Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Cannabis : les fœtus en danger !

Cannabis : les fœtus en danger !

Cannabis : les fœtus en danger ! Depuis quelques années, je suis en colère contre certains responsables politiques* (je devrais plutôt rajouter un préfixe privatif) qui nous ont souvent vanté (par médias interposés) les bienfaits du cannabis, alors que les études scientifiques démontraient déjà ses dangers... surtout dans le domaine de la conduite automobile, le cannabis multipliant par deux les risques d’accidents mortels ! Je ne veux pas faire ici une liste exhaustive, à chaque lecteur de faire appel à sa propre mémoire.

Depuis la nuit des temps, l’alcool a toujours fait des ravages (physiques et psychologiques) chez les enfants qui naissaient issus de parents alcooliques. (mère et père, ou l’un ou l’autre). Si le syndrome d’alcoolisation fœtale est toujours hélas présent, un autre est en train de se révéler : c’est celui lié à la consommation du cannabis par les futures mères.

Les dangers du cannabis sur les fœtus !

En effet, en ce moment, des études sont en train de montrer que les futurs mamans qui consomment (même occasionnellement*) du cannabis pendant leur grossesse font courir à leurs futurs bébés des risques bien réels.

* Il se disait, même dans le milieu médical, que pour luter contre le stress de la grossesse, fumer un joint de temps en temps avait un pouvoir relaxant !

Sur ce sujet, ce matin, sur France 2 dans l’émission Télématin vers 8h10, dans la rubrique « Santé  » le thème était :Cannabis et grossesse.

La présentation de l’émission : Aujourd’hui, la moitié des jeunes fumeuses fument également des joints. Or, le cannabis n’est pas anodin dans la vie d’une femme, surtout au moment de la grossesse. Les futures mères s’exposent à davantage de fausses couches, de grossesses extra-utérines, à des accouchements prématurés. Pire : le foetus peut devenir dépendant au cannabis, et plus tard le développement intellectuel de l’enfant sera perturbé  : manque de concentration, de mémorisation, hyperactivité, échec scolaire peuvent en être les conséquences. Du 2 au 4 mai, ce sujet sera l’objet d’un colloque à Angers : «  Femmes et addictions ».

Le site de Télématin : http://telematin.france2.fr/telematin-article-semaine.php?id_article=3910

Pour revoir la vidéo : http://telematin.france2.fr/telematin-video.php?id_article=3910

Le cannabis sur l’encyclopédie Wikipedia.

Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  2.79/5   (103 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • thierry (---.---.122.242) 11 avril 2006 12:02

    Je crois qu’on s’en serait tous doutés que le canabis présente des risques pour le foetus. Je ne vois pas trop l’intéret d’en faire un article...


    • Gil (---.---.93.79) 12 avril 2006 01:02

      Cela vous semble évident ? Et pourtant...


    • simplet simplet 11 avril 2006 12:08

      bonjour, étant moi même consommateur occasionnel et averti des dangers de cette drogue « douce », je pense qu’effectivement aucune future mère ne devrait fumer de joints ( il en est d’ailleurs de même pour les futurs pères qui balancent leur petite graine... ) De la à dire que les bébés deviennent dépendants.. à leur naissance ont ils déjà des lunettes de couleurs et des fringues de Hippies ???

      il y a actuellemnt un acharnement médiatique sur le canabis ( sans doute fait il trop réfléchir les jeunes sur le monde actuel et sur ce que peut être leur avenir dans notre scociété capitaliste ), mais l’alcool n’est guère mieu, et un comble, reste parfaitement légal... les lobbies de producteurs de vin et autres spiritueux pèsent bien plus lourd que notre ministère de la santé !!! l’alcool fait partie de nos moeurs depuis la nuit des temps, si le canabis était récolté depuis toujours en France, aurait on les mêmes articles dévastateurs ??? pas sur... et si le canabis rapportait autant de taxes que l’alcool depuis que celles ci existent .. ??


      • kamikaJOE 11 avril 2006 13:04

        Pour répondre à la remarque de simplet, je peux te confirmer que l’on exagére lorsque l’on dit que l’on augmente la dépendance du bébé lorsque la mére femme fume.

        Lorque le bébé est dans le foetus, il y a des échanges entre le sang de l’enfant et le sang de la mére. C’est de cette façon que le bébé est nourri par exemple. Le canabis comme les autres drogue utilise le même principe. La mére donne du canabis au bébé. Le bébé a donc une accoutumence dés naissance. En fait c’est comme si c’est lui qui fumait. Donc il n’y a aucune exageration dans ces dits...

        L’alcool est néfaste en grosse quantité, cependant il est reconnu qu’un verre par jour est plutôt bénéfique (protection contre les risque cardio-vasculaire par exemple).

        Concernant la cigarette, la nicotine n’est pas un danger majeur. Il s’agit en fait de la drogue de la cigarette mais elle a juste un effet relaxant. Le gros danger de la cigarette est son mode d’administration qui est de la fumer. En fumant une cigarette, on fume du monoxyde de carbone, de l’amoniac, enfin des tonnes de combustible toxique néfaste pour notre organisme.

        Ensuite pour répondre à la derniére remarque, je pense que le gouvernement joue un rôle trés hypocrite, car pour moi elle a encouragé le canabis et toutes ces drogues dites douce tout en les considérant comme illégal. Faudrait mieux les légaliser pour récupérer des taxes et pour étouffer les traficants d’une part de leurs ressources importante, mais là il ne s’agit que d’un avis personnel.


        • ElGandul (---.---.149.119) 11 avril 2006 13:26

          Je suis d’accord avec ton commentaire...Je suis de plus en plus pour une légalisation du cannabis...Pour la simple raison, que comme en hollande, on pourra enfin fumer facilement de l’herbe de qualité sans devoir faire sa propre production et prendre des risques considérables... La qualité des produits sur le marché est bien plus néfaste que la nature même du cannabis tellement les produits arrivent coupé en France...ce phénomène connu pour le shit l’ai de plus en plus pour l’herbe, beaucoup de personne achète de de la beu, qui pour faire des gains de poid et dissimuler l’odeur a étéIl faut également penser comme avec le modèle hollandais, d’appuyer une fois légalisé sur une prévention forte sur les drogues dur... coupé avec une poudre dont la provenance est difficile a déterminé.

          Il s’agit bien d’une question de santé publique...et grâce aux taxes, on pourra faire plus de sensibilisation...car avec le cannabis ce n’est pas la simple consommation qui est dangeureuse c’est l’excès et les périodes non adapté pour consommer. Il faut sortir de l’hypocrésie que provoque la pénalisaton...

          De plus, il me semble important de faire en sorte que les taxes soit utilisé dans le domaine social et notament en banlieu, car même sans faire de généralité, il va falloir compenser le fait qu’une part importante de ressources dans les banlieues proviennent du marché du cannabis...combien de jeune qui ne sont pas délinquant arrive a faire un peu de traffic à la fois pour payer leur consomation et pour aider les potes ( phénomène qui existe dans toutes les couches de la jeunesse) et une fois le pied à l’intérieure, l’engrenage peu être rapide pour les gens en difficultés...difficile de dire non à l’argent facile...lorsqu’elle l’argent propre est rare


        • Jojo (---.---.255.244) 11 avril 2006 13:40

          La nicotine est aussi un vasoconstricteur qui augmente les risques d’avortement et de prématurité.

          http://www.centres-pharmacodependance.net/grenoble/ORITHYE/Monograp/Tabac.htm


        • Gil (---.---.93.79) 17 avril 2006 14:40

          En réponse au commentaire de Mr kamikaJOE :

          1- Vous dites : « Je peux te confirmer que l’on exagére lorsque l’on dit que l’on augmente la dépendance du bébé lorsque la mére femme fume ». Erreur, toutes les études disponibles vont dans le même sens et le confirme.

          2- Vous dites : « Lorque le bébé est dans le foetus ». Revoyez vos cours de sciences naturelles. Le foetus est un stade du développement du bébé. Vous cofondez peut-être avec l’enveloppe placentaire...

          3- Vous dites : « En fait c’est comme si c’est lui (le foetus) qui fumait ». C’est tout à fait vrai, sauf que par rapport à l’adulte, les effets sont largement multipliés. Idem pour l’alcool et le tabac. En effet, nous n’avons pas là un organisme de 70 / 80 kg...

          4- vous dites : « L’alcool est néfaste en grosse quantité, cependant il est reconnu qu’un verre par jour est plutôt bénéfique ». Même remarque que précédemment. Ramenez cela au poids de l’organisme du foetus... un verre par jour est TOTALEMENT néfaste !

          5- Vous dites : « le gouvernement joue un rôle trés hypocrite »... mais il y a plus hypocrite encore : ce sont les futures mères consommatrices qui font mine de croire que leur consommation cannabique est sans danger pour leur enfant à naître, vous croyez pas ? Elles mettent délibèrément en péril la santé de leur enfant au nom de leur petit plaisir personnel...

          Aussi, sans vouloir passer pour moralisateur, je vous invite à réflèchir à la véracité et à la portée de vos propos.


        • woodstock (---.---.189.44) 17 avril 2006 22:45

          Une petite remarque pour kamikajoe : ta remarque : « L’alcool est néfaste en grosse quantité, cependant il est reconnu qu’un verre par jour est plutôt bénéfique (protection contre les risque cardio-vasculaire par exemple) » est une légende typiquement française. Du genre "le café expresso n’est pas un excitant en Italie. C’était dans l’actualité de la semaine précédente : sur 51 études contre les risques cardio-vasculaire 44 ont été mal faites. Ils cataloguaient les ex-buveurs ayant des problèmes de santé dans la catégorie des non-buveurs. Ce qui entrainait une augmentation importante des maladies cardio-vasculaire chez les non-buveurs. Conclusion des scientifiques l’alcool est facteur de maladie cardio-vasculaire. Désolé de détruire ce merveilleux mythe français.


        • Arkhee (---.---.192.143) 11 avril 2006 13:41

          Je trouve qu’il y a beaucoup d’hypocrisie autour du canabis, et pas seulement dans le gouvernement, comme le remarquait kamikaJOE. Pourquoi faut-il que les arguments soient si tranchés « je suis pour », « je suis contre » ? A croire que certains pensent qu’il n’y a que du bon, d’autres que du mauvais. Tout le monde sait bien qu’il y a du bon ET du mauvais dans le canabis. Tout le monde sait bien aussi qu’une future maman qui prend même occasionnellement des drogues, dures ou douces, alcool, tabac, canabis, risque d’en voir les effets sur son enfant.

          Alors pourquoi cette crispation sur le canabis, qui est en train de devenir un phénomène marginalisé par une société qui ne veut pas en prendre la responsabilité sous prétexte de l’illégalité du dit produit ?

          Au delà des ressources que l’on pourrait retirer de la légalisation du canabis, au delà même du rôle sanitaire que pourrait avoir l’état en vérifiant la qualité et la nocivité des mélanges de résine vendus sur le marché (on ne sait pas trop avec quels produits vaisselle le canabis est coupé parfois) , c’est tout un cadre social et moral que l’on se refuse à mettre en place, en empèchant le canabis de rentrer officiellement dans le quotidien.

          Aux pays-bas, quelqu’un qui fume un joint dans la rue est vu de la même manière qu’une personne buvant une canette dans la rue en France. On le regarde de travers, et une pression morale va l’amener à restreindre sa consommation dans certains cadres : soirées entre amis, ...

          La pression de l’entourage, et la culpabilité induite suite à des abus individuels, est le premier rempart à l’usage abusif d’une drogue douce. Le cadre social donne aux jeunes les limites dont il a besoin pour profiter sans abuser. Tant que le canabis ne sera pas légalisé, il ne rentrera pas dans les moeurs et cette auto-régulation ne pourra se mettre en place.

          En attendant le débat sur le canabis se poursuit sur des arguments absurdes de quantification de la nocivité pour tel cas ou telles personnes, laissant les vrais problèmes au placard.

          Comment noyer le poisson.


          • Agnès (---.---.234.241) 11 avril 2006 14:29

            On s’en serait douté, que le cannabis, comme toute drogue, (de plus fumée donc toxines « annexes », attention je n’ai pas dit que les spacecake étaient bons pour la grossesse !) est dangereuse pour les foetus. Avant que l’on fasse des campagnes cigarette/grossesse, on se doutait bien aussi que c’était dangereux et on essayait de s’abstenir. Cependant l’âge de la maternité étant de plus en plus élevé (proche de trente ans) la plupart des femmes ont soit arrêté définitvement ces pratiques « juvéniles », soit sont plus capables de résister à la tentation. Le problème devrait théoriquement être de moins en moins grave, non ?


            • Z (---.---.107.65) 11 avril 2006 15:42

              Si le cannabis multiplie par 1.8 le risque d’accident mortel, rappelons qu’un taux d’alcoolémie non nul mais toutefois inférieur au taux légal multiplie ce risque par 2.7 et un taux d’alcoolémie compris entre 0.5g/L et 0.8g/L multiplie ce risque par 6.3. Ces résultats sont visibles sur : http://www.drogues.gouv.fr/fr/actualites/comm_dossier_presse/files/SAMsynth .pdf

              Je pense que « stigmatisation » est le mot qui convient pour désigner l’attitude de notre société face au cannabis.


              • Gil (---.---.93.79) 17 avril 2006 14:51

                Bonjour Z,

                Il s’agit là bien moins de « stigmatiser » les consommateurs de cannabis, que de leur faire prendre conscience du risque encourru pour eux-mêmes, mais surtout pour autrui, et en particulier pour un enfant à naître et qui n’a pas demandé à être intoxiqué dès avant sa naissance.

                Maintenant, chacun d’entre nous, adulte responsable, est en capacité de consommer cannabis, alcool ou tabac, en connaissance de cause, c’est-à-dire sans nier les conséquences de cela.

                Par exemple, n’est-il pas plus responsable de fumer un petit joint occasionnel chez soi, en utilisant les transports en commun, et sans enfumer son voisinnage, que d’avoir une vie « saine » et en roulant comme un bourrain avec sa bagnolle ? Quel comportement est le plus critiquable ?


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 avril 2006 15:49

                Concernant les dangers du tabac sur la femme enceinte, j’ai trouvé également ce site :

                http://ensh.aphp.fr/IMG/doc/Texte_long_-Recommendations.doc

                Sans oublier que le tabac est très mauvais pour le tagagastoingstoing ! ( également décrit dans le site précédent, rubrique : Fertilité masculine ! )

                http://fr.news.yahoo.com/10042006/185/quand-le-tabac-tue-aussi-l-amour.html

                Aller avec ce cht’iot dessin ,… un peu d’humour !

                http://eur.news1.yimg.com/eur.yimg.com/xp/p3/20060324/07/175264987.jpg

                @+ P@py


                • Ulmo (---.---.254.6) 11 avril 2006 15:59

                  Encore un article sur le Canabis écrit par quelqu’un qui n’y connait rien. Evidemment que le Canabis est mauvais pour le foetus ! Même si scientifiquement, ce n’est encore qu’une supposition (RIEN n’a été prouvé, RIEN ! et c’est ca qui les fait chier), l’effet sur la mémoire et le fonctionnement cognitif du cerveau à haute dose et à long terme est bien connu.

                  Mais ce problème est anecdotique comparé aux ravages (enfants atardés, malformations, etc..) et aux chiffres des dégats dus à l’alcool.

                  L’illustration choisie par l’auteur me laisse une sale sensation de propagande, genre « anti-avortement »...


                  • Gil (---.---.93.79) 17 avril 2006 14:55

                    Bonjour Ulmo,

                    Vous nous dites : « Encore un article sur le Canabis écrit par quelqu’un qui n’y connait rien ». Par contre, vous-même avez l’air d’être un grand spéçialiste ! N’hésitez donc pas à nous informer...

                    Quant à votre rapprochement avec la « propagande anti-avortement », il conviendrait de nous éclairer sur ce raccourci saisissant...


                    • Roswell (---.---.1.39) 11 avril 2006 16:41

                      Cet article ne nous apprend rien.

                      Le cannabis reste pour moi toujours bien moin néfaste que l’alcool. Il faut surpasser les clichés, sinon on n’avance pas beaucoup. Le danger reste la qualité des produits vendus illégalement en France, seule la dépénalisation peux rendre au cannabis des vertus plus « saine » et atténuer les effets parfois catastrophiques dû aux dealers qui tirent les prix pour remporter le magot.


                      • miox (---.---.190.71) 11 avril 2006 16:44

                        comment un fétus pourait être dépandant psychjologiquement à une drogue ! c’Est de la « très mauvaise propagande » On sait aujour’d’hui que le canabis entraine aucune dépendance physique ( contrairement aux « ines » comes nicotines, caféines, théine cocaine) alors je réitère : comment un fétus ou un bébé pourait être dépandant « psychologiquement » à cette substance...

                        autre point : en quois la diminution « momentané » de l’activité cérébrale entraine « nécessairement » un mauvais développement du cerveau .... Brillante déduction ... laissez moi vous la refraser ... le fait que mon automobile ne fonctionne qu’à 1% de sa capacité présentement l’empèchera de fonctionner dans 10 ans .... voyons donc , il n’y as aucun lien scientifique entre les deux. Dumoins , si il y en as , ils ne sont pas présenté dans cet article .

                        Bien sur , comme toute fummée ,elle est nocive , mais je pense qu l’on devrait beaucoup plus s’intéresser aux actions des multiples contaminants (plus de 450 000 produits au canada seulement) potentiellement toxiques mais dont on continue la production sans se poser de question.

                        Il faut voir que l’homologation d’un de ces produits se fait sur LE produit ! en aucun cas on observe ou expérimente sur les effets d’exposition à moyen/cour terme ( plus de 1 ans) ni les effets de mélange (effets croisé de toxicologie)... too baad ! personne ne voit l’image d’ensemble .

                        petite question pour finir ? à qui profite la diminution de consommation de canabis ... ? principalement aux compagnies de tabac !


                        • miox (---.---.190.71) 11 avril 2006 18:37

                          mais c’est vrai , le canabis n’entraine aucune ,je dit bien AUCUNE dépendance physique . c’est prouvé depuis le début des annés 50 ... et par des études sérieuses.

                          Comprenez moi bien , je ne dit pas que c’Est bon . En fait, je suis d’accord pour dire comme mathieux2 : « Evidemment que la femme enceinte ne doit pas fumer de cigarette ni de joint pendant sa grossesse, évidemment que si elle le fait c’est grave » Cependant, la même chose est vrai pour les émanation de peinture, le red bull, le café, les rejet des auto, des usines, de la mélamine (uré , formaldéide) , des cosmétiques(bpc, aha) ainsi que plein d’autres produits d’aprentis-sorciers....

                          Dans les fait , je voulait seulement mentionner ce FAIT qui est admis dans la communauté scientifique depuis plus de 50 ans. je le redit encore : le canabis n’entraine aucune ,je dit bien AUCUNE dépendance physique ...

                          tout au plus, on observe chez « certains individus », une habitude de consommation. Et non pas une dépendance physique .


                        • miox (---.---.190.71) 11 avril 2006 18:37

                          mais c’est vrai , le canabis n’entraine aucune ,je dit bien AUCUNE dépendance physique . c’est prouvé depuis le début des annés 50 ... et par des études sérieuses.

                          Comprenez moi bien , je ne dit pas que c’Est bon . En fait, je suis d’accord pour dire comme mathieux2 : « Evidemment que la femme enceinte ne doit pas fumer de cigarette ni de joint pendant sa grossesse, évidemment que si elle le fait c’est grave » Cependant, la même chose est vrai pour les émanation de peinture, le red bull, le café, les rejet des auto, des usines, de la mélamine (uré , formaldéide) , des cosmétiques(bpc, aha) ainsi que plein d’autres produits d’aprentis-sorciers....

                          Dans les fait , je voulait seulement mentionner ce FAIT qui est admis dans la communauté scientifique depuis plus de 50 ans. je le redit encore : le canabis n’entraine aucune ,je dit bien AUCUNE dépendance physique ...

                          tout au plus, on observe chez « certains individus », une habitude de consommation. Et non pas une dépendance physique .


                        • Seb (---.---.108.201) 12 avril 2006 06:09

                          juste une ou deux precisions par rapport au commentaire de Miox. Non, la dependance ne sera pas psychologique chez le foetus mais elle pourrait etre physiologique. Le cannabis amene-t-il a l’addiction ? beaucoup de resultats a ce sujet son negatif mais quelques etudes suggerent quand meme le developpement d’une dependance « physique » et compte tenu de la plasticite cerebrale chez le foetus... je ne prendrais pas le risque. Le parallele avec la voiture est pour le moins douteux. Toute la mecanique d’une voiture, l’ensemble du circuit est stable, operationnel quand elle sort de l’usine... Or, dans votre exemple, l’enfant est encore en cours de « fabrication ». Le developpement cerebral est enorme, c’est un des moment cles (l,autre sera a l’adolescence) pour la mise en place des connections nerveuses et oui, un accident, une baisse de regime, meme momentanee, peut conduire a un dyfonctionnement important et irremediable. Pour exemple, de plus en plus d’etudes tendent a montrer que la schizophrenie, du moins certaines formes, serait due a un « accident » transitoire lors de ce developpement cerebral a la naissance ou chez le tres, tres jeune nourrisson. Sur le fond, je reste d’accord avec l’idee que le cannabis est stigmatise et qu’il est surement moins dangereux que l’alcool et la cigarette (mais la correlation cannabis-cigarette est tres forte alors...), mais je voulais quand meme rectifier un peu le propos car je trouve la comparaison avec une voiture trop fallacieuse.


                        • (---.---.99.131) 12 avril 2006 09:18

                          Vas y mon grand, cites tes sources sur l’absence de dépendance physique et je te sortirais les miennes sur la preuve de dépendance physique. Ce genre d’agages est consternant


                        • Mathieu2 Mathieu2 11 avril 2006 17:14

                          Quand on voit les réactions de certains, on se dit que finalement Papy a eu raison d’écrire cet article pour nous rafraîchir la mémoire (perturbée par le cannabis ?).

                          Evidemment que la femme enceinte ne doit pas fumer de cigarette ni de joint pendant sa grossesse, évidemment que si elle le fait c’est grave. En revanche elle peut prendre un petit verre d’alcool de temps en temps au début de sa grossesse, cela n’a pas d’incidence, l’alcool à petite dose n’étant pas néfaste et ne crée pas de dépendance significative. Cela n’enlève rien au fait que l’alcoolisme fait effectivement des ravages.

                          J’ajoute que la mère et le père ne devraient pas fumer après la grossesse, pour ne pas enfumer leurs enfants et ne pas leur donner le mauvais exemple, mais bon là c’est chacun qui voit.

                          Sinon pour Miox, le cannabis n’est qu’une dépendance psychologique, et uniquement chez les adultes...Il fallait y penser ! Il devrait être fessé en place publique pour dire de telles insanités !

                          Personnellement je ne fume plus, je n’ai jamais consommé de cannabis de manière régulière, je bois modéremment, je fais un peu de sport quand j’en ai l’occasion, je quitte Paris et son air pollué pour l’air iodé Breton, bref j’ai l’impression de vivre plutôt sainement. En revanche, quand on se pète au cannabis ou qu’on se bourre à l’alcool, je ne vois pas comment on peut dire qu’on vit sainement, c’est de l’automutilation.


                          • (---.---.81.13) 6 juin 2006 22:15

                            « En revanche elle peut prendre un petit verre d’alcool de temps en temps au début de sa grossesse, cela n’a pas d’incidence, l’alcool à petite dose n’étant pas néfaste et ne crée pas de dépendance significative. Cela n’enlève rien au fait que l’alcoolisme fait effectivement des ravages. »

                            Un seul verre au cours des neuf mois ET SURTOUT AU DEBUT DE LA GROSSESSE à des conséquences néfastes sur le foetus et à plus forte raison sur l’embryon. Ma source, c’est le fameux reportage de France 2 « l’odyssée de la vie ».

                            Ceux qui font croire le contraire sont des dangers publics... pour les foetus !!


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 avril 2006 18:47

                            Ma philosophie est que tout individu est libre de se torcher, de se shooter,… tant que ses activités ( conduites de véhicules par exemple et galipettes reproductrices )….ne causent pas de dégâts collatéraux !

                            @+ P@py


                            • Gio (---.---.53.190) 11 avril 2006 21:50

                              Ci dessus les cogitations d’une superbe brochette d’acros de la fumette, brochette de fous.

                              Il faut vraiment un culot absolument monstrueux pour encore laisser croire que le cannabis c’est de la drogue douce.

                              Ce n’est même pas du culot en fait, mais pour moi de l’appel au meurtre.


                              • Michael (---.---.132.2) 12 avril 2006 00:33

                                Plus le temps passe, et plus je suis consterné face aux adages populaires et à cet égoïsme du fumeur, qui ne pense qu’à son plaisir, ni à ses enfants, ni à sa famille, ni à la société. Quand au nom de sa liberté, l’individu menace la collectivité...

                                Pour faire plus simple, que quelqu’un se touche, se torche, fume et en crève, je m’en contrefous, ou plus tôt je m’en accomode, même si je dois participer par la solidarité collective aux frais engendrés par les maladies consécutives à la consommation de drogues mais ce que je ne tolère pas, et qui me met hors de moi, c’est quand j’entends certaines personnes soit disant prodiguer la bonne parole et qui hurlent même à ceux qui ne le demandent pas, que fumer du cannabis c’est anodin. Alors messieurs, mesdames, les toxicomanes (appelons un chat , un chat , non ?), fumez tant que vous voulez, mais de grâce, ne tendez pas la main à ceux qui ne souhaitent pas vous accompagner dans le cerceuil à mi chemin de leurs vies.


                                • ElGandul (---.---.149.119) 12 avril 2006 01:55

                                  Et ces fameux effet néfaste du cannabis sur la société c’est quoi ? Je ne dis pas qu’il n’y en a pas, je souhaite juste savoir précisement votre constat...

                                  Mais si je comprend que des témoignages de fumeur vous dérange...croyez moi que vos idées pré-conçu sur le cannabis me dérange tout au tant...pensez que les fumeurs de cannabis sont des toxicomanes, me fait bien rire, je peux juste supposé que vous n’avez surement jamais tiré sur un joint ou une ou deux fois...et que dans votre entourage personne ne consomme. Je cotoie des gros fumeurs qui ont une vie très scène, autant physiquement, psychologiquement, professionnellement...et pourtant il fume plus de 2-3 joints par jours...mais comme pour tout, il y a le bon et le mauvais...question de responsabilité.

                                  En effet, Le seul problème autour de l’usage du cannabis qui mérite d’être débattu (tant que de véritable analyse médical crédible ne seront pas disponible...) est comment faire pour sensibiliser les plus jeunes qui souhaite consommer mais de manière responsable...un petit joint pour faire la fête ou de détendre de tps en tps n’a jamais fait de mal à personne...au contraire, il est socialisateur et ouvre l’esprit...c’est si cette personne a déjà des problèmes de dépression ou psychologique qu’il y a des risques...car le cannabis peut très rapidement devenir un échapatoire, c’est le même problème qu’avec l’alcool (par contre avec le cannabis, on reste toujours mettre de soit !).


                                • (---.---.99.131) 12 avril 2006 09:42

                                  C’est incroyable. Le fumeur cannabis ou pas, est tellement à court d’arguments, qu’il ne peut s’empêcher de citer l’alcool pour appuyer son argumentation. L’alcool et le tabac sont déjà de trop

                                  Consternant...


                                • André Fürst (---.---.48.210) 12 avril 2006 00:59

                                  Cannabis et grossesse : quels sont les risques pour le développement de l’enfant ? Un impact possible sur les fonctions cognitives de l’enfant seul des usagées problématiques (excessive). Sources : Le quotidien du médecin


                                  • André Fürst (---.---.48.210) 12 avril 2006 01:17

                                    Désole les menteurs de journalistes que vous été, 60millions d’utilisateurs en Europe et je n’ait jamais vu l’enfant avec le syndrome Cannabique, sinon prouver le, incapable.


                                  • bombadi (---.---.35.244) 12 avril 2006 02:33

                                    Il n’y a aucun décès recensé par l’usage du cannabis. Traverser la rue est plus dangereux que de fumer un joint, bien sûr faut-il de la mesure en tout et toute substance alterant les sens est incompatible avec la conduite d’un véhicule, mais bon dieu, il y a des choses plus importantes ! On devrait aussi interdire la sauge, simplement parcequ’à tros forte fréquence elle peut entraîner un cancer du sein... et puis respirer aussi pendant que vous y êtes parcequ’il y a des gros risques d’avaler des bactéries ! Et puis après tout on pourrait interdire la copulation, comme ça pas de foetus, pas de danger. Ce qu’il y a de bien avec les interdits et la répression c’est que c’est très responsabilisant... je m’arrête là, ça n’a aucun intérêt.


                                    • (---.---.99.131) 12 avril 2006 09:45

                                      On peut se la jouer à l’inverse.

                                      Mettons en vente au supermarché , rayons drogues, le cannabis, l’héro, pack promotionnel de 15 LSD, la poudre blanche... Mettons en vente les armes à feux, la kalach, pourquoi pas la roquette ?

                                      Si tu veux tirer un argumentaire à l’extrême, n’oublie pas que tout extrême a son miroir


                                    • (---.---.99.131) 12 avril 2006 09:47

                                      Quant à l’absence de décès dû au cannabis, je ne sais pas si tu parles exclusivement de la grossesse mais si tel n’était pas le cas, sachez qu’il y a en a : suicide, accidents de la voie publique etc, bientôt fleuriront les cancers bronchopulmonaire précoces et d’autres atrocités.


                                    • (---.---.81.13) 6 juin 2006 22:20

                                      « suicide, accidents de la voie publique etc, bientôt fleuriront les cancers bronchopulmonaire précoces et d’autres atrocités. »

                                      Ces morts ne sont pas liés au THC en tant que substance nocives !

                                      Sinon, le téléphone portable serait classé comme « arme de poing »


                                    • Silex (---.---.139.190) 12 avril 2006 09:30

                                      Certes ! Il en va du bon sens des futures mères. Mais avant de se préocupper du cannabis qui est illégal, ne faudrait il pas prendre des mesures concernant le tabac et l’alcool qui ont des effets aussi conséquents voire ... pires ????


                                      • Roswell (---.---.1.39) 12 avril 2006 09:53

                                        Tout cela n’est qu’une question de culture. En France, cest l’alcool, le cannabis est réservé aux toxico.

                                        Juste une petite precision : le cannabis ne crée pas de dépendance physique. Le sport lui meme en crée plus(dependance physique biensur).

                                        L’alcool est la seule drogue qui peut engendrer la mort pendant un sevrage (mais l’alcool est totalement toléré dans notre pays). Il faut arreter l’hypocrisie, tant qu’un fumeur ne nuit à personne, pourquoi lui interdire ? Entrave aux libertés individuelles ? Plus de 50% des jeunes consomment ou ont consommés du cannabis, y a t-il pour autant 50% des jeunes en détresse profonde et atteint psychologiquement ? Biensur, les abus et la consommation excessive peut creer des troubles psychologique et une certaine dépendance. Cependant, on peut alors rajouter au cannabis et à l’alcool, les jeux videos, la television, la nourriture ... Tout dans ce monde peut etre sujet à une dependance, il faut juste faire la part des choses.

                                        PS : Il est inutile de dire que le cannabis est mauvais pour le foetus, cela va de soi, il faut cesser de croire qu’une femme fumant du cannabis ne sache pas les riques quelle prend pour son enfant. Il faut arreter de prendre des cas extreme et de generaliser toute une population surtout dans un sens aussi reducteur que certain le font.

                                        Tu es francais -> Tu votes LEPen -> Tu es raciste. Les Francais sont donc tous des racistes.


                                        • Lemm (---.---.253.215) 12 avril 2006 10:52

                                          Il ne faut rien fumer pendant la grossesse, pas besoin de diaboliser une fois de plus le cannabis pour le dire !

                                          Lemm.
                                          Des tonnes de graines pour des hectares de plantations...


                                          • Hikaru (---.---.194.249) 12 avril 2006 11:57

                                            Ouais, il faudrait être vraiment très défoncé pour imaginer que dans l’absolu, fumer des joints ne présente pas de risque pour le foetus.

                                            Mais ce qu’il manque dans ce genre d’article, c’est une évaluation du risque et une comparaison avec d’autres risques. Si une femme enceinte fume un joint par semaine de combien augmente-t-elle le risque de problèmes pour le foetus ? Et si c’est un joint par jour ? 5 joints par jour ? Et en comparaison de combien augmente-t-il s’il y a des solvants dégueulasses dans l’air de son lieu de travail ? Ou si elle vient de vitrifier son parquet ? Et de combien augmente-t-il si elle vit à Paris par rapport à si elle vit à la montagne ? Si elle boit un verre de vin par jour ? Si elle consomme des sodas à l’aspartame ? S’il y a des chats dans son voisinage ?

                                            Pour pouvoir vraiment prescrire un « principe de précaution » comme le suggère l’article cité il me semble que le risque devrait être quantifié et comparé. Sinon, demander que les femmes enceintes ne fument pas, mais ne pas demander qu’elles arrêtent de travailler, aillent vivre à la campagne, qu’on abatte tous les chats, qu’on interdise les automobiles, les usines d’incinération, les solvants chimiques et tous autres facteurs de risque, ben c’est effectivement de la diabolisation, c’est juste qu’il est plus facile de monter du doigt le fumeur cannabis plutôt que les autres comportements et produits dangereux mais conformes à la bonne morale.


                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 avril 2006 12:59

                                              Hikaru salut,

                                              J’ai indiqué dans ma présentation, que je n’appartient pas au corps médical, puisque je suis un flic en retraite.( personne n’est parfait ! )

                                              Le but principal de mon article c’est de véhiculer une info sur les risques qu’encourent les fœtus qui ont des mères qui fument du cannabis !

                                              Ensuite chaque intervenants suivants ses propres connaissances peut apporter son éclairage perso, et engager ainsi un débat même s’il peut être contradictoire doit être emprunt d’une certaine courtoisie.

                                              @+ P@py

                                              Quelques infos complémentaires :

                                              http://www.inserm.fr/fr/presse/CP_scientifiques/2005/att00002456/14_juin_20 05.pdf ( juin 2005 )

                                              http://www.academie-medecine.fr/tabac/nordmann_2mars_2004.htm

                                              La consommation de stupéfiants dans notre pays s’est considérablement aggravée au cours de la dernière décennie. La consommation du cannabis est de très loin la première (+ de 80 % de l’ensemble des stupéfiants) avec 3,3 millions de consommateurs. Plus de la moitié d’entre eux font un usage épisodique mais environ 1/3 ont une consommation problématique et 10% se trouvent au stade de la dépendance. Elle touche essentiellement la jeunesse (30% de consommateurs réguliers chez les jeunes adultes et plus particulièrement les garçons -environ 80 %-).

                                              Les dangers du cannabis

                                              Selon la répétition des usages, la quantité et la qualité de cannabis (présence d’un taux plus ou moins élevé de THC) et l’individu (âge, santé physique ou psychique), une consommation de cannabis peut engendrer des effets indésirables ou nocifs :
                                              - troubles de la coordination, de la vigilance et de la vision (d’où un réel danger à prendre la route ou à travailler sur des machines, etc.). Le cannabis est à l’origine de plus de 10 % des accidents de la route mortels ou graves soit environ un millier de morts et 5 000 blessés chaque année en France.
                                              - affections broncho-pulmonaires et risque de cancer des voies respiratoires (la fumée de cannabis contient des éléments toxiques et cancérigènes 4 à 5 fois supérieurs à ceux du tabac et qui s’ajoutent aux composants nocifs de celui-ci. Elle est, de plus, inhalée profondément ce qui accroît les risques pour l’appareil pulmonaire)
                                              - altération de la mémoire et perte d’attention et de concentration ainsi que démotivation pouvant conduire, lorsqu’il y a consommation répétée, à l’échec scolaire, à la marginalisation et à l’exclusion ;
                                              - forte anxiété et crise de panique (« bad trip », notamment, après consommation de produit fortement dosé en THC)
                                              - apparition d’épisodes dépressifs aigus ou de schizophrénie chez certaines personnes prédisposées ;
                                              - ceux qui consomment habituellement peuvent devenir réellement dépendants du cannabis. La forte augmentation des demandes de soins en milieu hospitalier pour usage de cannabis démontre bien cette réalité. On peut estimer qu’environ 10 % des consommateurs actuels sont au stade de la dépendance

                                              Source :http://www.interieur.gouv.fr/rubriques/b/b10_drogue/cannabis

                                              @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès