Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Du Roundup aux OGM

Du Roundup aux OGM

Les français sont amusants : nombreux sont ceux qui découvrent trop tard les dangers des OGM et des différents herbicides fabriqués entre autre, par Monsanto.

Tout le monde connait le « Roundup  », ce défoliant que l’on nous garantissait sans dangers pour l’environnement, affirmant qu’il était biodégradable, et dont on sait aujourd’hui qu’il pose un vrai problème. lien

Le professeur de biologie moléculaire à l’Université de Caen, Gilles-Eric Séralini et son équipe à démontré le caractère de perturbateur endocrinien de cet herbicide, même à très faible dose. lien

C’est ce même professeur qui vient de faire le buzz, en publiant, un rapport accablant concernant le maïs OGM.

C’est le maïs OGM NK603 qui cette fois est montré du doigt, puisque l’étude, menée pendant 2 ans, portant sur l’expérimentation de ce maïs, révèle que les rats nourris avec ces graines sont rapidement passés de vie à trépas, les survivants accumulant tumeurs et pathologies lourdes.

La bombe lancée par l’équipe de chercheurs a été publiée dans «  Food and Chemical Toxicology  », revue des plus sérieuse.

Il faut ajouter que cette étude a été menée dans le plus grand secret, et à ceux qui s’interrogeraient sur cette discrétion, il faut écouter le témoignage de Corinne Lepage.

« Tout est organisé pour qu’il n’y ait pas de recherches » a-t-elle déclaré. vidéo

Alors, aujourd’hui, l’ancienne ministre demande logiquement « qu’une étude similaire soit mise en œuvre avec des fonds publics, et menée par un organisme indépendant… »

Dans le camp des pro-Maïs OGM, tous les arguments, même les plus manipulateurs, sont mis en avant : grâce aux OGM on pourrait, affirment-ils sauver des vies humaines, créer des emplois, enrichir les agriculteurs, économiser du carburant, faire baisser le taux de CO², et permettrait de consommer moins de pesticides. lien

Mais qu’en est-il ?

Les OGM ont-ils écarté le danger des pesticides ?

Il n’en est malheureusement rien, car le pesticide étant en quelque sorte intégré dans la plante, si un insecte s’y aventure, il trouve la mort, puisqu’il ingère « du pesticide ».

C’était l’objet d’un documentaire, auquel je suis fier d’avoir prêté ma voix : « le pollen de la discorde », réalisé par Marc Peyronnard. Le film

Ce film apportait la preuve, contrairement à ce que des « experts » affirmaient, que les abeilles venaient bel et bien butiner les fleurs de maïs, ce qui provoquait leurs morts par milliers. lien

Mais quid des animaux qui vont manger ce maïs…et des humains qui mangeront ces animaux ?

Précisons que dans le cas de l’étude menée par l’équipe Séralini, le maïs est seulement un maïs résistant au Roundup, et non un maïs produisant lui-même son pesticide.

Alors bien sur, aujourd’hui, les lobbys pro OGM manient la désinformation, tentant de mettre en doute l’expertise réalisée, affirmant que les rats utilisés étaient particulièrement « fragiles », qu’il y avait des erreurs commises lors des expériences réalisées…etc.

En tête de la fronde, l’AFBV (l’agence française des biotechnologies végétales), qui affirme que, contrairement à ce qui a été dit, « d’autres études toxicologiques auraient évalué les effets à long terme des OGM sur la santé des animaux ».

L’AFBV reproche aussi à l’équipe de Séralini d’avoir utilisé une race de rats « particulièrement sujette aux tumeurs mammaires… ».

Sauf que, comme le rappelle Corinne Lepage, c’est la même souche que celle utilisée par Monsanto pour toutes ses études, et si la firme conteste maintenant l’étude de Séralini, toutes les autorisations que Monsanto a obtenu devraient être annulées. lien

Et puis, comme l’écrit le « HuffingtonPost » « l’AFBV réunit des scientifiques et des experts ouvertement favorables aux OGM ».

Et de rappeler que cette agence avait été condamnée en 2001 pour diffamation envers Gilles-Eric Séralini, alors que celui-ci remettait en cause l’innocuité du maïs OGM Monsanto. lien

Ou pourrait aussi s’interroger sur la déclaration plus que contestable de l’Académie nationale des sciences en 2002 : « les Organismes Génétiquement Modifiés ne présentent aucun risque pour la santé », laquelle académie a remis ça en 2008 en mobilisant en faveur des OGM. lien

Le gouvernement veut trancher, et demande à l’AFSSA (agence française de sécurité sanitaire des aliments) de valider, ou pas, l’expertise réalisée.

L’AFSSA avait déjà conclu en 2008 que ce maïs Monsanto ne présentait aucun risque pour la santé humaine (lien) et en 2009, cette agence avait remis ça, affirmant que le maïs OGM Monsanto serait sans danger pour la santé, ce qui avait provoqué l’indignation des associations de protection de la nature, dénonçant une opération de manipulation et un coup de force des lobbys pro OGM à travers l’AFSSA. lien

Ce qui met un doute sur l’objectivité de cette institution dont Séralini et son équipe dit qu’elle manquerait d’indépendance, et qu’elle aurait des liens avec les lobbys pro OGM. lien

D’ailleurs, des indiscrétions avaient permis la communication d’un rapport, celui du professeur Yvon le Maho, lequel concluait que les recherches de l’AFSSA avaient été insuffisantes, réclamant du coup la suspension des cultures OGM. lien

Déjà, en 2006, le député André Chassaigne avait alerté les pouvoirs publics sur la composition du conseil d’administration de l’AFSSA, mettant un doute sur l’indépendance et l’impartialité de ce conseil. lien

Alors aujourd’hui, le gouvernement annonce, par la voix du premier ministre, que des mesures seront prises… sauf qu’il semble oublier l’accord qui avait été pris en novembre 2011 entre le PS et EELV mentionnant très clairement « l’interdiction des OGM ». lien

Il faut intégrer au débat le fait qu’utiliser les graines OGM prend en quelque sorte les agriculteurs en otage, car chaque année, ils sont obligés d’acheter la semence, contrairement à ce qui se passait précédemment, handicapant encore plus leurs finances. lien

C’est la même logique qui avait été mise en place, il y a quelques années, sur le chapitre des « hybrides », qui sous le prétexte fallacieux de permettre une meilleure production de fruits ou de légume, ne permettait plus au paysan de récupérer les graines de ceux-ci, puisqu’elles étaient infertiles, comme l’expliquait le 22 septembre 2012 jean pierre Berlan, ancien directeur de recherche à l’INRA, dans l’émission de Ruth Stegassy, « terre à terre », sur l’antenne de France Culture. lien

Pour l’agronome invité, il ne fait aucun doute que c’est une véritable guerre au vivant qui est menée. lien

Mais une plante fait de la résistance : l’amarante, considérée comme une plante sacrée par les Incas, et en 2004, un agriculteur géorgien a remarqué qu’elle résistait aux doses massives de Roundup, prouvant ainsi qu’une hybridation entre une plante OGM et une plante naturelle était possible, car les champs victimes de cette amarante comportaient une semence qui avait reçu un gène de la résistance au Roundup. lien

Mais revenons à notre maïs OGM.

Même si demain, les OGM étaient définitivement interdits en France, Il restera un problème : comme il a été autorisé par l’Europe, après avoir reçu un avis favorable de l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) pour l’alimentation animale, ainsi que pour la fabrication de produits alimentaires pour l’homme, comme la farine, ou la semoule de maïs, il peut aussi se retrouver dans des céréales, des biscuits apéritifs, la chapelure, les crèmes desserts, les potages, les pâtisseries, ou même dans des additifs alimentaires. lien

Alors quid des animaux qui auront été nourris avec des céréales OGM, et qui finiront dans nos assiettes ?

Pour René Monet, ancien chercheur de l’INRA, spécialisé dans la génétique, il y a bien évidemment un risque de toxicité pour les animaux, et les hommes. lien

S’il pensait qu’il était difficile sur le long terme d’affirmer l’innocuité des OGM, nous avons maintenant la preuve que l’AFSSA a agit avec beaucoup de légèreté, lorsqu’elle a affirmé que ce maïs OGM était sans danger pour la santé.

Le même reproche pourrait être fait à l’AFBV, ainsi qu’à l’académie nationale des sciences, et il n’est pas improbable que la justice soit bientôt saisie, car il n’est pas normal que des autorités dont l’indépendance est sujet à la caution, puissent ainsi répandre des contre-vérités, sans jamais être inquiétées.

De même, Monsanto pourrait à nouveau être visé par des plaintes, d’autant que l’entreprise à déjà été poursuivie par le passé, tel Paul François, un agriculteur de Charente qui a gagné son procès contre la firme aux pesticides, pour une intoxication au Lasso (un herbicide fabriqué par la firme, et aujourd’hui interdit). lien

Mais qui est le plus coupable ? Le fabricant ou les organismes d’état qui ont autorisé ce produit ?

Comme dit mon vieil ami africain : « le malheur n’entre que par la porte qu’on lui a ouverte  »

L’image illustrant l’article provient de « archeologue.over-blog »

Merci aux internautes de leur aide efficace

Olivier Cabanel

A voir plusieurs films :

Celui de Jean Paul Jaud, « tous cobayes  » sortie le 26 septembre et le film « le monde selon Monsanto » ici

A voir aussi ce court doc : « oui les OGM sont un poison » ici

On peut signer la pétition anti OGM sur ce lien

On peut aussi signer la pétition qui soutien Kokopelli ici

Articles anciens

Globalement Mauvais

Je vais vomir un peu et je reviens

Les abeilles ont le bourdon

La planète des singes

Dans le secret des labos noirs

Arrêtez la Terre , je veux descendre !

A l’oreille des feuilles

La faim du monde

Les vilains secrets du terroir

Les microbes auront le dernier mot

Monsanto, un cadeau empoisonné

Alimentaire, mon cher Watson

Les larmes du paysan

Menace sur le BIO

Le jardin extraordinaire

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

OGM, l’Amérique s’inquiète

L’amarante, plante espiègle


Les réactions les plus appréciées

  • eau-du-robinet (---.---.---.197) 27 septembre 2012 10:21
    eau-du-robinet

    Bon article !

    Première remarque :
    AFSSAPS à change le nom cette année, elle s’appel désormais « Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé » ( ANSM).

    Cela me rappel « étrangement » au Crédit Lyonnais qui après des gros scandales à « ravalée sa surface » en se renomment LCL !

    Quand appliquons nous voire notre gouvernement le principe Pollueur = Payeur

    Le principe pollueur-payeur a été adopté par l’OCDE en 19721. Il figure dans l’Acte unique européen signé en 1986.

    En France, il est défini par à l’article L110-1, II, 3° du code de l’environnement selon lequel « les frais résultant des mesures de prévention, de réduction de la pollution et de lutte contre celle-ci doivent être supportés par le pollueur. »

    Croyez moi si ce principe Pollueur = Payeur été applique, ce qui n’est pas le cas, on serra très vite débarrassé de toutes ses polluants.

    Les agriculteurs des cultures intensives qui polluent l’environnent et notamment les nappes phréatiques poursuivent leur activités polluantes sans être enquit d’être poursuivi !

    Que dit Claude Bourguignon ?

    On ne peut pas correctement interpréter un sol si on na pas à la fois une approche physique, chimique et biologique !

    Hors avec les pesticides c’est simple on détruit tout ce qui est biologique ( la vie dans le sol ).

  • Nina K (---.---.---.23) 27 septembre 2012 12:59
    Nina K

    Comme Monsieur Cabanel évoque souvent le sujet du nucléaire, j’espère qu’il a bien noté l’implication de Monsanto dans le massacre des populations civiles d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945. Il faut bien répertorier toutes les atrocités commises par cette firme, qui nous empoisonne la vie depuis de longues années. Sait-on jamais, ces entreprises qui oeuvrent contre l’humanité auront peut-être des comptes à rendre un jour... le plus tôt sera le mieux...

    Merci pour l’article ! Le combat continue !
  • olivier cabanel (---.---.---.155) 27 septembre 2012 11:29
    olivier cabanel

    zorglub

    je ne suis pas surpris que l’aveugle défenseur du nucléaire que vous êtes défende aussi les ogm.
    décidémment, vous avez une culture de l’erreur bien implantée.
    quand a vos liens, je vais les explorer attentivement, et vous en donner mon avis d’incompétent.
     smiley
    ce qui n’empêche pas de tenter d’avoir un peu de bon sens.
    hélas pour vous, il n’y a pas d’écoles qui apprennent le bon sens.
     smiley
  • ZenZoe (---.---.---.68) 27 septembre 2012 11:45
    ZenZoe

    Bonjour Olivier,
    Merci pour vos clarifications - qui sont très claires d’ailleurs !
    J’ai toujours évité les OGM et je suis asez inquiète des coups de butoir répétés de la firme Monsanto qui va bien finir par obtenir ce qu’elle veut si on n’y prend pas garde : le contrôle planétaire de l’agro alimentaire, secteur extrêmement sensible au même titre que l’énergie, la santé et la finance. Car au fond c’est de ça qu’il s’agit.
    C’est pour cela qu’à mon avis, on a tort de se battre surtout sur l’argument de la santé. Les experts se battent comme des chiffonniers à coups d’études, de contre-études, de termes techniques et de subtilités scientifiques. Difficile de savoir ce qu’il en est au fond, comme les produits laitiers, les compléments alimentaires et plein d’autres choses. Et pendant qu’ils se crêpent le chignon, Monsanto avance ses pions.
    L’argument choc, c’est de dire aux gens : voilà, un jour Monsanto aura déposé des brevets sur tout ce qui est vivant, placé ses lobbyistes dans tous les gouvernements, les agriculteurs du monde entier lui seront pieds et poings liés, les reste de la filière et les consommateurs n’auront plus rien à dire, plus le choix, c’est ça que vous voulez ? Rappelez-vous la compagnie sud-américaine qui avait le monopole des bananes, rappelez-vous la corruption, la dictature, l’extrême pauvreté de la population. 
    Monsanto n’est pas qu’une menace sanitaire et environnementale, elle est surtout la certitude d’un abus de pouvoir dévastateur à plus ou moins long terme.


Réagissez à l'article

230 réactions à cet article

  • eau-du-robinet (---.---.---.197) 27 septembre 2012 10:21
    eau-du-robinet

    Bon article !

    Première remarque :
    AFSSAPS à change le nom cette année, elle s’appel désormais « Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé » ( ANSM).

    Cela me rappel « étrangement » au Crédit Lyonnais qui après des gros scandales à « ravalée sa surface » en se renomment LCL !

    Quand appliquons nous voire notre gouvernement le principe Pollueur = Payeur

    Le principe pollueur-payeur a été adopté par l’OCDE en 19721. Il figure dans l’Acte unique européen signé en 1986.

    En France, il est défini par à l’article L110-1, II, 3° du code de l’environnement selon lequel « les frais résultant des mesures de prévention, de réduction de la pollution et de lutte contre celle-ci doivent être supportés par le pollueur. »

    Croyez moi si ce principe Pollueur = Payeur été applique, ce qui n’est pas le cas, on serra très vite débarrassé de toutes ses polluants.

    Les agriculteurs des cultures intensives qui polluent l’environnent et notamment les nappes phréatiques poursuivent leur activités polluantes sans être enquit d’être poursuivi !

    Que dit Claude Bourguignon ?

    On ne peut pas correctement interpréter un sol si on na pas à la fois une approche physique, chimique et biologique !

    Hors avec les pesticides c’est simple on détruit tout ce qui est biologique ( la vie dans le sol ).

    • olivier cabanel (---.---.---.155) 27 septembre 2012 11:31
      olivier cabanel

      eau du robinet

      merci pour ces précisions qui étayent utilement l’article.
      merci aussi de relever que le principe du pollueur payeur devrait s’appliquer contre Monsanto.
      si c’est un jour le cas, ils ont intéret à provisionner largement leur compte en banque,
      ça risque de leur couter un max.
      à+
       smiley
    • eau-du-robinet (---.---.---.197) 27 septembre 2012 12:41
      eau-du-robinet

      Bonjour Olivier,

      Je pense qu’il faut, a fond, s’appuyer sur l’argument « pollueur = payeur » et ses lois pour sensibiliser plus les citoyens voire nos maires. Je prévoit prochainement un emailing pour attirer l’attention des maires des la Gironde sur le coût de la pollution de l’eau potable par des pesticides .... le rapport qui est marque
      sur cette page du gouvernement français est frappent !

      Ce n’est pas normal que nous les consommateurs payons pour la pollution cause par des produits chimiques des multinationales ! Il faut appliquer le principe pollueur =payeur.

      http://www.eau-du-robinet.fr

    • bigglop (---.---.---.117) 27 septembre 2012 13:02
      bigglop

      Merci @Olivier pour ce tout bon article et @Eau du robinet pour son post.

      Cependant, il ne faut pas oublier le consommation toujours importante et surdosée des pesticides en jardinerie dont la règlementation est encore « light » comme le démontrait cette étude de 2005 (page 9/19)

      Je n’ai pu en trouver de plus récente

    • olivier cabanel (---.---.---.155) 27 septembre 2012 13:07
      olivier cabanel

      eau du robinet

      si j’osais, je dirais, ça coule de source...
      je suis totalement d’accord, et je serais surpris d’être le seul !
      le principe pollueur payeur doit s’appliquer.
      quand on commencera à toucher au porte monnaie de tous ces empoisonneurs, ils feront moins les « fiers à bras »
      merci...

    • olivier cabanel (---.---.---.155) 28 septembre 2012 07:48
      olivier cabanel

      bigglop

      merci d’avoir évoqué le problème des petits cultivateurs qui souvent, espérant de meilleurs rendements, mettent des doses de pesticides bien trop importante, sans mesurer le danger auquel il s’expose.
      ces petits légumes peuvent en effet s’avérer dangereux.
      c’est tellement plus simple d’utiliser des méthodes naturelles.
    • bigglop (---.---.---.117) 28 septembre 2012 13:00
      bigglop

      Olivier, je voulais parler de l’entretien des jardins individuels.
      En ce qui concerne les jardins ouvriers, la culture d’autosuffisance, les « exploitants » se sont majoritairement tournés vers le bio et n’utilisent que très peu ou de moins en moins les pesticides et en ce qui concerne les semences, ils privilégient des semences à la « Kokopeli »

    • olivier cabanel (---.---.---.155) 28 septembre 2012 13:06
      olivier cabanel

      bigglop

      bien sur !
      ceux la ont parfaitement compris les dangers des pesticides, 
      moi, j’évoquais seulement ceux qui, pour leurs petits jardins, je regardent pas à la dose, et qui en fin de compte produisent des légumes dangereux...
    • kéké02360 (---.---.---.125) 28 septembre 2012 21:01

      et la lutte s’organise comme ici en Aout au Cabaret vert à Charleville Mézières 08 !!!!

       

      << Touches pas à mon épis >> ,  c’est ici :

      http://www.dailymotion.com/video/xt7p3p_touche-pas-a-mon-epis-le-slam-rappeux-du-cabaret-vert_news

       

    • kéké02360 (---.---.---.125) 28 septembre 2012 21:27

      Les paroles du slam rappeux << touches pas à mon épi >>

      Refrain :

      Monsanto tu me gènes, pour ma santé je te le dis , touches pas à mon épi !!!
      J’suis pour la liberté des paysans , le droit de resemer son froment
      J’veux pas d’OGM en plein champ , pas de privatisation du vivant .
      Non aux évaluations des essais biaisés juste pour nous baiser.
      Non aux agriculteurs fauchés et au faucheurs ruinés.
      Non à la génétique sans éthique juste pour faire du fric
      Citoyenne citoyen refuses les transgéniques qui te niquent.

      Monsanto tu me gènes, pour ma santé je te le redis, touches pas à mon épi !!!!
      Pas de saumon qui dévorent les thons
      Non à l’irrigation juste pour le pognon
      Non aux caleçons en coton qui m’irritent l’oignon !
      Les OGMsoja et colza se cachent dans ton moka
      Mais putain pourquoi ils vendent tout çà !
      Mais c’est parce que t’en achètes ,
      regarde OGM c’est marqué sur l’étiquette !
      Perso j’en veux pas dans mon assiette !!!!

      Monsanto tu me gènes, pour ma santé je te le redis , touches pas à mon épi !!!
      Le Maïs OGM je le fauche , les patates OGM je les arrache, maïs ou pomme de terre,
      pas de répit pour les faucheurs volontaires !!
      Les adventices sont devenues résistantes , le fermier yankee rigole pas avec l’Amarante
      Le maïs 810, les paysans le haïssent
      Contre l’hégémonie des multinationales, ces hyènes,
      il n’y a que la désobéissance citoyenne.
      Vous pouvez faire aussi un don à l’association Sansgène !!

      Monsanto et compagnie , le collectif antiGM Picardie vous le dis :
      touches pas à mon épi !!!!!!!
      Parait qu’ils ont de la bonne bière des faucheurs dans le Nord à la Choulette !!!
      Tu viens Christian on y va, prends ton vélo, j’prend ma mobylette !!!!!

      T’es fauché , c’est pas grave j’ai du blé !

      Allez on s’arrache ....................... 
    • kéké02360 (---.---.---.220) 1er octobre 2012 09:33

      Le film << TOUS COBAYES >> à voir absolument c’est dans les salles ici :

      http://www.allocine.fr/seance/film-211766/ 

  • sirocco (---.---.---.73) 27 septembre 2012 10:49
    sirocco

    Merci pour cet article qui fait utilement le point sur la situation actuelle.

    Comme vous le dites, les contre-offensives n’ont pas tardé à venir pour discréditer l’étude du Pr Séralini.

    Par exemple celle du Dr David Zavaglia qui intervenait il y a quelques jours dans le « Magazine de la santé » sur France 5 à l’invitation des deux présentateurs habituels de cette émission. Lequel David Zavaglia mettait donc en doute le sérieux du travail du Pr Séralini, pour trois raisons principalement :

    - La fragilité des rats utilisés pour les tests. Votre article répond sur ce point.

    - Le fait que le nombre de rats utilisés pour les tests (200) était très insuffisant... Selon les détracteurs, il en aurait fallu 500 pour que les tests soient crédibles...

    - Le fait que le Pr Séralini ait publié son étude dans une revue de faible impact et non pas dans une des 2 ou 3 prestigieuses publications mondiales de vulgarisation scientifique.
    L’argument me semble mesquin. David Zavaglia ne s’est-il jamais demandé si ces revues célèbres pourraient avoir été « achetées » par Monsanto (qui en a largement les moyens puisqu’il a pu acheter des commissions entières...) pour ne pas publier d’articles radicalement défavorables aux OGM ?

    Ce médecin avait commencé son intervention en affirmant que les OGM sont pour le moment pratiquement absents des produits alimentaires consommés en France - en tout cas dans une proportion inférieure à 0,9 %, ce qui lui semble négligeable. Il oublie un peu vite que l’immense majorité de la viande qu’on consomme (et dans une moindre mesure les poissons) est issue d’animaux massivement nourris aux OGM (soja et maïs importés)...

    • olivier cabanel (---.---.---.155) 27 septembre 2012 11:32
      olivier cabanel

      siroco

      je partage et remercie pour la totalité de votre commentaire, et des infos supplémentaires proposées...
    • Romain Desbois (---.---.---.43) 27 septembre 2012 23:39

      Dans tout les cas se baser sur les expériences animales , c’est tout sauf de la science.

      Comme le dit le Docteur Reiss président de l’association Antidote-Europe (association faite par des membres du CNRS contre l’expérimentation animale comme modèle scientifique), tout ce que l’on peut déduire d’une expérience animale, c’est au maximum que ca a eu tel ou tel effet sur cette animal.

      C’est ainsi que 50 % des médicaments ayant eu l’AMM sont au mieux inutiles , au pire dangereux.
      Alors qu’ils ont tous été testés sur l’animal !!!!!
      On aurait fait à pile ou face que cela aurait donné le même résultat.

      Vidéo pour comprendre

    • lulupipistrelle (---.---.---.215) 30 septembre 2012 23:02

      @Romain Desbois : 


      Fondamentalement vous avez raison... mais l’expérience de Séralini frappe les esprits simples... et commence à ébranler les certitudes du plus grand nombre... celui qui refuse de s’inquiéter quand on leur sort , par exemple, les chiffres des cancer du cerveau, chez les agriculteurs exposés aux pesticides, ou les statistiques qui mettent en évidences l’explosion de malformations congénitales etc... chez leur progéniture. 

      Sinon, Je suis d’accord avec vous : l’expérimentation sur des animaux doit être abandonnée. Tout le monde se souvient du drame de la talidomide : inoffensive sur les animaux de laboratoires, et tératogène pour les foetus humains. 
    • lulupipistrelle (---.---.---.215) 30 septembre 2012 23:12

      Sans compter que les OGMistes critiquent le protocole expérimental de Séralini, avec des arguments qui anéantissent du même coup leurs propres expérimentations... donc le travail de Séralini n’est pas inutile. 



  • Bulgroz (---.---.---.79) 27 septembre 2012 11:21

    Monsieur Cabanel,

    Pouvez vous nous indiquer vos compétences précises dans le domaine du génie génétique ?

    En attendant, je vous adresse 2 pages concernant les bénéfices des OGM dans les domaines de l’Agriculture et de la Santé. 

    http://www.ogm.gouv.qc.ca/envi_positif.html
    http://www.ogm.gouv.qc.ca/sante_avantages.html

    Vous aurez ainsi la possibilité de nous indiquer que ces gens du Canada sont, contrairement à vous, incomptents dans ce domaine.

    • olivier cabanel (---.---.---.155) 27 septembre 2012 11:29
      olivier cabanel

      zorglub

      je ne suis pas surpris que l’aveugle défenseur du nucléaire que vous êtes défende aussi les ogm.
      décidémment, vous avez une culture de l’erreur bien implantée.
      quand a vos liens, je vais les explorer attentivement, et vous en donner mon avis d’incompétent.
       smiley
      ce qui n’empêche pas de tenter d’avoir un peu de bon sens.
      hélas pour vous, il n’y a pas d’écoles qui apprennent le bon sens.
       smiley
    • eau-du-robinet (---.---.---.197) 27 septembre 2012 12:00
      eau-du-robinet

      Bonjour Bulgroz,

      J’en doute déjà de votre compétence d’interpréter correctement les informations qui circulent sur internet. Les liens donc vous nous faites part sont celui des lobbys PRO OGM ... et le gouvernement Canadien n’est pas innocent (objectif) à cet égard. Pas besoin d’avoir fait Harvard (Université) pour comprendre cela ! Ce site contribue à la désinformation !

      Hier soir j’ai regarde sur TV5MONDE ( tard le soir 23.30) une émission sur le scandale de l’amiante donc les « sociétés exploitantes » au Canada ont été au courant de son toxicité ( Cancers) depuis les années 1930 (mais cette information à été délibérément caché du public). Le Gouverneur HARPER viens de nouveau donner son accord pour l’exploitation de l’amiante .... Faites vous confiance à Monsieur Harper ?

      Le fait de penser n’est pas réservé au philosophes et aux scientifiques et je pense que Olivier Cabanel contribue ( à ça manière) à faire éclater la vérité sur des sujets comme les OGM et les pesticides.

      Voici le témoignage de Claude Bourguignon, agronome - ancien scientifique de l’INRA ...C’est une source sure et fiable contrairement à la votre.

      http://www.dailymotion.com/video/xk5a78_combattre-les-ogm-est-notre-devoir-bougeons-nous_news

      Que dit Claude Bourguignon de plus ?

    • Bulgroz (---.---.---.79) 27 septembre 2012 12:05

      Vous avez raison eau du robinet, tous ceux qui qui ont une opinion mesurée sur le génie génétique sont des vendus incompétents surtout quand ce sont des organismes gouvernementaux.

      Seuls ceux qui sont contre sont compétents, objectifs et visionnaires.

      Ceci dt comme cela, tout devient beaucoup plus simple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès