Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grippe aviaire : Ce que l’on ne vous dit pas

Grippe aviaire : Ce que l’on ne vous dit pas

Tandis que l’extension du virus de la grippe aviaire au niveau de l’Europe est annoncée, la polémique enfle autour de la question cruciale de la disponibilité du vaccin. Pourquoi le vaccin ne sera pas disponible en quantité suffisante ? Pourquoi le gouvernement français interpellé reste muet alors même que depuis mai 2005, certaines dispositions sont prises sous le sceau du secret "Confidentiel Défense". Si vous voulez apprendre ce que l’on ne vous dit pas, lisez ceci ...

Foyers de grippe aviaire : l’OMS émet des signaux d’alerte inquiétants

Dans son bulletin n° 28 du 18 août, l’OMS s’inquiète de la propagation du virus H5N1, information aujourd’hui répercutée dans la majorité des médias occidentaux qui jusqu’à présent considérait le problème limité à l’Asie. Cependant, les flambées de la grippe aviaire en Russie au départ limitée à la région de la Sibérie, au Kazakhstan et en Mongolie ont confirmé aux experts que le virus de la grippe aviaire s’est propagé au-delà du foyer initial et ceux malgré la prise de mesures énergiques telles que recommandées par la FAO.

Il convient de souligner que l’expansion du virus, pour lequel il n’existe à ce jour aucune parade sous forme de vaccin disponible pour la population, a causé dans les pays du sud-est de l’Asie de graves conséquences pour l’agriculture dépendant de la volaille. En effet, des millions d’animaux ont du être abattus.

Cependant, le plus inquiétant ne concerne peut-être pas les conséquences économiques, en effet s’il ressort que pour l’instant les mesures prises ont réussi à limiter les contaminations humaines à quelques centaines de cas, l’OMS se montre particulièrement inquiète. Et les mesures prises en Europe confirment ce sentiment.

L’Europe menacée

Du fait de la présence de lieux de production intense de volailles en Europe, l’OMS craint ouvertement une expansion du virus de la grippe aviaire à d’autres pays.

En clair, l’Europe est réellement menacée par la grippe aviaire comme nous nous en sommes fait l’écho. C’est pourquoi l’OMS préconise le respect strict des mesures de protection préconisées par la FAO et OIE.

Seulement, ce que ne dit pas clairement le bulletin n°28, mais que l’on comprend sans mal, c’est pourquoi les mesures drastiques, soit disant respectées en Asie du Sud est, mais qui n’ont pas réussi à limiter l’expansion géographique du virus, pourquoi ces mesures seraient-elles plus efficaces en Europe ? D’autant que le virus du fait de la contamination à l’homme augmente au fur et à mesure ses capacités de transmission interhumaine !

D’autres experts se montrent en effet optimistes en indiquant que l’organisation sanitaire de l’Europe peut facilement limiter la propagation du virus. La transmission interhumaine inquiète l’OMS

L’OMS conclue son bulletin sur le fait que l’apparition d’une nouvelle souche du virus H5N1 marquerait le début d’une nouvelle pandémie mondiale.

Or, l’OMS confirme bel et bien l’existence de transmission interhumaine du virus. De plus, le taux de létalité est également mis en avant par l’OMS comme un facteur aggravant. Il est clair que si l’espoir d’un virus a été annoncé pendant l’été, la problématique est désormais peut-être ailleurs. Si les Etats-Unis ont commandé 2 millions de ce fameux vaccin au laboratoire Sanofi-Pasteur, les experts estiment qu’à "l’échelle mondiale, les capacités de fabrication actuelles (estimées à 300 millions de doses du vaccin antigrippal trivalent ordinaire par an) sont insuffisantes pour répondre aux besoins escomptés au cours d’une pandémie et il est impossible de les augmenter rapidement"

Le manque de vaccin est-il inévitable ?

La question devient donc, comment faire pour produire ces 300 millions de doses, si ce vaccin existe ? Le "hic" de l’affaire c’est, vous l’aurez compris, très certainement une question d’argent et de brevet.

Dans une fiche technique annexée au Plan de lutte contre la "Pandémie grippale" en date du mois de mai, la Direction Générale de la Santé édicte sa doctrine en matière de vaccin.

On y apprend que la production de vaccin nécessite quelques étapes. On se doutait que cela ne ferait du jour au lendemain. Mais on y apprend que dès le mois de mai, les fabricants de vaccins saisonniers disposaient de la souche atténuée du vaccin - étape indispensable - pour fabriquer le vaccin efficace. On se dit c’est bon, le vaccin sera bientôt disponible. Cela est effectivement confirmé puisque cette fiche nous indique que "prochainement une faible quantité de ce vaccin dit précurseur sera disponible pour nos besoins nationaux". Nous voilà donc rassurés ! Depuis le mois de mai le Laboratoire a effectivement annoncé l’existence d’un vaccin efficace sur l’homme. Seulement notre espoir est vite rafraîchi. La fiche technique indique très clairement qu’en dépit des mesures prises pour accélérer les étapes de production du vaccin (dont certaines administratives), le nombre de vaccin ne sera pas suffisant, en conséquence, les personnels soignants seront prioritaires en cas de déclenchement du niveau 3 d’alerte par l’OMS.

Tandis que les médias résument, relayant en cela les experts, cette situation à un cruel dilemme. En effet, pour réussir à produire 300 millions de doses, il faudrait que tous les moyens de production y soient consacrés. Or, ceci reviendrait à devoir renoncer à produire les vaccins pour la grippe saisonnière laquelle fait entre 250.000 et 500.000 morts par an selon l’OMS.

Ce que l’on ne nous dit pas c’est l’estimation du nombre de décès en cas de pandémie du virus H5N1. Pour le moins, il y aura des décès. Combien, voilà l’incertitude. La France se prépare au pire

Vous doutez encore du côté alarmiste de cet article ? Tenez, prenez les mesures prises par le gouvernement français concernant ces décès. Eh, oui !!! il existe bien un document estampillé République française qui prend des "dispositions relatives aux personnes décédées". On nous y indique tranquillement que ces mesures n’ont pas pour objectif de limiter la propagation de la grippe (chacun sait que la grippe s’attrape en respirant, paix aux futurs décédés). Mais alors, pourquoi la Direction Générale de la Santé a-t-elle sorti un tel document ? La réponse nous est donnée dès l’introduction, je cite : "en raison du nombre de décès attendu, il faut mettre en place précocement un système de prise en charge des patients décédés".

On croit rêver, "prise en charge", "patient", "nombre ... attendu" Voilà bien des circonvolutions pour dire que la seule chose à faire sera d’enterrer au plus vite nos proches !

En prolongeant notre lecture, vous verrez ce n’est pas long, deux trois lignes, on est encore plus étonné de constater que ces mesures doivent faire l’objet d’une circulaire interministérielle (Ok, jusque là on comprend : plusieurs ministres vont travailler à l’affaire), mais que parmi les ministères concernés est cité le Ministère de la Défense. Bravo !

L’anticipation du manque de vaccin est tellement fiable, et l’estimation du nombre de décès serait tellement inquiétante, qu’il faut mettre l’armée dans le coup. Mais au fait en quoi consistent ces fameuses mesures ? Eh bien, tout simplement en "une simplification de l’établissement des certificats de décès" pour répondre à la seule urgence du moment, enterrer nos proches.

On découvre alors que tout est prévu, même le risque concernant les transports des vaccins entre les sites de production et les lieux de vaccination. En effet, les transports seront placés "sous escorte des forces de sécurité" dans le cas probable de disponibilité réduite du vaccin. Au cas où, la population prise de panique ...

Le silence du monde politique

Tandis qu’aux Pays-Bas et en Allemagne, des mesures de confinement sont clairement annoncées, ce qui est inquiétant en France c’est le silence actuel des responsables politiques en la matière. Allons-nous revivre le syndrome de Tchernobyl - La France ne risque rien ? La seule organisation politique a avoir réagi pour l’instant c’est le mouvement Cap21 de Corinne Lepage en interpellant le Gouvernement. Il faut souligner cette prise de responsabilité.

Nul doute que la question de la propagation du virus H5N1 est particulièrement inquiétante, mais est-ce une raison pour ne pas dire aux citoyens français ce qui se passe ? Avons-nous si peu de poids dans les prises de décisions ?

Alors si vous estimez que cet article pose certaines problématiques légitimes, n’hésitez, en votre qualité de citoyen, à relayer l’information.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Nicolas Voisin Nicolas > Nues Blog 23 août 2005 11:50

    Oui ces questions sont bonnes. Le traitement de cette nouvele peste par les médias comme la surdité de nos politiques m’inquiètent plus encore qu’ils ne me surprennent...

    je relaie.


    • Nikto (---.---.164.126) 23 août 2005 13:12

      Ce que l’on ne vous a toujours pas dit....

      En effet, il existe un rique élèvé de pandémie. Non pas que ce soit un virus exceptionnellement méchant, mais simplement parce que la vie sur Terre est faite de cycles et il en existe un, qui nous concerne, c’est celui des virus foudroyants. Cela arrive une fois par siècle en moyenne et le dernier en Europe date du fin 19ième, souvenez-vous cela s’appellait la grippe espagnole et ses 20 millions de morts. Donc, rien d’exceptionnel dans l’inquiètude des chercheurs. Par ailleurs, il est vrai que la lenteur de la fabrication est ,entre autres stimulée par le coût élèvé des brevets, mais aussi par l’incapacité de beaucoup de laboratoires à fabriquer ce genre de traitement : ça ne se cuit pas dans une casserole, il faut avoir un équipement technologique approprié et coûteux. Donc, nombreux sont ceux qui ne peuvent tout simplement pas se lancer dans sa fabrication. Ceux-là sont généralement en dehors du cercle G8, voir ex-7, car la Russie est loin d’être au top en matière médicale. Avec 3 labo parmi les 5 plus grands au monde, les U.S semblent une fois de plus bien partis pour se remplir les caisses sur les os des autres. Dernier point, pour vous noircir le tableau, mis à part le corps médical et les pompiers (si, si, les premiers soins c’est aussi eux), vaccinés en priorité, et ceci est normal, d’autres corps profiteront de l’injection VIP tels que le corps politique ( et celui là on se demande si l’on devrait pas le laisser mourir, gangrené qu’il est déjà) et la famille du corps politique, voir les proches du corps politique (sinon il se sent seul et triste, on peut pas lui faire ça quand même), le corps juridique, le corps du type PDG d’entrprise à envergure nationale et le corps du type responsable militaire. Ah, ça fait moins plaisir d’être un citoyen quelconque, sous un drapeau qui clame « liberté, égalité, fraternité », non ? Je vous laisse donc mon beau statut de citoyen, pour lequel mes grands-pères se sont battus, oui je sais.....pour un statut un peu plus humble mais tellement moins hypocrite d’être humain.


      • (---.---.3.223) 23 août 2005 14:27

        Je viens de lire l’article avec attention et ça vient de confirmer ce que je pensais, à savoir : « ça nous pend au nez et visiblement tout le monde s’en fout... »

        Par contre vu que certains ont l’air d’être assez « calés » dans le domaine, j’aimerais savoir ce qu’il faut faire en cas d’épidemie. Comment se protéger au mieux du virus ? (rester cloitré ? porter un masque ? que sais-je encore...).

        (ne pensez pas que je suis térorisé mais c’est juste au cas ou....)

        Merci. :)


        • Maverick (---.---.41.103) 23 août 2005 14:37

          la situation n’est pas si alarmante ; vu la quantité de population exposée en Asie et sa forte urbanisation, le H5N1 a contaminé peu de gens. Il semble également que ces malades soient faiblement contagieux vis-à-vis des autres humains ; il n’y a pas eu de “départs de feu de brousse”.

          Cela ne veut pas forcément dire que H5N1 ne peut pas muter vers une forme plus dangereuse pour l’homme, mais nous avons plutôt affaire à une série de « patients zéro » comme on dit au cinema. Nous n’en sommes pas au stade d’une pandémie, plutot d’une épizootie potentielle.

          Or je pense qu’il est aberrant de regrouper toutes les volailles dans des entrepots, c’est mettre tous les oeufs dans le meme panier. Sans compter que comme les espèces de volaille élevées sont de moins en moins variées, un H5N1 tombera sur des victimes présentant les memes vulnérabilités immunitaires. Bref : Une nouvelle arrivante contaminée, et elles y passent toutes plus rapidement, parce que le virus va se spécialiser par sélection naturelle.

          Pour ce qui est d’une pandémie, le danger existe, mais les USA craignent la variole (bioterrorisme), et vu l’apparition de résistances aux antibiotiques, cette bonne vieille tuberculose, ou encore la peste pourrait faire un comeback fracassant.

          Cette note officielle inquiétante est à mon avis partiellement un effet secondaire de la Canicule ; les dirigeants ne veulent plus avoir l’air de se faire surprendre, alors ils sonnent le tocsin systématiquement. Sans compter que ce genre de rumeurs fait monter le cours boursier des labos pharmas qui en ont besoin ces temps-ci ; voyez les déboires actuels de Merck, qui ont affecté la valorisation de tout le secteur pharmaceutique.


          • lumosis (---.---.96.49) 23 août 2005 15:18

            La transmission de la grippe aviaire s’effectue lors de contacts fréquents et intensifs avec des sécrétions respiratoires ou des déjections d’animaux infectés.

            Personne en Europe à part les éleveurs de volailles n’est plus en contact direct avec les oiseaux.

            Le danger semble être écarté.

            Cependant pouvons nous en être si sûr ?

            Tous les automnes le sud de la France est envahi par les millions d’étourneaux en provenance directe de l’Europe de l’Est et de la Russie. Ils envahissent les villes et les villages. Les places du marché ou squares des boulistes. Certains restent ici toute l’année. Leurs déjections sont une plaie pour toutes les villes du sud et leurs habitants.

            En cas d’épidémie que devons nous faire ? Les déjections pourrons-elles contaminer les gens du village ? Si les enfants trouvent un oiseau agonisant ou mort pourrons-ils le toucher ? Y a t il un centre d’information ? Les mairie doivent elles chasser les oiseaux de la ville ?

            Les mairies disposent t’elles d’assez d’informations et des moyens ? Est-il nécessaire de débattre sur ce sujet ?

            Pour la première foi dans l’histoire de l’humanité l’OMS a peur d’une pandémie mondiale si le virus influenza en contact avec la grippe humaine effectue sa mutation.

            Nos beaux villages , sont-il en danger ?

            Est-il trop tôt pour sonner le glas ?

            Que faire pour protéger nos belles régions !


            • grisbi (---.---.173.232) 23 août 2005 15:26

              Préparation contre la grippe aviaire : Nos politiques ont un gros problème : Pour se préparer efficacement contre l’aviaire il faudrait mettre des moyens énormes, une bonne partie du PIB de l’année. Si la grippe aviaire n’arrive pas on va tous crier au scandale et au gachis. Si la grippe arrive chez l’homme nous allons tous crier que les moyens étaient inssufisants. D’autre part, pourquoi de l’antiaméricanisme primaire (quand j’étais jeune on parlait d’anticommunisme primaire), pourquoi faire de la politique et de la propagande sur le dos cette grippe aviaire, je cite ; Les labos US vont se faire du fric sur les os des autres. Heureusement qu’il y a 3 gros labo américains sur les 5 mondiaux, car sans les US il n’y en aurait plus que 2 labos, donc la situation serait pire


              • cout (---.---.73.213) 23 août 2005 15:28

                Alors qu’il y a deux ans ont condamné le mutisme chinois, on peut voir que les gouvernements européens et plus particulierement français ne sont pas en reste. Diffusons l’information car c’est à ce prix qu on en sera mieux informé.


                • brigitte (---.---.130.121) 23 août 2005 15:28

                  devenez vegetariens et le monde se portera mieux.je suis vegetarienne et en pleine forme.62ans 4000km. de velo par annee plus tout le reste...


                  • lolo (---.---.20.123) 23 août 2005 15:52

                    Le danger est enorme puisque la maladie est presque toujours mortelle mais le risque de l’attrapper est faible (peu de personnes concernées en asie malgré l’hygiene, l’etat de sante general et les densites de population). Par contre, on parle d’une mutation du virus, cela serait plus risqué alors mais rien ne le prouve encore.


                    • fleurbleue (---.---.169.219) 23 août 2005 17:38

                      les premiers vaccinés : militaires, profession médicale et employés de pompes funèbres, sans oublier nos chers hommes politiques. nous autres, on ècrevera tous !


                      • Gg (---.---.108.110) 23 août 2005 17:57

                        Où sont les milliers de morts annoncés suite à la maladie de la vache folle ?

                        Après avoir arrêté de consommer du boeuf les français vont-ils bouder les volailles ?

                        Quels sont les risques des peurs exagérées entretenues par les medias ?


                        • citoyen citoyen 23 août 2005 18:19

                          Certains rédacteurs ont qualifié cet article de « honteux » parce qu’il s’appuie sur un sentiment alarmiste pouvant induire une réaction de panique chez certaines personnes.

                          J’accepte la critique. C’est pourquoi je me ferai l’écho ici ou sur mon blog des positions de certaines personnes spécialistes, scientifiques qui effectivement estiment que le risque de contamination pandémique n’est pas certain.

                          J’ai hésité à faire cet article car j’avais conscience que les effets de crainte pouvaient l’emporter sur la compréhension du problème dans son entier. Cependant, je ne suis pas de ceux qui considèrent qu’il y a ceux qui doivent savoir et ceux qui peuvent ou doivent rester dans l’ignorance.

                          J’ai donc hésité avant de publier cet article dont l’idée traîne depuis le 15 juillet moment où j’ai pris connaissance du détail du fameux plan pandémie grippale du gouvernement français classé « confidentiel défense », ce qui veut dire que l’information à laquelle chacun peut accèder sur les portails publics dont j’ai fait une brève synthèse ne constitue qu’une partie de ce plan.

                          Or, qui a réellement accès à ces informations, même celles censées être publiques ? A tout bien considérer, très peu de personnes. Est-ce un bien ? Je ne pense pas.

                          Ma question est la suivante : pourquoi serait-il plus judicieux de laisser la population dans l’ignorance, plutôt que de penser intelligemment à l’informer de ce qui est nécessaire ? C’est pour cela que je parle du syndrome de Tchernobyl, « le nuage ne passera pas par la France ». On a vu ce que cela a donné.

                          L’éducation est toujours préférable à l’ignorance. Alors soyons citoyen. cette information, chacun peut en disposer, je n’ai rien déformé, seulement mis en lumière un point de vue.

                          Mais comme la critique est néanmoins juste, je me ferai le défenseur du point de vue des « autres experts » qui sont eux optimistes.


                          • l’hygiéniste (---.---.181.165) 23 août 2005 19:19

                            Il s’agit d’un virus grippal donc la prévention repose sur le port d’un masque pour le malade ( masque chirurgical) et d’un masque si possible FFP2 pour l’entourage. Il faut également se laver les mains ou se désinfecter les mains avec une solution hydroalcoolique car le H5N1, comme les autres virus grippaux se transmet également par les mains . Et puis il y a les antiviraux comme le tamiflu, mais chut !!!


                            • (---.---.127.181) 23 août 2005 20:19

                              mais le délai entre la contamination et l’apparition des premiers signes cliniques semble long, plusieurs decennies , par analogie avec la maladie de Kreutzfeld-Jacob, me semble-t-il, aussi faut-il etre prudent avant de conclure ; d’autre part, le mode de contamination est différent et semble plus « linéaire », une pandémie de grippe ça se voit trés vite !


                              • ama (---.---.134.202) 23 août 2005 21:56

                                les animaux sont nos fréres. arretons de les maltraiter.mangeons végétarien.notre santé nous dira merci


                                • x (---.---.95.108) 24 août 2005 00:03

                                  Je nourris regulierement des (gros) oiseaux et pour le moment je les vois en pleine sante ...

                                  S’il y a un signe precurseur de la maladie faudrait prevenir !


                                  • anakin_nEo (---.---.107.58) 24 août 2005 00:22

                                    le vaccin actuel comme tous les vaccins anti grippaux est développé sur des hypothèses et des souches anciennes.. or h5n1 a tendance a bouger ces derniers temps

                                    de plus il existe toujours un délai pour produire distribuer et admnistrer ces vaccins

                                    ne reste que le choix de prendre le stock actuel en espérant que ce qui viendra sera du même type

                                    les autorités sont bien trop légères sur ces sujets et certains pays ont des attitudes étranges dans l’étude même de h5n1 et d’autres cas.. comme si a l’occasion c’était intéressant de produire une arme biologique

                                    ainsi on a déterré le virus de la grippe espagnole.. et on retrouve des cas d’ebola 77 en chine... certains parlent même de combinaison possible

                                    d’autres d’une nouvelle variante dans certains porcs contaminés.. et quand on connait la capacité de passer du porc a l’homme...

                                    on peut se demander si le vrai risque n’est pas plutot la.. la grippe aviaire ainsi pourrait passer au porc et du porc a l’homme.. le vrai risque pandémique est la

                                    surtout si le terrain est préparé par le climat ....

                                    on finirait par croire que tout est fait pour que cela arrive et bien entendu.. nos ir-responsables sont des guerres en retard...

                                    ce qu’il faudrait faire ?

                                    une quarantaine sérieuse .. je veux dire vraiment sérieuse.. et faire comme les hollandais .. limiter l’exposition par enfermement le temps de voir venir

                                    ensuite mettre en commun les moyens de recherche mondiaux.. car ce n’est pas le cas.. la chine demande par exemple avec insistance le partage des souches...

                                    car de la grippe aviaire il ya deja eu en europe et en particulier en europe... un medecin hollandais en est mort.. mais qui s’en souvient...

                                    les stocks actuels de vaccins sont plus que probablement inefficaces.. il faut donc suivre les evolutions au plus pres et avoir derriere soit les entreprises capables de produire le vaccin en masse et en temps record

                                    c’ets une course contre la montre

                                    l’identification de ces entreprises et/ou la mise en place de nouvelles productions juste au cas ou est essentielle

                                    ensuite.. prevoir des systemes de mise en quarantaine des personnes infectees .. ne pas attendre que les cas soient la pour penser a ces structures d’accueil

                                    et si possible pour une fois de maniere coordonnee au plan europeen...


                                    • Bertrand C. Bellaigue BERTRAND C. BELLAIGUE 24 août 2005 00:55

                                      Tout ce qui est affirmé - ci-dessus - dans ces différenses interventions péremptoires est-il animé par de bons sentiments et par la crainte d’un cataclyse menaçant.

                                      Mais tout ce qui y est écrit manque de synthèse et de sources qui devraient être plus convaincantes que « les experts affirment ». Je ne suis pas certain que ce mélange de commentaires et d’énonciation de soit-disant faits, assainée sur un ton prophétique, se voulant « bien informé » constitue et figure vraiment le véritable le style qui doit être celui d’une agence d’information.

                                      Je ne dirais pas que l’on se trouve complètement a « la terrasse d’un café du commece » mais presque.

                                      Des faits et toujours des faits vérifiés, sourcés et traités à la précision méticuleuse d’un entomologiste voici ce dont on le monde a besoin. Si les auteurs « correspondants d’un jour » sont sûrs de leurs information alors qu’ils les donnent précisément les sources auxquelles ils se sont abreuvé, avec tous les riques personneles que présente ce genre d’exercice. ce genre d’affaire est trop sérieux pour qu’on se permette de la traiter à la façon dont un organe paroissial ferait découvrir un « scandale » communal.

                                      Le danger qui menace cette « agence cityoyenne » reside dans le fait que des « rédacteurs lambda », peut-être savant, important et docte dans leur cercle ou au sein de leurs réseaux, gâchent les (bons ?) produits de leurs recherches par une méconnaissance absolue des règles des métiers de l’information, Ces dernières -rigoureuses - ne peuvent pas et de doivent pas être enfreintes. Bertrand C. Bellaigue


                                      • rou6308 (---.---.252.214) 24 août 2005 03:05

                                        la mutation du virus due a l interaction entre le virus aviaire et le virus de la grippe humaine est un grand danger. mais le pire n est jamais sur...si cela arrivait le vaccin serait mis au point en quelques semaines ou mois avec des priorites de mise a disposition. quant a la virulence du nouveau virus nul ne l a connait...


                                        • cacolak (---.---.235.81) 24 août 2005 04:58

                                          La Commission européenne a refusé hier de céder à « l’alarmisme » après la décision des Pays-Bas d’enfermer ses volailles pour les protéger de la grippe aviaire. Pour elle, les mesures du 12 août interdisant l’importation, de Russie et du Kazakhstan, de tout oiseau vivant et de tout produit à base de volaille offrent « une protection suffisante ». Idem en France, où aucune mesure de confinement des volailles n’est envisagée. Les scientifiques suivent le trajet des oiseaux migrateurs qui vont de la Sibérie à l’Afrique en passant par l’Europe de l’Ouest. Des ornithologues et des observateurs d’oiseaux travaillant pour le virologue néerlandais Albert Osterhaus de l’Université Erasmus, aux Pays-Bas, prélèvent chaque semaine des échantillons de matières fécales d’animaux sauvages pour que les scientifiques puissent y découvrir d’éventuelles traces de grippe aviaire. Jusque-là, aucune trace de la souche H5N1, qui a décimé le cheptel asiatique, n’a encore été retrouvée.


                                          • Elladan (---.---.228.75) 24 août 2005 07:57

                                            On ne peut pas en vouloir à l’auteur de cet article, il est bien normal de chercher à avoir un lectorat le plus important possible, meme au mépris de l’objectivité.

                                            J’invite tous les lecteurs à ne pas se contenter de cet article pour s’informer sur la grippe aviaire, mais aussi à lire les déclarations de scientifiques et de chercheurs qui n’ont pas manqué ces derniers temps.

                                            On y apprend de nombreuses choses sur le virus (pour linstant AUCUN cas de transmission d’homme à homme, oui oui AUCUN), sur les vaccins (les vaccins actuels seront efficaces meme si le virus mute, en effet il ne peut pas changer du tout au tout et donc le « point dattaque » du vaccin sera toujours là) et également sur l’organisation sanitaire francaise : ici, les éleveurs ne dorment pas dans la meme piece que leurs betes, ne boivent pas la meme eau et ne sont pas entourés de leurs excréments jour et nuit comme c’est malheureusement le cas en Asie du Sud Est. Autant de points que l’auteur de cet article a sans doute oublié de mentionner, faute de rapport « confidentiel défense » sur le sujet.

                                            Informez vous donc plus complètement, et pas de facon unilatérale comme avec cet article. Je ne dis pas qu’il est totalement faux et que les scientifiques ont absolument raison, seulement que les 2 points de vue méritent d’etre connnus pour éviter tout excès aussi bien de panique que de confiance.


                                            • Nicolas Voisin Nicolas > Nues Blog 24 août 2005 09:51

                                              Une question bête (ma nuit a du être trop courte). Sait-on combien Sanofy-pasteur aurait à gagner dans cette hypothétique (ou probable, là n’est pas le débat) pandémie ? quels sont les risques de manipulation, de lobbying de leur part ? Posons nous la question...


                                              • Le Drakkar Bleu Noir (---.---.5.9) 24 août 2005 10:26

                                                Bonjour à tous

                                                les infos gouvenementales sont lisibles sur :

                                                http://www.sante.gouv.fr/

                                                Rubrique « Accès simplifié par thème » suivre Sécurité sanitaire ensuite Grippe puis Préparation à une pandémie grippale

                                                je vous recommande la lecture :

                                                - du plan gouvernemental au moins vous aurez une idée des communications gouvernementales prévues suivant les phases.

                                                - du rapport de l’IVS.

                                                J’invite les sceptiques à lire cet extrait du Figaro du 25 Août 2005 :

                                                « Le Kazakhstan a confirmé hier que le virus de grippe aviaire détecté dans sept villages du nord du pays est bien le H5N1. C’est cette souche qui a franchi la barrière avec l’espèce humaine et tué 61 personnes depuis son apparition en 2003 en Asie du Sud-Est. Assilbek Kozhoumratov, le directeur des services vétérinaires kazakhes, a précisé mardi que « la région occidentale du pays est désormais dans la zone à risque, parce que des oiseaux migrateurs commencent à s’envoler pour la mer Caspienne et le bassin Oural-Caspienne ». 9 000 volatiles ont été tués au Kazakhstan depuis l’apparition du virus le mois dernier. Les experts français étudient quel risque exact courent les oiseaux d’élevage français. »

                                                et de considérer la situation particulière de la Baie de Somme relativement aux oiseaux migrateurs en provenance de Sibérie

                                                http://www.somme-tourisme.com/fr/decouvrir/baie/le_crotoy/le-crotoy.asp

                                                "Promenades aux alentours Le parc ornithologique du Marquenterre **** Avec ses 250 ha de dunes, de forêts et de marais, le parc ornithologique du Marquenterre a su préserver toute la richesse et la fragilité de la faune et de la flore du littoral picard. Ici l’Homme et la Nature se rencontrent...

                                                Venus de toute l’Europe, les oiseaux migrateurs y font escale, les uns pour un instant, les autres pour une saison... Bécasseaux venus de Sibérie, bernaches nonettes des terres arctiques, spatules de retour d’Afrique...

                                                Le parcours pédagogique permet facilement une première rencontre avec les espèces les plus familières. Des panneaux pédagogiques aident à la reconnaissance des animaux du parc, mais ce sont les parcours d’observation qui en font la réputation."

                                                Merci au citoyen de Clermont


                                                • Elladan (---.---.228.75) 24 août 2005 10:56

                                                  Pour la question sur Sanofi Pasteur, on peut aussi se demander ce quon aurait à perdre s’ils n’étaient pas là pour faire de la recherche et produire des vaccins...

                                                  Bientot on entendra dire que ce sont les labos qui ont fabriqué le Virus afin de s’enrichir...

                                                  C’est clair que s’ils produisent des centaines de milliers de vaccins ils vont faire un super bénéfice, mais ils préféreraient sans doute quil n y ait pas de virus et que personne ne meurt. Les labos de cette envergure se font déjà bien assez de fric avec leurs activités « quotidiennes » sans avoir besoin de catastrophe de ce genre.


                                                  • (---.---.16.25) 24 août 2005 14:03

                                                    pourvu que les US n’en fasse pas une ADM


                                                    • Gérard Pierrot (---.---.254.177) 24 août 2005 15:12

                                                      Il ne faut pas prendre un risque quelqu’il soit à la légère, et, prendre en considération que le danger d’une propagation du virus aviaire à l’humain n’est pas sans nous interroger sur ses conséquences réelles pour l’humanité.

                                                      Ce danger est tout autant alarmant que la disparition de la couche d’ozone, et, que l’utilisation d’armes à l’uranium enrichi (contaminant sur les lieux de conflits les populations et leurs descendants)...

                                                      Que penser de ces « experts » qui comme Pierre Pellerin disait officiellement que le nuage radioactif de Tchernobyl n’avait pas contaminé notre pays ?

                                                      Les conséquences sont connues aujourd’hui et bien des cancers ont pour origine Tchernobyl, mais il n’y a pas eu que cette centrale......et, sans vouloir faire un amalgame il est sous estimé l’impact de tous les polluants sur la santé mondiale... Il y a, et, il y aura des millions de morts différés, nous sommes nous humains les seuls grands responsables de ces atteintes graves à l’humanité toute entière.

                                                      Nul ne pense à la pollution pulvérante lors d’une guerre, et, là aussi les frontières n’existent pas. Que penser du projet haarp... ?...Que penser des chemtrails... ?...Que penser des orientations dangereuses des hommes politiques actuels qui ne défendent que leurs intérêts personnels et les orientations de l’AGCS...la société française est livrée à l’exploitation des profiteurs de tous bords, la misère s’accentuant, des gens ne se soignent plus convenablement (manque de couverture sociale, d’argent...), et c’est dans ces milieux là qu’après les poux, le bacille de Koch fait ses ravages...(devenu résistant au vaccin)Forts de cette réalité de chaque jour, imaginons un virus qui mute et résiste dans les années à venir...l’homme paiera alors, le jour venu, chèrement les déséquilibres qu’il a causé à la nature. Que ce qu’il se passe en ce moment soit l’occasion d’une réflexion sur les conséquences planétaires des exactions de tout un système.

                                                      Gérard Pierrot

                                                      Président de l’Association pour la Protection contre les rayonnements Ionisants.

                                                      http://apri.fr.free.fr


                                                      • (---.---.179.133) 24 août 2005 19:23

                                                        A propos de cette pandémie, il faut y voir un signe... C’est un juste retour de manivelle... En effet, ce que l’on fait subir à tous ces animaux d’élevage est d’une effroyable barbarie... Il faut bien que la roue tourne... et que tous ceux qui en sont à l’origine, ceux qui en bénéficient et les consommateurs qui ne veulent rien voir ni savoir (par confort personnel), payent l’addition. Pardonnez-moi pour ces propos quelque peu extrémistes, mais depuis le temps, il fallait que ça sorte... B.Rophé végétarien


                                                        • Marthe (---.---.69.130) 12 janvier 2006 15:54

                                                          Je ne trouve pas du tout vos propos extrémistes. Effectivement, il est évident que s’il n’y avait pas d’élevage, il n’y aurait pas de grippe aviaire.

                                                          Le végétarisme est une solution simple à l’ensemble des débordements sanitaires que nous observons actuellement. Ce mode d’alimentation met un terme efficace et durable à toute de cette souffrance que l’on observe actuellement, chez les humains certes, mais surtout chez les animaux, victimes impuissantes de cet horrible massacre (c’est combien de poules et autres oiseaux tués ces derniers mois ? ... 150 millions ?)

                                                          Vraiment, il y a dans notre mode de fonctionnement un excès évident, nous devenons les artisants des gestes les plus effrayables. Il faut y mettre un terme radicalement.

                                                          En cherchant sur le web, et pour ceux et celles qui ont vraiment le souhait de changer leurs comportements, je souhaite partager avec vous une adresse qui ma tout de suite séduite, il s’agit tout simplement d’un site de recettes végétariennes ( http://avea.net/cvg ). A découvrir, en espérant, comme ils le disent eux même, que cela soit la première pierre d’une « nouvelle culture culinaire », sans cette cruauté qui dernièrement a pris des proportions qui en matière de souffrance infligée ne peuvent même plus être appréhendées.

                                                          Amicalement.


                                                        • anakin_nEo (---.---.107.58) 24 août 2005 20:42

                                                          les commentaires de Bertrand C. Bellaigue sont typiques des medias dépassés.. ils refusent de voir que internet constitue une source d’informations alternatives voire meme unique puisque le controle y est moins strict... qui parle des risques dans les medias traditionnels ? mmm ? personne.. par decision ou pas inertie .. ou pire...

                                                          cela fait longtemps que certains medias matraquent et debilisent.. les gens sont pourtant nettement moins cons que ça.. et a ne pouvoir s’exprimer qu’à connaitre les regles du metier..

                                                          laissons les pro s’exprimer... les journalistes pourtant de nos jours... montrent.. mais n’expliquent plus... ou tres rarement.. manque de temps sans doute...ou plus pervers ? va savoir..

                                                          j’ai bien une idee qui part « de qui detient quoi » mais c’est une autre question n’est ce pas...

                                                          quant au syndrome cafe du commerce.. il se trouve certaines sources aussi serieuse que le site de l’oms

                                                          vous voulez quelques sources.. ok . allons-y

                                                          http://www.recombinomics.com/News/08240501/H5N1_Altai_Republic.html

                                                          http://www.splf.org/s/article.php3?id_article=26

                                                          http://www.eurosurveillance.org/em/v03n03/0303-121.asp?langue=01&

                                                          etc etc

                                                          evidemment la connaissance des langues est inevitable ..mais la encore existent bien des outils tres utiles a qui ne maitrise pas toutes les langues

                                                          des lors cafe du commerce ?

                                                          .. pas si sur... on pourrait rappeler dans un contexte similaire la celerite des institutions dans le cas du nuage de tchernobill..

                                                          ...pire de nos jours encore « on fait comme si ». ; tiens pour le fun.. qui se soucie du sarcophage de tchernobill mmm ? nous sommes pourtant en pleine periode de risque aussi sur ce domaine.. pour de betes problemes de financement... moche ca non ?

                                                          et tant que j’y suis..au fait il existe d’autres dangers plus proches de nous.. comme le virus hanta

                                                          http://www.invs.sante.fr/presse/2003/le_point_sur/hantavirus_190903/

                                                          alleeee dormons en paix si un danger serieux existait les journalistes serieux nous previendraient pas vrai ?

                                                          .. apres


                                                          • Le Drakkar Bleu Noir (---.---.5.9) 25 août 2005 00:12

                                                            Bonjour à tous

                                                            Pour les hyper anxieux... Tout va bien puisque depuis mars 2004 un plan est prêt au niveau Européen.

                                                            http://europa.eu.int/comm/health/ph_threats/com/Influenza/influenza_en.htm ( Commission Working Paper on Community Influenza Pandemic Preparedness and Response Planning) colonne de gauche avec un choix de texte en français possible.

                                                            Pour les blasés... Les premiers mots dans l’introduction du rapport : « Une pandémie de grippe peut avoir de graves implications sanitaires et économiques ».

                                                            Évidemment, les graves implications économiques proviennent tant des dysfonctionnements de l’économie que ... des revenus générés par un vaccin dédié à un marché mondial !

                                                            Les autorités suisses montrent le chemin :

                                                            « 12 août 2005 Préparation à une pandémie de grippe Appel d’offres pour acheter un vaccin contre le virus H5N1

                                                            Malgré les mesures de contrôle en vigueur depuis le début de l’année 2004 en Asie de l’Est, de nouveaux cas de grippe aviaire se manifestent toujours dans les élevages de volailles. Dans de rares cas, le virus Influenza A (H5N1) responsable de la grippe aviaire a été transmis de la volaille à l’être humain. Il n’y a pas d’indice en faveur d’une transmission facile du virus en question de personne à personne. Mais pour parer à cette menace, l’OFSP lance un appel d’offres afin d’acheter et de constituer une réserve de vaccin humain contre le virus H5N1.

                                                            La grippe aviaire est une maladie animale et la transmission du virus de la volaille à l’être humain est pour le moment un événement rare et isolé. Il n’y a actuellement pas de risques pour la population résidant en Suisse. Sur la base de l’Ordonnance sur la pandémie d’influenza du 1er juin 2005, l’OFSP lance un appel d’offres public pour acheter, dès qu’il sera disponible, du vaccin contre le virus Influenza A (H5N1) actuellement en circulation en Asie de l’Est. L’acquisition d’une quantité permettant la vaccination de 100’000 personnes a été décidée en fonction de divers scénarios. Cette quantité constituera une réserve de sécurité en cas d’augmentation de la grippe aviaire chez l’être humain. Si le virus H5N1 devait acquérir la capacité de se transmettre facilement de personne à personne, l’utilisation de la réserve de vaccins H5N1, combinée à la réserve constituée de médicaments antiviraux (oseltamivir - Tamiflu®), permettra de protéger les personnes particulièrement exposées en Suisse durant la phase initiale d’une éventuelle pandémie de grippe. » http://www.bag.admin.ch/dienste/medien/2005/f/05081233.htm http://www.who.int/csr/disease/avian_influenza/ statement_2005_08_12/fr/index.html http://www.who.int/csr/don/2005_08_18/fr/index.html

                                                            Pour les prévoyants ... Les inhibiteurs de neuraminidases http://www.iph.fgov.be/flu/FR/14FR.htm


                                                            • Noël Hanssler (---.---.66.175) 25 août 2005 04:30

                                                              Cher Elladan, pardonnez-moi mais vous êtes naïf. Les labos pharmaceutiques ne sont pas philantropes. C’est à eux que l’on doit les interdictions sans cesse plus nombreuses concernant les thérapies naturelles. Et ce n’est que le sommet de l’iceberg. Certains scandales concernant Pasteur et cie relèvent du crime contre l’humanité. Mais c’est un vaste sujet. Il faut se documenter, ne pas se contenter de l’information des grands médias, complètement inféodés aux labos dont les budgets publicitaires sont trés appréciés. Quant aux vaccins, leur efficacité est de plus en plus contestée. Là encore, vaste sujet, et futur gros scandale. Alors inutile d’avoir peur de la pénurie. Une alimentation saine sera le meilleur des remparts, et si cela ne suffit pas, il existe des alternatives naturelles. Tout cela doit procèder d’une recherche personnelle afin de cesser d’être le dupe de la médecine chimique. Vous voulez un tuyau ? Selon certains médecins, la maladie de la vache folle se soigne trés simplement avec du chlorure de magnésium (sachet de 20g en pharmacie, diluer dans un litre d’eau, un verre toutes les 2-3 heures. Ne pas prolonger la prise plus de 20 jours consécutifs). Le CM est un stimulant trés puissant des défenses naturelles (augmentation des taux de globules blancs de 300%)et coûte trois fois rien. Je l’utilise courramment depuis plusieures années. Il y aurait tant à dire. Encore une fois, cherchez l’info. L’info de masse, celle que l’on vous sert sur un plateau, profite toujours à quelqu’un. Cher Elladan, cesser de croire qu’« On » veut votre bien : vous n’êtes qu’un con... sommateur. Pasteur, comme toute entreprise, raisonne en terme de part de marché et se moque bien de la Santé Publique. (Pour votre édification, voyez des revues comme l’Ere nouvelle, Pratiques de Santés, Horizons Virtuels, l’Hygiéniste, et biens d’autres, que vous ne trouverez pas en kiosques et dont on ne vous parlera jamais à la télé.) Cordialement, Noël Hanssler


                                                              • xavier (---.---.191.222) 25 août 2005 06:47

                                                                Par pitie, relisez vos articles. Pour l’orthographe deplorable mais egalement pour le sens donne a vos phrases.

                                                                Pour ce qui est du contenu : Je trouve douteux tout ce qui est dit dans ce pseudo-article. Des propos volontairements alarmistes. Aucunes sources valables.

                                                                Pour moi la lecture de cet article fut une bonne blague. Merci, j’ai bien ri.


                                                                • Elladan (---.---.228.75) 25 août 2005 07:58

                                                                  Est il vraiment nécessaire de parler de Tchernobyl et de tous les scanales écologiques ici au sujet d’un article sur la grippe aviaire ? J’espère que vous saurez trouver de meilleurs tribunes sur ces sujets.

                                                                  Pour vous répondre Noël, mon jugement est peut etre biaisé car j’ai un esprit scientifique à la base, en effet je suis des études de médecine. J’ai sans doute tendance à croire un peu trop en la science, qui pourtant nous fournit des preuves et des études statistiques sur son efficacité. Je préfère utiliser des médicaments connus et reconnus pour me soigner -quitte à engraisser les labos- plutot que de tester des traitements naturels dont je nai jamais entendu parler ( et qui ne sont absolument pas interdits comme vous l’affirmez, puisque vous dites ensuite quon les trouve en pharmacie...) Sans doute que ces traitements ne vous font pas de mal (heureusement !) mais jaimerais avoir plus de renseignements sur leur efficacité prouvée avant de m’en remettre à eux. D’ailleurs les globules blancs sont loins d’etre les seuls acteurs du système immunitaire et leur seul augmentation ( meme de !!!!300 % !!!!!)ne saurait vous prévenir de toutes les maladies. Enfin pour vos revues, des titres comme « Ere nouvelle » ou « Horizons virtuels » m’inspirent bien moins confiance que le bon vieux « Science et Vie »...

                                                                  Pour finir, je répete ce que j’ai déjà dit : Réfléchissez un peu à ce que serait la situation si les grands labos n’étaient pas là... Combien la grippe « normale » ferait elle de morts chaque année en France ? Plaignez vous contre la société si ça vous amuse, mais ne soyez pas trop manichéens.


                                                                  • Guest (---.---.45.21) 25 août 2005 11:40

                                                                    Bertrand C. Bellaigue

                                                                    100% d’accord


                                                                    • FRanck (---.---.132.39) 25 août 2005 12:16

                                                                      Pourriez vous préciser les références ou mieux, faire figurer le « document estampillé République française qui prend des »dispositions relatives aux personnes décédées" dont vous parlez, sur le site ?

                                                                      Franck


                                                                      • Le Drakkar Bleu Noir (---.---.5.9) 25 août 2005 13:11

                                                                        pour Franck ( voir ci-dessus le post du Drakkar Bleu Noir en date du 24 Aout pour le chemin sur le site du gouvernement sante.gouv.fr)

                                                                        voici copie du pdf de l’info en question présentée sur papier officiel de la République :

                                                                        Fiche technique

                                                                        Plan de lutte contre une « Pandémie grippale » diffusion 05/2005 1

                                                                        DIRECTION GENERALE DE LA SANTE

                                                                        D I S P O S I T I O N S R E L A T I V E S A U X P E R S O N N E S D E C E D E E S

                                                                        Anticiper la question des décès n’a pas pour objectif d’éviter une propagation de l’épidémie post mortem car la transmission se faisant surtout par voie respiratoire, elle sera d’elle-même assez rapidement interrompue. Mais, compte tenu du nombre de décès attendu, il faut mettre en place précocement un système de prise en charge des patients décédés. Cette question doit être traitée dans une circulaire interministérielle (ministères chargés de l’intérieur, de la santé et de la justice, avec le concours du ministère de la défense). Une mesure importante consistera à planifier une simplification de l’établissement des certificats de décès. A l’étranger, le consul doit s’assurer lors de l’établissement du certificat sanitaire et autorisation de transport de corps (document accompagnant le cercueil) que les mesures sanitaires prescrites par le code général des collectivités locales et par l’arrêté du 17 novembre 1986 fixant la liste des maladies contagieuses portant interdiction de certaines opérations funéraires ont bien été observées.


                                                                        • Nathalie (---.---.36.39) 25 août 2005 14:46

                                                                          merci de nourrir les oiseaux car les gens les détestent, on nourri bien son chien et son chat pourquoi faut-il laisser mourir les êtres vivants et qui crèvent de faim par stupidité humaine

                                                                          Nathalie


                                                                          • Marie-Lou (---.---.36.39) 25 août 2005 14:54

                                                                            si on n’entassait pas des volailles et autres animaux pour l’argent si on donnait aux animaux la liberté dont ils ont tous besoin on n’en serait pas arrivé à ce désastre, et la chine est un pays cruel donc ce pays est la cause de bien des maux

                                                                            Marie-Lou


                                                                            • jouve (---.---.16.126) 10 février 2006 19:57

                                                                              tout afait d accord


                                                                            • jouve (---.---.16.126) 10 février 2006 20:04

                                                                              si Dieu exsiste j espere bien qu il fera payer toutes les souffrances infligees aux animaux par des soit disant humain qui n en on que le titre aucun animal sur terre n agit comme ces tortionaire que le diable les grille vivant si possible

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

citoyen

citoyen

 


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès