Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Electrosensibilité : nous sommes tous Marine Richard !

Electrosensibilité : nous sommes tous Marine Richard !

Décidément, la reconnaissance pleine et entière de l’électrosensibilité comme mal du XXIème siècle est un parcours semé d’embûches. Contrairement aux apparences, ce n’est pas le récent jugement du tribunal de Toulouse qui va induire le contraire. Dans quelques années, on se souviendra de ce mois d’août 2015 !

Un silence assourdissant

L’association nationale de défense des consommateurs et usagers CLCV a levé un lièvre dans la torpeur de l’été. Elle rappelle en effet que plusieurs rapports de l’Agence Nationale des Fréquence Radio (ANFR), qui doivent identifier les lieux soumis à une forte concentration d’ondes (les fameux « points atypiques »), n’ont pas été rendus publics, plus de 6 mois après leur remise ! Et de dénoncer un enterrement en bonne et due forme… pour le grand profit des opérateurs télécoms.

Autre exemple, au niveau international cette fois : l’avertissement de l’ex-directrice de l’OMS sur les ondes, la très respectée Gro Harlem Brundtland (ancienne première ministre de la Norvège, soit dit en passant). Que dit-elle ? Que les technologies sans fils ont des effets sur les organismes. Mais surtout, elle émet des doutes quant au discours « rassurant » de certains scientifiques !

Est-ce que ces deux informations ont été reprises, commentées et analysées par des médias mainstream ? Que nenni… Il est vrai qu’en août, la France est à la plage, à faire bronzette et il ne faut pas ennuyer le vacancier avec des informations anxiogènes. Inversement, certains prennent un malin plaisir à relativiser les choses, même quand il s’agit d’une décision de justice.

L’ironie au service des puissants

Enfin une information positive pour les électrosensibles et qui fait la une du tintamarre médiatique, grâce à l'association Robin des Toits ! Reconnue invalide à 85% à cause des ondes, sur la foi d’une expertise médicale, une jeune femme de 39 ans, Marine Richard (par ailleurs, membre du collectif « Une terre pour les EHS »), touchera 800 euros par mois durant trois ans, éventuellement renouvelable. La justice au service des plus faibles. Fin de la lutte ? Sûrement pas.

L’ineffable Erwan Seznec, grand protecteur des lobbies des opérateurs téléphones sous ses airs de « journaliste » à UFC Que Choisir, explique tout en minimisations et sous-entendus que le jugement, hé bien, on peut se le mettre où je pense. Jugez plutôt.

•  Il décrit la juridiction en question, sous-entendu pas un vrai tribunal mais « l’équivalent des Prud’hommes pour l’assurance maladie ». De plus, cela manque de professionnalisme puisqu’il y a « deux assesseurs, l’un représentant les salariés et l’autre les employeurs », sous-entendu « qu’est-ce qu’ils y connaissent au droit ? ».
•  Marine Richard a plusieurs fois été déboutée, sous-entendue, la énième fois est un coup de chance qui ne se reproduira pas puisque la Maison départementale du handicap de l’Ariège a saisi la Cour nationale de l’incapacité (basée à Amiens). Marine Richard va donc perdre.
•  Coup de chance car elle a été expertisée par un médecin généraliste de l’Ariège, sous-entendu un gros plouc même pas spécialiste de la question.
•  En outre, « l’allocation pour adulte handicapé est versée pour deux ans à compter du 1er avril 2013. Autrement dit, elle n’était déjà plus considérée comme telle au moment où la décision a été rendue ». On en rigole jaune devant tant de mauvaise foi.

En clair, selon Erwan Seznec, Marine Richard est peut être souffrante mais ce n’est pas le tribunal qui doit l’aider : plutôt l’asile de fou. Et de refaire la promo du torchon publié il y a quelques mois par UFC Que Choisir sur « le jeu trouble des associations » de défense des électrosensibles. Triste et navrant, mais allant dans le même sens que d’autres scientistes comme le journal Sciences et Avenir : « les symptômes dont souffrent les hyper électrosensibles autodéclarés sont-ils véritablement dus aux champs magnétiques quasi omniprésents aujourd'hui ? »

Bref, ajoutez à cette propagande le retournement de veste d’associations de défense (soit disant) des électrosensibles comme le CRIIREM, participant à des débats tronqués, et vous avez la totale. Vaquez à vos occupations braves gens ! Laissez-nous irradier comme bon nous semble !

Nous sommes Charlie en janvier 2015. Nous sommes tous Marine Richard en août 2015 ! Il faut créer des zones blanches !

djuVSondes


Moyenne des avis sur cet article :  2.58/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 31 août 2015 12:08

    cela reste une maladie très rare.
    "Coup de chance car elle a été expertisée par un médecin généraliste de l’Ariège, sous-entendu un gros plouc même pas spécialiste de la question."
    oui et elle est dans la merde dans ce cas.
    surtout que dans les MDPH, c’est proche de arbeit macht freï la mentalité.


    • foufouille foufouille 31 août 2015 12:14

      oui bon, vu l’endroit, elle doit avoir des possibilités de travailler dans la nature.


      • foufouille foufouille 31 août 2015 12:21

        Marine Richard a quarante ans. Elle est a été journaliste, poète et auteure dramatique. Ses œuvres pour le théâtre, d’inspiration mythologique et documentaire ont été deux fois primées par le Centre National du Théâtre. Atteinte d’hypersensibilité électromagnétique depuis 2010, elle a dû renoncer à toute activité sociale. Elle vit retirée à l’abri des micro-ondes dans les montagnes ariégeoises où elle se consacre dorénavant à l’écriture, à la reconnaissance de l’électrosensibilité et à l’étude du droit.

        donc, elle est pas incapable de travailler.


        • Pere Plexe Pere Plexe 31 août 2015 14:27

          Au prétexte qu’une infime partie de la population est allergique à l’encre aurait il fallu interdire l’imprimerie ?
          Et encore cette maladie est elle vérifié et vérifiable avec des symptômes et des causes bien définies. A ma connaissance aucune mise en évidence des effets des ondes (lesquelles ?) n’a pu être démontré aux puissances usuelles.
          Même les personnes (prétendues) « EHS » ne sont pas capables de dire si oui ou non elles sont soumissent à des ondes « néfastes ».
          Quand à votre mépris pour Science et Avenir, la Criierem ou l’UFC elle prête au mieux à sourir.
          Essayez donc d’étayer votre discours avec de vrais éléments vérifiables et une vrai démarche scientifique avant de traiter la communauté de scientistes conspirationnistes !


          • HELIOS HELIOS 31 août 2015 15:38

            @Pere Plexe


            ... si ces scientifiques sont aussi indépendants que ceux du GIEC, la pauvre ne risque pas de gagner la reconnaissance medicale de sa sensibilité demain !

            Qu’il y ait des electrosensibles, cela me semble evident. Il y a des gens sensibles a tout.
            mais cela ne veut pass dire que les ondes des radio telephones en soient responsables a 100%... et encore moins qu’il faille s’en passer partout.

            Allez, zou, payons lui ces 800 euros et continuons a vivre.....

          • JFC JFC 31 août 2015 19:54

            Cher djuVSondes, la CLCV oublie de mentionner un détail. Une paille ! Si l’ANFR n’a rien publié sur les zones atypiques c’est pour une raison très simple : les décrets d’applications de la loi Abeille n’ont toujours pas été publiés.
            La conséquence est aussi que les interdictions du Wifi qui auraient déjà été effectuées au nom de la loi Abeille sont frappées d’illégalité.


            • Pere Plexe Pere Plexe 31 août 2015 20:12

              @JFC
              La loi Abeille est une connerie sans nom qui ne repose sur rien !

              Si ce n’est sur le bénéfice politique de jouer sur les peurs irrationnelles quitte à les entretenir artificiellement.
              Si un lobby est à l’oeuvre sur ce sujet c’est bien celui des écolo de pacotilles en manque d’inspiration.

            • electroallergik 31 août 2015 23:31

              @JFC juste pour information, pourrait-on avoir une référence sur la question de l’illégalité de l’interdiction du WIFI dans les établissements accueillant la petite enfance. Ça m’intéresserais :)


            • JFC JFC 1er septembre 2015 11:13

              @electroallergik

              réponse : http://www.senat.fr/application-des-lois/ppl13-310.html
              Aucune mesure réglementaire prévue par cette loi n’a été prise par le Gouvernement.
              décret en attente de publication
              arrêté en attente de publication
              décret en Conseil d’Etat en attente de publication

              rapport en attente de publication
              etc.

              Selon légifrance : la loi ne produira ses effets que lorsque les décrets d’application, s’ils sont effectivement nécessaires, auront été eux-mêmes publiés.

              Selon Wikipedia (décret d’application) : il arrive qu’une loi ou une disposition législative ne soit jamais mise en œuvre, faute de décret d’application. Cependant, le conseil d’état a déjà condamné l’Etat lorsqu’un décret d’application n’était pas pris dans un délai raisonnable

              Voir aussi : http://electrosensible.info/2015/04/22/le-detricotage-de-la-loi-abeille-a-commence/


            • electroallergik 1er septembre 2015 12:52

              @JFC c’est assez cocasse que vous citiez un de mes articles pour votre argumentation smiley

              Sinon pour ce qui est de l’interdiction du WIFI dans la petite enfance, il n’y a aucune référence à un quelconque décret, donc ce n’est pas à ce niveau que ça serait illégal. A ma connaissance le conseil constitutionnel n’a pas été non plus saisi par une Question Prioritaire de Constitutionnalité sur ce sujet et donc je ne vois pas comment cet article serait encore une fois illégal puisque le texte a été promulgué au journal officiel.

              Pour ce qui est des décrets d’application, si vous avez bien lu mon article, le ministre de l’Économie a indiqué qu’ils seraient promulgués cet automne, donc ça ne devrait pas tarder s’il tient parole, encore que là, rien n’est moins sûr ^^

              Article 7 :

              Dans les établissements mentionnés au chapitre IV du titre II du livre III de la deuxième partie du code de la santé publique, l’installation d’un équipement terminal fixe équipé d’un accès sans fil à internet est interdite dans les espaces dédiés à l’accueil, au repos et aux activités des enfants de moins de trois ans.


            • JFC JFC 1er septembre 2015 16:12

              @electroallergik
              mais oui, vous avez fait un excellent travail documentaire donc je vous cite.
              Pour le reste effectivement il faut attendre que la guerre de tranchée se termine.


            • JFC JFC 31 août 2015 20:02

              Autre chose, vous avez écrit « Erwan Seznec grand protecteur des lobbies des télécom », je vous signale au passage que l’UFC Que Choisir a fait condamner des opérateurs  ! comme lobbie des telecom on fait mieux ! smiley 
              A ma connaissance l’UFC Que Choisir fustige surtout le business anti-ondes dont les électrosensibles sont les victimes. Ces personnes se ruinent en cages de faraday en vêtement cousus de fils d’argent etc. des trucs qu’aucune autorité sanitaire au monde ne préconise. 


              • Pere Plexe Pere Plexe 31 août 2015 20:13

                @JFC
                Les marabouts ont souvent des grigris à vendre.

                Si possible hors de prix !

              • electroallergik 1er septembre 2015 12:56

                @JFC Que Choisir n’est pas nécessairement lié au groupe de pression des opérateurs télécoms, mais il en reprend l’intégralité de leur argumentation, donc cela pose quelques questions sur leur motivation.

                http://electrosensible.info/2015/01/04/erwan-seznec-et-les-ondes-ce-faiseur-de-mauvaises-opinions/


              • JFC JFC 1er septembre 2015 16:17

                @electroallergik
                pardon mais l’argument est idiot. On ne va pas dire l’inverse de l’état des connaissances scientifiques au titre que quelqu’un qu’on déteste l’utilise aussi ! Je moque des opérateurs et à mon avis Erwan Seznec aussi.


              • electroallergik 1er septembre 2015 17:22

                @JFC Merci de souligner l’idiotie de mon argumentation, mais je souhaitais seulement mettre en avant le fait que de publier un article à charge dont j’ai de fortes présomptions que la source principale est en grande partie fournie par l’industrie me paraît assez curieux pour une revue qui se veut indépendante.

                À l’inverse on pourra citer le magazine Canard Pc qui eux ont fait un dossier assez neutre et sans parti pris.

                Quant à l’état des connaissances scientifiques, elle est loin d’être aussi tranchée qu’elle n’y parait, c’est sûr que si on se restreint aux institutions tout va bien dans le meilleur des mondes, mais dès lors que l’on farfouille un peu dans les revues scientifiques, le son de cloche est légèrement différent. 


              • JFC JFC 1er septembre 2015 19:12

                @electroallergik
                Canard PC et Que Choisir ne parlent pas vraiment de la même chose. 
                La question des ondes et de la santé recouvre plusieurs aspects : le premier est scientifique et technique, on se demande si les faibles expositions aux ondes ont un effet ou non sur le vivant ? le deuxième aspect est un phénomène de société. Comment la société s’est « emparée » de la question des ondes et de la santé sur fond de défiance du monde politique et de l’expertise à la suite de Tchernobyl, vache folle etc. et des interrogations anciennes sur les lignes à hautes tensions devenues interrogations sur le portable il y a une vingtaine d’année puis plus tard des antennes avec l’affaire de Saint Cyr, puis le Wifi et finalement tout ce qu’on imagine émettre des ondes à tort où à raison.

                De toute évidence Canard PC dans un long dossier de 22 pages relève plutôt du premier aspect tandis que L’UFC Que Choisir a choisi de traiter l’autre aspect, celui du phénomène de société dans le cas particulier des associations militantes. Ces associations se sont construites sur le rejet et le doute de l’expertise officielle. Autoproclamées, elles n’ont de comptes à rendre à personne, elles diffusent donc un peu tout et n’importe quoi, de préférence a charge, elles se fichent comme de l’an 40 de savoir qu’un étude a été invalidée (par exemple l’étude à l’origine du 0,6V etc.) bref leur discours n’est pas sans conséquence dans la société, donc pour la santé publique.

                 


              • Ronny Ronny 31 août 2015 20:16

                Que cette personne souffre c’est sur. Qu’elle souffre d’électro-sensibilité, c’est beaucoup moins sur parce qu’il n’est pas sur du tout que cette pathologie existe !

                En effet la quasi totalité des expériences menées en double aveugle avec des électro sensibles et des non électro-sensibles a montré que les « électro-sensibles » était incapables (c’est pas dire pas plus capable que les non electro-sensibles) de discerner une source de rayonnement radio active d’une non active ! En d’autres termes, les gens attribuant leurs maux de tête à des antennes-relais de téléphone portable sont incapables de savoir s’ils sont réellement soumis à des ondes, ou s’ils ont seulement l’impression de l’être. Ce qui n’a rien de surprenant puisqu’ils attribuent des maux de têtes aux antennes même quand elles ne sont pas branchées.

                En lien, je me rappelle d’un copain radio amateur qui avait installé ses antennes dans son jardin. Le lendemain, les gendarmes débarquent en raison de plaintes multiples du voisinage : plus de télés, plus de radio... C’était très surprenant car les antennes n’étaient pas connectées ! C’est d’ailleurs une des recommandations connues chez les radio-ams : installer les antennes mais ne les brancher que 15 jours plus tard. On peut ainsi facilement répondre alors aux soi-disant « problème liés aux antennes ». 


                • Christian 31 août 2015 21:29

                  Les effets des ondes sur la santé humaine est largement prouvé maintenant et ce depuis des décennies (voir syndrome des radiofréquences). Et « étonnamment » la majorité des recherches dans ce domaine financées par les entreprises de la téléphonie ne montrent pas d’effets des ondes sur la santé, alors qu’à l’inverse, la majorité des études financées par des sources indépendantes montrent des effets avérées. Depuis le début des années 2000 des milliers de médecins à travers le monde ont lancé de nombreux appels aux gouvernements et aux populations pour mettre en garde contre les effets des ondes sur la santé. Le 1er a été l’appel de Fribourg en 2002 lancé par un millier de médecins allemands. De nombreux autres appels de médecins ont suivis ensuite. Le dernier en date : le 11 mai dernier, 190 scientifiques de 39 pays ont interpelé l’ONU et lancent un appel solennel pour protéger les populations et surtout les enfants, bébés et femmes enceintes. Donc tout ceci n’est pas de la fabulation et faire passer ces personnes électrosensibles pour des malades mentaux n’est pas acceptable. Ces personnes ont été exposés trop fortement et/ou trop longuement à des champs électromagnétiques et c’est la raison pour laquelle ces personnes sont devenues malades. Saviez-vous que la précédente directrice de l’OMS Mme Gro Harlem Brundtland était elle-même électrosensible ?? Tous mes propos sont aisément vérifiables par une rapide recherche sur internet. Et enfin, concernant ce fameux test suivant lequel les électrosensibles ne savent pas dire à quel moment il sont exposés ou non à une radiation électromagnétique, la raison est qu’il existe un temps de latence entre le moment de l’exposition à un champs électromagnétique et l’apparition des symptômes liés à cette exposition. Ce temps de latence est en plus variable suivant la fréquence de la radiation...


                  • JFC JFC 31 août 2015 23:06

                    @Christian
                    l’éternelle accusation fallacieuse sur les financements.. 
                    déjà : ce qui est affirmé sans preuve, peut être réfuté sans preuve.

                     
                    extrait du site emfandhealth
                    Une autre affirmation souvent répétée est que les études qui ne trouvent aucune preuve d’effets nocifs sont « financés par l’industrie ». Cette accusation est tout simplement fausse comme on le voit en examinant une base de données d’études sur lesCEM et la santé telle que celle dirigée par l’IEEE. La suggestion d’une conspiration massive pour couvrir les effets sur la santé des CEM, impliquant pratiquement tous les plus prestigieuses organisations de sciences de la santé de la planète, est tout simplement absurde.

                    L’appel des 190 scientifiques ? Il s’agit d’une pétition écrite par le Dr. Martin Blank et signée par des scientifiques dont le dénominateur commun est de s’opposer aux avis de l’OMS. On y retrouve d’ailleurs deux signatures Françaises : le Dr Le Ruz et le Pr Belpomme. no comment !

                    Quant à martin Blank, il parle de « risque accru de cancer, dommages génétiques, troubles neurologiques » etc.. quand l’OMS écrit exactement le contraire ! (OMS aide mémoire 304, 193, 296, 322)

                     


                  • Christian 1er septembre 2015 21:29

                    @JFC
                    Eh bien JFC, vous me semblez bien prolifique lorsqu’il s’agit d’essayer de convaincre (laborieusement soit dit en passant...) que les ondes n’ont aucun effet sur la santé du vivant...

                    De quelle base de données parlez vous donc ? Il serait intéressant d’avoir un article scientifique ou autre...

                    « La suggestion d’une conspiration massive pour couvrir les effets sur la santé des CEM, impliquant pratiquement tous les plus prestigieuses organisations de sciences de la santé de la planète, est tout simplement absurde »
                    Mais bien sûr, c’est absurde ! Jamais par le passé, que ce soit en France ou à travers le monde, les industries imposantes tels celles du tabac ou de l’amiante n’ont influencé les chercheurs ou les résultats de recherche afin de minimiser les conséquences sur la santé de leur produit... ;) C’est ironique, vous l’aurez compris (enfin je l’espère...)

                    « L’appel des 190 scientifiques ? Il s’agit d’une pétition écrite par le Dr. Martin Blank et signée par des scientifiques dont le dénominateur commun est de s’opposer aux avis de l’OMS. On y retrouve d’ailleurs deux signatures Françaises : le Dr Le Ruz et le Pr Belpomme. no comment ! »
                    Mais d’où tenez-vous cette information complètement farfelue ?? Ces 190 scientifiques auraient signés cette pétition uniquement parce qu’ils n’approuvent pas les avis de l’OMS... :) Ne pensez-vous pas qu’il y aurait bien d’autres moyens pour le faire ?
                    Et en quoi le Dr Le Ruz et le Pr Belpomme ne seraient pas des scientifiques dignes de valeur et estimables ???

                    Et que faites-vous des multiples appels de milliers de médecins et scientifiques depuis 2002 pour dénoncer ce qu’ils constatent au quotidien, à savoir qu’ils mettent en relation une exposition importante de leur patient et de multiples problèmes de santé de ces même patients ?
                    Voici ces appels de milliers de médecins à travers le monde : Fribourg en 2002, Bamberg en 2004, Helsinki en 2005, Freienbach en 2005, Bruxelles en 2007, La Haye en 2009, 20012 : 1500 médecins Suisses demandent des normes plus strictes pour la téléphonie mobile, en France, le Dr David Servan-Schreiber et 19 scientifiques pour la plupart cancérologues lancent un appel contre les dangers du téléphone portable...

                    Seriez-vous JFC plus qualifié que ces milliers de médecins et scientifiques pour affirmer que les ondes d’hyperfréquences (mais celles de basse fréquence également) sont sans danger pour nous ?



                  • JFC JFC 1er septembre 2015 21:43

                    @Christian
                    je ne prétend rien, je constate qu’il existe :
                    1) un consensus international sous l’égide de l’OMS, de l’Europe (SCENIHR) de la France avec l’Anses et des agences sanitaires du monde entier. Ce qui fait pas mal de monde.
                    2) que des scientifiques s’opposent aux avis de l’OMS, ce qui relève du constat et non de mon avis perso.


                  • Aristide 31 août 2015 22:25

                    Les rapports de l’OMS par les assos sont utilisés en arguant de l’existence d’une causalité alors qu’elle n’a jamais été établie.


                    Quand à la latence évoquée ici, il s’agit d’un argument assez spécieux puisqu’au dire des concernés, ils souffrent dès qu’ils sont exposés aux ondes et que l’arrêt de l’exposition dans des lieux protégés « grottes », « souterrains », ... entraine l’arrét des symptomes. Toutes les expériences menées en double aveugle n’ont jamais pu établir de différence de symptomes des personnes, que les ondes soient ou non émises.

                    L’argument du « long terme » est assez difficile à établir car seules les techniques d’épidémiologie peuvent établir une causalité, avec tous les problèmes liés aux biais d’analyse de ces cas. On comprend assez facilement que la plupart des maladies ont des causes multi-factorielles, la part de chacune étant souvent presque impossible à établir.

                    Maintenant, que des assos se mobilise autour de ce sujet en utilisant des méthodes que ne désavoueraient pas les complotismes ne rends pas service à leur cause. Le silence assourdissant, on nous cache tout, les méchantes compagnie de téléphone, ... De plus la plupart des études contestées par d’autres scientifiques interprètent la corrélation comme une causalité, ce qui est une erreur assez courante. 

                     

                    • sarcastelle 1er septembre 2015 08:57

                      Moi je suis allergique à l’air. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais respirer me met à la torture. Le pire est que la respiration n’est pas plus nécessaire que les vaccins, et que l’une ou les autres ne sont que des objets de lobbies capitalistes.


                      • nours77 nours77 1er septembre 2015 09:59

                        Le plus embêtant ce sont les acouphènes a court et moyen terme, je trouve...

                        Mais les choses tel que les pertes de mémoire immédiate, l irritabilités, ainsi que divers troubles du comportement provoqué par de fort champ magnétique et d onde a moyenne énergie, on déjà été décrit dans le détail dans des études bien étouffée... en même temps si on en fait des armes... c est bon pour la santé, c est certain... (http://www.bfmtv.com/international/usa-l-armee-a-presente-son-canon-anti-emeutes-208081.html)
                        Bizarre que l on ne re parle que maintenant d étude de l époque de la création des radars et du début de l électricité, non ?

                        Avec mon métier, je travaille dans le btp, je me suis déjà prit pas mal de choc électrique a différente tentions, ma plus mémorable était du 10000 volt a 0.0001 milli ampère, ma clé a touchée ou il ne fallait pas... j ai bien voler... Du coup je suis devenu électro sensible... je n ai plus trop de résistance interne au passage électrique, je suis une bonne antenne tv...
                        On les sent bien les courants et les bulles dans les villes...

                        • JFC JFC 1er septembre 2015 11:28

                          @nours77
                          Ces armes développeraient une énergie de 100kW focalisée sur une petite surface. Ca n’a absolument rien à voir avec les faibles expositions aux ondes dans le public. 
                          Certaines asso militantes parlent du radar pour tenter d’associer les effets des grandes puissances d’émission radioélectriques avec les faibles expositions, c’est une imposture.


                        • Gasty Gasty 2 septembre 2015 10:38


                          Je voudrais vous faire part d’une expérience que j’ai vécu. Je ne suis pas électro sensible mais j’ai pu en apprécier les effets par une exposition direct d’une forte intensité.
                          C’était au dernier étage d’un hotel, en entrant dans la chambre, quelques minutes plus tard je me suis retrouvé avec des étourdissements au point d’être obligé de m’assoir.
                          Là, j’ai pu constater qu’à 50 m environs, sur le toit de l’immeuble d’en face il y avait une antenne relais braqué dans ma direction. J’étais exactement dans le champ direct de son rayonnement. Je ne comprend pas comment l’installation de cette antenne avait pu être autorisé. J’envisageais donc de réclamer une autre chambre mais comme entre temps j’avais baissé les rideaux de la chambre, les effets du rayonnement se sont estompés.
                          Je dirais que j’ai été soumis à une forte dose et en est subi les effets immédiat. Mais je me dis qu’il est probablement possible d’en subir les mêmes désagréments en étant exposer à des doses journalière et continuelle dans le temps.
                          Après tout, une prise de médicaments journalière a bien des effet sur la santé du patient.


                        • Gasty Gasty 2 septembre 2015 10:51

                          PS : Pour être sûr que cela venait bien de l’antenne, j’avais à nouveau ouvert les rideaux le temps de constater les mêmes symptômes.


                        • JFC JFC 2 septembre 2015 15:33

                          @Gasty
                          Je ne vois pas trop ce que les rideaux peuvent changer à moins qu’ils soient métalliques. Mais peu importe :

                          D’après la faq de l’ANF : l’Agence nationale des Fréquences : 

                          • Le champ en face de l’antenne satisfait au niveau recommandé dès que l’on atteint quelques mètres (surestimé sur cette simulation).
                          • Le champ en dessous de l’antenne ou en-dessous du lobe principal de l’antenne est très fortement atténué.
                          • Dans les zones où le public est susceptible de séjourner (appartements par exemple), le niveau reste inférieur à 3 V/m.

                          Les valeurs citées correspondent à des niveaux que l’être humain est incapable de détecter.


                        • Gasty Gasty 2 septembre 2015 17:43

                          @JFC

                          Je ne saurais dire si le rideau était en lamelles métalliques ou PVC mais j’ai constaté deux choses 1 : ce fut un écran suffisant 2:pour faire cesser ce malaise.


                        • Marc Filterman 9 octobre 2015 20:40

                          @JFC
                          « une énergie de 100kW focalisée sur une petite surface. »
                          sur ce point je suis d’accord

                          "Certaines asso militantes parlent du radar pour tenter d’associer les effets des grandes puissances d’émission radioélectriques avec les faibles expositions"
                          N’ayez pas peur de parler du CRIIREM, comme ça tout le monde comprendra.
                          Sur ce point je ne suis pas d’accord avec les membres des associations militantes de l’industrie. On a des radars qui ont une Pw inférieure à la Pw d’une antenne relais, eh oui.
                          Encore faudrait-il qu’un médecin (ou asso militante de l’industrie) sache faire la différence entre les divers types de puissance que nous utilisons, ce qui n’est pas le cas.
                          En outre il n’y a aucune différence entre la physique des ondes des radars et des antennes relais.


                        • erwan seznec 1er septembre 2015 20:38

                          Je suis Erwan Seznec, l’auteur de l’article cité par l’anonyme qui se cache (assez mal, d’ailleurs) derrière le pseudo djuVSondes.

                          Laisser entendre que je suis acheté ou influencé d’une quelconque manière par les opérateurs ou les industriels est inadmissible et ne sera pas admis. Pour le moment, sur ce forum, on est à la limite : des sous-entendu, de l’implicite. Encore un pas et ce sera les poursuites en diffamation, la correctionnelle, l’obligation de fournir des preuves. Et comme elles ne peuvent pas exister, car je ne suis ni acheté ni soumis aux opérateurs et aux industriels, ça fera mal. 
                          Je l’ai déjà dit, le premier qui franchit la ligne en public sur un forum, je le poursuis, sans aucune considération pour la fragilité de sa situation ou de ses finances personnelles. Les scientifiques éminents trainés dans la boue par des propagandistes sans conscience étaient peut-être trop policés pour le faire. C’est un problème que je n’ai pas. 


                          • Marc Filterman 8 octobre 2015 22:08

                            @erwan seznec - Oui enfin VOUS, vous n’avez pas d’autres arguments que ceux qui consistent à menacer les internautes sur tous les forums de poursuites judiciaires. Vous ne supportez pas la démocratie quand elle vous remet en cause. Remarquez cela se comprend, surtout quand on vous fait des réponses argumentées avec des témoignages vidéos des procureurs Neri, ou Imposimato ou Messineo, avec ma réponse à votre article de janvier (cliquez ici), et aussi sur Agoravox (cliquez ici).

                            « Les scientifiques éminents trainés dans la boue » xxxx

                            Ben voyons, oui, ceux qui n’ont aucune conscience, et dont les recherches sont payées par les labos et industriels. Je vous recommande l’émission diffusée lundi 14/09/2015 à 23 heures, d’Elise Lucet « Cash Investigation », « santé  : la loi du marché », sur notre système de santé qui escroque la sécurité sociale en pratiquant le surcodage, et aussi « Enquête de santé », « Le danger du cholestérol  : mythe ou réalité ? » diffusé mardi 06/09/2015 sur France 5. Cela inspire une conscience aveugle en faveur de notre médecine, la preuve. C’est très drôle de soigner des gens qui n’ont pas besoin d’être soignés, en augmentant le trou de la sécu.

                            xxx « par des propagandistes sans conscience »

                            ou plutôt par ceux qui ont une conscience, et qui sont de vrais lanceurs d’alerte, contre des propagandistes sans conscience au service de l’industrie qui affirment que leurs produits sont inoffensifs, alors que c’est faux, puisqu’on a depuis les années 60/70, des consignes de sécurité dans les manuels constructeurs sur les risques avérés des micro-ondes. Chacun se rappellera des comportements des experts officiels dans les dossiers de l’amiante, du nucléaire, du tabac, du Médiator, les procès en cours aux USA sur le Gardazil, sans parler des 1000 nouveaux cas de cancers par jour, des 30 à 40.000 morts suite à des erreurs médicales, etc, etc, etc...


                          • JFC JFC 8 septembre 2015 18:18

                            Communiqué de l’académie de médecine

                            Electrosensibilité Une indemnisation ne constitue pas une preuve scientifique

                            Publié le 8 septembre 2015

                            A la suite du jugement rendu récemment par le tribunal du contentieux de l’incapacité (TCI) de Toulouse, l’Académie nationale de médecine tient à rappeler que, sans mettre en cause la réalité des troubles ressentis par les personnes qui se disent électrosensibles et la nécessité de les prendre en charge médicalement et socialement (24 consultations spécialisées ont été créées en milieu spécialisé en France), l’existence d’un lien entre les troubles évoqués par ces personnes et une exposition aux champs électromagnétiques n’a jamais été scientifiquement démontrée.

                            Ce fait est unanimement reconnu par les instances nationales, Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail devenu Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l’Alimentation et du Travail (1), Académie nationale de médecine (2,3,4,5), européennes, « Scientific Committee on Emerging and Newly Identified Health Risk » (6) et mondiales, Organisation Mondiale de la Santé (7).

                            L’Académie met en garde contre une interprétation erronée voire tendancieuse du jugement qui a été rendu par le TCI de Toulouse récemment qui peut laisser penser qu’un lien de causalité est reconnu entre les troubles et handicaps et l’exposition aux ondes. La décision du TCI de Toulouse a été prise indépendamment de toute argumentation scientifique.


                            • Marc Filterman 9 octobre 2015 20:51

                              @JFC
                              L’académie de médecine, on connait, depuis Tchernobyl, l’amiante, les scandales sur les médicaments, vaccins, etc...
                              Encore faudrait-il préciser que de nombreux académiciens sont aussi les conseillers des industriels et opérateurs, même quand ils se disent bénévoles (sic), cela ne constituent pas une preuve de leur indépendance.

                              "l’existence d’un lien entre les troubles évoqués par ces personnes et une exposition aux champs électromagnétiques n’a jamais été scientifiquement démontrée."
                              Oui et pour les professionnels qui sont resté sur la carreau et dont nos politiques ont eu connaissance de multiples documents dont ils n’ont pas tenu compte d’ailleurs.
                              D’ailleurs vous qui avez l’air dans savoir beaucoup sur le sujet, vous deviez être à mon avis présent à la remise d’un rapport de l’affset en 2009 au ministère de la santé, quand j’ai parlé de certains accidents du travail. Je me rappelle que certains sont partis se réunir en petit comité (de crise), à la fin de cette grande réunion et conférence de presse.


                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 12 septembre 2015 16:15

                              Heureusement nous ne sommes pas tous Marine Le Pen.


                              Heu, Marthe Richard.

                              Pardon, Marine Richard.

                              ( C’est bon ? Oui, on dirait...)


                              Dans l’état actuel des connaissances, l’électrosensibilité n’existe pas. Les partisans de cette « maladie » sont en effet incapables d’expliquer le fonctionnement et surtout les raisons pour lesquelles une unique cause aurait des effets différents sur les personnes qui prétendent en être atteintes.

                              Quand un groupe est atteinte de la gastro-entérite, tout le monde se retrouve la tête dans le seau. Or, les soi-disant électrosensibles se plaignent soit de maux de tête, soit d’insomnies, soit de douleurs articulaires, soit d’autres choses.

                              Elles n’expliquent pas non plus pourquoi ce « mal » n’était pas ressenti avant alors que la planète baigne dans un océan d’ondes radios issues des quatre coins de l’univers.

                              Elles n’expliquent pas non plus pourquoi ces personnes ne se sont jamais plaintes des antennes radios de la gendarmerie et des pompiers qui sont bien plus puissantes que les antennes GSM.

                              Enfin, elle n’expliquent pas pourquoi ces dernières commencent à se plaindre dès l’apparition des antennes AVANT MEME LEUR MISE EN SERVICE ET AVANT MEME LEUR ALIMENTATION EN ELECTRICITE !

                              Etonnant, non ?

                              Soit-dit en passant, un « électrosensible » peut se créer sa propre zone blanche. Pas la peine d’aller emménager dans une grotte perdue au fin fond de l’ Ouzbékistan.

                              On appelle cela une cage de Faraday. Tout le monde peut en faire une avec le matériel de chez Casto pour quelques dizaines d’ euros.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

djuVSondes

djuVSondes
Voir ses articles







Palmarès