Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La grippe porcine est-elle vraiment dangereuse ?

La grippe porcine est-elle vraiment dangereuse ?

Un début de pandémie est dangereux par le nombre de morts potentiel. L’imagination humaine a du mal à concevoir les phénomènes exponentiels comme les épidémies. Ils sont pourtant potentiellement dévastateurs.

Les épidémies comptent au nombre des quelques phénomènes naturels exponentiels avec les explosions nucléaires et les avalanches. Pour ces trois phénomènes, on en observe parfois le résultat mais heureusement très rarement le phénomène lui-même. Ces trois phénomènes sont souvent dévastateurs en vies humaines.

Un petit exercice pratique permet de prendre conscience du potentiel d’un phénomène exponentiel comme une grippe : Quelle serait l’épaisseur d’une feuille de papier que l’on plierait en deux 50 fois ? 9 personnes sur 10 répondent une épaisseur de moins de 1 mètre. Faute d’expérience pratique le cerveau humain a du mal à concevoir un phénomène exponentiel. Pourtant si l’on pouvait plier une feuille de papier en 2, cinquante fois de suite, l’épaisseur obtenue serait équivalente à la distance entre la terre et le soleil : 0,1mm x 2^50 = 113 millions de kilomètres légèrement inferieurs aux 150 millions de kilomètres qui séparent la terre et le soleil (en réalité la résistance exponentielle du papier empêche de plier n’importe quelle feuille plus de 8 fois).

De la même manière, les morts dramatiques du Mexique peuvent sembler peu nombreux par rapport aux millions de morts annuels des épidémies grippales. Pourtant si l’épidémie se propage de manière exponentielle elle peut toucher des centaines de million de personnes. Un taux de mortalité de 1% se traduirait par des millions de morts en quelques semaines.

Ce fut le cas en 1918 lorsque la grippe espagnole – dont la souche était aussi de la forme H1N1 – a tué en quelques mois 3 fois plus de personnes que la grande guerre n’en avait tué en 4 années de folie humaine.

L’OMS se trouve face à un dilemme. Seule une réaction excessive peut permettre de contenir une épidémie et empêcher sa propagation. Mais chaque réaction excessive qui parvient à empêcher une épidémie réduit la crédibilité sociale de la nécessité des mesures préventives. A posteriori, puisque les pandémies mondiales n’ont pas eu lieu, certains pourraient légitimement trouver excessives les réactions aux menaces de grippe aviaire ou de SRAS.

Dans une épidémie chaque contamination évitée se traduit par des milliers ou millions de vies humaines sauvées quelques semaines ou mois plus tard.

L’urbanisation de ces 50 dernières années favorise des contaminations rapides de populations importantes. La mondialisation favorise la propagation mondiale – on l’a vu ces dernières 48 heures. Ces deux facteurs rendent les pandémies moins contrôlables.

Ces évolutions favorisent l’émergence d’épidémies nouvelles que ne compensent pas vraiment l’amélioration de l’hygiène et de la santé.

Ce risque pandémique mondial croissant s’apparente à l’effet papillon : un éternuement de cochon au Mexique ou un battement d’aile de poulet à Hanoi peut entrainer la mort de million d’être humains sur les cinq continents.

De toute évidence les royaumes du moyen âge, les duchés et les cantons ne sont pas l’échelle pertinente pour prévenir, anticiper et traiter les futures pandémies mondiales. Contre les pandémies nouvelles, nous avons besoin d’institutions supranationales pour sauver les vies des êtres qui nous sont chers.

 

http://antoinevielliard.hautetfort.com/


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • souklaye souklaye 29 avril 2009 10:17

    Une contagion inconnue passionne davantage les foules qu’une maladie maîtrisable.
    Le nombre de morts configure la couverture médiatique.

    Plus la problématique est globale, plus elle est déclinable, plus elle est universelle.

    Flash info publicitaires et épileptiques, reporters spéciaux concernés et consternants, analyses des causes prévisibles ou prémonitoires et des conséquences envisageables ou inéluctables.

     

    Quand le chantage moral ne se distingue plus du droit de savoir, on peut avoir peur, cette fois-ci.




    • Alpo47 Alpo47 29 avril 2009 13:42

      Tiens, un nouvel auteur qui va dans le sens du grand battage médiatique... On va bien finir par les utiliser ces dizaines de millions de doses de Tamiflu bientôt périmées... Et les reconstituer aussitôt. Faudrait voir à pas gâââcher ...


    • Alpo47 Alpo47 29 avril 2009 18:22

      Dommage qu’on parle de porc, dans cette « affaire », sinon, on aurait pu mettre ça sur le dos de Ben Laden et d’Al Qaida et lancer une autre guerre, quelque part ...
      Raté ...


    • plancherDesVaches 29 avril 2009 11:25

      Ca devait arriver...

      A force de se faire traiter de gros cochons par les femmes...

      Sinon, vous me faites doucement marrer avec le supranational. Le seul supranational qui existe est celui décidé par les US, qui, par leurs actions, favorisent le non-naturel tels les OGM et les produits de synthèse, et donc, augmente le risque de développement de ce genre d’épidémie.


      • Stéphane Bouleaux 29 avril 2009 11:37

        Je m’attendais à un article scientifique et exhaustif sur la question...

        Et finalement on parle de papier et de poules.

        L’auteur semble avoir decidé de faire le jeu des medias ! De gros titres alarmistes, un sentiment de peur digne des telefilms de NRJ12.

        Et finalement quoi ?
        Le mexique reconnait 7 morts qui seraient reellement dus à la grippe porcine.
        Il n’y a aucun mort dans les autres pays, meme si la contagion se repend.
        On peut donc penser que les soins sont moins bons au mexique.

        L’oms parle de cette epidemie depuis fevrier 2009, ca n’est donc pas un scoop.

        Les tv et journaux sont passés à autre chose, ils n’en parlent deja plus.
        Faut dire qu’il y a aussi 5000 morts de la grippe par an en france. Et ca ne fait pas les gros titres ...


        • Stéphane Bouleaux 29 avril 2009 14:28

          Et j’avais esquivé celle là :
          "Ce risque pandémique mondial croissant s’apparente à l’effet papillon : un éternuement de cochon au Mexique ou un battement d’aile de poulet à Hanoi peut entrainer la mort de million d’être humains sur les cinq continents."

          Puissant !


        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 29 avril 2009 18:41

          « ....5000 morts de la grippe par an.... »

          La comparaison ne tient pas , les personnes fragiles meurent de la grippe,un homme en bonne santé est mort de la « grippe-nord americaine ».
          Il est donc preferable de rester prudent sans ceder a la peur ,mais cela parait parfois hors de porté de certains.

          Plus directement ,vous vous moquez de la peur des autres mais vous etes un bel exemple d’un individu obscurci par la peur.Dans votre cas la xenophobie..


        • Stéphane Bouleaux 30 avril 2009 09:56

          1 homme en bonne santé est mort... pas si en bonne santé que cela visiblement !

          Dans ce cas, il y a des milliers de contaminés déjà , et la plupart se porte super bien !!!
          Une fois soigné, il n’y a plus de probleme !

          Il en va de meme pour la grippe aviaire dont plus personne ne parle et qui n’est pourtant pas éradiquée !

          C’est la meme chose pour le paludisme en afrique, la grippe en france (des personnes en « bonne santé » meurent aussi) et ca ne fait pas les gros titres.

          Je ne comprend pas votre histoire de « xenophobie » ?!

          Au contraire , je trouve incroyable qu’on se focalise sur le mexique et les mexicains !
          La grippe est autant americaine que mexicaine , et d’autres pays sont touchés, pourtant on veut isoler le mexique (une nouvelle frontiere pour tenir à distance les « pauvres mexicains » ?)

          Donc ca n’est surement pas moi le « xenophobe ».

          Je persiste à croire que ceci fait l’affaire des medias en manque de sensationnel, d’experts à 2 balles qui comptent des « victimes possibles » et d’hommes politiques faisant des effets de manche avec les elections europennes.


        • Fergus fergus 30 avril 2009 10:14

          Vous vous êtes beaucoup avancé en affirmant que les médias n’en parlent plus. Depuis, l’OMS est passée au niveau 5 de l’alerte et les virologistes reconnaissent que le virus a désormais essaimé, via des porteurs de maladie non encore déclarée, dans la plupart des pays développés.
          Et comme le disait Hélène Cardin ce matin sur France-Inter en compagnie de spécialistes des phénomènes épidémiologistes, le virus est déjà en France, déjà à Paris et probablement déjà dans les locaux de France-Inter !
          Ce qui ne veut pas dire qu’il puisse y avoir une vague importante de grippe mexicaine dans les semaines à venir, mais plus probablement durant l’automne.


        • pendragon 29 avril 2009 11:56

          L’auteur va de HADOPI à la grippe nord-américaine, vers là où la peur est une bonne affaire de presse facile.


          • Zalka Zalka 29 avril 2009 13:18

            A mort les humains ! A mort tous les carnivores !

            Exterminons les lions, les dauphins, les requins, les aigles, les loups et les chiens, puis exterminons nous nous même !

            Un siècle plus tard, le reste de la faune crèvera par surpopulation.


            Au passage, Actias, et pour revenir à une critique plus sérieuse : il n’y a AUCUN putain de lien entre l’agriculture et l’élevage intensif d’une part et la grippe porcine d’autre part.

            Quedale ! Le passage du virus vers l’homme se fait via le porc depuis des millénaires. La grippe espagnole est arrivée à une époque où il n’y avait pas d’abattoir comme aujourd’hui. Par ailleurs, cette épidémie, bien que dangeureuse, n’a rien d’exceptionnelle. Ca arrive tout le temps.


          • Phoebus 29 avril 2009 14:20

            La logique n’a rien à voir la-dedans. Une bonne partie des maladies redoutables qui frappent l’Humanité depuis des millénaires est due à la promiscuité qui s’est développée avec les animaux d’élevage au Néolithique. La tuberculose osseuse, attestée depuis le Néolithique en Europe, à probablement été transmise à l’homme par le boeuf. Celui-ci nous a également transmis la variole, la lèpre, les salmonelloses, le ténia et la fièvre typhoïde. Nous devons également au mouton le charbon, au porc et au poulet, la grippe, au chien, la rage, au cheval, le tétanos, au camélidé, la syphilis.
             Je suis loin d’être un chaud partisan des élevages hors sol, mais à l’époque, il n’était pas question d’élevage industriel.


          • Phoebus 29 avril 2009 16:10

            Tous les virus sont naturellement résistants aux antibiotiques. Ces derniers ne les affectent en aucune mesure.

            Le fait que les antibiotiques utilisés dans l’élevage industriel puisse provoquer des résistances chez les bactéries est un autre problème.

            La pratique de l’élevage industriel augmente-elle la virulence ou la fréquence de certaines maladies transmises à l’homme ? Je ne suis pas spécialiste de la question, mais à vue de nez, j’aurais tendance à penser que non. Les maladies infectieuses qui tuent aujourd’hui le plus sont en tout cas pour la plupart de vieilles compagnes de l’Homme : maladies respiratoires aiguës bactériennes, diarrhées diverses (choléra, fièvre typhoïde...), tuberculose, malaria, rougeole, sida. Total des décès par an : 12.350.000 morts par an, dont la plupart dans les pays sous développés.

            Vous dites en fait : les animaux des élevages industriels sont mal-traités, mal-nourris (c’est vrai), leur immunité est déprimée et donc ils sont plus souvent malades (c’est vrai aussi). Là où à mon avis votre raisonnement n’est pas correct c’est quand vous affirmez que parce qu’ils sont plus souvent malades , ils transmettent plus de maladies aux hommes.


          • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 29 avril 2009 18:54

            « ... virus vers des formes ressistantes aux antibiotique.. »

            Vous avez mal compris, « les antibiotique c’est pas automatique » ça vous dit rien ????

            En simplifié :

            bactérie = antibiotique

            virus = anti-viraux,rétro-virus,etc

            Avez vous compris ?? http://fr.wikipedia.org/wiki/Antibiotique


          • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 1er mai 2009 14:14

            Actias,mon message n’était pas méchant,je pensais sincèrement que vous n’aviez pas compris le précédent.
            Mais de toutes manières il semblerait au vue des dernières infos,pour ma part j’en suis certains ,que le virus n’est pas comme source l’élevage mais bien un loba de recherche.


          • jacques 29 avril 2009 17:04

            La question qu’il faut se poser est celle-ci : À qui va profiter cette épidémie ? À big pharma bien sûr pour vendre des vaccins et des médicaments aux frais des contribuables (les moutons).
            L’autre question qu’il faut se poser : De quelles sources peut provenir cette épidémie ? Soit d’une source volontaire comme dans les cas des autres épidémies comme la gripppe aviaire lancée par Donald Rumsfeld, actionnaire d’une compagnie pharmaceutique (SEARLS) par lequel ils avaient créé le virus en laboratoire pour le lancer en asie quelque part dans l’industrie de la volaille et faire passer sur le dos des volailles cettte épidémie comme étant la seule origine responsable, alors que dans les faits réels, il y avait un complot bien orchestré avec big pharma et Monsanto. Ils faisaient d’une pierre deux coups ; d’une part ils prenaient le contrôle total sur l’élevage des volailles et des volailles biologiques et même du gibier en général pour justifier l’introduction des poulets transgéniques de Monsanto résistant à la grippe aviaire, et d’autre part ils empochaient des milliards de dollards sur le dos des contribuables.

            Ce fût le même scénario à Toronto il y a quelques années pour le virus du SRAS comme dans toutes les années antérieurs qui se réfèrent à cette équation :
            Problème - Réaction - Solution. On créé le problème, on gère la réaction au problème que l’on a créé et on apporte la solution drastique au problème ainsi créé, avec l’appui des médias de masse et des institutions du mensonge organisé. C’est une très vieille méthode qui remonte à Babylone et à Sumer. Cette méthode a toujours existé.




            En passant pour terminer, les cas qui ont été découverts au Canada et en France, sont très isolés et présentes des symptômes de grippe ordinaire comparativement aux Mexicains. Mais on déclare l’état d’urgence parce que c’est un nouveau virus. La vaccination deviendra obligatoire une fois le vaccin développé pour s’assurer de ne pas transmettre le virus porcin à autruis. C’est ce qu’on indiqué les autorités privilégiant l’utilisation d’un médicament antivirus ou d’un vaccin alors que des masques ont été fournis pour les usagers du transport en commun au Mexique. Et on utilisera des mesures de surveillance sans scrupule et intimité.

            En plus, je vous avais bien dit que notre gouvernement trouverait une raison d’utiliser les millions de doses de Tamiflu qui expire cet automne 2009. Tous ces millions de dollars auraient été perdus. Maintenant on pourra empoisonner tout le monde avec ce médicament dont la réputation toxique pour ses effets secondaires sont maintenant connus.


            • Fergus fergus 30 avril 2009 10:20

              Vous nagez dans la paranoïa en imputant tous les déboires de l’humanité à l’industrie pharmaceutique. Elle est suffisamment impliquée dans des dossiers sulfureux pour que l’on n’y ajoute pas cette accusation avant d’avoir la moindre parcelle d’information qui pourrait l’étayer !


            • 3°oeil 29 avril 2009 17:26

              la grippe elle est dangereuse pour les investisseurs si elle ne s’étend pas ! voir la date
              http://sd-1.archive-host.com/membres/up/47734894463091429/Sanofi-Aventis.pdf


              • François M. 29 avril 2009 18:04

                Pour avoir de quoi de plus substentiel à vous mettre sous la dent, je vous suggère cet excellent article :

                La salve des virus de la grippe porcine, aviaire et humaine - partie I

                Les origines et particularités du virus de la grippe porcine

                Selon des scientifiques et docteurs, ce virus “unique” de la grippe porcine est une combinaison inédite et jamais vue entre du matériel génétique de porc, d’oiseaux et d’humains. “Nous sommes très inquiets”, a déclaré le porte-parole de l’OMS, Thomas Abraham. “Nous avons ce qui semble être un nouveau virus et il s’est propagé d’humain à humain”. Il a la fâcheuse caractéristique de ne pas être détectable par le système immunitaire. Mais est-ce une combinaison si inattendue que cela, alors que l’on sait que le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) parlait déjà de virus recombinants en 2005 ? À cela s’ajoute le fait qu’ils avaient annoncé qu’ils mélangeraient des virus de la grippe aviaire avec ceux de la grippe humaine pour se rendre compte que cette combinaison entre ces deux types d’influenza ne créait pas une nouvelle forme infectieuse.

                Où est apparue la première contamination de grippe porcine (H1N1) ? À Fort Dix, New Jersey, en 1976. Possiblement une création d’un laboratoire militaire américain. Environ 200 soldats seront contaminés et quelques autres vont mourir, ce qui aura pour effet d’entrainer une campagne de vaccination forcée et discutable de la part du gouvernement américain puisque qu’ils ne tarderont pas à s’apercevoir que les gens vaccinés commençaient à mourir non pas du virus, mais des vaccins.

                Image de cdc e-health

                Il n’est pas rare que les médias rapportent le fait que des laboratoires universitaires et militaires américains s’échinent à manipuler des virus de la grippe aviaire. Cette nouvelle souche de grippe porcine (H1N1) que “personne n’a jamais vu”, contient du matériel génétique de la grippe aviaire (H5N1). Comment CELA est-il possible ?

                CLG a couvert et accumulé en archives les étrangetés entourant le sujet de l’influenza durant les huit dernières années.

                Voici un exemple éloquent et documenté de manipulation douteuse de dangereux virus. Pour bien le comprendre, nous devons retourner dans un passé pas si lointain.

                En 2004, nous étions martelés avec la peur et la propagande que la grippe aviaire serait la prochaine pandémie.

                Des études génétiques ont démontré que le virus aviaire (H5N1) présentait des similitudes quasiment identiques avec le virus de la grippe espagnole qui tua entre 30 et 100 millions de personnes dans le monde, selon les différentes estimations. C’est plutôt inquiétant dans la perspective où il a été admis en 2005 que des scientifiques essayaient intentionnellement de recréer le virus de la grippe espagnole de 1918. Ce virus avait complètement disparu de la face de la planète… jusqu’à ce que ces scientifiques le ressuscite.

                Parlant de cette grippe espagnole, elle porte un nom trompeur puisque la vraie source d’origine ne fut pas l’Espagne, mais bien Fort Riley, une base militaire américaine du Kansas.

                Mais les prédictions pandémie de grippe aviaire ne se réalisèrent pas parce que ce virus n’est pas vraiment contagieux. Le virus H5N1 avait besoin d’être mélangé à d’autres virus d’influenza plus contagieux, comme celui de la grippe porcine (utilisé comme arme biologique par la CIA contre Cuba en 1971), pour devenir le vrai tueur en série. Et comme par magie, le voilà !

                En 2006, il a été rapporté que des scientifiques créaient intentionnellement de nouveaux types d’influenza en laboratoire, mêlant des virus aviaires et porcins ensemble.

                Ce qui nous mène à demander comment il se fait que cette nouvelle épidémie nous saute au visage immédiatement après que le laboratoire militaire de Fort Detrick, au Maryland, ait annoncé la semaine passée qu’ils avaient perdus des échantillons. L’OMS a rapidement pris le soin de nous rassurer qu’il n’y avait pas d’évidence que l’épidémie de grippe porcine soit un acte de bioterrorisme. De son côté, les autorités de Fort Detrick ont déclaré que le matériel manquant aurait probablement été détruit. Rassurant.

                Pourtant, ce n’est pas la première fois qu’on laisse s’échapper des virus de laboratoire comme celui de la grippe espagnole de 1918, comme ce fut la cas en 2004. N’oubliez pas que le virus de la grippe espagnole est quasiment identique à celui de la grippe aviaire, avec quelques variations seulement.

                C’est en 1976 que la dernière épidémie de grippe porcine a eu lieu, avec pour origine la base militaire de Fort Dix, au New-Jersey.


                • jacques 29 avril 2009 19:55

                  « d’entrainer une campagne de vaccination forcée et discutable de la part du gouvernement américain puisque qu’ils ne tarderont pas à s’apercevoir que les gens vaccinés commençaient à mourir non pas du virus, mais des vaccins. »


                  cette grippe a été inventée dans le but d’ecouler des millions de stocks de Tamifu qui expirent à l’automne.

                  Lobjectif de big pharma c’est le fric.

                  Quand suffisament de moutons auront remplis les poches de ces lobbies en prenant le tamiflu comme par hasard la grippe aura disparue.

                  En passant pour terminer, les cas qui ont été découverts au Canada et en France, sont très isolés et présentes des symptômes de grippe ordinaire comparativement aux Mexicains. Mais on déclare l’état d’urgence parce que c’est un nouveau virus. La vaccination deviendra obligatoire une fois le vaccin développé pour s’assurer de ne pas transmettre le virus porcin à autruis. C’est ce qu’on indiqué les autorités privilégiant l’utilisation d’un médicament antivirus ou d’un vaccin alors que des masques ont été fournis pour les usagers du transport en commun au Mexique. Et on utilisera des mesures de surveillance sans scrupule et intimité.




                • boris boris 29 avril 2009 20:04

                  27 Avril 2009 13h - Une combinaison de quatre virus, porcins, aviaire et humain.

                  Le virus isolé sur des patients au Mexique et aux États-Unis est un virus grippal du groupe A de type H1N1. Mais il s’agit en réalité d’une recombinaison génétique de quatre virus : virus de la grippe porcine d’Amérique du Nord, de la grippe aviaire d’Amérique du Nord et des virus d’influenza humains et porcins originaires d’Asie et d’Europe... ce qui est inhabituel et qui n’avait encore jamais été observé, a expliqué Dr Anne Schuchat, du Centre de contrôle des maladies américain (CDC).


                  Non seulement Actias à parfaitement raison mais de plus ce virus recombiné est certainement sorti d’un labo , voir les articles et livres du Dr Horowitz chercheur à Harvard.


                  • finael finael 29 avril 2009 20:08

                    Personne n’a relevé que les masques distribués - ou vendus - ne servent strictement à rien contre un virus, bien trop petit pour être arrêté par ce type de masque.

                    Comme personne n’a relevé que le taux de mortalité de la grippe mexicaine, moins de 10%, n’a rien à voir avec les virus du type « ebola » par exemple, avec plus de 99% de mortalité.


                    • JONAS JONAS 29 avril 2009 22:34

                      Finael  :

                      Vous avez parfaitement raison de dénoncer ces masques qui sont un placébo, car une autre porte aussi importante que le nez n’est pas protégée, les YEUX  ! Cette porte d’entrée est directement en communication avec les sinus.

                      La contamination manuelle est également non négligeable, surtout lorsque vous choisissez des boîtes, des sachets, des fruits et des légumes dans les supermarchés.

                      Les touches des systèmes de paiement ou de retrait avec cartes bancaires, les boutons d’ascenseurs, les poignées de portes, les sonneries de porte, les boutons des minuteries,etc. Listes non limitative  !

                      D’autre part, les masques pour être relativement efficace doivent porter la mention P3.

                      Vous minimisez la virulence de ce virus au regard «  d’ébola  », vous avez là encore raison, mais, environ 10 % de la population mondiale, ça fait quand même environ 600 millions de morts  ! Sans compter que dans les pays sous dévellopés, les 10 %, risquent d’être largement dépassé.

                      Bien à vous. 

                       

                       


                    • JONAS JONAS 29 avril 2009 21:38

                      @ TOUS  :

                      L’Organisation Merdique Sanitaire dite OMS, devrait passer au niveau d’alerte 5, ce qui signifie qu’ils ne sont pratiquement plus maîtres de la situation.

                      Personne ne me fera croire en temps que spécialiste NBC, nucléaire, Bactériologique, Chimique, que les personnes responsables n’étaient pas conscientes des risques qu’elles faisaient encourir à l’humanité.

                      Compte tenu de la nature polyvalente de ce virus, des mesures préventives strictes auraient dû être prises, au maximum dans les 48 heures qui suivaient les premiers cas.

                      Interdiction de tous les vols en provenance du Mexique et des USA, sauf pour les passagers qui accepteraient une quarantaine à l’isolement du temps d’incubation avant d’embarquer.

                      Si cette épidémie se transforme en pandémie mondiale et fait des millions de morts, voire d’avantage, la question se posera de savoir si tous les responsables de l’OMS et des pays Occidentaux, ne se sont pas rendus coupables de génocide pour des profits de diverses natures.

                      Si l’Afrique noire et d’autre pays pauvre subissent de lourdes pertes humaines, la question pourrait rebondir sur l’horreur d’une accusation monstrueuse, celle d’une forme de «  Solution Finale  », complotée par l’Occident  !  ?

                      Je me demande comment les personnes concernées pourront se disculper de telles accusations, si l’on prend en considération les diplômes dont elles sont titulaires et ceux des conseillers qui les entourent…  !  ?

                      Un nouveau Nuremberg sanitaire pourrait bien avoir lieu pour les juger, à moins que leurs cas ne relèvent de la Cour Internationale de justice, celle qui condamne les responsables de génocide.

                      Bien à vous tous.


                      • Chromino Chromino 29 avril 2009 22:51

                        Vous n’avez pas tord...
                        Quand on voit les précautions prises aujourd’hui pour enlever 2 grammes d’amiante...il y 2 poids 2 mesures.


                        • vincent p 30 avril 2009 01:13

                          Faudrait également vérifier si c’est bien 10 %, car si ce taux devait également fortement monter dans une nouvelle mutation du virus dans un proche avenir, alors oui nous aurions un sérieux problème de santé à résoudre, déjà que le commerce mondial ne se porte plus très bien sur les marchés qui ne sentent plus très bon...


                          • vincent p 30 avril 2009 09:41

                            Oui c’est tellement plus facile d’effacer rapidement ses pertes sur le dos des petits épargnants que pour les petits épargnants de retrouver leur argent avec aussi des gros épargnants qui ne sentent plus très bon sur les marchés, lorsqu’ils disposent de meilleurs outils afin de moins se faire plumer, quel grand jeu de casino bien inégal pour beaucoup de personnes, enfin pourvu que ça dure...


                            • vincent p 30 avril 2009 09:48

                              Apparemment la réaction n’est pas du tout la même parmi les différents gouvernements de ce monde, cad qu’on commence d’abord par s’acheter des masques et des vaccins pour mieux se protéger soi et les siens, si vous en avez bien sur davantage les moyens que d’autres ou dans certains pays, et puis après on sauve les autres à défaut peut-être de parfois oublier de mieux également informer les gens sur autre chose, il est vrai que le grand Paris est un sujet qui préoccupe vachement les gens en ce moment ...

                              http://www.who.int/fr/
                              http://www.influenzah5n1.fr/index.php


                              • vincent p 30 avril 2009 10:00

                                Mieux encore on préfère même parfois davantage spéculer en bourse, amasser encore et encore de l’argent pour des banquiers véreux ou pour soi, que de faire tout de suite la démarche de mieux venir en aide à son prochain qui manque parfois un peu d’argent pour mieux manger et boire à sa faim un peu partout ailleurs, ou alors parfois pour mieux vivre dans de meilleurs conditions ou hygiène de vie en société...

                                Oui nous sommes en effet très très bien préparés pour mieux faire face prochainement à une grande pandémie humaine dans sa prochaine mutation, et croyez moi fera beaucoup moins sourire les gens ou les frimeurs gagnant beaucoup d’argent sur les belles terrasses de nos villes ou alors sur les marchés et les grandes places boursières comme Wall Street qui ne sentent plus très bon...


                                • JONAS JONAS 30 avril 2009 14:47

                                  @ TOUS  :

                                  Ils nous refont le coup de Tchernobyl…  !

                                  L’esprit jésuite hérité de «  F Mite-rangs  », refait surface.

                                  Cas suspects, cas probables, cas avérés* (* donnés pour vrai, révéler, établir, vérifier, signification du mot avéré). Mais, aucun qualifié de réel ou certains  !  ?

                                  Il faut croire que nous, parmi les pays Occidentaux, nous qui sommes prétendument les mieux équiper pour lutter contre une épidémie, sommes incapables en 76 heures, d’analyser la positivité ou la négativité d’un échantillon.

                                  Comme pour le nuage de Tchernobyl, le virus c’est arrêt sur le tarmac de nos aéroports…  !

                                  Nous avons des masques  ! Des millions de masques (sans lunettes), autant dire un effet placébo ou couverture partielle, puisque les autres portes d’entrées secondaires, sont les yeux et les mains.

                                  Enfin, l’OMS, Organisation Merdique Sanitaire, qui dans les 48 heures suivant le premier cas réel, aurait dû isoler le Mexique, comme on le fait pour un patient contagieux.

                                  Ils ont patiemment attendu que cette épidémie, qui faute de mesures strictes, touche pratiquement tous les continents et devienne une pandémie  !  ?

                                  Je ne sais pas si vous êtes nombreux à penser comme moi, que ces personnes bardées de diplômes et de conseillers encore plus expérimentés et savants qu’eux, les décideurs, ne devraient pas aller faire un stage dans quelques culs de basses fosses en fonction du nombre de morts potentiels.

                                  Un conducteur en état d’ivresse qui tue une seule personne, se voit annuler son permis et se retrouve sine die en prison.

                                  Je crois que l’ivresse des profits, devrait être condamnée de la même façon, en taule  !

                                  Il est évident que ce n’est pas que l’OMS qui devrait être sanctionné, mais tous les Gouvernements et leurs responsables, pour homicide par imprudence avec préméditation…  !  !  ! Car aucun de ces guignols, ne peut se prévaloir d’ignorer les conséquences de leurs négligences./

                                  Bien à vous.


                                  • jacques 1er mai 2009 21:31

                                    http://www.dailymotion.com/relevance/search/grippe+genocide/video/x93ucm_nouvel-ordre-mondial-la-grippe-du-g_webcam

                                    cette grippe est un genocide pour eliminer des gens qui victimes de la crise ne peuvent plus rien n’apporter aux lobbies pharmaceutiques.

                                    Pour ecouler les stocks de tamiflu qui expirent à l’automne ?


                                    http://www.conspiration.cc/sante/grippe_porcine_imposture.html


                                    Sanofi-aventis investit 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique

                                    http://desirdavenir88.blogspot.com/2009/04/normal-0-21-false-false-false-fr-x-none_30.html

                                    Sanofi savait ?

                                    http://www.dailymotion.com/video/x9537q_grippe-mexicaine-sanofi-savaityyy-c_news

                                    grippe porcine, virus fabriqué

                                    http://www.dailymotion.com/visited-week/search/virus+fabriqu%C3%A9/video/x95fjp_tv-russe-virus-fabrique-stfr_tech


                                    • JONAS JONAS 2 mai 2009 00:10

                                      @ TOUS  :

                                      Prenez connaissance du plan d’alerte 5 de la France et comparez le baratin aux bonnes intentions écrites  ! C’est à se pisser dessus…  !

                                      Lien  : http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/IMG/pdf/PLAN_PG_2009.pdf

                                      En plus  : Les masques sans lunettes, un placébo  ! Ou sont les lunettes et en quelle quantité  ? Mystère  !

                                      Remarquez que c’est la Ministre de la Santé qui en a le plus besoin et à triples foyers  !

                                      La traçabilité des passagers  ! Délirant  ! Sachant qu’ils sont contagieux au minimum 24 heures avant la déclaration des premiers symptômes, que sortant de l’aéroport, c’est un taxi ou un bus et peut-être le métro qu’ils prennent, allez retrouver les contaminés…  !

                                      Si cette prétendue épidémie en puissance de pandémie, se révèle n’être qu’une banale grippe sophistiquée, la démonstration de notre manque de maîtrise dans tous les domaines sera établie sans conteste  ! Nous ne sommes pas meilleurs que les autres et parmi les plus mauvais, ça a fait flop  ! Ces manœuvres grandeurs natures nous rendent ridicules.

                                      Des ambulanciers allant chercher des personnes dites contagieuses, sans lunettes  ! C’est du tragi-comique  !

                                      Depuis une semaine nous attendons les échantillons comparatifs des USA, pour pouvoir déclarer la positivité.

                                      L’OMS, Organisation Merdique Sanitaire, n’a pas été capable de clouer au sol tous les vols en provenance du Mexique, on a contaminé tous les continents  ! Quels cons  ! Tout cela pour des profits divers et surtout celui des compagnies aériennes…  !

                                      Quelle catastrophe si les actionnaires ne touchaient par leurs dividendes  !

                                      Enfin, un abruti d’Espagnol, a déclaré  ; «  L’Espagne a 25 milliards d’intérêts au Mexique et plus de 300 milles passagers transitent  ! On ne peut pas interrompre le trafic aérien  !  ».

                                      Franchement  ! J’aurai voulu avoir une poignée d’euros en main et lui fourrer dans la gueule, jusqu’à ce qu’il soit à la limite de l’étouffement  !

                                      Bien à vous tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès