Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La laïcité médicale : pour une séparation de la médecine « officielle » et (...)

La laïcité médicale : pour une séparation de la médecine « officielle » et de l’Etat

Dans un ouvrage paru en 1998 aux Editions Jouvence, Médecine, religion et peur : l’influence cachées des croyances, j’ai montré comment la médecine moderne, pasteurienne, s’est calquée sur le modèle de la religion catholique. Pasteur était en effet un catholique engagé qui s’est efforcé de faire coller ses théories médicales aux croyances dominantes de l’époque… quitte à ignorer ou dénaturer certains faits.

Du fait de ce parallélisme très étroit entre la médecine pasteurienne et l’église catholique, en l’espace d’un siècle le médecin a progressivement pris la place du prêtre, la recherche de la santé a remplacé la quête du salut, l’espoir de l’immortalité physique (par clones, manipulations génétiques, etc.) a pris le dessus sur l’attente de la vie éternelle, la vaccination a acquis le même statut initiatique que le baptême (et son refus suscite les mêmes peurs), et l’on voit même grandir l’espoir qu’un vaccin universel nous sauve demain de toutes les maladies comme le Sauveur a racheté tous les péchés du monde.

De même, les “charlatans” sont aujourd’hui poursuivis comme les “hérétiques” d’antan, et l’“exercice illégal de la guérison” condamne souvent des thérapeutes qui ont pour seul tort de soigner avec succès leurs malades par d’autres méthodes que l’allopathie. En dehors de la médecine officielle, point de santé... ?

Mais surtout, l’alliance entre le pouvoir médical (conseil de l’ordre des médecins et lobby pharmaceutique) et le gouvernement s’est elle aussi calquée sur celle existant autrefois entre l’Eglise et l’Etat. Plusieurs actes médicaux sont ainsi obligatoires (vaccins, par exemple), ne laissant pas à l’individu la liberté de préserver sa santé ou de se soigner en accord avec ses propres convictions.

« Mais la médecine est une science, et non une religion ! », s’indigneront certains. Non, la médecine est avant tout un art, et à ce titre relève autant de science (d’un savoir, d’une technique) que de religion (de croyances, de participation personnelle). Il existe aujourd’hui quantité de données et d’expériences qui démontrent sans le moindre doute possible que l’efficacité d’un traitement, quel qu’il soit, dépend autant de la méthode employée que de l’adhésion du malade à ce qui lui est prescrit. L’effet placebo, bien connu dans les médicaments (au malade qui y croit, une pilule de sucre fait autant d’effet qu’un vrai remède), a ainsi aussi pu être démontré en chirurgie : les patients ayant subi une opération bidon du genou ont autant récupéré que ceux en ayant subi une vraie !

Dans ses ouvrages Ces histoires qui guérissent et La médecine narrative, le Dr Lewis Mehl-Madrona illustre d’une manière édifiante l’importance cruciale de la subjectivité du patient, de ses croyances, de son adhésion, dans la réussite d’un traitement.

La médecine allopathique est une médecine parmi de nombreuses autres. Elle possède sa logique, ses théories, ses croyances et ses pratiques. Elle a ses succès, mais aussi ses échecs. On lui doit de nombreux apports remarquables, de la simple prise en compte de l’hygiène à l’anesthésie, en passant par les développements de la chirurgie réparatrice ou encore les antibiotiques. Mais elle a aussi ses limites, ses angles morts, son dogmatisme et sa rigidité, avec à la clé aujourd’hui une augmentation phénoménale des maladies iatrogènes, un manque d’éducation sanitaire de base (alimentation, gestion des émotions et du stress, etc.), une fragilisation des populations gavées de médicaments (d’où l’apparition de microbes de plus en plus résistants), et une multiplication alarmante des handicaps et des décès consécutifs à la mise sur le marché de médicaments conçus à la hâte, visant apparemment plus à enrichir les laboratoires pharmaceutiques qu’à soigner véritablement les gens.

Il n’est pas plus justifié aujourd’hui que cette médecine bénéficie d’un tel soutien de l’Etat (voire lui dicte les décisions à prendre en matière de santé publique), que d’imaginer l’Etat encore lié à telle ou telle église ou religion. L’homéopathie, l’acupuncture, les naturothérapies diverses (phytothérapie, aromathérapie, naturopathie), pour ne citer que celles-ci, sont – quand elles sont exercées par des praticiens dûment formés – d’une efficacité comparable à l’allopathie : supérieure dans certains domaines, inférieure dans d’autres.

Dès lors, chaque individu doit désormais pouvoir disposer du libre choix de sa médecine, de ses croyances médicales pourrait-on dire, et ne pas se voir imposer d’être soigné par les partisans d’un credo médical auquel il n’adhère pas.

Dans cette même logique, le remboursement des frais médicaux devrait lui aussi faire l’objet d’une révision radicale. Il est en effet injustifiable que soient remboursés des médicaments allopathiques souvent chers, parfois inefficaces voire toxiques, mais que le patient y soit de sa poche pour des traitements homéopathiques, phytothérapiques, aromathérapeutiques ou autres, souvent moins chers, et à l’efficacité suffisamment souvent probante. Au nom de quelle logique l’ostéopathie, par exemple, qui soulage chaque année des millions de gens de douleurs qu’aucune thérapeutique remboursée ne soigne, n’est-elle toujours pas remboursée (sauf, à petites doses, par quelques mutuelles) ?...

Il est grand temps que s’instaure en France (et partout dans le monde) une véritable laïcité médicale  : que chaque citoyen puisse librement choisir comment se soigner, auprès de thérapeutes dûment formés à leur spécialité. La plupart des médecines ont aujourd’hui des écoles avec des examens dignes de ce nom. Elles ont souvent derrière elles des décennies, quand ce ne sont pas des siècles, de pratique pour justifier leur pertinence et leurs résultats.

La médecine allopathique n’a pas plus d’avantage sur les autres thérapies que l’église catholique n’en avait sur les autres religions. Après avoir été ridiculisées, incomprises, dénigrées, bon nombre de croyances du monde entier ont fini par obtenir la reconnaissance et la place qu’elles méritaient. Aujourd’hui, chacun est librement bouddhiste, hindouiste, animiste, adepte du chamanisme, du soufisme, du spiritisme… ou simplement athée. De manière analogue, on assiste à une reconnaissance croissante des ethnomédecines, de thérapies hâtivement jugées « primitives », dont on découvre tardivement la complexité, la profondeur et l’efficacité. Pour ne rien dire de toutes les nouvelles formes de thérapie qui voient actuellement le jour, puisant à la fois leur inspiration dans certains développement de la science et dans une connaissance plus approfondie des causes subtiles de la maladie.

L’église médicale dominante – la religion pasteurienne – doit désormais prendre la place qui est véritablement la sienne, à savoir une thérapeutique comme une autre, avec ses qualités et ses défauts, une obédience médicale à laquelle les patients doivent pouvoir librement souscrire s’ils en ont envie, ou qu’ils puissent librement quitter pour lui en préférer une autre plus conforme à leurs convictions, si tel est leur désir.

Quant à l’Etat, son rôle, comme en matière de religion, n’est pas de se lier ni de se soumettre à une médecine en particulier, mais de veiller sur la santé des citoyens, en les laissant libres de choisir la ou les méthodes de soin qui leur conviennent le mieux, parmi le large éventail ayant fait ses preuves qui existe aujourd’hui. (Il va de soi, faut-il le préciser, que ce n’est pas à la médecine allopathique de déterminer la validité des autres médecines…)

Pour conclure, il serait souhaitable que les praticiens et les partisans de toutes les diverses médecines et thérapies actuelles mettent de côté leurs querelles de clochers et défendent ensemble cette « laïcité médicale » qui leur profitera à tous, au final, alors que leurs conflits ne serviraient qu’à perpétuer la mainmise de l’allopathie et des laboratoires pharmaceutiques sur notre santé.

Que chacun défende par les moyens qui sont siens – réseaux, médias, patients, contacts, sites Internet, etc. – cette séparation de la médecine « officielle » et de l’Etat, qui seule peut garantir durablement notre santé individuelle et collective : la santé publique.
 
Olivier Clerc
 
(Note : mon livre Médecine, religion et peur peut être téléchargé gratuitement sur mon site : http://www.olivierclerc.com/download/Medecine_religion.pdf )
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.37/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 octobre 2009 13:09

    Enfin une belle vérité bien tournée, que cela soulage de lire un tel texte ! Je me sens déjà mieux, Olivier.

    J’ai déjà écrit plusieurs fois sur ce site comment à mon avis Pasteur n’a pas guéri la rage, mais plutôt offert l’institution médicale au service de la République pour soumettre les rebelles, libres penseurs, résistants à l’autorité, et autres insoumis...

    Le principe actif de la médication consiste à incorporer une infime dose de poison dans le corps du patient entrainant de fait, une réaction des anticorps internes à rejeter l’intrus. C’est très efficace puisque le patient ressent immanquablement le tournis et l’effet physique et dès qu’il est rétabli, il accorde une confiance totale à son médecin. Le médicament d’ailleurs s’appelait drogue avant que l’on médicalise sa dénomination, et souvent, l’effet est si fort qu’il devient le plus puissant ressenti interne, effet semblable à l’alcool, auquel le patient peut désirer ensuite s’accoutumer selon la réaction qu’il a vécu de délire, d’hallucination ou simplement de libération mentale.

    C’est tout aussi efficace que la religion qui déploie les facultés mentales du croyant le reliant avec le cosmos par simple projection de l’esprit, sauf que la médecine fait appel à une substance terrienne là où la religion fait juste lever les yeux vers le ciel. Là où l’Église est aujourd’hui reconnue comme génératrice de dérive sexuelle due à l’impasse dans laquelle elle s’est seule fourvoyée en occultant une activité normale, la médecine a pris le relais de confident par le physique palpable et se trouve aujourd’hui le plus grand facteur de viols recensés avec 16,8 % des cas. Pire encore, plus de la moitié des viols sont dus aux autorités administratives de la société civile et étatique : 52,7 %...

    Il n’a servi à rien de séparer l’Église de l’État si une autre institution s’est investie dans la faille laissée vide et je vous remercie d’avoir bien voulu mettre à nu cette vérité dignement dévoilée. L.S. 


    • snoopy86 20 octobre 2009 14:16

      Synthése rapide de l’article : La sécu doit rembourser la cendre de mulot....

      Mais où est passé Le Furtif ? smiley


      • snoopy86 20 octobre 2009 14:28

        Ce qu’il y a ?

        Un nouveau défenseur des anthroposophes, marabouts, charlatans et gourous !!!!!

        Pour s’en débarasser un seul reméde : l’urinothérapie


      • Le péripate Le péripate 20 octobre 2009 14:31

        Voila. Un beau système tout neuf, rationnel même si parfaitement déficitaire, néanmoins performant puisque le libéral y est le cas le plus général concernant les praticiens.

        Ca peut se défendre, et on voit pire ailleurs.

        Mais il y a ceux qui se soignent à la Cendre de Mulot. On peut rire, se moquer ( et on aura raison), il n’en reste pas moins que la science est incertaine, et chacun, armé de sa vertu, peut croire qu’il détient la vérité.

        Ainsi, par la grâce de la collectivisation, même la Cendre de Mulot devient un sujet politique.

        On vit un monde formidable.


        • snoopy86 20 octobre 2009 14:44

          Connivence ou pas, j’aime mieux me faire soigner par un cul-béni de cette église là :

          http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tudes_de_m%C3%A9decine_en_France#Deuxi.C3.A8me_cycle_des_.C3.A9tudes_m.C3.A9dicales

          Regardez attentivement et vérifiez que cette formation n’a rien de scientifique smiley

          J’ajoute qu’écrire que Pasteur est le père de la médecine moderne est une belle connerie...Pour info il n’était pas médecin.....


        • brieli67 20 octobre 2009 15:14

          sauf Bibi Donatien el F. sinon prouve_le mon Cher !


          mais Mononeuronal quand même ! selon ton esprit clair net et précis !

          par ailleurs, j’ai laissé quelques lignes sur les AMAP/foodcoop (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) 
          complètement contrôlée par la biodynamie, Demeter, la branche rupestre et agricole des consorts WELEDA & Co

          AMAP = ANTROPOSOPHIE DE STEINER 

        • snoopy86 20 octobre 2009 15:16

          Salut Bribri

          Content de te retrouver ....

          Parles-nous aussi de tes études religieuses smiley


        • Krokodilo Krokodilo 20 octobre 2009 15:49

          Bravo Le Furtif, et bien dit ! J’avais trop la flemme de jouer les Don Quichotte devant cette montagne d’âneries. Eh oui, ils veulent de la reconnaissance - un peu- et du blé - beaucoup !


        • eugène wermelinger eugène wermelinger 21 octobre 2009 14:04

          Saluton Kroko :

          via tiea rimarko ne valorigas vin, kial boji kun la hundoj, kiam oni estas krokodilo ? 

          Bravo à l’auteur Olivier, et qu’il ne se formalise pas des interventions malveillantes, la terre continue de tourner et le sang de circuler et l’énergie aussi dans nos méridiens. Bruno Giordano a lui aussi été brûlé en son temps.

          Bribri :

          « Là où brieli passe, l’honnête homme trépasse. »

        • Olivier Clerc Olivier Clerc 20 octobre 2009 14:56

          On croirait lire les dialogues des deux vieux dans la loge du muppetshow ! Edifiant.


          • snoopy86 20 octobre 2009 15:14

            Ce qui est le plus édifiant, outre l’argumentation profonde de votre commentaire, c’est qu’une fois de plus on trouve sur ce site l’apologie du charlatanisme....


          • beneolentia beneolentia 20 octobre 2009 22:44

            les vrais charlatans c’est la médecine officielle

            y’a qu’a lire les notices des médicaments

            effets indésirables, contres indications etc...

            médecine pourrie

            ça se passe différemment ailleurs, sur la planéte, par exemple en chine

            la médecine occidentale c’est le moyen âge pour les « arriérés » du cerveau


          • snoopy86 20 octobre 2009 23:27

            @ furtif et à tous

            Je te recommande le site de la nana qui a écrit la préface du bouquin du « nagual de la lignée de l’aigle » traduit par l’auteur : Maud Sejournant

            Grand moment de rigolade assuré

            http://www.cercledevie.com/


          • snoopy86 20 octobre 2009 23:42

            Quant à notre auteur toute sa production est disponible :

            http://www.amazon.fr/Olivier-Clerc-Livres/s/qid=1256074693/ref=sr_pg_1?ie=UTF8&rs=301061&bbn=301061&rh=n%3A301061%2Cn%3A%21301130%2Cp_27%3AOlivier%20Clerc&page=1

            Chacun doit pouvoir y trouver de quoi soigner ses petits malheurs, du port de cornes jusqu’aux hémorroïdes


          • Halman Halman 20 octobre 2009 16:05

            Oui furtif.

            La médecine normale m’a aussi sauvé la vie plusieurs fois. Hernie inguinale étranglée, infarctus, opérés à temps.

            Aucun gourou illuminé et délirant n’aurait jamais pu rien faire.

            Mais pour certains, c’est un comble, c’est nous les gourous illuminés qui n’y connaissons rien.

            Leur incompétence en biologie est sidérante.

            Certains ont pratiqué le métier d’aide soignant et cela leur suffit pour s’auto proclamer médecins avec de faux diplômes. Un peu de charlatanisme, de charisme, du décorum et des patients aveugles tombent dans le panneau. On a des exemples célèbres en chirurgie esthetique.


          • Halman Halman 20 octobre 2009 15:58

            Olivier Clerc, c’est avec ce genre de discours assez irresponsable que certains y voient la voie à des médecines alternatives en faisant fi de la gravité de leur pathologie.

            Certains (je connais le cas en ce moment même dans la famille proche) préfèrent l’homéopathie et les cures de vitamines c pour soigner leur cancer, refusant aveuglément et obstinement toute allopathie, toute chimio thérapie.

            Le résultat est là : elle est en phase terminale, tout le corps métastasé, oedeme et infections pulmonaires, de plus en plus incapable de parler. Pronostique de 2 mois des médecins alors qu’avec la médecine normale et prise à temps elle s’en serait sortie guérie, comme plusieurs de mes collègues dans ce cas.

            Mais son cerveau illuminé par des gourous allumés et incompétents ont fait leur travail meurtrier en la convainquant que les hôpitaux sont dans l’erreur absolue et n’y connaissent rien, etc.

            Mais c’est trop tard pour changer d’avis.


            • Halman Halman 20 octobre 2009 16:21

              C’est curieux comme plus les gens sont scientifiquement incompétents et plus ils se réfugient dans l’ésotérisme et la religion pour trouver des explications là où ils ne comprennent rien.


              • NWN NWN 20 octobre 2009 20:27

                Excellente réflexion Olivier . Ce sujet mériterait même un développement, style livre .
                On peut être inquiété du silence face à la grippe A, en provenance de certains scientifique qui ont démontré que l’on peut soigner différement que par les vaccins, et que le microbisme était ces derniers temps plutot remis en cause .

                Par ex pour le SIDA, Montagnier s’esprime dans cete petite VDO dans des termes bien intéressant http://www.youtube.com/watch?v=tKyIBYKoT20
                En résumé, avec un bon système immunitaire, on ne peut pas attrapper le SIDA .

                Faudrait lui demandé ce qu’il en est pour la grippe A, théoriquement, ça doit fonctionner pareil . !!

                Il dit donc le contraire de la version officielle ou le HIV bouffe le système immunitaire, comme quoi tout évolu !
                Avec raison sans doute, puisque c’est vrai qu’après au moins 500 relations sexuelles avec une personne contaminée, j’ai jamais réussi à attrapper le sida !
                J’ai compris pourquoi en découvrant toutes les incohérence du SIDA, sans parler des test bidons qui donnent des résultats différents suivant les pays ! En passant par là : 
                http://www.sidasante.com/forum/index.php?act=idx

                Mais bon, c’est pareille pour les cancer et les infarctus, j’arrive pas à en avoir, pourtant Dieu sait si j’ai du Plaisir a fumer, à être un bon vivant et à me la péter grave !
                Bon faut dire aussi, que j’ai pas le temps d’être un exclave .
                Bah, peut être que c’est le purin d’ortie et la bouse de vache mélangé a la poudre de mulot, + mes autres connaissances certifiée par la pratique sur les mystères de la nature, qui me permettent de récolter sainement . En tout cas, c’est pas bon pour le bizness des fertilisant, c’est sur !
                Comme dit Monntagier, c’est vrai que la bonne bouffe, ça rapporte rien !

                La pertinence de votre article, n’a d’égal que la stupidité de vos trolls du jour .
                Ils sont un excellent baromètre pour connaitre la douleur que provoque la vérité .
                N’attendez pas d’eux une idées personnelle, ils n’ont comme référence que des sites internets sans crédibilité . De plus , leur vie appartient au système de jour en jour comme ils disent, oui, leur âme est au diable depuis longtemps . Voyez comme ils s’emmerdent, devant leur PC . Quoique depuis le temps qu’ils trainent ici leur fiel, leur présence est très douteuse .
                Des lobbyistes à la retraite en mal d’exercices ?
                Laissons leur croire que leur mauvaise foi peut encore tromper .

                Tout le monde sait bien aujourd’hui que les médecines alternatives, existent justement pour palier les incompétences ou l’inéficacité de la médecine officielle .
                Ce sont les manquements de la science, qui ont obligé à développer ou revoir les médecines traditionnelles à la recherche d’une vrai médecine qui soigne et qui ne soit pas mercantil .

                Le problème de cette médecine alternative, est qu’elle met en évidence les déséquilibres créés par la société et qui affectent la santé . C’est ça qui fait chier !
                Comme le stress oxydatif, qui attaque le système immunitaire et pourrait être la cause des 60% de cancers en + depuis 40 ans, sans parler des autres maladies en recrudescences, dont sida, malgré la science si bonne !
                Une étude sur 20 ans à démontré que tous les cancéreux, avaient connu dans les années précedentes, un moment de gros stress psychologique .

                Puisque différentes médecines sont reconnues, on doit pourvoir choisir notre médecine . surtout celles qui préviennent au lieu de guérir .

                Avec les médecines qui soignent, on sait jamais si elles n’ont pas intéret à nous rendre malade ?
                Question qui ne se pose plus avec les médecines préventives !

                ah j’oubliais, le Dalai Lama, à dit : la compassion, l’affection, l’altruisme.......protège le système immunitaire, la colère, la haine, la PEUR etc... détruise le système immunitaire .
                Prouvé scientifiqement !

                Ouuh la la ! il a du sniffer de la poudre de mulot, là !












                  • snoopy86 20 octobre 2009 23:56

                    Merci à Brieli de son tuyau sur les AMAP

                    Intéréssante l’agriculture bio-dynamique :

                    http://www.bio-dynamie.org/organismes-nationaux-agriculture-biodynamique/demeter/demeter-accueil.htm


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 octobre 2009 23:59

                      Salut Snoopy

                      Voici l’adresse du site national des AMAP. Ca fonctionne très bien, et depuis quelques années.


                    • snoopy86 21 octobre 2009 00:05

                      Bonsoir Cosmic

                      Dommage une fois encore que la secte anthroposophe soit derriére tout celà...

                      Regardez bien mon lien précédent.


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 21 octobre 2009 00:07

                      Il est vrai que je ne l’ai pas ouvert, Snoopy. Je vais réparer ce déni de lien smiley


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 21 octobre 2009 00:05

                      Sinon, pour en revenir aux querelles sur les médecines. L’un de mes amis, acupuncteur depuis quarante ans, exerce sa profession dans le monde entier (universités de médecine, en Chine et en France, aux Etats-Unis et en Inde, partout).

                      Sa science est celle de la médecine traditionnelle chinoise, couplée à celle de la médecine dite occidentale. Il connaît aussi parfaitement les vertus des plantes médicinales, et si je devais livrer une confidence médicale, parmi les exemples de ma vie personnelle, je dirai sans hésiter qu’il n’est nul besoin de croire et que la question se pose en terme d’efficacité lorsque, face à des résolutions impossibles par voie remboursée sécu-socialement, des solutions m’ont guérie sans que ma foi - que j’ai, c’est notoire, si faible et si imprégnée de doutes - n’intervienne, d’un cancer et de problèmes sanguins irréductibles.
                      Ce sera tout.


                      • snoopy86 21 octobre 2009 00:09

                        Un de mes amis franco-vietnamien est aussi acupuncteur et pratique la médecine chinoise traditionnelle. Mais il n’en retient que ce qui est compatible avec le savoir reçu pendant les 10 années de médecine auxquelles il s’est soumis....


                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 21 octobre 2009 00:10

                        Alors nos amis se connaissent très probablement.


                      • franc 22 octobre 2009 14:48

                        Excellent article et de grande importance.

                        Il faut en finir avec le dogme pasteurien et renverser pour ne pas dire abattre l’inquisition médicale actuelle .


                        • kaykhanittha kaykhanittha 4 novembre 2009 20:06

                          Bonjour je cherche des infos sur le vin de serpent et j’ai trouve votre site, mais je ne vois pas ou vous en parlez plus que ca, merci de votre aide.
                          Le vin de serpent c’est ca :
                          http://www.asian-snake-wine.com/

                          (j’oubliais, j’ai trouvé votre site en cherchant vin de serpent / médecine chinoise naturelle)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès