Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Santé > La méthode Hamer officiellement déclarée « charlatanesque » en (...)

La méthode Hamer officiellement déclarée « charlatanesque » en France

Le ministère de la santé va bientôt publier sur son site son évaluation de la méthode thérapeutique Hamer. Pour la condamner.

« La méthode Hamer, aussi appelée biologie totale [ou décodage biologique, ou médecine nouvelle germanique], vient d’être évaluée par le groupe d´appui technique sur les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique. Il y aura très prochainement une publication sur le site du ministère de la santé. Elle alertera sur les dangers de cette méthode. Elle est charlatanesque et peut faire des victimes. »

Cette annonce a été faite par Georges Fenech, président de la Miviludes, à l’Assemblée nationale, ce mercredi 26 octobre 2011, lors du colloque organisé à l’occasion des 10 ans de la loi About-Picard, intitulé : "Initiatives parlementaires et lutte contre les dérives sectaires : bilan et perspectives" et organisé par le Groupe d’études sur les sectes. La méthode Hamer est ainsi la première d´une série de démarches non-conventionnelles, appelées aussi "médecines douces ou parallèles", à faire l´objet d´une étude institutionnelle destinée, aux dires de ses promoteurs, à séparer le bon grain de l´ivraie.

M. Fenech a émis le vœu qu’une « législation intervienne pour interdire cette méthode ».

Il a également appelé à la constitution d’une nouvelle commission d’enquête parlementaire qui devra étudier, lors de la prochaine législature, la question des dérives sectaires dans le domaine de la santé, qui sera une « question centrale pour les années qui viennent ». Et ce, en lien tout particulier avec la protection des enfants. Ce souhait fut partagé par Philippe Vuilque, président de ce groupe parlementaire d’études, et soutenu par les participants du colloque.

---------------

Mon commentaire : La démarche utilisée (dramatisation, diabolisation, pénalisation, sanctuarisation de la médecine « officielle », etc.) par les pouvoirs publics a bien des risques de rester stérile. Comme l’est globalement la politique antisecte du gouvernement qui a eu pour résultat, en quelques années, de faire passer d’une quinzaine à près de mille le nombre de groupes qualifiés de « sectes » !

La méthode Hamer, malgré les ambiguïtés et les rigidités du discours du Dr Hamer et de ses affiliés, met l’accent sur un point capital : le rôle de l’esprit dans la survenue de la maladie et dans sa disparition. Cet aspect-là, fortement négligé, voire méprisé, par la médecine conventionnelle, est cependant crucial dans tous les processus de guérison. Et s’il y a eu des victimes de cette méthode, il y a eu aussi tous ceux qui en ont recueilli des bienfaits. Ces derniers ne seront certainement pas prêts à renoncer à ces bénéfices.

Il serait plus intelligent et plus productif de tester et d’analyser en profondeur les propositions du médecin controversé, dans un esprit à la fois rigoureux et ouvert. Le travail d’évaluation mené par le groupe d’appui technique est conduit par des personnes, juges et parties, qui ont tout intérêt à stigmatiser l’approche du médecin allemand…

-----------------

> Compte rendu du colloque sur le bilan de la loi About-Picard sur Ouvertures.

> Présentation de la méthode Hamer.

> Présentation critique sur un site québécois.

> La méthode Hamer vue la Miviludes.

> Le décodage biologique. Diffusion d’une nouvelle médecine non-conventionnelle contre le cancer. Une analyse anthropologique.



Sur le même thème

Euthanasier les malades sans leur accord: une prétention médicale inacceptable (mais pourtant revendiquée par certains en Belgique!)
Introduction de la théorie du genre dans les écoles et la société
L’économie est-elle une science exacte ?
La France éteint ses Lumières et moi le poste. Rideau sur la république !
Sabordage sournois du service public français de formation sélective des médecins : vers une gouvernance européenne à marche forcée, au détriment des patients


Les réactions les plus appréciées

  • Par Krokodilo (---.---.---.36) 28 octobre 2011 12:25
    Krokodilo

    C’est vrai que dans un monde où des radios passent encore des horoscopes, où des télés invitent des voyants au prétexte d’expliquer qu’il y a des escrocs parmi eux (ce qui sous-entend qu’il y en a aussi des vrais), il ne faut pas être trop exigeant en matière scientifique, comme demander des études sérieuses sur l’efficacité (ou son absence) de telle ou telle thérapeutique. Il n’y a pas de médecines douces ou pas, il y a des thérapeutiques effcaces ou pas, des effets secondaires ou pas, une balance bénéfice-risque. L’irrationnel a encore de beaux jours.
    Dernier gadget à la mode dont on m’a parlé récemment : une sorte de carte de crédit (aux teintes qui imitent les cartes « gold » of course) sur laquelle des pierres sont incrustées, des pierres forcément médicinales, qui sont censées apaiser le sommeil et plein d’autres choses si on les place à proximité : 30€ par Internet. quelle imagination ces escrocs ! Enfin, ça fait une redistribution des ressources des pays riches aux pays émergents qui fabriquent ces cartes.

  • Par Nanar M (---.---.---.200) 28 octobre 2011 08:40
    Nanar M

    Envers les rapports « d’experts », étant donné que Mensonges et Manipulations son les 2 mamelles du libéralisme, ayons toujours une attitude extrêmement critique, plus que distante, voir condescendante.

  • Par Nanar M (---.---.---.200) 28 octobre 2011 13:19
    Nanar M

    Il y a des attrapes-couillons aussi bien du côté des médecines alternatives que des médecines officielles.
    Combien de médiator et autres saloperies ayant fait l’objet « d’études sérieuses » sont-elles encore offertes aux gogos ?

  • Par Krokodilo (---.---.---.36) 28 octobre 2011 15:46
    Krokodilo

    Quelques-unes, mais de moins en moins.
    Par ailleurs, le discours sur les « médecines douces » devrait avant tout commencer par promouvoir une vie saine. Un mode de vie sans tabac, alcool, drogues, vitesse, obésité, limiter pesticides, Mac Do et autres, du sport régulier, ce sont des éléments à l’efficacité infiniment plus prouvée que n’importe quelle « médecine douce »

Réactions à cet article

  • Par Nanar M (---.---.---.200) 28 octobre 2011 08:40
    Nanar M

    Envers les rapports « d’experts », étant donné que Mensonges et Manipulations son les 2 mamelles du libéralisme, ayons toujours une attitude extrêmement critique, plus que distante, voir condescendante.

  • Par Labrique Baudouin (---.---.---.164) 28 octobre 2011 09:14
    Labrique Baudouin

    Tout comme ce qui a vu émerger la nouvelle loi sur le port du titre de psychothérapeute, la MIVILUDES tombe dans le même piège : protéger des titres ou interdire des méthodes de soins comme la “médecine” de Hamer et la Biologie Totale de Sabbah ne résoudra rien en profondeur.

    En effet, les dérapeutes continueront à œuvrer en ayant tout simplement changé l’appellation de leurs pratiques et/ou de leurs titres !
    Il faudrait mieux interdire certaines pratiques comme celle du « décodage biologique » et toutes les autres formes de soins qui l’intègrent et qui sont non seulement communes à ce que préconise Hamer mais aussi les tenants de la Biologie Totale.

    Extrait de Quand les thérapeutes dérapent (livre paru en mai dernier - www.derapeutes.eu) :

    « Analogiquement, des thérapeutes qui ne détiennent légalement pas l’Art de guérir – dont certains diffusent la GNM ou la BT – s’adonnent aussi à la pratique illégale de la médecine, lorsqu’ils utilisent le décodage biologique à des fins de diagnostic médical et qu’ils interfèrent sur des traitements médicaux, comme le Dr Hamer en a montré le malheureux exemple ».

    Un thérapeute liégeois vient d’être condamné pour notamment exercice illégal de la médecine :
    L’affaire dont l’instruction a démarré il y quelques années et qui a mis sur le banc des accusés un thérapeute liégeois, vient d’être jugée ; l’intéressé a été reconnu notamment coupable de pratique illégale de la médecine. Un procès important qui mettra un frein aux pratiques dommageables du « décodage biologique » (« Médecine » de Hamer, Biologie Totale..., la liste est longue concernant les approches qui intègrent le « décodage biologique » et parfois sans le nommer).

    La presse fait état d’une condamnation de la Biologie Totale. Vu que l’intéressé avait pris ses distances avec la Biologie Totale, mais pas en l’occurrence avec le « décodage biologique », tel que décrit dans ce dossier sur la Biologie Totale, j’aurais préféré qu’on dise que c’est la pratique du « décodage biologique » qui a été condamnée .

    Il faudra analyser en détail le texte, attendre de voir s’il y a appel du jugement pour constater précisément en quoi s’adonner au « décodage biologique » (comme ceux qui se réclament de Hamer ou encore de la Biologie Totale) constitue une pratique illégale de la médecine. On pourra alors espérer une baisse notoire de ces pratiques délictueuses et surtout dangereuses parce qu’elles enfreignent l’éthique et la déontologie basiques.

    En effet, tout thérapeute (conventionnel comme non conventionnel) doit respecter deux attitudes de base et sans aucun compromis, lorsqu’il prend en charge un patient :

    1° le respect du primum nil nocere (et pas non nocere, traduction inexacte du précepte de Hippocrate : d’abord ne nuire ne rien ;

    2° les règles strictes d’une relation d’aide authentique et donc l’attitude maïeutique telle que la préconisait déjà Socrate : l’art de faire accoucher l’autre à sa propre vérité.

    On ne peut que consater que la pratique du « décodage biologique » (Hamer, Sabbah…) enfreint déjà de telles règles, lorsque par exemple un praticien de telles approches en vient à

    - détourner le patient de la médecine conventionnelle ; de plus, il ne respecte pas le libre choix thérapeutique du patient et la règle absolue du respect de l’interdisciplinarité (aucune approche ne constitue la panacée universelle et pas même la médecine conventionnelle) ;

    - balancer des décodages prêt-à-porter (du genre : à telle maladie correspond tel « conflit », concept dogmatique)...
    Un certain Albert Schweitzer avait déjà observé que « le médecin intérieur est le meilleur médecin. La plupart des médecins [ndlr : et certains autres thérapeutes] ignorent cette science qui, pourtant, fonctionne si bien ».

    Un thérapeute maïeute se doit de favoriser l’émergence et l’expression de ce « médecin intérieur ». Tout thérapeute digne de ce nom, doit respecter en tous points le SENS que donnera la patient à ses maux et quelqu’il soit : ainsi se trouvent des patients qui croient que leur maux physiques sont de nature strictement symptomatiques et d’autres qui croient que l’origine est psychologique, voire un mélange des deux...

    On remarquera que les gourous — qu’on trouve aussi bien dans le camp conventionnel que dans le camp non conventionnel —, enfreignent cette règle basique. Aussi ferait-on bien de se pencher davantage et avec les mêmes attention et sévérité, sur les dérives du secteur conventionnel, pour ne pas diaboliser le secteur d’en face.

    En savoir plus sur la ’’médecine’’ de Hamer :
    http://www.retrouversonnord.be/hamer.htm

    En savoir plus sur la ’Bioogie Totale’’ :
    http://www.retrouversonnord.be/BTouimais.htm


  • Par Labrique Baudouin (---.---.---.164) 28 octobre 2011 09:26
    Labrique Baudouin

    L’auteur commente : « La démarche utilisée (dramatisation, diabolisation, pénalisation, sanctuarisation de la médecine « officielle », etc.) par les pouvoirs publics a bien des risques de rester stérile. Comme l’est globalement la politique antisecte du gouvernement qui a eu pour résultat, en quelques années, de faire passer d’une quinzaine à près de mille le nombre de groupes qualifiés de « sectes » ! »
     

    Il y a surtout cet amalgame : approche non conventionnelle = suspicion de secte
     

    L’auteur commente : « La méthode Hamer, malgré les ambiguïtés et les rigidités du discours du Dr Hamer et de ses affiliés, met l’accent sur un point capital : le rôle de l’esprit dans la survenue de la maladie et dans sa disparition. Cet aspect-là, fortement négligé, voire méprisé, par la médecine conventionnelle, est cependant crucial dans tous les processus de guérison. Et s’il y a eu des victimes de cette méthode, il y a eu aussi tous ceux qui en ont recueilli des bienfaits. Ces derniers ne seront certainement pas prêts à renoncer à ces bénéfices. »
     

    Si Hamer a effectivement remis l’accent sur l’influence de l’esprit sur le corps, il se rend coupable d’un double déni et de taille (se faisant fallacieusement passe pour un authentique découvreur) :
     
    La démarche de Hamer est en grande partie malhonnête intellectuellement et indigne du scientifique qu’il se prétend : comme pour celle de son suiveur Sabbah (Biologie Totale) la diffusion de ces approches ont presque réussi à faire croire qu’elles prenaient en compte l’aspect psychosomatique des maladies et pour la première fois !
     
    Hamer et Sabbah sont tous les deux dans le déni de ce qui est psychosomatique et dont ils se sont gardés d’ailleurs d’utiliser le terme, masquant ainsi toute l’histoire de la médecine psychosomatique et avançant leurs approches comme étant innovantes (ce qu’elles ne sont pas !) ; c’est parfaitement malhonnête sur le plan intellectuel !
     
    « C’est la médecine tout entière qui doit s’ouvrir à la psychologie et devenir psychosomatique. Ou pour mieux dire, avec WEISS et ENGLISH [°] : « Toute maladie relève à la fois de l’esprit et du corps et toute thérapeutique est, de ce fait, de la médecine psychosomatique. Lorsqu’on en sera dûment persuadé, le terme psychosomatique pourra disparaître, les données qu’il traduit étant désormais impliquées dans le terme médecine ». Mais pour cela il faut que tous les médecins et psychiatres soient authentiquement formés à la psychologie et aient renoncé au préjugé organiciste. ». (Marc-Alain Descamps (1992). Corps et psyché, p16).
    ° Ouvrage de référence : Médecine Psychosomatique. L’Application de La Psychopathologie aux Problèmes Cliniques de Médecine Générale.
     
    Tout un pan de la médecine conventionnelle prend en effet et de plus en plus donc en charge l’aspect psychosomatique des maladies et d’ailleurs, la psychothérapie s’en occupe aussi conformément mais plus adéquatement encore (vu que les médecins ne sont pas formés à la relation d’aide psychologique) ; voir notamment cette déjà ancienne définition donnée dans un manuel de référence : « La psychothérapie est l’ensemble des moyens par lesquels nous agissons sur l’esprit malade ou le corps malade, par l’intervention de l’esprit. » (Dr Antoine Porot, co-auteur d’un ouvrage de référence, le ‘’Manuel alphabétique de psychiatrie’’ - 1952). 
     
    La psychothérapie ne se limite donc pas aux troubles mentaux. Dans le cas de troubles somatiques, donc physiques, la psychothérapie peut intervenir efficacement : même si les relations entre l’immunité et le psychisme sont scientifiquement avérées, elle n’a aucune prétention scientifique a priori. Je confirme au travers de mon expérience psychothérapeutique sur le terrain des maladies, que cette démarche est « payante » sans se dénaturer par l’usage du « décodage biologique » en prenant des positions contre l’éthique et la déontologie (comme ce à quoi conduit dans la pratique le « décodage biologique) : la mise en situation du patient en le mettant en conditions d’exprimer le sens qu’il donnerait à ses maux (sans aucune induction de la part du soignant) est couronnée de succès, car éthiquement et déontologiquement, c’est au seul patient qu’il appartient de donner un sens et quel qu’il soit à ses maux.
     

    L’Association française pour l’information scientifique (AFIS) livre la conclusion suivante suite à l’enquête qu’elle a faite :

    « On pourrait assimiler la thérapeutique de cette médecine alternative à la psychothérapie. La médecine soigne le corps et la psychothérapie le psychisme mais dans le cas qui nous intéresse, le corps est dépossédé de son essence, de toute consistance, il n’est plus qu’un objet, un miroir de nos angoisses dans les mains du thérapeute. Il s’agit là d’une dérive pernicieuse de la médecine ‘’ psychosomatique’’. »
    (La « biologie totale » sous la loupe, SPS n° 277, mai 2007, article écrit par le Dr Alessandra Moonens : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article746).
     
    C’est plus grave éthiquement en ce qui le concerne, car Hamer et les Hamériens démentent recourir à ce qui est psychologique, et en ont été critiqués ; pourtant, ils procèdent sans conteste à une anamnèse qui est pourtant la description de l’histoire de ce qu’a vécu le patient sous l’angle psychologique !
    Croyant évacuer ainsi la nécessaire prise en charge psychothérapeutique de la personne – et les contingences éthiques et déontologiques associées –, ils se cantonnent à parler erratiquement de biologie ou de biologique, et comme je l’ai déjà écrit en d’autres termes dans le post précédent, laissant ainsi croire le grand public alors abusé, que comme il s’agit de biologie, cela bénéficie du même crédit que la biologie reconnue scientifiquement.
     
    Dans un ordre d’idée plus en phase avec la réalité, il eût été préférable qu’ils parlent de psychobiologie ou de psychobiologique (1), qui est en phase avec l’objet de la psychosomatique (2), branche universellement reconnue de la médecine conventionnelle.
     
    L’origine psychique des maladies avait déjà été relevée notamment par Sigmund Freud et a été entérinée grâce aux avancées de la médecine psychosomatique. Dès lors, la médecine de Hamer. se révèle manifestement être étroitement apparentée à la psychosomatique mais sans que Hamer en fasse nommément référence.
    C’est donc là principalement l’objet de l’imposture.
     

    Il y a certes d’autres contre-vérités concernant tout ce qui touche au « décodage biologique ».
     
    (1) Ou neurosciences cognitives est l’une des branches scientifiquement reconnues de la psychologie et qui étudie les incidences du psychisme sur la biologie
    (2) Qui est née dans la seconde moitié du XIXe s. Sa paternité est attribuée au psychiatre allemand Johann Heinroth
     
    J’ai consacré deux chapitres parmi les plus importants à propos de la « médecine » de Hamer et de la « Biologie Totale » de Sabbah dans mon livre récemment sorti : « Quand les thérapeutes dérapent » (www.derapeutes.eu) et qui vise à aider les personnes à se prémunir des pièges notamment de ces approches.

    • Par garisamui (---.---.---.182) 28 octobre 2011 17:04
      garisamui

      @ labrique

      je croyais que les posts a but commercial étaient interdits, or on l’a compris que vous avez commis un livre.......inutile de l’écrire et de le re-citer !

      la médecine conventionnelle prend de plus en plus en charge l’aspect psychosomatique du patient...

      Vous vous foutez du monde !
      Comment vous faites avec 3 patients à l’heure pour les consultations, pour avoir le temps de se pencher sur le psycho ?!
      Vous êtes un marrant !

      La pression fiscale écrasante oblige le praticien à faire du chiffre, et cela c’est la vrai vérité !
      Et je ne vous parle pas des labos pharma ...
      Miviludes en est l’expression même, déguisée !

      Tout n’est pas clair dans cette médecine parallèle (Hamer entre autre), voir holistique, mais détenez vous la Science parfaite et irréfutable pour la démolir sans l’essayer ?

      Parlez nous du pourquoi il n’y a plus d’herboristeries et d’herbes médicinales, hormis celles proposées par les grands groupes pharmaceutiques.

      Pourtant les herbes...........

  • Par Labrique Baudouin (---.---.---.164) 28 octobre 2011 10:01
    Labrique Baudouin

    L’auteur commente : « Il serait plus intelligent et plus productif de tester et d’analyser en profondeur les propositions du médecin controversé, dans un esprit à la fois rigoureux et ouvert. Le travail d’évaluation mené par le groupe d’appui technique est conduit par des personnes, juges et parties, qui ont tout intérêt à stigmatiser l’approche du médecin allemand…  »


    L’auteur de l’article semble très mal informé : « Les propositions du médecin controversé » Hamer on déjà été « analysées en profondeur »

    Hamer a notamment prétendu détenir des « vérifications scientifiques », comme en témoigne la sanction consécutive à sa présentation en justice d’une « vérification » par l’université de Bratislava et dont la forme (indigente) était similaire aux autres qu’il a sollicitées :
     
    « Interrogé sur ce document dont l’authenticité n’était pas vérifiée, le Professeur HOERNI, Président de la Section Éthique et Déontologique de l’Ordre National des Médecins, estimait qu’il s’agissait d’une attestation rudimentaire ayant une valeur scientifique extrêmement limitée."
    (Exhibée lors de son procès et mentionnée dans les attendus de son procès à Chambéry (France) du 11 septembre 1998 (http://prevensectes.com/stop2.htm ).
     
    En effet, exhibées comme renfermant un fondement irréfutablement solide, ces vérifications étaient toutes sujettes à caution, étant donné l’absence des indispensables protocoles scientifiques associés (destinés à fournir les détails des expérimentations).

    En analysant les choses de plus près, on ne peut que s’apercevoir de la grossière supercherie : les vérifications scientifiques en question n’en portent que le nom. C’est en lisant attentivement les minutes du procès de Chambéry que j’en ai eu le début de la compréhension.

    Une vérification scientifique de théories doit se soumettre sine que non et avec succès au critère de reproductibilité en l’occurrence, des cas présentés : le critère de reproductibilité scientifique impose qu’on puisse répéter les résultats à volonté, ce qui est rigoureusement impossible avec des maladies : on ne peut pas les reproduire à l’identique, comme l’a relevé pertinemment notamment le Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte :
    il souligne qu’il « est impossible d’étudier et de quantifier une cohorte de malades ou une série de cas-témoins quand il faut inclure le psychisme humain » (1) ; « […] on ne peut pas divorcer six fois de suite du même partenaire […] » (2).

    (1) Dans une interview (http://www.pansemiotique.com/e107_plugins/content/content.php?content.168).
    (2) Suivant ce qu’il précise dans son livre « Et si la maladie n’était pas un hasard », Ed. Le Jardin des Livres, 2008, p. 203.


    Comment le Dr Hamer a-t-il pu croire que la comparaison à d’impossibles « cas équivalents » (sic – voir plus bas) pouvait résoudre une telle problématique ? C’est bien parce que chaque malade constitue un cas individuel dont il ne sera jamais possible de démontrer scientifiquement les concordances reproductibles organe-“conflit”, ce qui rend en conséquence les théories notamment du « décodage biologique » dogmatiques, la seule notion de « conflit » n’étant à elle seule scientifiquement ni même empiriquement pas démontrable !
     
    Constatant qu’il était alors impossible d’obtenir dans de telles conditions quelque reconnaissance scientifique officielle, le Dr Hamer a paradoxalement et indûment obtenu auprès d’universités ce qu’il avance trompeusement comme étant des « vérifications scientifiques » de ses « lois » (1). Ce faisant, il ne pouvait pas ignorer qu’il fallait passer devant de telles fourches caudines pour que ses théories aient quelque chance d’être reconnues scientifiquement... Le fanatisme a fait le reste…

    « Au mois d’octobre 1981, le docteur Hamer a présenté sa recherche à l’Université de Tübingen dans le cadre d’une thèse de troisième cycle. Son objectif était de s’assurer que ses découvertes soient vérifiées sur des cas équivalents afin que la Médecine Nouvelle Germanique puisse éventuellement être enseignée à tous les étudiants en médecine […] »
    (Extrait de la biographie de Hamer présente sur le site canadien de la GNM : http://www.germannewmedicine.ca/documents/Biography%20-%20Dr.%20Hamer%20-%20French.pdf )

    En fait, après la présentation ratée de ses théories sous forme de thèse par le truchement d’une forme académique reconnue et suffisante pour en établir la vérification scientifique adéquate, l’université de Tübingen n’a pu que les refuser parce que « non reproductibles ».
    Face à cela, c’est alors qu’il sollicite ce qui ne s’est révélé être que de fallacieuses « vérifications », non plus auprès d’autres instances officielles scientifiques habilitées à le faire (°), mais, croyant faire illusion, en s’adressant au coup sur coup à des petits groupes de scientifiques. Il s’en est suivi la révélation de la manipulation ci-après.

    (°) Question subsidiaire cruciale : pourquoi donc Hamer s’est-il limité à présenter une thèse à la seule université de Tübingen ? S’il pensait vraiment que cette dernière était de mauvaise foi, pourquoi ne pas avoir présenté sa thèse autre part et même à l’étranger ?

    Comme de juste et pour des raisons étayées ici, la mise au rebut des théories de Hamer (comme celles de son suiveur Sabbah avec sa “Biologie Totale”) par la communauté scientifique s’ensuivit immanquablement,
    En conséquence, la suggestion faite par l’auteur de cet article concernant une analyse en profondeur de ses théories, etc., est donc totalement sans objet car anachronique.

     

  • Par PascalR (---.---.---.241) 28 octobre 2011 10:45

    Bah, tout ça pue l’entourloupe.
    Hamer pas Hamer, en tous les cas, si cette méthode a fait l’objet de dérive, elle n’en reste pas moins une approche intéressante et qui, dans de nombreux cas, à donner des résultats comme d’autres méthodes d’ailleurs.
    Si certains veulent interdire cette méthode, c’est qu’elle fait peur aux lobbies de la santé. Sinon, il fait interdire l’homéopathie, l’osthéopathie et toutes les médécines //.
    Il faudrait voir si le capitalisme ne fait pas plus de mort que la méthode Hamer, si les religions ne sont pas aussi du charlatanisme, si les discours politiques ne sont pas aussi de la manipulation mentale, si l’industrie alimentaire ne nous tue pas aussi à petit feu ...

    Bref, tout ça pour dire que notre monde part en « couilles » et que tout le monde s’en fout.

    • Par Labrique Baudouin (---.---.---.164) 28 octobre 2011 10:54
      Labrique Baudouin

      Sur quelles sources vous basez-vous pour prétendre que cette « méthode » n’en reste pas moins une approche intéressante et qui, dans de nombreux cas, à donner des résultats comme d’autres méthodes d’ailleurs".

      Où sont les statistiques de guérison ?

  • Par PascalR (---.---.---.241) 28 octobre 2011 11:19

    Je peux vous retourner la question : où sont les statistiques de guérision pour l’homéopathie, l’osthéopathie, l’énergétique chinoise, les psys chez lesquels certains restent plusieurs années, l’astrologie, les médicaments ...
    Je dis que l’approche reste intéressante et je connais des personnes qui ont résolu certains de leurs problèmes avec elle. Hamer ne s’intéresse pas uniquement aux cancers à ce que je sache, ou du moins dans les développements de cette approche.

    Faudrait voir à rester partial.
    On veut tuer Hamer, ok, mais il faudrait appliquer le raisonnement à TOUT.
    Et au final, avec objectivité, il faudra tout interdire car nocif à l’homme et à la nature.
    Voir en final, interdire la vie humaine sur la terre car nocive et très dangereuse.

    Faudrait peut-être qu’un jour, on arrête la connerie.

  • Par mahatma (---.---.---.88) 28 octobre 2011 11:52
    mahatma

    Plus tard, on contruira des statues pour honorer ce précurseur.

     « D’abord, ils nieront la chose.
    Ensuite, ils la minimiseront.
    Enfin, ils diront que cela se savait depuis longtemps. »

     Alexandre von Humbolt

  • Par Krokodilo (---.---.---.36) 28 octobre 2011 12:25
    Krokodilo

    C’est vrai que dans un monde où des radios passent encore des horoscopes, où des télés invitent des voyants au prétexte d’expliquer qu’il y a des escrocs parmi eux (ce qui sous-entend qu’il y en a aussi des vrais), il ne faut pas être trop exigeant en matière scientifique, comme demander des études sérieuses sur l’efficacité (ou son absence) de telle ou telle thérapeutique. Il n’y a pas de médecines douces ou pas, il y a des thérapeutiques effcaces ou pas, des effets secondaires ou pas, une balance bénéfice-risque. L’irrationnel a encore de beaux jours.
    Dernier gadget à la mode dont on m’a parlé récemment : une sorte de carte de crédit (aux teintes qui imitent les cartes « gold » of course) sur laquelle des pierres sont incrustées, des pierres forcément médicinales, qui sont censées apaiser le sommeil et plein d’autres choses si on les place à proximité : 30€ par Internet. quelle imagination ces escrocs ! Enfin, ça fait une redistribution des ressources des pays riches aux pays émergents qui fabriquent ces cartes.

    • Par Nanar M (---.---.---.200) 28 octobre 2011 13:19
      Nanar M

      Il y a des attrapes-couillons aussi bien du côté des médecines alternatives que des médecines officielles.
      Combien de médiator et autres saloperies ayant fait l’objet « d’études sérieuses » sont-elles encore offertes aux gogos ?

    • Par Krokodilo (---.---.---.36) 28 octobre 2011 15:46
      Krokodilo

      Quelques-unes, mais de moins en moins.
      Par ailleurs, le discours sur les « médecines douces » devrait avant tout commencer par promouvoir une vie saine. Un mode de vie sans tabac, alcool, drogues, vitesse, obésité, limiter pesticides, Mac Do et autres, du sport régulier, ce sont des éléments à l’efficacité infiniment plus prouvée que n’importe quelle « médecine douce »

    • Par foufouille (---.---.---.155) 28 octobre 2011 18:39
      foufouille

      pour trouver qui pense pas que au fric, faut chercher
      entre le vous-etes-jeune et la dose maxi de cahets, ya pas grand chose

  • Par lloreen (---.---.---.44) 28 octobre 2011 14:20

    pascalR
    l’oligarchie tue tout ce qui lui entrave la voie, que dis-je, l’avenue.
    Les premiers à éliminer, ce sont les milliards d’empêcheurs de tourner en rond.Leur programme est clair et net.
    Si après cela vous avez encore des doutes, sur leurs méthodes « scientifiques » et leurs « études »

     http://911nwo.info/2007/12/29/le-my...

    Les gens qui soignent, il faut les éradiquer...Quant aux empoisonneurs du cartel pharmaceutiques, ce sont les « bienfaiteurs » de l’humanité.

  • Par Clojea (---.---.---.54) 28 octobre 2011 17:58
    Clojea

    Georges Fenech est Président de la Miviludes et tape régulièrement dans ses rapports sur les produits bio, la psychothérapie, et les nouveaux mouvement religieux.
    Mais, il est aussi membre fondateur de Momagri. Quésako ? Une société qui promeut les OGMs et qui a pour but que toute la planète ne cultive que des OGMs. Donc, d’un côté il tape sur le bio car celui lui sert pour promouvoir les OGMs.....

  • Par mahatma (---.---.---.88) 28 octobre 2011 18:44
    mahatma

    Opportuniste Gouvernant le Mensonge - OGM

  • Par TigerSean (---.---.---.165) 28 octobre 2011 19:34
    TigerSean

    Tiens, ça me rappelle un certain André Gernez, dans les méthodes de diabolisation :

    http://video.google.com/videoplay?docid=-6852992210969858023#

    C’est quand même dingue... Tout ce qui va à l’encontre du saint capitaliste est immédiatement censuré...

    Il faudrait voir en quoi consiste effectivement la méthode Hamer, mais il me semble que s’il s’agit de guérir par le cerveau, il n’est pas loin du vrai. Mais bon, en même temps, il faut vendre des médicaments, des vaccins, des traitements. La dépendance a un coût. Il ne faudrait surtout pas qu’on puisse s’en échapper.

     

    • Par TigerSean (---.---.---.165) 28 octobre 2011 19:54
      TigerSean

      On est dans une société idéale je trouve :

      Après l’empoisonnement massif de Danone avec ses pro-biotiques (Activia, Bio, Actimel). Après avoir appris la nocuité des vaccins (suite à l’affaire H1N1). Après la promotion à tout va de la mauvaise alimentation (Mac Donald, Poëllée de Légumes, Kellogs, Coca Cola, Alcoolisation et tutti frutti :) ). Après l’utilisation pluri-decennale de produits ultra-nocifs (Déodorants, désodorisants, produits ménagers, lampe LBC, micro-ondes, et j’en passe). Après l’utilisation massive d’engrais cancérigènes qui ont aujourd’hui filtré dans les sous sols. Après avoir appris que les Cubains (au diable ce Fidel) avaient découvert un remède au cancer (A quoi servent toutes ces collectes de fonds, quand des crève-la-faim trouvent la solution ?). Après nous avoir fair croire que l’eau qui coule dans nos robinets est saine. Après tous les scandales agro-alimentaires, sanitaires, chimiques et hospitaliers...

      Il faut aujourd’hui croire absolument que le Ministère de la Santé se préoccupe vraiment de la santé du Français (tout autant qu’il se préoccupe de la santé des Nigériens)... I love this World.

      De mon côté, je vais acheter les albums de MC (dr) Hamer, et me faire ma propre opinion.

  • Par Atlantis (---.---.---.57) 29 octobre 2011 00:36
    Atlantis

    Interdit par nos gentils organismes officiels ? Il y a pas mieux pour me titiller la curiosité et aller voir ça de plus près.
    Si les politiques, et par extension les gouverne-ment-s, voulaient notre bien ça se saurait. Le problème c’est qu’ils n’en n’ont qu’après nos biens.

  • Par Labrique Baudouin (---.---.---.224) 29 octobre 2011 15:27
    Labrique Baudouin

    Si vous aviez parcouru la table des matières de mon livre et lu le prologue mis en lien, vous vous seriez aperçu que je ne fait aucun cadeau au secteur conventionnel de la santé que du contraire, puisque je commence par quatre chapitres qui lui sont exclusivement consacrés (cf. http://www.retrouversonnord.be/quand_les_therapeutes_derapent.htm#Table)


    Comme beaucoup vous tentez de justifier les dérives des uns parce que d’autre en face, dérivent aussi !
    A ce rythme, on en devrait poursuivre aucun délit sous prétexte que d’autres en ont commis avant !
    C’est effroyablement indigent comme « argumentation » !

     

  • Par Labrique Baudouin (---.---.---.208) 1er novembre 2011 13:52
    Labrique Baudouin

    A Schuss qui me rétorque :« Taisez vous vous ne savez pas de quoi vous parlez.
    Vos discours ne trompent personne. Par votre rigidité mentale vous êtes le fossoyeur de la médecine ».

    Affirmer n’est pas prouver et apparemment vous vous montrez incapable d’argumenter sur le fond : vous vous contentez de vous adonner (stupidement) à des attaques personnelles (ad hominem qui sont en Logique de fallacieux arguments).

    A l’inverse de vous, je sais tout à fait de quoi je parle et d’ailleurs si quelqu’un en doutait, voici deux dossiers parmis les plus importants réalisés et disponible sur le Net (en plus de deux importants chapitres de mon livres consacrés à Hamer et à la Biologie Totale) :
    http://www.retrouversonnord.be/hamer.htm
    http://www.retrouversonnord.be/BTouimais.htm

  • Par michmich2510 (---.---.---.207) 9 novembre 2011 16:26
    michmich2510

    Je vais me baser sur les faits et uniquement ceux-ci.
    Dire que l’esprit agit sur le corps est un pieux mensonge. Le croient et le croiront toujours l’ensemble de celles et ceux qui vont bien et dont leur esprit n’est pas « manipulé » par un corps malade. La totalité des gens malades, en phase terminale, en fin de vie, soumis à d’atroces douleurs ne croient pas en l’influence de l’esprit sur leur corps. J’ai fait partie d’un groupe de « prières » composé pour moitié de malades et qui croyaient foncièrement à cette belle théorie. Ils sont tous décédés maintenant. Ils ne se sentaient bien que lorsque nous étions tous ensemble et pourquoi. Nous les aidions mentalement à se ressourcer. Cela n’a pas suffit et ne suffira jamais. On entend souvent qu’un tel s’est battu jusqu’au bout. Bien sur mais c’est le corps qui ne veut pas mourir et cela est inné. Mais si votre corps ne peut plus assimiler, qu’il est devenu incapable de s’auto- réparer, votre esprit ne peut rien pour lui et dans cette fin de vie, pas un seul de ceux que j’ai vu partir ne m’a parlé de cet esprit capable de le sauver.
    Aucun des poisons donnés pour les sauver n’a aidé leur esprit à reprendre le « dessus ». J’ai vu des gens tellement intelligents qui n’étaient plus que des corps informes au moment de leur trépas que je ne croirais jamais à l’influence de ce soit disant esprit sur le bien être, le mal être ou la maladie. La est la réalité, n’en déplaise à tous ces charlatans qui, comme les laboratoires, ne sont mus que par leur propre intérêt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires