Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Des particules de taille nanométrique ont guéri le cancer du sein à (...)

Des particules de taille nanométrique ont guéri le cancer du sein à l’étape finale chez la souris – C’est une percée révolutionnaire...

La traduction exclusive du jour, avec une très bonne nouvelle dans les traitements des cancers (qui, du reste, devraient augmenter de 70% dans les 20 ans qui viennent...) Encore faut-il que l'industrie pharmaceutique ne vendent pas ses traitements à des prix scandaleux comme ils le font actuellement, et pour cela chacun d'entre nous doit se mobiliser contre ce racket...



La nanotechnologie a aidé des scientifiques à guérir des souris qui avaient un cancer du sein au stade terminal. L'étude pourrait être un point crucial dans le traitement de la maladie avec des essais cliniques sur des patients humains qui devraient être menés dès l'an prochain.

« Je ne voudrais jamais trop promettre aux milliers de patients à la recherche d'un remède, mais les données sont étonnantes », a dit  Mauro Ferrari, président de l'Institut de recherche méthodiste de Houston au Texas et co-auteur principal du document de presse publié par le site web de l’institut de recherche Méthodiste de Houston. L’étude, menée par une équipe de chercheurs du centre de recherche Méthodiste de Houston, a été publiée dans la revue Nature Biotechnology.
 
Le nouveau traitement pour le cancer du sein, qui a utilisé le fameux « générateur de nanoparticules », s’est donc avéré efficace chez la souris, et il a un potentiel colossal pour être transformé, afin de traiter la maladie chez les humains, disent les scientifiques. Le générateur interfère avec succès avec la capacité de la cellule tumorale pour développer une résistance aux médicaments.

« Cela peut ressembler à de la science-fiction, comme si nous avions pénétré et détruit l’étoile de la mort, mais ce que nous avons découvert est transformationnel. Nous avons inventé un procédé qui met effectivement les nanoparticules à l' intérieur de la cellule cancéreuse, et libère les particules de médicaments au niveau du site du noyau cellulaire. Avec ce générateur de nanoparticules injectables, nous avons pu faire ce que les médicaments standards de chimiothérapie, les vaccins, les radiations et d’autres nanoparticules n’ont jamais réussi à faire », a déclaré Ferrari.

Au cours de leurs travaux de recherche, Ferrari et ses collègues ont utilisé un médicament de chimiothérapie appelé la doxorubicine, mais caché à l'intérieur de disques de silicium microscopiques. De cette façon, les cellules cancéreuses ont perdu leur capacité à résister au traitement. Lorsque le disque est à l'intérieur d'une cellule tumorale, il se casse et libère de la doxorubicine.

L'étude a montré que la moitié des souris qui avaient été injectées avec le nouveau médicament n'ont eu aucune trace de cancer depuis huit mois. Cela équivaut à 24 ans chez l'homme, ont expliqué les scientifiques.

« Si cette recherche se porte sur les humains, et l'on voit même une fraction de la durée de survie en plus, nous parlons toujours d’une façon spectaculaire de prolonger la vie pendant de nombreuses années. »

« C'est essentiellement fournir un remède à une population de patients à qui l’on dit maintenant qu’il n'y en a pas », a déclaré Ferrari.

Bien que la nouvelle méthode ait été testée uniquement pour le traitement du cancer du sein, Ferrari a exprimé le fort espoir qu'elle pourrait également être utilisée dans la lutte contre d'autres types de cancers.

Selon le scientifique, la découverte pourrait révolutionner complètement la façon dont les traitements du cancer sont utilisés.

« Nous parlons de changer le paysage de la maladie métastatique, qui ne serait donc plus une sentence de mort », a-t-il dit.

« Les cancers du poumon et les métastases hépatiques sont les deux principales raisons pour lesquelles nous perdons les patients cancéreux. Les résultats que nous avons prouvés avec ce papier, c’est que nous pouvons fournir une guérison fonctionnelle ; nous pouvons essentiellement guérir à long terme [donnant] la survie sans maladie à environ 50 pour cent des animaux que nous avons traités avec cette thérapie. »

Les scientifiques prévoient d'obtenir l'approbation de la Federal Drug Administration, et de commencer les essais cliniques chez l'homme en 2017.


Source(s) : Crashdebug.fr via Rt.com sur la piste de Blacklistednews.com

Traduction :  folamour 
Corrections :  Chalouette 

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : Vivre plus longtemps mais moins bien : l'épidémie de maladies chroniques dans les pays riches
Crashdebug.fr : Les cas de cancer devraient augmenter de 70% en 20 ans dans le monde
Crashdebug.fr : Cancers, diabète, obésité : « La croissance des maladies liées à notre mode de vie met en péril notre système de santé »
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr : Les malades de cancers de plus en plus en situation de précarité
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Ronny Ronny 17 mars 11:23

    Les méthodes permettant de diriger des agents anticancéreux vers les tumeurs cibles existent depuis au moins deux décennies, et elles ont sensiblement amélioré certains traitements mais pas tous.

    Une de ces méthodes inclut l’anticancéreux (ici la doxorubicine, qui est une molécule vieille de 30 ans et toxique pour le coeur entre autres) au sein de microbilles magnétiques que l’on amène sur leur cible par une aimantation très forte...

    Je voudrais bien voir l’article scientifique qui en parle pour le faire une idée plus précise de l’annonce : véritable avancée ou coup médiatique...

    • folamour folamour 17 mars 11:37

      salut ronny tout est en lien dans l’article,

      http://www.nature.com/nbt/journal/vaop/ncurrent/full/nbt.3506.html

      amitiés,

      f.


      • Alren Alren 17 mars 19:04

        Le silicium n’est pas magnétique. Je ne vois pas comment les nano-disques sont guidés vers la tumeur. Il ne faudrait pas qu’ils soient absorbés par les cellules saines ...


        • ralph 17 mars 19:56

          Pour ne pas se prendre un cancer, il suffit d’avoir une vie saine et une nourriture
          saine.

          « Que la nourriture soit ton seul medicament »
           Hippocrate"


          • rocla+ rocla+ 17 mars 19:58

            @ralph


            Exact , une nourriture saine et une vie cool , le meilleur médicament qui soit .


          • philippe913 19 mars 10:02

            @rocla+
            mais qui n’empêche nullement de chopper certains cancers qui n’ont rien à voir avec ça.


          • l’alsacien 17 mars 21:40

            On dit que dans la Chine ancienne les chinois payaient leur médecin tant qu’ils étaient en bonne santé et arrêtaient de le payer quand ils tombaient malades.

            L’intérêt du médecin était de garder ses patients en bonne santé.

            Dans notre médecine moderne les médecins sont payés quand les patients sont malades…

            Le premier cas la prévention est importante, dans le second c’est la recherche de la potion magique qui est censée faire des miracles. Et souvent ces potions sont très chères. Pour quels résultats ?

            Avez- vous remarqué la mobilisation du corps médical pour s’opposer aux OGM par exemple ?

            (Il y a tant d’autres substances dangereuses pour la santé)

            Pour l’amiante ils ne se sont pas trop mobilisés non plus.

            Il y a quelques années nous avions entendu parler de la loi REACH, qu’est-ce-que c’est devenu ?
            Apparemment la prévention n’intéresse pas grand monde. Par contre la nouvelle molécule qui fait rêver (les malades comme l’industrie pharmaceutique qui en tire des bénéfices)…


            • philippe913 19 mars 10:05

              @l’alsacien
              pourquoi se mobiliseraient-ils contre les OGM ? Aucune étude ne montre une quelconque dangerosité de ces plantes. (pour rappel, on mange des OGM depuis des milliers d’années, il n’y a que la méthode création qui diffère).

              Et dire que notre société / médecine ne fait pas de prévention, s’est une énorme escroquerie intellectuelle.
              Enfin, les mérites de la médecine chinoise de prévention... hmmm, des chiffres quelconques ? non bien sûr, ils seraient trop en défaveur.


            • honkongfoo 17 mars 23:00

              il y a longtemps que nous aurions pu combattre le cancer efficacement,mais big pharma ne la jamais entendu de cette oreille,c’est un business extremement lucratif et ils livrent une guerre sans merci a ceux qui trouvent une alternative efficace aà la chimiothérapie
              je ne vais vous citer que deux fait:andré gernez et l’antineoplaston,vous trouverez vos réponses


              • philippe913 19 mars 10:06

                @honkongfoo
                et bien si vous connaissez ce remède miracle, montez votre start up et commercialisez le, rien de plus simple de nos jours.


              • Biologiquement.com Biologiquement.com 18 mars 12:45

                Bonjour, il y a un traitement préventif naturel très efficace contre le cancer, c’est la feuille de graviola corossol. Vous trouverez plus d’info sur le net, graviola bio http://www.graviolabio.com ou l’acheter sur la boutique en ligne Biologiquement http://www.biologiquement.com
                au plaisir
                David

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès