Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Interdire la publicité des produits agro-alimentaires

Interdire la publicité des produits agro-alimentaires

« Tuerie de Nanterre, amiante, pénurie de médecins, arrêt Perruche, pseudo-agression raciste sur la ligne D du RER, voitures tueuses ... Certaines réactions ou absences de réaction des pouvoirs publics peuvent se révéler inadaptées voire fautives. Comment distinguer les erreurs doctrinales de celles, plus nombreuses, qui trahissent un manque de savoir-faire ? La perversion du système donnerait-elle la priorité à des motivations qui ne sont pas apparentes dans le processus décisionnel ?

L’auteur utilise vingt-deux exemples pris dans l’actualité récente pour distinguer les deux principaux mécanismes de l’erreur : les malfaçons, produites par les incompétents, et les malfaisances, qui traduisent l’aptitude à faire le mal. Les unes ou les autres pouvant s’associer. Il faut comprendre les erreurs commises par les organismes qui gèrent la société, afin d’empêcher leur fonctionnement de se dégrader. Négliger de reconnaître les dysfonctionnements de l’Etat et de les traiter peut entraîner des altérations graves de notre démocratie. Ce livre en propose une vision pratique et contemporaine, ainsi que les moyens d’y remédier. »

Le Pr. Claude Got, spécialiste de diverses questions de santé publique, propose dans son dernier ouvrage l’interdiction totale de la publicité télévisuelle des produits alimentaires transformés afin de lutter contre le problème de l’obésité en France.

Cette proposition fait partie du chapitre consacré à l’obésité. En effet, selon lui, après les accidents de la route, l’alcool et le tabac, la sédentarité associée à une suralimentation ou à une mauvaise alimentation constitue la quatrième grande cause de mortalité. Il estime ainsi que les campagnes de communication officielle - comme celle lancée récemment par le ministère de la santé- n’ont qu’un impact marginal sur les individus qu’elles visent, d’une part parce que ces campagnes de communication ignorent l’environnement dans lequel évolue l’individu, et d’autre part parce qu’elles ne peuvent rivaliser avec le déluge de publicités pour les produits agro-alimentaires à la source de l’obésité.

Et le professeur d’étayer son argumentation au vu de ce qui s’est passé en matière d’accidents de la route. Selon lui, le nombre de décès n’a pu baisser entre 2002 et 2005 de 34% qu’en raison de la cohérence entre les campagnes d’information et les décisions d’implantation des radars.

C’est pourquoi, en matière de lutte contre l’obésité, le Pr. Claude Got fustige l’inaction de l’Etat et propose, entre autres, deux mesures phares :

- l’interdiction de la publicité par l’image de tout produit agro-alimentaire transformé ;

- l’instauration d’un taux de TVA plus élevé pour ces produits.

Pour lutter efficacement contre l’obésité, le Pr. Claude Got n’en reste pas là. Il préconise ainsi :

- un dépistage précoce et exhaustif de l’obésité chez l’enfant

- une réforme profonde de l’activité physique dans les établissements scolaires

- une promotion de la marche et de la bicyclette au détriment des transports mécanisés.

Dans ce livre au titre provocateur, le Pr. Claude Got aborde d’autres sujets liés à la problématique de la santé publique, tel l’amiante ...

A LIRE ABSOLUMENT

Vous pouvez retrouver le Pr. Claude Got sur

http://www.securite-routiere.org/
http://www.sante-publique.org/


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Raphaël (---.---.67.118) 21 septembre 2005 09:06

    Interdire la pub des biscuits, des chocolats, etc ... ? est-ce vraiment une bonne solution ? Ne vaudrait-il pas mieux développer l’éducation de nos enfants ?

    Merci de me répondre


    • weckpe (---.---.254.115) 21 septembre 2005 09:43

      Ça fait des années qu’il existe des campagnes contre les crottes de chiens et il ne se passe rien... ça fait des années qu’on parle de l’effet de serre, de la pollution de l’air et les ventes de 4X4 ne cessent de monter... ça fait des années que des livres, analyses, débats existent sur l’extrème droite et son score ne baisse pas...

      Alors oui pour l’interdiction de la pub.

      Un moment donné, il faut savoir changer de méthode. Sans en venir au tout répressif, il y a quand mê^me^une sacré marge de manoeuvre, non ?


      • (---.---.20.137) 2 octobre 2005 10:28

        Interdire la ppublicité est peut être une des solutions mais l’obésité des enfants tient plus au fait qu’on les laisse devant la TV, consoles et autres.L’éducation alimentaire dès le plus jeune âge et donner le gout de se bouger sont surement plus les clés du problèmes. Mais il faut aussi que les parents donnent l’exemple.... Xavier PEYTOT Lyon


        • Marsu (---.---.143.239) 3 octobre 2005 13:04

          Il faudrait poser plus globalement la question de la place et des formes de publicité.

          Pourquoi interdit-on les images subliminales tout en autorisant le matraquage publicitaire à longueur de spots toutes les 10 minutes ?

          La technique du matraquage, quoi que plus grossière, est très proche du subliminal : répeter sans cesse « mon produit est bon », « mon produit est bon », « mon produit est bon » sans fournir d’éléments vérifiables ou compréhensibles par le spectateur.

          Au delà de l’effet statistique qui va forcément conduire certaines personnes à croire au slogan, on peut toujours ajouter deux ou trois têtes connues. Après tout, si Zidane dit que c’est bon, ça doit être vrai...

          Il y aura toujours les enemis jurés de l’interdiction, mais que proposent-ils, à part laisser faire ?


          • Yaarg (---.---.27.229) 29 décembre 2005 11:45

            Je ne sais plus qui disait « mentez, mentez, il en restera forcément quelque chose »...

            Un autre écrivain disait aussi « un mensonge répété des centaines de fois finit par être pris pour une vérité ».

            Une chose est sûre, une publicité est toujours mensongère, son but étant de flatter et non de dire la vérité. Je suis d’accord que la publicité n’est pas le seul problème et que les parents doivent reprendre le pouvoir qu’ils ont abandonné à la télévision ou aux consoles de jeux.

            Néanmoins, je rêve d’une télévision sans publicité et les coupes publicitaires de plus en plus longues et de plus en plus nombreuses m’insupportent jusqu’à la nausée, à tel point que je ne regarde plus la télé...

            Ce qu’il faudrait, c’est interdire toute la publicité, mais vus les intérêt économiques en jeu, ça n’arrivera jamais...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

citoyen

citoyen

 


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès