Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le créateur du LSD, Albert Hofmann s’est éteint à l’âge de 102 (...)

Le créateur du LSD, Albert Hofmann s’est éteint à l’âge de 102 ans

Engagé comme chimiste dans l’entreprise Sandoz à Bâle, Hofmann est chargé avec Werner-Arthur Stoll de développer un stimulant circulatoire à partir des dérivés de l’acide lysergique tiré de l’ergot du seigle. C’est en 1938 que les deux scientifiques fabriquent le diéthylamide, aussi appelé lysergamide ou LSD-25, obtenu grâce à la synthèse de l’acide lysergique. Toutefois les effets sur le sang en vue d’un usage thérapeutique ne sont pas concluants.

Ce n’est que cinq ans plus tard, en 1943, que les effets hallucinogènes du diéthylamide seront découverts. C’est en tentant de purifier le produit isolé que Hofmann voit apparaître des formes colorées et se sent pris de délires incontrôlables. L’expérience fortuite lui semble incroyable et Hofmann décide de la renouveler en absorbant de son plein gré du LSD-25 afin de vérifier les effets sur sa personne. Le chimiste consigne par écrit l’ensemble des réactions ressenties après avoir ingéré la substance.

  • 16:20 Absorption de la substance.
  • 17:00 Début d’étourdissement, angoisse, troubles de la vue, paralysies, rires.
  • Retour en vélo à la maison. Crise la plus forte vers 18-20 heures, voir compte-rendu spécifique :
  • Ce n’est qu’avec beaucoup d’effort que je pus écrire les derniers mots. [...] les modifications et les sensations étaient du même genre [que la veille], seulement bien plus prononcées. Je ne pouvais plus parler de manière intelligible qu’au prix d’efforts extrêmes, et demandai à ma laborantine, que j’avais mise au courant de l’expérience, de m’accompagner jusqu’à chez moi. Rien que lors du trajet en vélo [...] mon état prit des proportions inquiétantes. Tout ce qui entrait dans mon champ de vision oscillait et était déformé comme dans un miroir tordu. J’avais également le sentiment de ne pas avancer avec le vélo, alors que mon assistante me raconta plus tard que nous roulions en fait très vite. [Arrivé à la maison,] les étourdissements et la sensation de faiblesse étaient par moments si forts que je ne pouvais plus me tenir debout et était contraint de m’allonger sur un canapé. Mon environnement se transforma alors de manière angoissante. [...] les objets familiers prirent des formes grotesques et le plus souvent menaçantes. Ils étaient empreints d’un mouvement constant, animés, comme mus par une agitation intérieure. La voisine [...] n’était plus Madame R. mais une sorcière maléfique et sournoise au visage coloré, etc, etc.
  • Plus tard, vers la fin de l’intoxication : je commençai alors progressivement à apprécier ce jeu insolite de formes et de couleurs qui continuait derrière mes yeux fermés. Des formes fantasmagoriques et bariolées déferlaient sur moi en se transformant à la manière d’un kaléidoscope, s’ouvrant et se refermant en cercles et en spirales, jaillissant en fontaines de couleur, se réorganisant et se croisant, le tout en un flot constant. Je remarquai notamment la façon dont toutes les perceptions acoustiques, tels que le bruit d’une poignée de porte ou celui d’une voiture passant devant la maison, se transformaient en sensations optiques. Chaque son produisait une image animée de forme et de couleur correspondante.

Après cette nouvelle expérience, l’équipe de chimistes du laboratoire bâlois saisit toute la portée de leur découverte et refuse d’en publier les conclusions, de crainte qu’elles ne tombent entre les mains des Nazis qui travaillent à la conception d’armes chimiques.

Le L.S.D. 25 (initiales de son nom allemand Lysergic Diethylamid Saüre) est en effet le plus puissant hallucinogène connu. Il suffit d’une dose d’un microgramme par kilo de poids corporel pour que les hallucinations se déclenchent trente minutes environ après l’ingestion. Mais à dose plus élevée, la mort est une issue possible, soit comme conséquence des troubles respiratoires et moteurs qui entraînent une tétraplégie, soit du fait d’une tendance suicidaire libérée. Après l’absorption de LSD, la personne présente tous les symptômes du psychotique schizophrène qui peut être entraîné à commettre des actes violents envers elle-même autant qu’envers autrui car le voyage qui s’enclenche dans le cerveau procure des phénomènes d’angoisses intenses.

Le laboratoire Sandoz commercialisera la découverte d’Albert Hofmann dans le but de susciter des réactions chez les malades qui ne réagissent plus à aucune stimulation ni à aucun médicament. De même dans le traitement de l’alcoolisme chronique, le LSD a été utilisé pour ses vertus analgésiques. Toutefois, les dangers de l’emploi du LSD ont conduit les médecins à lui préférer des traitements sans effet psychodysleptique.

Peu avant sa mort, Albert Hofmann reconnaissait que sa découverte avait causé beaucoup de dommages en raison d’une utilisation comme stupéfiant et non comme thérapeuthique. Toutefois, il déclarait que grâce à ses travaux des malades en fin de vie avaient vu leurs souffrances apaisées avec le LSD. Ultime réconfort pour un chercheur qui aura assisté au détournement de ses découvertes. Car très vite celles-ci servirent à mettre au point une substance capable de tuer des milliers personnes, une drogue distribuée aux hippies par la CIA pour détruire le mouvement de contestation contre la guerre du Vietnam.

  • A lire sur le sujet : l’article de l’encyclopédie Universalis sur le LSD
  • Albert Hofmann extraits du journal sur Wikipedia
  • La question des drogues aux Etats-Unis : livre de Paul Moreira "Les nouvelles censures" publié aux éditions Robert Laffont

Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • wangpi wangpi 1er mai 2008 12:31

    je croyais qu’ernst jünger avait pris le premier acide avec hofmann, mais peut-être pas...

    merci en tout cas pour cet hommage, en rappelant utilement que le LSD peut être une alternative ou un plus aux opiacés pour les malades en fin de vie.

    C’est ainsi que timothy leary a choisi de partir...


    • Leekid 1er mai 2008 14:41

      Merci à l’auteur pour cet homage.

       

      @Wangpi

      "en rappelant utilement que le LSD peut être une alternative ou un plus aux opiacés pour les malades en fin de vie.

      C’est ainsi que timothy leary a choisi de partir..."

      Oui, Hofmann a milité toute sa vie durant pour un usage médical du LSD, notamment en psychiatrie, où les propriétés de cet substance ont un gros potentiel. Malheureusement, l’interdiction du LSD dès 1966 aux Etats-Unis a quelque peu mis un frein à cette idée. Hofmann en voudra toute sa vie à Leary, le jugeant responsable de la mauvaise presse qu’a eu ce produit, en raison de son proselytisme en faveur d’un usage récréatif. Les deux hommes se sont d’ailleurs rencontrés en 1971 (ou 72 je sais plus), entrevue lors de laquelle Hofmann a signifié à Leary son profond désaccord quant a son attitude qui a massivement contribué à populariser l’usage récréatif du LSD.


    • hans lefebvre hans lefebvre 1er mai 2008 13:24

      Pour avoir pratiqué cette substance dans une jeunnesse de plus en plus lointaine, j’en garde des souvenirs prégnants et merveilleux. Pour autant je n’en recommanderais l’utilisation à aucun tant il faut se situer dans une démarche de connaissance de soi tout à fait avancée ! Dés lors, mieux vaut lire l’oeuvre remarquable du regretté Carlos Castaneda (tout du moins dans ses premiers ouvrages, "l’herbe du diable et la petite fumée" notamment). De plus on pourrait aussi se pencher sur les pratiques initiatiques que l’on trouve en Afrique noire, bwiti au Gabon par exemple, avec la consommation d’un hallucinogène naturel puissant, l’iboga.

      Enfin, se souvenir des essais pratiqués par l’armée US sur une partie de leurs troupes, il existe des documents filmés sur ces expèriences !


      • E-fred E-fred 3 mai 2008 11:28

        J’ai trouvé un doc Anglais, les Spaces cadets !


      • GreenGarden GreenGarden 1er mai 2008 14:20

        Dans la lignée de Castaneda sur la recherche de soi, très intéressant également les expériences menées par le Dr Jacques Mabit au Pérou avec l’Ayahuasca : www.dailymotion.com/video/xlrrh_layahuasca-par-le-dr-mabit_events

         

        Concernant, les liaisons dangereuses de la CIA (Cocaine Import Agency) avec les contras (dope, trafic d’armes ...) voir : fr.wikipedia.org/wiki/Crack_(stup%C3%A9fiant) et un reportage ici : dl.free.fr/getfile.pl

        Cordialement,

        G.


        • fonzibrain fonzibrain 1er mai 2008 14:21

          tristesse,notre père est mort,dieu benisse le lsd,je pense avec serieux que, tel un rite de passage de certain peuple premier,tous le monde devrai au moins une fois dans sa vie prendre du lsd,histoire d’avoir un point de vue different


          • fonzibrain fonzibrain 1er mai 2008 14:34

            que de souvenir,que de bonheur,albert à 100 ans prenait encore du lsd,cest pas une drogue au sens negatif du terme,pas de manque avec le lsd,on peut en prendre tout les jours un peu et faire ses trucs sans probleme ;cest juste un peu plus magique et tout est nouveau,cest beau quoi,dire que jusque dans les années 60,c’etait en vente en pharmacie au usa, c’est dingue que maintenant ce soit interdit,on devrai interdire le prozac et re-legaliser le lsd,ce serai bien mieux


          • Leekid 1er mai 2008 22:58

            @fonzibrain

            "le lsd,on peut en prendre tout les jours un peu et faire ses trucs sans probleme" : C’est complètement irresponsable de dire de telles choses, d’autant plus que c’est faux. Le LSD ne peut être bénéfique que si il est consommé (très) modérément. Et dire qu’on peut vaquer à ses petites occupations habituelles en étant sous l’influence de ce produit...franchement, c’est abberant ce que vous dites.


          • Alberjack Alberjack 1er mai 2008 18:41

            Merci JeanJean (dont le cévé m’a bien fait marrer) pour cet article.

             


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er mai 2008 20:21

              J ’ hallucinne ... Nice c ’est pas dans les Landes

               


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 mai 2008 10:28

                mais oui Garcimore , Nice c’ est en Amérique , on dit Holiday on Nice ...


              • Kobayachi Kobayachi 1er mai 2008 23:40

                Petit rectificatif : le LSD n’est PAS le plus puissant hallucinogene, c’est la DMT, molecule que l’on trouve dans l’hayahuasca (en vente legale en europe pour ceux qui savent comment la preparer , a ne pas conseiller aux psychonautes en herbe).

                DMT et LSD sont a nouveau au centre de plusieurs project de recherche. Pour la DMT il a dejas ete prouve qu’elle favorise la production de recepteurs sensible a la serotonine (enzime du bonheur) et pourait devenir le remede de choix contre la depression. 

                Mille fois merci a ce grand Monsieur d’avoir synthetiser cette molecule qui a changer tellement de vies, dont la mienne. C’est dommage qu’il soit si difficile d’en trouver. Le moyen le plus simple reste encore de faire pousser des Champis ou des cactus (psylosibine et mescaline) dont la structure chimique est tres proche du LSD et est 100% naturel


                • morice morice 2 mai 2008 08:33

                   Il m’aura tué quasiment Peter Green, je ne vais certainement pas chanter ses louanges. 


                  • cpt.kirk cpt.kirk 4 mai 2008 13:35

                    pour info le responsable de prise de drogues massives est toujours le même, la personne qui decide d’abuser et en aucun cas l’inventeur ou le revendeur du produit.


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 mai 2008 09:42

                    Albert Hofmann reconnaissait que sa découverte avait causé beaucoup de dommages en raison d’une utilisation comme stupéfiant et non comme thérapeuthique...avez vous écrit...

                    C’est stupéfiant ces substances chimiques issues des laboratoires pharmaceutiques, qui, détournées de leur domaine strictement médical, ont ravagé une certaine jeunesse, bien des militaires du front, et au profit de la formidable surpuissance des lobbys pharmaceutiques...Quand je pense que je passe pour un drogué dans mon village pour un plant d’herbe sur mon balcon, par tous ces gens qui courent toutes les quinzaines se faire endormir par leur sorcier local en blouse blanche...Si les puissants sont si puissants, ce n’est que par le truchement de vos serfs-vices...

                    Ca y est, je sais maintenant pourquoi je préfère nettement le pain de seigle !


                    • brieli67 2 mai 2008 09:53

                      http://www.erowid.org/chemicals/lsd/lsd.shtml

                       

                      LISEZ UN PEU LA DEDANS avant de sortir des banalités.............

                      http://www.erowid.org/experiences/exp_list.shtml

                      pour le côté expérimental et ludique 

                       

                       

                       

                       


                      • fonzibrain fonzibrain 2 mai 2008 10:14

                        a leekid

                        je persiste ,on peut prendre un peu de lsd tout les jours,je te dis pas tout les jours jusqu à la fin de sa vie,mais faire une session d’un mois ou deux en prenant un quart de trip tout les jours cela ce fait et sans probleme de santé,évidemment si tu supporte pas d’etre destabilisé psychologiquement et bien je te comprend,tu ne peux en prendre tout les jours,c est pas pour les gamins je te le concede,mais en aucun cas,pour des personne responsable,le lsd meme quotidiennement et bien c est que du bonheur,bien entendu,il faut en tirer profit intellectuellement,et revisiter ses point de vue sous lsd,histoire de se rendre compte de la force subjective de notre cerveau.

                        bref MERCI ALBERT


                        • E-fred E-fred 2 mai 2008 10:33

                          Article intéressant car la conclusion va dans ce sens : ."Car très vite celles-ci servirent à mettre au point une substance capable de tuer des milliers personnes, une drogue distribuée aux hippies par la CIA pour détruire le mouvement de contestation contre la guerre du Vietnam." Et relance le débat sur le contrôle des drogues dans le monde !

                          Pour info, les super tripes du passé :  il était courant de mélanger les épis de seigle contaminés par l’ergot (seigle ergoté) aux épis sains pour faire la farine. Si la proportion de grains ergotés était importante, notamment en période de disette où tous les épis étaient utilisés, l’ingestion de la farine provoquait alors le "Mal des ardents" encore appelé "Feu de Saint Antoine". Cette affection d’allure épidémique comportait une forme convulsive et une forme gangréneuse accompagnées de délire. L’ingestion de farine ergotée provoque, en raison des alcaloïdes du champignon, une contraction des fibres musculaires lisses, notamment celles des artérioles, ce qui se traduit par une diminution ou un arrêt de l’irrigation sanguine aboutissant à une gangrène des extrémités suivie de leur chute. Lors des épidémies historiques, les chroniqueurs ont décrit le noircissement, la nécrose puis la chute des mains et des pieds chez les personnes atteintes ainsi que les perturbations des comportements, des perceptions et de la conscience. Dans certains cas, la maladie se manifestait par des convulsions sans qu’apparaisse de gangrène.

                          Fait quand même gaffe Fonzi ! C’est la force subjective du cerveau de JMLP sous lsd qui le fait " revisiter ses point de vue" sur l’histoire ?


                          • fonzibrain fonzibrain 2 mai 2008 11:14

                            a e fred

                            je pense pas que jean marie ai pris du lsd dans sa vie,et il aurai du,moins con il aurait été !!!!!!!!!!

                             merci quand meme pour tes précautions,mais t’ en fais pas pour moi,le lsd et consort champignonesque je connais bien,le tout est de s arreter avant de prendre des decisions inconsidéré !!!!


                          • lowlow007 lowlow007 2 mai 2008 11:32

                            Je me souvient encore des "parties" en 1994 date de la celebration de Mr Hoffman...

                            putain ! qu’ils étaient costauds , ces acides !ils étaient bleus, et les panoramix, ça vous dit ?

                            on arrivait pas à dormir et on etait mort de rire pendant toute la nuit, finie au gibus

                            avec une de ces peches, mais on arrivait pas à draguer tellement on était defoncé !

                            à mon avis, il va aller droit au ciel avec tout ce qu’il a pris ! 


                            • fonzibrain fonzibrain 2 mai 2008 11:44

                              VOUS AVEZ VU DANS LE ZAPPING UNE SORTE DE HYPPIE DE ANNEES 60 QUI DIT QUE SI ELLE AVAIT PAS PRIS DU LSD ELLE FERAI QUELQUE CHOSE D HORRIBLE TRAVAILLER 8 HEURE PAR JOUR DANS UN BUREAU SUPER LOL


                              • fonzibrain fonzibrain 19 mai 2008 21:29

                                VIVE LE LSD

                                VIVE LE LSD 

                                VIVE LE LSD

                                VIVE LE LSD

                                VIVE LE LSD

                                VIVE LE LSD

                                VIVE LE LSD

                                VIVE LE LSD

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès