Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grippe aviaire... Alors, faut-il stocker les boîtes de rations alimentaires (...)

Grippe aviaire... Alors, faut-il stocker les boîtes de rations alimentaires ?

Hier après-midi , j’ai regardé sur France 5 l’émission « Ripostes ». Le titre était : Grippe aviaire : psychose ou nouvelle alerte ?

Mon titre peut vous surprendre, mais je vais développer.

Avant, pour commencer, je veux citer les paroles de deux intervenants, celles du professeur Jean-Philippe Derenne, chef du service de pneumologie de l’Hôpital La Pitié-Salpêtrière, à Paris, qui a déclaré ceci : "La grippe aviaire est en pleine expansion, en 2005 16 pays étaient touchés, maintenant il y en a 33 de plus, et concernant les victimes humaines, en 2004 : 46, en 2005 : 95, et en 2006 : 80 à ce jour."... et celles de Didier Raoult professeur de médecine à la Faculté de Marseille ( service des maladies infectieuses ) qui a  déclaré : "Dans les services, on ne sait pas traiter les infections, par exemple un patient qui entre aux urgences et qui a la grippe [...] va la transmettre à une vingtaine d’autres personnes, dans tout le service (malades et personnel soignant)." Enfin ce dernier a également ajouté que la dernière pandémie, la grippe espagnole, a tué entre 50 et 100 millions de personnes en 1918-1919, et, que si rien n’est fait, c’est par dizaines de millions qu’on pourrait compter le nombre de victimes de la grippe aviaire.

(Pour mémo, plus loin, Jean de Kerguiziau de Kervasdoué, ancien directeur des hôpitaux au ministère de la Santé, a déclaré que chaque année, l’épidémie de grippe humaine « normale » faisait 6000 morts).

Il n’y a cependant pas de fatalité, et des moyens existent pour faire face, et ce que tout le monde redoute, c’est une mutation du virus animal en virus humain, via les mammifères, dont le chat et le tigre... Ben, pas très rassurant, tout ça !

Je reviens à mon titre... Car ce que j’ai surtout retenu, c’est qu’en cas de pandémie de grippe aviaire humaine, c’était la faim - donc les famines - qui risquerait de faire le plus grand nombre de victimes.

En effet, dans le cas d’un pandémie, notre mode de vie moderne et notre système d’approvisionnement en nourriture sont un lourd handicap, car ce gros grain de sable désorganisera dangereusement tous les moyens de transport, et Jean-Philippe Derenne a indiqué que des analyses de situations ont démontré par exemple que pour la ville de Boston, qui est la capitale intellectuelle des USA , c’était bien la faim qui causerait le plus de morts, et qu’une pandémie d’une telle ampleur pouvait déclencher guerre civile, guerre entre les sociétés et entre pays, et Jean de Kerguiziau de Kervasdoué, ancien directeur des hôpitaux au ministère de la Santé, de déclarer, à titre d’exemple, qu’en 1940, 80% des besoins en alimentation pour la Région parisienne étaient satisfaits par la Région parisienne, alors qu’actuellement c’est à peine 5 %.

Quant à Fred Vargas, archéologue chercheuse au CNRS, spécialiste en épidémiologie, elle a rajoutée  : "Une pandémie a le risque de désorganiser complètement notre société, avec comme conséquence la dislocation sociale qui entraînera : famines, violences, pillages, les paniques, et les peurs des autres, les gens cesseront de s’aimer et l’autre sera un ennemi potentiel, par exemple, le commerçant baissant ses stores par peur de contamination et pour se protéger ; cet ensemble aura comme conséquence aussi de bloquer les transports qu’ils soient routiers, ferroviaires, maritimes et aériens, rendant ainsi impossibles les approvisionnements en nourriture, énergie, etc., et cet ensemble entraînera dix fois plus de morts que la maladie elle-même."

En outre, il ressort qu’il manque cruellement d’argent pour effectuer diverses recherches, tant en France que dans les pays africains ou asiatiques. Tiens , tout cela me fait penser à la fable de ce bon Monsieur de La Fontaine, "La cigale et la fourmi" !

Conclusion, en cas de pandémies, il y en eut trois au cours du siècle dernier, le nouveau ne devant pas y échapper, dans notre société moderne, un triste constat : tout est réuni pour qu’une future catastrophe arrive !

Bon, à part ça, j’ai remarqué qu’aucun des intervenants n’a dit si la France disposait à ce jour ou allait disposer de suffisamment de doses d’antiviraux pour protéger l’ensemble de sa population ; sur ce site, j’ai trouvé des infos intéressantes : dossier de l’Express

Bon... Mais en attendant, 14 millions de doses, pour protéger l’ensemble de la population, ben nous sommes loin du compte... Alors il ne me reste plus qu’à me faire un stock de boîtes de rations, à m’installer en campagne, à proximité d’un bois, d’un puits ou d’une source, à trouver quelques boîtes de : http://www.survivetheflu.com/tamiflu.jpg, et, avec un peu de braconnage, et du piratage en rivière, plus la cueillette de fruits et salades sauvages... j’pourrai survivre... à condition de ne pas prendre une maladie qui nécessite une hospitalisation  !

Prudent, j’ai déjà fait mon stock.

Mais heureusement j’suis tranquille, nos autorités françaises ont, elles, tout prévu... Voyez comment est organisé ce lundi de Pentecôte...

Gilbert Spagnolo dit P@py

France 5 l’émission : « Ripostes »


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • nono (---.---.94.25) 6 juin 2006 11:30

    l’article est pertinent.

    Une étude a été faite a boston dernierement sur une epidemie de grippe aviaire a boston.

    La premiere cause de mortalité de l’épidémie serait le manque d’alimentation et la violence urbaine pour acceder aux aliments...

    Ce qui est grave c’est l’arret de l’economie en cas d’epidemie et le danger dans les villes qui n’ont quasimeent pas de stock alimentaire... les magasins travaillent en flux tendu... et son approvissionner tout les matins...

    Alors imaginez l’arret d’approvissionement alimentaire des villes pendant 3 semaines ou 4 semaines...qui tournera a la guerre civile...

    Rappellez déja les comportements qu’avez généré le démarage de la guerre du golf.... pourtant a des milliers de kilometres de chez nous...et non producteur de sucre ou d’huile... sa vous laisse imaginer les reactions que cela génére en cas d’épidemie mortelle ou son voisin devient un enemie potentiel....

    Stocké du tamiflu c’est bien sans savoir comment s’il sera acheminé.... quand a l’aspect alimentaire et du fonctionnement minimun vital indispensable que nous avons besoins alimentaires, energie, ramassage des ordures.... rien n’a été pensé....

    D’ailleurs l’attitude de la mairie de paris en est l’illustration la fermeture de tout les services municipaux.. .... on est bien loin de réquisition du personnel (ce qui sois disant justifit la garantie de leur emploi a vie) par exemple qui pourrait avoir a partciper au maintient de l’accés a l’alimentation a paris ou du remplacement des eboueurs malades pour eviter d’augmenter les risques sanitaire dans la capitale....

    Un conseil vous ne pourrez comptez que sur vous memes...dans ce moment la


    • Salami & Loukoum (---.---.59.14) 6 juin 2006 12:34

      @L’auteur

      « Alors il ne me reste plus qu’à me faire un stock de boîtes de rations, »

      Le problème c’est que cela pourrait durer des mois !

      En fait, la situation ressemblerait à ce qui se passerait en cas de guerre atomique.

      Quant à ce qu’a prévu la France : rien comme d’habitude ! Plus qu’ailleurs il ne faudrait compter que sur soi-même.


      • corine (---.---.184.183) 20 août 2006 23:54

        Pas de panique en cas d’epidemie ! Il n’y aura pas de guerre civile : l’état organisera le rationnement alimentaire comme en temps de guerre. Vous savez les tickets d’antan... Bien sur, ce sera l’etat d’urgence et l’approvisionnnement sera sous responsablité militaire. corine


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 6 juin 2006 13:04

        http://crazyshop.ru/images/666-b.jpg

        L’Apocalypse de saint Jean,….… ou le nombre de la bête !

        Hier lorsque j’ai rédigé mon article, j’ai remarqué que le lendemain que nous serions le 6/6/6 !,.. et je me suis souvenu de cette légende apocalyptique du nombre 666 !

        Ben le 6/6/6,…c’est aujourd’hui !

        Kézako que le 666 !

        Origine source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_la_b%C3%AAte

        Le symbole 666 aurait été créé par les premiers chrétiens persécutés par Néron, qui l’identifièrent au Diable et en associant à chaque lettre un multiple de 9 dans l’ordre numérique.

        A=9, B=18, C=27, ...

        En associant ces chiffres avec les lettres de LUCIFER on obtient 108, 189, 27, 81, 54, 45, 162 ; en les additionnant on obtient 666. Mais on peut obtenir le même résultat en faisant de même avec des mots comme : Guerre, Trahir, Opium, Héroïne, Codéines, Rapts, Sévère, Martial, Brutal, Impoli, Jaseur, Coups, London, Aliment, Laitier, laitages, Chasses, bergers, Cocktail, Fruit, Haricot, Huiles, Oignon, Ovidés, Palmier, Pollen, Prune, Tomate et Viandes.

        On remarque également que la phrase « Car c’est un nombre d’homme : et son chiffre est six cent soixante six. » vérifie le nombre 666 en additionnant ses 53 lettres, chacune ayant pour valeur sa place dans l’alphabet. A=1, B=2, C=3, ...

        Interprétations

        Ce nombre a servi à beaucoup d’interprétations fantaisistes, permettant de montrer à volonté qu’il désignait Napoléon (démonstration que Tolstoï parodie dans son ouvrage Guerre et Paix, livre III, 1ère partie, 19), Adolf Hitler, ou toute autre personne sur laquelle on désirait jeter le discrédit. Même Ronald Wilson Reagan y eut droit, son nom complet comportant trois mots de 6 lettres ! Une interprétation circula dans les années 1990, désignant... Bill Gates, sous réserve de l’écrire comme il le fait parfois lui même Bill Gates III (troisième génération sur le sol américain) ; de prendre la valeur en ASCII des lettres, et d’y ajouter la valeur 3 en lieu et place du III. On était censé trouver alors 666.

        Le passage de l’Apocalypse « Elle fit (...) que nul ne pouvait acheter ou vendre, s’il n’avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom » prenait alors une signification nouvelle, peu de produits pouvant se vendre s’ils n’étaient pas marqués du logo « Compatible Microsoft Windows ».Meme chose pour le code barre qui figure sur tous produits et est donc pour certains la marque de la bête. En l’occurence, il s’agirait plutôt de la frappe de la monnaie par l’empire romain.

        Dans l’alphabet hébreu, les lettres ont une valeur. Le numéro 6 correspond donc à la sixième lettre qui est le ’Vav’ ou ’W’. Donc certains veulent lire dans « www », la juxtaposition 6-6-6. Il s’agit bien sûr d’une plaisanterie : les règles de Guématria demandent d’additionner la valeur des lettres d’un mot et non de les juxtaposer. www vaudrait donc 18, et non 666

        Bon, alors aujourd’hui faites gaffes de ne pas croiser un chat noir, d’éviter de passer à hauteur des n° 13 et soyez prudent !, parce que ce jour nous sommes le :6/6/6 , .. même que certain annoncent, ou ont annoncés la fin du monde pour ce jour !

        Pour plus d’infos sur ce nombre, dans vos moteurs de recherches, tapez 666 et : L’Apocalypse de saint Jean

        Tiens Paco : http://www.emc-group.ru/img/news/7085dbf52d58e615021ca762fa0b9d7f,…. je t’ai pas entendu sur ce sujet, et vous !

        @+ P@py


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 6 juin 2006 13:40

          Je ne voudrais pas oublier aussi le 6/6/44, car il y a 62 ans c’était le Débarquement de Normandie

          Le 06 juin 1944 sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Normandie

          Finalement mes 3 nessages, vous ne trouvez pas,… ont quand même un certain rapport en eux !

          @+ P@py


            • Aldoo (---.---.117.228) 7 juin 2006 00:49

              Sur le même thème, je suppose que vous avez dû lire le Pendule de Foucault d’Umberto Eco ?
              Sinon, je vous le recommande smiley


            • nonp (---.---.94.25) 6 juin 2006 14:37

              cela ne durerais pas des mois mais une epidemie de grippe aviaire est estimé a une durée de 6 semaines... cela fait a la louche 2 mois....

              Deux mois sans un minimun de préparation pour assurer l’appovisionnement alimentaire dans les villes ce sera une catastrophe...

              Nous sommes tellement dépendant des supermarches pour nous nourrir.

              Supermarche et hypermarche qui n’ont aucun stock et qui travaillent en flux tendu...

              Arrete l’approvisionnement d’un hypermarche rajoutez y le phénome « j’ai peur je stock » le 4em jour il est vide et les gens se battent pour voler les derrieres marchandises... c’est la guerre civile...

              on estime a 30 % le personnel qui sera en arret maladie durant l’épidemie de grippe aviaire...

              si 30% du personnel de l’industrie agro alimentaire et des de la distribution ne fonctionne pas rajouter aux phénoméne « j’ai peur je stocke » sans parler qu’on peut tres bien imaginer que des camions de produit alimentaire soit braqués et n’arrive pas a leur destination...

              si nos supermarchés sont remplis a profusion c’est que tout les matins et les nuits, des routiers, des acheteurs, des paysans, des usines transformations, etc les marchandises.

              si 30 % de tout ces intervenants ne fonctionne plus je doute fort que la continuité alimentaire soit assurés....

              Sans parler des prix qui risquent de s’envoler mecanisme de l’offre et de la demande..


              • tom (---.---.123.173) 6 juin 2006 15:23

                Arnaque de le peur et de ses marchands.. Quant au 666 on verra demain 766 !!!) 80 morts dans le monde en 2006... C’est le chiffre des morts en France par les guêpes et serpents ....


                • Angus (---.---.131.193) 6 juin 2006 15:55

                  Bon, s’il y a un médecin sur internet en ce moment et qu’il se promène par ici, il pourra sans doute apporter quelques précisions sur la préparation Made in France.

                  Premier point : tous les médecins auraient reçu une circulaire les invitant à traiter les symptomes de la grippe au Tamiflu dès septembre prochain, date possible (ou probable ) d’arrivée de la pandémie en france. La vraie grippe normale arrivera quand à elle normalement fin Novembre.

                  Deuxième point : on peut dès maintenant se faire vacciner avec le vaccin de l’année dernière qui donnerait un taux de protection d’environ 35% (une chance sur trois de passer à travers).

                  Troisième point : la grippe aviaire est à la fois pneumo et gastro, c’est-à-dire qu’elle s’attaque aux poumons (difficultés respiratoires) et gastriques (déshydratation). Les populations les plus exposées sont les jeunes enfants et les personnes agées.

                  Quatrième point : les taux prévisionnels de décès pour la france seraient de 0,4% des personnes contaminés en moyenne, avec des taux plus élevés pour les populations à risques citées plus haut. si on reprend les évaluations données dans les posts précédents (30%, soit environ 20 millions de personnes), on arriverait à ... 80 000 décès. Pour les pays n’ayant pas notre niveau de veille sanitaire, le taux de décès pourrait grimper jusqu’à 10% !

                  Tout cela ne vaut évidemment que si la logistique arrive à suivre ...

                  Ce qu’il faudrait également faire diffuser par les médecins ce sont les précautions élémentaires à prendre pour ne pas se faire refiler le truc à la première occasion. Je pense que comme cela, on pourra quand même sortir de chez soi et faire en sorte que la vie continue presque normalement et surtout sans panique.

                  Et puis, à situation exceptionnelle, solidarité exceptionnelle ne serait pas de trop non plus. Il existe des tas d’organismes bénévoles, des plans de secours en tous genres qui ne manqueront pas d’être activés et auxquels on peut proposer sa participation individuelle.

                  Etre citoyen ce serait tout simplement de s’impliquer dans la mesure de ses moyens, non ?


                  • nono (---.---.94.25) 6 juin 2006 16:45

                    Toute façon le stockage du tamiflu ne reduira pas le risque a zéro....

                    80 000 ou 150 000 morts c’est bon pour l’economie... ca relance la machine... la canicule a été positive pour l’economie precaire des caisses de retraite... la réalité elle est la...

                    Chacun est libre de stocker un mois ou deux mois de bouffe au risque de passer pour ridicule...

                    Comme on est libre de s’organisez sois meme pour ne pas etre dependant de l’etat pour assurer sa survie...et d’autres sont libre de faire confiance a l’etat pour assurer sa survie...

                    Chacun fait ce qu’il veut en fonction d’appréciation des choses...


                    • Dominique (---.---.30.27) 6 juin 2006 16:59

                      @ Gilbert : votre article et vos messages sont aussi drôles qu’instructifs, merci à vous, au plaisir de continuer à vous lire


                      • Plus Robert que Redford (---.---.177.227) 6 juin 2006 17:15

                        Comme c’est délicieusement bon de se faire peur !

                        Allez, remettez-m’en donc une petite couche !

                        En cinquante trois ans d’existence, j’ai au moins appris une chose : c’est jamais du côté duquel on s’y attend que l’on reçoit le coup de trique qui fait mal...


                        • journalistenormand (---.---.80.9) 6 juin 2006 17:39

                          La grippe aviaire est effrayante. Non pas parce que nous sommes incapables de l’empêcher de faire des ravages - même si c’est un peu vrai puisqu’on ne peut pas prévoir la mutation du virus - mais parce que son arrivée est insidieuse. On ne lui a pas donné la place qu’elle mérite dans la presse. Autrement dit, on en a peut-être trop parlé à un moment puis plus du tout ensuite. Etonnant car la grippe aviaire menace toujours... Il faut rester vigilant constamment !


                          • tom (---.---.123.173) 6 juin 2006 19:43

                            La peur gouverne le monde.... Pour cela les grands prêtres de la terreur ont besoin de complices..Alors je trouve ici des complices qui se font le relais d’une arnaque monumentale. Le labo fabriquant le tamiflu se frotte les mains depuis une année ! Merci pour eux. Ne trouvez vous pas curieux que l’on inonde le marché avant la réalité de la pandémie , d’une molécule dont personne ne connaît l’efficacité ? Curieux également que les discours alarmistes de septembre 2004 aient fait place au silence ? A oui ROCHE a décuplé la production de Tamiflu en novembre 2005 alors il faut bien les vendre !! On en remet une couche, c’est plus sur.. On oublie la légionellose, l’Ebola, et autres amusements comme la trop fameuse hépatite B...Avant les attentats en Allemagne et l’invasion en Iran.. A moins que comme certains l’affirment la guerre bactériologique .....


                            • dom (---.---.203.22) 6 juin 2006 20:25

                              et le plus gros actionnaire du Tamiflu est ? Donald Rumsfeld ! Bravo vous avez gagné un lave-grippe...


                            • goc (---.---.49.235) 6 juin 2006 23:04

                              quand est-ce qu’on arretera de prendre les gens pour des cons

                              la grippe aviare a touché soi-disant 80 pays en 10 ans et a fait moins de 200 mort, en .... 10 ans

                              on fait peur aux gens en leur faisant croire qu’elle peut migrer de l’oiseau a l’homme, mais depuis 10 ans, ca ne s’est tj pas produit, malgré le milliard d’individus en extem-orient (pays ou la grippe est la plus virulante), dans des pays dont le moins qu’on puisse dire c’est que leurs meconnaissance des regles de base de l’hygiene en font le terreau ideal de toutes mutations

                              en france on a eu qq volailles atteintes, puis on a rouvert tous les poulaillers, vous parlez d’un crise grave quelle belle connerie

                              et comme l’a si bien fait remarqué dom, devinez a qui profite le crime

                              alors SVP papy, lachez-nous avec vos articles debilisants, ou alors prenez au moins le temps d’etudier plus serieusement la question avant d’etendre votre prose alarmiste_sans_raison sur ce site

                              merci d’avance


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 juin 2006 09:24

                                Salut Goc,

                                « quand est-ce qu’on arrêtera de prendre les gens pour des cons »

                                Pour vous et d’autres, juste quelques compléments d’infos !

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Risque_pand%C3%A9mique_li%C3%A9_%C3%A0_la_grippe_aviaire

                                Dans ces deux articles de Wikipedia, vous avez pas mal de lecture, sans autres commentaires !

                                Bonne journée, @ + P@py


                                  • nono (---.---.94.25) 7 juin 2006 10:00

                                    Allez les marxistes de service, les universitaires rentiers du rmi qui étalent leurs diplomes comme des titres de noblesse ridicule, etc ...

                                    En tout cas un bon coups de grippe aviaire aura le mérite de se débarasser des monsieurs je sais tout smiley

                                    Pendant que les cons comme moi passerons a travers...


                                    • Frédéric Mahé Vilain petit canard 8 juin 2006 18:34

                                      Je dois être le seul ou presque sur ce forum (sauf peut-être Plus Robert Que Redford) à pouvoir dire que la grippe aviaire, c’est mon métier. Je voudrais recaler un peu le débat.

                                      Je comprends les inquiétudes de P@py. Mais je vous rappelle que d’après les mêmes (Pr Derenne en particulier, qui se trouverait paraît-il être également au passage... consultant chez Roche : le tamiflu, vous connaissez ?), le printemps allait voir arriver des millions d’oiseaux migrateurs infectés et que l’épidémie humaine allait être terrible. Depuis trois mois, toujours rien.

                                      Je vous rappelle que pour la contamination humaine, on en est toujours au même point, malgré des annonces désespérées de journalistes voulant à tout prix que ça se produise.

                                      Et enfin, notre système de surveillance et de veille est efficace. En cas d’épidémie, le gros problème économique et structurel est réel, mais pas insurmontable. Evidemment, si tout le monde est malade, ou même mort, ça va poser problème.

                                      Recadrons un peu, nous avons plus de chances d’avoir en 2007 200 000 morts dans le Midi à la suite d’un tremblement de terre à Nice (ligne de faille indentifiée et surveillée) que d’avoir 5 morts de grippe aviaire.


                                      • Plus Robert que Redford (---.---.179.32) 10 juin 2006 15:20

                                        Salut !

                                        Si Vilain petit Canard c’est : F.M. A 1977

                                        Plus Robert que Redford, c’est : JL.G. T 1978

                                        Amitiés !


                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 9 juin 2006 18:24

                                        Bonjour Vilain petit canard,

                                        Puisque vous vous déclarez scientifique, j’aimerais avoir votre avis sur cet article :

                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole ,… ensuite sur le Professeur Jean-Philippe Derenne, j’ai trouvé cet article de Marianne !

                                        http://www.marianne-en-ligne.fr/archives/e-docs/00/00/53/FB/document_article_marianne.phtml

                                        De toute façon depuis que le monde est monde, ben,… le malheur de uns profite à certains ! A part ça, j’vois que vous vivez à la campagne, donc en cas de binz, je pense que ça sera nettement mieux qu’habiter dans une grande ville, juste quelques motions de survie à revoir ou à apprendre, concernant :piratage, braconnage, et cueillette des fruits , baies et autres salades sauvages ( c’était le clin d’œil de P@py , pour lui c’est bon, car étant un ancien policier, c’est bien connu ,.. enfin je m’égare , pas facile de mettre un peu d’humour dans ce message !)

                                        @+ P@py


                                        • Plus Robert que Redford (---.---.179.32) 10 juin 2006 15:15

                                          Désolé P@py, mais je n’arrive pas à avoir peur de ce fameux virus : Depuis 1918, on a quand même fait quelques progrès en matière de détection, d’hygiène, de traitement. (exact qu’on n’a pas de molécule efficace contre les virus comparables aux antibiotiques contre les bactéries, mais wikipédia précise que les décès sont plus dûs aux complications de l’infection qu’à la pathogénicité du virus lui-même)

                                          Des maladies communes à l’homme et aux animaux (= zoonoses) j’en ai des pleins bouquins, et des terribles ! la plus importante de notre histoire récente étant la Tuberculose, dont il me semble qu’elle ne constitue plus un problème dans nos démocraties occidentales. La dernière en date : Encéphalopathie Spongiforme Bovine connue sous le nom de Vache Folle, m’a laissé comme un goût bizarre ! Où sont les 400 000 victimes annoncées dans la presse (Folle) de l’époque ?? A ce jour, on doit en être à 19 décès dus au NvMCJ en france, sur les 6 dernières années ! Certes, ce sont 19 morts lentes, dégradantes, terribles puisqu’elles affectent des personnes jeunes, mais peut on parler de problème de Santé Publique à cet égard ?

                                          Des bestiaux malades, j’en manipule tous les jours. Pire, même j’en ouvre des morts, et parfois dans des états pas racontables : je me protège (gants) et je me lave. En 28 ans d’exercice, j’ai dû attraper une fois un staphylocoque cutané localisé aux bras, et deux ou trois fois des dermatomycoses, aux mêmes endroits... Conclusion : ça saute pas dessus !

                                          Quand aux considérations sur la capacité des populations rurales à survivre en milieu naturel, j’ai des doutes tellement la campagne est aussi dépendante de la ville et de ses services que l’inverse !

                                          Ne sombrez pas dans le syndrôme « Martine à la ferme » comme on dit chez nous !

                                          Amitiés sincères.


                                        • Jojo2 (---.---.174.254) 11 juin 2006 09:20

                                          Le SRAS qui était super contagieux et souvent mortel a été délimité par de simples mesures d’hygiène et de prévention.


                                        • nono (---.---.94.25) 11 juin 2006 11:03

                                          Comparez le virus du sras a un virus de grippe aviaire...

                                          la consultation d’un quotidien national vous eviterez de faire des comparaisons stuppide... Et si vous aviez la chance d’avoir lu ou vu un reportage sur la grippe aviaire.. vous eviterez de racontez des choses aussi stupide de ce genre...

                                          En tout ca cas ce qui me frappe c’est que les habitués du forum les monsieurs je tout vous avez un drole de rapport avec la mort... vous etes nombreux dans le dénit d’une réalité d’un risque potentiel...

                                          Entre ce qui nous font un couplet du complot capitaliste soit disant que Donald Rumsfeld actionnaire majoritaire du labo aurait manipulé la communauté des chercheurs en virologie pour ces actions en nous vendant le lave grippe tamiflu.

                                          Les quartésiens primaires qui nous font une leçon sur le 666 et permettent de vider leur rejet des mythes légendes et croyances....

                                          Ca n’apporte rien sur l’eventuelle désorganisation du fonctionnement de notre economie qu’entrainerait une eventuelle pénurit alimentaire...

                                          Avec 30 % du personnel de l’economie française en arret maladie, l’effet panique de la population inévitable dans ses cas la, et des magasins dans les villes n’ayant pas de stock alimentaire... on peut se poser la question légitimement s’il ne serait pas nécessaire d’évaluer ces conséquences... si ca se trouve cela été fait mais les politiques ce sont bien gardé de communiquer ces résultats...


                                          • Jojo2 (---.---.174.254) 11 juin 2006 11:36

                                            La lecture des recommendations du CDC vous éviterait de vous prendre pour un trou du cul.

                                            Interim Recommendations : Infection Control Precautions for Influenza A (H5N1) All patients who present to a health-care setting with fever and respiratory symptoms should be managed according to recommendations for Respiratory Hygiene and Cough Etiquette and questioned regarding their recent travel history. Isolation precautions identical to those recommended for SARS should be implemented for all hospitalized patients diagnosed with or under evaluation for influenza A (H5N1) as follows : • Standard Precautions o Pay careful attention to hand hygiene before and after all patient Page 4 contact • Contact Precautions o Use gloves and gown for all patient contact • Eye protection o Wear when within 3 feet of the patient • Airborne Precautions o Place the patient in an airborne isolation room (i.e., monitored negative air pressure in relation to the surrounding areas with 6 to 12 air changes per hour). o Use a fit-tested respirator, at least as protective as a NIOSH-approved N-95 filtering facepiece respirator, when entering the room. For additional information regarding these and other health-care isolation precautions, see the Guidelines for Isolation Precautions in Hospitals. These precautions should be continued for 14 days after onset of symptoms until an alternative diagnosis is established or until diagnostic test results indicate that the patient is not infected with influenza A virus (see Laboratory Testing Procedures below). Patients managed as outpatients or hospitalized patients discharged before 14 days should be isolated in the home setting on the basis of principles outlined for the home isolation of SARS patients (see http://www.cdc.gov/ncidod/sars/guidance/i/pdf/i.pdf).


                                          • Plus robert que Redford (---.---.150.144) 11 juin 2006 12:36

                                            @ Nono

                                            Excusez, mais j’ai bondi à la lecture de ce qui suit :

                                            « En tout ca cas ce qui me frappe c’est que les habitués du forum les monsieurs je tout vous avez un drole de rapport avec la mort »

                                            Qui a un drole de rapport avec la Mort ??

                                            Sont-ce ceux qui, comme moi, y sont confrontés tous les jours ? J’ai personnellement perdu mes deux parents assez jeune, tous mes grands parents sont décédés, tous, à deux exceptions près, d’une « Longue et cruelle maladie » (Si la génétique à laquelle je crois s’applique, je sais ce qui m’attend !)

                                            La mort, même si c’est celle des animaux, je suis amené à la donner assez souvent. Je peux régulièrement constater à cette occasion, que l’attitude très générale, c’est le DENI total devant l’inéluctable, état d’esprit qui n’est pas en voie de changer si j’en crois la disposition de nos amis médecins, surtout parmi les plus jeunes !

                                            J’ai au moins appris, en toute modestie, que la Vie est un phénomène extrêmement fragile, nous est souvent donnée par hasard et peut facilement être reprise par surprise.

                                            Alors, accident, épidémie, mort programmée dans nos gènes ou résultat d’une prise de risque (tabac, alcool, bouffe) quotidienne, il faudra bien partir d’une façon quelconque.

                                            Nous ne sommes que de passage.


                                          • Yannick Comenge (---.---.102.41) 20 juin 2006 11:54

                                            Je ne suis pas sur qu’il faille dévaliser dès demain les super-marché. Disons que pour éviter les déboires d’une médecine de guerre, il faut prévoir quelques jours de stocks. Il faut etre dans cette logique judicieux... Sachant qu’on peut s’attendre à des désorganisations diverses, il faut compter sur des produits qui soient absorbables aisément et sans cuisson... les boites de conserves sont donc les bienvenues.

                                            Plus sérieusement, les ventes de masques de type FFP2 sont toujours d’actualité. Aussi savoir que vous avez quelques masques par personne, ceci permettra de garder une forme de mobilité alors qu’une pandémie pourrait paralyser tout votre voisinage. Un homme mobile et autonome est une denrée rare dans ce genre de problematique et c’est surtout un agent précieux pour aider au niveau local chaque personne en situation difficile... (personnes seules, agées, handicapées).

                                            Pour les séropositifs et les patients de pathologies diverses et les personnes fragiles ou suivies, j’espere que les instances responsables ont réfléchi à plusieurs parametres... des stocks de produits disséminés localement pour qu’un patient n’aie pas de rupture de traitement. En effet, la medecine pandémique est aux yeux de certains professionnels de santé une forme de « medecine à la hache » ou de malthusianisme appliqué. Je réfute cette idée totalement car dans un pays moderne, prévoir c’est soigner et donc on peut largement permettre une bonne réponse à la pandémie si les décisions stratégiques ont été prises en amont. Pour éviter d’ailleurs les pesanteurs administratives, il faut souhaiter que le secteur privé des industries du médicaments prévoit un dispositif permettant de pallier aux incohérences classiques de notre belle France... Enfin, les plus pessimistes pensait que la pandémie aurait lieu à l’hiver 2005, nous avons eu la chance d’avoir du temps pour nous préparer... prenons cela pour un gage d’optimisme...


                                            • Yannick Comenge (---.---.102.41) 25 juin 2006 10:55

                                              Aujourd’hui dans le JDD, il semble qu’on voit enfin un ministre prendre les choses en main au niveau de la pandémie potentielle. Aujourd’hui il est important de rendre hommage aux journaleux qui ont fait suffisamment de bruit depuis octobre pour que chaque professionnel de santé comprenne l’enjeu qui se joue. Sans cette vague d’article, nous aurions pu craindre que notre système de santé soit dépassé par les evenements. On constate que le ministre est en train de démultiplier les ordres pour obtenir les masques et des antiviraux (que ces antiviraux soient efficaces... il faudra voir sur le tas). Par contre, il faut noter un bemol au niveau de préparation de la France... Les effets d’annonces sont les memes que ceux de mars et donc il aurait été judicieux de faire des test de préparation à l’échelon national dès le début du printemps... du temps perdu... encore une fois. Cela dit, il faut aussi mettre un autre bémol sur les dispositions actuelles. Il serait judicieux de creer des listing de volontaires prets à suppléer les personnels de santé qui seront « en premiere ligne ». Au Quebec, les dispositions sont deja prise car ce n’est pas l’uniforme de medecin, de pompier qui prémunit d’une grippe. La mise en concertation des acteurs des plans canicules qui savent ou sont les personnes fragiles avec les éléments du dispositif « pandémie » serait une bonne idée. Enfin, l’appel global à des réseaux de solidarité pourrait etre utile... L’internet pourrait aider à cela.

                                              Enfin, l’etat a t il deja pris en compte que des patients sont parfois en cours de traitement de longue durée et qu’il ne faudra pas qu’ils souffrent d’une rupture de médication. Il faut sortir de l’idée que gerer une pandémie consiste à passer dans un mode de « médecine de guerre » ou de « médecine à la hache ». Habituellement dans ces cas là, on ne soigne que les moins atteints et cela peut etre empécher par une bonne sensibilisation des professionnels à tous les niveaux. Egalement, les entreprises qui souvent sont décriées pour faire des profits pourraient participer à l’achat de masque FFP2 pour les employers et leur familles (au lieu de cheques cadeaux de fin d’années... offrons de lots de masques..).

                                              Il ne faut pas avoir peur d’une pandémie si les bonnes décisions sont prises, si chacun joue son role et fait face... Xavier Bertrand, économiste pourrait devenir une sorte de Churchill de la santé.. il a les cartes en mains. Pour garder une note positive... peut etre que la France pourrait aider les pays moins favorisés qui prendront de plein fouet une mauvaise grippe...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès