Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La modération a-t-elle vraiment bien meilleur goût ?

La modération a-t-elle vraiment bien meilleur goût ?

Depuis quelques années déjà, je dirais même plusieurs, la consommation d’alcool semble parfois être devenue taboue et inoffensive pour certaines personnes. 

Cette consommation, qui dépasse trop souvent les limites d’une personne, semble en apparence une façon de s’amuser et sans aucun danger réel pour l’être humain. J’ai remarqué récemment à la télévision une annonce d’Éduc’Alcool visant à promouvoir la modération de la consommation d’alcool dans la société. http://educalcool.qc.ca/alcool-et-vous/sante/la-moderation-en-quatre-chiffres-2-3-4-0

Cette grande campagne publicitaire vise notamment à inculquer aux gens le‘’2-3-4-0’’, qui correspond au nombre de verres qu’une personne devrait consommer au maximum par jour. Le 2 équivaut au nombre de consommations d’une femme, le 3 au nombre de consommation d’un homme, le 4 au nombre de consommation à l’occasion et finalement le 0 au nombre de consommations au moins une fois par semaine. Le problème dans tout ça, ce n’est pas le message qu’Educ’Alcool tente de livrer à la société, mais bien la façon dont ils le font. Dire aux gens de se limiter à deux verres par jour dit implicitement que de boire deux verres par jour, c’est correct ! Personnellement, je trouve que quelqu’un qui boit régulièrement deux à trois verres par jour se rapproche plus d’une personne alcoolique que d’une personne qui prône la modération. Oui, je comprends que personne ne devient pas ivre seulement avec 2 verres mais cette façon de vivre ne peut que se détériorer et devenir de pire en pire jours après jours. La nature humaine étant ce qu’elle est, cela rendra les gens susceptibles à vouloir en prendre toujours plus. Si deux verres est correct, pourquoi je ne pourrais pas en prendre 3 ? Et après 3 pourquoi pas 4 ? De plus, mettons nous à la place du jeune qui voit cette publicité à la télévision. Comment ses parents peuvent-ils essayer de lui inculquer la bonne façon de consommer (alors qu’il n’est même pas supposer le faire) pendant qu’il voit constamment à la télévision une publicité qui lui dit implicitement que consommer tous les jours n’est pas un problème ? Selon moi, cela ne fait que lui dire qu’il n’y a aucun mal à consommer un peu tous les jours ce qui le poussera par la suite à boire de l’alcool peut-être trop souvent.

Par ailleurs, de récentes études scientifiques http://www.canadian-health.ca/5_1/24_f.htmldémontrent que la consommation d’alcool même modérée augmenterait considérablement les risques de développer plusieurs types de cancer, comme celui du sein, du foie, du larynx, de la bouche et plusieurs autres, tandis que celle-ci pourrait également causer des effets bénéfiques sur les maladies cardiovasculaires. Certes, les scientifiques semblent s’entendre pour dire qu’une consommation modérée d’alcool est bénéfique pour le cœur, mais dommageable pour plusieurs autres parties de notre organisme. Il est donc très difficile de dire véritablement si deux verres par jour est bénéfique ou dommageable pour la santé. Pour terminer, est-ce vraiment la bonne technique à utiliser pour sensibiliser la société à la consommation d’alcool ?

Emily Lapointe


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 25 janvier 2012 14:55

    solution
    un repas de pillule hygienique


    • minidou 25 janvier 2012 15:39

      Parce que vous pensez qu’une société qui prône une stricte abstinence réussirait mieux ?
      Revenons donc à la prohibition !
      Vous décrivez une consommation modérée comme nocive, puis concluez qu’on en sait rien ou en tout cas que c’est discutable.
      Ne pensez vous pas qu’une information neutre est préférable à n’importe quelle comm (quel qu’en soit le message) ?


      • lulupipistrelle 25 janvier 2012 18:09

        La consommation d’alcool est libre, tant qu’on n’est pas en état d’ivresse sur la voie publique...

         Moi, qui ne boit quasiment que de l’eau (et du café) j’en ai marre des moralisateurs...

        Avant on menaçait les enfants de l’enfer, maintenant on menace les adultes du cancer !

        Ha, ha, ha comme si on ne savait pas que cette maladie nous pend au nez quoiqu’il arrive parce que depuis le ventre de notre mère nous avons été exposés à toutes les saloperies inventés après-guerre pour améliorer les rendements (produits phito-sanitaires) , nettoyer ( produits d’entretien), meubler à moindre coût ( matériaux composites), soigner (médicaments), se déplacer (essence et produitspétroliers)... etc... et je ne parle même pas des ondes , phénomènes récents, à l’influence pas encore estimée.

        Ben le cancer, personnellement JE M’EN FOUS ! je ne mets même plus les pieds chez un médecin et je ne fais aucun dépistage, quand ça arrivera, je ne le saurai qu’en dernière extrémité.

        En revanche ce qui me fait sortir de mes gonds, ce sont tous ces pisse-froids qui nous em... avec leur leçon de morale : faut pas boire, faut pas fumer, etc...


        • lulupipistrelle 25 janvier 2012 18:18

          PS : L’origine des cancers étant multifactorielle, que peut-on penser de ceux et celles qui reviennent toujours aux mêmes : tabac, alcool, sans jamais s’intéresser aux autres facteurs ? en particulier tous ceux dont la suppression remettrait en cause notre modèle de consommation, voire interdirait certaines pratiques professionnelles ?


          • amipb amipb 25 janvier 2012 22:03

            L’origine des cancers n’est pas toujours multi-factorielle. Une personne travaillant dans l’amiante ou en milieu fortement radioactif aura toutes les chances d’attraper un cancer.

            Sinon, libre à vous de consommer de l’alcool, le problème étant que cette consommation peut avoir de sérieux effets sur vous et, par extension, votre entourage ou les personnes que vous croisez.

            Il est alors facile de dire que l’on peut faire ce que l’on veut, mais votre maladie éventuelle sera prise en compte, partiellement ou intégralement, par la sécurité sociale (donc coût pour la société) et les accidents que vous risquez de provoquer auront un impact direct sur les autres. Vos actes ne regardent donc pas forcément que vous.

            Je suis évidemment d’accord pour dire que trop d’hygiène ou de contraintes tendent à amener plus de frustration, et donc peut-être d’autres problèmes pouvant en découler (colère, agressivité, violence), mais l’approche de l’auteur me semble juste quant au message envoyé par la campagne d’Educ’alcool.

            Et sinon, je connais des végétariens buveurs de thé profitant bien plus de la vie que certains carnivores amateurs d’alcool. Ils auront d’ailleurs certainement la chance d’en profiter plus longtemps.


          • lulupipistrelle 25 janvier 2012 22:50

            Ben ouais la sécurité sociale (si on peut appeler ça comme ça) est à contribution...comme moi quand il s’agit de payer pour des modes de vie que je réprouve... et auoais l’alcool des uns c’est pour les IVG des autres (250 000 par an, quand même) et pour tous ces cons qui peuvent pas s’assumer mais qui pondent des chiards dont ils sont incapables d’assumer ni l’entretien, ni l’éducation... Comme dirait Chalot, c’est ça la vie en société...

            En bon moralisateur social ( la nouvelle race de cureton laïque) vous avez bondi pour me rappeler à l’ordre, mais vous n’avez même pas lu ce que j’ai écrit, preuve de votre absolu mépris et de votre aveuglement sectaire :

            1) je ne bois personnellement pas d’alcool
            2) je ne fous jamais les pieds chez un médecin ( alors c’est pas moi qui mettre la sécu en difficulté),
            3) la morphine , ça coûte pas cher, un cancer en phase terminale non plus... Faut arrêter de nous prendre pour des cons, et de nous faire croire que les malades sont une charge, non LES MALADES SONT UNE AUBAINE POUR DES TAS DE VAUTOURS QUI VIVENT DESSUS.

            ET la sécurité sociale ( dont je peux bien me passer, moi) est totalement complice des mauvaises pratiques médicales, des labos qui vendent des poisons, etc...

            Ainsi, je soutiens tous ceux qui aiment picoler, qu’ils en profitent, ils n’ont absolument aucun compte à rendre à qui que ce soit pas plus que les merdeuses en cloque à 14 ans, qu’on avorte gratuitement, pas plus que le lumpen prolétariat qui se reproduit et qui vit des aides sociales qu’on attribut aux familles etc... C’est ça la vie en société. On accepte tout le monde et on fait pas chier avec des leçons de morales hypocrites, de fausses infos, d’acteurs sociaux qui eux aussi vivent sur le dos de la bête.

            NI la maladie, ni la misère ne seront jamais éradiquées dans un système tel que le nôtre : ça fait vivre trop de monde.


            • lulupipistrelle 25 janvier 2012 23:37

              PS : Le cancer en phase terminale, et les patchs de morphine... c’est du vécu..

              Vous êtes végétarien , buveur de thé, si cette philosophie vous convient, tant mieux...

              Il y a des gens qui n’ont pas peur de la maladie, ni de vieillir, ni de mourir... et qui ne supportent pas les bons apôtres.

              Les sermons, les anathèmes qui nous vouent au cancer, à la mort prématurée, non seulement ça ne prend pas, mais en plus ça nous énervent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Emily Lapointe


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès