Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La sécurité des patients avant tout !

La sécurité des patients avant tout !

JPEG « Le Docteur Péquignot chef du service de SSR gériatrique des Hôpitaux de Saint-Maurice a été mis en examen le 26 mars 2014 suite à une plainte déposée par M. Fréchou, Directeur de son établissement. »

Ce docteur est convoqué le vendredi 7 novembre 2014 à 13 H 30 au tribunal correctionnel de Créteil.

D’un côté vous aurez tous les défenseurs du service public de santé, des syndicats, des organisations professionnelles de santé comme le SMG et de l’autre les adeptes de la loi du silence.

En effet, de quoi s’agit-il ?

Le dimanche 9 septembre 2013, vers 14 heures, l’interne demande qu’un bilan sanguin d’une patiente-dont l’état de santé devient alarmant-soit adressé en urgence au laboratoire du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil.

Malheureusement, l’unique ambulancier de garde avait été envoyé avec l’ambulance pour aller chercher le directeur à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Suite à ce dysfonctionnement-le mot est faible- constaté, le Docteur Pérignot envoie un mail le 13 septembre à ses collègues pour souligner « une utilisation par le Directeur des moyens des patients pour son confort au détriment de leur sécurité » 

Une plainte déposée par le Directeur contre le Docteur Pérignot et ceci pour « diffamation publique contre un agent de l’Etat » entraîne une mise en examen du médecin.

Le lendemain de la mise en examen du Docteur Pérignot, c’est la consternation puis une mobilisation des syndicats SUD et CGT des Hôpitaux de Saint-Maurice, du SNPHARe (Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateurs Élargi)et de l’intersyndicale AVENIR HOSPITALIER.

Un comité de soutien, regroupant de nombreux membres du personnel médical et non médical est constitué.

L’émotion dans le monde médical est forte, le communiqué de presse du SMG explique clairement et sans ambages la situation :

 « Le directeur avait utilisé à des fins personnelles l’ambulance et l’ambulancier de garde ce jour-là. Il est inadmissible que dans un hôpital, le confort d’un agent administratif prime sur la sécurité des patients. Cette situation relève du détournement des moyens mis à disposition des patients et de la non-assistance à personne en danger. Nous demandons expressément la relaxe du Dr Péquignot et la mise en examen du plaignant, le directeur… »

Soutenons le Dr Pequignot !

La priorité doit aller aux patients et non au confort du Directeur !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • njama njama 4 novembre 2014 16:13

    Ben en voilà un pataquès digne de feu l’administration soviétique !
    Je suis quand même très surpris que l’on mobilise une ambulance (faite pour transporter des personnes théoriquement) pour aller porter des échantillons de prélèvements sanguins ou autres dans un labo, alors qu’un simple véhicule de service pouvait assurer cette livraison, par ailleurs à bien moindre coût.
    y-a peut-être magouille derrière ça pour faire racker la sécu (?)
    Par ailleurs tous les labos de biologie ont au moins un véhicule de services également pour aller faire (ou recueillir) des prélèvements. Le labo a-t-il été sollicité pour satisfaire cette urgence ?

    Voudrait-on nous faire croire que les hôpitaux de Saint-Maurice n’auraient qu’un seul véhicule de service ?

    Que l’ambulance aille chercher le directeur à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle est une autre question, les taxis ça existe et le directeur pouvait faire passer en note de frais.
    Si une ambulance n’est pas un taxi ...
    une ambulance ce n’est pas une camionnette de livraison !


    • njama njama 4 novembre 2014 16:22

      Cette histoire ressemble à un règlement de compte entre le chef de service Pérignot et le directeur de l’hôpital ...


      • Féraud 4 novembre 2014 17:21

        Les hôpitaux utilisent les ambulances pour tout ce qui touche les prélèvements et analyse surtout qu’il n’y a pas d’autres véhicules le dimanche.


        • njama njama 4 novembre 2014 18:32

          trop bête cette histoire, surtout que Saint-Maurice 94410 à Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil 40 Avenue de Verdun, 94000, 2,7 km de distance seulement, 9 mn en voiture (source Mappy)
          trop bête d’aboutir devant un TGI quel que soit le jugement, ça va encombrer un peu plus la justice, mais le cas de figure pourrait servir de cas d’école pour remettre à plat d’une manière générale pour tous les hôpitaux les procédures de transferts des prélèvements et autres colis médicaux
          l’ambulance aurait pu être en cours d’utilisation, en panne, ou accidentée ... et il aurait fallu attendre, ou trouver un plan B
          ça peut soulever aussi des questions, comme celle de l’utilité réelle d’une « ambulance » pour ce genre de logistique ?


          • Alren Alren 4 novembre 2014 18:40

            Je ne comprends pas que des gens aient pu s’opposer à cet article : approuvent-il ce directeur de service public de penser que ce service est à son service ?

            On se croirait revenu avant 1789, au temps des « monseigneurs », puisqu’au lieu de se faire tout petit pour cet abus manifeste, c’est lui qui traîne en justice un confrère, responsable, lui !

            • christian pène 4 novembre 2014 19:14

              l’insécurité des patients est organisée par l’État républicain avec la médecine allopathique comme levier : elle est incapable de soigner définitivement les malades , induit des effets indésirables , IN-DÉ-SI-RA-BLES que VOUS acceptez....et que VOUS payez au prix fort

              l’État voyou n’enseigne que la médecine allopathique dangereuse , et brime TOUS qui s’opposent à lui avec comme leviers l’académie de « médecine » et le conseil de l’ordre qui sont mes ennemis intimes car dangereux et pourris......de connivence avec les labos.......

              le sieur CHALOT nous a habitués à travestir la vérité , ICI avec ses comparses des syndicats SUD, CGT et SMG : chez les individus de « gauche », le mensonge c’est naturel.......c’est Tonton LÉNINE qui l’a enjoint........

              le syndicat SMG a tout récemment manifesté son mécontentement suite à des projets ministériels , mais QUI il y a DES décennies a accepté la convention scélérate ?est-il justifié de se plaindre maintenant de ce qui leur tombe sur la tête ? et le règne de Bachelot ????????? ......avec son affaire ubuesque de médecin traitant  : QUI a protesté ? et le vaccin anti-H1N1 pur gaspillage suite à une hystérie dont VOUS VOUS souvenez ?

              le drPérignot a peut-être eu raison mais l’indignation des seules syndicats de gauche est suspecte......


              • njama njama 4 novembre 2014 21:05

                vous êtes « hors sujet » christian pène
                comme vous êtes assez lamentable de mouliner vos exaspérations sur la gauche comme si elle pouvait être responsable de toutes les dérives administratives, insuffisances, politiques, sociales ou autres misères ...
                Bachelot est de gauche ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès