Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Fraudes à la Sécu en Corse

Fraudes à la Sécu en Corse

Plusieurs millions d’euros détournés en Corse. Et il s’agit encore de fraudes à la Sécurité sociale. Malgré les surveillances accrues et les multiples contrôles comment cela est-il encore possible ?

On entend parler de fraudes à la Sécu depuis de nombreux mois déjà, ce qui aurait dû décourager bon nombre de fraudeurs. Avec le déficit croissant de la Sécu, il était temps d’agir ou de réagir. Ainsi, les malades sont dorénavant plus attentivement surveillés sur l’état réel de leur maladie, la bonne prise de leurs médicaments et le respect des heures de sortie. Les médecins sont également mieux surveillés afin d’éviter tout abus d’arrêt maladie ou autres fraudes... En effet, en 2006, il y eut 351 interdictions faites à des médecins de donner des soins (interdictions allant d’un mois à plus d’un an ) et 143 personnes condamnées à des peines de prison pour escroquerie. On relève également six fois plus de fraudes à la Sécu en 2006 qu’en 2005.

Mais avait-on pensé jusqu’alors que les fraudes à la Sécu pouvaient être faites par le personnel même de la CPAM. Eh bien, l’affaire de Bastia nous montre les caisses d’assurance maladie sous un jour nouveau avec plusieurs de millions d’euros détournés en son sein et dont le principal fraudeur n’est autre que le contrôleur de la caisse. Le contôleur a été mis en examen le 2 octobre 2007 et laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Mais il n’a pas détourné ces millions d’euros seul, il s’agit certainement d’une bande organisée, précise Jean-Jacques Fagni, procureur de la République de Bastia, à l’AFP. L’enquête sur d’éventuelles fraudes au sein de la Sécu de Bastia avait démarré depuis plusieurs mois suite à une plainte déposée par un ancien directeur de la caisse qui dénonçait des abus et des fraudes au sein de l’établissement. Ainsi, en avril 2007, la CPAM de Bastia fut perquisitionnée et plusieurs documents informatiques saisis. En juillet 2007, deux médecins ont été mis en examen dans cette affaire et l’un deux se révéla être un ex-coordinnateur de cette même caisse.

Les escroqueries se présentaient de différentes manières, il s’agissait parfois :

- d’acceptation de dossiers qui ne devaient normalement pas reçevoir d’approbation ;

- d’accroissement du taux d’invalidité d’un patient ;

- d’indemnités versées dans le cadre d’accidents de travail fictifs.

Le travail des enquêteurs consiste également à faire le point entre les escroqueries de la bande organisée et les escroqueries individuelles. Les autorités ignorent encore combien de personnes sont impliquées dans cette affaire. Mais l’enquête a démarré depuis déjà plusieurs mois et suit son cours...


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 10 octobre 2007 13:42

    Et encore,la Corse est une caricature de ceux qui existe dans d’autres caisses.

    L’informatisation n’a rien apporté ,car cette productivité de l’information n’allait pas dans le sens voulu par les syndicats qui en croquent aussi.

    COmment peut-on accepter cela encore à ce jour ?


    • titinu 10 octobre 2007 13:44

      il faudrait vraiment que la Sécurité Sociale traque la fraude. Tout est sur informatique, il est pourtant facile de le faire en sortant des numèros hors normes, en croisant des fichiers, etc ... lorsqu’on le veut ! voilà le problème ...


      • Roswell 10 octobre 2007 15:33

        Etrange...

        Plusieurs millions detournés en corse : 2 commentaires

        Un arabe qui escroque le rmi : 200

        Trouvez le probleme...

        pas d’arabes = pas de commentaires ?


        • libremax libremax 10 octobre 2007 15:54

          Je ne comprends pas votre commentaire.
          - Premièrement qui désignez-vous par « un arabe » ? Quelle est la signification de « 200 » ?
          - Deuxièmement, je pense que « fraude à la sécu ou au RMI » est suffisant pour cerner le problème, je ne vois par ce que le mot « Corse ou arabe » apporte, sinon l’envie de stigmatiser les habitants de ces régions.. Vous souhaitez exposer un problème ou du racisme ?


        • Roswell 10 octobre 2007 16:36

          Que ce soit Corse ou Breton c’est identique. Je n’accuse pas les corses d’êtres plus malhonnête que les autres.

          Je dis juste que j’ai l’impression qu’un français « de souche » qui fraude ou detourne de l’argent ne semble pas choquer les gens alors que si le fraudeur est d’origine etrangère (pays du magreb, confession musulmane...) le sujet peut atteindre un nombre de commentaires tres largement superieur et à caractère tres extremiste. Ce qui prouve en mon sens un certain racisme ambiant.


        • fany 10 octobre 2007 16:55

          Le mot « Corse » est donné à titre informatif. Les faits se sont déroulés à cet endroit, c’est tout et ce sont d’énormes sommes qui ont été détournées. J’aime beaucoup la Corse, donc loin de moi l’intention de nuire à cette population. Est-ce que l’action malhonnête d’un groupe d’individus résidant à Bastia porte préjudice à l’intégrité du reste de la population ? Il est vrai qu’un bon nombre d’individus sont empreints de préjugés et se plaisent à la généralisation. Comme ce n’est pas mon cas, je n’ai pas réalisé que l’évocation du mot « corse » dans mon titre pouvait représenter une occasion pour certain de stigmatiser cette région. Je puis vous assurer qu’en rédigeant mon article, je n’ai pensé qu’à l’information. L’évocation du mot « corse » ne représentait nullement un sentiment personnel négatif et je ne pensais pas alors qu’il puisse être interprété de cette manière.


        • libremax libremax 10 octobre 2007 16:22

          Chère Fany

          Je ne vois pas l’intérêt de préciser « en Corse » dans votre titre , mis à part attiser la polémique, votre activité favorite, comme vous le précisez fièrement dans votre portrait. Celle-ci me semble malsaine... smiley Les corses, encore les corses, c’est fou comme simplement le fait d’être îlien, vous transforme en exutoire d’un pays.

          Vous comprendrez aisément que je ne puis vous embrasser, chère fany smiley


          • pollux 15 octobre 2007 14:43

            Ne discriminons pas, alors n’informons pas ! Le problème décrit est certainement valable partout sur le territoire français... la question n’est pas qu’insulaire mais se pose sans doute chaque fois qu’aucuns moyens sérieux ne sont envisagés pour lutter contre la fraude liée au népotisme, aux liens familiaux ou aux pressions discrètes des uns et des autres. Ce ne sont pas les hommes qu’il faut changer, leurs ressorts sont partout et en tous temps les mêmes, mais bien les systèmes. Ne pas laisser une once de pouvoir entre les mains d’un seul est un début de réponse...


            • leduc 16 janvier 2008 16:51

              Touche pas a mon ile !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès