Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > L’arnaque du pôle hospitalier public privé

L’arnaque du pôle hospitalier public privé

Regardez la photo !

Qui paye ? Les collectivités territoriales et les institutions publiques....

JPEG

Les Comités de défense des hôpitaux publics de proximité continuent inlassablement leur campagne d’explication et de mobilisation contre la casse du service public de santé et contre toutes les opérations qui visent à déconstruire la santé publique.

A Melun, alors que la « gauche » gouvernementale continue à crier victoire ou du moins à se féliciter d’avoir sauvé les meubles, les militants du Comité sortent le texte suivant qui remet les pendules à l’heure :

 

« Pôle hospitalier public-privé de Melun

Il y aura bien des dépassements d’honoraires !

Le patient paiera jusqu’à 50% plus cher !

La privatisation de la chirurgie doit être abandonnée !

 

L’Etat a annoncé qu’il allait débloquer 50 millions d’euros sur les 256 millions estimés pour la

construction du pôle hospitalier public-privé de Melun. Ce partenariat entre l’hôpital public de Melun et les cliniques privées St Jean et L’Ermitage consiste essentiellement à donner le quasi monopole de la chirurgie au privé : la possession des 15 blocs opératoires et de 224 lits de chirurgie pour le privé contre 30 lits pour le public.

L’Etat paye pour le privé…

Sur les 50 millions d’euros versés par l’Etat, 10 le seront pour la partie privée. En contrepartie, les cliniques s’engagent à accepter tous les patients. C’est donc l’Etat qui va payer avec nos impôts pour que la partie privée accepte tout le monde !

… qui continuera à pratiquer ses dépassements d’honoraires !

Et les cliniques continueront à pratiquer les dépassements d’honoraires !

C’est ce que confirme le PDG des cliniques Saint-Jean-Ermitage dans une interview au Parisien en date du 7 janvier dernier. Il annonce que 40% des actes donneront lieu à dépassement d’honoraires. Bon prince, il précise que les dépassements seront limités à 50% du tarif de base de la Sécurité Sociale.

Pour près de la moitié des actes pratiqués dans la partie privée, il faudra débourser 50% de plus ! Par exemple 34,50 euros pour une visite médicale contre 23 euros ! 3 000 euros pour une opération coûtant 2 000 euros ! Mais selon le PDG, cela ne coûtera rien aux patients car les Mutuelles paieront la différence. C’est de la poudre aux yeux : d’abord parce que les patients n’ont pas tous, et loin de là, de mutuelles et ensuite parce qu’il n’est pas vrai que toutes les mutuelles acceptent de rembourser les dépassements et celles qui le font, le font chèrement payer aux assurés.

Les masques tombent. Non, il n’y a pas de bonne privatisation pour les patients. La privatisation, c’est des profits dans les poches des actionnaires des cliniques privées et des dépassements d’honoraires pour la population écartant encore plus des soins les plus modestes.

La privatisation de la chirurgie à Marc Jacquet doit être stoppée !

Il est encore temps de stopper la privatisation et de donner à l’hôpital Marc Jacquet les moyens de son fonctionnement et de sa modernisation.

Le projet de partenariat public-privé entre l’hôpital de Fontainebleau et la polyclinique de la Forêt a été abandonné.

Le projet de partenariat public-privé entre l’hôpital de Provins et la clinique Saint Brice a été abandonné.

Le désastreux partenariat public-privé entre l’hôpital de Corbeil et legroupe Eiffage vient d’être arrêté.

Le projet de plateforme publique-privée entre hôpital de Melun et les cliniques Saint Jean – L’Ermitage doit être abandonné !

Le comité de défense de l’hôpital de Melun rappelle ses exigences  :

- non à la privatisation de l’hôpital Marc Jacquet de Melun,

- non à la complémentarité, pour un hôpital de plein exercice,

- maintien de tous les services, tous les lits, tous les postes,

- pour la création d’un CHU,

- abrogation de la loi Bachelot (Hôpital, Patients, Santé, Territoires).

Et s’adresse à tous ceux qui se réclament de la démocratie : il est encore temps d’arrêter ce coup porté contre l’hôpital public.

Pour toute correspondance  :

cmhop@laiq2012. »

Alors que le Comité de défense de l’hôpital public de Melun fournit des informations exactes, la presse locale ne s’en fait pas écho, quant aux partis gouvernementaux ou d’opposition de droite, ils ne se déplacent pas pour démentir les affirmations étayées des défenseurs du service public….

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • bourrico6 13 mai 2014 12:29

    C’est tout le paradoxe des ardents promoteurs du privés.... ils courent après les financements public.  smiley
    ... sans parler de leur amnésie Historique.


    • non667 13 mai 2014 12:53

      privatisation de la santé ?
      ma parole c’est le fn qui est au pouvoir !
      en tout cas s’il y était , ça bougerait dans le lanterneau et il ne pourrait pas le faire !
      mais avec le ps ni vu ,ni connu !
      conclusion : votez front ripoublicain ! 


      • bourrico6 14 mai 2014 12:25

        en tout cas s’il y était , ça bougerait dans le lanterneau et il ne pourrait pas le faire !

        T’en sais rien de ça, tes croyances ne sont ni réalité, ni prophétie.
        Alors au lieu de profiter de la moindre occasion pour balancer ta propagande de merde, tu ferais mieux de la fermer.


      • CHALOT CHALOT 13 mai 2014 13:32

        Si le FN était au pouvoir il liquiderait tout ce qui vient du CNR et l’on entendrait le bruit des bottes.


        • non667 13 mai 2014 14:27

          à chalot
          Si le FN était au pouvoir il liquiderait tout ce qui vient du CNR

          1°c’est pas ce que fait le front ripoublicain ?
          2°le front ripoublicain et chalot resteraient les bras croisés ? (applaudiraient ? )

           et l’on entendrait le bruit des bottes.
          ne soyez pas timide ! ajoutez les rn et lhlpsdnh a votre ridicule !

          vous pensez que marine va supprimer les élections  ?

          comme poutine en ukraine , face au N.O.M. et ses valets du front ripoublicain elle n’aura que le peuple et des référendums pour gouverner rester au pouvoir  !


        • leypanou 13 mai 2014 16:45

          Sur tous les grands dossiers, F Hollande n’a rien à envier à N Sarkozy : la privatisation en douce de la santé en fait partie.

          Un système médical à deux vitesses est déjà en place : tant que les Français n’ouvrent pas les yeux et chassent la clique actuellement au pouvoir et surtout ne pas remettre celle qui était là auparavant, il ne peut qu’aller de mal en pis.


          • fcpgismo fcpgismo 13 mai 2014 17:06

            On n’ aura pas toujours un gouvernement de droite complexé,avec flamby un jour un véritable gouvernement de Gauche re-nationalisera.


            • bonnot 13 mai 2014 17:20

              Non667 

              Les fachos ne commencent pas par remettre en cause les élections, ils les utilisent, ils chassent les rouges et ensuite seulement ils passent à la suite.

              • L'enfoiré L’enfoiré 13 mai 2014 17:56

                Je ne comprends pas bien le titre « L’arnaque du pôle hospitalier public privé »

                Est-ce public ou privé ?

                • L'enfoiré L’enfoiré 13 mai 2014 17:59

                  Une association temporaire ?

                  Ce qui se fait très souvent. Pas uniquement en France, d’ailleurs.

                • bourrico6 16 mai 2014 12:46

                  C’est ça, le public finance le privé.

                  Devinez qui va être le dindon de la farce ?  smiley


                • zelectron zelectron 13 mai 2014 20:55

                  « ON » peut supposer que ce système permet de placer les rejetons de certains élus :
                  En France, le chômage des jeunes frappe dur, sauf pour certains.
                   Ces jours-ci, le service de communication du Conseil régional de Midi-Pyrénées va s’étoffer. La Région vient en effet de recruter Jérémie Martin, le fils du Ministre de l’écologie Philippe Martin comme chargé de mission.
                   Il aura pour collaborateur le frère du ministre délégué aux Anciens combattants, Kader Arif, siégeant aux côtés de son père sur les bancs des ministres.
                   Il y a quelques jours, c’était Salomé Peillon, fille du ministre de l’Education nationale, qui était embauchée au poste de chargée de mission culturelle à l’ambassade de France en Israël.
                   Fin janvier, Thomas, le fils de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a été embauché par la Société nationale immobilière (1,3 milliard d’euros de revenus, 275.000 logements sociaux en gestion) à un poste très élevé pour cet élève moyen d’une école de commerce moyenne.
                   Et Clémentine, la fille de Martine Aubry est administratrice de l’auditorium du musée du Louvre
                   Hé oui....souvenez-vous, du temps de Sarko, c’était très mal vu par la “gôche” !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès