Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La colonisation de la planète par le sucre, la gluco dépendance

La colonisation de la planète par le sucre, la gluco dépendance

Le philosophe Brillat Savarin a écrit que les prochaines grandes colonisations se feraient par la nourriture mise à la disposition des populations - 1 de qualité excellente (bio) pour les classes dominantes - 2 une qualité médiocre type supermarché pour les classes moyennes et une qualité nocive pour les hors classes (exemple le lait condensé sucré), puis les organismes génétiquement modifiés.

Cette colonisation planéraire a commencé avec la découverte de la canne à sucre par Alexandre le Grand, qui l'a ramené d'Inde.

Puis lors des révolutions agraires (5000 ans), la culture des céréales, en particulier le blé et le riz, sédentarisent les populations et les rendent dépendantes de l'agriculture.

Le sucre a alors envahi la terre entière, sauf les contrées isolées de toute civilisation, exemple les populations d'Amazonie (je parle du sucre et non des fruits et du miel).

Depuis plusieurs millénaires, les dirigeants connaissent intuitivement le pouvoir des hydrates de carbone sur les hommes, exemple lors des constructions pharaoniques le pain était l'aliment de base des ouvriers, en les rendant dépendants du blé.

A cette époque de nombreux pays paient les salaires en blé ou en riz.

Le judéo-christianisme sacralisera le pain avec les différentes paraboles de la Bible, "le Christ qui partage son pain......la multiplication du pain........le blé et l'ivraie......"

En Asie ce sera le sacre du riz, en Afrique, le millet.

Dans le Pacifique souvent les tubercules comme le Tarot (hydrate de carbone).

Les différentes populations deviennent dépendantes des hydrates de carbone sans le savoir.

Par contre les USA découvrent très vite l'addiction au sucre avec la naissance de Coca-Cola et de la Sugar Company.

Rappelons que l'esclavage entre l'Afrique et les Amériques a été créé pour satisfaire le besoin de main d'oeuvre à bon marché pour la culture de la canne à sucre.

Dans les années 1920, la colonisation de la planète est programmée : rendre le monde addict avec les sucres, le tabac (voir le procès Philip Morris) et l'alcool.

Tous les grands groupes agroalimentaires des USA seront créés à cette époque ; leur l'objectif est d'exporter le sucre et tous ses dérivés dans le monde.

La plus garnde réussite visble sera le Coke, mais à côté la colonisation rampante a commencé en transformant les aliments avec les différents hydrates de carbone : glucose, saccharose, maltose, amidon, dextrose, fructose...

En créant des blés hybrides qui contiendront jusqu'à 90% d'hydrate de carbone au lieu de 75 à 80%.

En raffinant toutes les céréales : extraction des fibres et de tous les minéraux, pour ne laisser que le sucre, - ce n'est pas important, quand vous manquz de magnésium ou de vitamine B vous pouvez consulter un médecin qui vous prescrira du magnésium / calcium et vitamine B à prendre uniquement en pharmacie !

L'agroalimentaire retire les éléments nutritifs des céréales et ensuite vous les propose en compléments alimentaires, les industries alimentaires et pharamaceutiques travaillent ensemble pour créer les maladies nutrionnelles.

La colonisation a réussi jusqu'en Asie où on trouve des fast foods, un changement de l'alimentation avec adjonction de sucre raffiné dans les plats culinaires.

Une étude récente faite aux USA sur 3 groupes de rats :

1/ Groupe témoin (alimentation normale pour les rongeurs)

2/ Groupe rendu dépendant au sucre

3/ groupe dépendant aux opiacés

Les conclusions sont sans appel :

Les rats dépendants au sucre auront de nombreuses maladies, comme la pelade et les gastrites, sont extrêmement agressifs, ils se battent fréquemment entre eux, ils ne supporteront pas le sevrage au sucre, tous tombent malades ou meurent.

Les rats dépendants aux opiacés sont passifs, mais par contre supportent le sevrage au sucre et même retrouvent une santé normale.

Aux USA encore une étude faite récemment montre que le diabète et l'obésité, source de maladies et de mortalité pourraient disparaître en obligeant l'agroalimentaire à diminuer de 50% les adjonction de sucre, avec une campagne d'information sur les dangers du sucre.

Les conclusions ne seront pas rendues publiques, par la pression des lobbies du sucre, des lobbies pharmaceutiques et les lobbies médicaux ; les maladies liées rapportent trop !

Ils s'engraissent avec la graisse des malades !

Le premier volet de la colonisation US est réussi.

La deuxième est en marche : les OGM

Seuls les pays très pauvres ou endettés (Argentine) produisent actuellement les OGM massivement (maïs, soja entre autres), personne ne peut actuellement affirmer que ces aliments sont non toxiques.

L'argument des multinationales US (Monsanto) est de nourrir les populations pauvres et qui souffrent de famine !

La vérité est tout autre, elle est une colonisation de la planète en rendant totalement dépendant des nations entières des OGM brevetés ; ces nations seront obligées d'acheter les semences OGM à Monsanto !

Ainsi, la prédiction de Brillat Savarin se réalise, tous ceux qui veulent rester libres et en bonne santé, combattront le sucre sous toutes ses formes, refuseront les OGM, en retrouvant leur culture culinaire (sans brevet "made in USA) -USA GO HOME-

Consommateurs, apprenez à lire les étiquettes, exigez de vos élus la transparence des aliments : composition et origine ECRITES EN GROS et lisibles avec des noms compréhensibles par tous.

Le combat de notre survie alimentaire commence ; la première cible BRUXELLES et pour la France les prochaines élections en obligeant les prétendants à nous représenter de modifier toutes les lois sur l'agro-alimentaire.

"Le premier médicament est l'aliment" : Hyppocrate

"Je sais ce que je mets dans ma bouche" : Lao Tseu


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • iris 22 juillet 2011 10:01

    ah oui quel bel article !! trop de produits n’ont pas leur composition écrit en gros-de mème les cosmétiques !!et complément alimentaires et produits ménagers !!
    on ne sait pas ce que l’on achète à mons de passer bcp de temps à lire ce que ne peut
     faire tout le monde.


    • zelectron zelectron 23 juillet 2011 09:58

      "quand vous manquez de magnésium ou de vitamine B vous pouvez consulter un médecin qui vous prescrira du magnésium / calcium et vitamine B à prendre uniquement en pharmacie !" à un prix astronomique ...


    • JL JL 22 juillet 2011 10:22

      Article indispensable, à lire et à faire lire, merci orakanya.

      Que faut-il penser du discours de ces médecins qui évoquent entre autres, l’incapacité de certains organismes à « fixer le fer » qu’on trouve ailleurs que dans celui qui est vendu en pharmacie ?


      • 1984 22 juillet 2011 14:51

        Oublis les médecins, tu te porteras bien mieux.
        J’ai pu constater que même les plus honnêtes sont souvent totalement ignares en matière de nutrition, c’est-à-dire au sujet de ce qui construit notre corps et donc notre santé.


      • Traroth Traroth 22 juillet 2011 15:30

        Premier reproche : l’auteur utilise le terme « sucre » de manière trop ambigue. Est-ce que cette problématique de dépendance concerne les sucres à indice glycémique élevé, comme le glucose ou le saccharose, ou toutes les glucides, y compris par exemple l’amidon ?

        Parce que, n’en déplaise à Dukan, un régime sans glucide est extrêmement malsain. Parler de dépendance aux glucides, c’est comme parler de dépendance à l’air qu’on respire !


        • eugène wermelinger eugène wermelinger 22 juillet 2011 15:34

          BRAVO l’auteur : pour un premier article quel coup de maître !
          J’étais dans ma vie active un gros utilisateur de sucre (biscuiterie) et ce n’est que vers la cinquantaine que j’ai découvert que le sucre blanc était un produit totalement mort, grâce à la mise en évidence de ceci par le test de la cristallisation sensible. A partir de là, j’ai essayé de changer mes recettes, en passant même à du bio estampillé AB, pour un petit fragment de marché. Les gens ne sont pas prêts dans leur grande masse à vouloir et pouvoir se nourrir bien.
          En 1990, j’ai créé à Strasbourg un Centre International de Recherche et de Documentation sur l’Aliment Vivant (CIRDAV) qui fonctionne toujours.
          Et qui prêche beaucoup dans le désert .....
          Cordialement.


          • 1984 22 juillet 2011 21:28

            « le test de la cristallisation sensible »
            De quoi s’agit-il ?


          • robespierre55 robespierre55 23 juillet 2011 04:32

            Oui, de quoi s’agit-il ?
            Et dans la même rubrique, l’auteur cite des « études » sans les référencer ....
            Domage, le sujet mérite mieux.


          • LE CHAT LE CHAT 22 juillet 2011 16:29

            Même nos maitres du Bilderberg sont des addicts , ils n’arrêtent pas de se sucrer ! smiley

            bon , je vais aller me désintoxiquer un peu en brûlant du sucre dans un 10 000 m , c’est l’heure de mon footing .............


            • Clojea Clojea 22 juillet 2011 16:35

              Très bon article. Le sucre blanc est un destructeur d’énergie. De plus, Il y a du sucre partout, y compris dans les charcuteries. La civilisation du sucre est voulue pour mieux contrôler la population. Business is business.


              • Traroth Traroth 22 juillet 2011 17:23

                Il y a du sucre blanc dans le blé ou le riz ?


              • slipenL’air 22 juillet 2011 16:49

                BON article très clair

                que pensez-vous de la Stevia... ???


                • Traroth Traroth 22 juillet 2011 17:23

                  Ah bon, l’article est clair ? Il y a du sucre blanc dans le blé ?


                • 1984 22 juillet 2011 21:31

                  Euh excuse moi Traroth, la subtilité n’est pas inutile, la réponse est non, mais tu le sais.


                  • Traroth Traroth 22 juillet 2011 19:03

                    Ce que je dis, c’est ça : les glucides (hydrates de carbone est un terme impropre) sont nécessaires à une bonne santé. Certains sucres, à indice glycémique élevé, comme le saccharose (sucre blanc) ou le glucose sont considérés comme nocifs en trop grande quantité et ne doivent donc constituer qu’une fraction faible de l’apport glucidique total.

                    La question que je pose à l’auteur est : affirmez-vous réellement que toutes les glucides sont nocives ? Sinon, affirmez-vous qu’il y a des glucides à indice glycémique élevé dans les céréales ?

                    Parce que cet article est très vague, et semble affirmer l’une de ces 2 choses, aussi fausses l’une que l’autre, sans qu’on puisse comprendre clairement laquelle !


                  • slipenL’air 22 juillet 2011 20:36

                    Traroth

                    L’impact des différents aliments riches en glucides sur la réponse glycémique est comparé par rapport à un aliment standard, tel que le pain blanc ou le glucose. Cette mesure s’appelle l’Index Glycémique (IG).
                    Vu que le pain est fait avec du blé et que celui-ci est à priori trafiqué,il faudra
                    rajouter dans tout les tableaux comparatif une petite colonne
                    pour les produits OGM ou autres

                    mais on peut toujours rêver, il y a du pain sur la planche. smiley
                    je dit ça,je suis ni biologiste ni médecin.

                    Les Glucides dans la Nutrition

                    slt Traroth a+

                    et à l’auteur de répondre à tes questions


                  • Traroth Traroth 23 juillet 2011 03:48

                    « En créant des blés hybrides qui contiendront jusqu’à 90% d’hydrate de carbone au lieu de 75 à 80% » : Si les glucides en question, c’est de l’amidon, je ne vois pas le problème.


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 juillet 2011 18:03

                    Bonjour,

                    - 1 de qualité excellente (bio) pour les classes dominantes
                    - 2 une qualité médiocre type supermarché pour les classes moyennes et une qualité nocive pour les hors classes
                    " désolé mais ici dans ma campagne, les vieux font encore leur potager plus qu’il ne leur en faut, en pleine saison, ils vous déposent de balles salades dans un sachet à votre poignée de porte et repartent en silence. Joseph, pour ses 82 ans, jui donne une boutanche de st Joseph, il est heureux un soir de plus et hop terminé. La première qualité, ya ka se pencher pour la ramasser, champignons, pissenlit, mâche, etc...

                    Désolé, le sucre blanc a été imposé par les aristo pasqu’ils croyaient que le roux était mal raffiné, et maintenant le blanc c’est pour les pauvres et le pur pour les chatelains, mais les pauvres ils en redemandent du 0 %, ils sont même prêt à payer100% pour des produits 0%


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 juillet 2011 18:32

                      Au début, à cause du calumet de la paix des indiens, ils avaient décidé de coloniser par le tabac et ils m’ont bien eu avec leurs malbourrées, mais maintenant je fume les feuilles moitié jaunes de mon tilleul, une seule feuille dans ma pipe en ébène d’Inde, et hop adieu Tabac des Etats nazis !

                      Ch’teul dis ya ka se baisser...


                    • wolver wolver 22 juillet 2011 19:05

                      « La colonisation de la planète par le sucre, la gluco dépendance »

                      et cela, dès le plus jeune âge...

                      http://www.dailymotion.com/video/x80lq_je-veux-des-bonbons_fun


                      • papi 22 juillet 2011 20:57

                        @ l’auteur

                        il n’ya pas que dans la nourriture qu’il existe trop de sucre, il y a aussi la presse, que de sucre pour nous faire ingurgiter leur brouet infâme !!


                        • bonnes idées 22 juillet 2011 21:02

                          Oui bien sur il faut réduire notre consommation de sucre et profitons en aussi pour réduire les viandes et les sacrosaints laitages.
                          Et avec un gros effort supprimez toutes ces pubs idiotes. Le monde n’a pas besoin de vendre, il a absolument besoin de souffler et de se remettre en cause.


                          • djanel Le viking- djanel Le viking- 23 juillet 2011 08:03



                            L’amidon est un glucide complexe qui se digère lentement. Il est indispensable à notre alimentation. Par contre ce qui est très mauvais pour la santé, c’est de remplacer cet amidon par des glucides simples.

                            Les glucides simples nous les trouvons rarement dans la nature excepter dans le miel ou les fruits mais seulement en très petite quantité. Dans les fruits et le miel les glucides simples sont toujours accompagnés de minéraux. Or il faut savoir que notre organisme à besoin de certains minéraux pour pouvoir utiliser les glucides. Manger trop de sucre simple raffiné par les industriels ( saccarose, glucose, fructose....) provoque une déminéralisation de notre organisme qui devra puiser dans ses réserves pour trouver les minéraux indispensables au métabolisme des glucides.

                            L’usage du saccharose dans l’alimentation humaine n’est que très récente. Depuis le XVII siècle. Avant on ne les consommait qu’avec le miel ( fructose) qui n’était qu’une friandise et jamais ce miel ne fut un aliment de base parce que dans la nature il est rarement produit.

                            Pour finir, les américains sucre le pain. Les pains que vous manger dans les Fastfood ont été sucré avec du glucose-fructose issue de l’amidon de maïs que l’on a traité avec des enzymes.

                            Quant à moi je fabrique mon pain avec mon levain chef. Je n’ai même pas besoin d’aller acheter de la levure de boulanger. Mon pain ne me coûte que le prix de la farine. Je n’achète pratiquement jamais de sucre ni ne boit jamais de soda. De la bière ou du cidre ou rien d’autre que du kéfir... confectionner avec un sirop jus de fruit en petite quantité. Les sucres simples seront de toute manière transformer par les levures et les bactéries du kéfir soit en alcool ou soit acide lactique.


                            PS Depuis que j’ai cessé de complémenter mon alimentation en sucre, je trouve que les bananes sont agréablement sucrées.


                            • Marc JUTIER Marc JUTIER 23 juillet 2011 12:26

                              à lire également :

                              58.15. Le roman noir du sucre blanc.

                              http://www.jutier.net/contenu/5815.htm

                              Le sucre, drogue douce... ?

                              http://www.terre-inipi.com/Presse/pouliquen1.html

                               

                              Marc JUTIER – http://marcjutier.over-blog.fr


                              • ottomatic 23 juillet 2011 14:14

                                Trés bien !


                                Je rappelle que le sucre (du type sucre blanc) est absent de l’alimentation humaine normale !!!!

                                • Traroth Traroth 24 juillet 2011 15:08

                                  Bizarre. Je pose un certain nombre de questions qui me paraissent légitime concernant des aspects obscurs de l’article. Et aucune réponse de l’auteur, aucun éclaircissement. Ça me conduit à m’interroger sur l’intérêt réel de l’article...


                                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 24 juillet 2011 20:32

                                    Il n’y en a aucun en fait, c’est encore une propagande pro-bio et une occasion de dénigrer ce qui vient de l’autre côté de l’ Atlantique.


                                    Sans parler du galimatias pseudo-scientifique à la petite semaine alors que l’auteur ignore visiblement les différences essentielles entre tous les types de sucres, ainsi que le fait qu’il y en a naturellement dans sa salade verte.

                                  • Traroth Traroth 25 juillet 2011 10:49

                                    Je ne vois pas le rapport avec le bio. Personnellement, je mange énormément de nourriture bio, mais je suis bien conscient qu’un régime hypo-glucidique conduit inévitablement à un régime hyper-protidique (il faut bien tirer son énergie de quelque part), et ça, c’est vraiment nocif.


                                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 25 juillet 2011 13:03

                                    La valorisation du « bio » est en filligranne, avec la charge contre les grands groupes agro alimentaires présentés comme étant des démons pervers aux objectifs aussi sordides que ceux des nazis.


                                    Que l’on critique ces groupes en ce qui concerne leurs méthodes ou leurs objectifs, je veux bien, c’est normal, car ils font aussi de sacrées conneries.

                                    Sans parler de sa méconnaissance flagrante des premiers préceptes de la nutrition...

                                  • Traroth Traroth 26 juillet 2011 16:31

                                    Pas une fois l’article ne parle du bio. Vous n’exprimez que vos propres obsessions...


                                  • Marie, Service Info Lesucre.com 3 octobre 2011 10:20

                                    Bonjour Orakanya,


                                    Je viens de lire votre article avec intérêt et j’ai été frappée par les mots, très forts, que vous utilisez : « colonisation rampante », « l’industrie alimentaire travaille pour créer les maladies nutritionnelles », « son programme, rendre le monde addict au sucre », etc… Tout cela me semble très excessif, et c’est pour cette raison que je souhaite intervenir.

                                     

                                    Je m’appuie sur les travaux du Dr David Benton, chercheur de l’université de Swansea au Royaume-Uni, dont vous avez certainement entendu parler. Ce dernier a en effet publié en 2010, dans une revue de référence consacrée à la nutrition, un travail important* d’analyse des études scientifiques sur l’addiction au sucre.

                                    Sans méconnaitre les expérimentations sur les animaux de laboratoire, le Dr Benton indique que l’addiction vraie ou la dépendance au sucre n’existe pas chez l’être humain.
                                    La consommation de sucre ou d’un aliment sucré n’entraîne pas de phénomène d’accoutumance. Il n’est pas nécessaire d’en consommer toujours plus pour ressentir du plaisir. On n’observe pas non plus de symptôme physique de manque lors de l’arrêt de la consommation, contrairement à une drogue. En revanche, certaines personnes ont des pulsions les amenant à consommer des quantités importantes de produits souvent sucrés et gras. Selon le Dr David Benton, lorsque l’on consomme un aliment de façon compulsive, on le fait pour compenser un manque, pour se « déstresser ». Il ne faut donc pas pointer du doigt l’aliment lui-même, mais la façon dont nous le consommons. Certains nutritionnistes suggèrent de réapprendre à les déguster, en faisant durer le plaisir, sans les consommer en excès.


                                    Quant aux expériences sur les rats et leur interprétation, voici un échange intéressant entre 2 chercheurs, à lire dans l’article paru en 2009 : http://www.lunion.presse.fr/article/...-de-laddiction. L’intervention de jean-pol Tassin, professeur au collège de France, revisite la théorie de l’addiction et apportera sans doute des éléments de réponses à certaines interrogations soulevées par votre article.

                                    J’espère vous avoir apporté des informations utiles. Pour élargir le débat, il aurait été intéressant de connaitre vos sources.
                                    Si vous souhaitez en parler davantage, je me tiens à votre entière disposition.

                                    Marie, Service Info Lesucre.com
                                    *Benton D. The plausibility of sugar addiction and its role in obesity and eating disorders.
                                    Clin Nutr 2010,29,288-303


                                    • orakanya 3 octobre 2011 13:30

                                      Bonjour Marie
                                      Je suis heureux de voir que mon article a fait suscité autant de réactions.
                                      Je me suis occupé durant toute ma carrière de thérapeute des gluco dépendants et des addiction aux sucres, que ce soit les friandises, l’alcool, les boissons sucrées ; <les aliments riches en hydrates de carbone...mais vous connaissez, je suis donc un homme de terrain et non un scientifique de labo, qui malheureusement sont au service des multinationales ;
                                      je vis à l ’étranger et je n’ai pas mes docs avec moi, mais vous pouvez faire vos même des recherches qui vous ferons changer d’avis :
                                      1/ rechercher le résultat de l’enquête sur l’obésité faite il y a plusieurs années aux USA, dont les conclusions sont sans appel, le sucre créé des addictions dures et est à l’origine de l’obésité, du diabète et du cancer du pancréas.Vous aurez des difficultés à trouver les conclusions car elles n’ont pas été rendues publiques.....et vous les trouverez sur des sites alternatifs
                                      pourquoi ils n’ont pas paru ?
                                      Simplement parce que les maladies liées aux sucres rapportent tellement aux multinationales du sucre et des multinationales alimentaires, comme Coca cola ou Mac do
                                      rapportent tellement à l’industrie médicale et aux groupes pharmaceutiques, que l’omerta est totale, et ce n’est p
                                      2/ il y a environ 3 ans des chercheurs américains ont démontré que l’addiction au sucre sous toutes ses formes est plus puissante que la dépendance aux opiacés, cet article est paru dans un science et vie il y a environ 3 ans.
                                      3/ dans l’article je ne suis pas rentré volontairement dan,s l’aspect physiologie et comportemental des dépendances, mais pour vous éclairer allons plus loin :
                                      - en biologie le chercheur Henri LABORIT à mis en évidence dans le cerveau le faisceaux xe la récompense et le faisceau de la puniton (son ouvrage « l’inhibition de l’action »), ces récepteurs sont stimulés en premier pas le taux de sérotonine et de dopamine dans le cerveau, la sérotonine étant le médiateur chimique « du bien être et de la satisfaction »
                                      la consommation d’hydrates de carbone augmente immédiatement le taux de sérotonine, d’où la sensation de bien être, raisons du grignotage et du« petit apéro ».
                                      En ^lus le chercheur canadien CRAVERS a démonté que le sucre provoquait des pics d’insuline, provoquant une mise en réserve immédiate de toutes les graisses disponibles, d’où l’obésité, mais plus grave il montre que l’augmentation brutale du taux de sérotonine détruit les acides aminés présents.
                                      Cet effet CRAVERS explique la faim qui survient chez les consommateurs d’hydrates de carbone à indice d’insuline élevé, tous les sucres raffinés et tous les sucres ajoutés à la malbouffe industrielle (maltose, dextrose, saccharose,glucose ou encore pour ces gangsters qui cachent les composants : amidon, sirop de blé, ...afin que les consommateurs soient bernés !)
                                      L’effet CRAVERS explique les chutes brutales du taux sérotonine après avois absorbé des hydrates de carbone, dans un délai de 20 minutes à 2 heures et la panique physio-biologique de l’organisme qui n’a plus de réserve, état d’hypoglycémie, et la nécessité de consommer immédiatement du sucre.Pour beaucoup c’est le début de l’hypoglycémie si mal traité par la majorité des médecins.
                                      La pause café dans les entreprises et dans les services avec viennoiserie a été introduite en France par les US, bonne façon de prendre du poids !!!
                                      Le meilleur traitement de l’hypoglycémie, les hydrates de carbone à indice glycémique faible :
                                      toutes les céréales complètes (avec une réserve sur le blé), les féculents comme les lentilles, tous les fruits frais et non les jus, en 2 mois l’hypoglycémie est finie.
                                      Ce cycle sérotonine, acides aminés expliques les troubles physiques comme les crampes, les vertiges, voir la perte de connaissance, mais plus grave il détruit le pancréas, provoque le diabète et l’obésité et le cancer du pancréas, ainsi que les gadsyrites, les flatulences et les acnés, il est un inflammatoire puissant, car le sucre favorise la putréfaction organique, comme les alambics !
                                      je mets le blé à part car le blé contient des exorphines et du gluten (allergisant).
                                      Les exorphines en concurrence avec nos endorphines , affaiblissent ainsi l’organisme (voir le web sur les exorphines recherches australiennes), processus inflammatoire, douleurs dues au manque d’endorphine ;
                                      Conclusions :
                                      Le sucre créé des addictions comme la drogue en stimulant le même médiateur chimique du bien être « la sérotonine »
                                      Laborit montre l’effet de dépendance au sucre , par la recherche du plaisir et de l’autosatisfaction (faisceaux e la récompense)
                                      Ces deux aspects expliquent les problèmes de poids liés au stress ou au mal être de l’individu dans une société qui ne le reconnait pas et à laquelle il n’est pas rattaché par un sentiment « d’appartenance », la consommation de sucre lui procure le plaisir de vivre qu’il n’a pas.
                                      Pour répondre aux différents commentaires, il y a un seul sucre acceptable, « Le RAPADURA » sucre brut séché au soleil d’Amérique du sud, en effet le rapadura contient des traces de chrome qui temporise le pic d’insuline, alors pourquoi ne pas le promotionner ?
                                      Simplement il permettrait aux pauvres Péruviens de vivre mieux au détriment des multimilliardaires de industrie du sucre.
                                      Une observation de terrain et non une théorie médicale qui défends le sucre et les multinationales :
                                      Je vis en Thaîlande, ma premier séjour date de 1978, à cette époque la population est en majorité saine et sans graisse, les femmes sont sveltes et les hommes maigres mais musclés, il n’y a pas d’obésité, peu de cancer du pancréas et peu de gastrite.
                                      La population est très active, l’alimentation de base est le riz complet appelé « KHO KLONG », les soupes (TOM),cuisson vapeur des poissons et du poulet, cuisson au feu de bois des viandes et du poisson,ils boivent en général du thé vert, il n’y avait pas de café ;
                                      je me rappelle dans un grand restaurant, j’avais demandé un dessert, le garçon ne comprenait pas « sweetness » et enfin quand il a compris il m’a apporté un gingembre confit, c’était la seule sucrerie !!!!
                                      le sucre qu’ils consommaient était tiré de la canne ou du mile ;
                                      30 ans après l’observation de terrain est sans appel, toute discussion ne serait que BLA..BLA, la population est comme aux États unis, 30% d’obèses, cancer du pancréas et du colon en augmentation fulgurante, qu’est ce qui a changé ?
                                      Les américains ont colonisé la Thaïlande :
                                      tous les produits sont raffinés, ils surconsomment du riz blanc, hydrate de carbone pur, des glaces, du café latte (sucré) ou du café cappuccino hyper sucré avec du lait condensé, des viennoiseries, des viandes frites « deep fried », ILS AJOUTENT DU SUCRE DANS LA PLUPART des plats et ils boivent de la bière à profusion, des boissons sucrées tout au long de la journée.
                                      Résultats : les thaïlandais deviennent de plus en plus gros voir obèse (30%), ils sont malades du sucre, le diabète est une des premières causes< de mortalité, maladies des yeux, cataracte§
                                      Les jeunes femmes ont des problèmes d’acné et de constipation/
                                      Mac Do ;<pizza company ; pizza hut, KF Chicken etc....
                                       La colonisation par la bouffe américaine est en marche depuis 1948 en France et en Europe et se repends dans le monde entier, même en Chine on ouvre des Mac do....et on mange des glaces à profusion...Cette colonisation a été planifiée et orchestrée en secret par les grandes compagnies américaines de l’industrie sucrière, c’est la raison pour laquelle tous les travaux qui démontrent l’addiction au sucre n’a pas d’écho dans les médias, aux mains des mêmes envahisseurs !!!
                                      Un fameux médecin nutritionniste qui a son cabinet sur les plateaux de TV, le dr COHEN, qui promotionne ses ouvrages et qui conseille encore des repas avec entrées, plat principal est dessert ! il travaille pour qui ? Sur les plateaux TV vous ne verrez jamais des médecins ou scientifiques comme moi qui ont une autre vision de la nutrition.
                                      Mais il n’y pas que le sucre, il y aussi toutes graisses saturées et les acides gras tans présents dans toute la malbouffe dont nous pourrions parler.
                                      Je reste à votre disposition pour tout échange même si nous ne sommes pas d’accord, mais prenez le temps de visiter le site « exorphine »(vous y trouverez aussi les origines de la colonisation par le blé environs 5000 ans, donnez nous notre pain de chaque jour.....)et faites des recherches sur les travaux du dr CRAVERS, si vous en avez l’occasion lisez les ouvrages d’Henri LABORIT.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

orakanya


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès