Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > L’Alzami, un nouveau métier pour accompagner les malades Alzheimer et (...)

L’Alzami, un nouveau métier pour accompagner les malades Alzheimer et leurs aidants

La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées sont les pathologies neurodégénérative les plus fréquentes. Aujourd'hui en France, on estime à plus de 860 000, le nombre de personnes souffrant de ce type d’affections.

Les perspectives pour les années à venir sont inquiétantes : 1 200 000 cas en 2020 (soit 2 personnes pour 100 habitants) et de 2 100 000 de cas en 2040 (soit 3 personnes pour 100 habitants) seront recensés.

En France, il est détecté 225 000 nouveaux cas par an et l’espérance de vie après l’apparition des symptômes est en moyenne de 8,5 ans. La maladie d’Alzheimer est à évolution progressive, aujourd’hui incurable, elle va bouleverser de plus en plus la vie du malade et de son entourage, entrainant de difficiles répercussions physiques, psychologiques et sociales.

En effet, les proches communément appelés « aidants » sont également touchés par ricochets par les effets dévastateurs de la maladie. A ce jour en Europe, la maladie d’Alzheimer représente la première cause d’épuisement des aidants et d’entrée en institution. Elle représente un véritable défi de santé publique pour nos sociétés.

En Seine Maritime, émerge depuis quelques années, un nouveau métier : « l’ALZAMI » ; qui propose un accompagnement psychosocial non médicamenteux des personnes malades et de leurs aidants dans leur environnement, à domicile.

Arnaud Mouillard est Alzami à Ologi depuis 2 ans, il intervient auprès de plusieurs familles en milieu rural près de Rouen :

« Les séances sont basées sur de la stimulation cognitive, des ateliers mémoire adaptés aux capacités des personnes, à leurs envies, leurs goûts. J'interviens aussi en conseil et soutien auprès des familles (conjoint, compagnon ou enfants) pour les aider à mieux comprendre la maladie, les troubles qu'elle implique et surtout comment y faire face. Les séances se déroulent sur deux heures, une ou deux fois par semaine. Je m’appuie sur une méthode d’accompagnement globale du malade et de l’aidant que l’on nous transmet dés notre arrivée à Ologi puis tout au long de notre pratique . » , explique t-il.

A domicile, un accompagnement dédié aux personnes malades et aux aidants

Les interventions visent à permettre aux personnes malades et aux aidants de mieux vivre chez eux avec la maladie et d'y rester le plus longtemps possible dans les meilleures conditions.

Pour les Aidants, c’est aussi un moyen pour souffler un peu et reprendre une vie sociale souvent laissée pour compte : "Les aidants s’impliquent tellement dans l’accompagnement de la personne malade que progressivement ils n'ont plus de loisirs, de contacts à l’extérieur." explique Arnaud Mouillard.

L'Alzami poursuit "le risque d’épuisement physique et psychologique est bien réel. C’est pourquoi nous sommes là en prévention pour leur venir en aide et les soulager. Ce travail ne prend sens qu’en collaboration étroite et en complémentarité avec les partenaires médico-sociaux et associatifs (neurologues, médecins traitant, infirmiers, CLIC (Centre Local d'Information et de Coordination), ESA (Equipe Spécialisé Alzheimer), aides à domicile…). Notre métier, c’est aussi de savoir travailler en réseau ! "

Les professionnels Alzami sont proposés par Ologi. Le concept d'Alzami tel qu'imaginé par cette entreprise sociale peut être considéré comme unique en France. "Il est né de mon expérience personnelle. Un de mes proches a été confronté à la maladie d'Alzheimer et je me suis aperçu qu'il n'existait pas vraiment d'approche globale pour les aidants et les soignants" explique Olivier Lanos, cofondateur d'Ologi avec la neuropsychologue Magali Audes.

Cette initiative fait l'objet d'un financement expérimental du Département de seine-maritime. Ainisi, ces interventions peuvent être cofinancées par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Les locaux d'Ologi sont basés à Rouen, les interventions proposées par la structure se font à ce jour sur le territoire de la CREA (Communauté d'agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe) et plusieurs cantons en milieu rural.
 

Plus d’informations au 02-76-30-64-84 ; mail : contact@ologi.fr ; ologi.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Arnaud Mouillard Arnaud Mouillard 21 septembre 2013 10:35

    Très bel article sur la maladie d’Alzheimer publié sur Grand-Rouen ; http://www.grand-rouen.com/ologi-et-ses-alzamis/societe/42281


    • Duke77 Duke77 21 septembre 2013 10:55

      L’action neurotoxique de l’aluminium est connue depuis les années 1970 lorsqu’on a constaté l’apparition d’une démence chez des malades souffrant des reins. On ferait mieux de forcer le lobby en cause à supprimer l’aluminium de nos eaux du robinet, nos vaccins et nos médicaments. Ainsi, cette maladie disparaitrait.
      Voir ici l’excellent reportage d’Arte : http://www.arte.tv/fr/l-aluminium-au-quotidien/7342282,CmC=7367910.html


      &dpr=2

      • politzer politzer 21 septembre 2013 16:05

        bonjour

        André Gernez , le génial savant décoré par le double prix Nobel Linus Pauling , pour ses travaux sur les maladies dégénératives, a démontré comment prévenir la maladie et stopper son évolution , mais les labos et l institution médicale freinent des 4 fers . L’Etat cependant va bien être obligé de les faire connaître sous peine d’instituer l euthanasie vu le nombre grandissant de malades, s il ne veut pas faire exploser le budget de la santé . Je vous invite à visionner le film d’une heure qui lui a été consacré par un cinéaste et qui se trouve en ligne sur youtube et dailymotion. Par exemple ici : https://www.youtube.com/watch?v=xlqqDoetoa4. Aux sceptiques professionnels je recommande la lecture des coupures de journaux américains consacrés à ce savant français quand Nixon a fait siennes ses découvertes lors de sa campagne présidentielle ! Il avait promis à ses électeurs d éradiquer le cancer et un grd nbre de maladies dégénératives , en effet contrôlées par Gernez, promesses bien vites oubliées après son élections quand les labos l ont rappelé à l ordre !


        • Corinne Colas Corinne Colas 22 septembre 2013 14:42

          « Dans le monde actuel, nous investissons cinq fois plus d’argent en médicaments pour la virilité masculine et en silicone pour les seins des femmes, que pour la guérison de la maladie d’ALZHEIMER.

          Dans quelques années, nous aurons des vieilles avec des gros seins, des vieux à la verge dure, mais aucun d’entre eux ne se rappellera à quoi ça sert. »

          Drauzillo VARELLA / oncologue brésilien



          • Patrick Samba Patrick Samba 23 septembre 2013 08:43

            Article - coup de pub pour une entreprise privée aux intentions sans doute louables, mais qui ne s’interroge nullement sur le processus alzheimérien. Lequel, pour certains spécialistes, s’auto-entretient d’une angoisse folle devant la diminution, physiologique ou non, de ses capacités mnésiques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès