent.

Je ne suis peut-être pas objectif ayant eu par exemple un grand-père mineur silicosé, mort bien trop tôt, j’ai pu mesurer l’ampleur du désastre et en même temps le refoulement de ces populations dans des mouroirs discrets et peu médiatisés. 40 000 morts ont été directement recensés, mais le chiffre le plus représentatif serait 3 à 4 fois supérieur, si on considère la silicose juste comme facteur déclenchant et si l’on veut bien reconnaître que dans notre pays les maladies professionnelles sont largement et volontairement (?) sous-évaluées. D’après l’INRS d’ailleurs, avec encore environ 300 nouveaux cas reconnus par an depuis cinq ans, la silicose reste une des maladies professionnelles les plus importantes en France. L’amiante a ensuite succédé au charbon dans une aussi belle indifférence ou distance : plus de 35 000 personnes sont déjà mortes, mais 60 à 100 000 sont condamnées dans les vingt-cinq ans à venir !

Pour des causes connues depuis longtemps, les premières indications sur la dangerosité de l’amiante remontent au début du... XXe siècle, le constat est déjà accablant. On peut donc facilement imaginer qu’avec la même discrétion et le même cynisme, d’autres causes sont soigneusement préservées. Sinon comment expliquer cette prédominance du cancer qui touche aujourd’hui tous les âges, tous les profils, sans que l’on puisse expliquer pourquoi, à cause de quoi, comment l’éviter. Les difficultés de la recherche en ces domaines sont avérés et inquiétants. Le silence des industriels, l’omnipotence de la mondialisation sont assourdissants. Le récent scandale des jouets chinois plombés n’est-il finalement qu’une modeste illustration de ce qui se produit à notre insu avant d’être diffusé sans contrôle particulier ?

La santé finalement est-elle véritablement un enjeu politique, un problème sociétal majeur ? Chirac avait fait de son deuxième septennat celui de la lutte contre le cancer, Sarkozy se saisit d’Alzheimer, mais il y a un tel consensus bon teint que rien n’est vraiment défini. Du côté de la population, étant tous les uns les autres dans nos familles et proches touchés par ces maladies qu’il se dégage une vraie fatalité, une vraie acceptation tacite car une vraie impuissance. Il n’y a qu’à comptabiliser le nombre de manifestations à caractère humanitaires obligées de se monter pour mettre en lumière telle ou telle maladie pour constater l’état de quasi-abandon que ces malades et leurs familles peuvent ressentir pour en être réduits à cela.

Je ne sais quelle instance devrait intervenir, mais il me semble qu’un juge de paix manque à notre système de santé et qu’il est dangereux pour nous et, demain, nos enfants d’évoluer dans un monde qui mesure la mort, son nombre, son type, son coût, mais n’est pas en mesure de la limiter, d’agir en amont, d’interdire avant qu’il ne soit trop tard.

A l’heure des franchises destinées à limiter le coût de la Sécurité sociale, une logique bien financière, à quand une franchise morale destinée à limiter les causes de notre insécurité médicale ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 9 octobre 2007 12:54

    salut rantanplan , voilà pour toi un air de circonstance , la mort de jacques brel

    La mort m’attend comme une vieille fille Au rendez-vous de la faucille Pour mieux cueillir le temps qui passe La mort m’attend comme une princesse A l’enterrement de ma jeunesse Pour mieux pleurer le temps qui passe La mort m’attend comme Carabosse A l’incendie de nos noces Pour mieux rire du temps qui passe

    Mais qu’y a-t-il derrière la porte Et qui m’attend déjà Ange ou démon qu’importe Au devant de la porte il y a toi

    La mort attend sous l’oreiller Que j’oublie de me réveiller Pour mieux glacer le temps qui passe La mort attend que mes amis Me viennent voir en pleine nuit Pour mieux se dire que le temps passe La mort m’attend dans tes mains claires Qui devront fermer mes paupières Pour mieux quitter le temps qui passe

    Mais qu’y a-t-il derrière la porte Et qui m’attend déjà Ange ou démon qu’importe Au devant de la porte il y a toi

    La mort m’attend aux dernières feuilles De l’arbre qui fera mon cercueil Pour mieux clouer le temps qui passe La mort m’attend dans les lilas Qu’un fossoyeur lancera sur moi Pour mieux fleurir le temps qui passe La mort m’attend dans un grand lit Tendu aux toiles de l’oubli Pour mieux fermer le temps qui passe

    Mais qu’y a-t-il derrière la porte Et qui m’attend déjà Ange ou démon qu’importe Au devant de la porte il y a toi


    • Bobby Bobby 10 octobre 2007 10:28

      Bonjour, merci ! j’adore !


    • Bobby Bobby 10 octobre 2007 12:12

      Bonjour,

      Je me dis qu’a 60 berges, j’ai statistiquement un certain nombre de (chances) de mourrir... lorsque j’aurais 10 ans de plus, j’en aurait également un poucentage augmenté... mais si j’arrive à dépasser la centaine, statistiquement parlant, je n’aurais plus de soucis à me faire ! Les statistiques montrent qu’une fois dépassé cet âge les (chances) de mourrir deviennent extrèmement faibles !!!

      Bon article, un plus bien sûr !

      Bien cordialement.


    • Bobby Bobby 10 octobre 2007 12:13

      auraiS... bien sûr !


    • Adama Adama 9 octobre 2007 12:57

      C’est gai comme article, ça donne le moral.

      Bref pour évitez les dangers et la mort il faut éviter de naître smiley


      • Adama Adama 9 octobre 2007 12:59

        POUR éVITER !!!!


      • Le Panda Le Panda 9 octobre 2007 13:22

        @ L’auteur,

        un article intéressant qui ne dit pas grand chose sur le devenir de Luky Luke, et de son cheval Jumper. smiley

        Je t’aime bien, mais je suis pas pressé de partir quoi..que.. tout dépend avec qui et où ? Merci de me préciser le fond de ta pensée tu as fais un cauchemard ces jours-ci ?

        @ Le Chat,

        salut,

        Je te connaissais bien des talents ou talons d’Achille, mais pas celui de poéte de « muse des chats », soit circoncit enfin plus précis dans ton exposé, dans le cas contraire Taverne va te faire un procés et Luky Luke ne pourra rien smiley

        De là, je ne puis qu’écrire une chose réaliste je partage le point de vue d’Adada ou Adama je suis plus il est tard et j’ai faim, le ramadan est fini non encore une bourde quoi ? on commence à mourir le jour où l’on naît smiley *

        Le Panda

        Patrick Juan.


        • ytty54 ytty54 10 octobre 2007 21:39

          je pense que jolly jumper va y passer avant car avec tout ce qu’il a fumé le fait que Lucky Luke soit toujours en vadrouille prouve qu’il sera lucky jusqu’au bout...


        • Signé Furax 9 octobre 2007 17:16

          Quand je lis que j’ai 6 chances sur 10 de mourir, je me dis que ça ne peut être que de rire.

          ’bécile !


          • Emmanuel 9 octobre 2007 17:44

            Z’êtes journaliste ? De ceux qui dans les interview télévisées nous tronquent les relatives ?

            @ l’auteur

            Nos gouvernants s’en tamponnent de l’incidence des cancers, sinon il n’y aurait pas seulement du dépistage, mais aussi de la prévention, mais qui évidemment impacterait les ministères de l’agriculture ou de l’industrie...

            « 2,5 millions de salariés - plus d’un sur dix - gagnent leur vie en s’exposant quotidiennement au risque du cancer » : http://www.humanite.fr/2007-10-08_Politique_Cancers-professionnels-l-appel-du-93


          • JL JL 9 octobre 2007 17:43

            Article pas franchement réjouissant, mais qui mérite sa lecture.

            Vous écrivez : «  »C’est vrai également que comme on vit de plus en plus vieux en Occident«  ».

            Les gens qui ont 80 ans et plus aujourd’hui avaient plus de 50 quand on a commencé à répandre ces saloperies sur les champs et les arbres. Jusque là, ils avaient été nourris sainement. Grâce à eux, les pouvoirs publics peuvent continuer à se leurrer et nous leurrer sur l’allongement de la vie.

            Mais hélas on va bientôt déchanter. Quand on devra dire : « on vit de moins en moins vieux en occident », qui reconnaitra qu’il y a une maladie ’professionnelle’ du consommateur, cet agent économique incontournable de l’industrie agro-alimentaire pour ne citer que celle là ?

            Il semble qu’on assiste à une course contre la montre : plus il y a de sources de pollution et moins les pollueurs seront inquiétés. En effet, bien malin qui saura dire quel poison parmi tous ceux que le malade aura ingurgité dans sa trop courte vie est responsable !

            Quand un cours d’eau est pollué, les élus font deux choses : interdire la pêche et la baignade, et surtout étouffer l’affaire s’ils tiennent à leur siège. Après avoir répété dans les médias qu’il faut manger 5 légumes et fruits par jour, voici qu’on dit aux antillais : « si vous ne mangez pas plus de 2 fruits et légumes par jour, vous ne craignez rien » !

            C’est bien vrai que le pouvoir rend fou.


            • Falkland 10 octobre 2007 00:27

              L’enfoiré c’est pour ça qu’il nous disait de manger des pommes !!!


            • caramico 10 octobre 2007 17:48

              Les poisons du rhône, les pesticides aux Antilles et bien sûr chez nous, L’amiante, les farines animales, toutes ces saloperies qu’on a respiré et bouffé pendant des décennies avec la bienveillante complicité de nos politiques qui n’ont jamais rien ignoré, dites leur merci quand on l’aura chopé, le crabe.

              Une petite consolation,ils ont respiré et bouffé les mêmes saloperies que nous, ces inutiles, ils en crèveront aussi.


              • HELIOS HELIOS 13 octobre 2007 12:50

                L’article est sympa..

                Mais comme d’habitude plein d’hypocrisie quand on se pose toujours la même question : pourquoi s’occuper plus des accidents de voitures que d’une quelconque pandemie ?

                Tout le monde le sait : les gouvernants et les responsables, TOUS, depuis la création des partis politiques se fichent pas mal de la volonté de leurs élécteurs, mais plutôt des « puissants » qui les aident a se maintenir à leur poste.

                Dans une simple analyse systèmique, on voit tout de suite ou il faut agir, si l’on est politique pour (arriver et) garder sa place.

                Alors, qu’une activité economique fasse 50 000 morts par an ou que la route en fasse 5000, c’est evidement a la route qu’on va s’en prendre. Non pas qu’il ne faille pas en assurer aussi une diminution, mais par ordre d’importance l’effort devrait être fait sur les 50 000. Helas, cela implique de s’attaquer aux puissants, les industiels de tous poils et les financiers qui se cachent derriere, ceux là même qui financent l’élèction.

                La moindre des reconnaissances des élus est de flatter dans le sens du poil les payeurs, les influents.

                Dans un autre article, on comparait LePen et Sarkozy... http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=30244 . Il y a une enorme difference entre les deux : l’un veut rendre les puissants encore plus puissants, l’autre voulait rendre aux politiques l’independance nécessaire pour prendre les bonnes décisions. C’est ce qu’on appelle « rendre la France aux Français » au passage quelles que soient leurs couleurs.

                alors, si me conformant à la nouvelle mode écologique, soit disant pour sauver la planète, je me pose maintenant une nouvelle question : a qui profite le crime, si cet engouement peut être appelé « crime ».

                Au vu de beaucoup d’analyses incompletes et contradictoires ainsi que des manipulations notoires je pressens comme une arnaque, une gigantesque arnaque.

                A titre d’exemple je voudrai vous citer les célèbres cartes du Groenland de Piri Reis, qui dateraient du XVeme siècle. Vous savez comme moi, si on suit nos « experts », a cette epoque ce continent etait gelé et donc recouvert d’un immense glacier : incartographiable donc. Pourtant ces cartes existent mais également des series de mesures de températures montrant que le moyen age fut chaud, tres chaud... au point que d’aucun pensent que le groenland, terre verte comme son nom l’indique, n’etait pas recouvert, d’ou sa cartographie. A cette epoque point de voitures, de pétrole et 200 a 300 millions de gens de par le monde...

                consulter, par exemple, ici pour les cartes : http://www.esraonline.com/index.php?pagination=view_article&id=421

                consulter également ici pour les températures du moyen age, en pensant bien aux « corrections » que font les statisticiens... : http://hls-dhs-dss.ch/textes/f/F7770-2-3.php

                Voila, pour en revenir à l’arnaque, je voudrais bien savoir dans quelle direction l’intox globale qu’on nous matraque va-t-elle nous entrainer. je ne crois pas une seule minute que c’est au detriment des multinationales !

                Que va-t-on nous concocter maintenant, pour nous faire accepter tout et n’importe quoi, comme la nécessité de l’immigration par la dénatalité (voir un autre article d’Agoravox, l’autruche je crois... http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=29909 ), la suppression de l’automobile, la limitation d’internet dans la foulée etc, etc.

                J’ai un peu dévié ? bien sûr, le sujet est vaste et polémique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès