Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La prévention médicale

La prévention médicale

En 2011 les industries pharmaceutiques influencent trop les médecins vers la solution médicament. Les pharmaciens oublient même qu’il y a des effets secondaires dans la prise de médicaments en nous indiquant qu’ils sont sains. Ainsi moins de 3 % du budget santé de l’état est consacré à la prévention.

Les visiteurs médicaux sont le lien direct entre les industriels et les médecins. Il faut remplacer ce fonctionnement lobbyiste par une information militante basée sur les meilleurs cas de guérison. Cette information serait en lien direct avec les chercheurs disposant eux des dernières informations santé avec le protocole de diffusion aux patients. Les visiteurs médicaux porteraient cette information et deviendraient fonctionnaires. N'est-il pas réaliste de porter des informations utiles plutôt que des publicités ?

Aussi la première année de médecine n'est favorable qu'aux fils de médecins car trop difficile. Il faut mettre en place des diplômes progressifs mettant en valeur les qualités humaines du futur médecin.

Actuellement ceux qui ont des ennuis de santé doivent payer une partie des frais de ces ennuis, ceci sans être sûr d'être bien soignés car les hôpitaux publics sont surchargés. Ainsi quelqu'un de plus fragile doit payer des frais supplémentaires lorsqu'il tombe malade. N'est-ce pas aux biens portants d'être solidaires de ceux qui ont une vie difficile ? Il faut rétablir le système mutualiste tel qu'il existait avant. Ce système mutualiste était solidaire : Les biens portants se sentaient privilégiés et cotisaient pour ceux qu'il fallait écouter. Les personnes qui ont connus des problèmes savent comment éviter ce qu'ils ont vécu, peu après ou longtemps après.

Les infirmières connaissent beaucoup de vies et sont plus à même d'anticiper pour les biens portants. De mêmes des associations connaissent les pièges à éviter. Il faut que les infirmières notamment scolaires soient en lien avec les étudiants afin de leur indiquer les pièges à éviter à chaque année scolaire. Des appels à projet existent régulièrement en Poitou-Charentes afin de nous rendre autonomes en santé et en hygiène de vie. Les cantines sont au bio là-bas.

Le sport à l'école fonctionne sur la performance. Il faut de nouveau un sport loisir permettant de sentir son corps. En effet favoriser trop la motricité de nos muscles gêne notre perception corporelle. Certaines personnes solitaires ont une plus longue durée de vie que les couples parce qu'elles comprennent leur corps. Elles savent comment anticiper sur leur santé.

Avec les informations suffisantes et une hygiène de vie favorisée vers le mieux nous prenons alors conscience qu'anticiper est mieux que subir. Les médecins du travail nous informent régulièrement sur les pièges à éviter. Nous devenons responsables. Nous savons alors que notre santé est due essentiellement à notre environnement. Elle est ainsi dépendante de nos choix. Cette prise de conscience nous tourne alors vers ce qui se fait de mieux : Le pragmatisme qui est toujours difficile à comprendre car allant contre nos préjugés. Ce pragmatisme est utilisé par les meilleurs.

Nous fonctionnons alors en intelligence et attendons beaucoup des autres. L'humain veut en effet créer des merveilles avec presque rien. L'information prime et nous communiquons alors sur tous les pièges qui existent. Il faut savoir que beaucoup de cancers atteignent les plus jeunes. Notre espérance de vie est remise en cause. Informons-nous sur les sites participatifs et démocratiques !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • clostra 7 janvier 2011 13:17

    Oui, une révolution silencieuse est en train de se faire grâce à Internet.
    Méfions-nous de LOPPSI2 qui tentera par tous les moyens de préserver ce pan énorme de notre économie !

    Egalement parce que c’est de la Prévention en vision à long terme, nous ne devons pas oublier que nous restons de plus en plus totalement dépendants pour nous soigner.
    Apprendre - et c’est là où LOPPSI2 peut faire des ravages - à se soigner en connaissant les plantes par exemple, c’est être moins dépendant, plus autonome si d’aventure, volontairement ou involontairement venait une pénurie des médicaments de base.


    • ZEN ZEN 7 janvier 2011 15:07

      Coût des visiteurs (pardon, lobbyistes) médicaux : 35000 euros par médecin et par an, si je suis bien informé


      • brieli67 7 janvier 2011 16:24

        bien moins que celà......
        caché dans le R&D  :
        le budget recherche des labos, c’est de la poudre aux yeux !

        je déplore l’absence de références et de liens dans le texte de l’auteur.

        nombreux lieux communs
        alors pérorons pérorons ........... sans moi !

        En gros : les diverses politiques de prévention ( gratuites et imposées/proposées par l’Etat) une usine de gaz pas performante du tout !
        Comme laisait entendre mon mâitre Schaeffer : la meilleure des préventions pour l’individu c’est de changer de médecin !
        En mes trente ans d’exercices, que de changements ;
        Les Cancers digestifs régressent.... La raison : jeter les restes des repas et utiliser un frigo.
        Cancers de la prostate, Cancer de la thyroide ? Encore des cancers ? survie de 25-30 ans.
        Cancer de la peau ? c’est un phénomène physique local.

        Sous le « bon pour la santé » que de conseils, que d’aliments, d’eaux, d’airs, de légumes, de vins et de liqueur ..... dites en son nom !

        Ingrédients : pour 1 personne : 4 doigts de Cognac (ou Armagnac)+ 2 doigts de crémant de Loire. Verser directement dans une flute, le Cognac puis le crémant. Agiter doucement avec une petite cuiller. Savourer très lentement.

        c’est l’elixir Raspail !! vendu dans toute bonne pharmacie jusque dans les années 65/70


      • viva 7 janvier 2011 21:38

        Une belle inexactitude souvent entendus malheureusement.

        Les caisses d’assurances maladies n’ont jamais eu vocation a faire de la solidarité proprement dite, c’est une assurance comme les autres a la différence près qu’elle n’est pas privé elle était géré par les syndicats et les organisations patronales ? Tu cotises tu avais des droits ouverts.

        Comme pour toutes les assurances ,il y a des personnes qui vont en avoir plus besoin que d’autres en ce sens il y a une solidarité.
        Le système a commencé à déraper lorsque la sécurité sociale a été prise en main par l’état, a partir de ce moment là on a mis dans le système des personnes n’ayant pas cotisé ou ne cotisant pas. L’état à ensuite autorisé des réduction de cotisation.

        A partir de se moment là par la force des choses le système n’a plus été viable. Trop de monde a en bénéficier pour de moins en moins de cotisants, des honoraires de médecins décidés par le pouvoir politique et non plus par négociation entre les différents acteurs.

        La solidarité est du domaine de l’état et non pas de celui des assurances. La même chose a été faite avec les mutuelles avec l’invention de la CMU.

        Pourquoi ces décisions ? Cela avait l’avantage de transférer la solidarité, de l’impot vers les actifs donc moins d’impôt pour les plus riches.


        • Ariane Walter Ariane Walter 7 janvier 2011 22:25

          Excellent article. vous avez totalement raison.
          malheureusement pour beaucoup , faire de l’argent est la seule occupation intéressante...


          • Krokodilo Krokodilo 7 janvier 2011 22:40

            Il n’y a pas que les sites participatifs et démocratiques, ce serait comme dire qu’on ne trouve d’infos que sur Agora vox , alors que le bon y côtoie le pire, et que les journalistes demeurent les vrais auteurs de l’information. Les professionnels de la santé aussi peuvent faire un boulot en essayant de rester indépendants et objectifs. La revue Prescrire, seule indépendante des labos, a une partie de son site en accès libre. D’autres sites ou blogs de médecins sont honnêtes.


            • brieli67 7 janvier 2011 23:02

              Prescrire oui !!

              mais pourrait faire beaucoup mieux !
              trop iconoclaste ! c’est devenu une instance, une statue du Commandeur.

              Bien loin la pétillance, le côté Gavroche des années 80.
              C’est devenu sérieux, trop sérieux.... 
              Faudrait peut-être passer à une forme « Slow-food », plus interactive, plus festive.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès