Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Du poison dans nos cosmétiques

Du poison dans nos cosmétiques

Des réalités inquiétantes bien connues :
- L’augmentation constante de certains cancers chez les enfants,
- La diminution générale en Occident de la fertilité du sperme,
- L’accumulation de substances chimiques dans l’organisme.

Des études sont en cours pour tenter de déterminer des causes souvent multiples et il s’agit d’un travail long et complexe.

Des substances ont pourtant déjà été reconnues internationalement comme néfastes voire dangereuses. Elles se trouvent dans quantité de cosmétiques, représentant souvent autant de produits de première nécessité comme savons, shampooings, dentifrices.

Les substances incriminées sont principalement les phtalates et les muscs artificiels d’origine pétrochimique.

Il est très difficile pour le consommateur lambda de les identifier sur les emballages, elles figurent souvent sous des sigles scientifiques.

Greenpeace a fait un excellent travail avec le Guide Cosmetox téléchargeable en pdf.

Ce guide présente trois colonnes : rouge pour les marques contenant des toxiques, orange pour les marques s’étant engagées à améliorer leurs produits, vert pour les marques qui ont reconnu le problème et évitent les produits incriminés. La verte est peu fournie :-(

Il suffirait d’un boycott général des produits "rouges" pour voir se produire une rapide amélioration.

Qui réfléchira avant d’acheter son prochain savon-douche ?

Courte interview de Yannick Vicaire responsable de Greenpeace sur la RSR (RealPlayer) Cet article est tiré de cette interview. Page web RSR


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • L'équipe AgoraVox Allan 6 septembre 2005 11:01

    Pour aller un peu plus loin dans cette direction, un livre vient de sortir. Voici la description sur Amazon.

    « Découvrez la liste des 1 200 composants les plus utilisés et leurs risques éventuels pour la santé et/ou l’environnement. Preuves à l’appui, analysez la composition des cosmétiques haut de gamme, des produits vendus en grande surface et de ceux dits »naturels« . Rita Stiens est journaliste. Ancienne rédactrice en chef d’un grand magazine féminin allemand, elle a publié de nombreux ouvrages sur la beauté et la nature. »


    • Bergamote 6 septembre 2005 11:31

      Merci pour l’info concernant le livre. Cela peut aider à s’y retrouver dans cette jungle... où ce qui paraît naturel ne l’est pas forcément. Ainsi le « Petit marseillais » de Vendôme est en liste rouge dans le guide Cosmetox !

      Le choix individuel est important, mais il faut vraiment que les politiques prennent leurs responsabilités. Les stations d’épuration ne parviennent pas à filtrer toutes ces substances qui se retrouvent dans l’environnement. Il faut aussi que les consommateurs (moi !)cessent d’acheter n’importe quoi les yeux fermés, sur des critères de parfum, d’onctuosité d’un produit, ou d’une belle pub à la télé ! Et là, dur, dur !


      • helene (---.---.253.3) 8 décembre 2005 17:49

        bonjour je crois connaitre le colorant e171 dans euphytose j’ai plaques ds le cou. ce n’est pas la 1ere fois que je le remarque dites moi en plus et comment en être sûre merci


        • Paul 17 janvier 2014 17:16

          Bien dit ! A quand les soin visage de qualité et non toxique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès