Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Dans le secret des labos noirs

Dans le secret des labos noirs

Même si les médias ont tout fait pour nous convaincre que la mort de 37 européens était seulement imputable à une petite ferme bio, vendant du soja germé, l’apparition de cette bactérie tueuse lève un voile sur l’activité de certains labos, qui dans le plus grand secret, nous préparent un étrange monde.

On sait que la bactérie tueuse a surtout fait des dégâts en Allemagne, même si, avec près de 4000 contaminés, toute l’Europe a été touchée, et même au-delà (Canada, Etats Unis…) .lien

Si certains peuvent se contenter de l’explication simpliste qui voudrait que tout le mal vienne d’une petite exploitation agricole bio de Bienenbüttel, (Gärtnerhof) au sud-est de Hanovre, laquelle aurait vendu à une famille allemande un paquet de soja germé, il n’en reste pas moins de nombreuses zones d’ombre. lien

On cherche à comprendre comment les enquêteurs auraient pu trouver dans la poubelle de cette famille les restes de ces pousses de soja, alors qu’il y a plus un mois que les membres de cette famille sont tombés malades.

Ne vide-t-on les poubelles allemandes qu’une fois par mois ?

Si on va un peu plus loin, par quel mystère des personnes auraient pu être intoxiquées de l’autre coté de l’Atlantique, par des germes de soja cultivés dans cette modeste entreprise familiale bio dont la production confidentielle ne pourrait avoir été vendue si loin ?

D’ailleurs, le 11 juin, on apprenait que cette ferme avait été totalement innocentée, et que, d’après les autorités allemandes, aucune faute d’hygiène n’y aurait été commise.

Selon Gehrt Hahne, porte parole des services de protection des consommateurs : « l’hygiène y est respectée et toutes les dispositions réglementaires sont observées ». lien

S’agirait-il alors d’une guerre menée contre l’alimentation saine ? lien

En effet, d’autres pistes existent.

On le sait, la Bundeswehr à mené des programmes secrets de recherche en microbiologie et ils ne sont pas les seuls : les britanniques, dans leur centre de recherche de Porton Down, ont fait de nombreuses expériences dans le domaine de la mutation de ECEH.

Des soupçons pourraient donc se porter sur le laboratoire militaire de Munster, aux portes de Hambourg.

Ce laboratoire de « haute sécurité » est l’un des rares à faire des expériences sur les bactéries et virus les plus dangereux et l’épicentre de la contamination est justement à Hambourg. lien

Peter Fleischman, le célèbre réalisateur, (réalisateur de « scènes de chasse en Bavière ») avait réalisé en 1979 un film peut-être prémonitoire dans lequel un virus de synthèse se serait échappé d’un laboratoire, et le film s’appelait : « la maladie de Hambourg  ». lien

Mais il y a mieux : dans les milieux scolaires, il parait qu’on apprend déjà aux écoliers français (et surement ailleurs) comment rendre l’ECEH résistante aux antibiotiques. lien

Toujours est-il que la BND (service fédéral de renseignement allemand) est sur des pistes autres que celles de la petite exploitation agricole bio. lien

Elle s’est placée en état d’alerte, et se demande si la bactérie tueuse n’aurait pu être volontairement disséminée en des endroits soigneusement choisis en Europe.

C’est d’ailleurs une crainte qu’Angela Merkel n’avait pas hésité à exprimer juste après la mort de Ben Laden. lien

Les Services de Renseignements Européens savent depuis 2008 que des groupes islamistes possèdent plusieurs laboratoires, travaillant sur des souches bactériennes, et prétendent même qu’il existerait un « jihad fécal  » destiné à polluer la nourriture des européens. lien

Mike Adams, rédacteur de « Natural News » imagine pourtant une nouvelle hypothèse. Lien

Il suggère que l’abus d’antibiotiques chez les éleveurs de bétail pourrait aussi bien être à l’origine de la bactérie tueuse. lien

Il est en effet possible que l’utilisation massive d’antibiotiques en matière d’élevage puisse être à l’origine de la mutation de cette bactérie.

Il reste une autre piste, car après le concombre (lien) puis le soja, pourquoi ne pas imaginer que des légumes auraient été infectés pendant leur transport ? lien

D’autant que cette bactérie aurait été trouvée aussi sur des betteraves néerlandaises. lien

Et pour terminer sur les hypothèses, on ne peut pas ignorer celle de l’aspartame.

Comme l’a écrit la journaliste Marie Woolf, cet édulcorant, fabriqué par Monsanto, parmi les plus utilisés pour les boissons gazeuses, est le résultat de manipulations génétiques utilisant des bactéries génétiquement modifiées.

Le docteur Erik Millstone, de l’université Sussex affirme que « de plus en plus les compagnies chimiques utilisent des bactéries obtenues par manipulation génétique dans leur processus de fabrication sans en informer le public ». lien

On sait d’ailleurs aujourd’hui que Monsanto a déposé un brevet en 1994, et que cette invention a été rendue possible en partie par la découverte d’une bactérie E.coli portant un gène d’EPSP synthétase modifié. lien

Il semble donc assez simpliste de laisser toute la responsabilité de la contamination aux seules pousses de soja de Gärtnerhof.

D’ailleurs, un canadien revenant d’Allemagne, aurait été infecté après avoir mangé une salade, (qui ne venait pas de l’exploitation bio de Gärtnerhof) et le Canada est tenté d’en profiter pour élargir la pratique discutable qui consiste à irradier les aliments, sachant qu’elle n’est pratiquée pour l’instant que sur les oignons, les pommes de terre et la farine. lien

Pour aller plus loin, le professeur Francis A.Boyle, rédacteur de la loi anti-terroriste de 1989 sur les armes biochimiques, propose à notre attention un livre très instructif suite aux attaques à l‘anthrax d’octobre 2001 qui visaient le Congrès : « Guerre biologique et terrorisme  » (éditions résistances)

Dans son livre, Boyle accuse le gouvernement des Etats-Unis d’avoir développé une accumulation illégale d’armes biologiques.

Une fois de plus, « Big pharma » est donc montré du doigt.

L’histoire de l’industrie pharmaceutique est ancienne.

A l’origine, il y avait la Fondation Rockefeller, qui, en 1918, profita de l’opportunité de la grippe espagnole pour discréditer tous les médicaments dont elle ne détenait pas les brevets, créant ainsi un quasi monopole.

La concurrence est justement venue d’Allemagne, où, en 1925, les multinationales Bayer, Basf, Hoechst, et I.G. Farben ont lancé un autre cartel.

C’est I.G. Farben qui, avec ses 80 000 employés était le plus puissant, et lors de la dernière guerre mondiale, les industries chimiques, pétrochimiques, et pharmaceutiques des pays envahis seront pillées pour être intégrées à I.G. Farben.

A la fin de la Guerre, les actions industrielles du cartel allemand seront absorbées par le trust Rockefeller, mais aussi par Rothschild, et en 1947, les 24 directeurs du cartel allemand seront jugés par le Tribunal de Nuremberg pour crime contre l’humanité.

Plus tard, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) dont les buts initiaux étaient de servir le bien être des peuples du monde, deviendra rapidement un agence défendant les intérêts de « Big Pharma ». lien

Pas étonnant que cette même OMS tente de calmer le jeu, affirmant « les agents pathogènes trouvés dans les graines germées viennent très probablement des graines elles-mêmes » (lien) sans expliquer pour autant comment la bactérie tueuse serait venue sur ces graines.

Ceci dit, l’apparition de bactéries dangereuses n’est pas une nouveauté : déjà en 2008, une famille de bactéries très résistantes aux antibiotiques avait été découverte en Grande Bretagne.

La NDM-1, c’est son nom, est une enzyme produite par une nouvelle souche bactérienne, et elle rend inefficaces les antibiotique les plus courants.

A l’époque, elle avait infecté 150 personnes en Inde, au Pakistan, en France et en Grande Bretagne, sans pour autant entraîner leur mort. lien

Le 15 juin, la 37ème victime de E.coli est un enfant de 2 ans (lien) et 6 enfants ont été contaminés par la bactérie E.coli, à Lille, après avoir consommé des «  hamburgers » achetés chez Liddl, mais qui seraient à priori sans rapport avec notre bactérie tueuse.

Pendant ce temps, au Japon, on a décidé de mettre un coffre de plastique sur la centrale qui continue de chauffer (lien), et dans laquelle, il y aurait peut-être l’arme nucléaire, (lien) alors qu’au Nebraska, la centrale nucléaire de Fort Calhoun envahie par les eaux, (vidéo) a subi un incendie dans sa salle de contrôle et on s’emploie à mettre en place un plan d’évacuation. lien

Combien faudra-t-il encore d’accidents, qu’ils soient de labo, ou nucléaires, pour que des hommes responsables se décident à tout arrêter ?

Nul ne le sait, car comme dit mon vieil ami africain : « Les hommes ont tout perfectionné, sauf eux-mêmes »

L’image illustrant l’article provient de « elicia.du »

Merci aux les internautes qui, par leurs infos, ont permis la réalisation de cet article.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (73 votes)




Réagissez à l'article

134 réactions à cet article    


  • lavabo 16 juin 2011 11:16

    Mi c’est pas la réaction de Perséus qui me choque, c’est comment un tel article peut passer la modération. C’est juste du grand n’importe quoi à tous les étages.......


  • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 13:04

    le sudiste
    je pense qu’il est toujours dans la négation, et préfère détruire que proposer une construction,
    merci pour votre commentaire
     smiley


  • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 13:05

    lavabo
    votre siphon serait donc bouché ?
    respirez un grand coup, ça va passer
     smiley


  • olivier cabanel olivier cabanel 17 juin 2011 07:31

    le Sudiste
    avec plaisir...
     smiley


  • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 10:46

    perseus,
    vous êtes toujours au taquet
    vous ne devriez pas abuser du café.
     smiley
    ça peut provoquer une crise d’urée.
     smiley


  • exocet exocet 16 juin 2011 10:49

    Effectivement, les caractéristiques de cette affaire peuvent évoquer un complot ou bien un attentat : :

    bactéries résistantes à 8 antibiotiques différents, bactéries « collant aux intextins comme de la colle forte », grand nombre de personnes affectées ce qui est étrange pour une intoxication.

    Cependant, il existerait une explication :
    pour le grand nombre de personnes infectées, qui implique une grande quantité de nourriture contaminée, le biogaz pourrait être cette explication.
    L’Allemagne est équipée fortement de grandes installations de biogaz agricole.

     Une installation de biogaz produit du « biogaz » justement, gaz énergétique, et aussi ce qu’on appelle le digestat, épandu par la suite comme engrais sur des terres agricoles.

    Qu’une seule de ces grandes installations ait été contaminée, et ce sont des centaines de tonnes de digestat contaminé qui ont pu être épandues sur des terres agricoles de cultures variées.

    Or, l’installation de biogaz, dite aussi de méthanisation, peut malheureusement se prêter à une telle contamination, avec une progression fulgurante et dévastatrice de la quantité de bactéries présentes.

    Fonctionnement :

    on introduit dans le digesteur du fumier et du lisier (bovin en particulier) comme apport de bactéries digestives, ainsi que d’autres éléments susceptibles d’être digérés, en particulier en Allemagne, résidus de céréales voire céréales elles-mêmes.

    Les bactéries digestives présentes dans le lisier et le fumier sont issues des estomacs des ruminants en question, c’est en quelque sorte un trop plein de bactéries emportées avec le flot hors des estomacs (trois, je crois) de ces ruminants.

    En fonctionnement normal ces bactéries adhèrent à la paroi de ces estomacs, et digèrent les aliments ingérés par ces ruminants.

    Nous avons donc des « bactéries adhérentes », venant de bovins d’élevage boostés, selon les souhaits de la commission Européenne aux...antibiotiques, afin d’accélérer leur croissance.
    Ce qui ne peut manquer de donner, in fine, par le biais de la sélection naturelle, des bactéries résistantes aux divers antibiotiques qu’ont eu, à faibles doses répétées, ces bovins tout au long de leur croissance.

    Reste à vérifier si ces bactéries sont bien résistantes à des antibiotiques utilisés en élevage, ceux de manière autorisée, et ceux qui peuvent l’être de manière clandestine.

    D’autre part, un digesteur à biogaz fonctionne en mélangeant en permanence tout ce qui a été entré, à une température d’environ 35 degrés, ce qui est idéal pour des bactéries d’origine animale ou humaine-but poursuivi.

    Donc, nous pouvons voir, que si on a introduit des déjections, lisier ou fumier provenant entre autres d’une vache malade dans une installation de biogaz, ces bactéries pathogènes auraient pu s’y méler à d’autres, s’y reproduire massivement, et après la production de méthane, à l’épandage du digestat, contaminer massivement terres et cultures.
    Des bactéries résistantes à plusieurs antibiotiques et adhérentes aux muqueuses.


    Cela, ce pourrait être, me semble-t-il, le fonctionnement de cet incident.

    Un autre intervenant, Loatse, a par la suite relevé que 5 enfants ont été intoxiqués, à Lille, en mangeant des steacks hachés, par une bactérie E.coli hémorragique, dont les analyses sont actuellement en cours.
    Et posé la question : pourrait-il y avoir, en Europe, des vaches infectées par cette bactérie pathogène, mais non malades, ou dont les symptômes sont passés inaperçus ? 

    Maintenant, dissémination volontaire ou par hasard de ces bactéries pathogènes, origine naturelle ou bien "échappées d’un labo, c’est ce qui fait la différence entre complot, acte de terrorisme, ou bien accident.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 10:55

      exocet,
      merci de cette mise au point,
      au sujet du biogaz, c’est un sujet que je connais bien, pour en avoir écrit de nombreux articles sur ce site, et ailleurs,
      et avoir participé à un documentaire sur le sujet
      merci de ce commentaire


    • foufouille foufouille 16 juin 2011 12:17

      le digestat est seche dans un hangar
      en tout cas en france
      le kw/h est paye plus cher dans ce cas


    • lavabo 16 juin 2011 11:08

      Et ca continue........ un complot contre le bio smiley mais oui mais oui
      un grand moment du rire smiley smiley smiley smiley


      • Pyrathome Pyrathome 16 juin 2011 12:39

        Tu t’es lavé les mains avant de passer à table ??
        tripoter du sable, c’est pas très hygiénique..... smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 13:07

        Pyra,
        ce lavabo fuit du coté du cerveau
        à l’eau les plombiers
         smiley


      • dhbasse dhbasse 16 juin 2011 11:26

        Bonjour Olivier,

        Comme pour votre dernier papier, je ne peux que vous conseiller de faire de la biblio, rien de ce que vous avancez ne tiens scientifiquement la route...

        En revanche, posez vous la question de pourquoi les médias nous rabâchent pendants des heures des reportages d’une vacuité absolue sur la « bactérie tueuse » (à titre indicatif, cette terrible bactérie tueuse a fait 35 morts dans toute l’Europe, alors que tous les ans les grippes avec ou sans complications pulmonaires font entre 10000 et 15000 morts rien qu’en France...)

        Ne pensez vous pas que cette débauche grotesque et indécente de pseudo information sur cette non-affaire absolue de santé publique est simplement là pour éviter de voir la réalité de notre société et de sa gouvernance ? et qu’avec ce genre d’article vous participez à cette mascarade ?

        panem et circenses...


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 13:11

          dhbasse
          peut-être...
          franchement, je n’en suis pas sur,
          proposer un article sur les « morts par accident sur la route » ne change pas grand chose, puisqu’il y en va de la responsabilité du conducteur (bien sur, il y a celui qui dans le camp d’en face, en subit les conséquences)
          mais là, il s’agit d’autre chose,
          j’ai le sentiment (je ne suis pas infaillible heureusement) que l’on tente de nous cacher quelque chose.
          tout mettre sur le dos d’une ferme bio me parait facile, et pas prouvé.
          des lors, pourquoi faire l’impasse sur un tel sujet, ce qui n’empêche pas de s’interesser au reste, comme vous avez pu le découvrir en fin d’article ?
          merci de votre commentaire


        • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 16 juin 2011 22:24

          Comparer l’action d’une bactérie à celle d’un virus ne tient pas la route « scientifiquement » non plus ! smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 17 juin 2011 07:35

          d’ormesson
          il s’agit surtout de faire une comparaison avec un accident provoqué, et un accident subi
          on peut élargir au nucléaire aussi bien.
          nous n’avons pas choisi cette énergie, ni la probabilité d’accident qui va avec.
          pareil pour la bactérie tueuse,
          alors que lorsque nous prenons le volant, nous sommes responsables de ce qui peut arriver.
          c’est seulement ça la comparaison que j’ai tenté de faire.


        • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 17 juin 2011 08:28

          Vous m’avez l’air bien susceptible M. Cabanel. Ma remarque s’adressait à M. dhbasse qui vous attaquait sur l’absence de fondement scientifique de votre article. Je n’ai fait que relever une énormité dans sa remarque, consistant à comparer le peu de dégâts causé par E. Coli (une bactérie), aux ravages annuels de la grippe (un virus)... La base quoi...
          Mais bon.


        • olivier cabanel olivier cabanel 17 juin 2011 08:31

          toutes mes excuses...
           smiley


        • Ruut Ruut 23 juin 2011 09:16

          Les morts sur la route sont le fait d’une infrastructure inadapté au comportement naturel des conducteurs.
          La Technologie est prète pour neutraliser les plus grandes causes d’accident, mais c’est comme tout cela a un cout et necessite une responssabilité politique.


        • Harfang Harfang 16 juin 2011 11:28

          Comme je l’ai déjà exprimé sur un article d’Hommelibre, je ne crois guère à l’hypothèse d’une arme biologique (échappée ou utilisée intentionnellement) même si je me doute pertinemment que de telles armes sont développées dans le plus grand secret. Quand à l’hypothèse terroriste... mouaih. L’arme biologique/chimique est la bombe atomique du pauvre, certes, mais dans ce cas, ça aurait été revendiqué je pense. Et les médias se seraient fait un plaisir de relayer l’info, et les autorités de voter des lois liberticides pour « résoudre » le problème.

          Et puis franchement, 40 morts (à la louche) sur 4000 contaminés, comme arme bactériologique : peut mieux faire. L’hypothèse d’une mutation « naturelle » liée à l’excès d’utilisation d’antibiotiques sur du bétail me paraît plus crédible. Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’exprimer : les virus et bactéries n’ont pas attendu l’homme pour savoir muter et s’adapter. Nos pratiques agroalimentaires et notre mode de vie ont même tendance à leur faciliter les choses en favorisant les échanges de gênes entre souches initialement distantes dans l’espace.
          Honnêtement : on peut avoir des soupçons, mais ils ne constituent nullement une preuve en l’occurrence. Que les autorités réagissent de façon stupide : ok. Qu’il s’agisse d’un complot ? Douteux.

          Naturellement, ça n’est là que mon sentiment : il n’existe aucune preuve ni dans un sens, ni dans l’autre.


          • Pyrathome Pyrathome 16 juin 2011 12:35

            Le but principal n’est pas de tuer un max de gens, mais de porter le discrédit sur la filière bio......


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 16:02

            perseus
            n’est-ce pas ?!
             smiley


          • joletaxi 16 juin 2011 11:38

            Cabanel, si on ne l’avait pas.....


            Il n’y a rien dans le calendrier maya sur le sujet ?
            Embêtant ça !

            Cherchons, cherchons,...
            mais bon sang ,mais c’est bien sur
            c’est une arme de destruction massive ramenée d’Irak par un GI facétieux.
            Non ?
            j’sais plus moi, et ma boite de prozac est presque vide

            • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 13:13

              jo
              pourtant c’est pas faute de vous avoir proposé une thérapie moins dangereuse que le prozac
              travailler sur le sable,
              mais vous n’en tenez pas compte.
              qu’est ce que vous voulez que je vous dise.
              dormez un peu.
              fumez des produits illicites...
              je ne sais pas !
              mais faites quelque chose !
               smiley


            • Ronald Thatcher rienafoutiste 16 juin 2011 12:00

              La viande qui a servit à confectionner les steaks haché responsablent de l’intoxication des 6 gosses provient................................... d’Allemagne !!!


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 13:14

                rienafoutiste,
                et voila !
                une piste de plus à explorer.
                merci de ce lien.
                bravo.
                bien sur, ça ne prouve rien, mais tout de même.
                 smiley


              • foufouille foufouille 16 juin 2011 12:20

                http://www.mecanopolis.org/?p=23393

                On peut acheter ces trousses chez l’APBG (Association des Professeurs de Biologie et Géologie)

                Ici : http://www.apbg.org/productions/produits/kits__adn.htm

                Cela vous parait-il plus crédible maintenant ??"

                faut lire les commentaires


                • olivier cabanel olivier cabanel 17 juin 2011 07:37

                  merci foufouille pour ces liens vraiment intéressants.
                  à+


                • Pyrathome Pyrathome 16 juin 2011 12:31

                  Salut Olivier,

                  Les constructeurs de château sont de sortie aujourd’hui......vont-ils réussir enfin à achever leur ouvrage ?? c’est pas gagné...

                  On accuse les steaks hachés maintenant, ce qui serait autrement plus normal....
                  Mais qu’on examine« les parts de marché » bio , on s’aperçoit que l’Allemagne fait figure de fer de lance.......il n’y aurait rien d’étonnant à ce qu’on veuille flinguer ceux qui grignotent chaque jour le bénéfice des multinationales de l’agro-alimentaire y compris par tous les moyens......
                  La « fabrication » d’une telle bactérie semble être un jeu d’enfant....alors pour un labo militaire P4, la routine en quelque sorte.....


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 13:15

                    Pyra
                    on a encore de la chance, les steacks hachés n’étaient pas bio
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 16:03

                    perseus,
                    vous voyez, quand vous voulez réfléchir, vous y arrivez très bien !
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 18:56

                    perseus
                    que voulez vous je n’ai pas votre Q.I.
                    ni votre modestie.
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 juin 2011 11:23

                    perseus
                    et vous vous êtes sur quoi ?
                    à dada sur un bidet ?
                    vous devriez aller faire un tour à la plage, avec votre joli seau en plastique jaune fluo, et votre pelle itou, jo a de la peine a finir son château,
                    faut dire qu’il l’a construit au bord de l’eau, et qu’a chaque vague, il doit recommencer
                    un vrai tonneau des danaïdes...comme a Fukushima
                     smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 16 juin 2011 16:07

                      kéké
                      je ne sais pas, mais un septième enfant vient d’être hospitalisé, et a mon avis, ils vont découvrir dans quelques jours qu’il s’agit bien de la meme bactérie...
                       smiley
                      sauf que là, c’est la france qui est touchée, et la piste allemande de la ferme bio s’écroule.
                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 17 juin 2011 07:39

                      perseus
                      si vous aviez bien lu la fin de mon article, c’est exactement ce que j’ai écris.
                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 17 juin 2011 11:25

                      la preuve :
                      « après avoir consommé des « hamburgers » achetés chez Liddl, mais qui seraient à priori sans rapport avec notre bactérie tueuse ».


                    • dom y loulou dom y loulou 16 juin 2011 13:44

                      le soja est devenu du beefsteak pendant la nuit

                      décidément les merdias ne racontent plus que n’importe quoi

                      reprenez le jeu de cartes des illuminati et vous verrez où on en est de leur projet débile de tuer tout le monde et d’enfermer leurs esclaves

                      ce qui semble certain en tous les cas c’est que cet E.Coli résiste à 8 antibiotiques

                      une bactérrie aussi puissante à FORCEMENT dû être créée en labo et elle fut prédite « n attaque al kaida » par les britaniques il y a un mois

                      les commanditaires de toutes les saloperies sur terre aiment bien se montrer d’abord et annoncent toujours ce qu’ils font

                      cela doit ’être une forme de fierté d’assassins de se désigner d’abord avant de commettre leurs crimes ?

                      et puis les masses sont si habituées à observer leur ciel, ils ont le nez dans les journaux toute la journée, que peu voient les bombardements d’aérosols qui sévissent depuis des années couvrant tous les paysages de merdes obscures

                      trainées aussi blanches le jour, ce qui permet aux autorités de dire que c’est de la vapeur d’eau, mais qui deviennent noires sitôt le soleil couché

                      vous avez déjà vu de la vapeur d’eau noire ? les aérosols bombardés descendent très vite au sol, on voit la lourdeur des métaux lourds

                      et même si vous êtes dubitatifs quand à SIMPLEMENT ESSAYER LE REMEDE comment vous expliquez-vous que vous n’essayez pas ? au moins les anglais l’ont usurpé l’outil, mais la terre est contente qu’ils l’utilisent !!

                      sachez aussi que HAARP nécessite les métaux lourds dans l’atmosphère

                      et que les rayons prismés de l’obolix les défait comme rien d’autre , il est donc une arme de défense contre HAARP aussi tandis qu’il restore la pluie propre

                      www.projectobolix.org

                      grouillez-vous avant que HAARP ne puisse frapper chez vous ou que multiples bactéries se joignent aux sucres industriels qu’on nous a habitué à boire et provoquent de nouvelles maladies depuis longtemps aux states, appelées morgellons...

                      les européens on nous tue direct... c’est plus économe peut-être ?

                      merci pour votre compte rendu cascabel

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès