Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > L’accès aux soins est un droit, pas un privilège

L’accès aux soins est un droit, pas un privilège

Fort de ces 20 années d’expérience, Médecins du monde porte dans le débat électoral des propositions en faveur d’un meilleur accès aux soins pour les plus démunis.

« Il y a 20 ans, la France semblait n’avoir besoin de rien, le sida n’avait pas hurlé, l’immigration était cantonnée ou secrète, les SDF oubliés, les seringues interdites. Pas de malaise social, pas de risque endémique évident... Mais à ne vouloir rien regarder, on ne voit rien venir : ni le sida, ni les SDF, ni les problèmes des banlieues, ni les gens qui ont faim, même chez nous. Il y a 20 ans, Médecins du monde ouvrait son premier centre de soins gratuits, à Paris, pour favoriser l’accès aux soins des plus pauvres. Depuis, nous sommes au cœur de ces problématiques. Depuis, des progrès ont été faits. Mais, en cette veille d’élections présidentielles, le bilan reste pour le moins décevant. Pire encore, le sujet de l’accès aux soins des plus précaires n’en est pas un. Quel candidat à ce jour a osé se prononcer en faveur d’un vrai programme de santé publique les concernant ? La santé et l’accès aux soins de tous seraient donc des promesses que nul n’ose même évoquer ? Pourtant il y a beaucoup, sinon à promettre, au moins à faire. »
Comme en 1995 et 2002, Médecins du monde porte dans le débat électoral des propositions en faveur d’un meilleur accès aux soins pour les plus démunis. Le bus, utilisé sur le terrain par les équipes de MDM pour aller à la rencontre des plus marginalisés, va cette fois à la rencontre du public et des candidats. Dans 15 des 28 villes où l’association mène des actions, les bénévoles :
• se font le relais auprès des médias, du public et des politiques des cinq engagements de MDM pour l’accès aux soins des plus démunis ;
• renseignent sur les conditions de vie de ceux qu’ils soignent au quotidien ;
• organisent des débats autour du bus avec le public, les élus locaux et la presse.
Médecins du monde demande aux candidats de s’engager s’ils sont élus :
• A créer un seul système de couverture maladie pour toutes les personnes résidant en France et vivant en dessous du seuil de pauvreté : intégrer l’Aide médicale d’Etat (AME) dans la Couverture mlaladie universelle (CMU).
• A donner aux hôpitaux les moyens d’accueillir et de prendre en charge tous les malades, en particulier les plus démunis, en ouvrant une permanence d’accès aux soins de santé dans chaque hôpital.
• Pour lutter efficacement contre le saturnisme infantile, de lancer une campagne nationale de dépistage et de protection immédiate des enfants intoxiqués au plomb.
• Répondre aux besoins en santé mentale des personnes sans-abri en développant des unités mobiles de psychiatrie et en donnant les moyens à la psychiatrie publique de les accueillir et de les soigner.
• Garantir aux étrangers gravement malades et qui ne peuvent pas avoir effectivement accès aux soins dans leur pays d’origine, la non-expulsion, la régularisation et l’accès aux soins sans restriction.
www.mdm-en-campagne.org

Dr Françoise Jeanson, membre du Conseil d’administration et ancienne présidente de Médecins du monde


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès