Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > E. Coli : la bactérie se répand-elle en Europe ?

E. Coli : la bactérie se répand-elle en Europe ?

Hier la bactérie faisait une 47ème victime en Allemagne On apprenait aussi que les graines qui seraient la cause des infections dans le sud-ouest de la France viennent d’Italie. Elles ont transité par un acheteur anglais, Thompson et Morgan, puis ont été vendues dans un Jardiland. Elles ont été mises en germination dans la région de Bordeaux.

La situation selon ce que la presse rapporte

L’AFP rapporte les propos de Nacho Parra, directeur de la jardinerie :

« Thompson et Morgan a acheté les graines en cause en Italie, a-t-il rapporté sur la base d’une "fiche de traçabilité". Mais il a fait part de ses "doutes que cette contamination soit venue de ces graines : le mode de culture peut tout changer, selon l’eau utilisée, il se peut qu’il y ait eu un problème d’arrosage", a-t-il dit.

Ces graines ont été germées au centre de loisirs pour la petite enfance de Bègles (Gironde) où elles ont été consommées durant une kermesse le 8 juin par au moins six personnes, sur dix ayant présenté des cas de diarrhée sanglante à Bordeaux au cours des derniers jours. »



Deux nouvelles personnes ont été hospitalisées hier 27 juin. Trois des malades sont infectés par O104 : H4, la même souche qu’en Allemagne, et présentent des diarrhées sanglantes et des complications rénales. Toutes n’auraient pas consommé des graines. Alors d’où vient l’infection ? Ont-elles été en contact avec les personnes atteintes, et si oui, quand ? Une transmission non alimentaire (par contact direct et manque d’hygiène) a-t-elle pu se produire ?

D’autre part est-on certain que les graines étaient contaminées ? Ou est-ce l’eau utilisée sur place qui aurait pu transmettre le germe ? Ou une personne ayant été en contact avec des malades du Nord de la France ou d’Allemagne ? Y a-t-il eu une enquête sur ces questions, et si oui quel en est le résultat ?

On apprend aussi que « L’antenne régionale de l’Institut de veille sanitaire va lancer cette semaine une enquête épidémiologique auprès des quelque 200 participants à cette kermesse ». Cette semaine, c’est-à-dire une dizaine de jours après l’apparition des premiers cas à Bordeaux. Pourquoi attendre si longtemps ? Comment les gens vont-ils se souvenir en détail de ce qu’ils ont mangé ?

Il y a une dizaine de jours dans le nord de la France, des enfants ont été atteints par une autre souche de la bactérie, rare elle aussi. Des steacks hachés vendus chez Lidl ont été mis en cause. Enfin, il y a un faisceau de présomption, et 5 des 7 enfants touchés en avaient consommé. Et les deux autres, comment ont-ils été contaminés ? On parle de boulettes de viande du même producteur pour l’un d’eux. Sur ces 7 enfants, à ce jour deux seulement ont pu regagner leur famille.

Le 23 juin 8 nouveaux enfants ont été hospitalisés en urgence dans la région de Lille. Ils souffrent de maux de ventre et de vomissements.

Hier un autre producteur de viande de Castelnaudary vient de retirer 12 tonnes de steacks hachés après un contrôle positif à l’Escherichia coli en usine.

Dans l’ensemble les informations servies au public restent très floues. Elles donnent l’impression que les responsables sanitaires ne savent pas trop où ils vont.

bacterieescheri--enterohemorragique-un0.jpg
Et la bactérie ?

Maxiscience livre des résultats de recherches intéressants.

« Une étude publiée mercredi dernier dans le Lancet explique que la bactérie E. coli qui a tué des dizaines de personnes en Allemagne est un mélange génétique dont la dangerosité vient du fait qu’elle résulte de la combinaison de deux souches différentes. »

Il apparaît que la combinaison de deux bactéries proches sont en cause dans la gravité des atteintes, et que les antibiotiques prescrits, auxquelles la bactérie hémorragique est résistante, a aggravé la situation. Ils auraient en effet détruit d’autres bactéries qui auraient pu limiter naturellement la prolifération de Eceh et de Eaec :

« L’étude, publiée dans le Lancet, explique que la virulence de la bactérie est due à la combinaison de deux souches : l’Eceh (E.coli entéro hémorragique), d’une part, l’Eaec (E. coli entéroaggrégatif) d’autre part. La première largue des shiga-toxines, tandis que la seconde colle aux cellules épithéliales qui tapissent l'intestin. La principale différence avec le germe de 2001 est de taille. Cette fois, des gènes, présents au sein de la bactérie, la rendent résistante aux bêtalactamines, une classe d'antibiotiques à laquelle appartiennent les pénicillines et les céphalosporines.

L’utilisation de bétalactamines pourrait donc avoir aggravé la situation en supprimant des germes rivaux, expliquent les scientifiques de l'étude. »



On a déjà vu les souches hémorragiques à l’oeuvre par le passé. Ce n’est donc pas nouveau. Ce qui intrigue dans cet épisode c’est la dissémination des bactéries, qui présentent toutefois de légères différences entre l’Allemagne et celle du nord de la France. Assiste-t-on à des épisodes « normaux » de prolifération passagère ? Auquel cas la simultanéité des infections et les différentes origines géographiques seraient dues au hasard. Ou bien les bactéries suivent-elles des parcours plus propices aux mutations, favorisées par le nombre croissant des échanges, et sont-elles en route pour opérer une mutation à plus grande échelle consécutive aux croisement de souches et à l’usage habituels d’antibiotiques ? S’agit-il simplement de manquement dans la chaîne de l’hygiène alimentaire ?

Comme je m’en suis déjà expliqué je ne suis pas enclin à chercher des pistes dans la direction d’une contamination volontaire et malveillante. Rien jamais ne peut être exclus, mais les raisons biologiques « naturelles » sont déjà nombreuses et il faudra comprendre quelles sont les circonstances qui permettent ces mutations et leur dissémination.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 30 juin 2011 11:54

    Au dernières news l’origine serait Égyptienne, en attendant d’autres « certitudes hypothétiques ? »


    • hommelibre hommelibre 30 juin 2011 23:29

      Zelectron : votre info est en tous cas un peu documentée (voir plus bas). Il reste à la confirmer. A suivre.


    • hommelibre hommelibre 30 juin 2011 13:14

      Salut Sudiste.
      Je ne pouvais pas faire autrement que de poser des questions. Parce qu’il n’y a en l’état aucune vraie piste pour comprendre ce qui se passe là, et qu’officiellement les questions ne sont pas exprimées.

      Bien à vous. Je vais regarder la vidéo dans un moment.


    • Harfang Harfang 30 juin 2011 17:16

      Excellent article.
      Très factuel, sans parti pris manifeste puisque Hommelibre exprime son opinion sans exclure certaines hypothèses que certains jugeraient farfelues.
      Pour ma part, je ne crois pas non plus à une contamination intentionnelle, mais encore une fois, ça n’est que ma conviction.

      En tous cas, merci pour ces informations très intéressantes.


      • hommelibre hommelibre 30 juin 2011 17:52

        Je n’ai rien trouvé de plus sur l’Allemagne, mais je me suis plus concentré sur la France et sur l’article de Maxiscience. Il se pourrait que quelque chose m’ait échappé. Si je trouve d’ici demain je le mettrai en commentaire.


        • platon613 30 juin 2011 18:59

          Une nouvelle piste...

          Bactérie tueuse : La piste égyptienne

          Les autorités sanitaires européennes enquêtent pour déterminer si l’éclosion de la bactérie ECEH en Allemagne et en France pourrait être liée à des graines de fenugrec importées d’Égypte en 2009 ou en 2010...

          http://www.news-26.com/cosmopolite/742-bacterie-tueuse-la-piste-egyptienne.html

        • platon613 30 juin 2011 18:57

          Une nouvelle piste !

          Bactérie tueuse : La piste égyptienne

          Les autorités sanitaires européennes enquêtent pour déterminer si l’éclosion de la bactérie ECEH en Allemagne et en France pourrait être liée à des graines de fenugrec importées d’Égypte en 2009 ou en 2010...

          http://www.news-26.com/cosmopolite/742-bacterie-tueuse-la-piste-egyptienne.html


          • hommelibre hommelibre 30 juin 2011 23:21

            Merci Platon. J’ignorais cette info. Si elle se vérifie, on reviendrait à une première information stable, à savoir que des graines ont pu être contaminées dans un endroit précis. Le développement de la bactérie aurait alors pu se faire pendant la germination en Europe, ou par fermentation de curry. Il faudra savoir quelles régions d’Europe les exportations égyptiennes touchent.

            Cette hypothèse simplifierait un peu la questions, car l’origine localisée avec des ramifications dues à l’export est plausible.

            Par contre il reste d’autres questions sur la nature même de la bactérie, son croisement, la chaîne qui l’a rendue résistante. On n’est pas au bout !


            • hommelibre hommelibre 30 juin 2011 23:27

              @ ODB : J’avais fait un article sur le pétrole d’algues il y a quelques temps :

              http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/le-petrole-d-algues-bientot-sur-le-91563

              Il s’agit d’une exploitation espagnole. Il n’y avait pas d’info concernant l’enzyme ou la bactérie utilisée. Je ne sais si c’était déjà du coli. Le colibacille est une bactérie très commune et composée de nombreuses souches. Cela ne me surprend pas que l’on utilise dans ce cadre. A mon avis elle va être utilisée de plus en plus dans différentes applications.

              Merci pour l’info.


              • papi 1er juillet 2011 01:41

                Je crois qu’il s’agit d’une algue et non d’une bactérie, puisque la croissance est assurée par apport de gaz carbonique et soleil .. usine BSF je crois..
                Pour info les travaux du docteur Jean Laigret liés à la genèse du pétrole, étaient basés sur la décomposition des matières par le bacille perfringens bacille de la gangrène.. de nombreux articles à lire..


              • Old Dirty Bastard Old Dirty Bastard 1er juillet 2011 08:08

                Salut .. ! 


                Ok mais toi tu me parle d une espèce de génération spontanée qui sort de nul part .. et moi je lis ça :
                 « Cette bactérie en ce moment largement diabolisée s’avère en effet être dans certains cas très bénéfique : elle joue un rôle important dans la production de vitamine K (NDLR : qui aide à la coagulation du sang) et elle produit de l’insuline semblable en tout point à l’insuline humaine… Mais aujourd’hui les scientifiques lui ont trouvé une nouvelle fonction… En effet, ils estiment que la bactérie E.coli génétiquement modifiée pourrait permettre de produire du biocarburant. »

                Je ne te cache pas mon scepticisme .. 

                ODB

                • mick_038 mick_038 1er juillet 2011 08:53

                  Mais pourquoi diable s’évertuer la cause là où elle n’est pas ?
                  C’est marqué ici, à condition de savoir lire l’anglais :
                  http://hisz.rsoe.hu/alertmap/woalert_read.php?edis=EP-20110525-30873-MLC

                  La bactérie E.coli et toutes ses autres variantes proviennent des stations d’épuration, du moins pour l’allemagne, qui faute d’entretien, fonctionnent avec des filtres qui ne filtrent plus rien et des réservoirs remplis de microbes plus ou moins normal. Et en aval, les fermes se servent de cette eau pour irriguer leur plantation. Et d’autres industries s’en servent pour autre chose. Mais les experts et autres contrôleurs sont assez grassement rémunérés par les grands groupes (veolia) pour dire que tout est normal et que l’eau est parfaitement potable.

                  Rassurez vous, en France, la situation est exactement la même. Les stations d’épurations sont vieilles, mal entretenues, dépassés, obsolètes, et l’eau qui en sort est un véritable poison. Vérifiez vous même, faites un prélèvement et faites le analyser par un labo indépendant : vous ne regarderez plus jamais votre robinet de la même manière.
                  Ici à Toulon, une enquête a été menée par les pouvoirs publics pour savoir ce qu’il en est de la qualité de l’eau. Les résultats sont à ce point catastrophique qu’il a été interdit de les diffusés au public.
                  Vous êtes surpris ?
                  Je vous invite à visionner le film documentaire « le hold-up de l’eau », pour comprendre comment la mafia de veolia fonctionne. Voyez ce qu’ils ont fait en argentine, en amérique du sud et en afrique du sud.
                  Voyez comment ces charognards ont répandu la mort afin d’obtenir des subventions, aides et allègements pour « moderniser » et rénover les stations d’épurations, chose qui bien sûr ne fût jamais faite, même s’ils ont bien obtenu l’argent...
                  Voyez ce reportage, et vous comprendrez tout....
                   


                  • mick_038 mick_038 1er juillet 2011 10:38

                    Tiens d’ailleurs
                    http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/01/1119584-gare-aux-substances-toxiques-dans-les-assiettes.html
                    ça coupe l’appétit non ?
                    Mais c’est pas grave, continuez d’acheter en grandes surfaces et de manger de la merde empoisonnée.....
                    Coluche disait que si on n’en achetait pas, ils n’en vendraient pas... 25 ans après, rien n’a changé, enfin si, ça a empiré....


                    • jeanpaul01fr 1er juillet 2011 14:04

                      Attention, la bactérie en cause dans le Nord de la France n’est pas la même que celle qui a sévit en Allemagne et à Bordeaux.

                      L’autre souci dans cette affaire c’est que personne n’est capable d’expliquer l’inexplicable, à savoir comment une telle bactérie a pu survivre dans des sachets de graines datant de 2009 et 2010, soit de longs mois au sec, dans un milieu très très éloigné de leur terrain de prédilection....

                      La bactérie n’a donc pu venir contaminer ces graines que lors de la culture de celles-ci. Ce qui entraine une seconde question : Comment cette toute nouvelle souche a pu apparaitre quasi simultanément à deux endroits de l’Europe, relativement éloignés...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès