Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Coronavirus MERS – Cov ou la maladie du dromadaire

Coronavirus MERS – Cov ou la maladie du dromadaire

Panique en Arabie Saoudite

Coronavirus MERS-Cov, génèse

Le coronavirus MERS-CoV est un coronavirus apparu en avril 2012 en Jordanie, mais identifié seulement quelques mois plus tard, en septembre, chez un patient qatari revenant d’Arabie Saoudite. Les lettres MERS signifient Middle East respiratory syndrome (ou syndrome respiratoire du Moyen-Orient), du fait de la région du monde dans laquelle il est apparu et depuis laquelle il s’est répandu. Il est à l’origine d’une épidémie mortelle à partir de l’année 2012, qui s’est répandue à d’autres pays du monde, y compris la France.

Depuis avril 2012 donc, des cas de MERS-CoV ont été identifiés dans 10 pays : la Jordanie, l’Arabie saoudite, le Qatar, les Émirats arabes unis, l’Oman, le Royaume-Uni, la France, la Tunisie, l’Italie et le Koweït. Les premiers cas en France, en Italie, au Royaume-Uni et en Tunisie ont été associés à des voyages au Moyen-Orient.

Symptômes…

Les coronavirus causent le rhume banal, mais ils sont aussi responsables des maladies plus sévères, comme le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). En ce moment, il reste encore beaucoup à apprendre à propos de ce nouveau virus. Les personnes qui ont été infectées par le virus MERS-CoV ont eu un syndrome d'allure grippale, y compris les signes et les symptômes de la pneumonie, qui peuvent inclure la toux, des mucosités, de l'essoufflement, des malaises, de la douleur thoracique et / ou de la fièvre. Plusieurs des personnes infectées par le virus ont aussi eu des symptômes gastro-intestinaux tels que la diarrhée.

Situation en Arabie Saoudite

Il est à noter que la population saoudienne est aujourd’hui en mode panique ! Ces derniers jours, « huit nouvelles personnes atteintes du coronavirus MERS sont décédées en Arabie aoudite, portant à 102 le nombre de morts dans le royaume », a annoncé dimanche 27 Avril le ministère de la Santé. Parmi les nouveaux morts figure un nourrisson de neuf mois, selon le ministère.

Le ministère de la Santé avait annoncé tôt dimanche que deux nouveaux Saoudiens atteints du coronavirus MERS étaient décédés, venant s'ajouter à cinq autres dont le décès avait été annoncé samedi. Au total, 339 cas de contamination ont été enregistrés depuis l'apparition de la maladie en avril 2012 dans le royaume.

Origine du coronavirus MERS-CoV

Ainsi, le coronavirus MERS-CoV a pour la première fois été détecté chez un patient qatari revenant d’Arabie Saoudite en septembre 2012. Une fois ce dernier hospitalisé à Londres, les médecins ont associé ses symptômes (infection respiratoire aiguë sévère et insuffisance rénale) à la présence d’un coronavirus, un genre de virus dans lequel on compte celui à l’origine du Sras. Les analyses leur donnent raison, et l’analyse génétique de ce virus à couronne inconnu révèle qu’il est très différent de ceux infectant l’Homme que l’on connaissait jusque-là.

Les premiers cas étant éloignés chronologiquement, les scientifiques ont suspecté que le réservoir viral était des chauves-souris, porteuses d’un coronavirus se distinguant de MERS-CoV à hauteur de 1,8 %. La preuve que les chiroptères du genre Pipistrella étaient bien à l’origine de l’épidémie n’a pu être apportée. D’autres animaux figurent encore sur la liste des suspects.

Alors qu’on le disait peu contagieux entre hommes dans un premier temps, on note des cas avérés de transmission interhumaine.

Les dromadaires et le coronavirus MERS

Une étude scientifique publiée le mardi 25 février 2014 aux États-Unis affirme que le coronavirus MERS est transmis par les dromadaires et pourrait bien passer directement des animaux aux humains.

Ce nouveau virus aurait touché depuis septembre 2012 à l'échelle mondiale 339 personnes, dont 102 sont mortes, selon le dernier bilan de l'OMS.

Jusqu'à aujourd'hui, on savait peu de choses sur l'origine de ce virus qui provoque principalement des problèmes respiratoires aigus, avec fièvre, toux, essoufflement, et s'accompagne souvent de pneumonie, de problèmes gastro-intestinaux, voire d'une insuffisance rénale.

Mais un professeur de l'Université de Columbia montre que le virus "est extraordinairement commun chez les dromadaires depuis au moins une vingtaine d'années  ». Et de rajouter : "Dans certaines parties de l'Arabie saoudite, les deux tiers de ces animaux ont leurs voies respiratoires touchées par ce virus", a expliqué à l'AFP Ian Lipkin. "Il est probable que les dromadaires soient la principale source d'infection des humains".

Faut-il s’inquiéter ? 

Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin plus mortel mais moins contagieux du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003. Il provoque des problèmes respiratoires aigus, la pneumonie et une insuffisance rénale rapide.

Mais il est important de préciser que la plupart des infections par MERS se sont concentrées au Moyen-Orient, en particulier en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis et au Qatar

Néanmoins, les autorités sanitaires restent en alerte face à ce virus qui possède encore de nombreux secrets. Elles craignent une épidémie plus importante encore. Le nombre de personnes contaminées et décédées est susceptible d’évoluer avec le temps.

Les chercheurs pensent que le contact rapproché avec les dromadaires expliquerait la transmission du virus. "Les gens les élèvent comme des animaux domestiques", note Ian Lipkin. "Et ils mangent aussi du dromadaire, il y donc de nombreuses occasions pour que le virus s'échange".

Un vaccin pour les animaux est toujours à l'étude ainsi qu'un traitement pour les personnes malades.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • cathy30 cathy30 28 avril 2014 09:59

    J’espère qu’ils n’ont pas bu de l’urine de chameau !


    • Depositaire 28 avril 2014 12:31

      Quelque soit la cause de cette maladie, même si l’hypothèse est avérée d’une contamination par les dromadaires, cela n’autorise pas à insulter d’une façon aussi bornée que raciste les peuples de la région !!!N’est-ce pas cathy30 ?

      Chacun est libre de s’exprimer, la chose est entendue, mais votre allusion est tout simplement insultante. Lors de la fameuse grippe porcine sur laquelle avait été lancée une campagne de vaccination, (tout bénéfice pour big pharma, et inefficacité totale pour la population), vous a t-on demandé si par hasard vous buviez de l’urine de porc ? Si quelqu’un avait formulé ce genre d’interrogation, à juste titre on aurait trouvé cette question insultante.

      Alors je vous demande de vous excuser pour l’allusion grossière de votre remarque. De même, qu’il me paraitrait judicieux que la modération de ce site ne publie pas des propos insultants pour qui que ce soit.


      • cathy30 cathy30 28 avril 2014 13:31
        Des propos insultants ? La modération ? Incroyable. J’aimerais des excuses si possible. Pris sur un site arabe :
        L’urine du chameau pourrait soigner les cancers

        La fin du documentaire se penche sur les bienfaits du lait de chamelle, et sur lesquels la FAO (organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) effectue des recherches. Mais il termine aussi sur un éventuel autre bienfait, bien plus surprenant, l’urine du chameau. En effet, un bédouin éleveur de chameau explique au journaliste un remède bénéfique pour la santé : trois verres de lait de chamelle et un verre d’urine. Il raconte l’expérience menée de 40 malades du cancer qui sont restés près de lui, et qui ont pris ce remède quotidiennement. De retour de leur cure, les médecins ont noté une amélioration de l’état de leurs patients. blablabla..

        http://www.ajib.fr/2012/12/urine-chameaux/


      • Deneb Deneb 4 mai 2014 20:09

        Excellent, Cathy ! J’avais noté cette info quand c’est sorti. Dépositaire, on voit tout de suite qu’il ne connait pas le Coran.


      • goc goc 28 avril 2014 14:18

        Décidément le métier de chamelier est de plus en plus dangereux
        entre les pouces écrasés et les tabourets qui tiennent pas..., c’etait déjà pas facile, mais si en plus ils risquent d’attraper un virus, ou va-t-on ???


        • blablablietblabla blablablietblabla 28 avril 2014 14:48

          @Depositaire ,

           

          Faut pas lire ses postes à cette personne ,elle est bien connu sur ce site pour ses bétises incommensurables .

          Y a qu’a regarder sa bio à la cathy30 pour s’en rendre compte de la crétine que c’est !

           


          • webrunner webrunner 28 avril 2014 18:05

            ils n’ont qu’ à se mettre des préservatifs !!!


            • Montdragon Montdragon 29 avril 2014 18:24

              Si, Cathy, ils boivent bien de l’urine de chameau, un «  »«  »savant «  »" local l’a préconisé dans un de ses prêches.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

naima semache

naima semache
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès