Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Découverte d’un traitement anticancer simple, mais qui (...)

Découverte d’un traitement anticancer simple, mais qui n’intéresse pas les lobbies pharmaceutiques

Ce post est la traduction par votre serviteur d'un article en Anglais qui évoque la découverte d'un traitement anticancer par des chercheurs canadiens de l'université d'Alberta.
Ce traitement est basé sur une molécule bon marché : le dichloroacetate (DCA), il n'intéresserait pas l'industrie d'après l'article car il n'est pas brevetable.

Des chercheurs Canadiens découvrent un traitement anticancer simple, mais les lobbies pharmaceutiques ne sont pas intéressés

EDMONTON, CANADA, 14 mai 2011/Informations/ - Des scientifiques Canadiens ont testé le dicholoroacétate (DCA) sur des cellules humaines ; ce dernier a tué des cellules cancéreuses du poumon, du sein et du cerveau sans endommager les cellules saines.
Il fut testé sur des rats affectés de tumeurs sévères, ces dernières se résorbèrent dès qu'elles furent alimentées avec de l'eau additionnée de DCA.
Ce médicament est largement disponible et facile à utiliser, alors pourquoi les grandes entreprises pharmaceutiques ne sont-elles pas impliquées ?
Et pourquoi les médias ne s'intéressent-ils pas à cette découverte ?

Les entreprises pharmaceutiques ne sont pas intéressées par cette recherche contre le cancer car la méthode DCA ne peut pas être brevetée.
Les chercheurs de l'université d'Alberta à Edmonton au Canada ont soigné des cancers, cependant il n'y eut qu'un faible écho médiatique.
C'est une technique simple qui utilise un médicament très basique.

La méthode utilise du dichloroacétate, qui est utilisé jusqu'à présent pour traiter des désordres métaboliques. Il n'y a donc aucun risque d'effets secondaires sur le long terme.
Ce médicament n'a pas besoin d'être breveté, il peut donc être employé à grande échelle et à bas cout comparés aux médicaments très onéreux développés par les grandes compagnies pharmaceutiques.
Dans le corps humain, il y a une arme anticancer naturelle, la mitochondrie, la centrale énergétique naturelle des cellules, elle doit cependant être stimulée pour fonctionner.

Les scientifiques pensaient que lorsque les mitochondries des cellules étaient endommagées elles ne pouvaient plus avoir d'effet contre le cancer.
Ils se sont donc focalisés sur la glycolyse qui est une approche moins efficace pour traiter le cancer et plus onéreuse.
Les fabricants de médicaments ont focalisé sur cette méthode de glycolyse pour combattre le cancer.
Le DCA ne remplace cependant pas la glycolyse par la mitochondrie, elle stimule la mitochondrie qui a son tour combat les cellules cancéreuses.

Un effet de bord induit par cette technique pourrait également réactiver un processus appelé apoptose.
La mitochondrie possède en effet un important système d'autodestruction qui ne peut plus être activé par les cellules cancéreuses.
Sans ce dernier, les tumeurs grossissent puisque les cellules refusent de mourir. La mitochondrie est complètement réactivée grâce au DCA, la cellule peut à nouveau mourir.

La glycolyse étant stoppée, le corps produit moins d'acide lactique, en conséquence le tissu endommagé autour des cellules cancéreuses ne se décompose pas et ne propage pas de nouvelles tumeurs.

Les sociétés pharmaceutiques n'investissent pas dans cette recherche car la méthode DCA ne peut être brevetée, sans brevets elles ne peuvent pas gagner d'argent comme elles peuvent le faire avec ceux qui ont été déposés autour du SIDA.

Puisque les sociétés pharmaceutiques ne développent pas cette méthode, l'article dit que des laboratoires indépendants devraient commencer à produire ces médicaments et continuer les recherche pour confirmer les résultats ci-dessus.
Tout le travail de base peut être réalisé en collaboration avec les universités, qui seront heureuses d'aider à une telle recherche pour développer un traitement efficace contre le cancer.

Vous pouvez accéder à la source de cette recherche ici :
http://www.dca.med.ualberta.ca/Home/index.cfm

Les dernières mises à jour des tests cliniques peuvent être consultées ici - http://www.medicorcancer.com/dca-data.html

Les dernières informations sur les recherches DCA - http://www.dca.med.ualberta.ca/Home/Updates/2010-05-12_Update.cfm

Les résultats de l'université d'Alberta sont encourageants et justifient des tests cliniques avec le DCA plus larges. L'équipe de recherche espère obtenir de nouveaux financements pour continuer les test en cours avec le DCA à l'université d'Alberta.

Lien : http://nutritiondietnews.com/?p=3757


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • BABAYAYA BABAYAYA 8 juillet 2011 09:57

    bin tiens !!! s’ils se font pas de fric pas intéressant !


    encore une preuve qu’ils ne veulent pas guérir, ils veulent soigner surtout....

    bonne journée et encore merci pour cet article...

    tenez nous au courrant si cela est possible !

    • Harfang Harfang 8 juillet 2011 10:00

      Hélas, les exemples de cela ne manquent pas...


    • Zevengeur Zevengeur 8 juillet 2011 10:28

      Je ne prétends pas qu’il s’agisse du traitement miracle et bon marché pour guérir le cancer, je n’en sais rien en fait.
      Cependant nous semblons être dans le cas d’un cycle de recherches normal, du moins jusqu’à un certain point :
      1. Une université démarre une recherche sur une molécule existante
      2. Elle obtient des résultats prometteurs in vitro
      3. Elle teste en grandeur réelle sur des animaux avec succès
      4. ..... c’est là que ça ne va plus, car il faut des moyens industriels pour continuer mais comme il n’y a pas assez d’argent à la clé, on ne fait rien !

      La presse ne se fait pas l’écho du sujet car elle est elle même la propriété des lobbies (voir cet article)

      Donc la seule solution est de relayer l’information afin de forcer la main :
      1. De la presse mainstream
      2. Et ensuite de l’industrie pharmaceutique afin qu’elle mette des moyens dans cette direction

       


    • HELIOS HELIOS 8 juillet 2011 11:39

      Tout cela demontre encore une fois que le modele « tout commercial », « tout financier » n’est pas raisonnable, sauf pour ceux qui en profitent directement.

      Et comme pour en profiter il faut qu’il y en ait qui en patissent, cela crée, bien sur, deux classes, les nantis et les exclus !

      Le service public devrait revenir, car c’est la seule solution pour mutualiser ce qu’il n’est pas possible de marchandiser, ou ce qui est suffisament important pour echapper aux regles commerciales.

      Mais je sais bien que mes paroles n’ont aucun echo nulle part, même chez ceux qui en patissent... ils continueront à voter UMP ou PS


    • kalon 8 juillet 2011 11:40

      Je te trouve bien gentil avec l’industrie du médoc car, à mon avis, ils ne veulent ni aider à la guérison ni, encore moins, la soigner.
      Assez logiquement, pour qu’un malade reste rentable, il ne faut pas qu’il meurt, soit !, mais il ne faut, surtout pas, qu’il guérisse !
      Comme disait le docteur Knock : " toute personne en bonne santé est un malade qui s’ignore !


    • etonne 8 juillet 2011 11:46

      bonjour,
      Pour votre gouverne dans la base PUBMED on trouve :

      pour dichloroacetate 1089 articles
      pour dichloroacetate AND cancer 129 articles
      pour dichloroacetate AND cancer AND traitment 79 articles


    • Voltaire Voltaire 8 juillet 2011 12:16

      Effectivement, ce type d’articles est très courant, de très nombreuses molécules ont un effet in vitro ou sur modèle animal mais ne passet pas le test de l’essai clinique.
      L’auteur aurait dû aller à la source et regarder de plus près les informations sur le seul essai clinique publié, avant de diffuser cette information qui peut induire en erreur de nombreux patients et leurs familles.
      En réalité, l’examen des données indique qu’aucun effet statistiquement signficatif n’a été observé. Aucun test contre placébo n’a été réalisé. Les « effets » décrits sont très variables, et sur un petit nombre de patients , seul un très petit pourcentage a effectivement vu un réel effet en termes de pathologie. Cela ne signifie pas que la molécule n’a pas d’effet, mais à ce stade, elle ne démontre aucun effet significatif, par rapport aux très nombreux autres traitements disponibles ou en cours d’évaluation.
      Les esais cliniques pratiqués par les groupes accadémiques sont très importants, et ne sont pas assez soutenus financièrement. Il ne fait aucun doute que c’est un domaine à renforcer. Mais le titre et le contenu de l’article sont grossièrement exagérés et n’auraient pas dû être publiés ainsi.


    • Laratapinhata 8 juillet 2011 14:09

      Peut-être pour avertir le grand public... que ces fameux essais n’auront jamais lieu, vu que la thérapie qu’ils valideraient est trop simple,et pas assez rémunératrice pour l’industrie pharmaceutique...


    • Zevengeur Zevengeur 8 juillet 2011 15:45

      J’ai bien précisé qu’il sagissait d’un article traduit par mes soins et qu ’en aucun cas je ne présente ce traitement comme le traitement miracle.
      L’objectif est d’ouvrir le débat et de diffuser cette information le plus largement possible afin d’attirer l’attention de spécialistes « ouverts » qui analyseraient ces données objectivement.

      Si je m’étais mis moi même à creuser le sujet j’aurais mis des semaines à en déduire... rien du tout car je ne suis pas cancérologue même si je connais le sujet d’une manière globale pour l’avoir étudié de près (voir mon blog).

      Donc je relaie cette infos avec les réserves d’usage et s’il s’avère qu’il sagit d’une impasse, je serai le premier à le communiquer. 


    • Zevengeur Zevengeur 8 juillet 2011 15:47

      Un article est toujours contestable, c’est pourquoi le débat est ouvert à travers les commentaires !


    • quid damned quid damned 8 juillet 2011 19:04

      @ Zevengeur.

      Bonjour.
      « La presse ne se fait pas l’écho du sujet car elle est elle même la propriété des lobbies (voir cet article) »

      Je suis intéressé par ce lien mais hélas, il aboutit sur un 404.

      Bon courage à tous et aux autres


    • mojique mojique 8 juillet 2011 21:15

      Je me demande si dans les siècles passés il y avait autant de cancers ?


    • Néo-Résistant Néo-Résistant 9 juillet 2011 07:51

      D’accord avec HELIOS !

      Rien ne changera tant que nous voterons pour des libéraux (UMP-PS-Modem-EELV) !

      En 2012 au premier tour, je pense voter pour le Front de Gauche (Jean Luc Mélenchon), même si je ne suis pas totalement convaincu qu’il se donnerait tous les moyens pour changer l’ensemble de la société ; quant au deuxième tour, à moins d’un miracle (présence du FG), je voterai blanc !

      http://twitter.com/NeoResistant


    • POUR LES GROS LABOS SPONSORS DE L UMP COMME SERVIER...

      LE PROFIT C EST TOUT SIMPLE ...ON ACHETE LES MOLECULES VENANT DES COCHONS EN INDE OU EN CHINE....QU ON PAYE QUELQUES CENTIMES D EUROS...ON MET EN GELULES ET EN BOITES ce qui donne un prix exhorbitant prx de revient X 200.......

      EXEMPLE le vaccin anticancereux .. (uterus...)..est vendu 158 euros..PRIX DE REVIENT 20 CENTIMES D’EURO...
      le générique...revenant aussi a quelques centimes d’euros est vendu quand meme a 90% du prix de l’original.. (confirmé par le pr even et le dr girard PHARMACO VIGILANCE dans l’excellente émission d’yves calvi...)
      APRES CES ELUS...... D AFFAIRES DISENT QUE LA MALADIE ET LA RETRAITE COUTENT....CHERS EN PLUS D ETRE FAUX....ces mensonges LEUR FONT RAJOUTER 18 MOIS A LA DUREE DU TRAVAIL SANS AUCUNE CONCERTATIION..........
      FAISONS PAYER LES LABOS...METTONS UNE TAXE tobin de 10% SUR TOUTES LES PLUSVALUES BOURSIERES OU IMMOBILIERES ...
      ET PLUS DE TROU NI DE LA SECU NI DE LA RETRAITE
      SUPPRIMONS 90%... DES ELUS INUTILES ( 1 éLU POUR 100 HB...1 POLICIER POUR 500 HB....°)


      TOUSENSEMBLE


    • morice morice 11 juillet 2011 01:07

      Je ne prétends pas qu’il s’agisse du traitement miracle et bon marché pour guérir le cancer, je n’en sais rien en fait.




      alors changez donc le titre de votre bouse et tapez « je n’en sais rien et c’est pourquoi je n’en parlerai pas »

      ça serait plus HONNETE. Votre texte est d’une fausseté fondamentale et complètement IRRESPONSABLE.

    • jakback jakback 8 juillet 2011 10:32

      Soigner les profits, plutôt que les malades.

      1

      • Surya Surya 8 juillet 2011 11:07

        Bonjour Zevengeur,

        J’hallucine complètement à la lecture de votre article ! Je pensais même pas qu’on en était arrivé là ! Nos sociétés en sont au point où même les gens gravement malades sont considérés comme des consommateurs. On est vraiment tombés très, très bas...
        On dirait que même les Etats sont devenus impuissants face aux lobbies pharmaceutiques. Ou alors ils laissent faire ? J’espère que l’opinion publique, au moins, va se retourner massivement contre ces gens totalement minables. Ils sont tellement nuls qu’il me font même carrément pitié.


        • Zevengeur Zevengeur 8 juillet 2011 11:39

          Hélas, quelque soit le domaine où l’on se tourne on découvre toujours les mêmes problèmes :
          la rêgle #1 est que le profit est prioritaire sur tout le reste, en effet la monétisation du monde a triomphé à l’issue de la chute du bloc communiste.

          Pour revenir à notre sujet, la situation est en simplifiant un peu la suivante :
          La population subit une épidémie massive de cancers par la faute d’au moins 3 lobbies :
          - lobby des industries chimiques
          - lobby de l’agriculture intensive
          - lobby agroalimentaire

          Un 4ième lobby est en charge de soigner les malades :
          - le lobby des industries pharmaceutiques

          Tout ceci permet le fonctionnement du système (financier) à condition de respecter la rêgle #1, il n’y a donc pas la place ni pour la prévention de la maladie ni pour dest traitements non rentables (l’efficacité est mise au second plan).

          Ah, j’oubliais les politiques, que font ils ?
          Réponse : ils s’occupent de leur réélection .....



        • HELIOS HELIOS 8 juillet 2011 11:44

          Et si pour une fois vous mettiez en accord vos paroles et vos actes ?

          Vous allez en avoir l’occasion, c’est dans 8 mois seulement ! Verra-on l’UMP a 5% et le PS a 3% ??? j’en doute fort... tout le monde se plaint et personne n’a les c... une fois dans l’isoloir....


        • morice morice 11 juillet 2011 01:08

          J’hallucine complètement à la lecture de votre article ! 


          vous pouvez : c’est une des nombreuses rumeurs sur le traitement du cancer : une de plus.

        • filendrick 8 juillet 2011 11:52

          Doc, sur les traitements contre le cacner : on l’aurait soigné 2 fois + 1 methode qui réduit de 93% , dans les 20 dernieres années (voir documentaire : Savants maudits / chercheurs exclus )

          le dichloroacétate est a rajouter a la liste


          • Jean Umber 8 juillet 2011 12:51

            <Tout ceci est peut-être en rapport avec une révolution dans la conception de la pathogénèse du cancer qui montre le bout de son nez avec cet article :

            http://the-scientist.com/2011/07/06/radical-reversal/

            En effet, il semble de plus en plus évident que le cancer se développe par déficit en apoptose (suicide cellulaire), qui est provoquée par certains composés radicalaires ou provenant de radicaux (comme les peroxynitrites). La vieille théorie supposant que les antioxydants préviennent le cancer est de plus en plus battue en brèche par les faits.

            Or le dichloroacétate (ou dichloroéthanoate) peut libérer très facilement des radicaux chlore Cl°, qui sont des très bons oxydants.

            La connaissance des phénomènes d’oxydoréduction cellulaires est encore insuffisante, mais je gage que dans quelques années, on se sera rendu compte que la maladie en général correspond à un déséquilibre de ce système rédox.


            • Zevengeur Zevengeur 8 juillet 2011 14:36

              Si vous voulez en savoir plus sur le dossier du cancer, j’ai publié une analyse en 5 parties sur mon blog  :

              Cancer, la catastrophe - Partie 1 : Etat des lieux
              Cancer, la catastrophe - Partie 2 : Pesticides sur l’occident
              Cancer, la catastrophe - Partie 3 : Les causes
              Cancer, la catastrophe - Partie 4 : Que fait l’état ?
              Cancer, la catastrophe - Partie 5 : Se protéger

              (j’ai en projet un résumé de tout ça afin de pouvoir « l’Agoravoxer »)


            • nilasse nilasse 8 juillet 2011 14:52

              un rajout venant de wikipedia,avec des infos supplémentaires intéressantes.




              .

              • SamAgora95 SAMAGORA95 8 juillet 2011 15:16
                Il y a eu beaucoup de produit miracle soignant le cancer dans l’histoire récente.

                C’est pourquoi Il faut faire très attention avec ce type d’info.
                Imaginez l’immense espoir que vous pouvez faire naître chez les personnes atteintes de ce mal et de leur famille.

                Sauf erreur de ma part, je n’ai rien lu concernant les précautions avec les quelles ils faut prendre ce type de déclaration.





                • christian pène 8 juillet 2011 15:18

                  il ne faudrait pas intoxiquer les gens : cela fait DEUX siècles que le découvreur de l’homéopathie le dr HAHNEMANN a trouvé que l’arsenic soit en oligo élément soit en préparation homéopathique pouvait venir à bout de tous les cancers .....plis tard c’est le prix Nobel de médecine Linus PAULING qui a trouvé que la vitamine C naturelle à haute dose venait à bout des cancers.. ;

                  ainsi donc la recherche sur les cancers et leurs thérapeutiques ets terminée depuis longtemps

                  MAIS l’élément important contre lequel il est difficile d’aller c’est la réactivité des gens aux remèdes (je ne parle que de vrais remèdes sans effets indésirables : on ne peut associer les deux mots « médicaments dangereux » , c’est absurde ) : les gens peuvent avoir une réactivité continuelle ou intermittente , de très faible à forte indépendamment de l’âge (à souligner) ... ; cette réactivité cesse plus ou moins longtemps avant le décès, quand aucun traitement ne fait plus rien

                  christian pène homéopathe-acupuncteur


                  • Zevengeur Zevengeur 8 juillet 2011 15:57

                    Salut Le Sudiste,

                    C’est bien le but de ce post qui’il soit lu par des personnes compétentes, je ne parle pas de remède miracle mais les chercheurs d’Alberta sont des universitaires et pas des géo-trouvetous qui font mumuse dans un garage avec la panoplie du petit chimiste.
                    Si ce médicament est réellement à fort potentiel, il faudrait éviter de perdre trop de temps à tergiverser.

                    Après, il ne faut pas oublier que le cancer est très difficile à vaincre une fois qu’il est installé et que chaque voie prometteuse s’est traduit le plus souvent dans le passé par une déception, mais il ne faut négliger aucune piste...


                  • cassouille 8 juillet 2011 17:27

                    Attention aux nouvelles sensationnelles sur la question .
                    Pour les lecteurs , le plus simple est d’aller sur Wikipédia : ces recherches sont toujours aux stade de l’essai clinique sur certaines formes de tumeurs . Les chercheurs ont bénéficié de fonds privés et vont lancer d’autres études . En tout cas , ce n’est pas pour l’instant le « traitement-miracle- qui- guérit- tout » , on a seulement constaté , semble-t-i ,l une augmentation de la durée de survie sur un nombre de cas insuffisant pour se prononcer , et qui demande confirmation par des études à plus grande échelle . Il faut savoir aussi que le DCA peut être toxique à forte dose . Enfin , d’’autres chercheurs travaillent en France sur la piste des mitochondries (cible du DCA) . De nombreux sites vendant du « DCA » ont fleuri . Nul doute qu’il y a là un marché florissant dont les victimes sont les patients atteints de cancer. Si ça leur donne un espoir et que c’est utilisé sans danger : pouquoi pas ? . Dans le domaine des cancers , il est certain que le moral compte (cf Servan Schreiber) , mais il s’agit alors d’un comportement de lutte global et non pas lié à la simple prise d’une gélule .


                    • Zevengeur Zevengeur 8 juillet 2011 17:42

                      En effet, il en faut surtout pas à ce stade se lancer dans une automédication avec du DCA ...


                      • donfredo donfredo 9 juillet 2011 09:28

                        le docteur Burzynski obtient des résultats étonnants

                        http://vimeo.com/24821365


                        • dr lamy 10 juillet 2011 16:48

                          Ah le brave garçon, informaticien donc « sachant » dans le coup par définition... il ne prétend pas guérir LE CANCER et pourtant il présente son famous dichloracétate comme LE remède que Big Pharma ne veut pas utiliser car cela nuirait à la rentabilité des labos pharmaceutiques car ce sont des canailles ce que tout le monde médical sait bien avec PRESCRIRE depuis des décennies...Il n’est pas médecin mais SAIT beaucoup de CHOSES sur le sujet...Un intervenant l’a très bien soulligné avant moi ATTENTION car il n’y a pas à l’heure actuelle de traitement efficace contre ce type de cancer ( glioblastome de stade 4 ) dont est atteint du reste précisément Servan Schreiber ( Si il n’a pas une fois de plus trafiqué sa présentation clinique...Merci le Nouvel OBS à répétition...) qui sait hélas très bien que quel que soit son MORAL et sa DIETETIQUE et son protocole de chimio avec ou sans anticorps monoclonal ou inhibiteur de l’angiogénèse dernier né et donc dernier cri...IL NE PASSERA PAS L’ANNEE !!! L’article canadien dit en clair que dans 49 cas des CELLULES IN VITRO ont été « sensibles » au DCA qui est très toxique dès qu’on monte le dosage et que 5 cas cliniques « auraient été améliorés » par le DCA, ce dont je doute très, très fort : ce ne serait pas la première fois que des « soucoupistes médicaux allumés de la publication canon » sortent ce genre d’avis pour se faire une REPUTATION à bon marché : ces gens là sont des criminels car ils donnent à bon compte des espoirs à des malades qui vont mourir dans les mois ou années à venir !!! Monsieur, formé par l’ENSA, arrêtez de dire des c... car c’est aussi criminel !!!
                          Dr. C. LAMY, 40 ans de médecine interne derrière lui... 


                          • Zevengeur Zevengeur 11 juillet 2011 11:07

                            Je suis obligé de répondre à quelques contre vérités de ce commentaire :

                            1. Je ne présente pas le DCA comme LE remède mais comme une voie à ne pas laisser tomber pour des raisons de non rentabilité potentielles, relisez l’introduction où j’émets des réserves correspondantes

                            2. En conséquence, si cette recherche devait déboucher sur un traitement (ou conclure à une impasse) il faudrait d’abord la mener à terme

                            3. Je ne suis pas médecin, c’est d’après vous un point faible cependant, porter un regard de l’extérieur est peut être aussi un avantage....

                            4. Sans vouloir vous offenser, vous indiquez que votre formation remonte aux années 70 (comme je suis ingénieur j’ai pu faire la soustraction), des progrès ont pu être faits durant cette période !

                            5. Servan Schreiber
                            Vous portez manifestement un jugement sur des travaux au sujet desquels vous n’avez manifestement rien lu.
                            Pour votre information, David Servan Schreiber ne prétend pas soigner le cancer avec des brocolis ou du thé vert . Lorsque le cancer est installé autrement dit détectable (tumeur de quelques millimètres) il est à l’heure actuelle impossible à guérir. Les seules techniques connues sont la chirurgie, la radiothérapie ou la chimiothérapie qui sont exogènes par rapport à la maladie.
                            Servan Schreiber explique en se basant sur les travaux du Dr Beliveau (un médecin aussi !) que l’on peut par contre lutter contre un cancer en phase de démarrage (là où il est encore vulnérable) à l’aide des substances phytochimiques présentes naturellement dans certains aliments, substances dites « anticancer ».
                            Pour ce qui concerne les malades, bien entendu il faut se soigner à l’aide des traitements classiques, le fait de suivre des règles alimentaires en favorisant ces aliments ne peut être qu’un complément et peut aider à garder en respect une tumeur mais ne suffit pas pour l’éradiquer.

                            Et si vous laissez entendre que le fait que Servan Schreiber soit en effet est victime d’une 3ième rechute en 20 ans démontre l’invalidité de ses travaux, cela dénote de votre part une méconnaissance de ces derniers et une mauvaise foi avérée...

                            Donc avant d’écrire à l’emporte pièce, informez vous puis argumentez pour apporter des éléments pertinents au débat.


                          • morice morice 11 juillet 2011 01:05

                            laisser de pareils espoirs à des malades avec un truc même pas expérimenté est CRIMINEL ; tout simplement : retournez donc plutôt à l’informatique.


                            « En effet, il en faut surtout pas à ce stade se lancer dans une automédication avec du DCA ... »

                            alors vous auriez mieux fait de vous TAIRE.

                            • morice morice 11 juillet 2011 01:10

                              on traite du cancer et deux pages plus loin des « orbes »..


                              ah ah ah : demain de l’aura autour de la tête des gens, je le sens bien là l’informaticien !

                              • Zevengeur Zevengeur 11 juillet 2011 10:23

                                Je vous invite à poster un commentaire sur l’autre article qui explique en quoi ce dernier vous pose problème, soyez assuré que je répondrai à vos arguments !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès