Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Cosmétiques et réduction des rides : publicité mensongère ?

Cosmétiques et réduction des rides : publicité mensongère ?

L‘émission « Arrêt sur images », transmise par France 5, dimanche 4 décembre 2005, a consacré un numéro spécial aux cosmétiques, intitulé : « Cosmétiques : attention, tabou ? » Rappel des faits et des invités directement sur leur site.

Cette émission est l’occasion pour nous de rappeler un des aspects qui a été évoqué, trop brièvement, lors de ce reportage. Mon objectif est de comprendre si les promesses publicitaires au sujet des produits cosmétiques sont vraiment tenues, et surtout si la réduction des rides ou le rajeunissement de la peau, tant décriés, sont des phénomènes bien réels.

Ce questionnement est d’autant plus prégnant qu’à la question : « Quel espoir les femmes mettent-elles dans la médecine du futur ? », une étude de l’Institut de psychologie rationnelle de Munich nous apprend que 78% aimeraient un produit empêchant la formation des rides, et 68% un produit contre le vieillissement ! (cf. Rita Steins plus bas).

Dans la plupart des magazines féminins, on voit en ce moment une publicité pour une crème très célèbre qui promet 20% de rides en moins dès l’application, et 65% de ses utilisatrices se déclarent satisfaites...

Que se cache-t-il derrière cette promesse ? Pratiquement toutes les grandes marques ont de plus en plus recours à des arguments scientifiques pour vendre. Pour lutter contre le vieillissement cutané, les laboratoires de cosmétologie mettent régulièrement au point tout un arsenal de nouvelles molécules, aux noms très élaborés (extraits tissulaires, ADN végétal, niosomes...) que les publicités nous vantent à grand renfort de langage pseudo-scientifique et d’allégations fantaisistes. Que penser du "double sérum formule phyto-concentrée", du "rétinol actif pur-antirides", de "revitalift" (qui ne veut rien dire !), ou de ce merveilleux produit qui "stimule le renouvellement tissulaire", "imprègne la totalité de l’épiderme" et "répare" votre peau en toute simplicité ? Quel bonheur, toutes ces promesses non tenues !

Lorsqu’on affirme, par exemple, qu’une crème garantit 37% de profondeur de rides en moins, les acheteurs que nous sommes sont séduits, et cette crème évoque pour nous un visage rajeuni. Nous allons effectivement préférer, sans hésitation, cette crème, au détriment d’une crème qui ne promet que 22 % de rides en moins.

Mais en réalité, comme l’explique bien Rita Steins dans son ouvrage La vérité sur les cosmétiques, « la différence qu’offrent ces super-crèmes ne représente que 0,001% de profondeur de rides en moins, une différence invisible au miroir grossissant (et a fortiori à l’œil nu), mais très sensible au niveau du porte-monnaie ». Quand on sait que la proportion d’eau dans une crème est de 70%, proportion qui peut aller jusqu’à 80 ou 90%, cela paraît révoltant.

Selon une très « sérieuse enquête » auprès de ses utilisatrices (avec des échantillons qui ne dépassent jamais les 50 interviewées...), une autre marque très célèbre nous démontre que, grâce à une application constante et régulière de sa crème, les contours du visage sont plus nets pour 72% des femmes, et la peau, plus ferme et tendue, pour 80% d’entres elles... Quand on voit l’efficacité des sondages politiques, qui pourtant se basent sur des échantillons statistiquement représentatifs de la population française, avec au minimum 1000 interviewés, que penser de telles « études de marché » sur des échantillons de 30 ou 50 personnes... ?


UFC-Que Choisir
a testé, en avril 2004, selon un protocole draconien, une série de produits antirides. « Pour certaines de ces crèmes, l’effet sur la ride n’est pas nul », admet Catherine Sokolsky, rédactrice de l’enquête. « Mais il est tellement infime qu’il n’est visible qu’au lecteur optique, pas à l’oeil nu ! »

Comme l’affirme donc Rita Steins, « le succès des nouvelles crèmes repose souvent sur une recette très simple : un grand show publicitaire, masquant un grand vide. Tambour battant, les campagnes publicitaires vantent leurs nouveautés mondiales, même lorsqu’il ne s’agit que de silicone, ou d’une pincée des vitamines C. Il ne leur reste plus qu’à protéger ces produits si précieux par un emballage clinquant, et le tour est joué : l’illusion est parfaite, et le consommateur met la main à la bourse ».

Les innovations réelles sont très rares, puisque les actifs réellement novateurs ne sont généralement que des variantes du répertoire connu : vitamines, provitamines et minéraux. Les réelles innovations coûtent des millions, et nécessitent du temps. Quand on sait que la plus grande part du budget de ces marques « prestigieuses » est consacré au marketing, et non à la recherche, cela laisse pantois. Si les marques disposent de laboratoires internes et de véritables budgets de recherche, il faut tout de même rappeler ceci : à la différence de ce qui est demandé à un laboratoire pharmaceutique pour obtenir l’autorisation de mise sur le marché de son médicament, une marque de cosmétique n’est pas tenue de prouver l’efficacité de son produit.

Je conseille donc à tout un chacun d’être critique vis-à-vis des grands discours prometteurs, car il faut savoir que sur le plan quantitatif, la plupart des substances actives ou principes actifs représentent un tout petit pourcentage de la crème (0,1 ou même 0,01...%). De plus, le fait d’être sceptique face aux publicités permet de faire des économies substantielles ; tout en se faisant plaisir avec des produits réellement efficaces.

Dans un prochain article ; nous verrons ce que nous pouvons réellement attendre d’une crème cosmétique ; et s’il est possible de se protéger véritablement du vieillissement cutané.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Antoine Marinet (---.---.243.27) 30 décembre 2005 17:48

    Très bon article. Clair et didactique. Ce qui est sûr, c’est que de plus en plus les entreprises jouent sur les émotions et la peur de vieillir marche depuis toujours !


    • Caroline (---.---.243.27) 30 décembre 2005 20:49

      Ce qui est marqué dans cet article est vrai. Mais les entreprises ne sont pas les seules coupables. Les personnes, les femmes en particulier, aiment rêver et aimer qu’on leur vende du rêve... Et du coup, elles sont prêtes à acheter n’importe quoi pourvu qu’elles puissent continuer à rêver... Il suffit de voir les sommes colossales qui sont dépensées pour le packaging et la communication par rapport aux coûts de R&D...


      • François (---.---.193.222) 30 décembre 2005 21:31

        La société L’Oréal avait même dû faire marche arrière car une de ses pub avait été reconnue comme mensongère outre Manche :

        http://www.libe.com/page.php?Article=318318

        Et pourtant, ils ne disaient rien de plus que ce qu’ils disent aujourd’hui en France.


        • E.K (---.---.132.62) 31 décembre 2005 10:16

          Merci pour l’information ! Votre explication, ainsi que votre analyse ont été très bien présentés.

          A bientôt !


        • bluemanba (---.---.85.14) 31 décembre 2005 12:36

          Les femmes et les hommes maintenant, savent que ces crèmes ont bien peu d’effets visibles...

          Le problème c’est que vous n’empècherez pas les gens d’avoir envie d’y croire !

          Ils s’offrent un peu de rêve en pot et ne font de mal qu’à leurs économies.

          De vous à moi, c’est pas façile de sortir dans la rue avec une escaloppe et deux rondelles de concombre.


          • FDV (---.---.29.28) 31 décembre 2005 15:01

            non, ils ne font pas que de mal à leurs économies.

            DE PART les produits poisons contenus dans ces pots, ils contribuent d’abord indirectement à la destruction de leurs santé, de celle de la planète, ( eau, rejets métaboliques......)

            L’homme fait partie d’un cycle qu’il empoisonne aussi quand ils utlisent des produits qui l’empoisonnent.

            Un exemple : les hormones artificielles que prennent les femmes se retrouvent dans notre environnement et pertubent voire détruisent d’autres cycles de reproductions et de vies sur nous, espèces humaines mais aussi et surtout sur d’autres espèces.


          • Harry Covert (---.---.37.232) 31 décembre 2005 18:49

            A lire IMPERATIVEMENT le guide « Cosmetox » de l’association Greenpeace, http://www.greenpeace.fr/vigitox/actu20050527.html


            • (---.---.151.195) 1er janvier 2006 12:12

              je suis tres attentif a vos articles et quelle joie de voir cet article sur les cosmetique,dommage que j’ai pas eu l’occasion de voir le reportage,mais c’est pas grave car je travaille dans le domaine et je ne vous le fais pas dire on vend de la poudre aux yeux des consommateurs,bravo encore


              • (---.---.127.40) 1er janvier 2006 21:48

                Bravo pour cet article ! Je suis impatient de lire la suite...


                • Virginie (---.---.68.65) 2 janvier 2006 11:54

                  Bravo pour cet article clair et précis. J’attends avec impatience le suivant et peut-être plus d’infos sur les dangers de ces crèmes.


                  • astrid NR (---.---.109.51) 2 janvier 2006 23:25

                    Ca fait du bien un petit article sur ce sujet qui fait tant rêver les candidats au mythe faustien, ou soupirer avec nostalgie ceux qui en reviennent. Ah ! il était beau le temps où nous pouvions y croire : c’était forcément vrai puisque c’était écrit sur papier glacé et que nous avions tant envie d’y croire.

                    Mais si les crémes antirides tenaient leurs promesses, cela fait longtemps que cela se serait vu dans la rue ! et il y aurait probablement également moins eu de ratages en chirurgie plastique (également visibles dans la rue !).

                    Et dire que la majorité des femmes (les hommes s’y mettent également) continuent à y croire. Cela revient un peu cher le rêve.

                    De plus, eu égard au lien de cause à effet entre soleil et tabac d’une part, vieilissement cutané d’autre part, cela permet aussi de faire croire (ou de faire semblant de croire) que l’on peut continuer non seulement de se crâmer la peau au soleil l’été avec une crème prétenduement protectrice du soleil, mais aussi de crâmer ses cigarettes (les « light » étant les pires du point de vue des dégâts médicaux...), en évitant cancers en tout genre... Ca aussi ça m’énerve, car ce ne sont pas ces entreprises pseudo-scientifiques/laboratoires qui vont payer en l’addition à la sécurité sociale (non, ce sont les contribuables !).

                    Mais si les crèmes antirides ne comblent pas les rides, elles tentent de combler un manque d’amour-propre ou d’amour tout court. C’est déjà pas mal non ?

                    Enfin, du point de vue du bâtiment, on n’a pas encore vu un ravalement valoir la construction originelle. Méditons le fait que la patine peut apporter du charme là où il n’y en avait pas.

                    Bref, pour finir sur une note plus philosophie à deux balles, je concluerais un peu platement en déclamant que l’amour de la vie et l’amour tout court, me semblent constituer la formule la plus efficace pour embellir ses rides.

                    Et je file lire le bouquin cité dans l’article.


                    • Gaëlle (---.---.231.233) 3 janvier 2006 07:16

                      Voici un site qui traite de la toxicité des cosmétiques entre autres...( sans parler de leur efficacité, il est vrai).


                      • (---.---.84.17) 7 janvier 2006 19:26

                        Bigre, je tombe de haut...

                        Alors quand Rhône Poulenc, top10 des grands polleurs, me jure qu’il oeuvre pour un « monde meilleur » et la défense de l’environnement, il y aurait anguille sous roche ?

                        Quand Yves Rocher, grand consommateur de PEG, silicone et autres produits petrochimiques et qui teste encore sur animaux des molécules connues, bref quand cette entreprise philantropique me promet qu’elle aime les femmes et la nature, je devrais me méfier ?

                        Et quand EDF (merci ses lignes haute tension à l’air, ses centrales nucléaires « parfaitement sûres »), clame qu’il apporte le progrès et la technologie à tous, je devrais être sceptique au prétexte par exemple qu’il coupe le courant à salauds-de-pauvres ?

                        Et enfin, quand la télévision cablée me promet que le bonheur c’est d’avoir 300 chaines de télé, pareil, ce serait du pipeau ? Le bonheur serait ailleurs que devant la télé ? Non ??

                        Bigre, la publicité serait 100% pipeau, c’est une révolution copernicienne ça... L’année commence fort.


                        • Vanessa (---.---.127.116) 16 janvier 2006 16:46

                          Je pense en effet qu’il faut ramener l’utilisation d’un produit cosmétique à la notion de plaisir et j’encourage vivement les gens à développer leur esprit critique sur le sujet sans alarmisme exagéré - L’offre est influencée par la demande, aussi quand les consommateurs seront plus éduqués ils seront plus exigents. Les marques cosmétiques gagneront alors à miser sur l’honnêteté ce qui n’est pas encore le cas.


                          • Paul 17 janvier 2014 17:06

                            Je pense que effacer les rides n a rien de faisable et surtout d’attirant ! Les rides sont les expression de notre visage. Elle nous aides a nous faire comprendre des autres. Je suis pour les soin visage pour nourrir la peau mais pas pour la transformer !


                            • Paul 30 janvier 2014 23:16

                              Je persiste et je signe !! Vive le soin visage


                            • Paul 21 février 2014 17:48

                              Je vous invite des découvrire d autre soin visage ou des gommage visage pour régénérer votre peau. Et si vous avez besoin de plus d attention, rien de mieux qu un masque visage ou d’une crème visage. Il existe de nombreux produit de beaute pour des soin du visage et des corps et bain

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès