Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grossir ou maigrir, il faut choisir !

Grossir ou maigrir, il faut choisir !

L’obésité est une pathologie qui est devenue un véritable fléau, touchant une bonne fraction de la population mondiale. Pourtant, ce ne sont pas les méthodes pour maigrir qui manquent. Il est vrai que certaines d’entre elles sont très onéreuses. D’autres présentent des dangers, comme les coupe-faim, ou alors peuvent exposer à des dérèglements pathologiques, comme les régimes hyperprotéinés qui obligent l’organisme à subir à longueur de repas, les assauts répétés du cortisol, hormone aux multiples effets néfastes.

Mais n’oublions pas aussi les nombreuses « rechutes » (effet « yoyo ») avec une reprise de poids généralement plus grande.

Pourtant il existe une méthode simple et sans danger pour réduire de 2 à 3 kilos le poids affiché sur la balance ou éviter d’en reprendre autant : tout simplement boire de l’eau. L’eau permet bel et bien de perdre du poids. En effet, si de l’eau à 7 °C est bue, dans tous les cas elle ressort de l’organisme à la température de 37 °C. L’augmentation de température de 30 °C signifie que l’organisme a brûlé des calories pour chauffer l’eau qui a été absorbée. Donc en fonction de la quantité d’eau fraîche consommée, l’organisme brûle des graisses, et ce, par le biais de la thermogenèse, mais ce n’est pas tout. Le volume d’eau avalé en une seule fois a également une incidence sur la quantité de calories éliminées. Celui-ci agit sur l’organisme par un mécanisme qui suscite encore de nombreux débats au sein de la communauté scientifique. Quoi qu’il en soit il est effectivement observé une augmentation des calories brûlées. Au final sur une année, la perte de poids résultant de la consommation d’eau fraîche peut atteindre 4 à 5 kilos.

Si à cela s’ajoutent des repas recourant à des aliments amaigrissants et/ou ne favorisant pas la lipogenèse, sans régime hypocalorique drastique, la masse adipeuse peut encore être réduite. En ce qui concerne les aliments amaigrissants, des expériences menées sur des individus en surpoids ont montré qu’ils peuvent permettre une perte de la masse adipeuse d’environ 5 kilos notamment au niveau du ventre. Un peu d’exercices physiques là-dessus permettrait encore de diminuer la surcharge pondérale.

Point important : en procédant de cette façon, le risque de reprise de poids peut être prévenu sinon limité.

Livre à lire :  « Aliments de la beauté » ; Patrick Wolf ; Testez éditions

 



 

Références bibliographiques :

J Clin Endocrinol Metab, March 2005, 90(3):1692–1696
Gut Protein Uptake and Mechanisms of Meal-Induced Cortisol Release
Department of Neuroendocrinology, University of Lübeck

Psychosom Med 1999 Mar ;61(2):214-224
Increased salivary cortisol reliably induced by a protein-rich midday meal. Department of Epidemiology and Public Health, University College, London, United Kingdom

Metabolism 1981 Nov ;30(11):1104-1108
Meal stimulation of cortisol secretion : a protein induced effect Division of Endocrinology, University of Minnesota.

Int J Behav Med. 2010 Sep ;17(3):207-15.
The relationship between 24-h urinary cortisol and bone in healthy young women.
Human Nutrition, The University of British Columbia.

J Clin Endocrinol Metab. 2006 Sep ;91(9):3598-602. Water-induced thermogenesis reconsidered : the effects of osmolality and water temperature on energy expenditure after drinking.
Department of Medicine, Division of Physiology, University of Fribourg

J Clin Endocrinol Metab. 2003 Dec ;88(12):6015-9.
Water-induced thermogenesis.
Franz-Volhard Clinical Research Center and Helios-Klinikum-Berlin, Medical Faculty of the Charité, Humboldt-University

Lipids. 2003 Feb ;38(2):139-46.
Role of dietary calcium and dairy products in modulating adiposity
Department of Nutrition, The University of Tennessee,

Int J Obes (Lond). 2010 Apr ;34(4):659-69. Epub 2010 Feb 9.
Thermogenic ingredients and body weight regulation
Medicine and Life Sciences, Maastricht University.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Xtf17 xtf17 8 octobre 2011 12:11

    Et pourquoi pas manger des glaçons aussi...
    Quand on connait la capacité calorifique massique de l’eau, on rigole...
    10 cal/kg/°C
    soit 1kcal pour 5L abaissés de 20°C !!! Pas prêt de maigrir...

    Un truc plus sérieux ? Manger moins.
    J’en suis perso à -5 kg en 5 mois (83->78kg, pour 1m77, revenu à un IMC de 25, cool !).
    Et sans me priver ni de chocolat, ni d’alcool, ni de cassoulet !
    Mdr les méthodes payantes.


    • AntoineR 8 octobre 2011 21:09

      Petite erreur dans votre calcul :


      1 calorie : élever 1 gramme d’eau d’1 degré (de 14,5 à 15,5°C pour être précis, mais c’est presque régulier sur la plage 0°/100°)
      donc 5L x 20° = 100 kcal.
       ça reste pas grand chose mais c’est juste pour la justesse du calcul.

      Finalement, si on suppose que le corps humain a un rendement faible (ce que je suppose) pour générer de la chaleur, ce truc ne me parait pas débile.

      Je pense qu’il faut néanmoins s’alimenter correctement au lieu de chercher des « trucs » pour maigrir.



    • Xtf17 xtf17 9 octobre 2011 11:53

      exact, ma constante de départ est erronée.
      Cependant, penser aussi qu’avec 5L d’eau abaissés de 20°C, on perd donc 100kcal, soit :
      - pour un aliment riche : 4 carrés de chocolat (500kcal/100g), donc 20g
      - pour un aliment pauvre : un verre 20cl de jus de fruit (50kcal/100g), donc 200g
      On perd donc entre 0.02 et 0.2kg, mais on prend +5kg avec l’eau !


    • picpic 8 octobre 2011 22:03

      Marrant...
      vous parlez d’effet yo-yo et ce que vous conseillez provoquera un effet yo-yo...

      Si vous souhaitez vraiment maigrir rendez vous sur un site de musculation et suivez les instructions concernant le séchage, vous apprendrez beaucoup de choses...

      Ce que tous ces faiseurs de régime se gardent d’expliquer c’est que tous ces régimes vous font perdre systématiquement beaucoup de muscles aussi.
      Comprenez par là, que vos muscles consomment de l’énergie simplement pour être là...si avant votre régime, il vous fallait imaginons, 2000 kcal maximum pour ne pas prendre de poids...après votre régime purement restrictif, qui vous fera perdre du muscle vous risquez de passer à 1900 kcal maximum...bien souvent, on reprend une alimentation comme avant à 2000 kcal et on reprend...
      du coup, régime et on s’effondre à 1800 kcal, on regrossit, régime etc...c’est un piège très vicieux !
      l’effet yo-yo est voulu, c’est un business...un régime miracle qui fonctionnerait du premier coup ruinerait bien des entreprises...

      En gros dans TOUT « régime », il faut obligatoirement travailler sur la masse musculaire ou vous perdrez du muscle et risquez l’engrenage.

      Je ne parle ici que de l’aspect principal et volontairement occulté de l’effet yo-yo.
      vous voulez maigrir correctement ? focalisez vous sur la conservation de vos muscles, voir même en prendre un peu et non la perte de graisse.


      • Blé 10 octobre 2011 08:26

        Je trouve cet article plein de bon sens. A suivre ses conseils, on ne prend aucun risque sur le plan de la santé.
        Une chose que l’on ne dit pas assez. Les beaux bébés bien joufflus sont plus souvent touchés par l’ obésité à l’ âge adulte que les autres. C’est à dire que bien des gens deviennent obèses sans pour autant faire des excès à table.


        • JL JL1 10 octobre 2011 09:25

          Très drôle !

          Et si vous ne voulez pas boire d’eau, en hiver promenez vous en tenue légère, et l’été mettez très beaucoup des glaçons dans votre whisky.

          Santé !

           smiley


          • gaulois42 gaulois42 10 octobre 2011 11:28

            Et si on interdisait à nos gosses de s’empoisonner en fréquentant les « MAC DO, les QUIKS, et consors ».....on aurait moins d’obèses chez nos enfants.
            Mais aujourd’hui, nous avons une majorité de parents : des anciens soixantehuitards qui s’interdisent d’INTERDIRE, qui ont la flême de faire à bouffer à leurs gosses de la bonne cuisine et qui ne savent même pas cuisiner, préfèrent les envoyer se gaver à la MALBOUFFE.
            Vous verrez que des gosses inelligents déposeront plainte un jour, contre leurs géniteurs indignes, de MISE EN DANGER A AUTRUIT non pas par néglience, mais par CONNERIE HUMAINE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

patrog


Voir ses articles







Palmarès