• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Ebola (suite) ?

Ebola (suite) ?

Cela fait peu de temps que je suis sorti de la confidentialité de mon blog pour rentrer sur un système de publication à plus grande diffusion.

J’y apprécie le fait de pouvoir échanger via les commentaires sur les articles.

Mais voilà, les articles passent et je touche du doigt le “poids“ des commentaires et des réponses.

Or, une tribune libre, permet d’aborder les sujets qui, pour une raison ou une autre, accaparent une partie de vos pensées ou vous posent question.

Comme par hasard, c’est rarement dans le domaine professionnel que vous maîtrisez.

Alors, dans ce cas, je reprends l’ancienne méthode que j’avais comme expert judiciaire : Le contrôle de cohérence (interne et/ou externe), car c’est l’un des moyens efficace pour éviter de se fourvoyer.

Il faut que je pose le postulat de base : D’une part, je ne suis pas parfait et ne prétends pas détenir la vérité, et d’autre part, je prétend être sincère mais réclame le droit à l’erreur et m’engage à rectifier (ou battre ma coulpe) si je me trompe.

Ebola {JPEG} Alors à propos d’ébola ?

Les dernières nouvelles (comme je ne suis pas sur place, je prends les informations de tous les bords et essai de filtrer autant que je peux).

Factuellement :

Après les compagnies panafricaines Arik et ASKY, British Airways cesse de desservir le Libéria et la Sierra Leonne et Emirates a suspendu ses vols vers la Guinée.

MSF a annoncé que « l’épidémie est hors de contrôle  » et « sans précédent  ».

Le taux de mortalité atteint les 90 % et surtout la durée d’incubation est de ± 21 jours, ce qui permet de passer tous les contrôles, puisqu’il n’y a pas de symptôme pendant la période d’incubation.

Plusieurs ONG rapatrient leurs émissaires.

Le docteur Omar Khan, responsable médical du centre de traitement contre la fièvre Ebola à Kenema (qui expliquait coctement à la télé les précautions à prendre pour éviter la transmission du virus), est mort après avoir attrapé le virus qu’il combattait.

Pour la première fois, le virus se développe dans les zones urbaines et d’homme à homme (avant c’était généralement en zone rurale, cela restait limité et avec un virus bien moins virulent).

Un homme et soigné dans un hôpital Américain (ce n’est pas le médecin rapatrié) et cela démontre que le virus commence à sortir d’Afrique.

La seule bonne nouvelle, il semble qu’un sérum expérimental démontrerait quelque efficacité à l’égard des deux rapatriés US (mais il n’est pas homologué, ce n’est pas vaccin et il a été administré dès l’apparition des premiers symptômes). La validation d’un médicament est un processus long qui nécessite de nombreux tests. L’urgence vitale sera t-elle prise en compte, pour qui et à quel prix ?

Bref, où est la cohérence dans tout cela ?

  • La cohérence externe dans les réactions :

On voit que déjà certaines compagnies commencent à mettre en place un embargo (sans le nommer) mais qu’il n’y a aucune action coordonnée, donc pas de cohérence et peu d’efficacité. Par exemple, les Libériens qui veulent rentrer en Angleterre feront escale à Roissy ou Schiphol en empruntant d’autres compagnies !

Les Anglais, ont pourtant un système médical au moins aussi performant que celui des Français, mais ils commencent à réagir dans leur coin. De plus, ils ont l’avantage d’être sur une ile (donc moins perméable). Mais rien au niveau Européen !

  • La cohérence interne dans les informations :

On nous raconte n’importe quoi !

Le gouvernement nous dit, avant de partir en vacances, que l’on est « armé » ! Avec quoi ?

Les articles insistent sur le fait que « la transmission se fait par contact direct » (http://www.20minutes.fr/monde/1425587-virus-ebola-dix-questions-posez), puis, dans le même article, à la question “comment se protéger ?“, on apprend qu’il faut se protéger intégralement face au malade, mais surtout on découvre « qu’il faut faire très attention avec les habits de protection car il est possible d’être infecté en les manipulant plus tard  » !

Dans le même article, on découvre donc que le virus passe aussi par les habits manipulés plus tard ! Tout ce qui a été en contact avec les patients peut donc transmettre le virus (on est bien loin du contact direct initialement annoncé). Pour rappel, les empreintes sont la trace laissée par un fluide corporel puisqu’on y retrouve l’ADN. Tout ce qui est touché peut donc être porteur du virus si on le touche à notre tour (poignée de porte, rampe bus ou métro, …) !

Proposition :

Je continue à soutenir qu’il nous faut une protection avec mise en place d’une quarantaine à l’égard de tous les pays où la pandémie prolifère et l’interdiction de toute compagnie de transport desservant l’Europe qui n’aurait pas pris ce type de disposition.

Que cette décision doit être prise au niveau Européen (de toute façon en France, il me paraît utopique de compter sur le gouvernement).

Que la levée de la quarantaine ne devrait s’effectuer que lorsque les pays infectés seront, à minima[1], sous contrôle.

Regardez l'équipement pour transporter quelqu'un qui est déjà sous un drap ! Je ne pense pas qu'ils sont équipés comme ça parcequ'ils ont froid !

[1] Je pense même « une fois que l’épidémie sera éradiquée ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • adeline 6 août 2014 19:10

    bon pour vous calmer un peu ce type de « chose » ne vit que dans certains endroits, c’est clair ?


    • Loryeber Loryeber 6 août 2014 22:32

      D’une part, les pays tempérés ont eux aussi les périodes chaudes et humides, d’autre part, une fois que le virus est installé, même dans les pays froids, il y a toujours des endroits chauds et humides en toute saison où ils peuvent prospérer (chaufferies, caves, cuisines, …), enfin est surtout, lorsqu’il a pénétré les défenses humaines, il est à l’abris à l’intérieur du corps de sa victime qui est, en principe et comme partout à une température autour de 37 °, été comme hiver, pays froid ou pas.

      C’est pourquoi, je pense que le plus important, c’est qu’il n’arrive pas jusqu’ici, et le moyen le plus adapté m’apparait être la quarantaine.
      Les virus n’ont pas de passeport, c’est le porteur qui les véhiculent partout où ils vont.
      C’est la raison pour laquelle j’insiste sur la durée de la période d’incubation.
      Mais la médecine n’est pas mon métier et je ne suis pas un spécialiste, juste quelques connaissances de base et un peu de bon sens, du moins j’espère.

    • doctorix doctorix 7 août 2014 16:37

      Relativisons.

      Il meut chaque jour plus de 170.000 personnes dans le monde.
      Dix ou même cent de plus ne vont pas changer grand-chose.
      Par exemple, rien qu’aux USA, 2000 personnes meurent chaque jour par effet iatrogène, et ça ne défraye pas la chronique.
      Il en naît 402.000. En 50 jours, la grippe espagnole est épongée.
      Le but de tout ça ?
      Il est nécessaire que vous creviez tous de trouille. Et on s’y emploie.
      Il faut que vous ayez peur des terroristes, des virus, de l’étranger, des voyages, du CO2, du voisin, de la fièvre aphteuse et des cors aux pieds, de tout ce qui bouge et de tout ce qui remue.
      Après, vous devenez aussi malléable qu’une pâte de guimauve, et on peut vous imposer ce qu’on veut. Par exemple une puce RFID à l’occasion d’un vaccin.
      On a déjà essayé en 2009 (H1N1), mais ça n’a pas pris.
      Alors on peaufine la tactique. 
      Tremblez, bonnes gens, et réfugiez-vous dans les bras du Nouvel Ordre Mondial.

    • Loryeber Loryeber 7 août 2014 19:18

      Donc, vu qu’il meurt chaque jour 170 000 personnes dans le monde, cela voudrait dire que l’on ne doit pas se protéger contre un virus mortel à 90 % ?

      La peur n’évite pas le danger et je propose de se prémunir contre le danger et non d’avoir peur, ce qui est improductif.
      Après vous pouvez mélanger tout ce que vous voulez (terroristes, RFID, …) et le complot mondial est là ! Risible. smiley

    • doctorix doctorix 7 août 2014 20:39
      Ce n’est pas la première fois qu’on nous fait le coup de la grippe aviaire mortelle.
      Ni même de l’Ebola.
      Il y a cinq ans c’était la grippe H1N1 et on attend encore la grippe H5N1.
      Trois mois après, ça tourne en eau de boudin et on parle d’autre chose.
      Mais il y a toujours des gus pour tenter de semer la panique, et pour qui ça marche à tous les coups.
      Je vois que vous faites partie des zintelligents qui se marrent (hahaha) quand on évoque les complots.
      Eh bien cher ami, précipitez-vous sur le prochain vaccin qu’on vous proposera, et grand bien vous fasse. Avalez toutes sortes de pilules (les plus chères sont les meilleures). Avalez aussi tout ce qu’on vous dit. C’est vrai puisqu’on le dit à la télé.
      Et ceux qui vous disent que les virus ne tuent que les pauvres, les misérables, qui manquent d’eau d’hygiène et de nourriture, surtout ne les croyez pas.


    • Loryeber Loryeber 8 août 2014 09:04

      Bon, les “complotistes“, je ne marche pas dans vos combines.

      Au début on peut se dire qu’il faut regarder, on sait jamais, mais là, vous devenez lourd, sans consistance et parano.

      J’ai bien compris que vous vous coordonnez bien et que l’un alimente l’autre, mais vous avez le droit de penser ce que vous voulez, alors faites vos articles, postez les et montez-vous le bourrichon entre vous, vous permettrez aux autres de respirer et je vous promets que je n’irai pas répondre à vos messages.

      Donc, à partir de maintenant, je ne répondrai plus, juste un :-> pour l’insignifiance et la constance.  


    • doctorix doctorix 8 août 2014 14:11

      Voila qu’il nous fait un caca nerveux, et qu’il nous parle de complot et de paranoïa !!!

      C’est le comble !
      Vous avez raison de ne pas répondre, vu que vous ne connaissez rien à la question.
      D’ailleurs je veux bien prendre n’importe quel médecin entre quatre zyeux, et je vous jure qu’après une heure aucun ne vaccinera plus.
      J’ai eu le cas lors d’une convocation au conseil de l’Ordre suite à mes propos séditieux sur Marianne.
      Ils ont commencé par me dire que j’allais devoir répondre aux 23 médecins du conseil.
      Je leur ai dit OK, mais je vous préviens qu’au bout d’une heure la moitié (honnête) des médecins présents ne vaccineraient plus de leur vie.
      Ils m’ont dit : d’accord, on sera trois, avec vous.
      Après une heure, ces deux-là m’ont dit : c’est entendu, on vaccine trop, et trop tôt.
      Mais soyez plus modéré.
      Je leur ai dit que sur un sujet aussi criminel il n’y avait aucune chance que je me modère.
      Et on en est restés là.
      Pas de sanction : vous comprenez que les choses bougent et que les médecins savent ou pressentent ce que vous voulez taire ?

    • Loryeber Loryeber 6 août 2014 19:19

      Ah ! Et il est de quelle nationalité ce virus ?

      On lui a supprimé son passeport ses titres de circulation ?
      Ou, serait-il raciste ?
      Où les endroits certains se situent t-ils et quel est l’élément qui l’enpècherait de suivre un individu qui quitterai son pays ?
      Si non, il suffit de déplacer les populations de l’endroit certain pour qu’ils soient guéri (de combien de km ?) !
      C’est la réponse qui devrait être plus clair, pas une affirmation non étayée.
      Par ailleurs, rassurez-vous je suis calme. smiley


      • reveil 7 août 2014 12:30

         Ben voyons, devinez qui fabrique ces saloperies à répétition sous couvert de la recherche, http://www.wikistrike.com/2014/08/virus-ebola-un-projet-americain.html
        Encore une fois...


      • Loryeber Loryeber 7 août 2014 13:50

        Ce n’est pas la souche trouvée là bas.

        L’URSS fabriquait aussi de nombreux virus bactériologiques.

      • Loryeber Loryeber 6 août 2014 19:45

        L’écouteur ami, je reconnais que je ne fonctionne pas trop sur la théorie du complot (mais qui sait).

        Pour les vaccins, nombre de laboratoires travaillent sur beaucoup de type de vaccins (y compris les labos militaire), que l’on ait trouvé un sérum qui puisse être efficace (ce qui n’est pas vraiment prouvé, car l’efficacité d’un médicament ne se démontre qu’après une étude particulière, longue et sur une population suffisante et en double aveugle), ce serait au moins une bonne nouvelle.

        Qu’a partir d’un sérum, on cherche à développer un vaccin, me paraît logique, mais il y a la phase de validation du vaccin (justement pour éviter d’envoyer “les veaux“ se faire vacciner pour rien).

        L’aspect intentionnel ne me paraît pas évident, les intérêts non plus car les premières souches ebola sont apparues en 1976 [bien moins virulentes certes, mais c’est une souche qui mute et qui s’exporte maintenant (un cas en Espagne “à confirmer“ ai-je vu tout à l’heure)].

        La théorie du complot dépasse mes compétences en fait, alors lorsque je ne me suis pas fait une idée étayée, je préfère m’abstenir. smiley


        • Loryeber Loryeber 6 août 2014 22:21

          Merci, mais je n’ai pas la prétention d’être sage, tout au plus, raisonnable et réaliste suffit.

          C’est bien en pensant à l’AZT que je soulève le problème de mettre un médicament sur le marché sans suivre le protocole international de validation. Pour l’AZT, on a crié au miracle et le produit a été diffusé dans l’urgence vu la gravité de la situation et les pressions qu’il y a eu de la part des laboratoires, des médias, des “vedettes“, …

          Mais, actuellement, nous n’en sommes pas encore au vaccin et le sérum n’a pas réellement démontré sont efficacité.

          C’est pourquoi, je pense que la quarantaine s’impose avant qu’il ne soit chez nous. 


        • doctorix doctorix 7 août 2014 22:53

          Prenez un peu de temps pour étudier les vaccins, et vous comprendrez qu’ils sont inutiles et dangereux. 

          Tous.
          Lisez pour commencer le livre de Michel Georget, éminent Professeur de biologie « Vaccinations : les vérités indésirables ».
          J’affirme que très peu de médecins ont étudié les vaccins plus de deux heures en fac, et que ceux qui les ont étudiés y ont renoncé, ou continuent à les faire pour l’argent.
          La vaccination représente 12.5% du revenu des généralistes, et 33% de celui des pédiatres.
          Pour faire simple, les vaccins stimulent l’immunité humorale (les anticorps) qui ne représentent pas 10% de l’immunité, juste un artifice spectaculaire et vendeur.
          Mais par contre ils dépriment à mort l’immunité cellulaire, qui, elle, est essentielle. Leurs adjuvants provoquent de plus l’apparition d’anticorps contre l’hôte, de maladies auto-immunes et de complexes induisant des destructions d’organes.
          La véritable immunité est cellulaire, elle est puissante et durable dans le temps.
          J’ai vacciné pendant trente ans, puis j’ai étudié les vaccins pendant cinq ans.
          Je sais parfaitement de quoi je parle.
          Par contre, je ne parviens pas à publier sur agora à ce sujet.
          Ça étonne quelqu’un ?
          On trouvera certes un vaccin contre le Sida et contre l’Ebola : quand l’épidémie sera terminée. Comme c’est le cas pour tous les vaccins.
          Les vaccins, c’est une faramineuse pompe à fric, et rien d’autre.
          Et ce sera un moyen fantastique d’inoculer une puce RFID le moment venu (leur taille est actuellement inférieure au dixième de millimètre, et ils passent très bien dans une aiguille).
          Quand on vous sommera de vous vacciner en 2015, de force, pensez à moi.


        • Alex Alex 7 août 2014 00:12

          Voici l’explication, d’après une technique infaillible apprise sur Avox.
          Il ne vous a pas échappé que le mot ebola est l’anagramme du latin albeo, qui signifie « être blanc ».
          Quand la CIA fabriqua ce virus, elle utilisa ses amis trafiquants de drogue colombiens pour le délivrer en Afrique. Pour que le virus ne soit pas visible dans les paquets de cocaïne, il fallait le blanchir, d’où le nom.
          Cqfd...
          Une confirmation indirecte arrive d’Arabie séoudite, qui vient de connaître son premier cas mortel : d’après les meilleurs spécialistes, Al Qaeda fut créée par la CIA pour transporter de la drogue. Ce décès n’est donc qu’un dommage collatéral prouvant la collusion entre ces trafiquants de drogue, et l’indubitable présence de la CIA supervisant l’opération.


          • epicure 11 août 2014 21:52

            tu veux dire que les américains sont allés dans des forêts tropicales reculées dans les années 70, qu’ils ont attrapé par hasard les chauves souris qui pile poil étaient leur porteuses saines, sans rien connaitre de leur génome dans les années 70, pour leur injecter ce virus, en espérant que des humains passeraient dans ces coins de forêt pour être infecté en entrant au contact de ces chauves-souris.

            Dis donc tu as trop regardé le sketch de bigard sur la chauve souris enragée toi.
            Parce que ce que tu insinues ( et que je traduis en faits concrets ) c’est aussi crédible que ce sketch qui lui était volontairement comique et absurde.

            Encore un qui se fait un film en ne connaissant rien de l’histoire du virus.

            Au fait la cocaïne c’est par le mali qu’elle passe. un des effets secondaire de l’intervention française, c’est donc la perte du contrôle du trafic de cocaïne par les djihadistes. Mais bon certains vont bien reprendre la main dessus comme l’ont fait les djihadistes avec des génraux et autres officiels maliens.


          • cathy30 cathy30 7 août 2014 08:48

            Lyoreber, 

            comment peut-on s’en prémunir ?

            • doctorix doctorix 8 août 2014 00:00

              Des réponses ici :

              Plus :
              Chlorure de magnésium.
              Un bon système immunitaire, avec le plein de Vit D. Mesurez- la.

            • Loryeber Loryeber 7 août 2014 09:03

              Si je savais, je proposerai déjà la solution, mais je pense qu’éviter que le virus n’arrive chez nous (il y a quand même la méditerranée entre l’Afrique et l’Europe) est le minimum.

              J’ai vu hier soir que déjà certains pays Africains ferment leurs frontières, mais elles sont tellement poreuses et si peu surveillées.
              La quarantaine est là pour ça, parce que les test de température au passage de la douane ou à l’embarquement, je n’y crois pas une seconde, vu la durée de la période d’incubation.

              • Cocasse Cocasse 7 août 2014 12:19

                La méditerranée ne va pas tenir longtemps avec la marée actuelle de clandestins...


              • Loryeber Loryeber 7 août 2014 12:22

                Oui, c’est vrai, et en plus, lors des passages, la promiscuité est encore plus importante.

                Là aussi, il y a de l’ordre à remettre, mais je ne pense pas que l’on puisse compter sur le gouvernement.

              • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 11:49

                C’est que que toute ces histoires ressemble au délire H1N1.

                Il est tout à fait possible qu’il y ait une épidémie actuellement ou qu’il y ait eu une épidémie.
                Mais tout de même il y a de quoi avoir des doutes :

                1) On nous parle de gens malades, de professionnels de santé etc. On nous montre des mecs en combinaison mais je n’ai pas encore vu une seule personne sur les images souffrant d’une fièvre hémorragique. Pourtant, il y a des symptômes qui ne trompent pas : ces fameuses hémorragies justement, les yeux rouges, des taches rouges sur la peau etc. Un malade en stade avancé présente des signes visibles.

                Cela rappelle H1N1 ou on nous parlait d’une terrible épidémie au mexique, afrique du sud et australie mais on ne nous montrait pas une seule personne malade.
                On avait des rapport épidémiologiques alarmants qui nous arrivaient et qui avait même inquiété les virologues et épidémiologistes français. En fait, on a appris plus tard que tout ces rapports étaient bidons ! L’OMS et les labo avaient commandité des rapport bidonnés pour faire peur.
                Ils ont même inventé des centaines de morts. Dès qu’une personne mourrait, si elle était porteuse du virus on décrétait que c’était le virus qui l’avait tué.. pratique comme méthode pour gonfler les chiffre, un vieux meure dans son lit d’une infection rénale => un mort de H1N1 smiley .

                Bref, tout ça pour dire que j’attends qu’on nous montre des gens malades, que le nombre de cas est estimé et non confirmé (pour cela il faut faire une sérologie). Quelque fois qu’il ne nous confondent pas ebola avec la malaria ou autre chose qui donne de la fièvre et des diarrhées.

                2) C’est la première épidémie qui serait en dehors d’Afrique centrale, c’est quand même un peu curieux. Comment le virus est arrivé en Afrique occidental ? C’est plutôt pratique si l’on veut faire peur, car des villages infectés en Afrique centrale dans la forêt ça fait moins peur c’est sur ce sont des campagnards qui ne bougent pas.

                Si l’on regarde une carte, le virus aurait sauté au dessus de plusieurs pays pour venir jusque là l’épidémie de zaire la plus proche était à plus de 1000 km de là.

                3) Comme par hasard, les vaccins vont arriver à temps pour être produits et la machine médiatique se met en branle pour préparer le terrain.

                Ma prédiction est la suivante :

                -Vacarme médiatique permanent avec un paroxisme à la rentrée.
                -Des cas importés en france médiatiques ou réels peu importe, les gens vont finir par paniquer.
                -Marisol rassurera le bon peuple en achetant pour quelques milliards de matériel vaccins, anti viraux etc aux labos privés.

                -Il ne se passera rien, l’épidémie étant soit imaginaire ou déjà contrôlée.


                • Loryeber Loryeber 7 août 2014 12:16

                  Bon, Ulysse c’est sympa ! Tu aurais du prendre Nostradamus comme Pseudo et je ne pense pas que cela vaille un commentaire. smiley


                • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 13:57

                  Merci du compliment smiley vous rigolerez peu être moins dans quelques mois -:p.


                • jmdest62 jmdest62 7 août 2014 15:42

                  je suis d’accord avec votre scénario ...
                  Marisol va relire le script de Roselyne pendant les vacances pour être prête à nous piquer les fesses à la rentrée ou pour Noel au plus tard.....en tout cas elle ne verra pas les miennes  smiley

                  @+


                • Loryeber Loryeber 7 août 2014 19:23

                  Le soucis, c’est qu’il n’y a pas que l’OMS.

                  Les pays s’alarment, l’ONU, les ONG, les compagnies aériennes, même l’armé panafricaine !
                  Je veux bien beaucoup de choses, mais l’à c’est un peu gros. smiley

                • doctorix doctorix 7 août 2014 23:17

                  L’ONU, l’OMS, les ONG, sont tous intégralement noyautés par la mafia pharmaceutique. 

                  C’est une chaîne de corruption sans fin.
                  Le vaccin obligatoire est l’aboutissement d’un projet longuement mûri.
                  2009 (H1N1) fut un échec, mais aussi une répétition générale.
                  La puce intégrée au prochain vaccin sera détectable, et les récalcitrants seront traqués et pucés de force
                  Je ne sais pas si le vaccin ebola sera le bon, ou une autre grippe.
                  Mais il en sera ainsi.
                  Cette puce, qui est l’unique but de toute cette opération, vous sera indispensable, car elle remplacera la carte bancaire, qui disparaîtra, ainsi que les chèques et les espèces.
                  Sans elle, vous n’aurez pas accès à votre argent.
                  Ni à un passeport, ni à rien de ce qui est nécessaire à la vie (contrats, etc..). 
                  Vous ne pourrez embarquer ni dans un avion ni dans un autobus ni dans un train, vous ne pourrez pas vous fournir à la pompe.
                  Même ceux qui auront compris la manœuvre ne pourront y échapper, sauf mouvement général de révolte.
                  Vous comprendrez aisément les efforts déployés actuellement contre ceux qu’on appelle des conspirationnistes, et qui sont en fait des lanceurs d’alerte (voir le replay de France Inter de 13h30 aujourd’hui, émission de Caroline Fourest, une remarquable pourriture : 
                  D’ici là, on verra pérorer les moutons de Panurge, et les zintelligents se gausseront des lanceurs d’alerte.
                  Les autres réfléchiront.


                • Loryeber Loryeber 8 août 2014 09:09

                   :->  


                • epicure 11 août 2014 22:07

                  il n’y a pas de vaccin contre ébola, donc tout le blabla sur le vaccin repose sur du vent.

                  En plus c’est une nouvelle souche, donc même s’il existait un vaccin contre la souche Zaïre, il pourrait être inefficace contre cette souche guinéenne.

                  le seul moyen efficace actuellement c’est la prévention pour ceux qui ne sont pas malade.


                • Loryeber Loryeber 7 août 2014 12:14

                  Un nouveau pays est atteint, le Nigéria (pays le plus peuplé d’Afrique).

                  En Somalie, la force de l’Union Africaine (Amison) a suspendu la relève de sont contingent Sierra-léonais « par mesure de précaution ».
                  Pourtant, ils disposent des moyens pour repérer les symptômes. Donc, le repérage des symptômes n’est pas suffisant (toujours pour ce problème de délais d’incubation).

                  • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 7 août 2014 14:14

                    Vous le dites vous-même, vous n’êtes pas médecin.

                    J’ai la chance ou la malchance de connaître un peu le pb vu que je suis le seul non médecin de ma famille smiley . Mon frère médecin inscrit aussi sur ce site pourra répondre à vos questions.

                    Déjà, il y a plusieurs souches de virus Ebola. Ensuite, la fièvre hémorragique peu être provoquée par une palanquée de virus dont beaucoup sont présents dans la zone en question.

                    Le plus courant étant la fièvre de Lassa dans la région.
                    Mais le point important c’est qu’il n’est pas aisé de faire la différence entre une personnes infectée par l’ebola d’une personne infectée par tout autre virus provoquant une fièvre hémorragique.
                    Sachant que sur ce type d’infection on a des taux de mortalité élevés en général.

                    Aujourd’hui on nous parle de cas suspects et probables. En gros, dès que vous avez la fièvre s’est suspect et si vous avez des hémorragies c’est cas probable. Tant qu’une sérologie avec culture et isolation du virus n’est pas effectuée on ne peut confirmer le cas. Souvent ils pratiquent des sérologie où l’on mesure les taux d’anticorps sauf que dans ces régions de nombreuses personnes ont des anticorps contre l’ebola si vous tester 100 personnes au hasard vous en aurez bien une dizaine avec des anticorps sans qu’elle soient porteuses du virus pour autant.

                    La fièvre de Lassa compte 300 000 cas chaque année dans la région et tue environ 45 000 personnes chaque année, cela ne fait pas la une des journaux. Et personne ne crains qu’elle se propage en europe. Elle provoque les même symptômes que le virus ebola.
                    Cette maladie est endémique sans la région, comment savoir si on ne confond pas cette maladie ou d’autre avec ebola ?

                    Ce que je suspecte c’est que si il y a peu être des cas d’ebola, maintenant qu’on va se mettre à mesurer les anti corps à tout le monde on va trouver des milliers de nouveaux cas.
                    Si en plus on commence à chercher toutes les personnes malades de fièvre hémorragique dans la région on n’a pas fini. 3750 personne meurent chaque mois dans la région rien que de la fièvre hémorragique de Lassa.

                     


                  • Loryeber Loryeber 7 août 2014 19:11

                    Au moins, un message argumenté par autre chose que de simple opinions. C’est assez rare pour être souligné.

                    Bon l’ami, je vais essayer d’avoir un peu de méthode.

                    Il est exact qu’il y a plusieurs souches, je parle ici de la dernière, la plus virulente (car les premières n’ont pas disparu, mais le taux de mortalité est plus proche des 25 %).

                    Ebola et la fièvre de lassa sont différents et le taux de mortalité aussi.

                    Vous avez raison sur la nécessité d’une analyse sérologique, mise en culture et isolation pour confirmer un cas et aussi pour le développent des anticorps et du fait qu’il ne faut pas confondre, mais justement, ceux qui ont des anticorps ne déclenchent pas la maladie, ni les symptômes.

                    La fièvre peut se traiter, pas ebola (pour l’instant).

                    Donc, si je comprend bien, avec la fièvre de Lassa, il y aurait une raison supplémentaire de mieux se protéger et d’étendre la quarantaine à toute la région, car en Europe, je pense que personne n’a développé de résistance à cette maladie, ce qui fait qu’elle serait d’autant plus ravageuse.

                    Car 40 000 morts chaque année, c’est inadmissible en Europe.

                    Merci. smiley


                  • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 8 août 2014 10:59

                    Ce qui est assez suspect c’est qu’il se trouve qu’on a un antiviral spécifique pour la fièvre de Lassa qui est très efficace. Et, dans le cas d’une infection par ebola on utilise le même antiviral (car ce sont des virus proches) mais l’efficacité est nettement moindre.

                    L’américain rapatrié aux USA a reçu une dose « d’un traitement expérimental » on nous dit qu’il a été très efficace. Je me demande si c’est pas tout simplement cet antiviral et qu’en fait cet homme a une fièvre de Lassa tout simplement.

                    Statistiquement, si on s’en tien aux chiffres qu’on nous donne, vous avez bien plus de chance de contracter la fièvre de Lassa qu’un virus ebola dans la région.

                    "Donc, si je comprend bien, avec la fièvre de Lassa, il y aurait une raison supplémentaire de mieux se protéger et d’étendre la quarantaine à toute la région« 

                    Rassurez-vous cette maladie sévit depuis toujours dans la région, elle ne s’est jamais propagé ailleurs malgré le nombre important de cas. La première raison est que dans cette région les populations sont dans une grande précarité ce qui induit de graves problèmes d’hygiène.
                    Ensuite, les virus peuvent être sensibles au climat également. Ces maladies ne sont pas aussi contagieuses qu’une grippe loin de là. Et pour tout virus, il y a le problème du réservoir naturel de celui-ci.

                    On ne peut pas mettre en quarantaine un pays dès qu’une maladie infectieuse grave y est endémique sinon c’est la moitié de la planète qu’on mettra en quarantaine smiley .

                    J’ai lu plus haut qu’il y a un »anti vaccin" qui poste. Le problème chez nous c’est que les maladies infectieuses graves y sont devenus rares depuis longtemps, les gens ont oublié les dégâts causés par les maladies qui existaient dans nos régions, ils se mettent à croire que les vaccins ne servent à rien (certains comme H1N1 effectivement ne servent à rien smiley). On avait la variole aussi qui était sympa.

                    On a vu récemment resurgir la rougeole en France suite à une baisse du taux de couverture, on a eu une épidémie suite à quoi on a revacciner le plus possible et cette épidémie semble terminée maintenant mais c’est surement un pur hasard.

                    La rougeole était la première cause de mortalité infantile dans les années 60, même en France ou les enfants étaient bien nourris elle causait beaucoup de morts. La dernière épidémie de polio date des années 50 en auvergne, on avait pas mal de coqueluche qui circulait qui reviens un peu. Si on laisse les gens refuser les vaccins utiles (DTCP, ROR chez les enfants) on verra réapparaître ces maladies.


                  • Loryeber Loryeber 8 août 2014 11:36

                     :->  


                  • doctorix doctorix 8 août 2014 12:49

                    Oui, il y a un anti-vaccin, et il est même médecin.

                    Ce qui lui donne un certain crédit puisqu’il parle contre ses intérêts.
                    Je perds plus de 20.000 euros par an à pratiquer ce que je défends ici.
                    La variole n’a jamais été éradiquée par le vaccin (qui a fait des dégâts considérables) mais par une stratégie de surveillance endiguement : c’est reconnu par un rapport de l’OMS de 135 pages dont voici un résumé ;
                    Cependant le mythe perdure, et on entend toujours : « les vaccins sont efficaces, yaka voir la variole ! »
                    La rougeole s’est déclarée en épidémies dans 18 endroits aux USA, ou la population était vaccinée à 95%. Il est plus que probable que la vaccination propage la maladie, comme dans la polio :
                    En Inde, la vaccination anti-polio a été une catastrophe : non seulement les polio y sont maintenant dues exclusivement au virus vaccinal et non sauvage, mais les cas de paralysies flasques se sont multipliés ; on s’est contenté de changer le nom du déficit pour sauvegarder la réputation du vaccin : paralysies polio : zéro, paralysies flasques : X dizaines de milliers.
                    Si peu que vous étudiez les vaccins (et ce ne semble pas être votre cas), vous aboutirez à la conclusion que les vaccins sont inutiles et dangereux.
                    Ceux qui pérorent à ce sujet, médecins et quidams, sont des gens qui se croient informés mais qui ont été intoxiqués à mort par la propagande depuis l’enfance.
                    Il est temps de revenir au bon sens.
                    Je vous épargne les autres vaccins : après étude approfondie, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre.

                  • Loryeber Loryeber 8 août 2014 17:42

                    Mais je n’ai jamais dis que j’étais pour un vaccin ou autre, je pour que l’on prenne les précautions pour que le virus n’arrive pas en Europe !


                  • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 8 août 2014 18:30

                    Ok, j’ai compris aucun vaccin n’est efficace aucun de vaut le coup.
                    C’est pas parce que vous êtes médecin que vous avez raison, cela ne vaut pas argument d’autorité loin de là car votre point de vue est très marginal parmi vos confrères.

                    Mon point de vu qui est d’ailleurs majoritaire parmi vos confrères est qu’il faut faire preuve de discernement. Certains vaccins sont utiles, d’autres non ou pas toujours indiqués (l’escroquerie à l’argent publique montée par les labos sur le H1N1 l’a montré).

                    Votre position semble très radicale, il ne fait donc faire aucun vaccin même contre le tétanos, ne pas vacciner les animaux contre la rage qui a du reculer elle aussi par miracle (les animaux sauvage ont sans doute amélioré leur hygiène).

                    Si cela peut vous rassurer, je ne me suis pas fait vacciner contre la grippe A et mes proches non plus. Par contre mon frère qui n’a pas fait son ROR avant son stage de pédiatrie s’est chopé la varicelle c’était plutôt sympa, elle était profuse avec 41 de fièvre, des douleurs de zona très fortes. Seul l’antiviral a atténué la maladie. Etant son frère faux jumeaux je me suis fait vacciner de suite je n’ai pas fait la maladie.


                  • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 8 août 2014 18:33

                    Et j’ajouterais que si ils nous sortent un vaccins à la rentrée, je ne me ferais pas non plus vacciner contre Ebola.


                  • Loryeber Loryeber 8 août 2014 18:37

                    Heureusement chacun est libre de ses opinions !

                    Mais encore une fois, je pense que le mieux est de ne pas avoir à se faire vacciner et prendre les précautions utiles avant.

                  • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 8 août 2014 18:50

                    Je ne suis pas inquiet et je me doute de ce qui va se passer.

                    On va avoir des cas importés réels ou médiatique ou des confusions avec d’autre fièvres hémorragiques virales. Mais cela s’arrêta là. En france, les gens ne vivent pas dans les mêmes conditions qu’au sierra Léone et heureusement. Et si des cas importés meurent, on ne tripotera pas le corps.

                    Dès que Marisol aura fait un gros chèque aux labos d’argent publique, on ne parlera plus de cette épidémie et rien ne se passera.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Loryeber

Loryeber

Retraité.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires