Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Ces experts indépendants qui volent au secours de Big Pharma...

Ces experts indépendants qui volent au secours de Big Pharma...

C'est qu'elle a du mal à passer cette réforme post-Mediator. Dans leurs tours de verre teinté, les patrons des firmes pharmaceutiques se sont étranglés de colère de cette ingérence des pouvoirs publics dans leur business. La loi sur le médicament de Xavier Bertrand dérange. Il va falloir agir, et vite !

Le Quotidien du Médecin a fait sa Une du 23 janvier sur un article intitulé "Loi médicament, effets secondaires". Dans un éditorial incendiaire, le Dr Gérard Kouchner (le frère de Bernard) explique au Dr vulgum pecus les conséquences dramatiques du contrôle par l'administration de l'information médicale dictée par les firmes pharmaceutiques à votre médecin de quartier.

"Ainsi se retrouve-t-on sans experts en maladies infectieuses, ceux-ci ayant démissionné en masse, et sans experts vierges de tout lien d'intérêts autres que des retraités depuis plus de cinq ans, dont l'expérience du médicament n'a pas du être améliorée par la pratique de la pétanque..."

Il s'émeut ensuite du nombre de morts que pourrait provoquer le retard de la publicité sur un anticoagulant innovant : "soit en un mois presque autant que le Mediator en 35 ans..."

On peut comprendre que la presse médicale s'en émeuve car cette loi entraînera des coupures drastiques dans les lignes budgétaires consacrées à la publicité.

Comme d'habitude, pour étayer ses propos, la presse médicale va s'appuyer sur des experts qui peuvent attester à quel point l'heure est grave. Dans le cas présent, avant de faire intervenir Christian Lajoux, le représentant officiel de l'industrie pharmaceutique, le Quotidien du Médecin n'a rien trouvé de mieux que de donner la parole à l'illustre Professeur Bergmann, vice-président de la Commission d'Autorisation de Mise sur le Marché de l'agence du médicament.

Ce dernier parle d'ambiance de fin de règne à la commission d'AMM et "assure que si le curseur est placé très (trop) haut par les décrets, cette commission va se retrouver, en terme d'expertise, avec des médiocres, des retraités, des militants ou des iconoclastes" et déplore le décalage entre la politique affichée et les réalités du terrain .

Et il sait de quoi il parle. Nous avons déjà eu l'occasion de relayer via ce site son audition surréaliste par François Autain, chipotant et renégociant sans cesse la notion de conflit d'intérêt.

Cette prise de parole spontanée pour défendre les intérêts de Big Pharma n'est pas si surprenant lorsque l'on examine d'un peu plus près ses propres conflits d'intérêts. (voir ci-dessous). De source officielle, pendant ces quelques dernières années, le vice-président de la Commission d'AMM a travaillé pour absolument tout le monde ! La liste est ahurissante.

Cerise sur le gâteau, ce type d'article dans lequel un professeur renommé prend la défense de l'industrie pharmaceutique en tant que vice-président de la Commission d'AMM ne prend même pas la peine de préciser ses conflits d'intérêts qui donnent pourtant un éclairage très différent à son témoignage.

Même si elle reste critiquable sur quelques aspects, cette loi sur le médicament fait progresser nos institutions. Suite aux scandales récents, l'AFSSAPS a été remaniée. Des têtes ont sauté. Néanmoins, l'intervention d'un professeur comme Jean-François Bergmann, en tant que représentant officiel de l'agence, dans des actions de lobby pro "Big Pharma" montre que la chasse aux conflits d'intérêts n'a pas été menée comme il se doit. Certains fondamentaux de l'agence "avant Mediator" sont toujours là et le business peut s'exercer comme avant.

Liste des conflits d'intérêts du Professeur Bergmann (source : AFSSAPS)

  • GSK : traitements du mélanome - Rémunération personnelle - du 09/09/2011 au 09/09/2011
  • GSK : accès au marché et remboursement de belimumab - Rémunération personnelle - du 28/06/2011 au 29/08/2011
  • SANOFI : reunion KOL middle east (Paris) prevention TVP en médecine, place des traitements oraux - Rémunération personnelle - du 30/06/2011 au 30/06/2011
  • GSK : benlysta : procedure de remboursement - Rémunération personnelle - du 15/06/2011 au 15/06/2011
  • ASTRAZENECA : analyse dossier de transparence ticagrelor - Rémunération personnelle - du 06/04/2011 au 14/06/2011
  • BMS : nouveaux anticoagulants oraux - Rémunération personnelle - du 21/05/2011 au 21/05/2011
  • ASTRA-ZENECA : "real word evidences" et données/dossier necessaires pour le remboursement (ticagrelor) Londres - Rémunération personnelle - du 12/05/2011 au 12/05/2011
  • GSK : 2/3 réunions de 2 heures par an (300 Euros de l'heure) discussion du plan de développement de molécules à nom codé (type GSK xyz) sans connaissance du nom commercial et toujours très en amont de l'AMM (au moins 5 ans) - critères méthodologiques les plus pertinents pour la commission de la Transparence - Rémunération personnelle - du 26/04/2011 au 26/04/2011
  • DAIICHI  : Hokusai, edoxaban - co-investigateur - du 15/02/2011 au
  • LILLY : Conseil en développement - Rémunération personnelle - du 24/02/2011 au 25/02/2011
  • NOVARTIS : Conseil en développement - Fingolimod - Rémunération personnelle - du 21/02/2011 au 18/03/2011
  • BAYER : Rivaroxaban - co-investigateur - du 01/01/2006 au 25/02/2011
  • BMS : Apixaban co-investigateur - du 10/10/2007 au
  • SANOFI-AVENTIS : Lifenox (enoxaparine) steering committee adjudication committee - du 01/02/2008 au
  • BAYER MEDICATION FAMILIALE : Conseil en développement : participation à l'élaboration de documents sur la prise en charge du reflux gastro-eosophagien (place des IPP en automédication) - rémunération personnelle - du 15/03/2010 au 12/12/2010
  • SANOFI-AVENTIS - Conseils anticoagulants - rémunération personnelle - du 01/01/2003 au 19/01/2011
  • NYCOMED  : Conseil en développement - Rémunération personnelle - du 10/02/2010 au 11/03/2011
  • GSK : Conseil en développement - Rémunération personnelle - du 01/01/2005 au 23/02/2011
  • NOVARTIS : CONSEIL EN DEVELOPPEMENT - Rémunération personnelle - du 07/07/2010 au 11/10/2010
  • LILLY : RELATION INVESTIGATEURS/PROMOTEURS/EVALUATEURS - Rémunération personnelle - du 11/06/2010 au 11/06/2010
  • BAYER MEDICATION FAMILIALE : CONSEIL EN DEVELOPPEMENT - Rémunération personnelle - du 15/03/2010 au
  • NOVARTIS : COMEDIMS ATHENES - Rémunération personnelle - du 22/02/2010 au 23/02/2010
  • GSK : PHARMACIE HOSPITALIERE NICE - Rémunération personnelle du 01/04/2010 au 02/04/2010
  • LILLY : MUNICH - Rémunération personnelle - du 22/03/2010 au 23/03/2010
  • BMS : CONSEIL DEVELOPPEMENT - Rémunération personnelle - du 22/01/2010 au 17/11/2010
  • NYCOMED  : CONSEIL DEVELOPPEMENT - Rémunération personnelle - du 10/02/2010 au
  • BMS : CONSEIL DEVELOPPEMENT - Rémunération personnelle - du 22/01/2010 au 23/01/2010
  • GSK : CONSEIL DEVELOPPEMENT - Rémunération personnelle - du 01/01/2005 au
  • SANOFI AVENTIS : conseil anticoagulants - Rémunération personnelle - du 01/01/2003 au
  • ASTRAZENECA : CONSEIL DEVELOPPEMENT -enseignements a la Lecture Critique d'Articles et sur la méthodologie de l'évaluation (2 ou 3 par an) Précision apportée par mail le 06/04/11 - Rémunération personnelle - du 01/01/2002 au 31/12/2010
  • BMS : apixaban - co-investigateur - du 10/10/2007 au
  • BAYER : rivaroxaban - co-investigateur - du 01/01/2006 au
  • SANOFI-AVENTIS : lovenox (enoxaparine) - co-investigateur - du 01/02/2008 au
  • AVENTIS : Journée de gerontologie : prevention des thromboses - rémunération personnelle - du 04/11/2009 au 04/11/2009
  • GSK : Risques thrombotiques en médecine interne : SNFMI - rémunération personnelle - du 10/12/2009 au 10/12/2009
  • ASTRAZENECA : responsable FMC - conjoint - du 01/01/2008 au 23/03/2010
  • GSK : CONGRES SNFMI : systèmes d'alerte pour l'evaluation du risque thrombotique - Rémunération personnelle - du 11/12/2008 au 11/12/2008
  • SANOFI AVENTIS : SYMP0 CONGRES P2T : note d'information dans les essais cliniques - Rémunération personnelle - du 01/04/2008 au 30/04/2008
  • SANOFI AVENTIS : protocole LIFENOX - Co-investigateur , sterring committee - du 01/02/2008 au
  • SANOFI AVENTIS : conseil sur le développement des HBPM - Rémunération personnelle - du 01/01/2003 au
  • ASTRAZENECA : conseil en développement - Rémunération personnelle - du 01/01/2002 au
  • ASTRAZENECA : relation publique - conjoint - du 03/01/2006 au 19/12/2007
  • GSK : conseil en développement - Rémunération personnelle - du 01/01/2005 au
  • BMS : protocole ADOPT - Rémuneration versée au budget de l'URT - du 10/10/2007 au
  • LEO : protocole IRIS - rémunération versée au budget de l'URT - du 08/03/2006 au 31/01/2008
  • BAYER : essai clinique "anticoagulant" - Rémunération versée au budget de l'URT - du 01/01/2006 au
  • BMS : protocole ADOPT - Rémuneration versée au budget de l'URT
  • BAYER : essai clinique "anticoagulant" - Rémunération versée au budget de l'URT - du 01/01/2006 au
  • BMS : Protocole Castle - essai clinique "Atazanavir" - Rémunération versée au budget de l'URT - du 01/10/2006 au 13/11/2007
  • LEO : protocole IRIS - rémunération versée au budget de l'URT - du 08/03/2006 au
  • SANOFI AVENTIS : conseil sur le développement des HBPM - Rémunération personnelle - du 01/01/2003 au
  • ASTRAZENECA : conseil en développement - Rémunération personnelle - du 01/01/2002 au
  • GSK : conseil en développement - Rémunération personnelle - du 01/01/2005 au
  • NOVARTIS : Conseil en méthodologie - Rémunération personnelle - du 01/06/2007 au 15/11/2007
  • PFIZER : Conseils en méthodologie - Rémunération personnelle - du 04/09/2007 au 23/11/2007
  • ASTRAZENECA : relation publique - conjoint - du 03/01/2006 au

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 24 janvier 2012 11:43

    Avec les fabuleux bénéfices qu’ils dégagent, les sept principaux groupes pharmaceutiques que l’on surnomme aussi « Big Pharma » pourrait permettre l’accès à la santé des populations les plus fragiles. Il n’en est rien, ils préfèrent au contraire intenter de coûteux procès avec une armada d’avocats contre de modestes laboratoires qui fabriquent des génériques. Ils font pression sur l’office européen des brevets pour retarder ou accélérer l’entrée sur le marché de certains médicaments. Ils financent des campagnes mensongères pour discréditer certains remèdes. Vive la concurrence libre et non faussée !
    ...
    http://2ccr.unblog.fr/2010/10/29/medecine-sante-et-profits/


    • clostra 24 janvier 2012 12:37

      Une question taraude...

      Le coût des (nouveaux ou nouvellement reliftés) médicaments serait du au prix de la recherche (qui par ailleurs devrait logiquement donner lieu à des « crédits d’impôt ») pour les développer...

      Nous aimerions avoir ce calcul précis pour comprendre comment de tels sommes peuvent être débloquées.

      Une idée « comme ça » : que ces sommes qui engendrent ces conflits d’intérêt soient versées dans les caisses nationales et redistribuées (tiens par exemple pour financer ces RTT dus au surcroit de travail pour la recherche clinique), faute de nationaliser l’industrie pharmaceutique.

      Why not ?


      • cilce92 24 janvier 2012 18:24

        Un scandale de plus !

        De toute manière, il sera toujours plus rémunérateur pour les BIG PHARMA que nous soyons malades ou restions malades, cela leur rapporte bien plus que s’ils fabriquaient des médicaments qui soignent vraiment ou si nous étions tout simplement en bonne santé en consommant une alimentation saine et en utilisant des produits sans danger ... et ce ne sera pas demain la veille !

        Que dire des retraits de fabrication de médicaments utiles mais qui ne leur rapportent plus assez et que les « autorités » n’obligent pas à continuer la fabrication pour des raisons de santé publique !


        • mortelune mortelune 25 janvier 2012 10:00

          Bien vrai ! Tout le monde doit s’interroger à la capacité de guérir d’une maladie quand celle ci rapporte des millions de $ à ceux qui vendent des médicaments.

          Comment imaginer que ceux qui fabriquent ces médicaments puissent vouloir guérir les malades et donc voir leurs CA diminuer ?
          L’unique solution = nationalisation des groupes pharmaceutiques

        • mortelune mortelune 25 janvier 2012 10:05

          Bien dit !

          Comment imaginer que ceux qui gagnent des millions de $ en fabriquant des médicaments puissent vouloir diminuer leur CA en guérissant les malades ?
          Ce n’est tout simplement pas imaginable.
          La seule solution est de nationaliser les groupes pharmaceutiques.

        • Luc DUSSART Luc DUSSART 24 janvier 2012 19:26

          Le professeur Bergmann est expert en « Rémunération personnelle », ça c’est établi...


          • clostra 27 janvier 2012 10:45

            @cilce92 et mortelune

            Nous aurons fait un grand pas lorsque nous aurons compris et fait admettre qu’entre le médecin et le malade il y a une différence de taille :

            le médecin est là pour soigner (d’ailleurs d’un point de vue déontologique et contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire pour en ajouter à leur pouvoir : le médecin a une obligation de moyens mais n’a aucune obligation de résultat)

            le malade est là pour guérir

            On peut se référer à cette phrase pour envisager cet aspect des choses :
            « Le Roi te touche
            Dieu te guérit »

            C’est pourquoi, il vaut mieux un placebo culturel* - lire : bien souvent ce que donne dame nature- que des myriades de médicaments traficouillés (lire : la fameuse molécule princeps avec sa tambouille rémunératrice)

            *les humains recrutent des singes qu’ils épient dans les forêts primaires car ces « bêtes » savent très bien se soigner. Ce contre quoi BIG PHARMA se bat depuis des années...qu’elle veut maintenant annexer à peu de frais mais grands frais pour nous soigner (faute de nous guérir de leur dépendance)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès