Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La mort sur prescription

La mort sur prescription

Pharmacity est en émoi

Elle est montrée du doigt, celui-ci plongé dans le pot de confiture.

Elle cherche toujours plus de nouveaux clients, et son service de communication a des ramifications au plus haut niveau de l’Etat.

Et tant pis si quelques milliers de morts viennent assombrir le tableau.

On le sait, la blanche Roselyne n’a rien à se reprocher, et les mauvaises langues ont tort de lui reprocher d’avoir des liens très appuyés avec le monde du médicament.

Il faut quand même savoir qu’elle a, sûrement par étourderie, gommé dans son curriculum vitae toute la période où elle démarchait pour placer des médicaments chez les praticiens.

En effet, elle a travaillé au moins 12 ans, de 1969 à 1989 pour l’industrie pharmaceutique en tant que visiteur médical et il y a 8 ans de cette période qui restent dans le flou. lien

En tout cas, c’est un domaine qu’elle connait parfaitement bien, au point d’avoir publié dans Pharmanetwork magazine un article dans lequel elle affirme que « le métier de visiteur médical doit évoluer  ». lien

Ces mêmes mauvaises langues auraient donc tort de lui reprocher d’avoir gaspillé 2,5 milliards d’euros pour l’achat de vaccins, ces mêmes vaccins que le  Professeur Bernard Debré jugeait inutiles. lien

Ajoutons à la facture, pour faire bon poids, du Tamiflu périmé, et des masques sans intérêt.

Rappelons d’ailleurs qu’elle avait promis qu’elle réussirait à les replacer ailleurs, afin d’alléger la facture. On n’en sait pas plus, et mon article sur le sujet est sur ce lien.

Mais laissons donc là cette « innocente » ministre et intéressons nous aux 76 médicaments qui viennent d’être placés sous « surveillance ministérielle » depuis que le Médiator est en ligne de mire des citoyens attentifs, et inquiets.

Sur ce lien la liste des 59 médicaments que   Xavier Bertrand veut « surveiller »,. lien

Sur ce lien, la liste définitive.

On est en droit de s’interroger : pourquoi seulement « surveillés » ?

S’ils représentent un danger, ne serait-il pas plus urgent de les retirer de la vente dès aujourd’hui ?

D’autant que dans cette liste, on trouve la Thalidomide, retirée du marché en 1962, et encore présente aujourd’hui et que le médiator était aussi sous surveillance depuis une bonne dizaine d’année.

Le plus inquiétant c’est que dans un article paru le 5 janvier 2011 dans « France soir », une liste de médicaments dangereux (ou inefficaces) est proposée et que ceux-ci ne sont pas dans la liste des 59 médicaments annoncés dans un premier temps.

Prenons par exemple le Trasylor, retiré de la vente aux USA en 2007, toujours en vente en France, ou le Nexen, retiré du marché en Finlande et en Espagne en 2002, en 2007 en Irlande et toujours en vente en France, le Javlor, qui peut provoquer des troubles hématologiques fréquents, parfois mortels, le Fonzylane qui entraine des effets indésirables cardiaques, et parfois mortels, l’Hexaquine, qui contient de la Quinine, que les Etats unis ne prescrivent plus depuis 1995, mais toujours en vente en France, le Ketek, qui peut entrainer de graves effets secondaires, le Crestor qui selon la revue « Prescrire » peut entrainer une insuffisance rénale, les antidiabétiques Victoza, Xelevia, Actos qui provoquent des risques d’effets indésirables, et n’ont pas fait la preuve d’efficacité, l’Ardatrel qui peut provoquer syncopes et hallucinations, Le Zyprexa facteur d’obésité, l’Exelon qui ne semble pas excellent puisque sa prise peut conduire au décès du patient, et pour finir, le Peristaltine et l’Herbezan qui sont des laxatifs très toxiques et jugés inefficaces. lien

Les Français sont-ils plus résistants que les autres à ces médicaments dangereux ?

«  Prescrire  » a prolongé cette liste avec Buflomedil qui a fait déjà plusieurs victimes, Intrinsa interdit aux Etats-Unis, Nimésulide/Nexen responsable probable de 500 cas d’hépatites graves, Vinflunine, considéré dangereux, Zyban proche du Médiator.. lien

Le Di-Antalvic n’est pas non plus sur la liste du Ministre, pourtant il a provoqué des arrêts cardiaques et été interdit en Europe en juin 2010.

En France on évoque son retrait définitif pour septembre 2011. Pourquoi attendre ? lien

Ces médicaments dont certains sont interdits à l’étranger, jugés dangereux ou inefficaces ne sont pas sur la première liste du Ministre.

Le ministère de Xavier Bertrand vient de s’abonner à « Prescrire », mais qui va le lire ?

C’est au niveau des responsabilités qu’il faut s’interroger.

La logique voudrait qu’elles soient appliquées au plus haut échelon, c'est-à-dire, au Ministre, qui par négligence, ou par méconnaissance, a permis la vente de ce médicament dangereux, et non pas aux fonctionnaires obéissants.

D’autant que Xavier Bertrand qui « ne savait rien » a pourtant 2 conseillers issus des laboratoires Servier. lien

Revenons au Médiator.

5 millions de Français en ont pris. lien

Pour l’instant, on a l’impression que « les rats quittent le navire », puisqu’on vient d’apprendre que l’industrie pharmaceutique française, voulant à tout prix éviter d’être assimilée au laboratoire Servier a décidé, par la voix du Leem (syndicat patronal des laboratoires) de suspendre le laboratoire Servier, le 25 janvier, à une quasi unanimité. lien

Le chiffre des morts dus à ce médicament est fluctuant : entre Servier, qui n’en compte que 3, et les épidémiologistes qui en évoquent plusieurs milliers, la marge est grande. lien

Tout le monde se passe donc la patate chaude.

Essayons de comprendre ce qui s’est passé :

Les laboratoires Servier mettent en vente en 1985 un médicament coupe-faim, l’isoméride.

(A ce sujet, Servier vient d’être condamné dans la plus grande discrétion à verser près de 150 000 euros pour indemniser la famille de Nicole Goudman, morte en 1995, après avoir pris de l’Isoméride. lien)

C’est l’occasion de remarquer le silence pesant qui entoure les décisions juridiques lorsqu’un laboratoire est condamné, comme cela a été le cas aux Etats Unis.

Bayer, Baxter, Behring et Alpha sont tenus de verser des dizaines de millions de dollars de dommages et intérêts aux plaignants.

Ils sont des dizaines de milliers, contaminés par le HIV fin 2010 à avoir reçu des « compensations », sauf que bizarrement, les récipiendaires sont tenus de garder le secret sur les sommes reçues. lien

Mais revenons à l’Isoméride, celui-ci est interdit en 1997.

Servier le remplace donc par un autre coupe-faim, le fameux médiator, qui lui ressemble comme un frère. lien

Or les Etats-Unis l’interdisent à la vente dès sa sortie, la Suisse l’interdit en 1998, l’Espagne en 2005, Servier lui-même le retire de la vente en Italie en 2005 et de 1999 à 2005,  7 notifications seront envoyées aux autorités sanitaires sans le moindre résultat.

D’ailleurs Servier, lui-même, avait diligenté une expertise qui confirmait les dangers de son Médiator, mais n’en a pas tenu compte. lien

Seul le magazine « Prescrire  » a demandé son retrait dès 2005.

Mieux : Irène Frachon, pneumologue, après avoir longuement enquêté, demande à être entendue par l’AFSSAPS en février 2009, et démontre avec un dossier très complet les dangers du médicament. Non seulement l’AFSSAPS n’en tient pas compte, mais autorise 8 mois après 2 médicaments génériques du Médiator et de plus l’AFSSAPS a menacé de sanctions Irène Frachon. lien

Fabienne Bartoli est directrice adjointe de l’AFSSAPS, mais qui sait qu’elle a été chargée d’étude à Bercy entre 2001 et 2004 pour la politique industrielle du médicament ?

Puis, de 2004 à 2006 elle est conseillère technique au ministère de la santé d’abord sous la houlette de Douste Blazy, et ensuite sous celle de Xavier Bertrand.

Elle affirme qu’elle ne pouvait réagir plus vite, suite aux éléments en sa disposition avant l’automne 2009.

Alors on est tenté de sourire quand le chef de l’état prétend lancer une opération pour cadrer les conflits d’intérêts.

Si l’on creuse un peu plus, on apprend que Sarközi était l’avocat de Servier et qu’il a décoré ce dernier de la légion d’honneur ?

Qui a oublié que François, le frère du président est vice-président du conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et que le chef de l’état a inauguré en grandes pompes l’usine à vaccins h1n1 de Sanofi-Aventis au Mexique laquelle a produit 40% du marché mondial H1N1 ? lien

Alors quelle confiance peut-on accorder aux grandes déclarations indignées du Chef de l’Etat, et comment ne pas s’inquiéter pour nos santés qui manifestement valent mieux que les bénéfices  de « Bigpharma  » ?

La mission que vient de confier Sarközi a Bernard Debré reporte surtout les décisions après mars, et pendant ce temps, des médicaments dangereux seront en circulation.

Car comme dit mon vieil ami africain :

« Quand la tête est là, le genou ne porte pas le chapeau ».

On peut lire avec intérêt l’article très complet du docteur Marc Girard sur ce lien.

Liste totale des médicaments « surveillés »

abstral, aclasta, acomplia, actos alli, antasol, arcoxia, bleupatentev, byetta, celsentri, cervarix, celance, champix, chlorhudrate de buprenorphine, cimzia, colokit, concerta, cymbalta, di-antallvic, effentora, efient, ellaone, equanil, entonox, eucréas, exjade, ferrisat, firmagon, fonzylane, furandatine, furadoine, galvus, gardasil, glivec, hexaquine, ilaris, increlex, instanyl, intelence, intrinsa, isentress, isotrétinoïne, janumet, januvia, kalinox, ketum, kuvan, lantus, levothyrox, lipiocis, lyrica, lucentis, mepronizine, meopa, methadone, microdoine, multaq, mycamine, mynocine, nexen, noctran, nplate, onglyza, orencia, oxynox, parlodel, pedea, pholcodine, pradaxa, praxinor, prevenar, primalan, procoralan, protelos, protopic, quasym, relistor, revlimid, rivotril, revolade, ritaline, roactemra, rohypnol, soriatane, stablon, stelara, stilnox, subutex, symbicort, thalidomide, thelin, toctino, tracleer, tramadol, trivastal, tysabri, tyverb, valdoxan, vastarel, vfend, victosa, vimpat, volibris, xarelto, xyrem, zypadhera, zyban, zyvoxid.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • clostra 2 février 2011 10:32

    Il se passe un phénomène assez curieux à propos du médiator jeté en pâture aux amateurs des gros sous. Comme si l’être humain réagissait comme un trust pharmaceutique.
    Si on devait « indemniser » (mais qu’est-ce que ça veut dire quand on a perdu la santé ?) tout ceux qui ont été victimes, y compris les familles des décédés dus aux médicaments et aux erreurs médicales, le budget de l’état n’y suffirait pas ! la justice serait mobilisée entièrement pour au moins 10 ans durant lesquels les forfaits continueraient.

    Investissons pour un système de santé assaini !
    Analysons ce qui conduit des centaines de milliers de personnes à réclamer du médicament et ne reconnaître la qualité d’un médecin qu’à la longueur de son ordonnance, interdisons les visites chez le médecin durant moins de 10 minutes, etc etc etc etc


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 10:37

      clostra,
      bien sur,
      mais le gateau est tentant, et bigpharma s’est introduit à tous les niveaux de l’état,
      je n’ai aucune confiance dans les déclarations du ministre,
      il a fait la faute, il doit partir
      (c’est au fond comme en Tunisie, en Egypte... toute proportions gardées)
      mais bertrand s’accroche au pouvoir.
      tant que des incapables seront aux postes de décision, notre santé prendra des risques,
      je ne suis pas trop concerné, étant pour l’essentiel aux huiles justement essentielles.
      mais, oui, c’est vrai il faut assainir.
      sans changer de gouvernement, çà va être difficile.
      merci de ton commentaire.


    • clostra 2 février 2011 10:53

      Pas d’accord pour un bouc émissaire fut-il le ministre. C’est effectivement, un peu comme « dégagez ! » C’est bien pire que ça : un homme sorti tout seul ne peut suffire à amener du changement !

      Et dans le domaine où ces personnages se sont infiltrés partout, c’est peut-être cette république-là qui devrait nous amener dans la rue.

      Si vous saviez !


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 12:27

      clostra,
      tu ne crois pas que les responsabilités devraient se payer par rapport au rang de celle-ci ?
      çà me parait un peu facile de tout mettre sur le dos des « lampistes »
      non ?


    • clostra 2 février 2011 20:29

      Si seulement abattre l’arbre qui cache la forêt pouvait la faire apparaître, mais j’en doute vraiment.

      Imaginez, Xavier Bertrand, il est probablement comme tout le monde (je ne le défends pas, je dis simplement que ces affaires sont inextricables), du moins, une partie de la chaine : chacun - qui n’y connaît goutte - croit que celui qui précède sait de quoi il parle. C’est un peu comme si tout le monde était autour d’un superbe gâteau, en train de l’admirer, de le vanter, d’en vouloir une part, de vouloir le vendre alors que ce gâteau est empoisonné. Qui sait qu’il est empoisonné : en fait très peu de gens et pour ceux qui savent le doute est tout bénéfice. Pourquoi : parce que seuls ceux qui en mangent sont empoisonnés et proportionnellement, ils sont peu nombreux et tous petits, et encore plus ignorants que les autres, incapable souvent de faire un lien de cause à effet.

      Quand ceux qui avaient un doute s’en rendent compte, ils ne peuvent plus revenir sur le consensus : ce gâteau est appétissant et chacun voudrait en manger. et la chaine repart dans l’autre sens : c’est pas moi, c’est pas moi, c’est pas moi...


    • clostra 2 février 2011 20:43

      Ceci tout de même pour tenter de faire comprendre once more (pas : onze morts) que ce sont les consommateurs de ces nouveaux médicaments, de ces chimères sorties de l’imagination des chimistes (et non de celle de la nature*) qui vont « faire la vérité » sur ce médicament.

      *un tout petit exemple (le moins polémique possible) pour comprendre : on vous donne de la pure vitamine C (acide ascorbique) fabriquée de toutes pièces : de la bien pure, bien hygiénique, pas mélangée, que vous allez prendre tout l’hiver pour prévenir les maladies hivernales. Une bonne idée, non ? sauf que la vitamine C, pour être active nécessite du Cu++ (du cuivre) et que celle-ci va s’épuiser dans sa forme active de coenzyme : alors : mangez du cuivre !
      Bonne idée de nos grand mère qui fabriquaient des confitures de cassis dans de grands chaudrons de cuivre : alors : mangez des confitures faites à l’ancienne et portez-en un peu à votre pharmacien pour qu’il ne meure pas de faim.


    • janequin 6 février 2011 14:37

      Oui Clostra, « sorties de l’imagination des chimstes ».

      Même si je suis d’accord avec vous, je voudrais tout de même prendre la défense des chimistes travaillant dans ces labos.

      Tout d’abord, si on aime la chimie - et c’est mon cas - deux solutions pour en faire son métier : l’enseignement supérieur ou l’ingéniérie.

      Une fois qu’on a un boulot dans une boîte privée, il est délicat de la ramener.

      Et puis, que font-ils actuellement, ces chimistes ? On leur donne une molécule naturelle ayant un tant soit peu d’activité pharmacodynamique, et ils doivent en trouver une autre, semblable, cette fois-ci brevetable, qui possède peu ou prou a même activité.

      Pour cela ils fabriquent plusieurs molécules (parfois jusqu’à mille ou plus), et les biologistes les testent ensuite pour en trouver une qui aille « bien ».

      C’est ainsi que, par hasard, on a trouvé le 3TC et le FTC qui ont grandement amélioré la survie des malades du sida à partir de 1996.

      Mais les véritables responsables des problèmes posés par les nouveaux « médicaments » sont les financiers de ces boîtes pharmaceutiques qui, exploitant les résultats des biologistes, décident ou non de les mettre sur le marché.

      Je rêve d’une médecine où c’est le médecin qui choisit le bon médicament, voire le prépare lui-même.


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2011 18:57

      janequin
      c’est une très bonne idée de proposer que les médecins fabriquent eux même les médicaments,
      peut-être pas tous, mais en tout cas soient capables de proposer des remèdes à base de plante,
      c’est ce que j’apprends à faire au fil des années, ne serait-ce qu’utiliser un peu plus souvent les huiles essentielles.
      merci de votre commentaire.


    • Alpo47 Alpo47 2 février 2011 10:33

      Encore merci à l’auteur,
      L’évolution de « Big Pharma », sur ces 30 dernières années est ... dramatique. Lorsque l’on étudie de plus près ses actes, comme le fait ici Cabanel, on constate qu’elle est d’abord guidée par le profit de ses actionnaires ... la cupidité et peu importe les conséquences.
      A ce sujet, j’ajoute à la liste de l’auteur, la méga vaccination contre l’hépatite B, il y a une quinzaine d’années, totalement inutile,et qui a provoqué des milliers de cas de sclérose en plaques et autres symptômes plus ou moins graves.
      Cette industrie est à ranger avec les marchands de canon, les cigarettiers et ... les banksters, parmi les prédateurs de nos sociétés.
      La collusion des politiques, avec ces lobbies, apparait maintenant au grand jour. Elle décrédibilise les premiers et projette encore plus au grand jour les objectifs des deuxièmes.

      Que faire, comment réagir ? Une vraie ré-action pour changer le système, ne peut venir que des citoyens, peut être par l’intermédiaire des associations ? Je pense que nous en sommes encore aux prémices.
      Constatons qu’il se trouve encore des médecins (et politiques) intègres, comme le professeur Debré qui dénonce « Big Pharma » et ses implications.

      J’ai l’impression que nous sommes à « la fin d’un cycle » où les choses sont révélées, et où il nous appartient de faire des choix individuels et de société.


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 10:39

        Alpo47
        oui, je partage ce sentiment,
        nous sommes à la fin d’un cycle, et toutes les fraudes et manipulations apparaissent de plus en plus clairement,
        il suffira que le peuple ouvre grand ses yeux, et ne tombe plus dans le piège des habiles gouvernants.
        merci de ton commentaire.


      • ZEN ZEN 2 février 2011 10:42

        La revue Prescrire est à prescrire
        Tous les médecins devraient y être abonnés, ou plutôt elle devrait être diffusée gratuitement, subventionnée par l’autorité de santé
        Un site comme Pharmacritique ouvre les yeux depuis longtemps


        • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 10:47

          Zen
          merci d’avoir proposé ce lien
          et effectivement, la revue prescrire devrait être remboursée par la sécu, à la place de ces médicaments dangereux.
           smiley


        • Gabriel Gabriel 2 février 2011 10:47

          Bonjour Olivier ,

          Ce qui se passe avec les industries pharmaceutiques, se produit tout les jours avec l’industrie agro alimentaire. C’est à croire que la seconde par ses aliments que nous consommons nous dirige gentiment vers la première avec l’assentiment et la bénédiction de nos dirigeants qui sont commissionnés par les deux industries. 


          • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 10:51

            Gabriel
            d’ou l’interet de manger sain, de n’acheter qu’aux producteurs, surtout lorsqu’ils ne traitent pas,
            le bio se trouve maintenant dans des moyennes surfaces et à des prix tout a fait comptétitifs
            (norma, et d’autres...)
            et maintenant que les citoyens ont les listes des médicaments surveillés (donc fatalement à risque) la décision leur appartient.
            merci de ton commentaire.


          • Fergus Fergus 2 février 2011 11:19

            Salut, Olivier, et merci pour cet éclairage édifiant.

            Alliot-Marie, Bachelot, Bertrand, Hortefeux, Ollier, rien que des bons dans ce gouvernement : des gens au seul service de la Nation et des citoyens, sans la moindre arrière-pensée et sans la moindre tentation affairiste. Des saints en quelque sorte !

            Du balai, et vite !!!

            Bonne journée.


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 12:28

              Fergus,
              et pour celui qui les a nommé, faudra un balais un peu plus grand.
               smiley


            • slipenfer 2 février 2011 13:02

              Une balayette suffira  smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 13:07

              slipenfer,
              c’est pas faux, vu la taille de l’intéressé.
              une balayette,
              voir une brosse à sourcils ?
               smiley


            • D'oeuf rance D’oeuf rance 3 février 2011 13:43
              Du sûr, du dur...
              Un bulldozer + un kärcher
              et une brosse métallique 
              pour nettoyer la raie publique
              de ses pros triturés 
              mal embouchés
              qui se pignolent ;
              dansons la carmagnole  smiley

            • zelectron zelectron 2 février 2011 11:30

              Salut Olivier,
              Tu ne parles pas de Bachelot, c’est bizarre : elle t’a drogué ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 12:29

                zelectron,
                mais roselyne n’a rien fait,
                rien dit,
                la blanche colombe
                c’est évident.
                 smiley


              • Muriel74 Muriel74 2 février 2011 11:33

                Merci pour votre article
                La pharmaco vigilence existe depuis longtemps, le problème est : que font les organismes chargés d’en tirer des conclusions, cela donne :

                - effets indésirables ne pouvant être mis en lien avec le médicament ( vaccins entre autres)

                - sous estimation des cas non pris en compte

                - pas d’études suffisantes
                On discrédite les lanceurs d’alerte ( Dr Poirier sur le lovenox, Dr Wakefield sur les vaccins)
                Cette liste n’est qu’un début, et que dire des polymédications quand on sait qu’au delà de 3 médicaments pris ensemble on ne sait plus trop les interactions
                XB doit trembler car il a avoué avoir pris pendant des années des médicaments coupe-faim mais ce n’était pas du Mediator ! ( ça c’est pas sûr !)
                La corruption n’est pas que française, elle est mondiale, je souhaite que les révélations continuent afin de secouer les consciences des prescripteurs (médecins) , délivreurs (pharmaciens), administrateurs (infirmiers), avaleurs ( patients), les politiques, laboratoires n’en ayant plus beaucoup ( de conscience)


                • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 12:31

                  Muriel,
                  si je pouvais avoir quelques infos sur les lanceurs d’alerte que vous nommez,
                  je voudrais bien faire un article sur « les lanceurs d’alerte »
                  nous manquons cruellement d’infos sur tous ces héros, qui souvent en perdent leur emploi.
                  merci d’avance.
                   smiley


                • Muriel74 Muriel74 2 février 2011 23:06

                  un article sur les lanceurs d’alerte est une très bonne idée


                • olivier cabanel olivier cabanel 3 février 2011 06:30

                  Muriel
                  merci du lien,
                  j’avais déjà plusieurs pistes,
                  çà permet de la completer.
                  et les lanceurs d’alerte pourront bientot etre à l’honneur dans un article
                  à+


                • Pyrathome pyralene 2 février 2011 12:24

                  Merci de venir démontrer cette vaste collusion et corruption de big pharma avec les politiques....
                  et les enveloppes en papier kraft qui circulent lors des campagnes électorales...

                  Qu’est devenu ton article sur les dépenses pharaoniques du roquet national ???
                  disparu aussi vite qu’apparu....censure ? menace ? pressions ?.....


                  • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 12:36

                    pyralene,
                    non, il n’y a pas eu de censure,
                    j’ai commis l’erreur d’avancer d’une année l’épisode en question
                    mais comme l’épisode n’a pas été trop médiatisé, je pense qu’il fallait quand meme en parler,
                    il aurait fallu juste changer la date,
                    çà ne change rien au scandale qu’à été ce voyage.
                    d’autant que cette année, le voyage s’est déroulé aux antilles mais que malheureusement rien n’a filtré sur la facture.
                    l’article est sur centpapiers, après modification de la date.
                    à+
                     smiley


                  • Frabri 2 février 2011 12:30

                    La plupart des médicaments de l’industrie pharmaceutique ont des effets plus ou moins indésirables.

                    Parmi les alternatives il y a les médecines non conventionnelles ou il y a l’embarras du choix.

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_m%C3%A9decines_non_conventionnelles


                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 12:36

                      Frabri,
                      merci de ce conseil judicieux.
                      et merci d’avoir donné le lien.
                       smiley


                    • Clojea Clojea 2 février 2011 13:10

                      Salut Olivier. Excellent article. Tu fais bien de dénoncer les labos pharmaceutiques. Tout puissant ils sont, car ils ont le monopole sur les produits chimiques fabriqués, évidemment des brevets, donc beaucoup, beaucoup d’argent.
                      La santé des consommateurs passe au second plan.
                      Ne pas oublier que l’OMS dépend d’eux, et donc les ministres de la santé du monde entier, dépendent d’eux. Ils sont au ordre.
                      Un rappel, Bayer, Hoescht, BASF sont les trois sociétés qui ont été fondées en Allemagne à la suite de la fermeture d’IG Farben. C’était un cartel pétro/chimico/pharmaceutique allié au cartel Rockefeller. IG Farben a fabriqué le gaz Zyklon B qui servait à assassiner les juifs pendant 39/45. Les dirigeants de Farben ont été curieusement pas trop condamnés par le tribunal de Nuremberg, et même l’un d’eux s’est retrouvé cadre chez Hoescht.
                      Donc, pas de doute. Ces gens là ne produisent qu’une chose : Du pognon.
                      Tout dénoncement de ces crapules est nécessaire, et il faut le continuer.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 15:42

                        Clojea,
                        et encore,
                        il est probable que nous ne voyions que la part émergée de l’iceberg de ce Bigpharma,
                        le système est pourri de l’intérieur,
                        quand l’on songe qu’ils avaient réussi a interdire le livre de la pneumologue Irène Frachon citée dans l’article et que des juges n’avaient rien vu venir !
                        il y a tant de milliards en jeu,
                        nos santés ne valent rien en face de çà.
                         smiley


                      • mick_038 mick_038 2 février 2011 23:03

                        ça me rappelle quelque peu l’affaire du Dr Wouter Basson, aussi dit le docteur Lamort, qui a sévit en afrique du Sud, le papa officieux du sida, et l’initiateur de toutes les grandes épidémies mortelles qui ont ravagé l’afrique ces 30 dernières années. L’Afrique toute entière était son terrain de jeu, d’expérimentation, et ses recherches étaient financées par l’Europe, l’amérique du nord....
                        Le reportage avait été diffusé sur Arte, j’en ai pleuré quand je l’ai vu. Le procès a eu lieu, et un message a été envoyé à l’europe : « Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas ». Mais il a eu encore moins que pas d’écho dans la presse mondiale.....

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Wouter_Basson
                        http://www.bibliomonde.com/livre/mort-enquete-sur-bio-terrorisme-etat-en-afrique-du-sud-1403.html

                        Ames sensibles, s’abstenir.....

                        Un récent reportage sur Encyclopedia faisait intervenir un spécialiste français du monde médical, dont le nom ne me revient pas, qui faisait le point sur le monde pharmaceutique aujourd’hui... J’en ai eu le poil tout hérissé.
                        Il explique entre autre que Baxter a tout fait pour répandre une grippe mortelle en Europe (la fameuse grippe H1N1), notamment en envoyant des virus de grippe aviaire et de grippe A (cocktail encore plus explosif que du C4, un mélange des deux est mortel) à tous les labos européens par SIMPLE LETTRE POSTALE distribuée par les facteurs, au lieu d’utiliser les caissons isolants conventionnel, et que donc tout a été fait pour répandre une grippe mortelle, pour laquelle baxter avait évidemment un vaccin.....
                        D’après lui, tous les dirigeants de baxter devraient déjà croupir en prison, et le laboratoire baxter aurait dû être démantelé sans attendre....


                      • olivier cabanel olivier cabanel 3 février 2011 06:32

                        mick
                        oui, j’avais eu l’info, (docteur la mort) et j’avais envisagé d’en parler dans l’article,
                        mais il était déjà bien long,
                        je pense l’évoquer une autre fois,
                        merci de votre commentaire.


                      • mick_038 mick_038 3 février 2011 15:35

                        Si vous arrivez à tomber sur le reportage dans son intégralité, faites le moi savoir. Les versions que j’ai pu trouver sur le net ne dure qu’une vingtaine de minutes, mais la version complète dépasse les 2 heures, et bien des moments « embarrassants » ont été supprimés....


                      • slipenfer 2 février 2011 13:53

                        bon article

                        La colle médiatique appliqué sur les masques
                        de nos ministres est de mauvaise qualité et nous
                        voyons à présent leurs vrai visages.
                        Je leurs conseil la colle a poisson, sa pue
                        mais sa tien, et on pourra les sentirent de loin.

                        A priori les ministres ont le pouvoir incroyable
                        et mystérieux appelé LéGO-Transphormers du Lapin : légos
                        qui signifie :comme des briques.
                         Du sol au plafond ils peuvent être mis,on les mélanges
                        et change de place a volonté...
                        et du Blrec:Transphormers qui signifie : ou je suis,
                        je suis le meilleur et je sais tout.
                        Il semblerait même qu’ils soient capables de diriger
                        n’importe quel entreprise privé.

                        Je propose Bernard Tapi comme ministre de la santé
                         directeur de l’ Afssaps (Afffffffsssssssaps) a tes souhaits !!!!
                        et pdj d’ SANOFI-GLAXO.

                        Comme cela, la maladie sera plus gaie. smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2011 15:43

                          slipenfer,
                          il faut ouvrir ce lien
                          http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/02/02/01016-20110202ARTFIG00441-une-video-sm-egratigne-l-image-des-visiteurs-medicaux.php
                          proposé par pyralene,
                          il montre de quelle manière ils s’y prennent pour former leurs « visiteurs médicaux »
                          énorme.
                           smiley


                        • clostra 2 février 2011 20:51

                          oui l’AFFSSAPSS est un sigle qui s’éternue, c’est un comble ! nous rendre malades comme ça !


                        • Pyrathome pyralene 2 février 2011 14:59

                          Et voilà un journal hyper-subversif parlant des visiteurs médicaux....euh pardon, des corrupteurs médicaux...eux-mêmes corrompus et lobotomisés....par la mafia pharmaceutique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès