Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grève des soins : non aux franchises médicales !

Grève des soins : non aux franchises médicales !

Bruno-Pascal Chevalier, atteint du SIDA, a entamé il y a trois mois une grève des soins, pour protester contre l’instauration des franchises médicales.

La grève de la faim de Bové est médiatisée... sans certitude quant au résultat !

Celle-ci risque de l’être un peu moins, surtout dans la durée, mais espérons que Bruno-Pascal Chevalier sera entendu !
Il a en tout cas écrit une lettre à Nicolas Sarkozy.

Bon courage, Monsieur !

Extraits :
Monsieur le Président, je vous fais part officiellement de ma grève de soins que j’entame aujourd’hui en soutien à toutes les victimes de la mise en place de la franchise médicale. [...]
Sachez que la franchise médicale va pousser silencieusement beaucoup de malades à prendre la même décision que moi au risque de sacrifier leur vie.
[...]
Lorsque je regarde les feuilles de remboursement de mes médicaments et que je regarde le prix fixé par les laboratoires et accepté par le gouvernement, je me demande si le trou de la Sécurité sociale n’est pas lié aux tarifs souvent démesurés appliqués par les laboratoires.

grève des soins - franchises médicales - Bruno Pascal Chevalier

La lettre dans son intégralité - Medias Libres
Pour contacter Bruno-Pascal CHEVALIER et lui apporter un soutien : chbrunopasc@aol.com

Dans l’Humanité : « Pas coupables d’être malades ! » :
« Puisque ni les pétitions, ni les manifestations n’ont pu empêcher la mise en place des franchises médicales, j’ai décidé d’entamer une grève des soins pour protester contre ces mesures » [...]
« Acte de désespoir, cri d’alarme, électrochoc. Cette grève est tout cela à la fois » [...]
« D’une certaine manière, on oblige les gens à ne plus se soigner. Je veux mettre les élus devant leurs responsabilités » [...]
« Aujourd’hui, c’est 50 euros, et demain ? » [...]
« C’est d’autant plus injuste que ce sont les plus pauvres qui vont trinquer » [...]
« S’il n’y avait pas le salaire de mon compagnon, je pourrais à peine manger et serais obligé de renoncer à certains soins, comme font de nombreux malades » [...]
« C’est humainement intolérable, d’autant que vivre une maladie est un combat quotidien » [...]
« Avec l’instauration de ces franchises, le pacte de solidarité entre bien-portants et malades, qui était au coeur de la création de la Sécurité sociale, est rompu. »

Dans 20 Minutes : « Bruno-Pascal Chevalier, atteint du sida, en grève des soins contre les franchises médicales »
Bruno-Pascal Chevalier a pris cette décision « au nom de tous les malades » et plus particulièrement des 7,7 millions de personnes atteintes d’affection longue durée (ALD) en France. [...]
Avec les précédentes franchises mises en place et les traitements qui ne sont pas pris en charge à 100%, une certaine somme reste déjà à la charge des assurés atteints d’une ALD, qui peut atteindre 600 euros selon un rapport parlementaire paru en septembre dernier.

Sur France Inter :

Grève de soins - Bruno Pascal Chevalier
Cartier Libre - Caroline Cartier - 07/01/2008

Contre les franchises médicales
Pétition contre les franchises médicales
Grève de Soins

voir aussi : Ce que va vous coûter la franchise médicale


Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Napakatbra Napakatbra 8 janvier 2008 11:35

    Malheureusement... aujourd’hui, l’opposition, c’est le peuple et malheureusement aujourd’hui, il n’y a que cette façon là de contester et d’essayer de faire changer les choses...

    Tant qu’il n’y aura pas d’opposition valable dans ce pays, ce sera au peuple de s’opposer.

    Courage.

    http://lesmots.freelatitude.net


    • Fred 8 janvier 2008 14:15

      Je suis d’accord. Même dans les pays Scandinaves qui sont souvent cités en exemple pour leur système de santé il y a aussi des franchises médicales (de tête elle est de 150€/an/personne en Suède).

      Il faut arrêter la démagogie, 50€/an ce qui représente 100 boites de médicaments ne représente rien au regard des cotisations de chacun dans le système de santé. Un smicard paie à peu prêt 2500€/an (part salariale et patronale) en cotisation de sécurité sociale donc non le système de santé n’est pas financé par les malades.

      Nous avons un problème de surconsommation de médicaments dans ce pays. Comme c’est remboursé les gens ne se posent pas la question sur la nécessité de prendre des médicaments et comme certains médecins sont complices de peur de perdre des clients, pardon des patients, et bien nous avons une nation de gens qui consomment des médicaments comme si c’était des M&Ms. Ce n’est pas grave si


    • Zalka Zalka 8 janvier 2008 16:15

      Oui, être en bonne santé est un droit. Et ce n’est pas parce que dans la plus grande partie du monde, ce droit est totalement bafoué qu’on doit nous même y renoncer.

      La liberté aussi est un droit. Et si vous vous balladez dans le monde, vous verrez que ce droit est bafoué la plupart du temps. Doit on pour autant y renoncer ?

      Mais ce commentaire n’est pas étonnant de la part d’un type qui compare les carnivores aux nazis : il préfère défendre les droits des animaux plutôt que ceux de ses congénères humains. Belle morale !


    • bisane bisane 8 janvier 2008 21:08

      « Notre systeme ne tient que parce qu’on le finance » : tout à fait exact. Mais la question de fond est de savoir si nous souhaitons maintenir un système basé sur « le pacte de solidarité entre bien-portants et malades ».

      Il est bien évident qu’il faut faire la chasse au gaspi, et sans doute mener des réformes plus fondamentales. Face à ces réformes nécessaires, le système des franchises est la solution de facilité, très inégalitaire... car effectivement ce sont les malades qui paient : jusqu’à 600 € par an pour certains (car vous semblez oublier que ces nouvelles franchises s’ajoutent aux précédentes.

      Questions finances, je vous renvoie à ces 2 posts :

      http://social.societal.free.fr/?p=134

      http://www.lepost.fr/article/2008/01/07/1078588_trou-lalahitou-de-la-secu-pourquoi-payez-vous-plus.html


    • logic 9 janvier 2008 09:12

      vous n’avez pas compris que depuis lgtps ce sont les laboratoires qui mènent la danse qui tirent les ficelles et qui plombent notre SS Alors trop facile de culpaliser les Français honnêtes Condamnons d’abord les malhonnêtes et si vous grattez un peu vous verrez qu’ils ne sont pas necessairement du côté où vous pensez


    • JL JL 9 janvier 2008 09:25

      Dire que « la santé est un droit » est un raccourci du même tonneau que celui qui a été utilisé contre les grèves SNCF et RATP : « le droit de se déplacer ».

      Mais quand il y a une pollution de fleuves ou de plages, on ne parle jamais dans les médias du droit à la baignade, à la pêche : non, on interdit purement et simplement la baignade et la pêche.


    • JL JL 9 janvier 2008 09:32

      Si la santé était un droit, alors qu’on interdise les pesticides, les OGM, les téléphones portables, le nucléaire, ...

      Quelle est donc cette secte qui interdit les soins médicaux ?

      Si la santé est un droit, je veux bien, mais qui dira ce qui est bien, ce qui est mal ? Les laboratoires ? Ou les témoins de Jéovah ?


    • Martin Lucas Martin Lucas 8 janvier 2008 19:18

      Il faudra bien q’un jour, les gens de droite se rendent compte qu’ils sont plus des mystiques que des pragmatiques.

      Le discours de droite a ceci de spécial qu’il est totalement auto-réalisateur. Les gens de droite se plaignent de l’inflation de la dette, du trou de la sécu. Or comme par hasard, ces deux indicateurs ont explosé sous des gouvernements de droite, et se sont stabilisés et on même diminué sous des gouvernements de gauche.

      A quoi sert-il de casser son jouet pour ensuite se plaindre qu’il est cassé ? Cela me fait penser au bien connu : « Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage »

      Les gens de droite, et particulièrement ceux qui ont voté Sarkozy, me semblent guidés par un sentiment de haine irrationnelle envers autrui qui dépasse toute considération concrète, et pour éviter de donner un peu plus aux autres, ils sont prêts à tout, y compris à dégrader les conditions de leur propre vie.


      • barney67 8 janvier 2008 20:36

        tous ce que les gens font pas pour 50 euro par an , histoire d’alimenter les média . alors qu’il faut voir comment certain nous creuse le deficit de la sécu

        moi je donne volontier 50 euro / par an

        après avoir été bien aidé pour certain soin quand j’etais en galère . cmu

        il pourra gueuler d’accord mais après une nouvelle augmentation s’ il y en a une .


        • koton 8 janvier 2008 21:40

          triste mais dans la france à sarko le seul recours des citoyens pour communiquer avec le gvt,c’est la mise en danger de sa santé(sa vie)pour avoir un faible écho dans les média,et encore...

          mais non ,les actias,fred, et cie sont d’accord avec la désolidarisation des français et pour cela ils trouvent des arguments de merde(style le trou de la sécu est alimenté par la surconsommation de médocs,qu’on a pas lutter contre les abus,et les pays scandinaves c’est super,allez voir au eu ou en iran ou en inde etc etc)

          mais bon,faites vos bagages et allez vivre la bas au lieu de chercher à nous pourrir la vie en france. ahh la,la,ils sont fort ces gens de droite à vider les caisses et à trouver des boucs émissaire.


          • koton 8 janvier 2008 21:46

            une belle bande de vermine cette droite décomplexée !!!


          • bisane bisane 10 janvier 2008 15:35

            Actias, où avez-vous vu que les luntettes de soleil étaient remboursées ??? Les lunettes tout court (un accessoire, il est vrai !), le sont plus que modérément par la sécu, même avec les montures "sécu" !

            Quant aux prothèses mammaires, elles ne le sont que dans les cas médicaux... il ne s’agit pas de fantaisies esthétiques !

            "sans le faire payer aux generations à venir"... mais en le faisant payer aux malades de maintenant ?


          • Stephane Klein Stephane Klein 8 janvier 2008 23:32

            Il n’y a qu’en France que reponsabilisation est assimilee a regression.

            S’il faut responsabiliser, c’est bien qu’il y a abus. He oui, ’il en suffit pas d’etre pauvre pour etre honnete’.


            • bisane bisane 10 janvier 2008 15:40

              Les "abus" des "malades" (ou autres hypocondriaques...) ne sont pas chiffrés. Et il est évident qu’il faut tenter de les endiguer au maximum... en responsabilisant en particulier les médecins, qui sont les prescripteurs, et qui ont eu vu le pix de la consultation augmenter, et il semble qu’une autre augmentation soit prévue prochainement !

              Quant aux autres catégories d’abus, voir les 2 posts cités plus haut...2 poids 2 mesures ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès