Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La défense de l’hôpital public dans le sud 77

La défense de l’hôpital public dans le sud 77

Le comité de défense de l'hôpital de Melun s'est procuré le projet médical du sud 77.

Son étude est édifiante...

JPEGComité de défense de l’hôpital de Melun

comme hôpital de plein exercice entièrement public

Projet Médical Commun aux hôpitaux de Melun, Fontainebleau, Nemours, Montereau

Attention danger !

Le projet médical commun (PMC) aux 4 hôpitaux du Sud Seine et Marne a été élaboré à la demande de l’ARS (Agence Régionale de Santé). Il fixe des objectifs à atteindre en 2017.

Un constat implacable :

8 fois moins de personnels médicaux que dans le reste de l’Ile de France !

Le constat dressé sur l’état de l’hospitalisation publique dans le sud du département est sans appel. Il y a huit fois moins de professionnels médicaux que dans la moyenne de l’Ile de France (0,51 par km2 contre 3,97par km2 !). A « Melun, Montereau et Nemours, le niveau des besoins liés à l’état de santé est supérieur à la moyenne régionale ». A Nemours et Montereau « les délais d’accès aux différentes spécialités sont supérieurs à la moyenne  ». A juste titre le PMC pointe « le risque réel d’une désertification médicale  » dans le sud de la Seine et Marne.

Devant un tel constat, on pourrait s’attendre à ce que le PMC propose de donner les moyens à l’hôpital public de répondre aux besoins de la population. Pourtant, c’est l’inverse qui est proposé, le remède est pire que le mal.

Un remède pire que le mal

La privatisation

Dès le début de ses propositions, « le PMC s’inscrit dans une logique d’ouverture aux cliniques privées » qui possèdent déjà « 42%de part de marché » (sic !) dont « 68% pour la chirurgie et 76% pour les suites de soins ». Le PMC précise que l’absence de reconstruction des hôpitaux de Melun et Fontainebleau n’empêchera pas le partenariat avec les cliniques privées.

Jugez-en

Cardiologie interventionnelle et chirurgie cardiaque : entièrement privée

Coroscanner : les hôpitaux de Fontainebleau et Montereau doivent s’adresser à la clinique des Fontaines à Melun.

Le traitement des amygdales des enfants devra se faire en partenariat public/privé.

Urologie : « nécessité d’une rencontre entre le public et le privé ».

 
 

Les équipes médicales territoriales

Pour le PMC, il faut en finir avec le modèle actuel de « quatre établissements juridiquement marqués, autonomes, avec un fort ancrage municipal ». Si les mots ont en sens, le PMC souhaite un établissement unique qui ne serait plus lié à une ville. C’est pourquoi il propose un « nouveau modèle basé sur des équipes territoriales dont le périmètre varierait selon les spécialités ». En clair, les équipes médicales ne seraient plus affectées à un centre hospitalier en particulier mais tourneraient d’un établissement à l’autre.

Imagerie médicale : des projets public/privé sont déjà en cours à Montereau pour une IRM, à Nemours pour le scanner.

Le PMC ajoute « ne pouvoir ignorer les radiologues privés de Fontainebleau ».

« Le modèle envisagé sur Melun est celui d’équipes public/privé.

Pharmacie/stérilisation : « les projets de plateforme de Beauregard et du Bréaud intègrent une stérilisation privée ».

Suite de soins et réadaptation : « l’activité publique est faible car il y a beaucoup d’établissements privés ».

 
 

La complémentarité : transférer les patients à Corbeil !

Le PMC affirme « le centre hospitalier du sud francilien (CHSF) a vocation à assurer une partie des recours du sud Seine et Marne », « au fur et à mesure que celui-ci montera en puissance dans la gamme et le contenu de ses spécialités ». Le PMC a même chiffré que cela permettrait de « 3 000 à 4 000 séjours » supplémentaires à Corbeil avec « un très fort renforcement de ses activités chirurgicales ». Traduction : l’ARS propose que soit engagé le transfert d’une partie des activités médicales des centres hospitaliers de Melun, Fontainebleau, Nemours et Montereau vers Corbeil !

Jugez-en

Neurologie  : elle doit être en réseau de soins avec Corbeil.

ORL  : «  les urgences doivent être coordonnées avec Corbeil », de même que le traitement des amygdales et les interventions en « nuit profonde ».

Gynécologie-Obstétrique : Corbeil doit être l’hôpital de référence.

Cancérologie pédiatrique : vers Corbeil.

Laboratoire : l’externalisation de la biologie vers Corbeil est envisagée.

 
 

Une complète désorganisation

Pour une même spécialité, en fonction de la nature de la pathologie, vous pouvez être dirigés vers un hôpital ou vers un autre au mépris des distances. On vient de le voir pour Corbeil mais cela sera aussi vrai entre les quatre hôpitaux du sud Seine et Marne.

Jugez-en

Cardiologie : si vous avez des problèmes liés au stress, il faudra aller à Melun ; des syncopes, elles seront traitées à Montereau.

Diabétologie : si c’est l’un de vos enfants qui a des problèmes, il devra aller à Fontainebleau. SI votre diabète entraîne des douleurs neuropathiques, vous devrez aller à Nemours. Les problèmes de pieds liés au diabète seront traités à Melun mais les complications ophtalmiques à Fontainebleau et Montereau tandis que les complications vasculaires le seront à Melun…

Chirurgie digestive : les patients de Melun seront opérés par les praticiens de Melun… à Montereau ou à Fontainebleau !

L’ophtalmologie est transférée de Melun à Montereau.

La rhumatologie ne sera traitée qu’à Fontainebleau de même que l’oncopédiatrie.

Orthopédie : la « main froide » sera traitée à Fontainebleau mais l’orthopédie septique le sera à Melun…

Urologie : il n’y en aura plus à Melun.

Le projet médical commun élaboré à la demande de l’ARS est inacceptable. Il tourne le dos aux besoins de la population qu’il met en danger et aux revendications des personnels. Il doit être retiré !

Cela renforce le combat pour lequel le comité de défense de l’hôpital de Melun s’est constitué et a déjà recueilli plus de 900 signatures de citoyens et citoyennes de Melun et de ses environs :

Non à la privatisation,

Non à la complémentarité,

Maintien de tous les services, tous les lits, tous les postes,

Abrogation de la loi Bachelot (Hôpital, Patients, Santé, Territoire).

Réunion publique du comité de défense de l’hôpital de Melun

Vendredi 25 octobre à 20H

A l’Espace Saint Jean (place Saint Jean) à Melun

La reconstruction de l’hôpital de Melun : où en est-on ?

Début avril, le Copermo (Comité de performance et de modernisation de l’offre de soins hospitaliers) a validé le projet. Une contre-expertise doit être maintenant rendue par l’Anap (Agence nationale d’appui à la performance). Sa décision, attendue début juillet, a été reportée à mi-octobre. Il restera ensuite à régler le problème du financement (le coût se monte à 236 millions d’euros ; 174 versés par la partie publique, 62 par la clinique privée). Si la reconstruction s’éloigne, la volonté de privatiser de l’ARS reste identique.

Qui sommes-nous ?

Le comité de défense de l’hôpital de Melun contre la privatisation et la complémentarité a été constitué le 11 février 2013 à l’appel de 60 militants de toutes tendances : militants du PCF, du POI, du PG, du PS, d’EELV, du M’PEP, militants syndicalistes de la CGT, de la CGT-FO, de la FSU, conseillers généraux (groupe républicain et communiste), maires , conseillers municipaux, militants laïques, militants associatifs, médecins…

Adresse mail : cmhop@laiq2012.net

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • spartacus spartacus 15 octobre 2013 18:13

    Qui sommes-nous ?

    Une bande de voleurs d’argent des contribuableCes gens s’oppose au privé et préfèrent les structures d’état ou ils peuvent pulluler en tranquillité aux frais des contribuables.

    On aura tout vu se présenter « toutes tendances » avec des pédigrés de zozos !

    toutes tendances  : Non que des groupuscules gauchistes biberonnés et arrosés à l’argent public qui phagocytent les corps intermédiaires n’ayant que le but le prosélytisme bolchevique étatiste.

    PCF Parti sectaire post soviétique faisant l’apologie de crime contre l’humanité en se baladant dans nos rues avec le drapeau faucille et marteau. N’a jamais renoncé à la dictature du prolétariat ni excusé de ses relations avec les Nazis lors du pacte Germano-soviétique. L’humanité a proposé ses services aux allemands lorqu’ils sont arrivés dans Paris. Boudarel a assassiné 300 Français au Vietnam et fut accueilli en triomphateur par les députés communistes. C’est au PCF à Paris que furent formés les cadres kmers rouges de Pol Pot qui ont créé le gé,ocide de 2 millions de morts. Parti criminogène jamais repenti de ses crimes.

     PG, Parti de fumeux financé par l’internationale socialiste ( aux mains des Sud Américains) qui osent prétendre que Cuba est une démocratie. Seul pays au monde qui a 40% de sa population en exil....Les victimes qui fuient la dictature quotidiennement apprécient !

    EELV Groupuscule totalitariste taxophile pour le bien commun est prêt a enlever les libertés individuelles. Un adhérant anti nucléaire a revendiqué l’attentat de Bretigny. http://www.rtl.fr/actualites/info/transports/article/un-train-qui-deraille-possiblement-a-cause-d-un-sabotage-7763226261 

    CGT Syndicat partial n’ayant plus que des retraités comme adhérents ultra politisé et bolchevique qui a envoie a Cuba le papier volé sur le compte de l’industrie du livre.

    CGT-FO, Syndicat de gauchiste primaire responsable de la gestion ubuesque de la sécu et de sa future faillite. Ne représente que des revendications de privilégies en droits sociaux et se permet de détruire le travail pour les plus précaires et en difficulté le dimanche. Demandez leur si ils veulent fermer l’hôpital le dimanche ?? Vous savez l’exploitation. 

    FSU Syndicat d’ultra fumeux de « décroissants »qui phagocytent l’éducation nationale et impose des programmes scolaires avec des dissertations à n’en plus finir sur Marx. A utilisé l’argent public pour créer ATTAC groupuscule politique gauchiste pronant la décroissance

    maires , conseillers municipaux, militants laïques, militants associatifs, médecins quon imagine bien tous de gauche…

    Tous ces gens ne vivent que de l’argent public et de se complaisent de l’argent des autres qu’ils utilisent pour faire tous les jours du prosélytisme puant de gauche.

    Aujourd’hui il est temps que la France dégage ces personnes politisées et puantes de partialité de gauche de l’espace des corps intermédiaires. Ça fait 40 ans que ces gens ne représentent plus rien, mais perdurent à la subventionite aiguë dans des revendications étatistes et collectivistes.


    • Bernie Bernie 16 octobre 2013 22:51

      T’es vraiment nul sparadrap, une fois de plus.

      T’ habites où ? Dans le sud 77 ? Certainement pas, sinon, au lieu de nous vomir ta haine de ces fainéants de syndicalistes gauchistes, tu prendrai en compte la gravité de cette restructuration des services.

      Et enfin, tu arrêterai de dire de la m..... H24.

      Sais tu la distance qu’il y a entre Melun, Montereau, Nenours, Fontainebleau et Corbeil ? Ne t’aide pas de mappy ou truc à la con du net. Non, je te parles physiquement, As tu pratiqué ces routes ?

      Moi quand je vois que les urgences obstétriques seront à Corbeil, et que par exemple une femme habite Voulx, j’espère que sa grossesse se passera très bien, parce que sinon, par la route, ça sera 1h-1h15 mini, pin pon dehors et pied au plancher pour rallier ces 2 points.

      Souhaitons que ce ne soit pas ta femme qui en ait besoin, hein, sparadrap ?

       Il vaut mieux se taire et passer pour un con, que de l’ouvrir, et ne plus laisser aucun doute à ce sujet.

      Et ça vaut pour la boulange d’en dessous, parle de ce que tu connais, ça changera.


    • spartacus spartacus 17 octobre 2013 09:03
      Et tous ces misérabilistes ils vivent de quel argent ?
      Celui du contribuable ?

      Meulin Corbeil c’est 15 minutes le dimanche, 35 minutes en semaine, 1 H le matin à 8h30.

      Quand à la circulation, le jour ou on construit une voie qui rend plus fluide on détruit l’hôpital ?

    • rocla+ rocla+ 15 octobre 2013 18:24

      M’ enfin Monsieur Spartacus , 


      Puisque les syndicats le disent , pourquoi ne les croyez vous pas ? 



      • foufouille foufouille 15 octobre 2013 20:29

        a part les urgences, il est nettement mieux de se faire soigner par toute une équipe de spécialistes. si tu opère tous les jours des genoux, tu seras nettement plus compétent
        sinon, tu peut aller dans un petit hopital de campagne (avec des médecins qui savent tout) ou on ne sait pas que le matériel médical s’enlève.
        il reste le problème du transport qui devrait être mieux pris en charge


        • Bernie Bernie 16 octobre 2013 23:05

          Logique erronée foufouille. Si tu ne laisse que les urgences localement, crois tu que tu auras les budgets et la compétence qui resteront sur place ?

          Bien sur que non, à quoi bon laisser une unité qui ne gérerai que les urgences, il faut justement qu’elle conserve sa compétence par le tout venant, et se déclare incompétente sur les cas les plus ardus (ce qui existait depuis toujours).

          Les villes et villages de moyenne/basse densité ne devraient donc n’avoir que des maux extrêmement graves pour permettre de laisser un service d’urgence viable ? Le fonds de commerce, c’est aussi gérer les petites op, ne nécessitant pas trop de spécialisation. Sinon, tout finira dans les grands centres éloignés. Et là, plus qu’un problème de prise en charge du transport, c’est la généralisation de l’hélico qu’il va falloir mettre en place.


        • foufouille foufouille 16 octobre 2013 23:18

          si tu avait été « soigner » par un de tes bouffon, tu comprendrais
          la broche doit te sortir du corps pour qu’on te l’enlève car le médecin est nul a chier : il ne sait pas que le matériel s’enlève. en plus il a besoin de plein de clients
          on ne peut que te faire les premiers soins dans un petit hopital car le chirurgien n’est pas dieu et que tu n’es pas un moteur de bagnole


        • Bernie Bernie 17 octobre 2013 01:53

          Cas valable même dans un « grand hôpital », croire que une usine à bistouri évite les merdes, c’est faux.

          C’est du vécu ou du on dit ? Perso, entorse grave traitée à Paris, pansement américain, dans 10 jours vous courrez comme un lapin... 2 mois après, nouvelle entorse, pris en charge par l’hôpital de Montereau, faut arrêter les conneries, ça aurait du être pris en traité correctement ! ( 4éme entorse), les ligaments sont hs.

          Opé, 45 jours de platre, rééduc, 20 ans depuis ça, plus d’entorse. Merci Montereau, et fuck ton spécialiste parisien.


        • Bernie Bernie 17 octobre 2013 02:01

          Et puis tu me saoule à vouloir faire croire que tu connais tout le coté obscur de la vie, tu crois que t’es tout seul à bouffer de la merde ?

          Surtout que bien souvent c’est juste pour valider les thèses les plus pourries, je me demande si t’es con à manger du foin, ou si t’es l’inverse de ce que tu prétends être ?

          Avec ton avatar de binoclard chevelu, j’avais envie d’y croire, mais là beaucoup moins.

          Subjectivité.


        • foufouille foufouille 17 octobre 2013 11:59

          il ne s’agit pas d’erreur. le matériel est fait pour être enlever ! un cerclage de fils de fer et de nylon ou un clou non verrouillé ne sont pas une prothèse. il se trouve qu’un chirurgien qui ne fait ça, fera moins d’erreur. tu peut croire que le médecin sait tout a la naissance si cela te fait plaisir


        • foufouille foufouille 17 octobre 2013 20:39

          « les ligaments sont hs. »

          super grave ! le pauvre petit !
          ma liste fait une page A4 avec de nombreuses hémorragies mais tout en même temps


        • Kern Kern 16 octobre 2013 13:22

          En Seine et Marne Nord c’est guère mieux :

          Nous avions un hôpital des plus performants à Lagny : délocalisé au milieu de nul part

          A proximité de Dysney , au milieu des champs : 1 h de bus ou 30 mn de voiture sur une route à 1 voie

          Pour le bus : 1 changement , ce qui fait avec les attentes 1 h pour aller et une heure pour revenir sur Lagny

          On pouvait penser qu’au niveau des parkings ils y en aurait plus vu le désert environnant , tant pour s’y faire soigner que pour aller visiter des proches

          Pas plus de places de parkings qu’à l’ancien hôpital ; qui en plus maintenant sont payantes

          Résultats : personne est content autant malades que personnel soignant

          Pourquoi ce déplacement ?

          Ce qui sera construit sur l’ancien hôpital nous le dira


          • mouais 20 octobre 2013 16:52

            Meuhhnon, voyons,
            quand on habite en Seine-et-Marne, c’est qu’on est beau, riche, en bonne santé, si on est une femme on a décidé de ne pas avoir d’enfants, on ne roule pas en voiture pour ne pas avoir d’accident, on se fait livrer ses achats par ces débiles de livreurs qui s’ils se cassent la figure c’est bien fait pour leur pomme ...
            Ah ya un hic : j’aurai pas mes 12 bouteilles de Pomerol pour ce soir ...
            M... alors.
            Ce monde il est mal fait.
            Zut et rezut.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès