Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le silicium organique et notre santé

Le silicium organique et notre santé

Pasteur nous avait indiqué que le silicium organique serait une des molécules les plus importantes de l’avenir de l’humanité. En effet cette molécule possède beaucoup de vertus du fait de sa composition et de son utilisation dans le vivant.

p margin-bottom : 0.21cm ; p.western font-size : 12pt ; p.cjk font-size : 10pt ; h2 margin-bottom : 0.21cm ; h2.western font-family : « Helvetica »,« Arial »,sans-serif ; font-size : 11pt ; font-style : italic ; h2.cjk font-family : « HG Mincho Light J »,« msmincho » ; font-size : 11pt ; font-style : italic ; h2.ctl font-family : « Tahoma » ; font-size : 14pt ; font-style : italic ;
Voici un bref résumé du livre sur le silicium organique d’un lauréat en médecine, le docteur R. Saubens Le Loch.

 

Le silicium organique c’est du silicium, du sable donc, avec un atome de carbone. Cette molécule que nous ne pouvons produire est utilisée dans la création de nos tissus et fibres. Ce sont les plantes qui à partir du sable créent le silicium organique. Nous sommes donc entièrement dépendants des plantes pour remplacer nos fibres grâce au silicium organique.

Le silicium organique n’est pas présent partout en grande quantité. Il est présent dans les prêles, les orties selon les saisons, l’ail, les oignons plutôt jaunes ou rouges, les peaux. Hors si nous mangeons de la nourriture industrielle nous ne trouvons pas ces éléments facilement. Nous avons ainsi remplacés le pain complet par du pain blanc, Nous devons enlever les peaux à cause des pesticides. Nous préférons ne pas ajouter de condiments supplémentaires. Notre quantité de silicium organique s’appauvrit.

Si nous ne possédons pas assez de silicium organique celui-ci possède aussi des vertus chimiques. Il permet de transporter de l’électricité et donc de transporter facilement des molécules dans le corps. Ainsi si vous mangez beaucoup de silicium organique votre électricité sera fixée. Aussi le silicium organique peut traverser la peau et réparer notre corps en lui apportant directement les molécules essentielles. On renforce ainsi les cellules et on lutte contre le cancer, contre la chute des cheveux, contre des maladies des os, des tendons. On gagne aussi en vitalité et notre corps se sent mieux.

Il serait donc très important de légiférer afin de distribuer cette information à la population. Seulement le silicium organique seul ne crée aucun effet secondaire sur le corps. Seules les molécules qui lui sont associées dans certains compléments alimentaires ne sont pas à prendre en grande quantité.

N. Duffaut qui avait fait des recherches sur cette molécule s’est donc mis à dos les industries pharmaceutiques. Pourtant il a trouvé le complément alimentaire le plus riche en silicium organique, pas un de ceux qui sont moins riche en silicium organique que l’eau. Seulement si tout le monde avait une quantité suffisante mais aussi conséquente en silicium organique beaucoup de médicaments ne seraient pas vendus. La commission de Bruxelles a donc refusée la thérapie du silicium organique. Seuls les magasins bio vendent du silicium organique.

A la place on nous dit qu’il faut manger quatre fruits et légumes par jour. Pourtant il faut savoir que les pesticides affaiblissent notre système immunitaire et que l’on peu remplacer les fruits par des céréales plus faciles à conserver. Non seulement les pesticides affaiblissent le système immunitaire mais en plus le bio est plus riche en anti-oxydants assimilables par notre organisme. Les anti-oxydants renforcent le système immunitaire, c’est prouvé. Vous trouverez donc de meilleures informations pour votre santé dans le bio que dans les pharmacies.

Hippocrate avait déjà réalisé que l’environnement était en grande partie responsable de notre santé, la génétique venant après le plus souvent. Les sophistes l’avait alors rejeté car il était bon de prendre le peuple pour un grand imbécile. Les sophistes agissent donc toujours à notre époque. On les voit peu dans le bio. Il devient donc primordial de vérifier ses informations afin de faire confiance de nouveau en l’humain.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 8 novembre 2010 13:42

    @ L’auteur

    Votre article est essentiel mais je vois qu’il ne suscite pas trop de réactions.
    Pourtant l’utilisation régulière du silicium donne d’excellents résultats.
    Il fait partie des éléments de santé primordiaux.
    mais ceux qui cherchent et savent sont récompensés par leur bonne santé !


    • joelim joelim 8 novembre 2010 14:02

      Il y en a aussi tout plein dans les pousses de bambou. Les récolter avant qu’elles atteignent 30 cm (sinon çà devient filandreux), et les cuire comme des pommes de terre. Bien les nettoyer avant, la poussière blanche qu’on trouve parfois dessus n’est pas du tout comestible.


      • BABAYAYA BABAYAYA 8 novembre 2010 14:40

        Ohhhh enfin un article qui ne nous parle pas de politique pipole !!!

         merci !!!

         en plus cet article a un réel contenu informatif, je vous avoue que je ne savais pas du tout l’utilité de cette molécule pour notre corps... 

         Mais tiens d’ailleurs je vais me permettre de rebondir sur cela si vous me permettez : 

         Les orties, j’en mange depuis petit, l’ail et l’oignon pareil... Etonnement c’est comme si j’en ressentais le besoin par moment, plus qu’une envie... tout comme quand cela fait longtemps que je n’ai pas mangé de poisson j’ai tendance à prendre plus de beurre sur mes tartines ou prendre de la soupe de poisson en bocal(y compris enplein été).

        ma question : 

        Pensez vous qu’en écoutant son corps quant à ses envies (et la je neparle pas d’envies type chocolat ou charcutaille en vrac, etc... je parle d’envies « saines ») cela soit en fait un message lancé par ce dernier pour nous avertir de ses besoins ? un peu comme si finallement la machine à réguler nous faisait comprendre qu’elle a besoin d’un peu plus ce ci ou ça pour aller correctemment ?. 

        je sais je lance un tout autre débat, mais finallement j’ai trouvé qu’il coulait de source quant à votre article...

        cordialement à tous, bonne journée.


        • eugène wermelinger eugène wermelinger 8 novembre 2010 16:28

          Bravo et merci Matthius pour cet article.



          • alberto alberto 8 novembre 2010 16:34

            Bonne initiative d’attirer l’attention sur les bienfaits du silicium organique.

            Le pauvre Loïc Le Ribault, précurseur, avait été le premier à le commercialiser (sous le nom de G5), au grand dam de la mafia des industries pharmaceutiques, dont les harcèlement l’ont contraint à fuir son pays pour une errance internationale qui finira avec sa mort en Irlande tandis que d’autres auront récupéré ses brevets...Y compris ceux qui le dénigraient, lui et son invention !

            Aujourd’hui, on en trouve un peu partout sur internet, mais, attention aux conservateurs et autres additifs stabilisateurs. Moi, je conseillerais des produits certifiés d’origine végétale (ortie ou presle...) sans autre additif type parabène...J’en faire une cure chaque année à l’entrée de l’hiver.

            Bien à vous.


            • jd.metzger 8 novembre 2010 19:47

              Il y aurait beaucoup de chose à dire sur le silicium organique.

              Son efficacité sur certains douleurs (gel) est probante. 70 à 80% de réussite d’après mes expériences. Pour les autres indications données par Le Ribault, c’est infiniment plus discutable.

              J’ai consacré une enquête très serrée à l’affaire du silicium organique qui commence vraiment avec le Dr Abel Charnot et non avec Duffaut. Quant à Le Ribault c’est un imposteur et un escroc qui a faussement prétendu avoir amélioré la molécule de Duffaut. En fait un simple méthylsiliconate de potassium que l’on trouve dans quantité de produits de droguerie.

              Mon livre Loïc le Ribault et le G5, l’aventure du silicium organique vient de paraître" aux Editions Ambre. Pour toutesprécisions voir mon blog à http://silicium.blogspirit.com


                • alberto alberto 8 novembre 2010 20:05

                  chuppa : tu as de bonnes lectures !

                  Voir aussi ça...

                  Bien à toi.


                • VivreDifferent VivreDifferent 8 novembre 2010 20:47

                  "Le silicium organique c’est du silicium, du sable donc, avec un atome de carbone. Cette molécule [...]"

                  Hum, ça commence mal. Le silicium est un élément chimique, pas une molécule. Le sable, c’est (grosso modo) de la silice soit SiO2 (silicium + 2 atomes d’oxygène, pas du silicium pur.)

                  Cette molécule que nous ne pouvons produire est utilisée dans la création de nos tissus et fibres. Ce sont les plantes qui à partir du sable créent le silicium organique. Nous sommes donc entièrement dépendants des plantes pour remplacer nos fibres grâce au silicium organique.

                  Hum, je vous accorde le bénéfice du doute là-dessus, mais pas plus. J’aimerais bien voir vos sources (ou celles de votre livre). Du reste, le terme « silicium organique » n’a rien de scientifique. Votre médecin ne m’a pas l’air très rigoureux.

                  Le silicium organique n’est pas présent partout en grande quantité. Il est présent dans les prêles, les orties selon les saisons, l’ail, les oignons plutôt jaunes ou rouges, les peaux. Hors si nous mangeons de la nourriture industrielle nous ne trouvons pas ces éléments facilement. Nous avons ainsi remplacés le pain complet par du pain blanc, Nous devons enlever les peaux à cause des pesticides. Nous préférons ne pas ajouter de condiments supplémentaires. Notre quantité de silicium organique s’appauvrit.

                  Le silicium m’est apporté en quantités importantes par l’eau de mon robinet. Mais il n’est pas organique celui-là, c’est vrai.

                  Si nous ne possédons pas assez de silicium organique celui-ci possède aussi des vertus chimiques. Il permet de transporter de l’électricité et donc de transporter facilement des molécules dans le corps. Ainsi si vous mangez beaucoup de silicium organique votre électricité sera fixée. Aussi le silicium organique peut traverser la peau et réparer notre corps en lui apportant directement les molécules essentielles. On renforce ainsi les cellules et on lutte contre le cancer, contre la chute des cheveux, contre des maladies des os, des tendons. On gagne aussi en vitalité et notre corps se sent mieux.

                  Désolé, mais ça sent à plein nez les raccourcis de la pseudo-science, là.

                  Il serait donc très important de légiférer afin de distribuer cette information à la population. Seulement le silicium organique seul ne crée aucun effet secondaire sur le corps. Seules les molécules qui lui sont associées dans certains compléments alimentaires ne sont pas à prendre en grande quantité.

                  Sources ? Je veux bien légiférer, mais sur des bases scientifiques et rationnelles solides.

                  N. Duffaut qui avait fait des recherches sur cette molécule s’est donc mis à dos les industries pharmaceutiques. Pourtant il a trouvé le complément alimentaire le plus riche en silicium organique, pas un de ceux qui sont moins riche en silicium organique que l’eau. Seulement si tout le monde avait une quantité suffisante mais aussi conséquente en silicium organique beaucoup de médicaments ne seraient pas vendus. La commission de Bruxelles a donc refusée la thérapie du silicium organique. Seuls les magasins bio vendent du silicium organique.

                  La terrible conspiration des entreprises pharmaceutiques... Si l’autorisation de Mise sur le Marché n’a pas été accordée, c’est que le Monsieur n’a pas suivi les règles qui permettent de garantir que le rapport bénéfice-risque est suffisant pour autoriser sa vente. On peut critiquer ces règles, qui ont été conçues pour les produits pharmaceutiques chimiques, mais il faut comprendre au moins pourquoi elles existent. Vu l’impact potentiel sur la santé publique, il est heureux qu’on ne les modifie pas à la va-vite, je trouve.

                  A la place on nous dit qu’il faut manger quatre fruits et légumes par jour. Pourtant il faut savoir que les pesticides affaiblissent notre système immunitaire et que l’on peu remplacer les fruits par des céréales plus faciles à conserver. Non seulement les pesticides affaiblissent le système immunitaire mais en plus le bio est plus riche en anti-oxydants assimilables par notre organisme. Les anti-oxydants renforcent le système immunitaire, c’est prouvé. Vous trouverez donc de meilleures informations pour votre santé dans le bio que dans les pharmacies.

                  Waaaouh, remplacer les fruits par les céréales, c’est une révélation extraordinaire que vous nous faites là ! Si c’est vrai, montrez-moi vite vos sources, je suis impatient d’en apprendre plus ! Et j’irai brûler la moitié des ouvrages médicaux et scientifiques sur la nutrition, qui ne valent plus rien visiblement...

                  Hippocrate avait déjà réalisé que l’environnement était en grande partie responsable de notre santé, la génétique venant après le plus souvent. Les sophistes l’avait alors rejeté car il était bon de prendre le peuple pour un grand imbécile. Les sophistes agissent donc toujours à notre époque. On les voit peu dans le bio. Il devient donc primordial de vérifier ses informations afin de faire confiance de nouveau en l’humain.

                  Tout à fait d’accord avec votre dernière phrase.


                  • krolik krolik 9 novembre 2010 01:56

                    Toute cette histoire de silicium organique remonte, au prédecesseur de Loic Le Ribault à la Préfecture de Police de Paris.
                    Le prédécesseur c’était un autre breton : Louis Kervran.
                    Il s’était beaucoup intéressé à des phénomènes bizarres, du genre :
                    - prendre des poules, les nourrir eplusivement avec une alimentation sasn calcium.
                    Les poules continuent à pondre et Kervran mesurait le poids de calcium dispensé par les poules dans les coquilles d’oeufs produits.
                    il a vérifié aussi que que les poules ne souffraient pas de décalcification.
                    Alors d’où venait le calcium ?
                    Il a noté que les poules se jetaient avec avidité sur ce qui contenait du silicium, du mica, du sable.
                    D’autre part nous sommes atteints, les femmes plus particulièrement , d’ostéoporose, de perte de calcium dans les os ; Et l’on a beau faire des séries de piqures de calcium (douloureuses) ou manger des kilogs de yaourts, ça n’y fait rien.. Nous ne fixons pas le calcium, ou dans des circonstances si particulières qu’elles sont inatteignables.
                    Alors l’idée de la prise de silicium, pour que le corps fasse de la « transmutation » du silicium en calcium s’est mise à hanter toute cette équipe.
                    Mais je n’ai jamais trouvé une femme présentant des dossiers corrects d’ostodensitométrie après une cure de silicium organique.. !
                    dans la lignée de cette affaire il y a eu aussi le fameux sérum de Gaston Naessens qui était sensé soigner les cancers, pour les plus agés d’entre nous qui se souviennent de cette affaire.
                    Mais Louis Kervran et loic le ribault ont eu une action positive dans le développement de la police scientifique à Paris..
                    D’où une grande perplexité sur tout cela.
                    @+


                    • Ariane Walter Ariane Walter 9 novembre 2010 09:50

                      En ce qui me concerne, je suis pragmatique.
                      Je fais des cures de silicium.
                      L’état de mes ongles, de mes cheveux et de ma peau est en nette amélioration.

                      Pour le reste, chacun vit sa vie.


                      • slipenfer 9 novembre 2010 10:02

                        Pour une foi j’ irai dans le sens de Krolik. smiley

                        Je reste dans le doute total, j’ai essayé le G5, 3mois (gel et liquide, bonne qualité) pour des douleurs
                        articulaires. (arthrose tibia, séquelle de fracture), et alors rien,mais rien du tout, j’ai de meilleurs résultat avec l’électrothérapie qui me soulage quelques jours., et des anti-inflammatoire classique
                        en cas de blocage du genou .
                         smiley 
                        on me dira 3 mois c’est pas assez ? je veux bien,ou pour l’arthrose sa marche pas ?

                        On traite quoi alors ?

                        D’où une grande perplexité

                        a+++


                        • Ariane Walter Ariane Walter 9 novembre 2010 10:43

                          @ Slipenfer
                          Lisez le livre de Seignalet
                          « L’alimentation, la troisième médecine ».
                          Vous pouvez dès à présent supprimer lactose et gluten, qui, actuellement trafiqués, rongent les tissus et les articulations.
                           Ce simple régime, sans aucun médicament, m’a permis de remarcher et de courir après une période de quasi invalidité.
                          C’était en 2005. Deux ans de progrès lents et constants. et depuis 2007, vie parfaite sans aucun grincement.

                          Car il faut voir que si, d’un côté, vous prenez du silicium et de l’autre, vous vous rongez de gluten, ça ne peut guère avancer.


                          • slipenfer 9 novembre 2010 11:07

                            @Ariane
                            merci
                            l’articulation est bien endommagé reste aussi 2 vis de 5 cm
                            dans le plateau tibial,plus de ménisque,et quasiment plus de cartilage.
                            hé hé !! les autobus c’est solide,j’ai été aplatis en 1985 avec ma voiture. 
                            dans mon cas c’est pas facile.
                            Enfin je vais voir pour le livre de Seignalet.


                            • vinvin 12 novembre 2010 01:26

                              (@L’AUTEUR).


                              Vous dites a la fin de votre article que : Hippocrate avait dit que l’ environnement était en grande partie responsable de notre santé. ( fin de citation).

                              Pourriez-vous argumenter un peu plus SVP ?....

                              Vous voulez dire l’ environnement, par l’ endroit, le lieu, et l’ entourage familial et amical dans lequel on vit ?... ( ou bien je me trompe ?).

                              Il est clair que pour ce qui est de mon expérience personnelle, c’ est exactement ce qui ce produit : Mon état de santé est en grande partie en rapport avec l’ environnement où je vit, (que ce soit l’ environnement géographique, amical, familial, etc....

                              Ajouter a cela tous les problèmes que j’ ai. Bien sur chaque être-humain a ses problèmes personnel, mais il faut savoir que certains en ont plus ou moins que d’ autres, et il faut savoir également que chaque être-humain ne réagit pas forcément de la même manière face a ses problèmes.

                              Certaines personnes les gèrent très bien, d’ autres personnes ont plus de mal a les gérés, etc,etc....

                              Et il est clair aussi que les problèmes, ( que ceux-ci soient sentimentaux, familiaux, matériaux, financiers, ou tout autres formes de soucis,... Fonts que l’ on vieillit deux fois plus vite que lorsqu’ on arrive a vivre un peu plus sereinement .

                              (Contrairement a ce que veulent nous faire croire la presse et les médiats, il n’ y a pas que l’ Alcool et la Cigarette qui tue....).


                              Bien cordialement.



                              VINVIN. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès