Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > En cas de crise sanitaire grave, la vaccination peut être exigée

En cas de crise sanitaire grave, la vaccination peut être exigée

Merci à Razzara d’avoir retrouvé cet article de loi. (Réaction ce jour à 14h51 à l’article du 16 Septembre : Vaccin H1N1 : La circulaire Bachelot Hortefaux.)
 
J’en étais resté au projet de loi qui avait été discuté au Sénat.
 
Ce qui diffère fondamentalement entre les 2 versions : c’est le verbe EXIGER.
 
Dans la phrase :
….l’existence d’une menace sanitaire grave et que la prescription ou l’administration du médicament a été recommandée ou EXIGEE par le ministre chargé de la santé en application des dispositions de l’article L. 3110-1.
On comprend mieux pourquoi nos autorités médico-administratives ont l’œil rivé sur le compteur !
 
Quelle aubaine si le seuil est atteint !!!
 
Autre point qui me chiffonne. L’acte d’injection sera découpé entre trois personnes (étudiants en médecine ou élèves infirmiers supervisés par une infirmière) : une qui prépare les injections, soit 2 flacons à mélanger pour préparer 10 seringues, une qui fait l’injection, une autre qui assure la "traçabilité", le produit des deux injections nécessaires au vaccin doit venir du même labo et le numéro du lot est essentiel si des patients souffrent d’effets secondaires.
 
Ceci ressemble à la balle à blanc donnée à l’un des membres du peloton d’exécution afin que chacun puisse avoir la conscience tranquille en se disant « c’est moi qui avait la balle à blanc. Ce n’est pas mon tir qui a été fatal ».
 
A moins que ce soit un moyen d’empêcher la rédaction de certificats de complaisance.
 
Voici les 2 versions de la loi :
 
Article L3110-3
Nonobstant les dispositions de l’article L. 1142-1, les professionnels de santé ne peuvent être tenus pour responsables des dommages résultant de la prescription ou de l’administration d’un médicament hors des conditions normales d’utilisation prévues par l’autorisation de mise sur le marché lorsque leur intervention était rendue nécessaire par l’existence d’une menace sanitaire grave et que la prescription ou l’administration du médicament avait été recommandée par le ministre chargé de la santé en application des dispositions de l’article L. 3110-1.
 
Article L3110-3
Nonobstant les dispositions de l’article L. 1142-1, les professionnels de santé ne peuvent être tenus pour responsables des dommages résultant de la prescription ou de l’administration d’un médicament en dehors des indications thérapeutiques ou des conditions normales d’utilisation prévues par son autorisation de mise sur le marché ou son autorisation temporaire d’utilisation, ou bien d’un médicament ne faisant l’objet d’aucune de ces autorisations, lorsque leur intervention était rendue nécessaire par l’existence d’une menace sanitaire grave et que la prescription ou l’administration du médicament a été recommandée ou exigée par le ministre chargé de la santé en application des dispositions de l’article L. 3110-1.
Le fabricant d’un médicament ne peut davantage être tenu pour responsable des dommages résultant de l’utilisation d’un médicament en dehors des indications thérapeutiques ou des conditions normales d’utilisation prévues par son autorisation de mise sur le marché ou son autorisation temporaire d’utilisation, ou bien de celle d’un médicament ne faisant l’objet d’aucune de ces autorisations, lorsque cette utilisation a été recommandée ou exigée par le ministre chargé de la santé en application de l’article L. 3110-1. Il en va de même pour le titulaire de l’autorisation de mise sur le marché, de l’autorisation temporaire d’utilisation ou de l’autorisation d’importation du médicament en cause. Les dispositions du présent alinéa ne les exonèrent pas de l’engagement de leur responsabilité dans les conditions de droit commun en raison de la fabrication ou de la mise sur le marché du médicament.
 
 
NOTA : Loi 2007-294 du 5 mars 2007 art. 12 I : la présente loi entre en vigueur le 29 août 2007, jour suivant la date de publication du décret n° 2007-1273 du 27 août 2007.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 10:39

    Comme aux US, la France prépare son arsenal juridique de manière à ce que « personne ne soit responsable ». Pour le reste, comme prévu (voir mon ancien article), la grippette A sera utilisée comme prétexte à une militariation destinée aux récalcitrants de la vaccination, militarisation qui tombera, comme par hasard, juste avant l’effondrement financier planétaire. Regardez comme tout converge (grippe A, économie, tensions internationales dues à l’Iran), et vous aurez une idée de la date du basculement général : fin de cette année ou début 2010. Dites vous bien que tout est déjà irréversible.


    • le-Joker le-joker 17 septembre 2009 13:03

      Au secours John file-moi vite l’adresse de ta grotte pour échapper à tout ça !


      Tu auras l’électricité pour les enfants parce que sans playstation de nos jours ils sont paumés John smiley

    • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 13:18

      Le Joker, marque déposée de la pensée de propagande, la seule qui réfute encore que la température du bocal est proche de l’ébulition. Rappelle-moi comment va être gérée la vaccination dans l’état du Massachussets ... Tu crois quand-même pas que les centaines de millions de doses commandées aux US et en Europe vont passer à la poubelle, non ? Tombe ton masque, tout le monde sait pour qui tu bosses ; - )


    • Jimmy 17 septembre 2009 15:02

      Cela semble terriblement vraisemblable John et en effet tout semble indiquer qu’en France aussi la vaccination obligatoire était prévue, il parait même que Bachelot avait interrogé des constitutionnalistes sur sa faisabilité et que la réponse avait été positive, cela dit, étant donné que tout de même l’information circule et que jusque dans la presse officielle on voit relayés des doutes concernant l’innocuité du vaccin, il me semble qu’ils vont se dégonfler au dernier moment


    • JPE 17 septembre 2009 15:16

      @jimmy

      Vous êtes bien optimiste.

      Je crains que la machine s’emballe rapidement.


    • BA 17 septembre 2009 11:21

      Aux Etats-Unis, le virus vient de muter. Deux Américains décédés de la grippe A étaient porteurs d’une mutation.

      Didier Raoult est spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital de la Timone à Marseille.

      Le Monde.fr : La France vient d’enregistrer son premier décès d’un porteur du virus H1N1 sans antécédent médical. Doit-on s’inquiéter ?

      Didier Raoult : Une chose est sûre, il ne s’agit pas d’une « grippette ». Cette grippe est unique, elle suit un schéma particulier jamais vu jusqu’à présent. Je rentre tout juste d’un congrès international sur la grippe aux Etats-Unis. Les travaux présentés ont mis en évidence que deux Américains décédés de la grippe A étaient porteurs d’une mutation. Cette mutation n’explique peut-être pas tous les morts sans antécédents médicaux, mais il faut prendre cette éventualité en compte.

      http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/09/15/deux-approches-d-experts-face-a-la-grippe-a_1240688_3244.html


      • JPE 17 septembre 2009 12:11

        C’est bien un des problèmes dénoncés. Si le virus mute, la vaccination risque de n’avoir aucun effet sur le virus mutant. Et on a vacciné pour rien.

        Mais la question est fort complexe.

        Outre les aspects virologiques, il faut tenir compte de multiples autres aspects dans la compréhension de cette « crise ».
         
        Le vaccinalistes et les vaccino-sceptiques qui s’affrontent encore sur le sujet se trompent de combat. La menace, ce n’est pas la grippe ou le virus, ou se déclarer pour ou contre le vaccin, le danger, c’est l’exploitation politique de cette pandémie et les dérives liberticides qu’elle entraîne.

        Il y a bien d’autres menaces urgentes à prendre en compte (surtout environnementales). Il y aurait bien d’autre priorités de santé publique à prendre en compte, mais si loin !

        La guerre bactériologique peut devenir une réalité. C’est le devoir de nos dirigeants de ce préparer à toutes les menaces extérieures. Mais cette fois ci, si nous sommes nous face à une véritable menace bactériologique ? qui l’a déclanchée ? à qui cela profite t’il ? En tout cas, cela ne semble pas très naturel ! 

        A moins qu’il ne s’agisse que d’un exercice et que le pire soit encore à venir.


      • le-Joker le-joker 17 septembre 2009 13:06

        Les vaccins n’ont jamais eu le moindre effet sur quoi que ce soit si ce n’est affaiblir l’organisme, concentrer les défenses immunitaires au détriment des autres maladies et accessoirement provoquer des maladies graves et irréversibles.


        Les vacins c’est une des plus belles arnaques encore en vigueur.

      • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 13:37

        @BA

        « Le Monde », la voix de son maître, comme référence, pourquoi pas TF1 non plus ? Un peu de sérieux, vous payez encore pour lire encore ce torchon ?

        @L’auteur
        « le danger, c’est l’exploitation politique de cette pandémie et les dérives liberticides qu’elle entraîne »
        Oui, le cheminement est plus visible aux US depuis le patriot act après le 11/9 en passant par les HR préparant la loi martiale. En France, le processus est plus insidieux, quoique les dernières modifications relatifs à la perte du pouvoir des juges ne laisse plus de place au doute. Quant à la législation, nul besoin de modification, il existe la possibilité de passer en état d’urgence selon la loi 55-385 ou en état de siége (article 36 de la constitution) en cas d’insurection.


      • Néwick 17 septembre 2009 20:11

        @ le joker : Pouvez-vous nous donner une preuve de ce que vous affirmez ?


      • Nanar M Nanar M 17 septembre 2009 12:55

        Mais, mâme Bachelot vient d’affirmer que la vaccination ne serait en aucun cas obligatoire.
        Mentirait-elle ?


        • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 13:39

          J’y crois pas : - (( Il y a encore en ce monde des gens qui se fient aux politiques.


        • JPE 17 septembre 2009 13:09

          Radio Paris ment, Radio Paris ment,
          Radio Paris est allemand....

          chantait Pierre Dac depuis la BBC de Londres entre 40 et 45.

          Aujourd’hui, notre ennemi se cache encore et nous ne parvenons pas à l’identifier. Mais, ce n’est ni un virus de porc, ni un virus aviaire. 

           


          • Néwick 17 septembre 2009 13:39

            Concernant la séparation des tâches, ce n’est pas pour se décharger d’une quelconque responsabilité, c’est pour aller plus vite, sans faire d’erreur. La responsabilité de vaccination sera toujours celle du médecin, quoiqu’il arrive. Malgré la loi, un médecin peut toujours refuser de vacciner s’il estime que cela comporte trop de risque.

            D’autre part, même si le DTP est obligatoire, il y a beaucoup de gens qui ne sont pas vaccinés... personne n’a jamais été condamné pour autant.

            Voir ici une quelconque atteinte liberticide me semble quelque peu exagéré... (il y a Hadopi 2 pour ça, en ce moment)


            • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 14:00

              « La responsabilité de vaccination sera toujours celle du médecin, quoiqu’il arrive »

              Totalement inexact !

              Dans le plan de vaccination obligatoire, voilà ce qui est prévu ;

              « La Ministre de la Santé Française, Roselyne Bachelot, a déclaré à l’Associated Press la semaine dernière que la campagne de vaccination serait « volontaire, »

              [...]

              Cependant, un document gouvernemental interne signé par Roselyne Bachelot et par le Ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, décrit une procédure systématique pour vacciner la population entière par l’intermédiaire de « centres de vaccination » spécialement sécurisés qui seront mis en place à travers le pays et gérés par des « équipes de vaccination » travaillant par tranche de quatre heures.

              [...]

              Crucialement, les généralistes et les établissements médicaux n’auront aucun rôle dans le programme de vaccination, un élément qui fait ressembler ce plan plus à une opération militaire plutôt qu’à une campagne de santé publique »


            • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 14:10

              Le document en question est d’ailleurs visible sur le net :

              "l. Sous la coordination des préfets de zone, chaque préfet de département établira un plan

              départemental de vaccination, désignera un chef de projet, constituera auprès de lui une

              équipe opérationnelle départementale et mettra en place un comité de pilotage.

              a) Le plan départemental de vaccination visera à permettre de proposer une vaccination à

              deux doses, en respectant un intervalle minimal de trois semaines, à l’ensemble de la

              population du département, sur une période de quatre mois. Il dewa prendre en compte les

              contraintes propres à la campagne de vaccination contre le nouveau virus A(H1N1), exposées

              dans la fiche no 3. Il comprendra :

              - un schéma départemental des centres de vaccination, répondant aux exigences

              définies dans la fiche no 5. Un minimum de trois sites de vaccination spécialement

              créés pour I’occasion seront déterminés par département, notamment dans des

              gynnases ou des salles polyvalentes, en étroite relation avec les collectivités

              territoriales. A chaque centre sera rattaché un bassin de population donné.

              L’organisation retenue dewa prendre en compte un critère de proximité et

              d’accessibilité par rapport aux populations à vacciner, en fonction de leur lieu de

              résidence, ainsi que la durée de la campagne, évaluée à 4 mois. Les zonages

              devront, dans la mesure du possible et pour permettre d’adapter les émissions

              de bons de vaccination par I’Assurance maladie, suivre les frontières des codes

              postaux. Compte tenu de ces éléments, un centre de vaccination, même de masse,

              ne doit pas couwir plus de 100 000 habitants. Une équipe-type de vaccination dewa

              être en mesure de vacciner de I’ordre de l5 000 individus sur 4 mois"

              Etc Etc ...


            • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 18:25

              Oups, le premier lien ne fonctionne pas, je remets ici l’original


            • Patrick FERNER 19 septembre 2009 15:26

              « Malgré la loi, un médecin peut toujours refuser de vacciner s’il estime que cela comporte trop de risque ».
               Justement, les deux articles de loi cités dans l’article parlent de médicament ; le vaccin est-il considéré comme tel ?


              "Les vaccins n’ont jamais eu le moindre effet sur quoi que ce soit si ce n’est affaiblir l’organisme, concentrer les défenses immunitaires au détriment des autres maladies et accessoirement provoquer des maladies graves et irréversibles.

              Les vaccins c’est une des plus belles arnaques encore en vigueur".

              Le joker, l ’imposture vaccinale est de plus en plus dénoncée, ce qui n’était pas le cas lorsqu’Agoravox lança son enquête sur la vaccination obligatoire : on assista alors à un affrontement entre pro et antivaccins. Maintenant, au fil des articles publiés et des commentaires qui les accompagnent, la plus grande imposture scientifique perpétrée par Pasteur qui truqua délibérément ses résultats de laboratoire apparaît au grand jour et les tenants de la vaccination obligatoire sont en train de reculer car cette campagne d’intoxication médiatique finit par se retourner contre elle.

              Voir :

              http://patrickferner.hautetfort.com/archive/2007/10/19/vaccins-on-nous-a-menti.html


            • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 13:48

              Pour aller dans le sens de l’auteur, voilà ce qui est prévu en cas de « pandémie » :

              « projet gouvernemental qui envisage de bouleverser la procédure pénale en cas de pandémie de grippe H1N1. Cette mesure alarme le Syndicat de la magistrature (SM) qui dénonce un »dispositif liberticide« dans une lettre adressée à la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie. Dans ce texte, l’objectif est d’assurer la continuité du service public de la justice et d’éviter le risque de propagation. Le SM affirme que les textes du plan gouvernemental « ont été transmis dans le plus grand secret aux chefs de cour en juillet 2009

              [...]

              le gouvernement envisagerait de ne permettre aux gardés à vue de voir leur avocat qu’à la 24ème heure de détention, plutôt qu’au début, mais aussi »de prolonger les délais de détention provisoire de 4 à 6 mois sans audience ni débat devant le juge des libertés et de la détention qui statuerait sur dossier« . Enfin, »tous les délais de prescription« seraient suspendus »


              • JPE 17 septembre 2009 13:54

                Le piège est tendu. En nous déchirant tous comme on se déchire, (Pro vaccins vs anti vaccins, conspirationnistes vs légalistes, durs vs mous), les mors du pièges risquent de se refermer très vite. 

                Notre ennemi n’attend que cela. Mais il reste non identifiable.

                Comme je voudrais sortir de ce cauchemar.


                • vince733 17 septembre 2009 14:26

                  Sur un fil agoravox (la semaine dernière je crois), un commentaire faisait remarquer que nous étions peut-être dans la même attitude que nos parents et nos grands-parents avant la dernière guerre mondiale, regardant la situation, mais la trouvant trop effroyable pour qu’elle soit réelle ; beaucoup n’ont pas réagi à temps. 
                  Avant que nous soyons nous aussi muselés, organisons nous en réseau de résistance, et préparons nous à affronter l’ennemi quand il se sera démasqué (pour peu qu’il soit encore masqué aujourd’hui ...).


                • JPE 17 septembre 2009 15:12

                  @vince 733

                  Je crois que vous commencez à comprendre.

                  mais soyez prudents.

                  Ami entends-tu les discours de Bachelot qui s’enchaînent ....

                  A vous de retrouver l’air qui va avec.


                  • vapulaflo 17 septembre 2009 15:21

                    Il es venu le temps de se lever et de se battre !


                    • Hieronymus Hieronymus 17 septembre 2009 15:38

                      « Ami entends-tu les discours de Bachelot qui s’enchaînent .... »
                      c’est le chant des partisans ? (lol)
                      je crois qu’il ne reste que la Russie comme dernier espace libre d’Europe
                      « la Russie sauvera le monde » disait je ne sais plus qui ..


                      • JPE 17 septembre 2009 16:04

                        Lu sur une plaquette de recrutement de l’Armée Singapourienne :

                        A méditer dans le contexte actuel. :

                        Notre société valorise le bien-être au dessus du courage et le confort au dessus de l’engagement. Nous pensons que rien ne pourra jamais perturber nos vies. Nous sommes surpris quand quelqu’un tombe malade et meurt. Nous pensons que la technologie peut résoudre tout. Nous prenons notre sécurité pour un avantage acquis et garanti. Nous avons plus de diplômes et moins de bon sens,. Nous avons de plus en plus de médicaments et de moins en moins de santé. Nous avons ajouté des années à la vie mais pas de vie aux années. Nous construisons toujours plus grand, mais pas forcément mieux. Nous avons plus de commodités mais moins de temps. Nous avons plus de communication et moins de compréhension. Nous donnons le rôle des héros à des acteurs mais personne ne sait véritablement qui sont les véritables héros.


                      • Hieronymus Hieronymus 17 septembre 2009 16:32

                        auteurs Maurice Druon et Joseph Kessel (d’origine russe)
                        sur la Russie je ne plaisantais qu’a moitie ;
                        la-bas pas de campagne de vaccination a l’horizon ..
                        debat libre a propos du 9/11 sur la principale chaine de tele publique avec le depute italien et Meyssan presents !
                        quand une video du web est menacee de censure on la passe en vitesse sur Ru.Tube pour la sauvegarder !
                        Poutine a beau etre un semi-democrate peu regardant sur les methodes, le monde selon Poutine m’apparait moins effrayant que le monde selon nos politiques « democrates » infeodes et vassalises jusqu’a la derniere extremite a l’empire US coupable des pires operations d’intox que l’humanite ait jamais connues ..


                      • verbre verbre 17 septembre 2009 16:09

                        Est-ce que ce n’est pas en contradiction avec cet article, ou est-ce que cela le neutralise ? Y’a-t’il un juriste dans la salle ????


                        Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment.


                        • Néwick 17 septembre 2009 18:05

                          Oui c’est exact. C’est un des principes de base de la médecine moderne, une petite révolution récente ô combien justifiée.


                        • verbre verbre 17 septembre 2009 16:30

                          Hé ho, y’a personne ???


                          • vapulaflo 17 septembre 2009 16:31

                            Le sens de cette phrase « ce consentement peut etre retiré a tout moment » on parle du consentement libre du patient qu’il accorde au medecin a lui dispenser des soins....

                            Ama


                            • JPE 17 septembre 2009 16:34

                              @verbre


                              Le jour où le seuil sera fatidique sera atteint, notre chère Ministre pourra agir à sa guise. 

                              Ce jour là, la démocratie sera rangée au placard. 

                              Je vous invite à réviser certaines pages de notre histoire contemporaine.

                              Notre passé récent est assez édifiant à cet égard. 


                              • verbre verbre 17 septembre 2009 16:38

                                @JPE

                                Pourquoi à sa guise ? Cet article L1111-4 est écrit non ? Il deviendrai caduque ?

                                • verbre verbre 17 septembre 2009 16:40

                                  Enfin, je crois comprendre. J’suis pas un pro de la lecture des textes de Loi.

                                  Mais franchement, comment voulez-vous qu’ils s’y prennent pour vacciner de force ?
                                  En débarquant en commandos chez les gens ?

                                  • kolymine 17 septembre 2009 18:01

                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Article_16_de_la_Constitution_de_la_Cinqui%C3%A8me_R%C3%A9publique_fran%C3%A7aise

                                    l’Article L1111-4 est intéressant, il en a pas moins permis d’exiger les différent vaccin DTP et cie.
                                    ils sont pas obligatoire, tu peux refuser de les faires MAIS ils sont exiger si tu veux allez dans une école, etc etc
                                    il est tout a fait possible de prendre une mesure
                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_d%27urgence_en_France

                                    entre autres choses l’etat d’urgence permet.

                                    « 
                                    le Ministre de l’intérieur peut assigner à résidence toute personne « dont l’activité s’avère dangereuse pour la sécurité et l’ordre publics » »
                                    le refus de se soumettre peut être passible d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux mois et d’une amende de 3 750 euros, ou les deux.

                                    a noté que :

                                    L’état d’urgence est déclaré par décret en Conseil des ministres, il ne peut être prolongé au-delà de douze jours que par la loi (vote du Parlement français) qui doit en fixer la durée définitive.

                                    donc on peu t’interdire de sortir de chez toi pendant X temps, rien que 12 jours déjà ca risque de t’empecher de travailler....

                                    y a plein de moyen de coercitions, et les textes législatifs ca se change :)


                                  • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 18:02

                                    La campagne de vaccination se base sur « l’exigence d’une traçabilité individuelle » (voir fiche N° 3 du document du 21 aout en lien ci-dessus" sur la base des fichiers CPAM. Evidemment, les mesures de rétorsion ne sont pas indiqués, mais il est facile d’imaginer à quelles saloperies ils feront appel, genre interdiction d’école pour les gamins non vaccinés, plus de couverture CPAM ou CAF pour les autres, avec en corollaire un repérage facile des récalcitrants.

                                    Le plan national prévoit également des restrictions de déplacement au niveau 6, allez savoir s’ils ne vont pas filtrer les non-vaccinés ... Bref, on peut leur faire confiance dans cette orientation de machiavélisme.


                                  • Néwick 17 septembre 2009 18:08

                                    Non, John Lloyds, la traçabilité individuelle c’est pour éviter qu’une personne ne soit vaccinée plusieurs fois et pour avoir un retour d’expérience s’il y a un effet secondaire indésirable. Principe de précaution...

                                    N’importe quel vaccin a un n° de lot qu’on met sur le carnet de santé ou la carte de vaccination, c’est ça la traçabilité.


                                  • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 18:22

                                    La traçabilité, c’est pour se faire fliquer, vous avez déjà vu une telle organisation dirigée par les préfets pour des grippes saisonnières, largement plus létales ?


                                  • Néwick 17 septembre 2009 20:08

                                    « largement plus létale »
                                    Vous avez des chiffres à l’appui ? Pour l’instant la grippe H1N1 semble avoir une mortalité comparable, à l’échelle mondiale, à une grippe saisonnière, mais le nombre de cas est beaucoup plus important.
                                    Cf les chiffres de l’OMS ici : le ratio sujets atteints/décès est de 0,011 ce qui est plus élevé que pour une grippe saisonnière (0,007) mais il est potentiellement surévalué, conséquence d’une sous-évaluation du nombre de cas (mais aussi du nombre de décès, dans une moindre mesure).


                                  • John Lloyds John Lloyds 17 septembre 2009 20:24

                                    « largement plus létale »
                                    Vous avez des chiffres à l’appui ?


                                    Le passage de la pandémie dans l’hémisphère sud. Je ne crois pas me souvenir qu’on ait fait une seule fois un tel foin pour les grippes saisonnières qui font entre 500.000 et 1.000.000 de morts par an, ni pour la faim qui tue 10.000.000 de personne par an, et qui pourrait être résorbée pour bien moins que ce qu’on coûtés les fabrications de toutes les doses du vaccin en question.


                                  • JPE 17 septembre 2009 16:52

                                    Qui vivra verra.

                                    Je ne suis pas devin ! seulement curieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès