Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grippe aviaire : les députés s’informent

Grippe aviaire : les députés s’informent

Le député socialiste Jean-Marie Le Guen (Paris) a été nommé mercredi président de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la grippe aviaire, et l’UMP Jean-Pierre Door (Loiret) rapporteur.

La première audition de la mission aura lieu le 26 octobre, et sera l’occasion de préciser le programme de travail de la mission et ses objectifs. Lors de cette audition, les députés devraient recevoir des médecins présentant un bilan de l’avancée de l’épidémie. Avant même la constitution de la mission, Jean-Marie Le Guen avait indiqué son intention de demander un bilan des moyens médicaux mis à disposition pour lutter contre la grippe aviaire.

Le bureau de la mission d’information est également constitué de Bérengère Poletti (UMP, Ardennes), vice-présidente, Jean-Michel Boucheron (PS, Ille-et-Vilaine), vice-président, Jacqueline Fraysse (communiste, Hauts-de-Seine), secrétaire, et Claude Leteurtre (UDF, Calvados), secrétaire.

Personnellement, je serais à leur place, je ferais également un point avec les institutions de la santé, notamment les hôpitaux, qu’ils soient publics ou privés, pour savoir ce que chacun pense de toute cette agitation, et surtout vérifier si ces établissements disposent bien des moyens de faire face à ce que tous nous annoncent.

Grippe aviaire : Cacaphonie à l’Assemblée nationale

En effet, si sur le terrain, l’information des professionnels, qui seront pourtant en première ligne, n’est pas forcément plus affinée que celle de certains blogs, comme celui de Ryback, on est en droit de se demander si, au plus haut niveau de responsabilité, on ne marche pas sur la tête. C’est ainsi que la commission des affaires sociales a opéré mercredi une volte-face sur les crédits de l’assurance maladie destinés à la prévention de la grippe aviaire, inscrits dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2006.

Mardi après-midi, la commission a adopté un amendement présenté par l’UDF supprimant les crédits 2005 de l’assurance maladie pour la prévention de la grippe aviaire, à l’article 6 du texte, en estimant que c’était à l’État d’assumer cette charge. Mais, mercredi matin, elle a adopté une position inverse, en maintenant les crédits 2006 pour ce même objectif, inscrits à l’article 41, et en repoussant l’amendement UDF. Le rapporteur pour l’assurance maladie, Jacques Domergue (UMP, Hérault), a estimé que la commission avait commis "une grave erreur" mardi, en supprimant la participation de l’assurance maladie, erreur qui devait être rectifiée en séance publique.

Parfois, on s’interroge sur le sens de l’action politique, mais là, vraiment, on a envie de leur dire : pour une fois, faites preuve de responsabilité.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

citoyen

citoyen

 


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès