Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le ballon de rouge quotidien serait cancérigène ?

Le ballon de rouge quotidien serait cancérigène ?

Un rapport très médiatisé pointe du doigt la consommation quotidienne et modérée de vin qui serait cancérigène. Une lecture détaillée du rapport officiel qui sous-tend cette affirmation montre qu’elle ne repose sur rien de solide. 

Depuis quelques jours, on lit partout que boire un verre de vin par jour est cancérigène. Diable ! Après avoir porté aux nues le "french paradox", faible risque cardiovasculaire associé à la consommation de Bordeaux, voilà que les médecins nous demandent de choisir entre infarctus et cancer.

Etonné par cette histoire, j’ai un peu creusé.

L’affaire vient du grand INCA en personne (Institut National du Cancer français), et de la Direction Générale de la Santé assistés d’une flopée de scientifiques. Le tout s’appuie sur une énorme bibliographie et un rapport d’allure respectable. Bref, voila qui paraît solide et tous les journalistes ont repris en coeur l’information.

Voyons le rapport : http://tempsreel.nouvelobs.com/file/642367.pdf

En creusant, on trouve facilement l’erreur, qui est un cas typique d’emboîtement tel que décrit dans l’éclatement de la bulle médicale, déjà publié sur Agoravox (mis à jour sur Knol depuis).

Il est précisé page 16, dans le tableau qui montre le risque attribuable à un verre par jour : "Une augmentation de risque de cancers de 10 % pour les sujets consommant un verre par jour correspond à un risque relatif estimé de 1,10. Une consommation d’un verre par jour correspond aussi bien à une consommation journalière d’un verre qu’à une consommation de sept verres une fois dans la semaine (pendant une soirée le week-end par exemple)."

Auparavant, on nous précise que tout est calculé en "équivalent alcool". Un verre de vin rouge peut être en fait un verre de 3cl de Ricard pur.

Donc, les faits montrent un lien statistique entre une cuite hebdomadaire au pastis ou à la vodka et les cancers de l’oesophage, et cela devient dans le résumé "Un ballon de rouge par jour donne le cancer".

Imaginez qu’un journal titre "Les coiffeurs mangent des enfants". Etonné, vous creusez un peu pour découvrir qu’en fait de coiffeurs, ces sont les mammifères carnivores en général, dont font partie les coiffeurs, et que les bébés sont pris au sens large pour les jeunes animaux. Nous sommes exactement dans le même type de manipulation de l’information.

Indépendamment de ce raccourci audacieux, le lien causal est présenté comme "convaincant". Sachant qu’il n’y a aucune étude prospective (fiable), mais des liens statistiques ou quelques études cas-témoin, ce "convaincant" est très exagéré. Il est tout à fait possible que les gens qui ne boivent pas du tout de vin ou d’alcool mènent par ailleurs une vie plus saine qui explique leur moindre risque de cancer  : sport, aliments bios et plus sains en général, moins de tabac. Même si ces éléments sont censés être corrigés dans les études, il est impossible d’être certain d’avoir tout pris en compte.

Un des grands pièges de l’épidémiologie, science descriptive, est de croire qu’un lien statistique est un lien causal. Par exemple, les voitures rouges provoquent plus d’accidents que les blanches. Ce lien n’est pas causal. C’est la personnalité du conducteur des voitures rouges qui est en cause, et non la peinture. 

La confusion entre le lien statistique et la relation de cause à effet est un des principaux pourvoyeur d’informations médicales fausses.

Ces experts nous désinforment. Du fait de l’effet protecteur cardiovasculaire potentiel du verre de rouge quotidien (sur des bases tout aussi floues), il n’est pas exclu que l’INCA et la DGS participent à une dégradation de la santé publique.

L’effondrement de la crédibilité des experts devient un phénomène scientifique préoccupant.

L’auteur précise qu’il n’a aucun lien d’intérêt avec les alcooliers.


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (125 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • pierrarnard 19 février 2009 11:42

    le pavé est lancé, dans un mois il y a augmentation des taxes sur le vin pour sauver d’eux meme les pauvres français incapables de gerer leurs addictions....
    Faut bien trouver des sous pour payer ceux qui font la crise...
    Encore le captalisme du désastre en pleine action....


  • pierrarnard 19 février 2009 12:35

    Non monsieur.
    Le capitaliste il fait payer les choses au prix que le client est pret a les payer pour augmenter ses marges (tout en reduisant les couts de production).
    On peut ainsi augmenter le pinard sans en baisser significativement les bénéfices meme si la consommation baisse (voir le tabac).
    Et augmenter les médocs et le déremboursement en faisant croire encore au bon peuple que c’est pur son bien, sinon il n’aura plus de sécu.

    Nous sommes gerés par des financiers, ce qui compte c’est d’augmenter le volume de richesse produite.

    Pour un financier, 1 million de marge sur une bouteille ou un euro sur un million de bouteilles, ça fait toujours un million pour investir dans les subprimes....et c’est uniquement ça qui compte et nous met royalement dans la m.....aujourd’hui.


  • Jason Jason 19 février 2009 13:20

    @ Actias "Le but utilme du capitalisme, est, et restera, la consommation ..."

    Non, je ne suis pas d’accord. Contrairement à votre remarque les actifs financiers ne se consomment pas. Ils transitent, et sont parfois détruits, il est vrai. Le but ultime du capitalisme est la captation du surplus (sous forme de capital, mais parfois en nature) qui résulte d’une transaction, laquelle est basée sur la valeur éminemment subjective des biens échangés tels que marchandises, actifs financiers, emprunts, brevets, etc. Le capitalisme est basé sur la CROYANCE en la valeur des biens. Et cette croyance est véhiculée par l’information et par l’asymétrie qui l’accompagne toujours. De cette asymétrie et de la "croyance" naissent les problêmes. Et il faudra continuer à vivre avec, jusqu’à la prochaîne découverte...

    Sans croyance, et sans "confiance", comme on dit, pas de transaction.


  • pierrarnard 19 février 2009 13:37

    non monsieur, le capitalisme c’est utiliser du travail pour produire de la richesse.

    Actuellement on utilise de la richesse pour produire de la richesse.

    Il me suffit d’organiser la rareté (je prives un million de gens de biens de première necessité (comme le pinard smiley) ) et je vends une seule bouteille qui traine dans ma cave un million d’euros a un collegue qui veut spéculer dessus.

    Cela me suffit a investir dans un quelconque jeu jeu financier qui va me faire vivre si j’ai de la chance ou du flair.

    Le seul truc c’est que j’ai mis au chomage une foule de vignerons et assoifé mes compatriotes, mais c’est pas grave, moi j’ai de quoi produire de la richesse sur la richesse....

    Le travail, c’est quoi ???les mains dans la lie, beuark, qui’l crèvent de soif.....


  • artam 19 février 2009 16:56

     Que vient faire la gauche (ou la droite en l’occurrence) dans ce contexte ?


  • pierrarnard 19 février 2009 17:30

    Pour moi rien, mais en temps de crise on se cherche des repères....


  • Le Chacal Le Chacal 19 février 2009 10:22

    ça me rappelle une histoire :
    Le docteur : "Monsieur, vous avez un cancer, vous n’avez plus que 2 mois à vivre"
    Le patient : "Mais, et si j’arrête l’alcool et la cigarette ? ça ne changera rien ?"
    Le docteur : "Non, mais le temps vous semblera plus long..."

    Bon, pour en revenir au sujet. Je vais apprendre quelque chose aux expert : l’oxygène est un poison, qui crée dans nos cellules des radicaux libres provoquant à long terme des cancers. Doit-on aussi arrêter de respirer ?

    Au nom d’une sacro-sainte espérance de vie prolongée, et en vertu du "risque zéro", mâtiné de "Principe de précaution", on est en train d’aseptiser tout autour de nous. Il y a une solution pour le risque zéro : ne pas venir au monde ! Parce qu’une fois nés, on se retrouve soumis aux aleas de la vie. C’est comme ça. Je veux bien retirer le sel, le sucre, le vin, mais ça va changer quoi au fait que je peux stresser au travail (et donc provoquer aussi l’apparition de vilains radicaux libres) ?

    Tant pis, je prends le risque, et je continuerai à boire mon petit verre de vin. Et à saler ma viande. Parce que si c’est pour vivre une vie d’ascète dépressif, autant se flinguer de suite...


    • Reinette Reinette 19 février 2009 22:02

      Tiens ce matin, sur France Inter le sujet, c’était le miel

      dangereux, pas dangereux ?


    • minidou 19 février 2009 10:27

      Merci d’avoir souligné un point, source de perpetuelle confusion, volontaire ou non : une correlation statistique n’établit pas un lien causal.


      • Grasyop 19 février 2009 11:06

        Oui, corrélation n’est pas causalité, et il faut garder ça à l’esprit quand on interprète les résultats de telle ou telle étude.

        D’un autre coté, comment faire pour montrer qu’une corrélation est en fait un lien de cause à effet, ou qu’au contraire la corrélation s’explique autrement ? Peut-on faire mieux, scientifiquement, que d’établir des corrélations ?


      • Vilain petit canard Vilain petit canard 19 février 2009 17:11

        grasyop : vaste problème que celui que vous soulevez... Si on admet qu’il faut mettre en évidence que A cause B, il va falloir prouver qu’on ne trouve jamais B après ou pendant A, puis que après ou pendant A, il y a des B, et enfin, qu’il existe des explications permettant de concevoir que A cause B. En général, on trouve des choses qui permettent d’expliquer que A et B sont liés, mais rarement une belle explication causale. En sachant qu’il n’existe jamais de problème avec seulement A et B, mais avec A1, A2, An... et B1, B2, Bn..., et C1, C2, Cn..., et etc., et que tout ça est naturellement tout entremêlé, vous voyez le boulot. Et que A peut causer B, si ça se trouve, après une exposition donnée, mais pas seul, avec C ou Z, par exemple. Et que B peut être déguisé en F, ou appelé couramment G, etc.


      • Deds 19 février 2009 10:30

        OUF !....Merci Docteur !
        Il n’en reste pas moins vrai que le plus gros risque....c’est de vivre !


        • plume plume 19 février 2009 10:32

          encore une connerie de plus dite par des EXPERTS et des JOURNALISTES

          d’autre expert sont en train de démontrer que 80% des personnes qui possèdent une voiture de couleur sombre (noire ou bleu ) ont attrapé une grippe , un cancer ou on eu un accident très grave

          FRANCE 2 fait un reportage en caméra caché sur ce terrible danger qui menace VOS familles
          et les sénateur ayant vu ce reportage , on décidé par anticipation de voter une lois pour interdire tous véhicules de couleur sombre pour éradique ce fléau

          si tous va bien en 2011 la France serra débarrassé de cette terrible menace  

          ouf !!!! on est sauvé


          • chourave 19 février 2009 11:22

            A propos de couleur de voiture : Après la récente obligation de detenir dans son vehicule un gilet jaune fluo, on pourrait trés bien obliger les voitures à être toutes de couleur jaune fluo. C’est quand même trop bete de se faire percuter parceque on a une voiture couleur macadame ou vert forêt.


          • bluelight 19 février 2009 10:32

            Un article pro-vin qui va plaire aux beaufs !

            Un certain nombre de réactions sur LeMonde.fr sont affligeantes : des réactions de déni .

            Nul besoin d’études pour être convaincu que l’alcool est nocif, et la vinasse en fait partie .

            Il n’y a pas de drogues dures ou de drogues douces, c’est l’usage qui fait la drogue dure .

            Or avoir absolument besoin de boire du vin chaque jour relève de l’alcoolisme du VRP .

            Il y a bien sûr aussi l’alcoolisme binge drinking fréquent, ainsi que l’alcoolisme classique de l’alcool fort tous les jours .

            Les nihilistes peuvent toujours appeler civilisation le fait d’avaler chaque jour du vin, plein de pesticides d’ailleurs, alors que si vous avez chez vous des arbres fruitiers et un jardin, vous êtes absolument certain de consommer des fruits et légumes sans pesticides .

            Si pour certains la civilisation c’est se retrouver devant une bouteille, voire la tête à dégueuler dans les WC, c’est qu’ils sont tombés assez bas .

            Je préfère regarder les étoiles, c’est plus intelligent et fascinant .

            De plus, il ne s’agit pas d’interdire à un adulte de consommer de l’alcool, il ne s’agit pas de prohibition comme les pro-alcool le prétendent avec mauvaise foi .

            Comme avec le scandale du tabagisme passif il s’agit de protéger la société :

            Qu’est-ce que c’est que cette société qui promet à la jeunesse comme seul horizon que de dégueuler dans des WC ?

            De se tuer et de faire des victimes innocentes par des accidents de voiture à cause de l’alcool ?

            Et la violence, notamment conjugale ?

            Vous êtes un médecin très mal informé ou qui qui cache certains faits : chez certains individus, prendre un verre de vin chaque jour est une dépendance, si vous leur enlevez leur verre de vin ils deviennent très agressifs, et après en avoir bu quelques verres également : je l’ai observé en avion auprès de certains ayant l’alcoolisme du VRP, très agressifs après quelques verres de vin .

            Après la fin du débat délirant sur la légalisation du cannabis par les pseudo Verts, la fin du scandale du tabagisme passif, enfin Roselyne ose s’attaquer à l’alcool, qu’elle tienne bon .

            L’alcool est nuisible .

            Ceux qui ont besoin d’alcool pour faire la fête ou ne pas êttre timides devraient consulter un psy !


            • Dominique Dupagne Dominique Dupagne 19 février 2009 10:41

              @bluelight
              Il se trouve que je gère par ailleurs sur Atoute.org le principal forum d’entraide entre alcooliques sur le web francophone (tapez forum alcool dans Google). 
              Je ne fais pas l’apologie de l’alcool, je fais celle de la vérité. Ce n’est pas parce qu’un combat est juste (lutter contre l’alcoolisme) que l’on peut écrire ou dire des choses fausses.

              Pire, un discours manichéen aboutit à l’inverse de l’effet recherché. En mentant, on décrédibilise le discours scientifique, on amène le public à douter de tout, y compris des dangers de l’addiction à l’alcool.

              Le public a droit à la vérité, il a droit à être considéré comme un adulte et non comme un enfant à qui l’on dit "fais pas ci, fais pas ça" sans justifier l’ordre, ou pire, en mentant pour le justifier.

              Nous avons des arguments forts pour penser que l’alcool est dangereux pour la santé, en prise importante discontinue ou à partir de à 3 verres par jour.
              Nous n’avons aucun argument solide pour penser qu’un verre de vin avec un repas est mauvais pour la santé. Donc, évitons les amalgames et concentrons nous sur les faits avérés.


            • spartacus 19 février 2009 11:02


              Quelqu’un qui appelle la ministre de la santé par son petit nom ne peut être qu’un intime.

              On sent bien dans tes propos que s’il ne tenait qu’à toi, tu interdirais purement et simplement les buveurs de "vinasse", les VRP, les conducteurs, les fumeurs de pétards, et autres quelques malfaisants. Bref, les "mauvais français". (tous gens de gôôôche probablement)

              Une France non-buveuse, non-fumeuse, (non-baiseuse ?), bref une France propre sur elle, débarassée de tous ses beaufs, (toubibs subversifs en tête) aurait quand même une autre allure que ce pays de jouisseurs invétérés.

              Ben mon pôv’ gars, faut faire avec. Ou alors il y a une solution : toi qu’aimes bien les étoiles, tu fais ta valise pour une autre galaxie.

              "La France, on l’aime ou on la quitte". Tu doit connaître, non ?



            • bluelight 19 février 2009 11:10

              Encore faut-il faire la différence entre quelques prises importantes peu fréquentes ou des prises peu importantes occasionnelles avec des prises peu importantes systématiques : ce n’est pas la même chose, a priori, de boire un verre de vin de temps en temps que de ne pouvoir se passer de vin .

              Le comportement actuellement mis en cause c’est la prise de vin tous les jours sans exception .

              Il est bien dit en général, variez votre alimentation, de la sorte si l’état d’avancement sanitaire de la société n’est pas suffisant pour déceler certains problèmes dans tel aliment ou boisson, alors cela limite les risques .

              Qui dit varier l’alimentation dit ne pas prendre systématiquement tel aliment ou boisson dont le caractère indispensable à la nutrition n’est pas prouvé : c’est le cas du vin, le French paradox s’étant évanoui .

              Tout ceci relève du principe de précaution .

              Evidemment il y a deux manières de prendre le principe de précaution : le simple ’bon sens’, ou alors un principe de précaution extrémiste, j’évoque ici la simple précaution (d’ailleurs principe de précaution c’est un pléonasme, la précaution étant un principe) .

              De plus il ne s’agit même pas de simple précaution puisque je vous ai signalé l’alcoolisme du VRP qui devient très agressif s’il n’a pas son verre de vin quotidien : c’est quelque chose de tangible et d’observable, une dépendance c’est bien caractérisé par le fait de ne jamais pouvoir se passer d’une substance sans devenir agressif ?

              Vous dites, il ne faut pas prendre les gens pour des enfants, mais je vous rappelle que le principe de la sécurité sociale, qui permet à tant de médecins en France de bien vivre, car rendant les patients solvables, est de prendre les gens pour des enfants, c’est à dire comme incapables de faire des économies personnelles pour payer eux mêmes la totalité de leurs dépenses de santé en cas de difficultés .

              La France est le pays des grands enfants, de l’alloc de naissance du premier enfant jusqu’à l’alloc de fin de vie, c’est caricatural .

              Il n’est pas possible un jour de dire ’mes allocs, mes allocs’, puis ensuite de dire à la moindre régulation étatique qui ne vous plait pas que l’Etat infantilise les citoyens .

              Dire cela n’est pas remettre en cause la sécurité sociale ou d’autres régulations .

              La société a besoin de régulation car de très nombreuses personnes sont incapables, c’est un fait : il faudrait des écoles de parents et un permis de faire des enfants, tant certains parents sont incapables !

              Enfin, en tant que scientifique, j’entends bien votre argument sur la différence entre causalité et corrélation, seulement il y a un problème : j’ai observé l’alcoolisme du VRP, et ne me dites pas comme il a été dit à l’époque du sentiment d’insécurité, ou ensuite de l’explosion du coût des loyers ou des produits alimentaires, que c’est une impression, non ce n’est pas une impression .

              Alors après vous pourrez toujours dire que ces personnes développent une certaine forme d’alcoolisme parce qu’elles ont déjà un problème, oui, mais l’alcool agrave leurs problèmes .

              Et dans nos sociétés, les citoyens, au moindre problème, souhaitent que les responsabilités soient bien établies : si une personne seule veut se détruire avec l’alcool ou le tabac ou la drogue c’est son problème, mais le problème c’est que si cette personne prend sa voiture, ou devient agressive, alors les autres sont concernés, et alors la régulation de l’Etat est nécessaire .

              La vie en société impose une régulation .




               


            • bluelight 19 février 2009 11:21

              Ah la caricature grossière faute d’arguments précis .

              Je ne suis pas de gauche, vous avez deviné, mais je ne suis pas droite non plus, j’espère que pour vous compter ne s’arrête pas à deux, si vous êtes capable de comprendre la complexité du monde, le monde n’est même pas linéaire, ni même modélisable par la plus complexe équation mathématique, alors la politique ne saurait se réduire à un simplisme binaire gauche-droite .

              Vous avez compris, je n’aime pas les beaufs, j’ai donc découvert en 2007 que je n’étais pas non plus de droite, ne pouvant voter pour le beauf bling bling à l’apparence physique aussi vulgaire qu’est son comportement .

              J’assume l’élitisme, de dire que la civilisation c’est la science et non d’avaler une boisson .

              Je ne veux pas interdire aux beaufs de dégueuler dans les WC, je souhaite seulement les empêcher des faire des victimes innocentes sur la route, ou de battre leur femme .

              Avez-vous assez de neurones pour faire la différence, car consommer de l’alcool peut diminuer le nombre de neurones, et si vous souhaitez continuer à ’baiser’, sachez que la consommation d’alcool diminuera vos performances sexuelles !






            • bluelight 19 février 2009 11:22

              ci-dessus c’est la réponse à spartacus


            • bluelight 19 février 2009 11:25

              à alchimie

              non je n’ai pas dévié !

              j’ai envoyé un autre message depuis ...

              un artiste disait qu’il ne prenait pas de drogue car il était dans un état mental assez créatif et dynamique sans avoir besoin de drogue

              je suis dans ce cas

              et j’assume, j’aime bien le champagne, mais je n’en ai pas besoin tous les jours !

              je le redis encore une fois, ce qui est mis en cause c’est la consommation de vin tous les jours, pas la consommation de vin


            • bluelight 19 février 2009 11:31

              Ah j’oubliais, pourquoi je dis Roselyne ?

              Parce que je suis un fan de Roselyne avec ses tenues roses (qu’elle ne met plus hélas !), ses crocs roses dans la cour de l’Elysée, les athlètes français qui l’ovationnent dans le cour de l’Elysée, le fait qu’elle aime les sportifs de manière assumée et provocante, ou l’histoire très drôle qu’elle a raconté d’une religieuse qui était lesbienne ...

              Spartacus, elle n’est pas coincée Roselyne, vous ne l’aimez pas (son attitude, s’entend) ?!

              Elle est vraiment sympathique, ce qui est très rare dans le monde politique .

              Et compétente .




            • Zalka Zalka 19 février 2009 11:32

              Bluelight, pourriez vous m’indiquer où vous avez vu des propos beauf ? J’ai relu deux fois l’article sans voir à quoi vous faisiez référence.

              Au cas où vous n’auriez pas remarqué, l’auteur ne fait que s’attaquer à une affirmation fausse basée sur des statistiques truquée : on étudue l’impact de murge régulière, et suivant la quantité d’alcool, on compare à une prise de vin espacée qui n’a rien à voir avec une cuite.

              Bref, avant de dire que boire un verre de vin par jour est dangeureux, il faut avoir de vrais arguments. Pas une manipulation grossière.


            • bluelight 19 février 2009 11:43

              les beaufs c’est par ici, pour un grand nombre de commentaires à cet article du Monde

              http://www.lemonde.fr/web/article/reactions/0,1-0@2-3238,36-1156585,0.html

              je n’évoquais pas AgoraVox

              j’ai bien dit au médecin auteur de cet article AgoraVox que j’entendais bien la différence entre causalité et corrélation

              mais l’alcoolisme du VRP existe

              mettre en cause la consommation systématique (quotidienne) de vin répond à la question de l’alcoolisme du VRP sans interdire la consommation occasionnelle de vin

              d’ailleurs à un amateur de vin, je dirais, plutôt que de voire du vin ordinaire tous les jours, buvez une bouteille 5 fois plus chère (si son prix est justifié par la qualité) de temps en temps

              interdire open bars et vente d’alcool aux mineurs diminuera le ’binge drinking’

              à chaque problème sa solution


            • spartacus 19 février 2009 12:10

              eh la LumièreBleue, tu ferais pas une fixation sur les VRP, toi ? Ca fait déjà trois fois que tu nous chantes le refrain !

              Et encore une petite louche sur la Sécurité Sociale, et puis, cerise sur le gâteau, le "permis de faire des enfants" !

              Ben voyons ! Tu mets pas une burka à ta femme le temps que tu y es ?

              Une bonne petite charia à la française, voila ce qui conviendrait à un taliban comme toi...


            • plancherDesVaches 19 février 2009 12:26

              Effectivement, Docteur... Là, l’étude épidémiologique semble ne tenir ses conclusions qu’à un fil...trop fin.

              MAIS.


              - la majorité des études sont beaucoup plus "solides" sur leurs bases.


              - l’INCA a un crédit tout relatif dans le milieu médical. Et pour avoir travaillé avec eux, (hors médical) vous devez le savoir aussi.


            • appoline appoline 19 février 2009 13:03

              @ L’Auteur,

              Un petit verre de pinard n’a jamais tué son homme. Il faudrait plutôt se pencher sur les saloperies qu’ils mettent dedans.
              Un bon vin, c’est la terre, la couleur, le parfum, la vie. Aujourd’hui, on nous amène insidieusement à ne plus apprécier les dernières joies qu’ils nous restent en les dénaturant.
              Je reste sur ma position, un bon petit verre n’a jamais tué, la connerie, si.


            • Emile Red Emile Red 19 février 2009 18:08

              " les saloperies qu’ils mettent dedans. "

              Que certains, rares, mettent dedans...

              Mais il est vrai que le RedBull, ça c’est sain, aseptisé et inoffensif.

              Moi c’est une bouteille de temps en temps, du bon, mais de temps en temps c’est combien au fait ? Mieux vaut 75 cl d’un coup que 15 cl par jour pendant une semaine, le dimanche c’est bière et le lundi travail.

              On est pas Bordelais pour sucer des glaçons, tudieu...


            • Epic.22 19 février 2009 23:13

              Mais quel est est ton problème ?
              Il ne s’agit pas d’excuser les "beaufs" qui s’alcoolisent à loisir, mais de réagir au fait que "Ces" scientifiques, payés par qui d’ailleurs ? nous disent, sans rire, qu’un verre de vin par jour nous entraine avec une certaine probalité, au cancer !
              "La bande au professeur Nimbus est arrivé ! "
              A vôtre Santé !


            • saphir 20 février 2009 10:00

              Les faits avérés

              Il y a deux ans sur le site de l’Inca deux études du docteur Hercberg (su-vi-max) prouvaient que les produits laitiers pouvaient provoquer des cancers de la prostate et du sein.

              Je trouve très surprenant qu’aujourd’hui les produits ne laitiers ne posent plus de problèmes

              Il est vrai que le docteur Hercberg expert à l’Afssa travaille également pour CANDIA

              J’ai donc de sérieux doutes sur le document 

              concernant l’alcool (un verre par jour )publié par l’INCA


            • drjls 22 février 2009 10:09

               Le psy pourrait répondre qu’il s’agit de garder mauvaise conscience en buvant un verre de rouge et que notre cher Dupagne aimerait bien n’avoir pas de mauvaise conscience... Les abstinents non plus d’ailleurs !


            • Deneb Deneb 19 février 2009 10:33

              J’ai entendu que de fumer de la beuh donnait le cancer des testicules. Boire du vin donnerait le cancer du colon. Fumer du tabac donne le cancer du poumon. ..
              Il faut se redre à l’evidence : la vie est une maladie mortelle. Sexuellement transmissible.


              • Dominique Dupagne Dominique Dupagne 19 février 2009 10:48

                @Deneb
                J’ai sursauté comme vous en lisant cette information sur le cancer du testicule et le cannabis. Ce lien statistique ne permet en rien d’établir une relation de cause à effet. Mais bon, je ne voulais pas être accusé de favoriser aussi le cannabis.

                Vous noterez que ce type d’article n’incrimine jamais les fraises, les carottes rapées ou le dentifrice.

                Pourtant, je peux vous citer un lien statistique rigolo : les personnes qui voient leur médecin trois fois par semaine triplent leur "chance" de mourir dans l’année. Devinez pourquoi smiley


              • Deneb Deneb 19 février 2009 11:31

                Merci, docteur, de votre réaction à ma décharge matinale. En effet, la diabolisation semble avoir le vent en poupe. Quand j’ai vu l’info sur le cancer des testicules, j’ai tout de suite pensé que ça puait la manipulation grossière du style : les fumeurs de petards, on va les serrer par les c...s.

                Il est aujourd’hui politiquement correct de diaboliser le tabac, l’alcool, la droge douce, mais aussi le p2p et l’internet en général, les théories alernatives sur le 11/09, certains humouristes, le non-respect des croyances d’un autre âge, et j’en passe et des meilleurs. Je ne peux pas m’empêcher de tirer une parallèle avec la diabolisation du juif ou du méchant capitaliste dans certains dictatures du siècle passé.


              • Sébastien Sébastien 19 février 2009 11:35

                Il parait que manger des carottes rend aimable. Mais rapees ou cuites, on hesite encore. La question meriterait d’etre etudiee.


              • Emmanuel Aguéra LeManu 19 février 2009 15:27

                Non d’une pipe ! faites quand-même gaffe, Deneb, aux décharges matinales.
                Statistiquement, elles sont directement liées au cancer des testicules.


              • Emmanuel Aguéra LeManu 19 février 2009 15:30

                Et si vous permettez, Docteur, une question qui me tord la pine :
                Au bout de combien de kilos les carottes deviennent-elles statistiquement mortelles ?


              • Dominique Dupagne Dominique Dupagne 19 février 2009 15:36

                @LeManu
                Cher testeur volontaire, ce n’est pas le poids, mais la taille qui peut la rendre mortelle  smiley


              • Deneb Deneb 19 février 2009 15:37

                LeManu : C’est pour un suicide ?


              • Emmanuel Aguéra LeManu 19 février 2009 17:30

                J’hésite tout d’un coup sur la manière... je vais peut-être choisir les fraises après tout.
                (le dentifrice est écarté d’o-ri-ffice).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès