Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > En défense de l’hôpital public

En défense de l’hôpital public

L’accès aux soins pour nous nécessite l'abandon des projets de « rationalisation »

 

La pression gouvernementale est forte pour imposer des mesures d'économies dans tous les hôpitaux au détriment des conditions de travail des personnels et au détriment de la qualité des soins.

Dans toute la France des comités de défense des hôpitaux publics se constituent, contre les fermetures de services, contre la privatisation et le fameux partenariat public privé qui donne la part belle au privé et conduit à remettre en cause le principe de l'accès aux soins de qualité accessibles à tous.

Le comité de défense de l'hôpital public de Melun analyse le projet médical commun des établissements du sud Seine et Marne, c'est édifiant :

« Projet médical commun des établissements du Sud Seine et Marne

Un projet dangereux qui doit être retiré

Le comité de défense de l’hôpital de Melun a pris connaissance du « Projet Médical Commun » (PMC) des établissements du Sud Seine et Marne rédigé en mars 2013 à la demande de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

C’est un projet destructeur de l’hospitalisation publique qui veut en finir avec « deux siècles de fonctionnement des hôpitaux sur un mode municipal » par :

  • La poursuite de la privatisation (« le PMC s’inscrit dans une logique d’ouverture aux cliniques privées depuis plus de 7 ans »),

  • Par la mise en place et le développement « d’équipes médicales territoriales » qui ne seraient plus rattachées à un hôpital,

  • Par la généralisation de la complémentarité entre les 4 hôpitaux du Sud Seine et Marne qui entraînera suppressions de services, de spécialités et de postes,

  • Par la complémentarité avec le Centre Hospitalier du Sud Francilien (CHSF) de Corbeil qui va drainer une grande partie des patients (« Le CHSF a vocation à assurer une partie des activités de recours du Sud Seine et Marne » : c’est vrai en Neurologie, en ORL, en Gynécologie-Obstétrique, en Pédiatrie, pour le Laboratoire… 

Alors qu’à la fin des années 90, il y avait 6 maternités et 9 blocs opératoires dans le Sud Seine et Marne, l’ARS se fixe comme objectif pour 2022, 3 maternités et de 3 à ou 4 blocs opératoires !

2 fois moins de maternité et 3 fois moins de blocs opératoires !

L’objectif fixé fait froid dans le dos pour une région zone d’habitants dont le projet reconnait lui-même qu’elle va connaître « un besoin de soin croissant » (« A Melun, Montereau et Nemours, le niveau de besoins liés à l’état de santé est supérieur à la moyenne régionale »).

Le contenu du PMC vérifie malheureusement les craintes du comité de défense de l’hôpital de Melun qui réaffirme ses exigences :

  • Non à la privatisation de la chirurgie à l’hôpital de Melun, pour

  • Oui à un hôpital 100% public,

  • Non à la complémentarité avec Montereau, Fontainebleau, Nemours et Corbeil, pour 

  • Oui à un hôpital à Melun de plein exercice avec tous ses services, ses lits, ses postes,

  • Abrogation de la loi Bachelot,

  • Retrait du Projet Médical Commun de l’ARS.

Le comité de défense de l’hôpital de Melun se réunira début septembre pour prendre les décisions nécessaires à la suite de son action. 

Pour contacter le comité par courriel : cmhop@laiq2012.net »

 

Il faut que lumière soit faite sur les projets en cours, le travail du comité de défense de l'hôpital public de Melun contribue à faire œuvre d'éducation populaire et de préparation aux mobilisations futures.

Jean-François Chalot

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Mr Dupont 13 juillet 2013 15:50

    Mr Chalot

    Pour moi l’hôpital c’est cela :

    http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/Les+inconnus/2#video=x2bcgo

    C’est un peu réducteur , mais tellement vrai


    • gege061 gege061 15 juillet 2013 10:43

      Regardez au USA c’est déjà ca, en Grèce les médicaments n’arrivent plus etc, etc
      Je crois que le système veut récupérer le marché de la santé qui est énorme. Pour cela on pousse les complémentaires qui spécialisent les soins, les échanges d’informations médicales se développent

      On critique l’hôpital en ne lui donnant pas les moyens et on compare avec les cliniques qui n’ont pas les mêmes fonctions puisqu’elles ne prennent que ce qui est rentable ( chirurgie, maternité, cancérologie) et vous avez noté qu’on ne meurt pas en clinique... des qu’un malade va mal et coute cher hop on appelle le SAMU et c’est le public prend la suite....Curieux non ?

      le point sur la Sécu sur le blog : Et le bons sens alors ! http://papyencolere.over-blog.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès