Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le cancer n’est pas une maladie moderne

Le cancer n’est pas une maladie moderne

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le cancer n’est pas une maladie moderne.
Il y a de nombreux documents qui témoignent de la présence du cancer dans les anciennes civilisations.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le cancer n’est pas une maladie moderne. En réalité nous avons des documents qui démontrent l’existence du cancer dans l’antiquité.

Cancer : Ses origines

Le mot cancer est un mot latin dérivé du mot grec carcinos qui signifie crabe. La première personne à utiliser le terme carcinos fut Hippocrate (460-370 av. J.-C). Il croyait que le cancer ressemblait à un crabe. Néanmoins le cancer est bien antérieur à cette époque comme nous le démontre de nombreux documents.

Le Papyrus Ebers qui fut écrit aux environs de 1500 av. J.-C contient des preuves que le cancer était connu en Egypte ancienne. Selon le papyrus il n’y avait pas de traitement pour le cancer juste des soins palliatifs. Malgré leur manque de moyens, les Egyptiens étaient capables de faire la différence entre une tumeur bénigne et une tumeur maligne.

Les causes du cancer à travers l’histoire

Selon les Egyptiens le cancer était l’œuvre des dieux et il était recommandé de n’y rien faire. Hippocrate pensait que le corps contenait quatre humeurs. Un excès de bile noire dans le corps était considéré comme responsable du cancer.

L’autopsie, utilisée dans le domaine médical par Harvey en 1628, permit aux scientifiques d’avoir une meilleure connaissance du corps et de ses fonctions. Néanmoins on a du attendre 1761 pour voir la première autopsie en vue de déterminé la cause d’un décès. Ces nouveaux outils allaient permettre une meilleure compréhension du cancer.

Grace à la découverte au 17eme siècle du système lymphatique la recherche sur le cancer connut un nouveau souffle. Cela sonna aussi la fin de la théorie des quatre humeurs d’Hippocrate. On a du attendre cependant la fin du 19eme siècle pour découvrir que le cancer commençait par une modification des cellules du corps. Au cours de l’histoire du cancer on a aussi cité des causes du cancer très fantaisistes. Par exemple nous avons le traumatisme ou les bactéries. Il y a même eu un prix Nobel qui a été décerné pour la découverte d’un parasite à l’origine du cancer de l’estomac.

Le 20eme siècle a été marqué par de nombreuses avancées sur le cancer. Les traitements comme la chimiothérapie et la radiothérapie ont été mis au point à cette époque. Il y a aussi eu de nombreux progrès sur le diagnostic du cancer.


Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 19 mars 2009 11:30

    Les cancers ont surement existé depuis longtemps, c’est vrai.

    il y a t’il des bases scientifique de comparaison, l’évolution dans le temps depuis les autres sociétés jusqu’a nos sociétés.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9oplasie_maligne#Origine_des_cancers

    http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9oplasie_maligne#Causes


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 mars 2009 12:01

      Sarah,

      ça nous avance à quoi de savoir que le cancer existait il y a mille ans voire depuis toujours, si ce n’est que depuis le début du siècle dernier, depuis que la médecine moderne se penche dessus, il est passé de 3,5 à 23,1 % de décès ?
      Ca nous avance à quoi ?
      Pendant ce temps, la prévention ne peut exister vu qu’on en a toujours pas déterrminé les causes. Derrière mon pseudo, vous trouverez trois articles qui soulèvent le problème, et le fruit de ma réflexion se tourne vers la consommation de viande. N’est ce pas d’ailleurs cette cause qui entraina la vache a devenir folle... ?


      • Redj Redj 19 mars 2009 12:04

        Effectivement le cancer, étant lié à une ou plusieurs dégénérescences de cellules, doit être aussi vieux que le monde. Si on en décèle beaucoup au 20ème siècle, c’est parce qu’on sait mieux les détecter. Mais on ne peut pas passer sous silence les nombreuses substances nocives (pesticides, pollution etc...), apparues depuis 200 ans, et qui contribuent énormement à l’apparition de cette maladie.


        • Polemikvictor Polemikvictor 19 mars 2009 12:27

          Globalement on vit plus longtemps et plus longtemps en bonne santé, voir les problemes des caisses de retraite.
          On ne meurt plus de guerre en France, beaucoup moins de maladies infectieuses, beaucoup moins depuis que N. Sarkozy est passé à l’intérieur, d’accident de la route, et plus du tout de mort naturelle.

          On a l’impression que si on ne meurt pas d’une maladie cardiovasculaire, on meurt d’un cancer, pour l’instant il faut bien mourir de quelque chose.

          http://www.arcs.asso.fr/Content/genhisto.htm

          Quand à la pollution, le dernier recencement à permis de constater qu’on vivait plus vieux en ville qu’a la campagne, car la population y serais plutot plus éduquée, mieux soignée, et en ville on marche plus !


          • Lapa Lapa 19 mars 2009 12:33

            je trouve cet article très léger quand même... on doit pouvoir trouver mieux sous wikipedia...


            • Epeire 19 mars 2009 12:55

              J’ai bien aimé cet article pour ma part. C’est bien de dépoussiérer l’histoire des sciences, ne serait ce que pour nous rappeler comme toute construction scientifique est susceptible d’être remise en question.

              (exercice mental sans doute assez dérangeant pour certains, par ailleurs : notre science est faite d’hypothèses qu’on garde tant qu’elles fonctionnent, mais peuvent être virées rapidement si besoin est, en passant par bagarres et grincement de dents le plus souvent. Rien n’est jamais acquis.)


              • maxim maxim 19 mars 2009 13:25

                automatiquement ,le cancer existe ,les organismes étant composés de cellules ,que ce soit à l’époque du néanderthal ou aujourd’hui ,il suffit qu’une cellule anormale se développe et en génère d’autres pour engendrer un cancer ..

                le fait que nous vivions plus vieux en augmente la fréquence ,c’est mathématique !


                • Avallis Avallis 19 mars 2009 14:50

                  CQGD

                  Pas mieux.


                • LE CHAT LE CHAT 19 mars 2009 16:03

                  @maxim

                  depuis peu , une nouvelle sorte est apparue , le cancer du pouvoir d’achat qui s’attaque aux porte monnaie ! smiley


                • maxim maxim 19 mars 2009 16:12

                  salut Le Chat ....

                  et puis ce putain de cancer du porte monnaie ,ça va pas être de la tarte pour l’éradiquer !


                • Gonzague gonzague 19 mars 2009 16:39

                  Je ne saisis pas trop le sens profond de cet article. Tend-il à démontrer que les gens, avant la médecine moderne, avaient contre toute attente un cerveau et remarquaient en conséquence que certaines maladies, même inexplicables, existaient ? Ou bien est-il ici pour plus génériquement expliquer que les personnes suffisamment vivantes aujourd’hui pour savourer ces quelques lignes ne sont pas forcément plus intelligentes que celles qui sont trop mortes pour pouvoir en profiter ?


                  • 1984 19 mars 2009 17:15

                    "Article" stupide et sans aucun autre but que la désinformation.

                    Bien sur que le cancer à toujours existé, mais ne pas parler de son explosion au 20ieme siecle est proprement sidérant ;

                    Un centre de cancérologie en France il y a cent ans.

                    Un dans chaque centre hospitalier aujourd’hui !

                    Et quand aux soit-disant thérapies il y aurait long à dire !


                    • Plus robert que Redford 19 mars 2009 18:02

                      Mmmouais !....

                      Un peu court, jeune femme...

                      Ce n’est pas parce que l’on parle beaucoup de quelque chose que cette chose se met soudain à exister...

                      Bien sûr que le cancer ne date pas d’hier !

                      Entre parentèses, il existe aussi chez les animaux, et son incidence n’y semble moindre que parce que la plupart des espèces ont une durée de vie assez courte et que les processus tumoraux mettent du temps à évoluer...

                      Rien de nouveau sous le soleil...


                      • krolik krolik 19 mars 2009 18:15

                        Je vous mets ici un lien dailymotion qui renvoie à une vidéo d’une conférence faite par le Pr Tubiana sur l’origine des cancers en France et leur évolution sur 50 ans.
                        Cette conférence s’est tenue en Mai 2008 à l’Université René Descartes.

                        Au passage on apprend la chute des cancers de l’estomac du fait de l’apparation des réfrigérateurs d’une part (moindre consommation de produits en saumure) et à la prise d’antibiotiques pour différentes raisons, la bactérie responsable du cancer de l’estomac n’y résiste pas.
                        Ah si Napoléon avait connu le réfrigérateur !!

                        Mais si vous faîtes un peu de généalogie et que vous cherchez de plus près dans les documents familiaux les causes des morts de vos ancêtres. Perso j’en ai une collection qui ont défunté de tuberculose...A peu près autant (non un peu plus) que de cancer. Avec l’apparition du rimifon et antibiotiques dérivés, les décès par tuberculose se font plus rares. J’ai une chute verticale des décès par tuberculose dans ma famille.
                        Et puis il y aeu les saignées des guerres, il fallait donner à manger aux mitrailleuses.
                         Mais les gens qui ne meurent plus de tuberculose il faut bien qu’ils meurent de quelque chose.
                        Un parent 88 ans embarqué par un cancer généralisé en un mois, celui là il serait bien mort d’autre chose il y a un siècle, et bien avant 88 ans. On ne meurt plus de vieillesse.
                        De même les gamins qui mouraient de leucémie étaient-ils comptabilisés comme décédés par cancer ??

                        @+


                        • Annie 19 mars 2009 21:14

                          Bien sûr mais ce qu’il aurait été intéressant d’évoquer étaient les traitements qui correspondaient à la compréhension que l’on avait à l’époque de cette maladie. Par exemple on ne parle plus aujourd’hui de "magic bullet". Par contre on invoque la manipulation génétique. C’est un sujet passionnant, qui demanderait à être développé.


                          • srobyl srobyl 19 mars 2009 22:59

                            Une comparaison intéressante aurait été,( si elle avait été posiible ! ) celle des % de cancers du même organe , chez des gens de même tranche d’âge, vivant il y a 3000 ans et de nos jours. La découverte de traces de tumeurs malignes (ou ce qu’il en reste) chez des momies égyptiennes n’apporte pas grand chose, tant qu’on ne peut les quantifier.


                            • jjwaDal marcoB12 20 mars 2009 08:50

                              Je trouve ce texte ambigu et peu documenté.
                              Que le cancer ait toujours existé, soit. Certains sont dûs à des agents naturels
                              (virus, produit chimique par ex) qui existaient alors et existent encore.
                              Le problème est la fréquence des cas dans une population standardisé (par
                              tranche d’âge, sexe, etc). Ceux qui examinent les données (Voir par ex "The
                              Politics of Cancer Revisited" de Samuel S. Epstein) voient une évolution très
                              nette depuis des décennies et une corrélation entre le niveau de vie et la maladie
                              est encore nette.
                              Dans "Les maladies à l’aube de la civilisation" le grand historien de la médecine
                              "Mirko Grmerk" indique que le cancer est une maladie commune de l’homme moderne
                              mais très rare dans les populations anciennes.
                              René Dubos dans la préface de "Cancer, maladie de civilisation" indique que "les
                              cancers sont si rares chez les peuples primitifs qu’on ne les remarque même pas".
                              Opinion partagée semble-t’il par Albert Swhweitzer qui en visite au Gabon en 1913
                              s’étonna de ne rencontrer aucun cas de cancer.
                              Etc,etc...
                              Tout ceux qui veulent savoir savent que l’évolution de cette "épidémie" va bien plus
                              vite que l’évolution génétique et que les causes sont environnementales (au sens large
                              du terme). J’ai vu tomber trop d’enfants victimes du cancer pour avaler votre dernier
                              paragraphe par ex.
                              Oui il y a eu des avancées sur le cancer au XXème siècle. On le soigne un peu mieux
                              mais comme le nombre de cas augmente rapidement on en meurt plus qu’avant.
                              Belle avancée en vérité !...


                              • Grasyop 20 mars 2009 08:55

                                « Au cours de l’histoire du cancer on a aussi cité des causes du cancer très fantaisistes. Par exemple nous avons le traumatisme ou les bactéries. Il y a même eu un prix Nobel qui a été décerné pour la découverte d’un parasite à l’origine du cancer de l’estomac. »

                                Je ne suis pas sûr de comprendre : vous trouvez que ce prix Nobel est fantaisiste ? vous contestez l’idée que la bactérie Helicobacter pylori soit une cause du cancer de l’estomac ?


                                • Polemikvictor Polemikvictor 20 mars 2009 09:19

                                  Avec les radars N . Sarkozy à diminué le nombre de morts sur les routes, parmis ces rescapés de l’indigestion de platane, il y en aura forcément qui mourront d’un cancer.
                                  Conclusion : Sarkozy est cancérigene !


                                  • Ocséna 22 mars 2009 21:34

                                    "Deux verres de vin rouge n’augmentent pas les risques de cancer" (Le Monde)
                                     
                                    Vous connaissez la nature du débat, né il y a quelques jours. Les auteurs de l’article font observer que le vin n’est pas forcément mauvais mais que le manger qui va avec l’est souvent.
                                     
                                    De toute façon, Amis faites gaffe, vivre est par nature déjà cancérigène.
                                     

                                    ................................................

                                    Les Pensées zaz de l’Ocséna

                                     

                                    Ocséna, Organisation contre le système-ENA et pour la démocratie avancée
                                    -[-> http://ocsena.ouvaton.org]

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès