Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > De l’art de la sieste

De l’art de la sieste

Ce doux plaisir horizontal.

Vidéo nécessaire ici ! 

Le Bonimenteur couché

Qu'elle soit graveleuse ou bien honnête, solitaire ou bien à deux, intérieure ou extérieure, la sieste est une douce rupture, une perte de contrôle, un bel arrêt au mi-temps de la journée. Elle reconstitue des forces, redonne de l'allant pour continuer ce qu'il y a à faire. Elle vous ragaillardit d'autant plus que vous y fûtes gaillard ou bien paillard, fripon ou bien poivron.

Elle fut pourtant un bien mauvais souvenir lors de vos années d'enfance. On a continué à vous l'imposer quand bien même vous n'en aviez plus besoin. Vous ragiez de cette obligation d'alors et bien des années plus tard, vous découvrez enfin ce merveilleux plaisir de la rupture de faisceau au cœur de la journée.

Vous l'avez redécouverte avec vos enfants. Lorsque l'un d'eux n'était pas bien, malade ou bien ronchon, vous avez retrouvé le bonheur des draps frais juste après le repas. Vous prétendiez devoir endormir votre petit et le sommeil vous emportait au rythme apaisant de sa respiration tranquille.

Vous y prîtes plaisir coquin quant à de rares occasions, la maison se vidait de tous ses occupants bruyants. Une après-midi tranquille, un plaisir dérobé à la folie de la vie d'un couple qui n'en peut plus d'être entraîné dans le tourbillon de la famille. C'était alors un temps suspendu, un retour au bonheur de se retrouver enfin.

Puis le temps est passé. Les années s'accumulent, la fatigue se fait plus pressante. La sieste devient alors une nécessaire étape au milieu de la journée. Vous y refaites le plein d'énergie pour aller jusqu'au soir. Vous sombrez bien vite dans un sommeil que vous tâchez de ne point faire durer. Vous trouvez votre manière, celle qui vous convient le mieux pour vous accorder de petit bain de jouvence.

Pour les uns, il faut un bon fauteuil, une télévision qui ronronne sa douce médiocrité et qui vous entraîne au pays des songes. Vous piquez doucement du nez, le menton vient frapper la poitrine, la tête se penche, la respiration se fait plus profonde, les yeux se ferment. Les publicités viendront mettre un point final à cette bulle vaporeuse qui est devenue une douce habitude !

Pour d'autres, le rituel est moins sournois. Le canapé tend sa douceur rebondie, les chaussures sont quittées, le corps allongé sait qu'il ne va pas lutter. S'il y a un fond sonore, c'est simplement pour meubler le silence. Les yeux se ferment sans lutte inutile, le dormeur s'accorde ce droit tout en ne s'octroyant pas la possibilité de se dévêtir.

Rares sont ceux qui poussent le plaisir jusqu'à la chambre à coucher à moins que ce ne soit pour le partager en cette douce folie qui était d'un autre âge. La sieste dans des draps, c'est le plus parfait renoncement, c'est l'abandon total. Il faut clore les volets, s'enfoncer dans les draps, accepter sans remords de perdre une heure ou deux.

Le réveil sera alors nébuleux et vaseux. C'est le prix à payer pour cette perte de conscience du temps et des contraintes, des usages et des codes sociaux. Vous avez échappé à la routine quotidienne qui n'autorise pas pareil naufrage bienheureux. Vous vous êtes accordé le droit de vous perdre à vous-même et vous en acceptez la brumeuse conséquence.

Il y a encore bien des manières d'assouvir ce vice respectable. Sur un hamac ou bien un transat, une pelouse ou bien un tapis de mousse, un sable fin ou un lit de feuilles, vous allez à votre perte provisoire, à ce bienfaisant égarement méridien. À moins que vous ne soyez de ceux qui lui préfèrent l'abandon de dix heures. Tout est bon pour tenir le cap et aller un peu plus loin au bout de la soirée. Car désormais, vous avez bien du mal à tenir la longueur d'une journée. La sieste est ainsi le complément idéal d'une nuit qui n'est plus aussi réparatrice qu'avant.

Horizontalement vôtre.

C'est l'heure de la sieste !


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 6 novembre 2012 11:07

    j’avoue que depuis que je réside en Provence , l’âge venant et la chaleur nettement supérieure à celle du pays des chtis , ces petites siestes sont devenues indispensables et fortement récupératrices ! tant pis pour Chuck Norris sur TF1 le dimanche !  smiley  smiley  smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 novembre 2012 11:22

      Le Chat


      Préférez toujours le doux rornron d’une sieste à l’abominable et perverse vision de TF1
      Vous ne vous en porterez que mieux

    • wesson wesson 6 novembre 2012 22:49

      Bonsoir le matou, 



      tin’, à peine de Provence et déjà ça vote Le Pen ...

      ah, ces cheuteuhi

    • LE CHAT LE CHAT 7 novembre 2012 08:58

      @WESSON

      Je viens de Calais , 62 , le même département que Henin Beaumont , et où MLP a fait un quart des voix . Les scores n’ont rien à envier au 13


    • al.terre.natif 6 novembre 2012 13:23

      Une sieste de 15 / 20 min maximum pour éviter un réveil nébuleux et vaseux !

      L’impression de commencer une nouvelle journée, tout frais et bien disposé !


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 novembre 2012 13:37

        al.terre.natif


        C’est un art que je ne parviens pas à maîtriser

        Pour moi c’est une heure ou rien ...

      • LE CHAT LE CHAT 6 novembre 2012 14:24

        idem , une heure mini , et quand il fait 35°c il en faut deux, peuchère !


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 novembre 2012 16:54

        Le Chat


        Je vous devine à fond !

        bravo ...

      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 novembre 2012 16:59

        Viens d’me réveiller ......Alors c’était qui qu’a tué dans Dérrick ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 novembre 2012 17:20

          Aita Pea Pea


          Colombo avec la complicité de Le Lay

        • C'est Nabum C’est Nabum 6 novembre 2012 17:42

          Sabine 


          Jamais vu ni les uns ni les autres !

          Survie cérébrale en somme ... ( un petit somme )

        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 novembre 2012 17:52

          Me doutais bien ,en demi sommeil j’ai entendu « Ma femme m’a dit qu’il faut que le cerveau soit disponnible » .
          Sabine ,l’avantage de Dérrick c’est que, genre scene d’action ou il déboule en bas d’un immeuble pour arreter l’assassin, et qu’il arrive devant l’appart ,t’as le temps de pioncer un bon quart d’heure .


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 novembre 2012 18:15

          Il déboule que dans les rues en pente, et lorsqu’il est dans le bon sens ....Ca arrive ...


        • L'enfoiré L’enfoiré 6 novembre 2012 17:30

          La sieste, c’est bien du moment où on n’arrive pas à cette réflexionsmiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 novembre 2012 17:39

            L’enfoiré


            Ronfler n’est pas jouer !

            Chut, il y a des secrets qu’il ne faut pas trahir !

            • Zousch Zousch 6 novembre 2012 17:47

              La sieste m’est arrivée dès le tout premier jour de mes vacances éternelles. Pouff d’un coup...

              je n’en avais jamais fait avant. Et ça dure (pour du bon) entre 20 et 60 mn...surtout 20 mn de sommeil doux et profond.

              Elle ne remplace rien....elle est et c’est bon à prendre.

               


              • C'est Nabum C’est Nabum 6 novembre 2012 20:51

                Zousch


                Un sommeil doux et profond, l’expression prête à confusion en matière de sieste le sourire est souvent aux lêvres ... Prudence donc

              • Zousch Zousch 6 novembre 2012 22:21

                Eh bein, ma moitié le décrit comme ça ! Doux (très doux) et profond......:D


              • C'est Nabum C’est Nabum 7 novembre 2012 15:37

                Zousch 


                Heureux homme ! Je vous envie ...

                Bonjour à votre dame !

              • joletaxi 6 novembre 2012 17:57

                mmmm un enseignant qui fait l’éloge de la sieste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès