Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Gardasil, combien de morts ? (sur l’air de « Mediator : combien de (...)

Gardasil, combien de morts ? (sur l’air de « Mediator : combien de morts ? »)

Avec tout médicament, le risque zéro n’existe pas, c’est écrit sur les descriptifs, il suffit de le lire. C’était valable pour le Mediator, comme aujourd’hui pour le Gardasil.

Bien que les médecins se disent rassurants concernant le Gardasil, les chiffres avancés des dégâts du vaccin contre le cancer du col de l’utérus commencent à faire bouger les lignes. Une pétition signée par 600 médecins et 250 sages-femmes, 25 plaintes déposées contre le laboratoire Sanofi Pasteur MSD, rejette le scandale du Mediator à un épiphénomène.

Des chiffres

Ce dernier, et selon les chiffres supposés tant par les autorités de santé que par les journalistes spécialisés et les scientifiques, « aurait fait 2000 victimes », chiffre au conditionnel puisque rien pour le moment ne peut garantir l’exactitude de cette probabilité et du rapport de cause à effet direct entre la prise de Mediator et les valvulopathies. En effet, à ce jour, l’ONIAM a retenu 293 dossiers de « victimes » sur les 8350 dossiers déposés. 50% des valvulopathies constatées ne sont pas dues à la molécule benfluorex.

2000 morts depuis 1976, date de l’autorisation de mise sur le marché jusqu’au mois de juillet 2010, date de son retrait définitif, soit une moyenne de 60 victimes par an.

Le Gardasil, c’est 144 millions de doses écoulées dans le monde, plus de deux millions de françaises vaccinées, 206 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012, des milliards de bénéfice réalisés. Selon le site du docteur Dominique Dupagne, « L’efficacité protectrice de ces vaccins coûteux, largement promus et utilisés, n’est pas prouvée. Nous ne savons toujours pas en 2013 si ce vaccin épargne des vies ou des cancers invasifs. » Et il précise : « Ce vaccin n’apporte actuellement qu’un bénéfice hypothétique et il expose à un risque très rare d’accident grave ». Selon un rapport de 2011 de l‘Agence National de Sécurité du Médicament (ANSM), 1675 cas d’effets indésirables ont été recensés, dont 352 graves. Les données actualisées en 2013 de l’ANSM font état de « 435 cas d’effets indésirables graves dont 135 de maladies auto-immunes incluant 15 cas de SEP »

Les lobbys en action ?

Le laboratoire Servier n’est pas le laboratoire Sanofi Aventis MSD, la branche vaccin de Sanofi. Le rapport de force est sans contexte à l’avantage de Sanofi. Le numéro 3 mondial de la pharmacie possède des modes d’actions bien supérieurs à l’entreprise familiale Servier. Dans son papier d’investigation, Sophie des Déserts écrit : « Le laboratoire peut aujourd'hui se prévaloir de soutiens de taille, ceux de Marisol Touraine, ministre de la Santé, et de François Hollande en personne qui, à la surprise générale, a annoncé, dans le cadre du plan cancer, une relance du Gardasil, avec un doublement de la couverture vaccinale d'ici à cinq ans. Il envisage même, sur les conseils de la Direction générale de la Santé (DGS), de porter à 100% le remboursement de ce vaccin aujourd'hui vendu plus de 350 euros (les trois injections) et de l'inoculer dans les collèges, dès l'âge de 11 ans.

"Le Canard enchaîné" suspecte même la numéro deux de la DGS, Marie-Christine Favrot, d'avoir été influencée par son beau-fils, directeur de la stratégie de Sanofi. Mais, selon nos informations, le Gardasil a aussi été discuté en plus haut lieu. Christian Lajoux, le PDG France de Sanofi, est allé plaider sa cause à l'Elysée, dans le bureau d'Emmanuel Macron. Depuis, le président de la République s'est inquiété que le vaccin ne soit "administré qu'à 30% des jeunes filles...", sans s'interroger sur les raisons de ce désaveu. »

La constance du jardinier

Il convient de relire le roman de John le Carré, The constant gardener, un roman engagé qui dénonce les pratiques des laboratoires pharmaceutiques cherchant à développer des nouvelles molécules et n’hésitant pas à les tester en grandeur nature sur des populations du quart monde. La stratégie marketing et les actions de séduction des populations sont orchestrées par les laboratoires Merck, fabricant du Gardasil. « De l'usine géante de West Point bâtie pour le Gardasil, sur le site d'un ancien parc d'attractions, sortent des millions de lots. Merck en distribue gratuitement à certains pays désargentés, avec l'espoir qu'in fine son produit s'impose aux autorités. Ainsi, en Inde, la firme a fait vacciner des milliers d'adolescentes, sans le consentement de leurs parents, par l'intermédiaire d'une association de la Fondation Bill Gates. Cette expérimentation pseudo-humanitaire lui a valu un rapport cinglant du Parlement indien… Aux Etats-Unis, Merck a convaincu, en finançant sa campagne, le gouverneur Rick Perry de rendre la vaccination obligatoire pour les fillettes du Texas, puis il a voulu faire passer une loi imposant le Gardasil à toutes les immigrantes, avant leur entrée sur sol américain ! Le laboratoire a cherché sans cesse à étendre l'indication de son sérum, aux femmes jusqu'à 46 ans (alors que l'efficacité n'est prouvée que pour les jeunes filles jamais infectées par les HPV) et même aux garçons. C'est ainsi que les Etats-Unis et l'Australie vaccinent aujourd'hui les prépubères, puisque Merck prétend que le Gardasil serait bénéfique sur certains cancers de la gorge induits par des HPV contractés lors de rapports buccogénitaux. »

Et une nouvelle fois, quelle est la place du patient dans ce vaste échiquier du business du médicament ? Où se trouve l’intérêt de la santé publique ? Quels sont les chiffres réels de la nocivité du Gardasil ?

Pour en savoir plus :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/23/01016-20140123ARTFIG00421-mediator-servier-a-paye-pour-293-indemnisations-a-l-amiable.php

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/04/03/22177-cancer-col-luterus-nouvelles-plaintes-contre-gardasil

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/04/03/22179-faut-il-avoir-peur-gardasil

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20140404.OBS2688/exclusif-cancer-du-col-de-l-uterus-pourquoi-le-vaccin-gardasil-fait-peur.html

http://www.atoute.org/n/GARDASIL-Interet-Risques-Dangers.html

http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Gardasil-vaccination-contre-les-papillomavirus-humains-HPV-Point-d-information


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • alberto alberto 11 avril 2014 15:19

    Si les petits cochons ne le mange pas, au rythme où ça va, Monsanto ne devrait pas tarder à prendre de contrôle de tout ça !


    • CASS. CASS. 12 avril 2014 13:04

      http://www.medisite.fr/a-la-une-deces-de-17-personnes-prenant-un-traitement-de-la-schizophrenie.587557.2035.html?xtor=EPR-26-582339[Medisite-A-la-Une]-20140411
      j’ai remarqué que la mode est à taxer bien trop facilement et systématiquement de skyzophrène depuis quelques temps, je trouve ça plus que très très louche !!


    • njama njama 12 avril 2014 10:58

      Gardasil, combien de morts ?

      TWENTY-SIX in the United States between September 1, 2010 and September 15, 2011  as well as incidents of seizures, paralysis, blindness, pancreatitis, speech problems, short term memory loss and Guillain-Barré Syndrome.

      US court pays $6 million to Gardasil victims

      WASHINGTON, April 10, 2013 - Gardasil, the vaccine for HPV (human papillomavirus), may not be as safe as backers claim.

      Judicial Watch announced it has received documents from the Department of Health and Human Services (HHS) revealing that its National Vaccine Injury Compensation Program (VICP) has awarded $5,877,710 dollars to 49 victims in claims made against the highly controversial HPV (human papillomavirus) vaccines. To date 200 claims have been filed with VICP, with barely half adjudicated.
      [...]
      The facts appear to contradict the FDA’s safety statements. The adverse reaction reports detail 26 new deaths reported between September 1, 2010 and September 15, 2011 as well as incidents of seizures, paralysis, blindness, pancreatitis, speech problems, short term memory loss and Guillain-Barré Syndrome. The documents come from the FDA’s Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) which is used by the FDA to monitor the safety of vaccines.

      That’s 26 reported deaths of young, previously healthy, girls after Gardasil vaccination in just one year.


      • njama njama 12 avril 2014 15:50

        Dédicace particulière de ce commentaire à Marisol Touraine nouvellement nommée « ministre des Affaires sociales et de la Santé ».

        « Silence on vaccine »

        De nos jours, l’enfant nord-américain reçoit environ 48 doses de 14 vaccins différents avant l’âge de six ans, soit le double du nombre prescrit 25 ans auparavant.
        Un documentaire (1:26:49) qui donne la parole à des victimes de la vaccination, ainsi qu’à des chercheurs et des spécialistes des domaines médical et juridique au Québec, en France et aux États-Unis.

        Des recherches en cours semblent indiquer que la vaccination serait directement responsable de désordres immunitaires ou neurologiques chez certaines personnes prédisposées génétiquement ou neurologiquement à mal réagir aux composantes des vaccins. Autisme, sclérose en plaque, syndrome de Guillain-Barré, myofasciite à macrophages, encéphalites, paralysies, neuropathies et autres ; la liste des maladies répertoriées indique bien la gravité de la situation.

        Avec Silence, on vaccine, Lina B. Moreco trace un portrait inquiétant de cette problématique qui touche l’ensemble de la société. Tourné au Québec, en France et aux États-Unis, son documentaire souligne l’ampleur du phénomène. Outre les victimes, les familles et les citoyens, des chercheurs de haut niveau donnent leur avis sur la question et aident à démythifier les processus complexes régissant les effets secondaires de la vaccination.

        Loin de rejeter les avantages indéniables et largement documentés de la vaccination pour l’ensemble de la population, Silence, on vaccine met en lumière la nécessité de soutenir des recherches pour mieux comprendre les effets à long terme des vaccins et ainsi mieux protéger la minorité à risque. Ce documentaire profondément humain soulève une question aussi fondamentale que troublante : combien de personnes peut-on accepter de sacrifier dans le silence au nom du bien commun ?

        http://www.youtube.com/watch?v=Mt1WJO9JV-4


        • njama njama 12 avril 2014 17:06

          Gardasil, combien de morts ?

          AUCUN MORT ! ... à lire le document ci-dessous publié par Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) de juillet 2011

          Circulez il n’y a rien à voir ! (bande de veaux ...)

          Gardasil® : Troisième bilan du plan de gestion des risques européen et national (12/07/2011) PDF

          en dehors de quelques « effets indésirables connus bénins et transitoires ... et syncopes vasovagales » signalés « L’analyse des données de surveillance disponibles ne remet pas en cause le rapport bénéfice/risques du vaccin » nous dit ce document.

          L’expression « plan de gestion des risques » indiquant clairement que la méthodologie de la vaccination en général épouse cette pseudo-raison - tant elle n’a rien de commun avec la science - de cette pseudo philosophie utilitariste - dont on se demande ce qu’elle pourrait avoir en commun avec l’éthique ? - ...  qui est la doctrine de cette secte para-gouvernementale qu’on appelle OMS, et qui vise comme chacun ne le sait pas forcément, le bien-être du plus grand nombre (qu’ils disent ! et en fonction de leurs critères bien sûr ), et, désolé messieurs, dames, et braves gens pour les quelques dommages collatéraux occasionnés au passage. « Morts pour la Science » ! (ou pour les Labos, c’est selon) ...

          Ces quelques homicides et handicaps tout à fait involontaires au passage qui ne pèseront pas lourds dans les statistiques du « plan de gestion des risques ».


          • njama njama 12 avril 2014 18:55

            Gardasil les victimes s’accumulent, mais il est toujours vendu et remboursé, sous la « haute surveillance » de l’Afssaps.
            par Sylvie Simon

             Les dernières données du VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System https://vaers.hhs.gov/index ) sont de plus en plus inquiétantes : En août 2011, on comptait 23 388 victimes, dont 763 infirmes et 103 décès, en octobre, elles étaient 23 982, 780 infirmes et 104 décès, et en novembre, 24 184 victimes, 789 infirmes et 108 décès, sans compter les quelque 5 000 victimes, n’ayant toujours pas récupéré leurs fonctions normales. Enfin, aux dernières nouvelles, en mars 2012 il y avait 25 132 victimes, dont 110 décès et 826 infirmes.

            à eux seuls, ces chiffres devraient faire immédiatement retirer ce vaccin de la vente, mais il est notoire que les déclarations d’accidents au Vaers représentent un minuscule pourcentage de la réalité. En effet, le 2 juin 1993, la FDA avouait dans Jama qu’une étude du CDC démontrait que : « Seulement 1 % des accidents graves lui étaient rapportés ». Le magazine Money de décembre 1996 a bien confirmé cette considérable sous notification. Il est certain que si l’on multiplie les chiffres officiels par ce pourcentage, la situation est terrifiante. En outre, tout le monde ne connaît pas le Vaers, ne serait-ce que la France, où le massacre continue, sous « haute surveillance ». On peut se demander ce qu’ils surveillent, les accidents, les morts, ou les bénéfices des laboratoires.
            Les parutions sur le sujet ne cessent d’arriver chez ceux qui se penchent sur le malheur des autres, au lieu de les balayer d’un revers de main.
            [...]
            http://www.sylviesimonrevelations.com/article-les-victimes-du-gardasil-s-accumulent-mais-il-est-toujours-vendu-et-rembourse-sous-la-haute-sur-102321683.html

            Dans cette Page du même site, une série d’articles sur le sujet « Vaccin Gardasil/Cervarix Danger »

            http://www.sylviesimonrevelations.com/categorie-12122508.html


            • BachA 13 avril 2014 11:55

              Bonjour je me permets de commenter cet article, car certaines incohérences me semblent importantes à corriger, le gardasil est un produit commercialisé par Sanofi pasteur MSD pour le compte de Merck au USA / MSD en Europe (Sanofi Pasteur MSD qui est une joint venture à 50% Sanofi Pasteur - division vaccin de SANOFI et 50 % Merck (MSD))
              ce produit n’est pas fabriqué par SANOFI mais par la société américaine Merck/MSD

              BA

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès