Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le faux nez du laboratoire Roche

Le faux nez du laboratoire Roche

Le laboratoire pharmaceutique Roche a reçu le deuxième prix du pire lobbying européen.


Il existe en France un prix du meilleur lobbying, le trophée des relations institutionnelles, décerné chaque année par le cabinet spécialisé Spin partners. Mais personne n’a encore jamais eu l’idée de créer le prix du pire lobbying...

Au niveau européen, ce prix existe bel et bien. Chaque année, plusieurs associations organisent un vote pour décerner le "worst EU lobby award".
En 2006, le premier prix a été décerné à la compagnie pétrolière ExxonMobil, qui continue imperturbablement de financer le travail de scientifiques sceptiques sur la question du réchauffement climatique. ExxonMobil a ainsi distribué en 2006 2,9 millions de dollars à 39 de ces groupes de réflexion, dont le Competitive Enterprise Institute, un think-tank basé à Washington qui combat avec virulence toute velléité d’action contre le réchauffement planétaire.

Le deuxième prix a couronné une initiative du laboratoire pharmaceutique suisse Roche. Curieusement, l’information n’a été reprise nulle part dans l’Hexagone  ! Ce laboratoire, qui fabrique de nombreux médicaments contre le cancer (l’Herceptin pour le cancer du sein, l’Avastin pour le cancer des intestins et le Tarceva pour le cancer des poumons), a eu l’idée de créer une société écran pour son lobbying auprès de la Commission européenne. La société, baptisée Cancer United, a été lancée en grande pompe à Bruxelles le 19 octobre 2006.
Cancer United se présente comme un groupement de médecins, d’infirmières et de patients luttant pour une égalité d’accès aux soins contre le cancer en Europe. Il a en fait été créé de toutes pièces pour Roche par la firme de relations publiques Weber Shandwick.
L’un des objectifs affichés de Cancer United est de réunir un million de signatures et que soient lancés des "plans cancer" dans chacun des 25 pays de l’Union.
Le 26 mars, seulement 467 avaient été collectées. Les Européens ne sont pas si dupes !
PS : Les EU lobby awards sont organisés par Corporate Europe Observatory, Friends of the Earth Europe, LobbyControl et Spinwatch.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (97 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • toto (---.---.148.153) 26 mars 2007 13:01

    Contrairement à ce qui est dit Roche est un groupe suisse. Le principal actionnaire (Novartis à 30 %) est aussi un groupe suisse.

    Un peu normal qu’en France la presse n’en ai rien à battre.


    • faxtronic (---.---.127.45) 26 mars 2007 14:23

      Reponse implacable : Le groupe Roche est Suisse, et puis en plus son idee de plan cancer internationale n’est pas une idée criminelle, bien au contraire.


    • crunch (---.---.6.37) 26 mars 2007 20:56

      Contrairement à ce qui est écrit dans ce commentaire, il n’est pas dit dans l’article que le groupe Roche est Français. Au contraire, l’article parle d’un prix au niveau européen.

      De plus, Roche étant un leader du marché pharmaceutique français, je trouve l’article bien construit et accepte le « curieusement » relatif à la non couverture de l’information par la presse.


    • Phil Entropie (---.---.32.39) 26 mars 2007 14:37

      Si le but d’un plan cancer est de promouvoir autant le développement de nouveaux médicaments que le confort des malades et la prévention, pas d’objection. Mais s’ils ne servent que le premier de ces trois besoins, alors là, je suis d’accord pour considérer Cancer United comme une opération de pur lobbying.


      • toto (---.---.205.159) 26 mars 2007 15:27

        Arrête de me faire dire ce que je n’ai pas dit.

        L’auteur raconte que Roche est français pour sous entendre que la presse française est inféodée aux puissant puisqu’elle n’en parle pas. Or le postulat de base est faux ! Roche est Suisse, et la presse francophone en parlera forcément moins que de Total et la corruption


        • (---.---.141.80) 26 mars 2007 18:15

          L’argument ne tient pas. Le 4ème paragraphe de l’article précise que Roche est un groupe suisse.

          Ce n’est d’ailleurs pas le problème.

          Le problème est le risque de voir les plans de santé publique orientés en faveur du laboratoire Roche (financement de la recherche, achat privilégié des molécules Roche par les pouvoirs publics,...).


        • DN (---.---.70.201) 26 mars 2007 16:10

          Je ne vois pas d’inconvénient au contraire à ce qu’ils aident à monter des équipes pluridisciplinaires et des plans prévention.. Ils pourraient sponsoriser des oeuvres d’art ou autres pour obtenir des déductions fiscales.. Je préfère qu’ils le fassent dans leur domaine d’action et de compétence. Quant aux médicaments, ils sont malheureusement utilisés.. lobbying ou pas ! Le traitement est lié au cancer et non à la pub ! Il n’y a pas autant de choix que pour les marques de lessive..


          • cdg (---.---.169.151) 26 mars 2007 17:03

            Je suppose s ils font du lobbying via un faux nez et pas en afficahant leur nom, c est qu il y a une raison

            A mon avis, si roche arrive a convaincre l europe de lancer un espece de « plan cancer » qui deversera des montagnes d argent (dont fatalement une partie pour les medicaments de roche), il aura largement rentabilise son investissement

            PS : qund on fait du nescenant, on general on l affiche haut et fort pour faire le a pub (et montrer comment on est gentil, genre rhone poulenc sponsorisant Hulot et polluant massivement au Bresil smiley). Quand c est dissimule, c est forcement pour une bonne raison


            • Luc DUSSART Luc DUSSART 26 mars 2007 18:20

              Le professeur Jean-Claude Horiot, seul membre français du Conseil d’Administration de Cancer United, est Directeur de la Formation du Centre de Lutte contre le Cancer Georges-François Leclerc à Dijon. http://www.cgfl.com/P06ensei.htm

              Il est responsable du département de radiothérapie, qui assure une mission d’enseignement des étudiants en médecine de la Faculté de Médecine de Dijon et des médecins se destinant à la pratique de la spécialité.

              On peut en conclure donc que la formation initiale et continue de nos futurs spécialistes est financée par l’industrie, et selon vos propos par les Laboratoires Roche (et Bayer et d’autres aussi indique en bas de page le site internet de Cancer United).

              Maintenant je pose la question qui fâche : les enseignants ont-ils le loisir d’enseigner des techniques n’allant pas dans le sens des intérêts économiques des industriels financeurs ?


              • crunch (---.---.6.37) 26 mars 2007 20:59

                Encore une fois, l’article ne dit pas que Roche est un groupe made in France - au contraire !


                • Chercheur en Biologie (---.---.160.72) 26 mars 2007 21:09

                  Pas très puissant comme lobby : ils ne sont pas parvenus à ne pas être élu dans cette catégorie, ah... les sociétés pharmaceutiques, c’est plus ce que c’était... mais longue vie à la Suisse quand même ( smiley. Vous avouerez que lorsequ’on clic sur le listing des membres de « Cancer United », ceux sont exclusivement des personalités institutionnelles. On se demande cependant s’il ne serait pas louable de rappeler le livre du Professeur Belpomme, et l’association plus proche de la société civile dont il est le président : L’ARTAC : http://www.artac.info/


                  • Phil Entropie (---.---.113.218) 26 mars 2007 23:45

                    Et je crois que le cas du Pr Belpomme n’est pas unique. Il me semble avoir entendu dire qu’il est assez courant que des praticiens du public se regroupent en association pour pouvoir travailler plus facilement avec les firmes pharmaceutiques...


                  • Forest Ent Forest Ent 27 mars 2007 03:08

                    Pour plus d’infos sur le lobbying de la chimie, le plus efficace de tous, lire l’excellent ouvrage : « Pesticides, révélations sur un scandale français ».


                    • alberto alberto 27 mars 2007 09:05

                      Bien d’accord Forest !


                    • pepin2pomme (---.---.199.74) 27 mars 2007 06:58

                      Et après, on fait appel à notre charité pour la recherche contre le cancer (ou le sida, c’est selon). Les grandes sociétés pharmaceutiques laissent les gouvernements et les particuliers financer la recherche, et s’offrent le luxe de n’acheter que les brevets lorsqu’une molécule intéressante est trouvée. Pour un petit labo, qui n’a pas les moyens de mettre sa molécule sur le marché, c’est imparable. Ce qui est scandaleux, c’est que les grosses sociétés qui auraient les moyens de financer la recherche ne le font pas, et encaissent des bénéfices records. En effet, les brevets les protègent contre la concurrence, et le patient malade est prêt à vendre sa maison pour un traitement. En ce qui me concerne, ça fait belle lurette que je ne donne plus pour la recherche médicale. A+


                      • autrepseudo (---.---.110.167) 27 mars 2007 07:02

                        « Roche est un groupe suisse. » Mais ce n’est pas un groupe européen : la suisse n’appartient pas à la CEE. La neutralité suisse... Là est tout le problème : un groupe hors union européenne qui vient faire du lobbying.


                        • noordman (---.---.50.254) 27 mars 2007 11:01

                          Salut

                          C’est si facile de casser les pharmas... Ils ont des torts j’en convient. Mais bon, sachant que le dévelopement d’un médicament coûte environ 1 milliards de dollards, que les Etats ont complètement laché l’affaire en terme de recherche, que les pharma sont des entreprises privées soumises aux même pressions que les autres... et bah que voulez-vous. Ces gens là ne sont pas des philanthropes, et doivent financer des recherche couteuses et risquées (toutes les molécules ne fonctionnent pas) par des ventes toujours plus importantes.

                          Pourquoi croyez vous que les cancers se guérissent toujours de plus en plus ? Parce qu’il existe des Roche, des Novartis, des Pfizer, des GSK etc qui sont en compétitions pour concquérir un marché. Et que par exemple l’avastine dont parle l’article est une molécule surprenante dont le développement coute une fortune. Et que l’on sera bien content qu’elle existe le jour hélas venu....

                          Ca me fait toujours un peu rire qu’on tape toujours sur les pharmas. En disant par exemple qu’il est scandaleux que les pays pauvres soient privés des trouvailles de cette industrie. Evian donne-t-ell gratuitement de l’eau à ces pays ? Non. Exxon donne-t-il du pétrole ? Non. Etc etc. C’est aux Etats, à la communauté internationale de mettre en place des structures qui financerait l’achat de medicaments. Les entreprises privées font ce qu’elles ont à faire, que cela vous/nous plaise ou non : à savoir gagner de l’argent puor contenter l’actionnaire, investir et éviter que le concurrent ne la rachète.

                          Je précise que je travaille evidemment pour cette industrie, que l’on ne me dicte pas mon discours, et que sans être extremement fier de cette industrie à tout point de vue, je trouve largement exagérée sa réputation sulfureuse....


                          • noordman (---.---.50.254) 27 mars 2007 13:33

                            la santé n’a rien à voir avec l’eau minéral ? Tient donc... Il me semble pourtant que sans eau, on ne reste pas en bonne santé très longtemps.

                            Bref, encore une fois j’admet sans problème que les pharmas se sont mal comportées très souvent. Mais moi l’accuse les Etats d’avoir laissé les choses se déreguler. Pourquoi veux tu qu’une entreprise privée cotée en bourse investisse des milliards dans une recherche (antibiotiques ou traitement de la malaria par exemple) excessivement couteuse et risquée sans espoir de retour sur investissement ? L’ensemble du système est mal fait mais ne mettons pas toute la faute sur les pharmas. Les diaboliser est excessif. Et puis comme toujours, on accuse les entreprises, mais les entreprises c’est quoi ? Des actionnaires, des gens donc, qui veulent récupérer leur dividendes. Ce système on peut le critiquer, ca me va très bien, mais il concerne tout les secteurs. Imaginons que le boss de Roche décide de filer quasi gratuitement ses comprimés à des pays pauvres, tu peux etre sur que le cours en bourse va chuter.... L’hypocrisie est schyzophrène. Un peu comme un ouvrier qui achète une télévision coréene et se plaint des délocalisations.... bref, je m’égare là :d

                            je voulais juste dire que les choses ne sont pas noires ou blanches. Les pharmas investissent énormément pour redorer leur images et faire comprendre aux gens que la recherche ca coute un max, et qu’il faut de sacrés reins pour la financer. Ces ’reins’ ont les obtient en gagnant des sous...

                            respecteusement,


                          • Jojo2 (---.---.158.64) 27 mars 2007 12:10

                            On demande simplement que les entreprises pharmaceutiques ne fassent pas des bénéfices exorbitants sur le dos des pays pauvres, ils font assez de bénéfices chez nous comme ça. Donc qu’ils vendent leurs molécules (souvent déjà bien rentabilisées) à ces pays au prix générique. La santé n’a rien à voir avec l’eau minérale ou le super sans plomb.

                            Leur but a toujours été de faire du fric. La preuve c’est qu’il délaissent les recherches de médocs pour des maladies non rentables, type palu, leshmaniose, etc...Pire, ils ne veulent souvent même pas prêter des échantillons qui dorment dans leurs frigos sans espoir de développement pour des tests...

                            http://www.dndi.org/


                            • Jojo2 (---.---.158.64) 27 mars 2007 12:12

                              C’était un commentaire pour noordman


                            • Jojo2 (---.---.158.64) 27 mars 2007 12:28

                              J’oubliais, pour être franc qu’il existe des exceptions...

                              " Sanofi’s product — which combines artesunate, a derivative of artemisinin, with the older antimalarial amodiaquine — will be manufactured at a Sanofi factory in Casablanca, Morocco. In an unusual move for a drugmaker, Sanofi has decided not to patent the medicine, leaving the door open for generic companies to copy it and produce their own cheap versions."


                            • noordman (---.---.50.254) 27 mars 2007 13:34

                              mince moi aussi je me suis trompé d’endroit pour te répondre... pas réveillés aujourd’hui on dirait :d

                              a+


                            • lariam (---.---.199.74) 27 mars 2007 17:09

                              1 milliard pour le nouveau médicament ... dont seulement 10% pour la recherche. PS : Roche n’est ni Suisse ni Français, ni ni ... il s’agit d’une société internationale. Il suffit de venir à Bâle pour voir que la société se moque des frontières (usines de production et DEPOTS DES DECHETS ! couvrent toute cette région).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès