Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Des joints à 12 ans ? Ca va pas la tête ?!

Des joints à 12 ans ? Ca va pas la tête ?!

Je ne suis pas contre le cannabis pour les adultes, et j’estime qu’ils doivent pouvoir fumer leur joint tranquilles chez eux comme un boit un verre entre amis.

Mais quand je lis dans Le Matin du jour que des gamins de 12 ans commencent déjà à fumer, là je me hérisse !

Pour moi qui suis plutôt ouvert d’esprit, la ligne rouge est plus que dépassée. Il n’y a pas que les joints : le tabac et l’alcool aussi très tôt. Non, non et non.

Pour les raisons suivantes, évidentes, mais qu’il faut peut-être rappeler car une limite doit être fondée.

1. La formation psychologique est loin d’être terminée. Un ado a besoin de construire ses repères intellectuels et émotionnels, ce qui requiert un fonctionnement optimal de ses facultés : concentration, attention, vivacité d’esprit, présence aux situations et aux gens. La scolarité demande les mêmes facultés. Donc il y a un réel risque de désinvestissement.

2. L’exclusion que cela provoque, en particulier du fait de l’interdit et de la ghettoïsation des groupes, est aussi dangereuse pour l’apprentissage de la vie sociale et pour l’affirmation de sa personnalité en relation avec les autres.

3. Les modifications d’états de conscience, recherchés tant dans la prise d’alcool, le sport extrême, la méditation que le cannabis, est une quête compréhensible chez des adultes. Des artistes, poètes, philosophes, ont fait usage de ces substances dans le but de découvrir d’autres dimensions d’eux-mêmes. Ok. Mais pour que la conscience soit modifiée, encore faut-il qu’elle ait d’abord été solidement ancrée. C’est comme pour l’éducation : on peut la relativiser, la contester une fois adulte, pour autant qu’il y ait eu une éducation.

J’ajoute que quand je lis Micheline Pace, qui raconte comment des ados arrivent en classe pétés dès 8h du mat, j’imagine les dégâts.

Je n’ai pas de solution toute faite, et je ne suis pas assez informé de ce que les enfants entendent de leurs parents ou éducateurs à ce sujet. S’ils n’entendent que l’interdit et la diabolisation, à mon avis ce sera inefficace. Quand un ado teste le cannabis et que rien de spécialement désagréable ne lui arrive, il ne peut pas croire à un discours diabolisant. Les ados ont besoin de se mesurer, de prendre certains risques. J’ai envie de dire aux parents : parlez calmement, objectivement, ne faites pas du cannabis ou de l’acool le diable. Mais posément, donnez leur une info variée, écoutez-les, dialoguez avec eux sans les brimer ni les infantiliser. Poser un cadre et des limites, donc faire preuve d’une autorité normale, peut se faire tout en maintenant la confiance et le dialogue.


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Bois-Guisbert 27 décembre 2008 12:24

    Je ne suis pas contre le cannabis pour les adultes, et j’estime qu’ils doivent pouvoir fumer leur joint tranquilles chez eux comme un boit un verre entre amis.

    Mais quand je lis dans Le Matin du jour que des gamins de 12 ans commencent déjà à fumer, là je me hérisse !

    C’est amusant, moi, c’est juste l’inverse. Je suis résolument contre le cannabis quels que soient les prétextes du consommateur, mais lorsque ce sont des gosses de 12 ans qui en fument, je trouve que c’est un juste retour des choses...

    Quand un adulte est délibérément pourri, il doit assumer le pourrissement de son entourage. Autrement, il est inconséquent.


    • foufouille foufouille 27 décembre 2008 12:51

      tu es donc contre l’alcool ?


    • Bof 28 décembre 2008 09:01

      @ Bois-Guisbert 								 (IP:xxx.x17.58.146) le 27 décembre 2008 à 12H24 :
      Vous écrivez : "Quand un adulte est délibérément pourri, il doit assumer le pourrissement de son entourage. Autrement, il est inconséquent ".Cela me fait penser à Platon...que votre phrase plus moderne sonne juste !

      Mais..."assumer" les conséquences de ses manques ,de ses pensées et de ses actes qui accepte encore ?
      La loi de "cause à effet" semble niée même au plus haut niveau . Il semble préférable d’ accuser ’Dieu’ , ’le bon dieu’ et toutes les autres ’ victimes potentielles’ plutôt que d’ accepter nos fautes . 
       
       C’est ainsi que nous allons devoir encore encaisser les phrases du genre : " mais, qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu, pour mériter cela’ ou bien ’ si Dieu existait, il n’ autoriserait pas cela ’ ...et pourtant, l’intelligence Humaine devrait être présente au moins chez nos diplômés ...et c’est là que nous allons en entendre le plus quand ils devront se serrer la ceinture...Pourtant, l’égoïsme Humain est bien la cause de ce qui nous arrive......bon courage, Monsieur.


    • Neris 29 décembre 2008 12:52

      @Bois-Guisbert

      N’en déplaise à ceux qui vous ont moinssé, je suis tout à fait d’accord.

      Tout simplement parce que je l’ai vu.

      L’un de mes collègues tire sur les joints comme on tire sur les cigarettes, l’un après l’autre toute la journée, à l’atelier comme à la maison. Je ne vous dis pas dans quel état ça le met, ça le rend surtout très con...

      Un jour, il est arrivé furieux et s’est empressé de nous expliquer que son aîné (11 ans) avait trouvé et fumé l’un de ces joints en cachette. Découvert, lorsque son père lui a interdit de le refaire, que c’était du poison et de la drogue, le môme a répondu tout de go : ben pourquoi tu en fumes alors si c’est de la drogue !!

      Qu’on m’explique comment interdie à son môme ce que l’on fait soi-même à longueur de temps.


    • hjsic 27 décembre 2008 14:13

      @ l’auteur vous ne tombez pas dans un discours dénigrant, c’est déjà un beau piège d’évité.

      La fin de votre article est sincère et juste.

      L’information et l’éducation sont les seules armes efficaces. L’exemple des pays bas le montre si bien. Ils ont une des plus petites consommation de cannabis d’europe malgré le narco tourisme cannabique

      @bois guibert "Quand un adulte est délibérément pourri, il doit assumer le pourrissement de son entourage. Autrement, il est inconséquent."

      Je serais tres surpris que les enfants de fumeurs de joints découvrent le cannabis à cet âge. Je parierais une grosse somme que cette catégorie est mieux informée et découvre les plaisirs des psychotropes plus tardivement que leurs camarades.

      Malheureusement, ces chiffres n’existent pas.


      • morice morice 27 décembre 2008 14:55

         Je ne suis pas contre le cannabis pour les adultes.. moi, si.


        • antitall antitall 27 décembre 2008 22:14

           smileytoi t’as pas besoin de pétard,t’es dèjà assez allumé comme ça,et relativement étriqué dans ton esprit !.....dans le fond,tu comprends pas grand chose à la vie,tes oeillères t’en empêche...on peut faire des articles passionnant et dénoncer ,à raison d’ailleurs,les méfaits des pouvoirs en place et être un intolérant aveugle ,cher Morice !!


        • illuminato 28 décembre 2008 21:27

          pourquoi ?


        • Jean-paul 27 décembre 2008 15:33

          A l’auteur
          Je suppose que vous n’avez pas d’enfants . !!!!!
          Vous trouvez normal que les adultes fument des petards chez eux comme on boit de l’alcool .Bel exemple pour les enfants , tout petits ils sont drogues par la fumee .
          Allez expliquez aux gamins de ne pas prendre de drogue quand ils voient que vous en prenez .
          Et ca commence par les petards ,puis ectasy ..cocaine ..
          Quel bel exemple vous donnez a la jeunesse ,tout simplement inadmissible .


          • foufouille foufouille 27 décembre 2008 15:53

            et le gamin qui finit les verres, c’est mieux ?


          • bobbygre bobbygre 27 décembre 2008 20:14

            Comparer le canna à ces drogues dures est juste mensonger et précisément le genre de discours que l’auteur prévient d’éviter.
            Comment être crédible si aprés le gamin goute le canna et constate que le danger est quasiment nul. Et puis vous aurez mis l’heroine et le reste au même niveau de dangerosité et il risquerait alors de sousestimer le véritable danger de ces drogues.
            Et lorsque j’evoque le danger, je ne parle pas seulement des effets psychotropes, mais surtout de la dépendance qui est quasiment inexistante dans le canna sauf peut-être aprés une consommation assidue et régulière de plusieurs mois. Et encore, dans ce cas, la dépendance est bien plus psychologique que physique.

            Le shit rend souvent mou et con. Il rend apathique et si vous n’etes pas bien dans votre tete alors le canna ne fera qu’aggraver votre mal. Voilà la vérité. Le shit ne rend pas dépendant, pas plus que toute autre activité que vous pratiqueriez réguliérement et qui vous procure du plaisir (meme le sport rend dépendant). Il ne détruit pas physiquement (rien à voir avec l’alcool ou le tabac) mais il peut perturber psychologiquement particuliérement si vous n’êtes pas clair avec vous-même.
            Mais cette substance a sans doute de l’interet car aprés les anti-dépresseurs, ça doit être le psychotrope le plus consommé en France.
             


          • Jean-paul 27 décembre 2008 16:21

            Tout a fait d’accord avec toi foufouille .
            L’alcool est une drogue !!!!!!


            • foufouille foufouille 27 décembre 2008 16:53

              le mieux est donc de tout interdire, comme ca on sera de bons esclaves.........
              sauf que sans drogue, la rebellion sera rapide........


            • foufouille foufouille 27 décembre 2008 16:57

              faut pas non plus oublier les anxiolytiques..........


            • Kobayachi Kobayachi 27 décembre 2008 17:57
              Il serait largement temps d’arrêter avec cette hypocrisie de part le monde. Les Etats-Unis font la guerre depuis des décennies contre la marijuana. Quel en est le résultat ? Des milliers de gens en taule et une consommation quasi inchangée.
              Tout comme la prohibition, interdire la marijuana ne servira donc a rien.
              Une plante que tout un chacun peut faire pousser chez lui ne pourra jamais totalement disparaître de la société.
              Le vrai jugement devrait se fait par la société dans son ensemble, pas par la justice.
              Libre a tous de fumer de l’herbe, mais ne pas s’étonner si la société vous juge, tout comme elle juge implicitement un alcoolique. Tout abus de substance a des conséquences.
              Ce qui est vrai pour l’alcool devrait l’être aussi pour l’herbe, tout simplement.

              • Jean-paul 27 décembre 2008 18:16

                @ koyabachi
                on voit bien que tu n’as pas de gamins .
                C’est d’ailleurs le sujet de l’article .


              • foufouille foufouille 27 décembre 2008 19:17

                @ jean paul
                moi non plus
                tu veut interdire la circulation ?
                ils pourrait se faire ecraser


              • Jean-paul 27 décembre 2008 21:34

                Foufouille
                pour la circulation il existe :le code de la route>


              • Kobayachi Kobayachi 27 décembre 2008 22:43
                Non Jean Paul, vous avez raison, je n’ais pas encore d’enfants (mais 2 neveux et 2 nièces).

                Cependant, a mon humble avis, le problème des joints a 12 ans a moins a voire avec l’herbe en elle même qu’avec l’éducation, la situation familiale et le milieu sociale de ces jeunes. S’il ne fumaient pas de joints, il y a fort a parier qu’ils snifferait de la colle ou boirais de l’alcool.
                Lorsque j’étais ado, j’avais des potes issus de familles divorcées qui étaient alcolos à 15 ans ! S’ils avaient eu accès a de l’herbe a cette époque, il ne fait aucun doute qu’ils auraient fumer pour échapper à leur quotidien.

                Je suis désolé Jean Paul, mais quand je vois des gamins se promener dehors, fumer des joints ou se bourrer la gueule après minuit un jour de semaine, je n’en blâme pas l’herbe ou l’alcool pour autant mais uniquement les parents qui semblent ne pas porter l’attention qu’ils méritent a ces enfants.

              • sisyphe sisyphe 27 décembre 2008 17:59

                L’usage de quelque drogue que ce soit à 12 ans, est un danger.
                Le plus grand de ces dangers étant, évidemment l’alcool (50.000 morts par an), puis la cigarette (autant de morts), puis les drogues dures, puis douces, etc.... 

                La fin de votre article est tout à fait pertinente : la diabolisation n’est jamais une solution ; rien n’est plus tentant, pour un ado, que de briser les tabous.

                On mettra en relation le fait de vouloir mettre en prison les enfants du même âge : 12 ans, ce qui est, également, une aberration totale, et un danger évident. 

                Ensuite, pour les adultes, chacun fait ce qu’il veut ou ce qu’il peut de sa vie ; le danger étant, là, d’un phénomène d’addiction. 
                Rien de condamnable à boire un bon vin, ou à fumer une cigarette, un cigare ou un pétard, si c’est occasionnel.

                Pour les drogues dures ; style héroine ou cocaine, ou crack, acide, etc.... le problème est différent : mieux vaut ne jamais y être confronté, tant qu’on ne jouit pas d’un très solide équilibre, et d’une pleine maturité. 

                Après, c’est au choix de chacun, à partir du moment où il ne mêt pas la vie des autres en danger (je pense essentiellement à la conduite sous l’effet de l’alcool).


                • foufouille foufouille 27 décembre 2008 19:19

                  les stats de sisyphe sont issus de l’insee
                  seul l’alcool et le tabac tue.................


                • Neris 29 décembre 2008 13:14

                  @sisyphe

                  Ah le libre arbitre !! quelle belle philosophie ! sauf que...

                  Le choix de chacun s’est de se bourrer la gueule jusqu’à plus soif, de tirer inlassablement sur les cigarettes ou les joints, d’ingurgiter toutes sortes de substances peu recommandables...

                  Parce que, ça n’arrive qu’aux autres, pas à moi !!

                  La raison s’applique aux autres pas à soi-même

                  Le bourré qui veut absolument prendre sa voiture vous soutiendra mordicus que, lui, il peut conduire sans mettre la vie des autres en danger, qu’il se contrôle même... un peu pompette, parce qu’il ne reconnaîtra d’abord jamais qu’il est bourré de chez bourré.

                  Les autres, même principe. Ils ne se détruisent pas, de toute façon, ils arrêtent quand ils veulent.

                  D’ailleurs, c’est bien ce que vous dites vous-même. Les autres ! "il ne met pas...", donc j’en déduis que "chacun" c’est "chacun d’entre eux". Vous vous excluez donc, sinon vous auriez dit "nous ne mettons pas.." et "chacun d’entre nous".


                • sisyphe sisyphe 30 décembre 2008 17:06

                  							par Neris 							 														 (IP:xxx.x2.197.101) le 29 décembre 2008 à 13H14 							 							
                  							

                  															
                  							 								@sisyphe

                  Ah le libre arbitre !! quelle belle philosophie ! sauf que...

                  Le choix de chacun s’est de se bourrer la gueule jusqu’à plus soif, de tirer inlassablement sur les cigarettes ou les joints, d’ingurgiter toutes sortes de substances peu recommandables...

                  Ah tiens !

                  Voyez vous le monde à votre image ?
                  Pour ma part la plupart des gens
                  que je connais ne sont pas alcooliques, ni addictés à une quelconque drogue. 
                  S’il y a 50.000 morts par un dûs à l’alcool, ça fait donc tout de même une énorme majorité qui n’est pas concernée. De même pour les cigarettes ou autres adjuvants. 
                  En revanche, surtout en France, des millions de personnes sont dépendantes d’anti-dépresseurs ou de tranquillisants ; et je ne crois pas que ce soit un choix réellement délibéré ; plutôt une dépendance soumise.

                  J’ai bien précisé qu’en cas de mise des autres en danger, il ne fallait pas laisser faire. 

                  Pour le reste, depuis la nuit des temps, les humains ont trouvé et inventé des kyrielles de façons de s’allumer la tronche ; et l’interdiction des substances n’a jamais rien empêché, voire aggravé la situation, comme, par exemple, lors de la prohibition. 

                  Donc, information, responsabilisation des adultes, information et protection des enfants et adolescents me semblent les meilleures façons d’éviter aux humains de tomber dans la dépendance. 

                  Ceci dit, il y en a une frange que vous n’empêcherez pas de s’y adonner ; et, comme je le disais, tant qu’on peut les empêcher de mettre la vie des autres en danger ; après tout, c’est leur vie ; il faut faire tout ce qui est possible pour les aider à en sortir, mais ce n’est certainement pas la répression et l’interdiction qui sont les meilleurs moyens d’y arriver. 


                  A ce propos, saluons la mémoire du Docteur Oliveinstein, qui vient de nous quitter, et qui a passé sa vie à faire un boulot formidable : la lecture de ses livres, contribuerait certainement à vous éclairer. 

                  Cordialement. 
                   smiley


                • sisyphe sisyphe 30 décembre 2008 17:09

                  P.S. : et, pour ce qui est de mon cas personnel, je vous avouerai que j’ai goûté à toutes sortes de substances, sans jamais dépendre d’aucune.
                  Et qu’il m’arrive, à l’occasion, d’y procéder avec plaisir, sans jamais me mettre en danger ni personne d’autre.
                  Question de responsabilisation. 
                   smiley


                • uchimizu uchimizu 27 décembre 2008 18:12

                   la drogue quelle qu’elle soit est un sujet compliqué. Le tabac et l’alcool, qui sont les seuls autorisés, ne sont d’ailleurs pas anodines. L’alcoolisme "dur" fait plus de dégats que certaines drogues, et le tabac est une des drogues qui provoque la plus grande dépendance.

                  Ces deux substances autorisées me semblent déjà bien suffisantes, sans en rajouter d’autres, comme le cannabis, qui sont d’après les médecins moins innocentes qu’on ne le pensait surtout en usage intensif.

                  Je crois qu’une bonne éducation par les enseignants et les parents peut beaucoup pour détourner les jeunes de ce genre de choses. 


                  • foufouille foufouille 27 décembre 2008 19:22

                    les rogues legales e ploutocrates sont donc meilleurs ...........


                  • barbouse, KECK Mickaël barbouse 27 décembre 2008 18:50

                    bonjour,

                    12 ans c’est bien sélectif comme indignation, c’est fini le temps où le shit c’était qu’un problème d’ados et de vieux hippies. maintenant c’est un problème de jeune parents et surtout celui de leurs enfants. 

                    je rappel que le cannabis ne s’arrète pas comme par magie devant les narines des bébés et autres enfants en trés bas âge, que les effets ont été étudiés par des pédo psychiatres américains sur une population d’enfants et de mère jamaïcain depuis les années 70, avec des constats sans équivoque sur le dévellopement mental de l’enfant.

                    que le THC, le tétra hydro cannabinol, l’élément actif du shit, passe allègrement dans le sang, le cordon ombilical et le lait maternel, même si la mère se contente de rester dans une pièce où d’autres fument leurs bedos.

                    Et non, il ne faut pas 12 soufflettes pour que ça agisse sur le cerveau du nourrisson en pleine croissance, mais rien que quelque molécules, qui ne sont pas, comme par magie, devenue inopérante parce que c’est un bébé. 

                    Et non, et seul les imbéciles égocentriques comparent ça avec l’alcool,

                    parce qu’autant trés rare sont les bébés qui boivent les verres d’alcools de leur parents, autant ils sont trés nombreux a respirer dans la même pièce, avoir un parent alcoolique c’est pénible, mais ça n’a pas comme conséquence direct de vous bousiller les neurones en meme temps que lui. 

                    et non, ce n’est pas comme de la fumée de cigarette, ce n’est pas un cancer dans 40 ans qu’il risque, c’est toute sa personalité, toute sa capacité a apprendre, réfléchir, pensée, comprendre, se gérer, qui toute sa vie, sera avec les conséquences d’avoir été chimiquement modifiée et amoindrie.

                    Et pour ma part je n’ai pas de recette miracle non plus, j’ai juste la certitude que lorsque de plus en plus d’enfants qui subissent ces dégats grandirons, les mêmes laches et hypocrites qui aujourdh’ui le savent sans réagir ne seront pas plus a l’abris que les autres des conséquences.

                    et vive les collèges où on trouve aussi facilement une barrette aujourdh’ui que des choco bn.

                    amicalement, barbouse. 5 ans que j’en parle sur le web.


                    • foufouille foufouille 27 décembre 2008 19:24

                      j’en ai connu il mettait du pastis dans le biberon
                      d’autre gamin finissait les verres
                      @barbouze


                    • Halman Halman 27 décembre 2008 20:00

                      J’ai un collègue dont les parents buvaient, la mère aussi pendant qu’elle était enceinte.

                      Il a de gros problèmes cognitifs à vie.

                      Faire mumuse avec sa console de jeu et pousser des brancards à 45 ans, c’est tout ce qu’il pourra jamais faire.

                      Il veut même apprendre aux gens à se servir d’un ascenceur.

                      Saoulez vous la gueule, shootez vous, et ne venez pas pleurer sur les conséquences.

                      Un pétard le soir pour se détendre, je ne suis pas contre du tout, mais arriver en cours saoul, shooté, ce n’est plus une crise d’ados, c’est de la connerie à l’état pur.
                      Les ados shootés le reconnaissent eux mêmes, à la fin de la journée ils ne se rappellent absolument rien de leurs cours.
                      Ils prennent leur scooter et ne voient pas arriver le bus qui les percute.

                      Wouaaa c’est coool j’me sens bien.....
                      Et boum.

                      Et la Vieille Faucheuse se mare...

                       :->


                    • barbouse, KECK Mickaël barbouse 27 décembre 2008 20:03

                      salut foufouille, toujours au top,

                      j’écris c’est trés rare, aujourdh’ui, que des demeurées donnent de l’alcool a leur enfants, par contre, des parents qui gazent dans la même pièce que les mômes, scochté sur le canap....



                    • foufouille foufouille 28 décembre 2008 11:40

                      @ barbouse
                      c’est vrai que c’est rare
                      mais je connais des familles ou les momes boivent quelques gouttes a 5a et le verre a 10
                      en plus c’est de la piquette


                    • Halman Halman 27 décembre 2008 19:10

                      Les adultes se shootent, alors étonnez vous que les gosses fassent pareil.

                      Leurs idoles se shootent, alors les ados les imitent, logique.

                      Les ados prennent les valeurs que les adultes leurs montrent.

                      On leur donne la pilule du lendemain et les distributeurs de préservatifs au lycée, alors étonnez vous des conséquences.

                      Les adultes leur autorisent et leur montrent l’exemple, alors pourquoi les ados se géneraient ils ?


                      • foufouille foufouille 27 décembre 2008 19:26

                        en gros ils ont pas le droit de baiser...........


                      • Neris 29 décembre 2008 13:23

                        Heureusement qu’on leur donne la pilule du lendemain et des préservatifs !

                        Vous êtes donc pour la propagation du Sida et des maladies vénériennes ?
                        et pour les mères adolescentes ?


                      • Oreille Oreille 27 décembre 2008 19:32

                        Tout à fait d’accord avec le commentaire de Kobayachi, la prohibition de la marijuana ne sert à rien. Seulement si l’Etat pouvait vendre ce produit en pharmacie (ou autre), il contrôlerait mieux le marché et la consommation. De plus la qualité des produits vendus serait aussi maitrisée, c’est un point important... Même si cela ne concerne pas franchement l’herbe, le ash est souvent coupé avec des saloperies. Rien n’empêchera un enfant d’en trouver s’il en veut, car ça lui est facile... alors autant qu’il en trouve de qualité correcte.
                        On fait souvent la comparaison à l’alcool, mais l’alcool est une drogue dure, le sevrage d’un alcoolique se fait dans la souffrance, arrêter l’herbe c’est, pour un gros fumeur, 2 jours où le sommeil est troublé. C’est comme tout, si on mange trop de chocolat on a mal au ventre, si on fume trop d’herbe on a la flemme, alors oui : attention aux excès.
                        L’ivresse cannabique est socialement perçue comme l’ivresse alcoolique, Kobayachi a mis le doigt dessus, laisser la société juger ses membres est la meilleure solution. J’avais vu, il y a qques années en Suisse, des affiches disant : "50% des Suisses disent fumer ou avoir fumé du cannabis, ne laissons pas la moitié de la population hors-la-loi". J’aimerais voir les ventes des éventuels magasins d’herbe en France, qu’on fasse des statistiques pour réaliser que c’est une grosse hypocrisie d’interdire ce produit.

                        Donc pour finalement réagir à l’article, oui, 12 ans c’est un peu jeune, le 1er contact devrait se faire à 15-16 ans, mais voilà je finissais les verres de mes parent à 12 ans moi... Et il faut pas oublier que c’est un produit qui se fume en général, et en ce qui concerne le tabac, 12 ans c’est aussi une moyenne pour le 1er contact.
                        Faut être plus malin que vos gamins, apprenez à ne pas être dupes en ce qui concerne la conso d’herbe, car c’est une sâle habitude à ne pas leur laisser prendre.


                        • Oreille Oreille 27 décembre 2008 19:37

                          Donnez leur le goût des choses qui ne sont pas compatibles... surtout pas des consoles de jeux, mais le sport !


                        • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 27 décembre 2008 19:50

                          "Mais posément, donnez leur une info variée, écoutez-les, dialoguez avec eux sans les brimer ni les infantiliser. Poser un cadre et des limites, donc faire preuve d’une autorité normale, peut se faire tout en maintenant la confiance et le dialogue."
                          C’est plûtot difficile dans une société où il y a marqué FUMER TUE sur les paquets de tabac et où les spots publicitaires sur l’alcool et autres substances sont de plus en plus violentes et dénuées d’informations. La violence, la violence, ... Tout comme beaucoup de posts sous cet article d’ailleurs ...

                          Je récapitule pour ceux qui n’aurai pas suivi depuis le début. Un fumeur de Canabis est :

                          Délibérément pourri.

                          Abuse obligatoirement de la substance concernée par l’article.

                          Fume son joint le plus près possible des femmes enceintes (associal toussa)

                          éduque très mal leurs enfants.

                          Bien sur, la liste n’est pas exhaustive
                           smiley


                          • caleb irri 27 décembre 2008 23:08

                            vous croyez vraiment que le "fumer tue" aposé sur les paquets de tabac est destiné à lancer un message d’alerte à l’intention des fumeurs ?

                            que nenni ! les grandes firmes du tabac se sont faites discrètes dans leur défense, et pour cause :

                            cette "mise en garde" permet désormais aux industriels de se prémunir de tout procès à leur encontre.
                            la taille du message et la multitude de ceux-ci attestent de leur bonne volonté, et les dédouane de toute responsabilité...



                          • olivier01 27 décembre 2008 20:07

                            Tu as raison
                            Jeune ne touches pas a la drogue !!
                            ça en fera plus pour nous !!


                            • Jean-paul 27 décembre 2008 21:30

                              @ olivier01
                              C’est parce qu’il y a des gens comme toi que je suis pour zero tolerance avec la loi .
                              Toute drogue fait des ravages ( sante ,boulot ,famille ) ,commencons par montrer l’exemple a nos gamins !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès