Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Exclusif : la défense de Servier dans l’affaire Mediator est (...)

Exclusif : la défense de Servier dans l’affaire Mediator est disponible ici !

Servier a rendu public un document de 10 pages synthétisant sa réponse au rapport de l’IGAS.

Le 15 janvier, l’Inspection Générale des Affaires Sociales présentait un rapport de plusieurs centaines de pages accablant les autorités sanitaires ainsi que le laboratoire Servier, fabricant du Mediator.

Le laboratoire s’est systématiquement plaint de ne pas avoir été entendu par l'IGAS. En réponse, l’IGAS affirmait qu’elle n’avait pas le droit d’interroger Servier.

La position de l’accusateur s’avère alors bien confortable... Un procès public est tout de suite plus simple et plus facile à comprendre quand l’accusé n’a pas le droit de s’exprimer.

Face à ce dialogue de sourd, Servier n’avait pas d’autre choix que de créer son propre rapport de synthèse, en réponse à celui de l’IGAS.

Entre temps, la presse a lancé divers scandales visant à alimenter l’affaire et à diaboliser Servier. Par exemple, « Servier a caché qu’il savait dès 1993 que le Mediator était métabolisé en norfenfluramine ».

Ce rapport intitulé « Mediator : les faits » reprend tous les points d’accusation soulevés par l’IGAS et y répond un par un :

  • Le Mediator est-il un anorexigène, une amphétamine déguisée ?
  • Le laboratoire a-t-il caché des choses aux autorités ?
  • Les chiffres du Mediator

Seuls quelques rares privilégiés ont eu accès au rapport de défense original. Ce n'est malheureusement pas mon cas. Une courte synthèse a été mise en ligne sur l’intranet de l’entreprise et maintenant sur son site web. Mais il faut la trouver !

La défense de Servier est disponible à l’adresse suivante :

http://www.servier.fr/download/MEDIATOR_les_faits.pdf

Ce n’est qu’en confrontant les arguments de l’accusation avec ceux de la défense que l’on peut se faire une idée objective de la situation.

Jeannot

PS : Conflits d’intérêts : je suis salarié de Servier ! L’absence de communication (ou alors la très timide communication) de mon employeur commence à être pesante pour les salariés. Elle m’incite à prendre les devants. J’espère que mon employeur et particulièrement la direction de la com ne m’en voudront pas trop !

PPS : si vous avez des amis journalistes, peut-être pouvez-vous leur montrer ce document. Même s’ils n’en font pas état dans leurs articles, ce sera toujours ça pour leur culture.

PPPS : si vous avez des amis dans la politique, inutile de leur montrer, ils ne la liront pas, ça sort du champ de leur réquisitoire !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Clojea Clojea 9 juin 2011 16:34

    Encore un article à sa gloire.... Ca fait le deuxième. Il vous paye combien votre patron ??? Le Médiator a fait mourir des gens, et en plus votre patron à reçu la légion d’honneur, alors que ledit Médiator était déjà sur la sellette....


    • J-J-R 10 juin 2011 10:21

      Jeannot, pourquoi défendre bille en tête la firme Servier ? On peut éventuellement comprendre que vous ne vouliez pas salir la main qui vous nourrit, mais de là à en prendre la défense..... Voyons, très cher salarié, un peu de dignité. Ne pensez-vous pas que la vie humaine ait plus de valeur que votre petit confort personnel du moment ?
      Si vous aviez tant soit, un peu d’estime de vous même bien qu’éventuellement lâche, vous garderiez le silence. Et si vous étiez une personne remarquable, vous deviendriez lanceur d’alertes ou whistleblower (protégés par un statut spécial aux Etats-Unis notamment). Brave salarié(e), ce serait tout à votre honneur.

      Les lanceurs d’alertes ou whistleblower en anglais, sont des hommes et femmes qui, le plus souvent grâce à leurs fonctions, découvrent des éléments qu’ils considèrent comme menaçants pour l’homme, la société ou l’environnement et qui décident de les porter à la connaissance d’instances officielles, d’associations ou de médias.

      DOCUMENTAIRE ARTE A VOIR


      Il faut protéger les lanceurs d’alertes
      - L’express
      « Le scandale du médiator a révélé le rôle clef de ces trublions qui s’attaquent aux lobbys et au scientifiquement correct. Portrait de trois de ces francs-tireurs. » 


      • J-J-R 10 juin 2011 10:36

        "Interrogé sur le partage des responsabilités dans l’affaire du Médiator, Xavier Bertrand a pointé de nouveau du doigt les laboratoires Servier, pour leur implication « directe et première ». Il a dénoncé, en outre, la proposition « scandaleuse » d’indemnisation des victimes du groupe pharmaceutique  L’Express

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès