Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La santé en bouteille

La santé en bouteille

C’est une banalité aujourd’hui d’acheter de l’eau en bouteille, malgré les pouvoirs publics qui nous affirment, péremptoires, que « l’eau du robinet » est bonne à boire, oubliant souvent qu’elle est riche en nitrates, lesquels sont dangereux pour notre santé…

Bien sûr, ces nitrates se trouvent au dessous de la norme, ce qui permet d’autoriser la vente de l’eau, mais ce serait oublier que la norme n’empêche pas le danger, et que ces nitrates, dès le premier microgramme, ont un effet néfaste sur notre organisme : plus leur nombre est important, moins notre sang pourra se régénérer.

Ces nitrates se transforment en nitrites au contact des sucs digestifs, provocant ainsi l’appauvrissement de notre sang. lien

Alors logiquement, à moins d’avoir une eau qui affiche « nitrates zéro », le consommateur préfère acheter de l’eau en bouteille, ce qui n’est pourtant pas sans danger, car si de nombreuses eaux en bouteille affichent une quantité de nitrate proche du zéro, d’autres risques existent

En effet, il n’y a hélas pas que le nitrate : il y a aussi les pesticides, et en 2012, le ministère de la santé à modifié la norme, en la rendant moins contraignante, afin de faciliter la commercialisation de l’eau.

Officiellement, au-delà de 0,1 microgramme par litre, l’eau ne pouvait être distribuée, mais grâce à la publication en février 2011 d’une instruction de la DGS (direction générale de la santé), la tolérance juridique est moins contraignante puisque de l’eau contenant 2 microgrammes au litre de pesticide atrazine est autorisée à la vente.

Ce qui a scandalisé, entre autres, le lanceur d’alerte François Veillerette, dénonçant une amélioration statistique de la qualité de l’eau, alors qu’en réalité elle est plus dangereuse et qui a déclaré : « cette amélioration en trompe l’œil n’est due qu’à une manipulation des valeurs de pesticides acceptées dans l’eau et pas à une véritable amélioration de la situation », et on sait aujourd’hui que pour dépolluer l’eau en France il faudrait débourser jusqu’à 847 milliards d’euros, ce qui par les temps qui courent n’est pas une bonne nouvelle. lien

Par contre, une substance qui est impossible à dépolluer, et qui se trouve maintenant dans nos fleuves, rivières, nappes phréatiques, s’appelle tensio-actifs : c’est le fameux agent de blanchiment dont la publicité prétend qu’il lave plus blanc que blanc…et qui fait que le touriste s’émerveillant de l’écume du bord des plages, ne sait pas qu’il s’agit en réalité de produits de nettoyage qui moussent à n’en plus finir. lien

Pas étonnant dès lors que le consommateur se tourne vers l’eau en bouteille.

Ce qui n’est pourtant pas sans danger, car il faut s’inquiéter de la qualité du plastique utilisé.

Au-delà du fait qu’il provoque une consommation de pétrole considérable, puisque ce plastique est issu du pétrole, (il faut 1,9 kg de pétrole brut pour fabriquer un 1kg de plastique PET, et pour faire une bouteille d’eau en plastique PET d1,5L, il faut 35 gr de plastique) (lien) pétrole dont notre économie est dépendante, c’est la formule chimique utilisée qui pose un problème.

Or pour connaitre la nature du plastique de ces bouteilles, il suffit de la retourner, et de s’attacher à décrypter les inscriptions qui y sont gravées.

PET ou PETE signifie que ces bouteilles peuvent libérer des métaux lourds, voire des substances chimiques affectant l’équilibre hormonal.

PVC ou 3V provoque les mêmes risques car 2 substances chimiques toxiques sont libérées.

PS libère des substances cancérogènes, et cette matière plastique est utilisée couramment pour fabriquer des tasses à café, et les sachets de restauration rapide.

Le plus dangereux des plastiques destinés à emballer la production alimentaire est le PC, il libère des substances chimiques BPA.

L’idéal serait le PEHD et les experts le recommandent, affirmant que c’est probablement l’eau la plus saine que l’on puisse trouver sur le marché, car ce plastique ne libèrerait quasiment pas de substances chimiques. lien

D’ailleurs ces emballages en plastique ne concernent pas que l’eau, puisqu’on avait appris en 2011 que les pots de Nutella contenaient du phtalate, cette substance chimique qui permet d’augmenter la flexibilité des matières plastiques, et qui migrent de l’emballage au produit. lien

Mais revenons à notre eau.

Il faut aussi évoquer « le résidu sec », dont la quantité est toujours indiquée sur les bouteilles, et qui doit être la moins minéralisée possible, si l’on ne veut pas trop abimer ses reins.

Le chiffre ne doit pas dépasser 300 mg par litre, l’idéal étant qu’il soit inférieur à 100 mg. lien

Alors quelles solutions nous reste-t-il ?

Il resterait pourtant un espoir, grâce à une découverte relativement récente.

C’est grâce à un diamant, issu des couches profondes de notre planète que cette découverte a été faite.

En effet, d’après le géochimiste Graham Pearson, la plupart des diamants se forment à des profondeurs d’environ 150 à 200 km, mais d’autres sont issus d’une région du manteau terrestre appelée zone de transition, située entre 410 et 660 km de profondeur.

Or, en étudiant les impuretés de ce diamant de 0,09 grammes, preuve à été faite de l’inclusion de ringwoodite dans celui-ci révélant ainsi la présence d’eau à cette profondeur. lien

En effet, des scientifiques ont découvert un immense réservoir d’eau, contenant 3 fois plus d’eau que tous les océans réunis de la planète, lequel se situerait à une profondeur entre 320 et 640 km sous la croute terrestre.

Cette équipe de chercheurs, sous la houlette du minéralogiste Steven Jacobsen, travaillant à l’université de Norhwestern, aux USA, ont en effet apporté les preuves de l’existence de ce réservoir d’eau, emprisonné dans une cavité composée d’une roche sous haute pression appelée ringwoodite.

Utilisant un ensemble de 2000 sismographes destinés à étudier de quelle façon les ondes sismiques se déplaçaient à l’intérieur de la terre, ils sont donc arrivés à cette conclusion. lien

La bonne nouvelle est que cet « océan » est bien mieux là où il se trouve, car, si cette eau venait à la surface, il ne resterait plus sur notre planète que les sommets de quelques montagnes. lien

Et puis, de là à imaginer pouvoir un jour récupérer cette eau, eau dont on ne sait pas si elle serait potable, il y a une marge, car il ne s’agit pas réellement d’un « océan souterrain », puisque cette eau est incorporée aux minéraux de la roche…(lien) et pour l’instant, il nous faut nous contenter de notre eau, sachant qu’au fil des années, elle est, comme on le sait, de moins en moins potable.

Alors, à part habiter la vallée de Hunza, en Himalaya, où l’eau serait d’une qualité incomparable, au point qu’elle fait des centenaires, (lien) il serait grand temps de se préoccuper de la qualité de notre eau, et surtout de cesser de la gaspiller.

Bien sûr, chacun sait que les 4/5ème de la surface de notre planète sont de l’eau, ce qui représente tout de même 1,35 milliards de km3, sauf qu’une fois enlevé l’eau salée des mers, il ne reste plus que 0,6% de cette quantité…et une fois otée l’eau qui ruisselle, rejoignant fleuves, rivières, et mer, enlevant aussi l’eau qui s’évapore, il ne reste plus que 35 000 km3 d’eau pour toutes les espèces vivant sur notre planète, plantes y compris.

Pour rester en bonne santé, il faudrait boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour, en dehors des autres boissons. lien

Un américain utilise pour sa consommation 4000 litres d’eau par jour, un français 1875 (lien), et un hindou ou un chinois 1000…que se passera-t-il si chaque être humain se met à consommer autant qu’un américain ?

Et puis l’agriculture intensive, avec 70% de la consommation, reste le plus gros consommateur d’eau : il faut 5000 litres d’eau pour produire 1kg de riz... (lien) et la production d’un kilo de bœuf nécessite 15 500 litres d’eau. lien

Il serait donc temps de mettre en œuvre des mesures sérieuses pour protéger ce trésor qu’est l’eau potable, mais ça ne semble pas pour l'instant préoccuper sérieusement grand monde.

Comme dit mon vieil ami africain : « fais du bien à ton corps pour que ton âme est envie d’y rester ».

L’image illustrant l’article vient de www.developpementdurable.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

A l’eau, au secours

L’avidité au pouvoir

La grande bleue lave plus blanc

J’ai découvert l’eau de jouvence

Qu’est-ce qu’on déguste

Enfumés par le saumon

Du round up aux OGM

Globalement mauvais

Je vais vomir un peu et je reviens

Les abeilles ont le bourdon

La planète des singes

Dans le secret des labos noirs

Arrêtez la Terre , je veux descendre !

A l’oreille des feuilles

La faim du monde

Les vilains secrets du terroir

Les microbes auront le dernier mot

Monsanto, un cadeau empoisonné

Alimentaire, mon cher Watson

Les larmes du paysan

Menace sur le BIO

Le jardin extraordinaire

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

OGM, l’Amérique s’inquiète

L’amarante, plante espiègle

Les mâles se font la malle

Où sont les hommes ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2014 10:21

    Par expérience, lorsque je buvais l’eau de robinet, j’étais tout le temps malade, pas grand chose, mais, comme on dit, patraque, des rhino à tout bout de champ, un état de fatigue permanent.

    Pourtant les analyses de l’eau, affichée en mairie, étaient bonnes même si parfois, j’apprenais 6 mois plus tard, que quelques toxiques avaient atteint la limite légale comme le trichlo, par exemple.

    Depuis que je bois de l’eau de source en bouteille, ça va plutôt bien sauf que ma confiance envers l’état pour la surveillance sanitaire est tombée à zéro.

    Modifier les normes en fonction du seul intérêt des multinationales, comme cela a été fait par Bachelot, est un crime contre les citoyens.

    J’avais évoqué ce problème avec l’un des ingénieurs chimistes, fonctionnaires chargés de la surveillance dans un coin de France que j’avais rencontré par hasard. Il m’a regardé comme si j’avais pissé sur ses chaussures.

    J’ai compris que le problème était tabou, qu’il ne fallait pas en parler un peu comme les conséquences du nuage de Tchernobyl sur les thyroïdes de milliers de personnes sur lesquelles aucune étude épidémiologique n’a été faite.


    • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2014 10:27

      Une erreur s’est glissée dans l’article. La consommation d’eau par jour, telle qu’indiquée par le lien, est de 165 litres.


    • foufouille foufouille 2 octobre 2014 10:38

      « Une erreur s’est glissée dans l’article. »
      c’est pas possible
       smiley


    • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2014 11:07

      @foufouille

      Subrepticement, en plus  smiley


    • foufouille foufouille 2 octobre 2014 11:12

      c’est le lien qui s’est transformé tout seul, voyons

       smiley


    • Fergus Fergus 2 octobre 2014 16:45

      Bonjour, Daniel.

      Pour ma part, je n’ai jamais de ma vie bu autre chose que l’eau du robinet, y compris durant mes 10 ans passés dans le Finistère où l’on trouve l’une des plus grosses densités d’élevages de porcs. Et curieusement, je suis en pleine forme, à tel point que je ne vois un médecin qu’environ une fois tous les 10 ans, et encore !

      Comme quoi, il existe des différences entre les individus, et elles ne sont pas forcément liées à l’eau qu’ils boivent.


    • Daniel Roux Daniel Roux 2 octobre 2014 17:50

      Bonjour Fergus

      Pas de gastro, de rhino, de crampes ? Oui, c’est curieux, les effets druidiques du cidre sans doute.


    • Fergus Fergus 2 octobre 2014 19:32

      @ Daniel.

      Eh non, rien de tout cela ! Et je ne fréquente pas les druides. Quant au cidre, j’en bois peu, lui préférant le vin, les jours de bombance uniquement, et avec modération, cela va de soi !

      Bonne soirée.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 19:35

      daniel roux

      non, il n’y a pas d’erreur,
      vous faites une confusion entre l’eau que l’on boit, et celle que l’on utilise,
      le chiffre donné dans l’article est bien juste, regardez bien le lien, au début de l’article proposé.

    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 19:36

      foufouille

      non, il n’y a pas d’erreur,
      vous faites une confusion entre l’eau que l’on boit, et celle que l’on utilise,
      le chiffre donné dans l’article est bien juste, regardez bien le lien, au début de l’article proposé.

    • foufouille foufouille 2 octobre 2014 20:02

      "En France, chacun d’entre nous a consommé en moyenne 165 litres d’eau par jour, tous usages confondus. Soit 60 225 litres sur l’année ! mais si on prend en compte toute l’eau consommée par habitant (eau virtuelle), le volume d’eau par personne est de 1875 m3 par an et près de 0,7 litre par seconde (compteur)."
       virtuel ça n’esxiste pas. sinon il y aurait plus d’eau sur terre. fais le meurice, si tu veut


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 20:27

      foufouille

      vous ne comprenez pas la différence entre l’eau utilisée (cuire les aliments, prendre une douche, laver sa voiture etc) et l’eau qui est bue ?
      ça me parait pourtant pas très compliqué à comprendre ?

    • foufouille foufouille 2 octobre 2014 20:32

      "En France, chacun d’entre nous a consommé en moyenne 165 litres d’eau par jour, tous usages confondus. Soit 60 225 litres sur l’année ! mais si on prend en compte toute l’eau consommée par habitant (eau virtuelle), le volume d’eau par personne est de 1875 m3 par an et près de 0,7 litre par seconde (compteur)."
       fais le meurice, si tu veut
      165 litres d’eau par jour, tous usages confondus


    • Alex Alex 2 octobre 2014 11:18

      Conseils
      Buvez de l’eau ferrugineuse de couleur rouge vendue dans un emballage écolo : bouteille de verre fermée par un bouchon de liège. On trouve d’excellentes sources en Bordelais et en Bourgogne.
      Alternative : l’eau pétillante du Champenois,
      Pour une longévité exceptionnelle, l’eau de Vie est préférable à l’eau de Là.
      Une variante bon marché : l’éco-l’eau.
      Dans tous les cas, ne buvez ni sale eau, ni l’eau rance d’Arabie vendue à la Mecque.


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 13:02

        Alex

        vous auriez été un parfait collaborateur de l’almanach Vermot/
        sale eau... l’eau rance d’arabie...
        mais qui pourrait vous le reprocher ?
         smiley

      • gabin 2 octobre 2014 13:52

        Le toubib m’a dit de beaucoup boire.


        Hips !

      • foufouille foufouille 2 octobre 2014 11:19

        "cette scène jouée pour les besoins d’un film à venir, la lavandière étant comédienne, pourrait devenir réalité demain, car la mousse elle, est bien là, et vient des détergents de nos lessives."
        lien bizarre


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 octobre 2014 11:25

          Slu O,
          n’ai pas ouvert tes liens, peut être y es il ? http://www.youtube.com/watch?v=XItd_13Y6Zg Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un puits chez soi, comme ma pomme et en suis friand, trois tasses pleines en permanence dans ma Grand’maison et en bois dix fois par jour à chaque fois que je passe devant. En cherchant le diamant ils ont trouvé l’eau et maintenant nous la vendent au prix du diamant, c’est pas beau ça... ? Comme le tabac au prix du caviar ou de la truffe ( 6OO euros du kilo sans les emballages.)
          Tu es un diamant pour nous.


          • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 13:05

            merci Lisa

            vendre l’eau au prix du diamant, c’est en effet peut être ce qui nous attend.
            joli rapprochement...
            merci aussi d’avoir fait ce curieux parallèle entre le prix du tabac et celui de la truffe.
            serions nous donc tous des truffes ?
             smiley

          • JL JL 2 octobre 2014 11:32

            Les bouteilles plastiques sont-elles dangereuses ?

            1 PETE ou PET : Polyéthylène Terphthalate
            Utilisations courantes : bouteilles d’eau minérale et de jus de fruits, emballages jetables de toutes sortes (boîtes pour salades, plateaux de présentation), emballages résistants au four, emballages de cosmétiques.

             

            2 HPDE : Polyéthylène de haute densité (Pehd)
            Utilisations courantes : bouteilles de lait, bouchons vissés, flacons pour cosmétiques, jouets, ...

             

             

              

             3 PVC ou V : Polychlorure de vinyle
            Utilisations courantes : boites alimentaires, bouteilles d’eau minérale, films alimentaires, flacons, jouets.
            Le PVC est considéré comme un matériau à la fois dangereux pour l’environnement et la santé. Il contient du DEHA. Les produits en PVC éliminés dans les décharges contribuent certainement à la formation de dioxines et de furanes lors d’incendies accidentels des décharges. Le plomb, le cadmium ou les composés organostanniques sont des substances toxiques couramment utilisées comme stabilisants dans les PVC  ; les phtalates sont des substances toxiques couramment utilisées comme plastifiants.

             4 LDPE : Polyéthylène basse densité
            Utilisations courantes : barquettes, films alimentaires, flacons, jouets, sacs congélation, sacs poubelles

             

             

             

             5 PP : Polypropylène
             Utilisations courantes : barquettes (beurre, margarine), pots de yaourt, biberons

             


            • JL JL 2 octobre 2014 11:33

              6 PS : Polystyrène
              Utilisations courantes : couverts et verres en plastique, emballages alimentaires (pot de yaourt) emballage pour les oeufs... Le styrène est considéré comme toxique pour le cerveau et le système nerveu chez les ouvriers exposés à long terme à cette substance. Des effets indésirables sur les globules rouges, le foie, les reins et l’estomac ont été relevés11.

               

              7 Other : Autres, habituellement du polycarbonate
              Utilisations courantes : récipients alimentaires (bouteilles de ketchup...), biberons, les bouteilles en plastique de 20 litres, gourdes, gobelets en plastique rigides. On trouve du bisphénol A dans cette catégorie de plastiques. 
              Les bouteilles contenant du bisphénol A sont habituellement rigides, translucides et colorées. 


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 13:06

              merci JL

              complément d’article indispensable.

            • Garance 2 octobre 2014 11:56

              Cabanel


              On reste sur notre faim après avoir lu votre article

              Pour étancher notre soif de savoir : quelle marque de bouteilles d’eaux nous conseillez-vous ?

              Perso : je bois de l’ Evian

              C’est grave docteur ?



              • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 13:09

                Garance

                évian ? ou thonon... faut voir.
                regardez l’étiquette, c’est écrit en tout petit, mais on arrive quand même a lire ...
                mon conseil ?
                choisir les bouteilles en plastique les moins dangereuses... avec une eau faible en pesticides, et en nitrates...
                ou alors avoir la chance, comme certains, d’avoir une source, non polluée...
                 smiley

              • bernard bernard 2 octobre 2014 17:37
                @ Olivier

                « L’idéal serait le PEHD et les experts le recommandent, affirmant que c’est probablement l’eau la plus saine que l’on puisse trouver sur le marché, car ce plastique ne libèrerait quasiment pas de substances chimique »

                C’est le « quasiment pas » qui est inquiétant.
                « Quasiment pas », ce n’est pas...pas du tout
                « Quasiment pas », c’est donc un petit peu...
                Mais qu’appelle t-on un petit peu ?
                A partir de quelle dose est-ce un petit peu...ou quasiment pas ?

                 smiley smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 17:52

                bernard

                le lien affirmait que ce plastique ne libérait pas de substances chimiques, et j’ai pris la responsabilité de mettre ça au conditionnel, en ajoutant « quasi pas »...
                je pense que l’idéal, c’est bien sur le verre...recyclable à l’infini... mais bien sur, pour la commercialisation ça intéresse moyennement les producteurs... hélas !

              • bernard bernard 2 octobre 2014 18:06
                @ Olivier

                « Un américain utilise pour sa consommation 4000 litres d’eau par jour, un français 1875 (lien), et un hindou ou un chinois 1000…que se passera-t-il si chaque être humain se met à consommer autant qu’un américain ? » (sic)

                Le lien précise que la consommation pour un français est de 165 litres d’eau par jour, pas 1875 (qui est la conso moyenne en m3 par an)

                 smiley smiley 

              • howahkan howahkan Hotah 2 octobre 2014 12:01

                salut..après plein d’essais divers j’ai essayé ce systeme....c’est en Anglais ....fini les maux de ventre ...faut lire tout ce que ça enlève...
                l’achat premier coûte environ 350 a 300 Euro ,filtres noir du haut environ 130 euro et blancs du bas , 80 euro
                mais un bon bricoleur peut juste acheter les filtres et monter son système sans problèmes,

                le filtre du haut dure environ 4 à 5 ans selon usage, il se nettoie avec un éponge grattoir. quand le débit ralenti de trop ..lire tout ce qu’il enlève dans le lien que j’ai mis.

                le filtre du bas n’est pas obligatoire ,mais ici ou je suis en Irlande il enlève la fluorine et autres éléments indésirables.. pour nous 5 il dure environ 9 à 12 mois..selon le nombre de litres...à calculer donc sur une semaine ou un mois pour savoir

                Après 2 ans d’usage.....il n’y a pas photo ..les gastro à répétition ont disparu.....
                .


                • Garance 2 octobre 2014 12:35

                  Hotah


                  Heureux homme ; vous vivez en Irlande

                  Ces folles dépenses ne nous sont plus possibles à nous pauvres socialisés de frais (2 ans et demi)

                  Notre Pépére est content de lui : les yeux dans les yeux il table sur une croissance de 1 % en 2015

                  Alors pensez donc : un investissement d’un RSA pour s’équiper et ce pour boire de l’eau : ce n’est plus dans nos possibilités ni même dans nos espérances

                • howahkan howahkan Hotah 2 octobre 2014 12:58

                  comme dirait Soral la gauche est la pire saloperie qui existe aujourd’hui ..bien sur il n’ y est question ni de gauche ni de socialisme....dans cette gauche invention sioniste du 18eme encore bien sur..enfin pour moi..

                  la fausse barbe gauche droite a sauté....Le PS ou parti sioniste rejoint l’ umps sioniste elle aussi..le reste est de l’imaginaire..
                  bizarrement si on ôte l’accent de l’ ump..ça donne lump, qui veut dire tumeur entre autre en anglais, mais genre grosseur qui devient cancérigène..amusant !! et si vrai .

                  cela dit...le système berkey c’est un choix valable sur la durée....il y en a sûrement d’autres...
                  sur le site chinois aliexpress il y a peut être des systèmes moins chers...a voir...

                  on y trouve des smartphones samsung S5 à 70 Euro en plus ils marchent , ils sont vendus entre 450 et 700 en magasins....quand on pense que le gars gagne encore sur ce prix.....on se dit qu’un tel haut de gamme coûte environ 20 euro..prix d’usine..ça devrai être pareil pour les filtres je pense..

                  des lors on comprend pourquoi la chine...........

                  bien ou pas ,smartphone ou pas,scandale des minerais rares volés aux africains et autres qui composent ce produis n’était pas pas le propos ici..

                  L’Irlande pour le moment , très bien pour nous oui........


                • vesjem vesjem 3 octobre 2014 09:31

                  @hotah
                  merci pour le commentaire et pour le lien
                  j’ai utilisé un filtre « brita » au charbon pendant quelques temps , avant de me rendre compte des bactéries et mousses vertes qu’il me faisait ingurgiter


                • gogoRat gogoRat 2 octobre 2014 12:15

                   Juste pour taquiner : 
                  « PS libère des substances cancérogènes »   !!

                   avoir vs être :
                  «  fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester ».
                  omment

                   Promis : je ne boirai plus d’eau !
                   ( même si je me contente de tirer la chasse 4 fois par mois, Veolia me colle un hussier aux basques, parce que relever le compteur c’est trop compliqué, et qu"il faut avoir la foi en leurs statistiques de consommation _ Vu cette logique, comment faire confiance en leur eau au point de se mettre à en boire ? Veolia je ne boirai pas de ton eau ! même si je ne sais où retrouver les fontaines d’antan )


                  • soi même 2 octobre 2014 13:23

                    Bonjour à Tous,

                    Le débat sur l’eau est une véritable pomme de discorder :
                    .

                    http://www.youtube.com/watch?v=R-_wtsB7bWk
                    .

                    http://today.wecook.fr/3-raisons-pas-boire-leau-en-bouteille/
                    .

                     eaux en bouteille où eaux du robinet, et bien cela va aboutir à un débat au combien contradictoire sa purification !
                    .

                    http://www.biosoma.fr/EauSaine/html/Dossiers/Dossiers-EauAlimentEtSourceDeVie.html
                    .

                    Et pour rêver cette expérience prometteuse pour ceux qui connaisse qu’il y a aussi des méthodes hétérodoxe qui peut déterminé du façon sur la qualité de l’eau 
                    .

                    http://www.youtube.com/watch?v=1Ra_7Li1ZBM
                    .

                    http://www.navoti-shop.com/article/33-leau-et-la-lumiere-la-depollution-de-nos-eaux-internes


                    • soi même 2 octobre 2014 15:01

                      @Constant Danslayreur 3 ; ne te fatigues pas c’est un club d’adepte qui privilégie l’ostracisme !

                      Serrais tu, toi aussi pris pour un Troll par Maître Cabanel ?

                       smiley


                    • soi même 2 octobre 2014 15:05

                      Une surprise en te répandons mon pseudo et son titre résume bien la question sur l’Eau §


                      La santé en bouteille par soi même  !

                       smiley


                    • soi même 2 octobre 2014 15:05

                      Une surprise en te répondants mon pseudo et son titre résume bien la question sur l’Eau §


                      La santé en bouteille par soi même  !

                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2014 19:26

                      constant

                      mais non restez !
                       smiley

                    • foufouille foufouille 2 octobre 2014 14:07

                      c’est en comptant la pluie. le kilo consomme moins d’eau dans le désert


                    • foufouille foufouille 2 octobre 2014 14:36

                      La production française de « gros bovins finis » a augmenté en 2011, mais a chuté (de 6%) de 2011 à 2012 (moins de 1,35 million de tonne équivalent-carcasse en 2012
                      2.09 10²13 litre d’eau consommé
                      Selon la FAO, plus de 66 millions de tonnes de viande bovine devraient être produites en 2010, soit plus de 2100 kilos par seconde.
                      1.023 10²15
                      Les océans et les mers contiennent 1 385 990 800 km3 d’eau.
                      1,385 10²24 litre d’eau

                       

                      L’eau douce


                       

                      Il y a 35 millions de km3 d’eau douce dans le monde mais près de 70 % se trouvent sous forme de glace et 30 % sous la terre.

                      si on compte le reste ..........
                      si quelqu’un veut faire le calcul


                    • philippe913 2 octobre 2014 15:32

                      oui, du coup ce sont des chiffres très tendancieux, on a l’impression que toute cette eau est consommée pour faire de la viande alors qu’il n’en est rien,
                      C’est simplement la flotte qui tombe sur les champs qui servent à nourrir le bétail (+ celle pour les abreuver, mais c’est marginal).
                       Alors que la grande majorité de cette eau n’est pas absorbée par les plantes mais repart d’une manière ou d’une autre. De plus, celle qui est absorbée, elle n’est pas « consommée » de manière définitive, les céréales qui sont mangées sont ensuite excrétées, et toute cette eau retourne à la terre, ces chiffres énormes n’ont pas de vraie signification s’ils sont balancés tels quels.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès