Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Du marketing du sommeil aux bonnes raisons de faire une sieste

Du marketing du sommeil aux bonnes raisons de faire une sieste

Beaucoup de bruit annoncé ce mercredi, avec la 9e journée nationale du sommeil. Une journée sponsorisée par des mécènes pas complètement désintéressés : Matelsom, des laboratoires pharmaceutiques ou des sociétés d’autoroute.


L’institut national du sommeil rapporte que les Français souhaitent dormir 8h24 par tranche de 24 heures. Pas de bol, on dort 6h58 par nuit en moyenne. Une durée qui a diminué d’1h35 ces 50 dernières années. Sur le banc des accusés : le train de vie qui a changé, et le développement des télécoms : téléphones mobiles allumés, ordinateurs en veille, et autres mp3 qui tournent. "Ne transformez pas votre chambre en Fnac", nous disent en substance les experts. 

Voilà pour le discours médiatique. Car de quand date la journée nationale du sommeil ? De 2001. Cet événement est bel et bien installé dans le paysage des médias francophones, à chaque mois de mars. Et surtout sponsorisé par des mécènes (complètement) désintéressés : Matelsom, Resmed, les Laboratoires Pierre Fabre ou l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes. 

Ainsi on n’imagine pas que la société Matelsom, co-sponsor de cette journée du sommeil, n’investisse ses budgets marketing sans avoir calculé son retour sur investissement. La campagne que s’apprête à lancer Matelsom, "je fais la sieste au bureau", n’est pas vraiment sérieuse sur le fond (on imagine mal par ces temps de crise, les salariés, se taper un roupillon sous le nez de leur patron) mais s’apparente à un gadget de buzzmarketing, pour faire parler. C’est la même chose pour l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroute ou les laboratoires pharmaceutiques et les sociétés d’équipement médicales qui financent l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance. 

Reste que par ces temps de travailler plus pour travailler plus pour éventuellement espérer gagner plus... parler de sieste, de sommeil, de détente, pour appeler à carrément mettre de côté les gadgets high tech qui colonisent nos chambres à coucher est un message qui mérite qu’on prenne le temps de l’écouter.

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 mars 2009 12:57

    " L’institut national du sommeil rapporte que les Français souhaitent dormir 8h24 "

    Les " experts " ne sont capables que de faire des moyennes alors que chaque individu doit avoir ses propres besoins liés à son horloge interne et une nuit dépendant directement de sa journée de la veille.

    " on imagine mal par ces temps de crise, les salariés, se taper un roupillon sous le nez de leur patron "

    Le grand Patron Chirac partiquait la sieste d’une tranche : Si vous piquez du nez, allumez, tout doux, un CD de musique ou la radio, et allongez vous confortablement. Vous allez vous endormir en cours de défilement et faire une première tranche de sommeil de dix ou quinze minutes. C’est la musique qui va vous réveiller, et si vous sautez du lit, vous n’avez besoin que de quelques secondes pour être parfaitement d’aplomb. Le patron l’applique alors tout le monde y a droit.


    • LE CHAT LE CHAT 19 mars 2009 16:14

      on imagine mal par ces temps de crise, les salariés, se taper un roupillon sous le nez de leur patron

      c’est aussi plus fatiguant de faire semblant de travailler que de travailler pour de bon ! quand le carnet de commande est vide , on peut pas inventer le boulot ! smiley


    • Ethiks 30 avril 2009 11:19

      La vocation du marketing et de la communication santé est bien de faire évoluer les comportements des individus en leur faisant prendre conscience de la réalité d’un problème de santé avant de leur proposer une solution adaptée, produit, service, etc.. Trop souvent et malheureusement l’exploitation de ces disciplines est opportuniste avec le risque de décrédibiliser l’ensemble des démarches similaires. Il est possible de développer de véritables stratégies éthiques et responsables dans l’ensemble des secteurs de santé avec un réel bénéfice pour le citoyen dans une logique de développement durable. Il s’agit précisemment des thématiques explorées dans le cadre du Club Pro MCS Marketing et Communication Santé de l’Institut Léonard de Vinci auquel toutes les énergies peuvent s’associer en vue d’une production utile au plus grand nombre. Pour une communication éthique et responsable. http://www.ilv.fr/mba

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès