Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > L’immortalité : un concept réalisable ?

L’immortalité : un concept réalisable ?

Depuis plusieurs années, les avancées technologiques ne cessent de nous surprendre. Par exemple, les microprocesseurs des ordinateurs doublent leur puissance à tous les 18 mois.

Du côté de la médecine, plusieurs traitements apparaissent à chaque année pour améliorer la qualité de vie des gens. Récemment, des chercheurs français ont réussis à rajeunir des cellules d’un donneur âgé de 100 ans pour qu’elles reviennent au stade de cellules souches. Cela montre que le processus de vieillissement est réversible. Cela pourrait même être utilisé pour réparer des organes et des tissus chez les personnes âgées. Cette importante découverte laisse croire que l’espérance de vie grimpera en flèche. La question est de savoir jusqu’où elle s’arrêtera. Est-ce qu’il serait possible qu’un jour certaines personnes vivent une vie éternelle ? Sommes-nous rendus à un stade où nous devons penser qu’il y a des chances qu’on vive pour une période de temps indéfinie ? Si cela devient possible, est-ce que tout le monde seraient d’accord de ne jamais mourir ? Pour ma part, je commence à croire qu’il y a des chances que ce soit dans un futur proche car les progrès dans le domaine de la médecine ne cessent de nous étonner.

Tout d’abord, le sida, une maladie qui a causé des millions de morts depuis son apparition, connaît une importante baisse de décès. En effet, selon un rapport fait par l’ONUSIDA, le nombre de décès serait au plus bas depuis 2005. Cela serait dû à un meilleur accès aux traitements. En 2010, 6.6 millions de personnes avaient accès à ceux-ci ce qui est une hausse de 1.4 millions par rapport à l’année précédente. Autre fait positif : le nombre de nouvelles infections est au plus bas depuis 1997 avec 2.7 millions de personnes ayant contractées la maladie. De plus, un chercheur de l’Université du Québec à Chicoutimi croit que l’écore d’épinette pourrait un jour entrer dans la fabrication d’un médicament contre cette grave maladie. Avec celui-ci, beaucoup de personnes pourraient être sauvées. Tous ces chiffres laissent croire à une possible fin de la pandémie. Si cela vient un jour à arriver, l’espérance de vie, surtout dans les pays en développement, augmenterait. Bref, si cette maladie ne peut plus nous tuer, l’hypothèse de vivre éternellement est encore plus plausible.

Ensuite, un autre progrès dans le domaine de la médecine qui nous laisse croire que nous pourrons peut-être vivre indéfiniment est l’étude réalisé sur des vers marins. Cette recherche a menée à une découverte qui pourrait sauver des milliers de vies. Celle-ci laisse présager que les molécules de ces vers pourraient être un jour un substitut de l’hémoglobine humaine. Cela aurait bien des avantages tels que son utilisation pour la préservation d’organes lors de transplantations, la fabrication de pansements intelligents ou en cas d’urgence hémorragique. Même si nous ne sommes pas encore rendu au stade de faire du sang artificiel, les molécules d’hémoglobine issus du l’arénicole pourront servir d’oxygène en cas d’hémorragie massive pour des personnes blessées lors d’accidents de la route ou encore pour des soldats blessés sur le terrain. De plus, cette molécule aurait la capacité d’accélérer la cicatrisation et pourrait donc servir pour traiter des plaies externes notamment chez les diabétiques. Qui aurait cru que cette molécule que les chercheurs cherchaient depuis des années se trouvait à 30 cm sous nos pieds ? Bref, cette découverte est un autre exemple des progrès qui ne cesse d’avancer dans le domaine de la santé.

La découverte de la nanotechnologie est une autre avancée qui nous montre les améliorations qui ne cessent de se produire dans le domaine de la santé. L’une des plus importante découverte reliée à la nanotechnologie est l’invention de nanotubes d’ADN pouvant transporter et libérer des objets de manière sélective. Cela pourrait un jour servir à libérer des médicaments dans l’organisme, ce qui pourrait être un excellent moyen pour guérir de graves maladies tel que le cancer. Tout cela sera fait grâce à l’ajout d’un petit brin d’ADN spécifique. Si nous venons un jour à trouver un traitement contre le cancer, qui est la principale cause de décès au Canada, l’espérance de vie grimperait considérablement puisque en 2010, au Québec, plus de 20 000 décès étaient dus à cette maladie. Bref, si les chercheurs réussissent bientôt à transposer ces nanostructures d’ADN du côté de la biologie et ainsi trouver une façon de guérir le cancer, les chances qu’on vive plus éternellement se font plus grandes.

Les philosophes d’antan auraient des opinions différentes sur la vie éternelle. Le célèbre philosophe Hans Jonas, connu pour son principe de responsabilité, disait que l’homme ne peut pas faire un acte si celui-ci peut mettre en danger l’existence des générations futures. Donc, selon moi Jonas aurait été en accord avec l’immortalité puisque cela assure l’existence des générations futures. De plus, selon le post-humanisme, nous aurons une plus grande espérance de vie dans les années qui vont suivre en raison de l’évolution des machines. Donc, cela confirme l’hypothèse d’une possible immortalité. Il nous promet aussi un monde parfait.

Toutes ces avancées montrent à quel point les progrès dans le domaine de la médecine avancent. Cela ne cessera jamais d’avancé et laisse donc présager que l’espérance de vie grimpera. La question est de savoir si un jour, elle arrêtera de grimper. Est-ce que dans un avenir proche, nous pourrons vivre éternellement ? L’immortalité est un phénomène qui suscite énormément de controverses. Certaines personnes croient qu’il est absolument nécessaire de mourir un jour. Ils avancent que chacun a le droit à un repos éternel. Mais pourquoi avoir tant besoin de ce repos ? Aussi, ils disent qu’un jour on va avoir toute vécu et que la vie deviendra ‘’plate’’. À cela, je répondrais qu’il y a toujours des nouvelles choses qui sont inventées et donc, toujours des nouvelles choses à essayer. De plus, certains disent que la terre sera surpeuplée. À ça, je dirais que nous serons seulement immortels que pour la mort biologique. Donc, il y aura encore des gens qui mourront dans des accidents d’auto ou qui, malheureusement, mettront fin à leur vie. Je ne crois donc pas que la planète sera surpeuplée si la vie éternelle devient possible un jour. Bref, selon moi l’immortalité est une bonne chose pour tous. Par contre, c’est sûr que nous devons prendre en considération la condition de vie des gens. Par exemple, si nous avons 150 ans et que nous sommes cloués au lit, qu’y a-t-il d’extraordinaire à vivre indéfiniment ? Je crois donc, que si nous avons à ne jamais mourir, nous devons être en pleine forme et pouvoir ainsi, profiter encore de la vie.

Pour conclure, si tous ces traitements viennent à voir le jour, beaucoup de vies pourront être sauvées. Il y a encore du chemin à faire avant de parler d’être immortel mais la possibilité qu’on le soit un jour est de plus en plus grande. Il serait intéressant de lire le livre Fantastic Voyage écrit par Ray Kurzweil et Terry Grossman qui parle de l’immortalité qui, selon eux, est à la portée de notre main. Selon ce livre, nous aurons atteint l’immortalité d’ici 20 ans grâce à des nanorobots de la taille d’un globule sanguin, à des médicaments qui recréeront des tissus neufs ainsi qu’à un codage génique qu’on pourra mettre à jour sur internet. Reste juste à savoir si cela arrivera un jour…


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 8 décembre 2011 12:15

    BOOOOOOOOOOOOOOOFFFFF !!!!
    Nous sommes déjà immortels .....
    Avez vous déjà vu ou entendu un cadavre dire qu’il est mort ............... !!!..................???


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 8 décembre 2011 12:49

      L’immortalité suppose que les Etats ne devront plus payer les pensions juste la régénérescence des individus.


      • Harfang Harfang 8 décembre 2011 13:52

        Y a intérêt que ces traitements soient efficaces sur le cerveau alors, car sinon, on aura une planète peuplée de « jeunes » gens de 25 d’âge physiologique, tous atteint d’Alzheimer et donc infoutus de se souvenir quoi faire de leur immortalité... Une sorte de concours miss france et mister france permanent quoi...


        • foufouille foufouille 8 décembre 2011 20:46

          satanas lead us through


        • Gontran Gontran 8 décembre 2011 15:13

          Ce n’est pas parce que quelque chose est possible technologiquement que ça profite à toute l’humanité pour autant. Sinon, plus personne ne mourrait de faim ou de diarrhée depuis un moment.


          L’immortalité des corps sera théoriquement accessible dans les prochaines décennies, ça semble logique. Mais ça ne solutionnera pas les cataclysmes écologiques, politiques et sociaux qui se dessinent à l’horizon, au contraire, ce sera une raison de plus de s’entretuer. 

          • Michel Maugis Michel Maugis 8 décembre 2011 16:40

            L’ immortalité n’ existe que pour les ...morts.


            L’ auteur ne sait pas que la durée de vie de l’ espèce humaine n’ a jamais augmenté.

            Déjà dans l’ antiquité des hommes vivaient 125 ans. ET ce maximum maximorum ne peut être dépassé.

            Ce qui augmente est le nombre de personnes pouvant atteindre ce maximum.

            Une vie « immortelle » ne peut exister par définition. Toute vie est mortelle, c’ est d’ ailleurs la seule maladie mortelle à 100% et sexuellement transmisible

            • foufouille foufouille 8 décembre 2011 20:47

              mon oeil
              on peut vivre 140a


            • Constant danslayreur 9 décembre 2011 12:21

              Mes deux œils, Noé a vécu 950 ans smiley 


            • JL JL1 9 décembre 2011 12:36

              Noé, 950 ?

              950 lunes ce serait déjà un bel âge.


            • Ptetmai 8 décembre 2011 17:27

              Pourquoi chercher l’immortalité ?


              Il suffit derrière de nombreux Grands Sages d’être réincarnationiste.

              Les souvenirs futiles disparaissent, mais la capacité d’aimer de la conscience d’être est censée croître vie après vie, jusqu’à être devenu aimant 24 heures sur 24

              Et c’est çà la Félicité , le vrai Bonheur

               

              • bourrak 8 décembre 2011 18:31

                Il faut d’abord avoir une âme pour se réincarner.


              • bourrak 8 décembre 2011 23:36

                J’ai une âme et des souvenirs antérieurs à cette naissance ;)


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 8 décembre 2011 19:07

                Sans qu’il soit nécessaire de paraphraser Woody Allen, je pense que l’immortalité n’a strictement aucun intérêt.

                Il faut être jeune et n’avoir pas vécu grand-chose pour avoir à ce point peur de mourir. Je vous assure que de nombreuses personnes âgées qui sont contentes d’avoir vécu ce qu’elles ont vécu, attendent tranquillement la mort comme une bienveillante délivrance.

                Je pense que l’être choisit l’heure de sa mort. Même quand elle semble survenir par accident ou par attentat. Je ne vous demande pas ni même ne vous invite à partager mon point de vue, parce que je sais ce qu’il contient de choquant et d’apparemment contradictoire. Aussi je respecte ceux qui pensent le contraire et ne chercherai pas à les détromper, j’attends juste d’eux qu’ils tolèrent mon point de vue différent.

                La contradiction se lève quand on réalise que notre esprit est bien plus vaste que notre ego, et que l’empire que nous croyons avoir sur nous-mêmes n’est qu’un ridicule parc à bébé à côté de l’immensité du possible. L’ego est un concept arbitraire, dont nous occupons les premières semaines de notre vie à délimiter le périmètre.

                Je le répète : l’ego est un concept arbitraire. C’est donc une séparation qui a été posée ad hoc au milieu d’un élément homogène pour distinguer ce qui est ceci (« moi »), et ce qui est cela (« pas moi »).

                Cette séparation, c’est nous qui l’avons instaurée.

                Mais notre empire est bien plus vaste que notre parc à bébé. Question hautement spéculative, mais divinement intéressante... smiley

                 


                • foufouille foufouille 8 décembre 2011 20:48

                  suicide toi


                • deovox 8 décembre 2011 23:27

                  @ Pierre-Marie Baty

                  ce que vous dites est totalement vrai, malheureusement peu de gens en mesurent la portée. il faut avoir vécu des experiences comme la votre pour comprendre ce que vous dites.

                  pour revenir à du plus palpable, imaginons que tous les humains nés et morts depuis le début de l’humanité soient encore en vie. sans entrer dans le calcul, je pense qu’actuellement nous serions plusieurs centaines de milliards à nous partager cette petite planète que nous épuisons à 6 milliards. quelle portée philosophique de fantasmer sur l’immortalité pendant que 900 millions de nos congénères sont menacés de famine.

                  ces délires rejoignent ceux de la croissance infinie sur laquelle est basée notre socièté. on voit où ça nous mène

                  science sans conscience n’est que ruine de l’âme


                • fredleborgne fredleborgne 8 décembre 2011 19:56

                  Je reste stupéfait par les réactions à cet article.
                  L’auteur présente de nouvelles raisons d’espérer vivre plus longtemps, voire indéfiniment, grace à des processus physiques contrôlés, que ce soit par la réversibilité de l’état de vieillesse, la régénérescence cellulaire, la sécurité sanitaire...
                  Quoi, pas un seul libertin souhaitant mourir centenaire entre les cuiss...bras d’une joilie femme ?
                  Comment, pas un seul passionné désirant disposer de temps pour étudier un sujet qui lui tient à coeur ?
                  Même pas un amoureux de la Terre pour désirer en faire le tour en prenant le temps de vivre pleinement dans les régions visitées ?
                  Tous contents de crever vieux au terme naturel prévu par une nature bien cruelle puisque la rose ne dure que du matin jusque au soir ?
                  Tous aigris par une vie misérable, sous les vampires financiers avec la complicité des politocards !
                  Mais c’est de votre faute, vous, les passifs aux bras ballants et à l’esprit étriqué et moutonnier.
                  Quant à moi, je ne me prostituerai pas pour une vie misérable, mais croyez bien que si l’opportunité m’est donnée de vivre dans un nouveau système qui permet un allongement significatif de ma période au soleil, je ne m’encombrerais pas de vos déjà seniles arguments


                  • foufouille foufouille 8 décembre 2011 22:31

                    il est toujours temps de mourrir
                    mieux vaut le plus tard possible


                  • fredleborgne fredleborgne 8 décembre 2011 20:32

                    J’oubliai, « Que Dieu ait pitié de vos esprits de vieillards »


                    • foufouille foufouille 8 décembre 2011 20:49

                      ca sera reserve aux riches
                      comme d’hab
                      faudrait aussi, en premier, le PRL


                      • mic0741 mic0741 8 décembre 2011 23:12

                        « Le célèbre philosophe Hans Jonas, connu pour son principe de responsabilité, disait que l’homme ne peut pas faire un acte si celui-ci peut mettre en danger l’existence des générations futures. » eh bien il ne connaissait pas les gaz à effet de serre !

                        Immortalité ? Les progrès scientifiques n’ont, à l’heure actuelle, amélioré l’âge maximum que d’une valeur négligeable, si ils l’ont seulement amélioré. L’augmentation de l’espérance de vie est due essentiellement au plus grand nombre d’individus qui vivent plus vieux, mais pas a une augmentation de l’âge maximum. Et puis, l’immortalité est-elle souhaitable ?

                        • Constant danslayreur 9 décembre 2011 12:16

                          L’immortalité pourquoi faire ?
                          Pour revivre ad vitam aeternum atchoum une vie non seulement inutile mais souvent nuisible aux autres ?

                          Si le concerné s’appelle Abbé Pierre ou Tesla je comprendrais qu’il se pose la question autrement, mieux vaut partir à son échéance, en espérant avoir fait le moins de dégâts possibles.

                          Allez pour compenser un peu : y a d’la joiiiiiie, bonjour bonjour les hirondelles, y a d’la joiiiiiie dans le ciel par dessus les toits

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Drree


Voir ses articles







Palmarès