Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Face à la chimie de la mort

Face à la chimie de la mort

Comment est-il possible qu’aujourd’hui, dans notre pays, les pesticides restent majoritairement autorisés, alors que l’arsénite de sodium, pour ne citer que lui, a été interdit aux Etats-Unis dans les années 60…pour finalement n’être interdit en France qu’au début du 21ème siècle ?

C’est une première en France, la fille d’un viticulteur, décédé il y a peu, porte plainte contre x en impliquant l’arsénite de sodium que son père utilisait régulièrement, affirmant que ce dangereux pesticide est responsable de sa mort.

Elle s’appelle Valérie Murat et son père, James-Bernard, qui était viticulteur en Gironde, à Pujols, a quitté ce bas monde en 2012, après que sa maladie ait été reconnue comme maladie professionnelle, un lien formel entre l’utilisation de ce pesticide et sa tumeur ayant été établi.

Si ce dérivé de l’arsenic avait bien été interdit en France en 1973, il ne l’était pas en viticulture, on peut s’interroger sur ce choix, car s’il était considéré comme dangereux pour l’agriculture, pourquoi l’autoriser pour la viticulture ? En tout cas, il est probable qu’il soit responsable de la mort du vigneron. lien

Il s’agissait entre autres du Medipyral commercialisé en 1995, puis suspendu un an après, remplacé par le Midipyral, fabriqué par la même entreprise, finalement interdit en 2001.

Ajoutons qu’il ne doit pas être un cas isolé, et il est possible qu’à la suite de cette plainte, d’autres agriculteurs, ou viticulteurs, si elle aboutit, s’engouffreront dans la brèche pour demander réparation.

C’est en tout cas l’accusation que porte Valérie Murat, se base sur le fait que le produit qu’utilisait son père portait la mention « cancérogène suspecté sans preuve suffisante  », alors que selon elle, l’étiquette aurait du mentionner « cancérogène avéré ». Elle ajoute « si le ministère de l’agriculture avait bien fait son boulot, il aurait vérifié et interdit la vente de ce produit, à moins qu’il n’est caché sciemment la dangerosité du produit  ». lien

Mais il y a plus grave…

L’Assemblée Nationale a bien sur « courageusement » interdit les pesticides dans les espaces verts publics…mais seulement à partir de 2020…et pour les particuliers, à compter de 2022, tout en écartant la possibilité de les interdire dans le monde agricole, ajoutant que les pesticides pourraient être utilisés en cas d’urgence sanitaire. lien

On essaye de comprendre ?

Si nos chers députés sont convaincus du danger que représentent les pesticides, pourquoi attendre 20202022, pourquoi ne pas les interdire dans le monde agricole, et pourquoi les accepter en cas « d’urgence sanitaire » ?

Pour ceux qui en douteraient encore, des études convergentes ont prouvé l’impact des pesticides sur notre santé.

En effet, des janvier 2007, le magazine Sciences et Vie évoquait les dangers d’un usage intensif des pesticides en France, ce qu’à confirmé en mai 2014 un rapport de l’INSERM.

Plus grave, notre pays est le plus gros utilisateur des pesticides, que l’on retrouve dans les nappes phréatiques, les cours d’eau, et bien sur dans nos aliments, le risque de leucémie passant de 25% à 100%...et celui de tumeurs cérébrales de 30 à 50%. lien

Pour se renseigner en profondeur sur les pesticides, les dangers qu’ils représentent, et les solutions pour s’en prémunir, ce lien

Quittons la vigne pour les oliviers.

Ils qui sont menacés par une mouche qui pond ses œufs dans les fruits, avec les dommages que l’on imagine.

Cette mouche, la xylella fastidiosa a déjà contaminé 30 000 hectares dans les Pouilles italiennes et les autorités ont décidé en haut lieu de procéder carrément à l’abattage des arbres contaminés, afin de créer une « ligne de contrôle » destinée à empêcher la dissémination de la fameuse mouche, et en utilisant abondamment des pesticides. lien

Au-delà de la légitime interrogation que l’on peut se poser sur le temps qu’il aura fallu aux autorités pour réagir face au drame, puisque les premiers cas ont été signalés en 2008, pourquoi mettre en place des solutions si draconiennes, puisqu’il existe des parades…sans en arriver à de pareilles extrémités, d’autant que l’olivier a une croissance lente, qu’il fait l’objet d’une mode, atteignant parfois près de 20 000 euros, et qu’il peut devenir plus que millénaire. lien

En effet, chaque prédateur a le sien, prouvant une fois de plus que la nature est bien faite, et utiliser des pesticides pour résoudre le problème pourrait bien être la pire des solutions, car l’insecticide tuera sans discernement la mouche tout comme ses prédateurs.

Il existe en effet un Hyménoptère, le Psyttalia concolor, qui s’en prend à la larve de la mouche, et la Mantispa pagana, variété de mante religieuse, prédateur que l’on trouve dans beaucoup de vergers. lien

Et puis il y a la possibilité de piéger l’insecte en les attirant dans des cartons dotés d’une capsule attractive sexuellement, ou plus simplement en installant des pièges alimentaires remplis d’une solution de phosphate d’ammoniaque.

N’oublions pas la cuve curative qui consiste à traiter le feuillage avec une bouillie à base de diméthoate. lien

Passons de l’olivier au blé, puisqu’un agriculteur a trouvé une parade intelligente à tous ces soucis en cultivant des variétés anciennes afin d’éviter les traitements chimiques. lien

Il s’appelle Jean-Jacques Mathieu et travaille avec 200 blés différents, blés justement connus pour offrir une résistance naturelle aux insectes et aux maladies, tout en assurant une bonne production. lien

Et puis, bonne nouvelle, 2 chercheurs belges ont découvert un désherbant 100% naturel.

Il s’agit d’une bactérie, la streptomyces scabies, qui lorsqu’elle rentre en contact avec des aliments, libère une toxine qui a un important pouvoir désherbant naturel et biodégradable, sauf qu’il était difficile d’en produire en grande quantité, vu son prix.

Les chercheurs ont donc trouvé un procédé pour produire à grande échelle une toxine aux effets similaires, mais à plus bas prix. lien

On le voit, il existe donc de nombreuses solutions acceptables pour l’environnement permettant d’éviter les dangereux pesticides, et les OGM.

En effet, les promoteurs de l’agriculture chimique ont proposé les OGM, (organisme génétiquement modifiés) dont la finalité est d’intégrer à la plante le pesticide, de façon à ce que l’insecte prédateur soit éradiqué s’il tente de s’en prendre à la plante…sauf que les pesticides de la plante se retrouveront fatalement dans nos assiettes.

Pour être plus précis, il faut distinguer les plantes OGM qui tolèrent certains herbicides, et celles qui produisent dans leur cellules des protéines insecticides…ce qui sur le fond ne change pas grand-chose. lien

Soit dit en passant, une bonne partie du financement de la recherche sur les OGM vient des millions récoltés pour le Téléthon, puisque ce sont les mêmes laboratoires qui travaillent sur les maladies génétiques et la recherche sur les OGM, sans que les français en soient conscients.

Alors comment ne pas s’étonner de la récente décision européenne d’autoriser 19 produits OGM, libre ensuite à chaque pays de décider pour lui-même…(lien) ce qui est parfaitement hypocrite, car une fois les OGM entrés en Europe, il sera bien plus compliqué de les empêcher d’intégrer les produits transformés.

Comme l’ont affirmé 2 porte-paroles d’EELV : « dans une zone de libre circulation des marchandises, la possibilité laissée aux Etats d’interdire ensuite ces OGM sur leur territoire est un leurre (…) les porcs et les jambons produits avec des aliments transgéniques en Pologne ou en Espagne se retrouveront sans aucune difficulté dans les rayons des grandes surfaces des autres pays. Il n’y aura en effet aucune possibilité de mettre en place des contrôles efficaces ».

Alors quelle parade pour le consommateur ?

Et quid de Monsanto, créateur de Round-UP ?

Cette courte vidéo fait un joli tour de la question et des lanceurs d’alerte ont dressé la liste la plus complète possible des sociétés qui utilisent les produits Monsanto.

Il s’agit de sociétés peu connues en France dont ils ont répertorié les marques qu’ils commercialisent, et qui sont vendues sur le marché français et européen.

On y trouve pèle mêle coté boissons Coca-Cola, d’autres bien connus.

Sur le chapitre sucreries, ils citent Carambar, Malabar, Hollywood, et beaucoup d’autres.

La liste complète est sur ce lien

Les lanceurs d’alerte précisent tout de même que toutes les marques mentionnées ne contiennent pas forcément des produits Monsanto, mais elles appartiennent à des sociétés qui, selon le blog américain, « Collective Evolution » utilisent des produits Monsanto pour certaines de leurs productions.

Les consommateurs sont-ils prêts à boycotter ces produits dangereux, afin de redonner à notre alimentation la qualité qu’elle a perdue ?

L’avenir nous le dira, d’autant que l’on sait aujourd’hui que l’agriculture biologique pourrait alimenter 9 milliards d’êtres humains, en étant plus productive que l’agriculture intensive et chimique. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « fais du bien à ton corps pour ton âme ait envie d’y rester ». 

L’image illustrant l’article vient de ligue-cancer.net

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Dites oui à l’oignon

Plus fort que Champignac

Guérir ou mourir en mangeant

Prenons en de la graine !

Des racines et des arbres

Finissez vous assiettes

Main verte pour tomate rouge

Le bruit du silence

L’huile de l’arbre

La drogue ce tabou

A table avec les sauvages

Arrêtez la terre, je veux descendre

A l’oreille des feuilles

La terre folle

Au bois de mon cœur

Mourir pour un peu de chanvre

Les dessous du chou

Un article à la noix

Le jardin extraordinaire

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

L’amarante, plante espiègle

Des pommes, des poires, mais pas n’importe quoi

Aimer la Terre

Les avancées de l’immobile

A l’aide d’iode

N’écrasez pas le champignon

Jamais déçu par le chou

Sauvé par l’écorce

Les vilains secrets du terroir

OGM, globalement mauvais


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 29 avril 2015 10:06

    Bonjour monsieur Cabanel.
    Alors, on a la « patate » aujourd’hui ?
     smiley 


    • Calva76 Calva76 29 avril 2015 15:08

      @colere48
      A bah flûte alors, c’est déjà Alex qui tient le haut du pavé avec ses remarques désobligeante. smiley


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 30 avril 2015 13:56

      Ce qui se passe en ce moment est très grave, et les mobilisations du 1er Mai doivent le dénoncer. Voir notre article d’aujourd’hui :
       

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/30/1er-mai-ogm-tafta-aecg-acs-mobilisation-i-50858.html

      1er Mai, OGM, TAFTA, AECG, ACS, mobilisation... (I)

       
      Le 30 avril 2015, Les Echos écrit « 1er Mai : des syndicats en ordre dispersé face au Front national » , et commente à ce sujet « Les défilés de vendredi s’annoncent peu fournis ». Mais le problème réside-t-il vraiment dans les divergences entre directions syndicales ? La réalité très inquiétante est que les appels syndicaux à la journée du 1er Mai ne sont guère mobilisateurs malgré la gravité de la situation actuelle. Une question de la plus haute importance, escamotée dans ces appels, est celle des projets de traités transatlantiques entre l’Union Européenne et les deux pays « riches » de l’Amérique du Nord. Pourtant, qu’il s’agisse du traité en préparation entre l’Union Européenne et les Etats-Unis (TAFTA - TTIP, Trans-Atlantic Free Trade Agreement ou Transatlantic Trade and Investment Partnership, Traité de libre-échange transatlantique ou Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement) ou de l’AECG - CETA (Accord économique et commercial global ou Comprehensive Economic and Trade Agreement) avec le Canada, les conséquences risquent d’être très lourdes pour les travailleurs français et européens. Qui, concrètement, dénoncera le 1er Mai cette stratégie de mise en concurrence rapprochée de populations, salaires, standards sociaux, lois et règlements... ? Il en est de même du projet d’Accord sur le Commerce des Services ou Trade in Services Agreement (ACS - TISA). Pourquoi de tels silences de la part des directions syndicales, à l’occasion de la Fête du Travail ? Sans oublier les implications prévisibles de ces traités pour la vie quotidienne de tous les citoyens. A ce sujet, un exemple d’actualité est celui des organismes génétiquement modifiés (OGM) auxquels l’Union Européenne ouvre de plus en plus ses portes au bénéfice des grandes multinationales. La réalité est que, qu’il s’agisse du TAFTA - TTIP, de l’AECG - CETA, de l’ACS - TISA ou encore des OGM, le rejet citoyen est large et dépasse les clivages politiques ainsi que les différences de points de vue à l’égard de l’Union Européenne. Raison de plus pour que ces questions ne soient pas laissées de côté lors des mobilisations du 1er Mai. La recherche, l’éducation, la santé, l’agriculture, l’ensemble des services publics... sont très directement menacés. Témoigne de l’inquiétude des scientifiques l’exposé d’il y un an de la géographe Carmen de Jong, professeure à l’Université de Savoie, à l’occasion de la campagne pour les dernières élections européennes. Diffusées par le média alternatif librinfo74 avec le titre parlant «  DÉBATS EUROPÉENNES / GMT : Les Verts dénoncent l’implication directe des multinationales dans la négociation du Grand Marché Transatlantique », les déclarations de Carmen de Jong, alors candidate d’ouverture sur la liste d’Europe Ecologie - Les Verts dans le Sud-Est, prennent une actualité particulière au vu de l’annonce récente de la Commission Européenne concernant les OGM et qui constitue de toute évidence une préparation de la signature du TAFTA - TTIP. Peut-on se taire à ce sujet à l’occasion du 1er Mai ?
       
      [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/30/1er-mai-ogm-tafta-aecg-acs-mobilisation-i-50858.html ]
       
       
      et aussi :

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/25/1er-mai-recherche-education-mondialisation-i-50843.htm
      1er Mai, recherche, éducation, mondialisation... (I)

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/26/1er-mai-recherche-education-mondialisation-ii-50844.html
      1er Mai, recherche, éducation, mondialisation... (II)
       
      http://blogs.mediapart.fr/blog/scientia/270415/un-1er-mai-sans-tafta-aecg-acs
      Un 1er Mai sans TAFTA, AECG, ACS... ?  



      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/
      http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2015 15:30

      @Indépendance des Chercheurs
      merci de votre intervention.

      la situation est grave... ne nous laissons pas faire : ces accords tafta sont une calamité.
      et connaissant la façon de procéder de juncker, il est capable de passer outre la décision des états, en donnant la décision finale à la commission européenne...comme il l’a fait récemment pour les ogm.


    • soi même 29 avril 2015 10:38

      Et oui mon brave monsieur , le monde fout le camp, même les oliviers ont le bourdon !


      • fred.foyn Le p’tit Charles 29 avril 2015 10:51

        +++

        Nos agriculteurs sont des champions pour semer du poison sur les sols....Quand on fait des analyses des produits consommés (en grandes surfaces) par les gens...on cache vite les rapports démontrant les poisons étalés pour être consommés...mais par contre un gus qui fait pousser du raisin sans produits chimiques doit passer au tribunal... ?

        • Ruut Ruut 29 avril 2015 12:38

          @Le p’tit Charles
          Bien vu en plus il est pénalement condamné.
          Le show doit cesser et la qualité saine et durable doit revenir dans notre pays.

          Quand a l’agriculteur mort par les pesticides qu’il a lui même mis, pourquoi n’était il pas informé des dangers des produits qu’il utilisait ? mensonge ou un empoisonneur empoisonné par lui même ?
          Et que dire aux pauvre consommateurs des vins ou mangeurs des raisins ce cet empoisonneur ?

          Oui le législateur est aussi coupable de manque d’interdiction de poisons.
          Mais c’est le même législateur qui veux autoriser les drogues en vente légales sur notre territoire.


        • soi même 29 avril 2015 13:04

          @Ruut, cette aventure et comme l’affaire de l’amiante, dès sont origine l’on a connaissance de sa toxicité, et l’on fait comme si rien n’était, intéressez vous à l’histoire du Roundump et vous verrez aux Etats Unis , là où il était fabriqué les ouvrier en son morts !

          Tous ce tiens en un mots le Capitalisme productrice, peut importe les dégâts collatéraux, l’important sont les dividendes boursières !

          Et ce n’est pas un article de Sieur Cabanello avec son Allegro Presto qui va changé quelque chose, et pour causse ses articles non qu’une fin politique  !

           


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 13:16

          @Ruut
          sur la question des drogues, je me permet de rebondir.

          chacun sait que le tabac, l’alcool, et donc aussi le vin (on pourrait aussi évoquer quelques médicaments) sont des drogues...l’état les considère légales.
          Pourquoi ?
          il y a quelques dizaines d’années, les USA avaient prohibé l’alcool, et il ne s’en est jamais autant consommé...avec un danger potentiel accru, vu qu’il n’y avait pas le moindre contrôle de la qualité du produit... mais c’est un autre débat.
          interdire n’empêche pas la consommation, mais augmente le danger sanitaire.
          j’ajoute que légaliser la conso du chanvre (pour ne citer que lui) coupera les vivres aux maffias qui profitent de l’interdiction pour s’enrichir.
          mais je crains m’être éloigné du sujet.
          je profite de l’occasion pour vous suggérer modestement de ne pas tenir compte du troll soi même dont la pensée est à l’image de son utilisation de la grammaire.
          mais c’est vous qui voyez.
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 13:18

          @Le p’tit Charles
          je ne vais pas me faire l’avocat des agriculteurs qui utilisent la chimie...mais, je sais bien que tourner la porte à cette mascarade dangereuse ne doit pas être facile.

          pourtant, je suis sur que le bon sens devra finalement l’emporter.
          l’avenir nous le dira.
          merci de votre commentaire.

        • Ruut Ruut 29 avril 2015 13:42

          @soi même
          Le roundump un produit qui tue par simple contact je n’imagine même pas l’impacte sur un bébé qui touche et goute tout.
          Le pire c’est que mes voisins eux ils arrosent a mort de Roundump.


        • soi même 29 avril 2015 13:47

          @olivier cabanel, il est évident votre seigneurie évite de ce mêle à la plèbe !

          Il me parait évident à votre attitude d’asticotcrate , j’ai perdures le privilège des attentions du petiot Néo Léonardo de Vinci !

           Et bien tant mieux qui est lourd cet alpin de matou vue !

           smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  :->

        • rajex rajex 29 avril 2015 14:41

          @olivier cabanel
          « j’ajoute que légaliser la conso du chanvre (pour ne citer que lui) coupera les vivres aux maffias qui profitent de l’interdiction pour s’enrichir. »


          Oui ! mais au profit de quelle(s) autre(s)mafia(s) ?

        • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 15:55

          @rajex
          si vous voulez parler de l’état (« quelle autre mafia »), effectivement, l’état s’enrichit crapuleusement en prélevant des taxes sur le tabac et l’alcool...tout le monde le sait, mais au moins, il y a une vérification sanitaire des produits vendus ...en principe !

           smiley

        • captain beefheart 29 avril 2015 21:44

          @Ruut
          Dans mon département il y a des représentants en produits agricoles qui font plusieurs fois par an le tour des fermes pour prendre les commandes des paysans.Ils ont un fonction de conseiller aussi,ils font le tour des parcelles avec l’agriculteur pour remédier au problèmes de chaque terrain,les carences,quel herbe semer,quel produits fongicides épandre,quel engrais.On l’appelle « technicien ».
          Figurez-vous qu’il y en a un de ces techniciens qui porte aussi un message politique.Partout il dit « Les écolos,il faut les tuer ».
           Finalement c’est lui l’assassin de la nature,et de sa clientèle avec....


        • BOBW BOBW 29 avril 2015 22:01

          @olivier cabanel : Selon mon humble avis votre article est très valable pour aider efficacement tous ceux , professionnels ou possesseurs de jardins ,qui luttent contre l’utilisation de ces saloperies de pesticides fabriqués par des industriels empoisonneurs, en particulier à propos de l’olivier (Avec mes cinq oliviers attaqués par cette affreuse mouche de l’olivier la Bactrocera oleae qui a détruit en 2014 les fruits de mes cinq arbres ainsi que les fruits de mon figuier tri-centenaire je suis en train de préparer une vingtaine de pièges à l’aide de bouteilles plastiques transparentes de 1,5 litre ,percées sur le haut de trous de 5mm, badigeonnées de glu, contenant 15 g de phosphate d’ammoniaque dissout dans de l’urine colorée avec une ou deux cuillères à café de curry.)


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 22:12

          @captain beefheart
          ça ne me surprend pas... je possède un document qui montre de quelle manière monsanto agit pour persuader les agricultueurs de continuer leur sale boulot d’empoisonneur.

          je le publierais sous peu.

        • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 22:14

          @BOBW
          bravo

          ne dédaignez pas non plus les « pièges sexuels » pour ces mouches, dont j’ai donné le lien dans l’article et qui semblent intéressants.
          en tout cas, ça me parait plus intelligent que de sacrifier les arbres.
          courage.

        • aucellus 30 avril 2015 09:59

          @BOBW
           

          Pour info la mouche de l’olivier ne pond que lorsque les températures dépassent les 30 degrés.
          Donc placer des pièges maintenant est prématuré.
          Autres problème avec ces pièges, ils attirent les mouches donc toutes celles présente dans un rayon de quelques km selon les vents dominants.
          Je vous recommande l’utilisation d’une bouillie composée d’eau, de savon noir et d’argile.
          Le savon sert de fixateur, l’argile de ’peinture’. 
          En recouvrant vos oliviers de cette bouillie les mouches seront leurrées et ne se poseront pas sur vos arbres. A renouveler en cas de fortes pluies, l’arbre devant être blanchâtre.




        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 avril 2015 19:01

          @Ruut
          S’il était informé, Monsanto and Co, feraient faillite...


        • Agafia Agafia 3 mai 2015 21:21

          @Ruut
          Attention roundup est une marque commerciale, la saloperie de substance active herbicide est le glyphosate


          Important de le savoir quand on lit une notice.

        • Alex Alex 29 avril 2015 13:13

          La curieuse « attraction sexuelle » entre Olivier et mouches aurait mérité un développement, tout en évitant les détails scabreux. Pour compléter cet article, beaucoup moins drôle que les « scientifiques » habituels, il serait utile de connaître les réponses apportées par nos savants (euros) députés aux questions soulevées.


          • gaijin gaijin 29 avril 2015 13:28

            @Alex
            des réponses ?
            facile ....
            la france en tant que pays vassal des states est là pour offrir des débouchés aux entreprises us ( mise en place du plan marshall pour fourguer des tracteurs et utiliser les phosphates que l’on n’utilisait plus dans les munitions ) 
            et aussi pour mener des conflits a sa place et servir de première ligne contre la russie .....mais c’est une autre histoire


          • alberto alberto 29 avril 2015 13:50

            Bonjour, Olivier :

            Il faut être indulgent avec le « législateur » !

            Il peut pas être partout à la fois avant de finir d’intensifier sa lutte contre l’utilisation ultra-dangereuse du purin d’orties ...

            Y a tout de même des priorités, non ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 14:11

              @alberto
              on ne dira jamais assez les bienfaits que peut apporter l’ortie !

              en potage... en huile essentielle...et aussi en purin, comme vous l’indiquez avec pertinence.
              merci

            • Calva76 Calva76 29 avril 2015 14:55

              @olivier cabanel
              Un bon outil pour l’autoflagellation.
              Tu devrais essayer après un bon plat de patates... smiley


            • BOBW BOBW 29 avril 2015 20:47

              @olivier cabanel :C’est très Igolo ces moinssages insensés qui viennent sans aucun doute de tout petits charlots probablement  payés par des lobbies « Anti naturel » !



            • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 22:16

              @BOBW
              ce sont seulement des garnements, restés très infantiles, qui ne supportent pas que je leur ai déclaré qu’ils n’existaient plus... de petits trolls sans importance.

               smiley

            • Calva76 Calva76 29 avril 2015 22:38

              @olivier cabanel
              Bah alors vieux croûton, on déprime ? smiley

              Tu radotes un peu sur les petits trolls sans importance ces derniers temps.
              Et si ils étaient aussi insignifiants tes derniers soutients s’étonner aient ils comme cela d’une telle agitation mmmmmh ? smiley

              T’as franchi un seuil dans tes conneries cracrabanel et le temps se couvre... smiley

            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 29 avril 2015 13:52

               Je suis chimiste mais aussi (peut-être) soucieux la santé. Pensez-vous que l’on pourra se passer des pesticides sans affecter la santé humaine par pénurie d’aliments ?


              • bakerstreet bakerstreet 29 avril 2015 13:59

                @Jacques-Robert SIMON

                Réponse : Oui. 
                Je suis pas chimiste, mais citoyen informé. 
                Alors stop au lobbying de Montsanto.
                 La filière de la saloperie : Pesticides, herbicides fongicides date de la dernière guerre, et résulte de la transformation des explosifs en engrais, avec le même résultat létal à l’arrivée.

              • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 14:08

                @Jacques-Robert SIMON
                si vous avez lu attentivement l’article, vous avez la réponse.

                 smiley

              • soi même 29 avril 2015 14:20

                @Jacques-Robert SIMON, la réponse est oui, et pour confirmé, il y a eux une meilleurs connaissance grâces à la science et la diversité biologique fait que maintenant, l’on peut se passé de tous les produits phytosanitaires et engrais chimiques sans qu’il est un risque de famine !

                Et cela est valable depuis 1924 , lors du premier cours sur l’agriculture biodynamie !

                Sur se sujet Olivette peut aller pressé ses burettes !

                 smiley  smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 15:53

                @Jacques-Robert SIMON

                voici le passage de l’article qui vous a manifestement échappé.
                on sait aujourd’hui que l’agriculture biologique pourrait alimenter 9 milliards d’êtres humains, en étant plus productive que l’agriculture intensive et chimique. lien
                bonne lecture.

              • bakerstreet bakerstreet 29 avril 2015 13:54

                Bravo pour votre article. 

                Il est plus que temps de changer nos habitudes, et nos intérêts à courte vue.
                Est ce un hasard si nous sommes à la fois les champions du monde du diesel, de l’emploi des pesticides, et de la filière nucléaire. 
                Nos enfants seront ravis quand ils passeront chez le notaire, prendre leur part d’héritage. 
                Il existe pourtant des solutions : Pour le diesel, le japon qui avait énormément de diesel a inversé la tendance en donnant des primes à la casse, et en taxant les vieux moulins....

                Bon, c’est vrai qu’on continue malgré tout à nier, envers et contre tout, comme on l’a fait pour l’amiante. 
                Il n’y avait pas beaucoup de journaliste à radio france pendant la grève, mais j’en ai entendu un tout de même prendre le micro pour donner des conseils : « Les voitures à essence sont maintenant recherchées. Alors c’est pour vous le moment de faire de bonnes affaires en achetant une diesel, puisque les prix dégringolent. »....On aurait envie que certains restent en grève toute leur vie....

                Pour l’agriculture, c’est délirant, même les parisiens ont dans les cheveux des particules de pesticides. Cette saloperie se déplace avec les nuages. Dernièrement à la campagne, intoxiqué par un paysan qui se foutait comme d’une guigne des promeneurs. Tout le monde se barrait en courant. On se serait cru dans « la mort aux trousses » !
                Mais circulez y a rien à voir. Le seul danger c’est le terrorisme. Pas agricole, mais musulman, bien sûr. Combien encore de milliers de morts anonymes avant qu’on prenne des décisions. 


                • soi même 29 avril 2015 14:50

                  @bakerstreet et bien , je m’inquiète de votre tardive prise de conscience, et à près tout vaut mieux tard que jamais !


                • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 15:52

                  @bakerstreet
                  je partage et remercie sincèrement.


                • bakerstreet bakerstreet 29 avril 2015 18:52

                  @soi même


                   ???
                  M’auriez vous surpris avec un pulvérisateur rempli de roundup ?
                  je vous jure c’était pas moi, j’ai jamais tué de chat comme ça
                  Ou c’était y a longtemps. 
                   Mais ça fait un moment que je me suis converti à l’écologie. 
                  Je ne vais tout de même pas sortir mes souvenirs d’anciens combattants des manifs des années 70 pour vous convaincre. 

                • olivier cabanel olivier cabanel 29 avril 2015 22:09

                  @bakerstreet
                  soyez indulgent avec ce pauvre « lui même »... pour une fois qu’il propose un commentaire lisible.

                  même si il est une fois de plus à coté de la plaque.
                   smiley

                • soi même 30 avril 2015 00:47

                  @olivier cabanel, en cabane mon grand, surtout quand l’on tire la substance moelle de tes articles donc certain au niveau politique ne reflété pas une lumineuse pensé du vert passé au soutien des roses bonbons .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès