Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La marche une quête vers la recherche d’un équilibre physique et (...)

La marche une quête vers la recherche d’un équilibre physique et spirituel

La marche à pied est une véritable quête intérieure, elle participe à notre équilibre et procure d’indéniables bienfaits pour la santé mais cela va bien au-delà ! On ne peut pas parler de la marche mais des marches. Car il y a autant de type de marche que de profils de marcheurs.

Marcher présente notamment des avantages pour la perte de poids mais assure aussi un équilibre au-delà du simple aspect physique.

Voyons donc ensemble dans cet article intitulé « la marche, une quête vers la recherche d’un équilibre physique et spirituel » quel est l’intérêt d’insérer à notre quotidien le plaisir de se balader et comment ce plaisir peut devenir passion et contribuer à notre bien-être et nous faire avancer dans notre quête spirituelle.

JPEG

 

SELON UNE ÉTUDE RÉCENTE, SEULEMENT 12% DES FRANÇAIS FONT ASSEZ D’EXERCICE PHYSIQUE.

La société de l’image dans laquelle nous évoluons fait la part belle au culte du corps. Paradoxalement l’obésité s’est largement développé dans une société pourtant informée sur ses risques sur la santé publique. La sédentarité induite par notre rythme de vie (une mauvaise ergonomie au poste de travail, un stress ambiant due à l’hyper modernité, mauvaise alimentation en qualité nutritive…) a nettement renforcé ce phénomène.

UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE SIMPLE ET NATURELLE : LA MARCHE ! ÇA MARCHE !!!

La marche à pied est de plus en plus pratiquée comme une activité sportive et ludique et s’avère être un excellent remède contre les problèmes de santé liés à la sédentarité. Elle permet de garder la ligne, d’entretenir la souplesse des articulations et de renforcer les os tout en évitant les efforts violents. Elle est aussi un moyen de lutte contre le stress et la dépression. Et pratiquée régulièrement et à une allure rapide, elle présente des avantages indéniables pour la santé.

Et si vous pensez que marcher n’est pas un sport, vous serez surpris de savoir que les personnes qui font de la marche à pied obtiennent les mêmes bienfaits santé et les mêmes avantages pour la perte de poids que celles qui font régulièrement du cardio. En effet même si la pratique de la marche ne brûle pas beaucoup de calories en comparaison à d’autres activités , elle présente (comme beaucoup d’autres exercices physiques) un grand nombre de bienfaits santé. L’activité physique régulière, qui est unanimement recommandée par le corps médical, n’est donc pas forcément synonyme de sport et de compétition. Bien au contraire, la marche, est une activité qui permet de préserver son capital santé.

La marche à pied peut vous aider à :

  • Brûler un plus grand pourcentage de graisse corporelle,
  • Abaisser le taux de cholestérol LDL (le « mauvais » cholestérol),
  • Augmenter le taux de cholestérol HDL (le « bon » cholestérol),
  • Diminuer votre tension artérielle,
  • Réduire ou mieux gérer le risque de diabète de type 2,
  • Décroître vos risques de maladies en général,
  • Contrôler votre poids,
  • Obtenir plus facilement une perte de poids,
  • Accroître votre niveau d’énergie,
  • Rester en forme,
  • Et surtout améliorer votre humeur et votre bien être !

 

Pratiquée régulièrement, à raison de 30 minutes par jour minimum, la marche à pied est donc bénéfique pour la ligne et pour la santé en général.
Il est en effet prouvé qu’une activité régulière permet d’éviter la prise de poids et de prévenir l’obésité. Elle permet aussi de maintenir plus longtemps l’intégrité du squelette et diminue en particulier le risque de fracture à partir de 50 ans. A noter que chez les personnes âgées, la marche permet également de conserver la force musculaire et l’équilibre.

Pour tout cela, la marche est également un méthode anti-stress. Tout est possible, il n’y a aucune limite.

Outre la réduction des risques de maladies cardio-vasculaires, d’arthrose, de surpoids, d’ostéoporose etc…la marche s’avère être aussi un puissant « antidépresseur » naturel. Des chercheurs écossais viennent de publier une étude montrant que 5 séances de 30 à 40 minutes par semaine suffiraient pour se sentir mieux psychologiquement. La marche serait ainsi un exutoire et un tranquillisant naturel. En outre, cette activité vous permettra de sortir de chez vous et respirer un air plus pur. Voilà pourquoi, si vous le pouvez, je vous recommande également de trouver des lieux de marche agréables, un minimum éloignés de la pollution citadine. A condition de marcher à son rythme, on ne fatigue pas ses articulations mais on améliore notablement son rythme cardiovasculaire et sa capacité respiratoire. On détend également les muscles du haut du corps, ce qui aide à dénouer les tensions musculaires et à évacuer le stress.

Pour finir avec les avantages et bienfaits de la marche, un élément et non des moindres, c’est le partage d’un moment privilégié entre randonneurs. On se salue naturellement au détour d’un sentier de randonnée, ce qui est loin d’être le cas en plein centre urbain ! C’est d’ailleurs une des choses que je préfère dans cette activité, la convivialité dans le partage de l’effort.

 

Une activité pour tous

 chemin-de-randonnée

La marche à pied est une activité physique à la portée de tous. Elle peut être pratiquée à tout âge, à condition de marcher à son rythme. C’est une activité d’endurance d’intensité moyenne qui permet d’entretenir son système cardio-vasculaire et de se tonifier des pieds à la tête, en douceur. Et pratiquée régulièrement, à raison d’au moins 30 minutes par jour, elle permet de purifier son organisme en stimulant le transit intestinal et d’évacuer le stress et les tensions du quotidien.

Il suffit souvent de quelques petites modifications à nos habitudes pour améliorer considérablement notre qualité de vie. Dans cette optique, la marche est sans aucun doute une des plus faciles à mettre en place mais aussi une des plus efficaces.

Les bienfaits de la marche

En hiver, essayez de marcher avant midi car la lumière du jour vous permettra de réguler vos cycles de sommeil et d’augmenter votre taux de sérotonine, un neurotransmetteur régulant l’humeur. En plus, comme l’air frais agit sur la micro-circulation, c’est l’effet bonne mine assuré ! Les chercheurs dans le domaine du sport et du fitness qualifient la marche à pied d’activité « la plus proche de l’exercice physique idéal ».

Comme toute activité physique soutenue, la marche pousse l’organisme à brûler des calories et à convertir les glucides, les graisses et les protéines en énergie plutôt qu’en réserves adipeuses. Si vous marchez régulièrement, votre poids devrait baisser.

Pour que la marche soit efficace, il faut que l’activité soit soutenue, ce qui correspond à une allure de 7 à 9,5 km à l’heure en moyenne. Cela revient globalement à doubler l’allure à laquelle vous marchez normalement. Le corps travaille alors à 60-70% de sa puissance cardiaque et puise dans ses réserves pour trouver l’énergie nécessaire à l’effort. Marcher redessine la silhouette en douceur : les muscles fessiers, les cuisses, les muscles des bras et des épaules travaillent.

Outre les bienfaits de la marche pour notre corps, la marche joue un rôle considérable sur notre mental. En effet, marcher permet de libérer notre esprit car, sur tout le trajet, nous n’avons qu’une chose à faire : penser !

Voilà pourquoi je vous recommande d’éviter autant que possible baladeurs et autres activités perturbatrices pouvant empêcher à votre esprit de vagabonder librement. Laissez-vous envahir par la vue, vos sens sont suffisamment stimulés : crissement des feuilles sous les pieds, senteurs fraîches, paysages magnifiques à perte de vue…Se retrouver et se perdre à la fois… dans la beauté des paysages…

Donnez libre cours à vos pensées, vous détendre, réfléchir enfin calmement à vos projets ou laisser vos problèmes loin derrière afin de les résoudre avec tout le recul nécessaire.
Le tout sans les parasites engendrés par votre environnement quotidien (lieu de travail, maison et parfois même la famille !…). Ces moments précieux où l’on se retrouve face à soi même vous permettront d’y voir plus clair et surtout de faire le vide autour de vous.

Nous en avons besoin car ce sont ces moments qui nous permettent de nous ressourcer et d’être à l’écoute de son « MOI ». Alors rendez-vous sur les sentiers de randonnée !


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Gnostic Gnostic 11 mars 2015 09:10


    Ouahhhhhh

    Je ne savais pas que la marche faisait tout ça

     smiley

     

    Je comprends maintenant pourquoi les politichiens nous font marcher !

     

    C pour notre bien

     smiley smiley


    • Pegasius Pegasius 11 mars 2015 10:36

      @Gnostic
      Marcher permet justement d’oublier les vicissitudes du quotidien
      Voir dans cet article un quelconque lien avec la politique est étonnant
      il s’avère urgent Mr Gnostic de chausser vos chaussures de randonnée, montantes pour + de sécurité et de s’équiper de bâtons de randonnée adéquats pour éviter toute chute.
      Si certains politichiens arrivent à vous faire marcher, imaginer ceux qui parviennent encore à en faire courir.
      Réservez ce commentaire au sujet d’un article sur la course, c’est l’époque des marathons et des semi marathons, certains durent même 5 années entières !
      C’est pour notre bien disent-ils aussi ;)
      Bonne journée à vous


    • Jean Keim Jean Keim 11 mars 2015 10:54

      Bonjour Pegasus,

      Merci pour l’article,
      La marche est une activité sans gros investissement ni gros matériel, les chaussures montantes je ne sais pas mais souples et avec un talon minimum, le pied et surtout la cheville ne peuvent être souples et se fragilisent s’ils sont enfermés dans des croquenots.
      La marche a également un effet étonnant, elle masse le cœur et rectifie la colonne vertébrale, ce dernier effet est patent avec des chaussures souples. 

      • Pegasius Pegasius 11 mars 2015 12:03

        @Jean Keim
        Merci Jean,
        Effectivement la marche a de nombreuses vertus, elle permet une remise en forme progressive et la pratiquer à un bon rythme, permet de muscler le coeur et monter en cardio. A ce titre la marche nordique est un bon moyen.

        Puis les beaux jours arrivent et notamment en Provence, la semaine 13 de la rando est l’occasion de multiplier les circuits de randonnée et de profiter pleinement de se détoxifier en plein air.
        Voir cet article sur le site de mon asso : https://bigfootprovence.wordpress.com/2015/03/11/la-semaine-13-de-la-randonnee-gr-2013/
        C’est l’occasion d’aller tester son matériel et de bonnes chaussures, comme tu le soulignais, sont primordiales ! de bons bâtons aussi, cela permet d’absorber plus de 30% des chocs et d’atténuer les tensions sur les tendons et de préserver ses genoux !

        A bientot sur les sentiers de rando ;)


      • njama njama 11 mars 2015 16:16

        de bons bâtons aussi, cela permet d’absorber plus de 30% des chocs
        ça c’est la pub de chez Décathlon ...
        quels chocs ?
        on peut très bien marcher sans bâtons, perso je préfère, les bras font office de balanciers. L’histoire du bâton je veux bien pour les personnes un peu âgées, ou pas trop sûres de leurs capacités d’équilibre. Certains que j’ai croisés sur le chemin de Compostelle ne prenaient des bâtons que par peur (hypothétique) de rencontrer des chiens ...


      • Pegasius Pegasius 11 mars 2015 16:51

        @njama
        aucunement de la pub, surtout pas, où en voyez-vous dans cet article ?? juste du bon sens, un minimum de recherche sur des sites spécialisés sur la santé (et non seulement des équipementiers) devrait répondre à votre interrogation (quels chocs..)
        Sur des sentiers avec peu voire pas de dénivelé, on peut s’en passer à moins d’être un adepte de la marche nordique (et là je vous rejoins un simple mouvement de balancier des bras suffit) mais en montée et surtout en descente, je peux vous assurer que la différence est flagrante.
        Faites le test sans préjugés et vous verrez qu’assimiler batons de rando et canne est infondé


      • njama njama 11 mars 2015 17:28

        @Pegasius
        J’ai fait Le Puy-en Velay > Santiago cet été, 1500 kms, sans rien dans les mains. Et ça me convenait très bien. J’ai croisé beaucoup de randonneurs dans mon cas. Je viens bien croire que cela peut aider un peu en montée, ou sur sol glissant, mais en descente je suis très sceptique, on ne plante pas ses bâtons devant soi dans la pente, donc ça fausse la recherche du juste équilibre, et la position du centre de gravité du corps n’est pas bonne ...
        j’ai vu des gens qui descendaient très bien assez vite, avec un sac sur le dos, il faut juste avoir l’intuition de poser les pieds sur de bons appuis pour ne pas glisser et freiner juste ce qu’il faut pour ne pas prendre trop de vitesse. Je veux rien dire, mais les montagnards n’en avaient pas besoin, si vous voyez des chasseurs alpins avec des bâtons faite moi signe. Les bâtons de rando c’est un phénomène assez nouveau. Tant mieux si cela convient à certains ! Je voulais dire que ce n’est pas un élément forcément indispensable.
        Pour le côté pratique, je conseillerais les modèles télescopiques, même s’ils sont un tout petit peu plus chers à la base, on peut les régler, mieux les ajuster à sa taille, et surtout les ranger facilement dans un sac quand ils ne sont pas utiles.
         

         


      • Pegasius Pegasius 12 mars 2015 11:22

        @njama
        Super périple !! tu as dû en prendre plein les mirettes. Je précise que je n’ai jamais indiqué dans l’article qu’il fallait absolument randonner avec des batons (on dit en fait la même chose...). Comme tu le dis, les vieux montagnards savent comment se positionner pour garder appuis et équilibre.
        C’est juste un +, personnellement je trouvais que c’était encombrant et que les avantages étaient moindres jusqu’à ce que j’essaye des batons pliables, un système très pratique et léger (je ne citerai pas la marque car pour le coup ce serait vraiment de la pub !).
        Mais je suis ok avec toi c’est un phénomène nouveau tout simplement car les matériaux sont mieux étudiés ; + légers et ses effets sur l’ossature et les perfs ne sont plus à démontrer.
        Donc à tester. Après il faut trouver les batons qui correspondent le mieux à notre profil de marche, effectivement des modèles télescopiques et y mettre le prix n’est pas forcément toujours gage de qualité.
        Merci pour tes interventions njama


      • njama njama 11 mars 2015 17:55

        Les problèmes les plus fréquents qui apparaissent chez les marcheurs, ce ne sont pas les courbatures. On s’en remet très bien, elles disparaitront après 3 ou 4 jours de marche.
        Le point très fragile, qui peut être très handicapant et gâcher votre plaisir, ce sont les pieds ...
        De bonnes chaussures, c’est important. Pour 10 ou 15 kms, une journée ou deux de marche des baskets peuvent faire l’affaire. Si l’on envisage des randos plus longues, voire sur plusieurs jours, préférez la chaussure de rando. Un peu montantes idéalement pour bien maintenir la cheville, si vous allez sur du relief, car dans les descentes, c’est la cheville qui retient le pied dans la chaussure, ce qui évite que les pieds glissent à l’intérieur et aillent s’écraser dans le bout de la chaussure. Ce qui provoquerait des ampoules au bout des orteils. Le laçage est aussi très très important, s’il est trop lâche, des ampoules sont garanties, et trop serré c’est inconfortable. Resserrez éventuellement vos lacets avant de descendre.
        Cela peut paraître du détail, mais j’ai vu trop de pieds abîmés et douloureux cet été.
        L’autre problème, moins fréquent, ce sont les tendinites. Ne forcez surtout pas si elle apparaît, essayez de marcher à reculons au moins de temps en temps, même sur de courtes distances, juste pour soulager la tension sur le tendon. Car si la tendinite s’aggrave, vous n’avez plus qu’à rentrer chez vous, et adieu la rando ... La tendinite n’est pas une question d’âge.


        • Pegasius Pegasius 12 mars 2015 11:38

          @njama
          Je partage ton avis, les tendinites peuvent être fréquentes en rando, si on est mal préparé et si on répète un mouvement incorrect, en cas d’une mauvaise hydratation ou encore d’un équipement mal adapté.
          Tous ces petits détails qui peuvent peser lourds en effet !
          Quand j’ai repris et intensifier mes marches, j’ai beaucoup utilisé les huiles essentielles, je fais mes propres mélanges, souvent à base de gaulthérie, arnica, eucalyptus etc...
          J’en utilise en prévention mais aussi après l’effort, c’est très efficace !
          La tendinite au niveau de la cheville est fréquente car elle concerne le muscle qui amortît la flexion de la cheville lors des descentes. J’en reviens à l’utilité des batons même si ce n’est pas une obligation en randonnée mais un confort « articulaire » appréciable


        • Pegasius Pegasius 12 mars 2015 11:50

          @njama
          J’oubliais aussi ! indispensable de faire des étirements après l’effort, comme dans tout sport, s’étirer muscles et articulations


        • njama njama 11 mars 2015 18:16

          Pour que la marche soit efficace, il faut que l’activité soit soutenue, ce qui correspond à une allure de 7 à 9,5 km à l’heure en moyenne.

          que reste-t-il de quête spirituelle à cette vitesse-là ?
          je suis sceptique ...
          aucun randonneur ne marche à cette vitesse !
          La randonnée pédestre, des déplacements en moyenne de 4 à 5 km/h.
          La marche rapide, elle s’exécute à une vitesse comprise entre 6 à 7 km/heure.
          La marche est très rapide : à une vitesse de plus de 8 km à l’heure.
          source http://www.cybermarcheur.com/


          • Pegasius Pegasius 12 mars 2015 11:43

            @njama
            On se rapproche de la marche nordique à cette allure c’est vrai.
            L’allure soutenue n’entrave pas sa quete spirirtuelle, l’essentiel c’est de se retrouver dans la nature, changer son quotidien, s’évader dans l’effort.
            A chacun de trouver son rythme.
            J’ai vu des marcheurs faire des moyennes au-dessus de 7-8 kms/h. C’est un rythme costaud c’est vrai, les descentes se faisaient presque au pas de course (aidée des batons ;) )
            Je distingue la rando photo type allure balade et la rando + sportive avec une allure rapide voire très rapide.
            Merci pour le lien


          • djea 11 mars 2015 20:37

            La spiritualité, c’est de faire taire les pensées, du moins ne pas y prêter attention et avec l’habitude elles se raréfient.


            • Pegasius Pegasius 12 mars 2015 11:52

              @djea
              Très juste se retrouver en harmonie avec la nature et toute la vie qui nous entoure pour avoir conscience d’être, relativiser le quotidien et les pensées non créatrices...


            • Andromede95 Andromede95 11 mars 2015 21:29

              Avant, ma journée de travail débutait vers 7 h 30 par le stress des bouchons en voiture et du comportement peu civilisé de certains conducteurs. 


              Maintenant, je fais 2 x 3 km à pied sur le même trajet (mais à 5 km/h) et en partant vers 6 h 30. C’est nettement plus vivifiant, je croise des gens nettement plus sympas que certains automobilistes, je suis plus efficace au boulot, je contrôle mieux mon poids, je profite davantage de la lumière du jour en sortant vers 16 h, et je fais de grosses économies en n’utilisant ma voiture que certains week-end. Bref, que du bonheur ! Merci pour votre article.

              • Pegasius Pegasius 12 mars 2015 11:59

                @Andromede95
                Merci pour ton commentaire,
                je m’y retrouve beaucoup, j’ai vécu à Paris quelques années avant de retrouver ma Provence...et donc connu le rythme métro - boulot - dodo. On voit peu la surface des choses quand on mène ce train d’enfer. Même si on perd un peu de temps à faire le trajet à pied, on gagne pourtant tellement à marcher. A condition d’en avoir la possibilité. Les progrès dans les transports et l’augmentation démesurée de l’immobilier ont finalement augmenté les distances..


              • sls0 sls0 12 mars 2015 01:57

                J’aime me balader, quand des personnes me disent ’’ vous faites de la marche’’ je réponds ’’non je marche’’.

                Le sentier de St Jacques de Compostelle passait chez moi (il reste encore 2430 km à faire) les gens que je rencontrais marchaient, ils ne faisaient pas de la marche la plupart du temps.

                Marcher c’est la normalité pour un être humain, ce n’est pas un sport. Ceux qui ne marchent pas sortent un peu de l’humain, s’ils dérouillent au niveau santé c’est leur choix. Il y a un siècle les gens pour aller faire leurs 12h de boulot faisant 10-30km à pieds sans problème.

                Le normal devient l’exception où va t’on ?

                L’équipement : avant j’aurai dit des chaussures potables, ça fait 3 ans que je réside dans un pays où être pieds nus est assez à la mode, je dirait être un humanoïde maintenant pour être plus généraliste.
                Les piétons que je rencontre dans la sierra, à priori ils ne reçoivent pas les pubs décathlon, l’équipement c’est du léger ils s’en foutent de leur vitesse moyenne, de leur dénivelé pourtant ils tiennent la route avec leurs sandales.

                Personnellement ma vitesse et mes dénivelés je m’en fout un peu, je suis devenu un vieux con, il y a 38 ans quand j’étais un jeune con suite à un pari stupide j’ai su que je faisait 100km en moins de 21h, pour apprécier le paysage il y a plus intelligent.
                C’est le voyage qui compte.

                Certains font de la marche méditative, spirituellement la marche c’est pas mal aussi.

                Ca fait 5 ans que je n’ai plus de voiture, ça aide pas mal pour la marche.


                • Pegasius Pegasius 12 mars 2015 13:04

                  @sls0
                  Merci pour ton commentaire et ton expérience
                  Il est vrai que dans nos sociétés occidentales, la performance est omniprésente. Elle s’accompagne de toutes sortes de produits dont certaines cultures se passent aisément.
                  Comme si l’on redécouvrait les vertus de la marche ! Une société pour ainsi dire sclérosée et apathique dans l’effort. Et dès qu’il s’agit de parler d’efforts, on cherche à les mesurer...
                  Marcher sans contraintes.« C’est le voyage qui compte » j’aime beaucoup ta formulation.
                  Le bonheur de la quête. La marche permet cela

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès